11/01/2010

Les persécutions n’arrêtent pas l’avancée de l’Évangile !

Les persécutions n’arrêtent pas l’avancée de l’Évangile !
Source : Portes Ouvertes

La foi chrétienne se répand de plus en plus dans le monde. Mais là où l’Eglise grandit le plus, la persécution, elle aussi, s’intensifie. Et c’est effectivement ce que le nouvel Index de persécution publié par la mission Portes Ouvertes met en lumière. Cet Index, qui sort chaque année, classe les 50 pays où la persécution contre les chrétiens est la plus forte. Elle est établie selon des critères variés comme l’attitude du gouvernement, les violences antichrétiennes, la liberté d’expression…

L’Index nous révèle que la situation en Amérique du Sud s’est améliorée : moins de chrétiens emprisonnés au Pérou, moins de pasteurs tués en Colombie, et Cuba desserre son emprise sur les chrétiens. Mais ce n’est pas le cas partout. A cause de l’islamisation de l’Asie centrale, la persécution s’est accrue, notamment au Kirghizistan, qui apparaît pour la première fois dans l’Index.

L’année 2009 a été particulièrement été difficile pour l’Eglise en Somalie, qui se classe à la 4ème place dans l’Index. Le groupe terroriste islamiste Al Chabaab a mené une véritable chasse aux chrétiens, dans le but de détruire les églises clandestines. Les drames qui se sont déroulés en Mauritanie révèlent également une tentative pour détruire l’Eglise naissante composée de chrétiens locaux. Ce pays se classe désormais au 8ème rang des pays où les chrétiens sont le plus persécutés, soit 10 places de plus que l’année précédente.

Mais, chaque jour, nous voyons Dieu agir dans le monde : des veuves au Nigéria ont pu pardonner aux meurtriers de leurs maris. Les chrétiens en Irak apprennent à reconstruire leur vie après la tempête. Et alors que la Corée du Nord reste le plus grand persécuteur du monde, les chrétiens dans le pays prient pour avoir l’occasion d’évangéliser ! Rendons gloire à Dieu alors que Son royaume continue d’avancer sur terre et continuons à prier pour nos frères et sœurs persécutés.

05/11/2008

Somalie : Ils risquent leur vie en choisissant Jésus

Somalie : Ils risquent leur vie en choisissant Jésus

mercredi 29 octobre 2008

 

breveon14628-1225290494 La scène a été enregistrée avec un téléphone portable et circule en Somalie et dans les pays voisins, terrifiant tous ceux qui voudraient se convertir au christianisme ou qui le sont déjà. Mohammed Mansuur avait 25 ans.

 

Il travaillait pour le Programme Alimentaire Mondial en Somalie. Issu d’une famille musulmane, il s’était converti au christianisme en 2005. Le 23 septembre dernier, il a été décapité dans le village de Manyafulka, à 10 km de Baidoa (sud ouest du pays). Après avoir kidnappé Mohammed, les militants extrémistes ont convié tous les villageois à ce qu’ils ont appelé « une fête ». Ainsi, de nombreux témoins ont assisté à la mort de Mohammed. Juste avant de le tuer, les meurtriers l’ont accusé d’être un apostat et un infidèle.

 

Des drames similaires auraient eu lieu dans la province somalienne de Lower Juba en juillet dernier, où des chrétiens, surpris en possession de bibles, ont été publiquement exécutés. Des familles entières ont fui vers le Kenya voisin, et même là, il arrive qu’elles soient poursuivies. Hassan y a trouvé refuge en 2005, après l’assassinat de sa sœur. Lui et sa famille ont été sauvagement agressés il y a deux semaines. « Nos frères et soeurs en Somalie sont abattus comme des chiens si on découvre qu’ils sont chrétiens. Les musulmans qui ont tué ma sœur veulent aussi me tuer moi et ma famille. Nous risquons nos vies en choisissant de suivre Jésus ». Malgré le danger, une petite église souterraine survit en Somalie.

 

  • Remercions Dieu pour ceux qui ont le courage de Le suivre dans ce pays.
  • Prions pour la famille de Mohammed Mansuur et celle d’ Hassan.
  • Prions pour que l’Eglise souterraine ait la force et les moyens de résister. Qu’elle devienne un facteur de stabilité dans le pays.

 

 

Portes Ouvertes

08/06/2007

Somalie : Chrétiens en Pays musulmans – 3

Somalie : Chrétiens en Pays musulmans  – 3

somalie

Au moins six chrétiens ont été tués à cause de leur foi en 2006 en Somalie. La plupart d'entre eux venaient de familles musulmanes et ont été assassinés après la découverte de leur conversion.

Une catholique italienne a également été assassinée. Des enfants de chrétiens somaliens réfugiés au Kenya auraient enfin été kidnappés par des membres des familles pour être renvoyés dans des écoles coraniques en Somalie, en vue de leur "réhabilitation". Les chrétiens représentent moins de 1% des Somalis et doivent pratiquer leur foi en secret.

La Somalie n'a pas de constitution, ni aucun texte de loi garantissant la liberté religieuse pour ses citoyens. L'islam est la religion officielle. Les pressions sociales pour faire respecter la tradition musulmane sont très fortes, particulièrement dans les zones rurales du pays. La justice est conduite selon des règles locales dans chaque région : arbitrage sur les traditions des clans, justice séculière ou loi islamique (la charia). Début juin, la capitale Mogadiscio est tombée entre les mains d'une alliance de milices islamiques après quatre mois de combats contre les seigneurs de guerre. L'Union des tribunaux islamiques (ICU) s'est constituée comme un gouvernement de substitution et a pris en charge les affaires dans les parties du pays qu'elle contrôlait. La charia fut imposée dans toute la capitale. Fin 2006, l'ICU a été repoussée par les troupes du gouvernement de transition.

(source Portes Ouvertes)