17/05/2008

Le Réseau évangélique dénonce la violations de la liberté de religion

Le Réseau évangélique dénonce la violations de la liberté de religion

 mardi 13 mai 2008, par Aloys Evina (journal chrétien)

 

Le Réseau évangélique accuse l’Algérie de graves violations de la liberté de religion et dénonce l’instrumentalisation du Conseil des droits humains

 

Le Réseau évangélique, qui représente plus de 40’000 chrétiens de conviction évangélique en Suisse romande, dénonce l’utilisation à des fins politiques du Conseil des droits de l’Homme, un instrument censé protéger les droits fondamentaux des personnes.

 

Le fonctionnement du Conseil implique que chaque pays membre soit soumis à la critique des autres. Dans ce cadre, l’Algérie a demandé le 8 mai dernier à la Suisse de s’engager davantage dans la lutte contre la xénophobie et pour l’égalité entre toutes les religions.

 

Jean-Paul Zürcher, secrétaire général du Réseau évangélique, a dénoncé cette demande comme « une manière fine de détourner l’attention des violations flagrantes des articles 18 (liberté de pensée, de conscience et de religion) et 19 (liberté d’opinion et d’expression) de la Déclaration universelle des droits de l’homme en Algérie ».

 

Le Réseau évangélique n’a pas reçu de réponse à une lettre adressée au gouvernement algérien par l’entremise de son ambassadeur en Suisse. Dans ce courrier, il dénonçait le traitement « scandaleux » infligé à des chrétiens en Algérie, les condamnant à de fortes amendes et à des peines d’emprisonnement sans les avoir entendus. Ils auraient été condamnés pour avoir porté atteinte à la religion islamique et à son prophète en vivant librement leur foi chrétienne.

 

Près de 80% des Eglises protestantes d’Algérie ont été fermées ces trois derniers mois par le ministère algérien des affaires religieuses, en raison d’une nouvelle loi qui interdit désormais l’exercice libre d’une religion autre que l’islam. Norbert Valley, président du Réseau évangélique, rappelle que « l’Algérie a édicté des lois en 2006 qui traitent différemment les adeptes de cultes autres que musulmans ».

 

Or « un pays qui se veut respectueux de toutes ses minorités ne doit pas favoriser une religion au détriment d’une autre, et ne doit pas non plus confiner la religion dans l’espace privé ». Le Réseau évangélique réaffirme que le respect de toutes les minorités religieuses passe par une laïcité ouverte, permettant à chacun d’exprimer librement ses convictions.

 

Article "collectif Algérie" du 11 mai http://collectifalgerie.free.fr/fr/?p=224

Ils dérangent la foi des musulmans 

 

Vendredi O9 mai, six algériens chrétiens ont été interpellés par la police au moment où ils sortaient du domicile de l’un d’eux: ils venaient de passer un moment de partage et de prière entre chrétiens. Ils ont été conduit au commissariat de police où ils ont passé la nuit, pour être présentés le lendemain au procureur. La charge suivante a été retenue contre eux: “ils dérangent la foi des musulmans”. Ils doivent comparaitre devant le juge le 27 mai.

 

En quoi est-ce que prier dans sa maison peut “perturber la foi des musulmans”? La foi musulmane est-elle à ce point ébranlable ? Comment est-ce que 6 personnes chrétiennes peuvent déranger les 150 000 musulmans d’une des plus grandes villes algériennes? Comment est-il possible d’arrêter d’honnêtes et pacifiques citoyens pour les traiter comme s’ils étaient des malfaiteurs ? Pourquoi faire subir une telle pression aux chrétiens dont le seul but est de vivre en paix dans leur pays ?

 

Nous sommes, une fois de plus, atterrés par l’application de cette loi 06.03 qui touche de plein fouet des citoyens qui ne peuvent concevoir que le fait de prier dans leur foyer constitue un délit. Nous vous tiendrons informés du sort réservé à ces 6 personnes et nous mobiliserons l’ensemble des partenaires du Collectif Algérie, afin que cette situation soit connue des Algériens et de la Communauté internationale.

 

Pour que la liberté de vivre sa foi soit une réalité en Algérie,

 

13/07/2007

Le Vatican revendique le titre d'unique véritable Eglise du Christ

Alors que les chrétiens (protestants notamment) cherchent le dialogue pour l’unité, l’église catholique revendique le titre "d'unique véritable Eglise du Christ". 

 

Chers frères catholiques, entre hommes, on peut dialoguer, mais le jugement n’appartient qu’à Dieu.

 

Voici 3 articles parus dans topchrétien :

 

Le Vatican revendique le titre d'unique véritable Eglise du Christ 

 

Le Vatican revendique le titre "d'unique véritable Eglise du Christ" pour l'Eglise catholique, dans un document publié mardi qui risque de relancer la controverse avec les autres confessions chrétiennes.

 

Ce document de la Congrégation pour la doctrine de la foi réaffirme les thèses déjà développées dans un texte du 5 septembre 2000, "Dominus Iesus", qui avait soulevé de vives polémiques dans le monde chrétien, notamment chez les protestants qui n'y étaient pas considérés comme des membres de véritables "Eglises".

 

Le texte de mardi affirme que l'engagement oecuménique "ne signifie pas que l'Eglise catholique renonce à la conviction d'être l'unique véritable Eglise du Christ".

 

Le concile Vatican II "n'a pas voulu changer et n'a de fait pas changé la doctrine antérieure de l'Eglise" sur ce point, indique le document qui condamne "les interprétations erronées" du concile (1962-1965).

 

Le document de la Congrégation s'attache à expliquer une phrase du document central de Vatican II, "Lumen gentium", selon laquelle l'Eglise établie par le Christ sur terre "subsiste dans l'Eglise catholique".

 

Ce verbe "subsiste", alors choisi de préférence à "être" après des discussions ardues, a été interprété par les théologiens libéraux comme une reconnaissance que les autres Eglises chrétiennes (orthodoxes et protestantes) sont également fondées à se dire "Eglise du Christ" et que l'oecuménisme vise à rechercher ce qu'il peut avoir de vérité en chacune d'elles.

 

Mais la déclaration "Dominus Iesus" publiée sous la responsabilité du cardinal Joseph Ratzinger, aujourd'hui pape sous le nom de Benoît XVI, a donné une interprétation restrictive de cette phrase, confirmée dans le document publié mardi.

 

Selon ce texte, "Réponses à des questions concernant certains aspects de la doctrine de l'Eglise", "le verbe +subsister+ ne peut être exclusivement attribué qu'à la seule Eglise catholique", et celle-ci est en "pleine identité" avec ce que le Christ voulait.

 

Certes, ajoute-t-il, on trouve en dehors de l'Eglise catholique "de nombreux éléments de sanctification et de vérité". Mais les Eglises orientales (orthodoxes, ndlr) qui ne reconnaissent pas le pape comme successeur de Pierre souffrent d'une "déficience" et ne sont que des "Eglises particulières", et les "communautés" protestantes qui développent une autre conception de l'eucharistie et du sacerdoce "ne peuvent être appelées Eglises".

 

Le Vatican souligne cependant que le dialogue oecuménique "demeure toujours une des priorités de l'Eglise catholique, comme l'a confirmé le pape Benoît XVI".

 

"Toutefois, pour que ce dialogue puisse vraiment être constructif, en plus de l'ouverture aux interlocuteurs, demeure nécessaire la fidélité à l'identité de la foi catholique", indique-t-il. 

http://www.topchretien.com/topinfo/?/14872/le-vatican-rev...

 

 

Protestants: ce qui nous unit plus grand que ce qui nous divise (cardinal) 

 

Le responsable pour l'Eglise catholique des relations avec les autres confessions chrétiennes a souligné, mercredi, que ce qui les unit est "plus grand" que ce qui les divise, en réponse à l'inquiétude suscitée par un nouveau document du Vatican sur l'oecuménisme.

 

"Ce qui nous unit est plus grand que ce qui nous divise", a déclaré le cardinal Walter Kasper, président du conseil pontifical pour l'unité des chrétiens à l'adresse notamment des protestants.

 

La publication mardi d'un document du Vatican définissant l'Eglise catholique comme la "seule véritable Eglise du Christ" et déniant la qualité "d'Eglises" aux "communautés" protestantes a suscité perplexité et inquiétudes chez ces dernières.

 

Selon le cardinal Kasper, "le document ne dit pas que les Eglises protestantes ne sont pas des Eglises", mais plutôt qu'elles ne sont pas des Eglises au sens où l'Eglise catholique entend ce mot.

 

D'ailleurs, ajoute le cardinal, les Eglises protestantes "ne veulent pas non plus être des Eglises au sens de l'Eglise catholique".

 

Il estime que la mise en évidence des différences subsistant entre confessions chrétiennes "devrait nous stimuler et non nous catastropher". "En dernière analyse, la déclaration du Vatican est une invitation à poursuivre sereinement le dialogue", conclut-il.

 

Le document du Vatican émane de la congrégation pour la doctrine de la foi, gardienne du dogme et a été ratifiée par le pape Benoît XVI. 

http://www.topchretien.com/topinfo/?/14943/protestants-ce...

 

 

Les protestants veulent poursuivre le dialogue avec les catholiques 

 

La Fédération protestante de France (FPF) entend poursuivre le dialogue avec les catholiques "en vue de l'unité sans uniformité des chrétiens", dans une réaction au texte du Vatican revendiquant pour l'Eglise catholique le titre "d'unique véritable Eglise du Christ".

 

Dans un communiqué publié mardi, la FPF souligne que les "différentes compréhensions de l'Eglise divisent encore profondément les chrétiens". Elle considère comme "légitime que l'Église catholique rassure ses enfants les plus inquiets et qu'elle travaille à son unité interne".

 

"Personne ne peut attendre que l'autre se rallie à ses convictions. Partant des fermes convictions qui sont les siennes, chaque Église s'engage avec le plus de clarté possible dans le dialogue, seul chemin vers la pleine communion", ajoute la FPF.

 

"Nous souhaitons et nous prions pour que chaque Église (et l'Église catholique romaine aussi !) puisse proposer des pistes de dialogue, ou plutôt prendre en compte les résultats des dialogues théologiques, s'engager dans un chemin de +conversion+, et non pas se contenter de la répétition de ses propres convictions ecclésiologiques", indique encore la Fédération protestante.

 

"Nous confessons (reconnaissons, NDLR) tous l'Église dans son unité, sa sainteté, sa catholicité, son apostolicité. Mais +autre est la vérité de fond, autre est la forme+. C'est dans cette ligne ouverte par le pape Jean XXIII que pour notre part nous poursuivrons le dialogue en vue de l'unité sans uniformité des chrétiens et de leur témoignage", conclut la FPF.

 

Le document de la Congrégation pour la doctrine de la foi, publié mardi par le Vatican, réaffirme les thèses déjà développées dans un texte du 5 septembre 2000, "Dominus Iesus", qui avait soulevé de vives polémiques dans le monde chrétien, notamment chez les protestants, qui n'y étaient pas considérés comme des membres de véritables "Eglises".

 

Le texte de mardi affirme que l'engagement oecuménique de Vatican II "ne signifie pas que l'Eglise catholique renonce à la conviction d'être l'unique véritable Eglise du Christ".

http://www.topchretien.com/topinfo/?/14862/les-protestant...

15/06/2007

Aïda Touihri (M6) chez les évangéliques : ‘’Je n’ai pas eu l’impression de découvrir une secte’’

Aïda Touihri (M6) chez les évangéliques : ‘’Je n’ai pas eu l’impression de découvrir une secte’’ 

(source Topchrétien)

Jeune journaliste d’origine tunisienne, Aïda Touihri présente sur M6 depuis le mois d’octobre, un magazine de reportages hebdomadaire intitulé "66 minutes". En moyenne, l’émission est regardée par plus de 2 millions de téléspectateurs, selon un communiqué de la chaîne.

 

Depuis plusieurs semaines, Aïda Touihri s’est penchée sur le milieu évangélique, et a découvert un Christianisme qu’elle ne connaissait pas. Au cours de cet entretien, elle nous partage ses impressions et nous présente le reportage - actuellement en cours de montage - qui sera diffusé le dimanche 17 juin à 17h40.

 

Propos recueillis par Paul Ohlott.

 

TopInfo : Comment vous est venue l'idée de réaliser un reportage sur les évangéliques dans le cadre de l'émission "66 minutes" ?

 

aida-touihriAïda Touihri : C’est une idée que nous avions depuis la rentrée, parce que l’été dernier il y a eu de nombreux rassemblements à Paris avec des prédicateurs célèbres. On s’est rendu compte alors qu’il y avait beaucoup de chrétiens évangéliques en France, et beaucoup plus qu’on ne le croyait en fait… Et puis, ces dernières semaines, on a vu que les Renseignements Généraux avaient lancé une enquête. On a donc pensé que c’était le bon moment. L’émission cherche à répondre à toute une batterie de questions :

 

Faut-il avoir peur des évangéliques ? Qui sont-ils ? Pour quelles raisons connaissent-ils une telle croissance ?... Et je précise que nous avons voulu nous intéresser uniquement aux évangéliques français, parce que le milieu américain avait déjà été couvert médiatiquement. En outre, on ne voulait pas mélanger les genres, afin de ne pas causer une assimilation pouvant s’avérer trompeuse.

 

Que saviez-vous auparavant sur les évangéliques ? Et avez-vous été surprise par ce que vous avez vu sur le terrain ?

 

Je ne savais pas grand-chose sur les chrétiens évangéliques, ce qui m’a permis d’ailleurs d’être vierge sur tous ces clichés qui sont répandus. Je me suis plongée à fond dans ce dossier, je me suis beaucoup renseignée et j’ai rencontré pas mal de personnes de ce milieu. Jean-Arnold De Clermont m’a dressé le portrait de ces ‘’nouveaux protestants’’, mais j’ai rencontré aussi le pasteur Yvan Castanou de l’Eglise Impact Centre Chrétien, etc. Et finalement je me suis rendu compte que tout le monde se connaissait, c’est un véritable réseau.

 

 

Que va-t-on trouver dans ce reportage ? Quels sont les événements que vous avez couverts ? Quelles églises ou œuvres avez-vous filmées ?

 

Une grande partie du reportage présentera la manifestation qui s’est déroulée au Zénith de Rouen. Il s’agit de "Pentecôte 2007", organisée par le pasteur Freddy De Coster de l’Eglise Baptiste de Honfleur. Nous sommes allés sur place pendant trois jours et nous avons vécu vraiment des moments forts, parce que c’était un rassemblement où l’on fêtait un anniversaire… celui du Saint-Esprit. Pendant ces trois jours intenses, nous avons filmé beaucoup de choses différentes et nous avons suivi plusieurs chrétiens pour qu’ils nous parlent de leur foi. De cela, j’ai pu m’apercevoir qu’il n’y avait pas un évangélique, mais des évangéliques. C’est un milieu très divers où chacun vit sa foi différemment et avec beaucoup de tolérance. Ensuite, nous avons rencontré les responsables de TopChretien.com, parce que le reportage s’intéresse à la mission des évangéliques, c'est-à-dire : proclamer l’Evangile. Ils nous ont donc montré comment Internet pouvait être un outil formidable d’évangélisation. Et dans ce même objectif, nous avons suivi quelques sorties d’évangélisation organisées par le Centre Evangélique Philadelphia du pasteur Paul Ettori. Il y aura donc deux volets. Tout d’abord, on va tenter de montrer qui sont les évangéliques français au travers de leur culte et de leur foi. Puis, dans un second temps, on va s’intéresser de près à leurs méthodes d’évangélisation.

 

Vous avez parlé de foi tolérante, ce n’est pas habituellement ce que l’on entend dans les médias, puisque souvent les évangéliques sont accusés d’être des sectes… Quel regard portez-vous sur eux aujourd’hui ?

 

Personnellement, je n’ai pas eu l’impression de découvrir une secte. Il y a certainement des pratiques qui peuvent étonner, comme les transes, mais qui existent finalement dans beaucoup de religions, y compris dans le catholicisme avec le renouveau charismatique. Non, je n’ai pas eu le sentiment d’avoir filmé des sectes, mais comme dans tout mouvement religieux, il y a évidemment des petites formes d’extrémisme ou de fondamentalisme. Quoi qu’il en soit, on ne s’est pas intéressé à la petite portion d’extrémistes qu’il peut y avoir dans le milieu évangélique, encore une fois comme partout ailleurs, mais on s’est tourné vers la majorité des pratiquants.

 

Vous êtes allée dans les bureaux du TopChrétien : l’impact de ce portail sur Internet vous a-t-il étonnée ?

 

Oui, j’ai été étonnée. Je ne pensais pas que l’impact était aussi fort, et concernait autant de pays dans le monde, notamment avec les sites connaitredieu.com en langue arabe et chinoise. J’ai été vraiment surprise de voir le nombre de personnes qui pouvaient découvrir l’Evangile par ce moyen. 

 

Le site de l’émission 66 Minutes 

 

Information : Diffusion le dimanche 17 juin à 17h40 et rediffusion le samedi 23 juin à 13h55.

12/06/2007

Un million d'évangéliques manifestent contre l'homosexualité à Sao Paulo

Un million d'évangéliques manifestent contre l'homosexualité à Sao Paulo 

(Source TopChrétien) 

Un million de protestants évangéliques, selon la police, ont manifesté jeudi dans les rues de Sao Paulo pour réaffirmer leur foi chrétienne et condamner l'homosexualité, à trois jours de la plus grande Gay Pride du monde organisée dans la capitale économique du Brésil.

"Vade retro, satanismo! Vade retro homosexualismo!", était le mot d'ordre du pasteur André Fabiano lancé par de puissants haut-parleurs depuis l'un des 18 camions transportant groupes musicaux et équipements de son.

 

La Marche de Jésus était convoquée par plusieurs églises évangéliques. Les manifestants étaient invités à défiler dans les principales avenues du centre-ville.

 

La 11ème "Gay Pride" de Sao Paulo aura lieu dimanche pour "défendre un monde sans racisme, sans machisme ni homophobie". Elle devrait réunir plus de trois millions de personnes dans le coeur financier de Sao Paulo, ont indiqué les organisateurs sur le site www.paradasp.org.br.

 

L'édition 2006 de la Gay Pride de Sao Paulo avait rassemblé 2,8 millions d'homosexuels et sympathisants.

 

"Par la Bible, nous savons que Dieu n'est pas d'accord avec ce qu'ils (les homosexuels) font. Nous condamnons leurs actes", a déclaré un manifestant évangélique Walter Silva Filho, 25 ans, au site d'informations G1.

 

Le pasteur Paulo Henrique de Oliveira a souligné quant à lui que la manifestation avait pour objectif de favoriser l'unité des évangéliques.

 

Pendant la visite du pape Benoît XVI à Sao Paulo il y a un mois, des organisations d'homosexuels avaient dénoncé des pressions exercées par des groupes religieux.

 

Photo de la marche pour Jésus de l'année passée :

bresil1
brésil2

 

La marche pour Jésus qui s'est déroulée à Paris le 2 juin dernier est visible ici : http://christianisme.skynetblogs.be/post/4607049/evangeli...

et ici : http://www.mpjf.org/index2.html

04/06/2007

"Evangélique pride"

"PARIS Dans une atmosphère bon enfant, ils étaient des milliers de protestants évangéliques représentant plus de 200 Eglises du monde à avoir envahi Paris samedi pour prier, chanter et danser à la gloire de Jésus. "

Suite dans l'article ci-dessous:

évangélique Pride
MPJ2007-1
MPJ2007-2