18/09/2008

Iran : Peine de mort pour apostasie

Iran : Les deux premiers en attente d’exécution sont des convertis au christianisme

 

(Source : Point de bascule)

 

ahmadinejad2Mardi, le Parlement iranien a voté une loi imposant la peine de mort pour apostasie, a signalé un groupe de défense des droits de l’homme.

 

Les députés ont approuvé le projet de loi avec 196 voix pour, sept contre et deux abstentions, selon le Christian Solidarity Worldwide basé au Royaume-Uni. La loi vise à ajouter plusieurs crimes à la liste de ceux qui pourraient entraîner la peine de mort, y compris « établir des blogs et des sites promouvant la corruption, la prostitution et l’apostasie ».

 

Mahmoud Mohammad Azad-Matin, 53 ans, et Arash-Ahmad Ali Basirat, 40 ans, des musulmans qui se sont convertis au christianisme, ont été accusés d’apostasie la semaine dernière à la Cour publique et révolutionnaire de Chiraz, en Iran. Ils sont actuellement en attente du verdict du tribunal et sont détenus depuis le 15 mai.

 

Selon des témoignages, l’Iran a retiré la nouvelle de l’adoption de la loi du site du Parlement dans les heures qui ont suivi sa publication mardi, selon CSW. Mais des rapports du progrès de la loi au Parlement ont été publiés par d’autres agences de presse iraniennes, y compris IRINN (République islamique d’Iran News Network) et des journaux du matin en Iran, comme Resalat.

10/06/2008

Erythree : Des pasteurs risquent la peine de mort

ec301f0Des pasteurs risquent la peine de mort 

 

Nous venons d’apprendre que plusieurs pasteurs pourraient être accusés de haute trahison, un crime passible de la peine de mort en Erythrée. Haile Naizghi et Kifle Gebremeskel, pasteurs de l’église du Plein Evangile, ainsi que Tesfatsion Hagos de l’église évangélique Rema, seraient concernés. Les trois pasteurs sont emprisonnés en raison de leur foi, de même que plus de 2000 autres chrétiens.

 

 

 

topinfo31

    H.Naizghi, K.Gebremeskel et T.Hagos

 

Ces prisonniers, pour la plupart détenus de manière arbitraire, subissent la torture et les coups, sont parfois enfermés dans des conteneurs métalliques et des cellules souterraines pour les forcer à renoncer à leur foi.

 

Et ce week-end, de nouvelles arrestations ont eu lieu, alors que le pays fêtait l’anniversaire de son indépendance. Un groupe de chrétiens appartenant au mouvement de renouveau de l’Eglise orthodoxe d’Erythrée s’était réuni secrètement dans le but de prier pour le pays, quand des policiers ont surgi dans la maison. Les 25 personnes présentes ont été arrêtées et sont actuellement détenues au commissariat d’Adi-Kuala, une ville située près de la frontière éthiopienne.

 

Ce même week-end, nous avons aussi appris une bonne nouvelle : La libération de 25 autres chrétiens, détenus depuis 3 mois, contre une caution de 80 000 nakfa (3400 euros) chacun.

Le président de ce petit pays de la Corne de l’Afrique, Issayas Afewerki, a fermé toutes les églises protestantes indépendantes du pays en mai 2002, interdisant également toutes leurs célébrations et emprisonnant tous ceux qui veulent continuer à se réunir.

 

Depuis cette date, seules les églises orthodoxe, catholique et luthérienne considérées comme églises historiques sont autorisées. Le gouvernement entend bien contrôler toute activité religieuse sur le territoire, et même ceux de l’Eglise orthodoxe qui ont laissé entendre leur désaccord sont aujourd’hui en prison.

 

• Remercions Dieu pour la libération des 25 chrétiens. Prions pour eux. Ils se sont vus interdire toute activité chrétienne.

• Prions pour que les pasteurs Haile Naizghi, Kifle Gebremeskel et Tesfatsion Hagos, détenus sans charges depuis 4 ans, ne soient pas accusés de haute trahison et pour qu’ils soient libérés.

• Prions pour les 25 chrétiens arrêtés. Ils risquent d’être transférés au camp militaire de Wi’a, tristement célèbre pour les mauvais traitements infligés aux chrétiens. 

12/03/2008

IRAN : Peine de mort pour les apostats qui quittent l’islam

Article Blogdei du 10 mars 2008.

 

iran_flagLe parlement iranien souhaite officialiser la peine de mort pour les "apostats", ceux qui quittent l'Islam 

 

Un de nos contacts dans la région nous informe que la situation devient de plus en plus difficile pour les chrétiens d'Iran, où le parlement a adopté une loi officialisant la peine de mort pour les "apostats", ces personnes qui quittent l'Islam pour devenir chrétiennes. Pour que cette loi passe, il faudra encore l'aval du Conseil des gardiens de la Révolution.

 

Jusqu'à présent, les tribunaux avaient besoin d'une fatwa (décision juridique islamique) pour agir. Maintenant, un nouveau cadre juridique permettra aux autorités de persécuter à mort les croyants, qui sont extrêmement inquiets.

 

• Prions pour que le Seigneur guide les choses.

 

• Prions pour un frère qui est en Grèce et qui risque l'extradition en Iran. La police grecque, qui l'a battu, ne lui laisse pas le loisir de porter plainte pour mauvais traitement. Les autorités cherchent à expédier rapidement son cas. Prions que le Seigneur intervienne.