25/02/2009

Arabes pour Israël

Souhaitez-vous la paix au proche-orient ?

 

En guise d'introduction à ce petit article, je voudrais évoquer ces quelques musulmans assistés de pseudo-intellectuels qui lancent une pétition pour retirer le Hamas de la liste des mouvements terroristes.
Il y a une incohérence que je ne m'explique pas.  Le Hamas est une formation politique fondamentaliste islamique. Cette organisation a commis des attaques envers des civils israéliens (en justifiant ces actes par certaines motivations islamiques.)
Mais alors pourquoi ne pas faire une pétition pour faire retirer d'autres mouvements de cette liste d'organisations terroristes qui ont aussi leurs propres motivations ? Par exemple :
*Afghan Support Committee
*Al Taqwa Trade
*Al-Hamati Sweets Bakeries
*Al-Ittihad al-Islami (AIAI)
*Al-Manar
*Al-Ma'unah
*Al-Nur Honey Center
*Al-Rashid Trust
*Al-Shifa Honey Press for Industry and Commerce
*Al-Wafa al-Igatha al-Islamia
etc...la liste d'organisations islamiques terroristes est immense...

 

Très étrange cette obstination à défendre le Hamas au simple motif qu'il a été élu...

 

Chers amis arabes et musulmans de bonne volonté, si vous désirez la paix, cessez ces provocations stériles. Le Hamas ne reconnaîtra jamais le droit d'existence à Israël. Imaginez-vous ce que cela représente de rendre légitime cette obstination ? La haine engendre la haine et ce conflit ne finira jamais.
Plutôt que de perdre votre temps à signer des pétitions pour se joindre à un combat pour la haine, joignez-vous à "arabes pour Israël", association fondée par Nonie Darwish qui réunit des Arabes et des musulmans qui « respectent et soutiennent l'État d'Israël », rejettent les « attentats-suicides comme forme de jihad » et promeuvent une « auto-critique constructive du monde arabo-musulman ». 

noniedarwishArabe et musulmane, Nonie Darwish est née au Caire et a grandi à Gaza à l’époque où Nasser promettait de détruire Israël. Son père, Mustapha Hafez Darwish, dirigeait à l’époque les services de renseignement à Gaza. C’est lui qui crée les Fedayin, ces groupes armés qui mènent des attaques en territoire israélien pour y semer la mort et la destruction.

Expatriée aux Etas Unis, Nonie Darwish est aujourd’hui journaliste, écrivain, et fondatrice de ArabsForIsrael.com. 

Elle a participé en 2007 au Sommet de l’islam laïque.


Amis musulmans, la paix est possible, brisons le cercle de la violence !

http://arabespourisrael.unblog.fr/2009/02/21/israel-ne-do...

11/05/2008

Pour Israël

israelflagVoici quelques mots à l'occasion des 60 ans de la renaissance de l'état d'Israël (15 mai 1948)...

Avant tout, les grandes lignes (NB:je me suis borné à n'utiliser que les dates reconnues par tous afin de ne pas heurter les sensibilités) :

L'archéologie admet la présence israélite depuis -1200 et l'existence du royaume d'israël depuis le roi Omri en -881 (bien qu'elle reconnaît l'existence de David avant -950). On peut donc admettre la date de -1030 comme début du royaume d'Israël.

La région s'hellénise entre -300 et -130, mais la région reste en paix.

Profitant des divisions entre les juifs, le général romain Pompée a conquis la Samarie et la Judée en 63 avant J-C. Un protégé des Romains, Hérode, en profite pour liquider la dynastie des Asmonéens et devenir roi de Judée (ou pays des Juifs) en l'an 37 avant JC.

Le christianisme, porté par de brillants disciples, s'étend rapidement parmi les juifs hellénisés, cependant, il se répand avec beaucoup plus de force et de foi vers Rome et l'Europe qu'en Judée même.

Jérusalem, capitale de l'ancien royaume de Judée, est mise à sac par Titus et l'armée romaine le 8 septembre de l'an 70, après un siège atroce de deux ans. Le temple est détruit à l'exception d'un pan de mur (actuel mur des lamentations).

La révolte de Bar Kokhba (132-135), ou la seconde guerre judéo-romaine, est la seconde insurrection des juifs de la province de Judée contre l'empire romain, et la dernière des guerres judéo-romaines.

Suite à la victoire romaine, Jérusalem fut rasée par Hadrien, interdite aux Juifs, et une ville romaine, Ælia Capitolina, fut bâtie sur son site.

L'empereur Hadrien changea le nom de la province de Judée en Syria Palaestina, en l'an 135 pour effacer le souvenir des juifs. Ce nom est toujours affectionné par les opposants au judaïsme.

Les romains resteront en "Palestine" jusqu'en 324. S'ensuivra la période byzantine jusqu'en 638 où la religion majoritaire sera le christianisme.

638, l'islam s'empare des territoires dits palestiniens par des guerres de conquêtes. Cela durera jusqu'en 1096, à la période des premières croisades.

180px-UN_Partition_Plan_For_Palestine_1947En 1244, la "Palestine" est Ottomane jusqu'à l'arrivée des troupes britanniques en 1917. Après la première guerre mondiale elle est placée sous protectorat britannique par la société des nations.

 

En février 1947, alors que l'idée d'un État-refuge en Terre sainte pour les rescapés de la Shoah s'impose dans l'opinion occidentale, le gouvernement britannique remet le mandat qu'il détenait sur la Palestine aux Nations unies.

Le 30 novembre 1947, les Nations-Unies adoptent la résolution 181 qui prévoit le partage de la Palestine en un État juif et un État arabe.  Cette partage tient compte des zones peuplées par les juifs habitants déjà en Palestine et leur attribue les zones où ils sont majoritaires. (voir photo)

Le Yichouv et les communautés juives sionistes accueillent favorablement ce vote mais les Arabes palestiniens et l'ensemble des pays arabes qui militaient pour la constitution d'un État arabe sur toute la Palestine rejettent la résolution.

32 pays ont voté pour (vert), 10 pays se sont abstenus (jaune), et 13 pays (rouge) ont voté contre (dont l'ensemble des pays musulmans votant càd 10).

800px-UNGA_181_Map

Le lendemain du vote, la guerre civile éclate en Palestine entre les communautés juive et arabe palestiniennes. En effet, la ligue arabe créé "l'armée de libération arabe" composée de volontaires issus de pays arabes en vue d'attaquer les juifs. Débâcle palestinienne.

14 mai 1948 : fin du mandat britannique

15 mai 1948 : Déclaration d'indépendance de l'état d'Israël

15 mai 1948 -> 1949 : guerre israélo-arabe. Les états arabes voisins contestent la création d'Israël et décident d'intervenir. Plusieurs armées entrent dans l'ancienne Palestine mandataire. Les forces arabes sont à l'offensive mais n'obtiennent pas de succès. Les deux camps subissent de lourdes pertes, en particulier autour de Jérusalem, et à bout de force acceptent la trêve d'un mois demandée par le médiateur de l'ONU. Les forces arabes sont alors positionnées autour des zones contrôlées par les Juifs mais n'ont pas réussi à y pénétrer ni à réaliser le blocus de Jérusalem.

Tandis que l'ONU propose d'autres plans de partage, les Israéliens lancent de juillet 1948 à mars 1949 une série d'opérations militaires entrecoupées de cessez-le-feu, prenant le contrôle de toute la Galilée, du sud-ouest de la Samarie, de la majeure partie de la zone côtière, de l'ouest de la Judée jusqu'au secteur de Jérusalem, et enfin du Néguev.

Durant la période du 15 mai 1948 à la mi-avril 1949, plus de 350 000 Palestiniens (sur les 750 000 de l'ensemble de l'exode palestinien) prennent la route de l'exode, fuyant les combats ou expulsés des zones contrôlées ou conquises par Israël.

 

Bref

-1030 à 324 : Territoire à majorité juive

324 à 638 : Territoire à majorité chrétienne

638 à 1947 : Territoire à majorité musulmane

1947 à aujourd'hui : Israël et Palestine

Les communautés juives, chrétiennes et musulmanes ont chacune une place légitime sur cette terre. La communauté internationale et la communauté juive acceptent le plan de partage de l'ONU, les pays arabes la refusent et attaquent. Suite à ces attaques et sachant que les forces arabes n'accepteront jamais la paix et le plan de partage, Israël a entamé une guerre d'expansion.

Nous constatons que les deux camps ont commis des irrégularités, mais force est de constater que c'est la ligue arabe qui a été la première à lancer les hostilités en refusant le partage attribuant aux juifs les zones ont ils sont majoritaires, en montrant son hostilité envers les juifs et en les attaquant militairement. Vous comprendrez dès lors que je suis, personnellement, assez fatigué de lire les plaintes palestiniennes alors qu'ils ont tout fait dès le part pour que la paix échoue.

Que faire aujourd'hui ?

On ne peut pas réécrire l'histoire et difficilement faire demi-tour.

Il est connu que de nombreuses organisations musulmanes sont prêtes à tous pour anéantir l'état d'Israël sans aucune autre forme de procès. Israël peut-il encore espérer la paix dans de telles conditions ? Devant une organisation belliqueuse, haineuse et négationniste, peut-on rester inactif ou doit-on montrer sa force pour imposer la paix souhaitée ? (A propos de négationnisme, je vous invite à lire et regarder la video visible à ce lien : http://www.topchretien.com/topinfo/?/36442/lhorreur-dans-...)

 

Une seule possibilité : prier pour la paix.

Des connaissances qui habitent en Israël étaient venus en Belgique rendre visite et témoigner car ils voient mieux que ce que les médias veulent nous montrer.

Savez-vous, par exemple, que les palestiniens font jouer les enfants devant les hangars d'armement et de munitions en guise de boucliers humains ? Ainsi soit Israël renoncera à tuer des enfants et les armes seront protégées, soit Israël détruira ces hangars et les enfants serviront de martyrs et de pression sur la communauté internationale.  (Certains ont osé évoqué la justice islamique, mais remarquons qu'avec toutes les aides financières qu'obtiennent la "Palestine", le peuple crève de faim et les armes se multiplient grâce à la générosité guerrière de l'Iran. Drôle de justice.)

Ils nous ont raconté également les conversions qui s'y passent. Comme ce palestinien qui, à l'école, voit son professeur de géographie dessiner la mer méditerranée en rouge. Il lui fait remarquer et le prof répond que la mer sera rouge car on y rejettera tous les juifs égorgés. Cet homme s'est converti et répand le message de paix de Jésus.

Visitez le blog de leur fils : http://generation-pour-israel.over-blog.fr/

 

La paix n'est possible que lorsque tout le monde la souhaite. Si comme moi, vous souhaitez la paix, il faut prier pour cela et demander à notre entourage de prier pour cela. A ce propos, chaque premier dimanche d'octobre, tous les chrétiens du monde s'unissent afin de prier pour la paix de Jérusalem. Il faut bien sûr prier tous jours jours, mais attachez de l'importance à cette date et joignez vos prières aux notres. Voir ce lien :

http://ew.us.churchinsight.com

 

Cher amis musulmans, je sais que bon nombre d'entre vous ne sont pas accoutumés à cela, mais je vous invite à prier ensemble pour la paix, acceptez cette main tendue et multipliez les appels à la paix.

 

27/09/2007

La Paix de Jérusalem

daytoprayLe dimanche 7 octobre sera la "Journée de Prière pour la Paix de Jérusalem".

Afin de permettre à tous ceux qui le désirent de comprendre mieux pourquoi nous devrions prier pour Jérusalem et de prendre du temps pour ce faire, nous organisons une réunion le dimanche 7 octobre à 14h00 à la

SALLE DU PLEIN EVANGILE,
Rue Scailquin 36
1210 St. Josse (Bruxelles) Près de la Place MADOU.

Nous entendrons 2 israéliens qui aiment Yéshoua nous interpréter des chants en Hébreu, un groupe de danses israéliennes louera le Seigneur par la danse, un message sur l'importance de Jérusalem dans la Bible sera partagé et nous prierons pour la Paix de Jérusalem.

Le stand des Chrétiens Amis d'Israël sera aussi à votre disposition.

Demandez la paix de Jérusalem. Que ceux qui t'aiment jouissent du repos! Que la paix soit dans tes murs, Et la tranquillité dans tes palais! (Psaumes 122:6-7 LSG)

Nous ne pouvons pas prier pour la Ville de Jérusalem en excluant certains de ses habitants. Nous devons reconnaître que Dieu a un plan de bénédiction pour le peuple arabe et le peuple juif. Donc, face à l’incapacité humaine de résoudre ce problème depuis de nombreuses années, nous voulons élever nos prières à Dieu, sans parti pris politique, afin de lui demander d’apporter Sa Paix dans cette région du monde.

15/03/2007

Les quatre bougies

Les quatre bougies

 

Les quatre bougies brûlaient  lentement.

L’ambiance était tellement silencieuse que l’on pouvait entendre leur conversation. La première dit:

- Je suis la paix! Cependant les personnes n’arrivent pas à me maintenir. Je crois que je vais m’éteindre.

Et, diminuant  son feu rapidement, elle s’éteignit complètement.

 

La seconde dit:

- Je suis la foi!  Lamentablement je suis superflue.  Les personnes ne veulent rien savoir à mon sujet. Cela n’a pas de sens que je reste allumée.

Quand elle eut fini de parler, une brise souffla suavement sur elle et l’éteignit.

 

Triste,  la troisième bougie se manifesta  à  son  tour:

- Je suis l’amour!  Je n’ai pas de force pour continuer  en étant allumée. Les personnes me laissent de côté et ne comprennent pas mon importance. Elles oublient même ceux qui sont proches et les aiment.

Et, sans attendre plus, elle  s’éteignit.

 

Soudain... Un enfant entra et vit les trois bougies éteintes.

- Mais c’est quoi ça?  Vous devriez être allumées jusqu’à la fin.

En disant cela, il commença à pleurer.

 

Alors, la quatrième bougie parla:

 

- N’aie pas peur, tant que  ma flamme brûle, nous pourrons allumer les autres bougies,

 Je suis l’espérance !

Avec des yeux brillants, il prit la bougie de l’espoir... Et alluma les autres. Que l’Espérance ne s’éteigne jamais a l’intérieur de nous!

...et que chacun de nous sache être l’outil dont cet enfant a besoin pour maintenir l’Espérance, la Foi, la Paix et l’Amour !!!