28/12/2009

Le persécuteur se convertit

cdl_ethiopiecdl_01100002152Fuad Tarik, 40 ans, était un fidèle musulman. Représentant officiel du gouvernement éthiopien, il était très respecté. Pendant longtemps il a persécuté les chrétiens dans son petit village proche de Jimma dans l’Etat d’Oromia, au sud du pays. Avec zèle, Fuad cherchait tous les moyens possibles pour exercer une pression sur ceux qu’il connaissait : « Je détestais leur foi. C’était vraiment difficile de penser qu’ils avaient osé abandonner l’islam. Je croyais fermement que les chrétiens soudoyaient les musulmans pour les attirer loin de la vraie religion » explique Fuad.

Mais l’Evangile s’est propagé dans la région… Et un matin, les chrétiens du village ont été arrêtés. Interrogés sur leur foi, ils ont répondu: « nous suivons Allah (Dieu) à travers Al Messiah Isa (le messie Jésus).»

Fuad a été touché par la manière dont ils répondaient aux menaces et à la pression : « Même si je n’aimais pas les activités des chrétiens » dit Fuad « quelque chose changeait en moi. Je ne comprenais pas pourquoi, mais j’éprouvais de la compassion pour eux. J’ai examiné la vie de ces chrétiens. Leur façon de vivre était un défi pour moi. Ils étaient si différents de ce que je connaissais et avaient un comportement exemplaire.»

Ses réflexions ont amené Fuad à faire un choix : Il a lui aussi donné sa vie à Jésus-Christ. « La rumeur de ma conversion s’est immédiatement diffusée dans le village. Des musulmans m’ont accusé de choisir Jésus en échange d’argent. » Et le 15 avril dernier, sa ferme a été incendiée.

Aujourd’hui Fuad est un évangéliste zélé. Il suit également une formation de deux ans pour ensuite pouvoir former des responsables d’église. « Je remercie Dieu pour mes frères et sœurs en Christ » dit Fuad. « Ils m’encouragent par leurs prières et leurs visites. Je m’appuie sur Dieu et je travaille dur dans ma ferme car j’ai tout perdu dans l’incendie. Mais je continue à prier pour ceux qui m’ont attaqué. Je sais que beaucoup d’entre eux nous persécutent par ignorance. Un jour, ils se joindront à nous pour adorer Dieu. »

Sujets de prière :
 
Puce CDLRemercions Dieu pour le témoignage de Fuad et pour son ministère.
Puce CDLPrions pour la famille de Fuad, pour qu’elle continue à le comprendre et à le soutenir.
Puce CDL

Prions pour l’Eglise en Ethiopie qui souffre d’une forte persécution.

 

Source : Portes Ouvertes

10/12/2009

Iran : Maryam et Marzieh sont libres depuis le 18 novembre

Maryam_marziehMaryam Rostampour (27 ans) et Marzieh Amiriazadeh (30 ans) sont enfin libres ! « Les mots ne sont pas assez forts pour exprimer notre gratitude envers Dieu et Ses enfants qui ont prié et travaillé pour obtenir notre libération » ont-elles déclaré à leur sortie de prison hier mercredi 18 novembre. Cela faisait plus de neuf mois qu’elles étaient retenues dans la prison d’Evin à Téhéran, une prison connue pour ses violations aux droits de l’homme.

Selon les informations obtenues, cette libération inhabituelle « est due à une pression internationale telle que le gouvernement ne pouvait plus la supporter. D'une part, leur détention était illégale. Et d'autre part, le gouvernement n'était pas prêt à les condamner pour apostasie. Ils ont déjà beaucoup d'autres casse-têtes politiques. Ils ne peuvent pas lutter sur tous les fronts en même temps. »

Ces deux chrétiennes de l’ombre ont été relâchées sans caution, mais nous ne savons pas encore sous quelles conditions. Les autorités iraniennes ont pris l’habitude de renvoyer en justice ou d’imposer de nouvelles restrictions aux chrétiens libérés, parfois plusieurs mois ou années après leur sortie de prison.

Maryam et Marzieh n’ont pas été torturées physiquement pendant leur détention, mais elles ont énormément souffert du manque de soins médicaux. Aujourd’hui, elles sont toutes les deux très affaiblies. Marzieh en particulier souffre de sa colonne vertébrale, d’une rage de dent et de fortes migraines.

Ces deux chrétiennes avaient été arrêtées le 5 mars 2009 par les autorités iraniennes pour activités anti-gouvernementales, prosélytisme et apostasie. En Iran, où la charia est appliquée, ce crime est passible de la peine de mort.

Pendant ces neuf mois de détention, le juge leur avait demandé à plusieurs reprise de renier leur foi et de revenir à l’islam. Mais le 9 août dernier, lors de leur dernier procès, elles ont affirmé leur foi en Jésus-Christ : « Nous aimons Jésus ». Lorsque les juges leur ont redemandé si elles étaient chrétiennes, elles ont répondu : « Oui, nous sommes chrétiennes ».Avec foi et courage, elles ont insisté, « nous ne renierons pas notre foi ».

Signer la pétition pour les chrétiens iraniens en cliquant ICI

Sujets de prière :
 
Puce CDLRemercions Dieu pour la libération de Maryam et Marzieh et pour leur courage durant cette épreuve.
Puce CDLPrions pour leur santé, pour qu’elles puissent recevoir de bons soins médicaux.
Puce CDL

Prions pour l’Eglise iranienne qui subit de fortes pressions, pour qu’elle soit fortifiée et encouragée.

 

Source : Portes Ouvertes