30/10/2009

Le capitalisme est mis en question par les patrons chrétiens

Source : Double Je

 

Le capitalisme est mis en question par les patrons chrétiens

livremichelcoolEn cette période de suicides au travail médiatisés, on se plonge dans le livre que sort chez Albin Michel l'ancien patron de la rédaction de Témoignage chrétien Michel Cool : Pour un capitalisme au service de l'homme. Il y pose une question ardue : peut-il exister une façon chrétienne de gérer les entreprises ? Un complément aux nombreux débats sur la moralisation du capitalisme, alors que, la crise endiguée, les abus semblent prêts à redémarrer comme avant. Le livre s'attache au cas d'Emmanuel Faber, directeur général délégué chargé des ressources humaines à Danone, qui plaide pour «le devoir d'utopie». Cet HEC, catholique pratiquant, qui a initié la chaire Danone-HEC Entreprise et Pauvreté, a été chargé par Franck Riboud de «replacer le social au coeur de l'entreprise et de son efficacité». Son credo : «Est-ce que je prends l'autre en considération ou est-ce que je l'ignore pour mieux imposer mes objectifs ?» Pierre Deschamps, président des Entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC) va plus loin : «Il faut inverser les priorités de l'entreprise afin que sa finalité sociale et sociétale prime sur sa finalité financière