09/07/2010

«Je ne vous dis pas tout, vous risqueriez d’être jaloux !»

Philippe Pomier nous livre sa vie avec Dieu : «Je ne vous dis pas tout, vous risqueriez d’être jaloux !»

Alcool, tabac, drogue, sexe, bagarre et rock’n'roll… De «bon à rien», Philippe Pomier va devenir un évangéliste itinérant. L’histoire d’une incroyable métamorphose divine. Délivré miraculeusement de ses nombreuses addictions, il quitte tout à l’âge de 38 ans, pour se former à Jeunesse en Mission (JEM) et servir le Seigneur à plein temps. Confronté par trois fois à la mort, il témoigne avoir vécu «des miracles et encore des miracles».

«Je ne vous dis pas tout, vous risqueriez d’être jaloux» est d’ailleurs le titre de ce livre étonnant, accessible à tous, riche en humour et en bons conseils. «Ce n’est pas un livre écrit avec la prose d’un grand écrivain, mais il l’a écrit avec son cœur et sa foi. Je suis mariée à Philippe depuis 22 ans, et j’ai vu certains des miracles racontés dans ce livre. Comme il le dit souvent : Dieu fait des choses extraordinaires avec des gens ordinaires», assure son épouse Germaine.

De son côté, le pasteur Daniel Lhermenault, témoigne avoir «dévoré» ce livre. «Il m’a fait verser des larmes de rires et d’émotion. Merci pour ce témoignage de foi et d’obéissance. C’est si passionnant de servir Dieu, même si on ne comprend pas toujours les chemins par lesquels Il nous fait passer. Dieu est fidèle, et cela reste un fait marquant dans nos ministères! Tout simplement savoureux! Un grand Merci, et bravo !»

 

 

Philippe Pomier | Editions Evangelizatium

07/07/2010

"Comme Marie"

Quand un pasteur évangélique nous invite à cheminer ‘’comme Marie’’
Par Paul Ohlott
Source : TopInfo

Comme MarieMarie, cette pauvre petite femme juive, était loin d’imaginer qu'en donnant naissance au Fils de Dieu, elle engendrerait également d’innombrables querelles. Paradoxe divin : de cette grâce exceptionnelle, source de Salut pour le monde entier, sont nées de violentes divisions.

Cinq siècles après la Réforme, combien de fois n’entendons-nous pas cette remarque fatale à toute idée de dialogue interconfessionnel : «oui, mais vous les protestants, vous ne croyez pas en Marie» ?

Quelle étrange remarque quand on sait que «nombre de protestants, à commencer par Martin Luther, ont écrit de magnifiques pages sur Marie», réagit le pasteur Carlos Payan, avant de préciser encore que «croire» ne signifie en aucun cas «prier». Auteur d’un troisième livre qui vient tout juste de paraître, «le dérangeur de Dieu» ne cherche pas pour autant la polémique, comme l’avait fait le journaliste Jacques Duquesne en 2005 (1).

Bien au contraire, si «Comme Marie» (Editions Première Partie), ne résoudra certainement pas «tous les différends entre catholiques et protestants évangéliques», sa réflexion nous entraîne, avec simplicité et intelligence, sur «un chemin apaisé». Un chemin intermédiaire entre deux conceptions aussi extrêmes que partisanes, un juste milieu parfaitement biblique entre la mariolâtrie et la mariophobie.

La vie exemplaire de Marie


Après la guérison divine, le pasteur Carlos Payan aborde donc un nouveau tabou, car si certains placent Marie au-dessus du Christ, d’autres peinent à prononcer son nom, craignant d’invoquer un démon ! Côté protestant, pourquoi aurions-nous peur de parler de Marie, alors que «certains hommes et femmes de la Bible deviennent des références et des exemples» ? Et pourquoi «Marie ne deviendrait-t-elle pas une figure, par sa vie exemplaire qui mérite imitation, comme celle de l’apôtre Paul et de bien d’autres ?», s’interroge le pasteur Payan.

«En s’appuyant fidèlement sur l’histoire biblique de Marie, Carlos Payan a rassemblé toutes ces pépites d’or à (re)découvrir…», se réjouit pour sa part Marie-Laure Fenet, pasteur de l'Eglise protestante baptiste de Sartrouville. Mêmes éloges côté catholique, par le biais de Mgr André-Joseph Léonard, Archevêque de Malines-Bruxelles : «Un pasteur évangélique qui pousse l’audace jusqu’à risquer un livre sur Marie, cela mérite quand même des encouragements de la part d’un évêque catholique !»

Après avoir tant divisée les chrétiens de toutes dénominations, Marie parviendra-t-elle à nous enseigner par son exemplarité ? «La Reine du Ciel» redeviendra-t-elle «l’humble servante» qui nous inspire tant de respect, lorsque nous lisons le récit évangélique ? C’est le souhait de ce pasteur protestant évangélique, anticatholique repenti, qui cherche désormais à suivre le Christ en prenant exemple sur celle qui l’a connu comme nul autre.

Paul OHLOTT

01/07/2010

Plus d'attention aux chrétiens persécutés dans le monde

Il faut donner plus d'attention aux chrétiens persécutés dans le monde
Source : CPDH
Dans une résolution adoptée par la récente Assemblée générale du Réseau évangélique suisse (RES), les chrétiens de conviction évangélique ont souhaité attirer l’attention des médias sur les restrictions à la liberté religieuse qui touchent les minorités religieuses, et qui affectent tout particulièrement les chrétiens, en particulier ceux de conviction évangélique. Selon une récente étude du Pew Research Center, près de 70% de la population mondiale vit dans des pays où il existe de fortes restrictions dans le domaine religieux.

Lire la suite :

 Communiqué Réseau Evangélique Suisse 

Source : Réseau Evangélique Suisse (RES) - Jean-Paul Zürcher - Secrétaire général

Lire également :
A TOUTES EPREUVES, LA REALITE DE L'EGLISE PERSECUTEE AUJOURD'HUI de R. Boyd-MacMillan chez Excelsis
atouteepreuve


et aussi :

27/06/2010

Juifs et chrétiens sous l'islam

Encore un livre que je vous invite à lire :

juifs et chrétiens sous l'islam

juifs et chrétiens sous l'islam - verso

24/06/2010

Fier d'être arabe et chrétien

À 3 ans et demi, Saïd quitte son Maroc natal avec sa mère et ses dix frères et soeurs pour rejoindre la France où travaille son père. En dépit du « luxe » prodigué par leur HLM français, la vie en France laisse vite place à un sentiment d’amertume. Saïd et sa famille retrouvent leurs repères dans une pratique forte de l’islam, sous la pression permanente des islamistes. Mais plus il grandit, plus Saïd sent cette soif spirituelle et s’engouffre paradoxalement sur de mauvais chemins, jonchés de violences et trafics en tout genre. C’est dans ce climat de solitude et de désespoir que sa vie est bouleversée à l’aube de ses 21 ans, par la rencontre d’un Dieu inattendu, un Dieu d’Amour.

Plus qu’un témoignage, cet entretien entre Saïd Oujibou et le journaliste Paul Ohlott soulève de vraies questions d’actualité sur la place de l’islam en France et en Europe : Doit-on s’inquiéter d’une radicalisation de l’islam dans notre pays ? Pourquoi certains français sont attirés par la pratique de cette religion ? Est-il aisé de s’intégrer dans la communauté chrétienne lorsque l’on est un ancien musulman ? Pourquoi affirme-t-il que l’Évangile est le seul espoir de nos banlieues et comment procède-t-il à ce changement des cœurs ? Pourquoi les chrétiens brillent-ils par leur absence dans ces quartiers difficiles ?

couvlivre-oujibouohlott

02/05/2010

Mahomet : Aïcha avait 9 ans !

Souvenez-vous, il y a quelques temps, un politicard islamiste avait déposé plainte parce que j'évoquais les relations sexuelles de Mahomet avec Aïcha, sa femme prépubère.
Tous les musulmans du monde savent pertinement bien que Mahomet a épousé Aïcha alors qu'elle avait 6 ans et a eu des rapports conjugaux alors qu'elle avait 9 ans.  Mais la vérité sur cet homme qui sert de modèle à des centaines de millions de personnes fait mal, et Skynet, tiraillé entre la liberté d'expression et les conflits religieux, a jugé que je devais argumenter davantage ou supprimer l'article.  J'ai supprimé l'article faute de temps.

Les crimes pédophiles dans l'église catholique font l'objet d'articles quasi quotidiennement actuellement. Ce sont souvent les catholiques eux-mêmes qui l'expriment car les fidèles catholiques en sont les premières victimes. 
Sur les sites islamiques, vous ne trouverez pas ce sens de l'auto-critique.  Par contre, dans cette communauté, vous trouverez ça et là des articles vicieux qui visent les rabbins pédophiles.  Tiens donc ? Pourquoi cette liste de rabbins pédophiles ?  Que faut-il en tirer comme conclusion ?

Ni le catholicisme ni le judaïsme n'enseigne la légalité ni la légitimité des relations sexuelles avec des enfants, mais il y a une hiérarchie religieuse et, à l'instar de la politique, cela implique des niveaux de pouvoir.  Dès que l'on donne du pouvoir à un humain, il est capable d'en abuser.
Refusez la hiérarchie religieuse, seul Dieu est votre maître !
Matthieu 23 :8-9 Mais vous, ne vous faites pas appeler Rabbi ; car un seul est votre Maître, et vous êtes tous frères. Et n'appelez personne sur la terre votre père ; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux.
(relisez tout matthieu 23, cela en vaut la peine)

Ni Jésus, ni Moïse n'a cautionné les rapports sexuels avec des enfants.

Le problème survient lorsque l'on parle de l'islam car, comme le disais-je, Mahomet est un modèle pour tous les musulmans du monde et ces derniers savent pertinement bien que Mahomet a épousé Aïcha alors qu'elle avait 6 ans et a eu des rapports conjugaux alors qu'elle avait 9 ans.

Vous doutez ? Il vous faut des preuves vérifiables et reconnues par l'islam ?

Hadiths sahih de Boukhari : ('sahih' signifie vrai, authentique)
Trois exemples dans le volume 7 , livre 62 : les numéros 64, 65 et 88

numéro 64: 'Aisha raconta: que le prophète l'a épousé alors qu'elle avait 6 ans et il eut des relations conjugales alors qu'elle en avait 9, et ensuite elle resta avec lui pendant 9 ans (i.e., jusqu'à sa mort).

Numéro 65: 'Aisha raconta: que le prophète l'a épousé alors qu'elle avait 6 ans et il eut des relations conjugales alors qu'elle avait 9 ans. Hisham dit: J'ai été informé que 'Aisha est restée avec le prophète pendant 9 ans (i.e. jusqu'à sa mort)." 

Numéro 88: Rapporté par Ursa, Le Prophète rédigea le (contrat de mariage) avec Aisha alors qu'elle avait six ans et consomma son mariage avec elle alors qu'elle avait neuf ans et elle resta avec lui durant neuf années (c.-à-d. jusqu'à sa mort).
(Vous remarquez que Mahomet sait écrire quand il s'agit de rédiger un acte de mariage, mais prétend être analphabète dans le coran !)

Vérification : http://www.usc.edu/schools/college/crcc/engagement/resour...

Exemple dans  le Volume 5, livre 58, N° 236:

Rapporté par le père d'Hisham:
Khadija est morte trois ans avant que le Prophète partit à Médine. Il y est resté environ deux ans, puis il a épousé Aisha quand elle était une fille de six ans, et il a consommé le mariage quand elle avait neuf ans.

Vérification : http://www.usc.edu/schools/college/crcc/engagement/resour...

Hadiths sahih de Muslim :
`A'icha (qu'Allah soit satisfait d'elle) a dit:
"J'avais six ans lorsque le Prophète (pbAsl) m'épousa et neuf ans lorsqu'il eut effectivement des relations conjugales avec moi. Quand nous nous rendîmes à Médine, j'avais eu de la fièvre un mois durant et mes cheveux avaient poussé jusqu'à mes épaules. Ma mère, 'Umm Rûmân, vint me trouver alors que j'étais sur une balançoire, entourée de mes camarades. Quand elle m'eut appelé, je me rendis auprès d'elle sans savoir ce qu'elle voulait de moi. Elle me prit par la main, me fit rester à la porte de la maison jusqu'à ce que j'eusse pris mon souffle. Elle me fit ensuite entrer dans une maison où se trouvaient des femmes des 'Ansâr qui me dirent: "A toi le bien, la bénédiction et la meilleure fortune!". Ma mère m'ayant livrée à ces femmes, celles-ci me lavèrent la tête; et se mirent à me parer. Or, rien ne m'effraya et quand l'Envoyé d'Allah (pbAsl) vint dans la matinée; elles me remirent à lui".

Numéro du Hadith dans le Sahîh de Muslim [Arabe uniquement]: 2547
Vérification : http://hadith.al-islam.com/bayan/display.asp?Lang=frn&...

 

Alors chers amis musulmans...

Comment qualifiez-vous ces hadiths que les "savants musulmans" déclarent authentiques ?

Si le faux se mèle au vrai, c'est l'ensemble de l'édifice qui s'écroule.

Si vous confirmez que ces hadiths sont vrais, alors comment vous positionnez-vous par rapport à la sexualité qui y est montrée en exemple ? Vous le savez, ces mariages se produisent toujours de nos jours dans des pays islamiques (notamment au Yémen où cela est très courant) sur base de cet enseignement. Pour preuve ce témoignage de Nojoud, cette petite yéménite de 10 ans déjà divorcée dont je vous invite à lire le livre :

nojoud

 

 

17/04/2010

"Dieu, l'homme et la nature"

Permettez-moi de vous inviter à lire le livre suivant :

Samuele Furfari est haut fonctionnaire à la commission européenne sur les aspects énergétiques et de développement durable (il a participé notamment aux négociations du protocole de Kyoto). Il enseigne également la géopolitique de l’énergie à l’Université libre de Bruxelles.  Ses connaissances ne sont plus à démontrer. Samuele est avant tout un ami qui a su rester modeste malgré ses fonctions, titres et qualités. Rappelons qu'il est président de l'association des églises protestantes évangéliques de Belgique.

http://www.bourin-editeur.fr/livre/dieu-l-homme-et-la-nat...

Le blog de Samuele Furfari : http://samuelefurfari.blogspot.com/

03/01/2010

Nom de code : opération perle

Une nuit de juin 1981, un million de Bibles sont débarquées sur une plage en Chine. C'est le plus grand passage clandestin de Bibles de toute l’histoire... Le coordinateur du projet nous raconte ici toute l'opération depuis sa conception. Collection Chaînes et Roseaux, en collaboration avec Portes Ouvertes.

operation_perle

28/12/2009

Le persécuteur se convertit

cdl_ethiopiecdl_01100002152Fuad Tarik, 40 ans, était un fidèle musulman. Représentant officiel du gouvernement éthiopien, il était très respecté. Pendant longtemps il a persécuté les chrétiens dans son petit village proche de Jimma dans l’Etat d’Oromia, au sud du pays. Avec zèle, Fuad cherchait tous les moyens possibles pour exercer une pression sur ceux qu’il connaissait : « Je détestais leur foi. C’était vraiment difficile de penser qu’ils avaient osé abandonner l’islam. Je croyais fermement que les chrétiens soudoyaient les musulmans pour les attirer loin de la vraie religion » explique Fuad.

Mais l’Evangile s’est propagé dans la région… Et un matin, les chrétiens du village ont été arrêtés. Interrogés sur leur foi, ils ont répondu: « nous suivons Allah (Dieu) à travers Al Messiah Isa (le messie Jésus).»

Fuad a été touché par la manière dont ils répondaient aux menaces et à la pression : « Même si je n’aimais pas les activités des chrétiens » dit Fuad « quelque chose changeait en moi. Je ne comprenais pas pourquoi, mais j’éprouvais de la compassion pour eux. J’ai examiné la vie de ces chrétiens. Leur façon de vivre était un défi pour moi. Ils étaient si différents de ce que je connaissais et avaient un comportement exemplaire.»

Ses réflexions ont amené Fuad à faire un choix : Il a lui aussi donné sa vie à Jésus-Christ. « La rumeur de ma conversion s’est immédiatement diffusée dans le village. Des musulmans m’ont accusé de choisir Jésus en échange d’argent. » Et le 15 avril dernier, sa ferme a été incendiée.

Aujourd’hui Fuad est un évangéliste zélé. Il suit également une formation de deux ans pour ensuite pouvoir former des responsables d’église. « Je remercie Dieu pour mes frères et sœurs en Christ » dit Fuad. « Ils m’encouragent par leurs prières et leurs visites. Je m’appuie sur Dieu et je travaille dur dans ma ferme car j’ai tout perdu dans l’incendie. Mais je continue à prier pour ceux qui m’ont attaqué. Je sais que beaucoup d’entre eux nous persécutent par ignorance. Un jour, ils se joindront à nous pour adorer Dieu. »

Sujets de prière :
 
Puce CDLRemercions Dieu pour le témoignage de Fuad et pour son ministère.
Puce CDLPrions pour la famille de Fuad, pour qu’elle continue à le comprendre et à le soutenir.
Puce CDL

Prions pour l’Eglise en Ethiopie qui souffre d’une forte persécution.

 

Source : Portes Ouvertes

10/12/2009

Iran : Maryam et Marzieh sont libres depuis le 18 novembre

Maryam_marziehMaryam Rostampour (27 ans) et Marzieh Amiriazadeh (30 ans) sont enfin libres ! « Les mots ne sont pas assez forts pour exprimer notre gratitude envers Dieu et Ses enfants qui ont prié et travaillé pour obtenir notre libération » ont-elles déclaré à leur sortie de prison hier mercredi 18 novembre. Cela faisait plus de neuf mois qu’elles étaient retenues dans la prison d’Evin à Téhéran, une prison connue pour ses violations aux droits de l’homme.

Selon les informations obtenues, cette libération inhabituelle « est due à une pression internationale telle que le gouvernement ne pouvait plus la supporter. D'une part, leur détention était illégale. Et d'autre part, le gouvernement n'était pas prêt à les condamner pour apostasie. Ils ont déjà beaucoup d'autres casse-têtes politiques. Ils ne peuvent pas lutter sur tous les fronts en même temps. »

Ces deux chrétiennes de l’ombre ont été relâchées sans caution, mais nous ne savons pas encore sous quelles conditions. Les autorités iraniennes ont pris l’habitude de renvoyer en justice ou d’imposer de nouvelles restrictions aux chrétiens libérés, parfois plusieurs mois ou années après leur sortie de prison.

Maryam et Marzieh n’ont pas été torturées physiquement pendant leur détention, mais elles ont énormément souffert du manque de soins médicaux. Aujourd’hui, elles sont toutes les deux très affaiblies. Marzieh en particulier souffre de sa colonne vertébrale, d’une rage de dent et de fortes migraines.

Ces deux chrétiennes avaient été arrêtées le 5 mars 2009 par les autorités iraniennes pour activités anti-gouvernementales, prosélytisme et apostasie. En Iran, où la charia est appliquée, ce crime est passible de la peine de mort.

Pendant ces neuf mois de détention, le juge leur avait demandé à plusieurs reprise de renier leur foi et de revenir à l’islam. Mais le 9 août dernier, lors de leur dernier procès, elles ont affirmé leur foi en Jésus-Christ : « Nous aimons Jésus ». Lorsque les juges leur ont redemandé si elles étaient chrétiennes, elles ont répondu : « Oui, nous sommes chrétiennes ».Avec foi et courage, elles ont insisté, « nous ne renierons pas notre foi ».

Signer la pétition pour les chrétiens iraniens en cliquant ICI

Sujets de prière :
 
Puce CDLRemercions Dieu pour la libération de Maryam et Marzieh et pour leur courage durant cette épreuve.
Puce CDLPrions pour leur santé, pour qu’elles puissent recevoir de bons soins médicaux.
Puce CDL

Prions pour l’Eglise iranienne qui subit de fortes pressions, pour qu’elle soit fortifiée et encouragée.

 

Source : Portes Ouvertes

30/10/2009

Le capitalisme est mis en question par les patrons chrétiens

Source : Double Je

 

Le capitalisme est mis en question par les patrons chrétiens

livremichelcoolEn cette période de suicides au travail médiatisés, on se plonge dans le livre que sort chez Albin Michel l'ancien patron de la rédaction de Témoignage chrétien Michel Cool : Pour un capitalisme au service de l'homme. Il y pose une question ardue : peut-il exister une façon chrétienne de gérer les entreprises ? Un complément aux nombreux débats sur la moralisation du capitalisme, alors que, la crise endiguée, les abus semblent prêts à redémarrer comme avant. Le livre s'attache au cas d'Emmanuel Faber, directeur général délégué chargé des ressources humaines à Danone, qui plaide pour «le devoir d'utopie». Cet HEC, catholique pratiquant, qui a initié la chaire Danone-HEC Entreprise et Pauvreté, a été chargé par Franck Riboud de «replacer le social au coeur de l'entreprise et de son efficacité». Son credo : «Est-ce que je prends l'autre en considération ou est-ce que je l'ignore pour mieux imposer mes objectifs ?» Pierre Deschamps, président des Entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC) va plus loin : «Il faut inverser les priorités de l'entreprise afin que sa finalité sociale et sociétale prime sur sa finalité financière

02/09/2009

L’archéologie révèle l’existence des Hébreux en Égypte

Je vous invite à lire l'ouvrage en deux partie de Joseph Davidovits  La Bible avait raison

Ceci à titre informatif car l'archéologie nous réserve encore bien des surprises, les découvertes actuelles ne sont qu'un aperçu de ce que nous allons encore découvrir...

 

Tome 1 - L’archéologie révèle l’existence des Hébreux en Égypte

http://www.davidovits.info/31/la-bible-avait-raison-tome-1

book_bible_raison_fr

 

Tome 2 - Sur les traces de Moïse et de l'exode

http://www.davidovits.info/19/la-bible-avait-raison-tome-2

book_bible_raison_2_fr

 

25/03/2009

La persécution des chrétiens aujourd’hui dans le monde

La persécution des chrétiens aujourd’hui dans le monde

delpard

 

Dans cinquante pays, y compris en Europe, qu'ils soient catholiques, protestants, coptes ou de tout autre communauté, les chrétiens sont pourchassés, privés de travail, emprisonnés, torturés, assassinés.

Tous les moyens sont utilisés pour les contraindre à renier leur foi, y compris le viol rituel collectif, considéré dans certains Etats comme une sanction pénale. Posséder une bible est devenu un crime, la célébration des cultes est interdite, on est revenu au temps des messes dans les caves et des premiers martyrs. Sans a priori religieux - l'auteur est athée -, Raphaël Delpard a mené une enquête difficile sur les lieux de ces scandales occultés par le silence des nations.

A l'heure du 60e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme, ce livre nous rappelle l'urgence d'un réveil des consciences.

17/11/2008

Tony Anthony revient en Belgique

Beaucoup d'entre vous m'ont demandé quand revenait Tony Anthony suite à son passage de l'an dernier (voir: http://christianisme.skynetblogs.be/post/5009616/loeil-du...)

 

Eh bien il revient pour une tournée en Flandres :

TA_flandres_recto
TA_flandres_verso

 

04/09/2008

La crucifixion dans les "actes de Jean"

(Cet article s'inscrit dans le débat islamo-chrétien au sujet de la crucifixion. Voir également http://christianisme.skynetblogs.be/post/6081015/temoins-...)

 

apocryphesSous le titre provocateur « Jésus n’a pas été tué », un exégète amateur musulman publie ses fantasmes sur le site de video dailymotion.

Parmi ses arguments, il a dégoté une phrase ambiguë dans le livre apocryphe « actes de Jean ».

Tous les textes chrétiens, apocryphes y compris, sont unanimes pour affirmer la crucifixion de Jésus.  Les « actes de Jean » ne font pas exception à la règle. Et pourtant, le manipulateur y a extrait ce verset où Jésus dit : « je ne suis pas non plus celui qui est sur la croix ».

Tout naïf tomberait dans le panneau croyant tenir là un texte contredisant la foi chrétienne, alors qu’au contraire, ce texte soutient l’importance de la crucifixion.

 

Cette phrase, issue du verset 99, est sortie de son contexte.

Remplaçons-le dans son contexte et lisons les versets 97 à 99 de ce livre (qui, je le rappelle, est apocryphe)

97. Après avoir dansé cette danse avec nous, bien-aimés, le Seigneur s’en alla. Et nous, comme des gens égarés et séparés de leur maître, nous fuîmes qui d’un côté qui d’un autre. Quand à moi, l’ayant vu souffrir, je n’assistai pas non plus à sa passion, mais je m’enfuis sur le mont des Oliviers, pleurant sur ce qui s’était passé. Et, lorsque le vendredi, jour de la préparation, il fut suspendu à la croix, à la sixième heure du jour, il y eut des ténèbres sur toute la terre. Et mon Seigneur, se tenant au milieu de la caverne, l’illumina et dit : “Jean, je suis crucifié par la foule d’en bas à Jérusalem et suis percé de lances et de roseaux et je suis abreuvé de vinaigre et de fiel. Je te le dis, et écoute ce que je dis. C’est moi qui t’ai mis dans l’esprit de monter sur ce mont pour que tu entendes ce qu’il faut que le disciple apprenne du maître, et l’homme, de Dieu.”

98. Sur ce, il me montra une croix bien compacte de lumière et autour de la croix une foule nombreuse qui ne présentait pas un seul aspect. Mais dans la croix il n’y avait qu’un seul aspect et une seule ressemblance. Le Seigneur lui-même, je le voyais au-dessus de la croix n’ayant pas une figure, mais seulement une certaine voix, une voix qui n’était pas celle qui était habituelle, mais douce et gentille et vraiment une voix de Dieu, qui me disait : “Jean, il faut qu’il y en ait un qui entende ces choses de moi : j’ai besoin d’un auditeur qui doive m’entendre. Cette croix de lumière est appelée tantôt par moi Verbe à cause de vous, tantôt Intellect, tantôt Jésus, tantôt Christ, tantôt Porte, tantôt Chemin, tantôt Pain, tantôt Semence, tantôt Résurrection, tantôt Fils, tantôt Père, tantôt Esprit, tantôt Vie, tantôt Vérité, tantôt Foi, tantôt Grâce. Elle est appelée de ces noms en tant que par rapport aux hommes. Mais ce qu’elle est en réalité, en tant que conçue en elle-même et dite par rapport à nous, elle est la séparation de toutes choses et la ferme élévation de choses composées d’éléments instables, et l’harmonie de la sagesse, une sagesse consistant en harmonie. Il y a des lieux à droite et à gauche, des Puissances, des Autorités, des Principes et des Démons, des Energies, des Menaces, des Colères, des Diables, Satan et la racine d’en bas, de laquelle est issue la nature des choses qui viennent à l’être.

99. Telle est donc la croix qui d’une parole a fixé le Tout et qui a séparé les choses issues de la génération et les choses plus basses, qui ensuite a tout combiné en une même unité. Cette croix n’est pas la croix de bois que tu dois voir en descendant d’ici ; et je ne suis pas non plus celui qui est sur la croix, qu’à cette heure tu ne vois pas, dont tu entends seulement la voix. J’ai été pris pour ce que je ne suis pas, n’étant pas ce que j’étais aux yeux de beaucoup d’autres, mais une autre chose. Ils me nommeront une chose vile, indigne de moi. De même donc que le lieu du repos n’est pas vu et qu’on ne parle pas de lui, à bien plus forte raison le Seigneur de ce lieu ne sera pas vu et l’on ne parlera pas de lui.

 

 

Donc dans le verset 97, Jésus affirme être crucifié par la foule à Jérusalem  « Et mon Seigneur, se tenant au milieu de la caverne, l’illumina et dit : “Jean, je suis crucifié par la foule d’en bas à Jérusalem et suis percé de lances et de roseaux et je suis abreuvé de vinaigre et de fiel." »

Mais le verset 99 évoque une autre croix, une croix de lumière surmontée de la voix de Dieu décrite au verset 98, qu’il distingue de la croix d’« en bas » : « Cette croix n’est pas la croix de bois que tu dois voir en descendant d’ici ; et je ne suis pas non plus celui qui est sur la croix, qu’à cette heure tu ne vois pas, dont tu entends seulement la voix. »

 

Lisons également le dernier verset :

Verset 115. Et, ayant fait sur lui le signe de la croix, il se dressa debout tout entier et dit : “ Tu es avec moi, Seigneur Jésus-Christ. ”

Faire le signe de croix est typique de l’église catholique et d’écrits tardifs, mais quoiqu’il en soit, cela représente bien l’importance que la crucifixion a dans le christianisme.

 

Ce texte apocryphe est très confus et explique de manière un peu maladroite la double nature du Christ (Jésus-homme et Jésus-Dieu) en décrivant la crucifixion de Jésus-homme sur croix de bois à Jérusalem et une croix de lumière assimilée à Dieu (« voix de Dieu », « appelée tantôt Fils, tantôt Père, tantôt Esprit ») sur laquelle Jésus-homme ne se trouve pas.

 

Il faut vraiment être malhonnête pour tenter de duper les gens en extrayant un morceau de verset parmi tous ces textes et en détourner le sens.

L’ensemble des textes chrétiens confirme la crucifixion.  Tout cela me conforte dans l’idée que l’islam ne tient pas sur des bases solides.

27/08/2008

La Bible : Le livre des records

La Bible : Le livre des records

 

Le livre le plus combattu

 

 - brûlée par le roi Jehojakim, 6e siècle avant JC, et par bien d'autres après lui;

 - interdite au Moyen-Age ou, de nos jours encore, dans plusieurs pays du monde;

 - dénigrée par les philosophes des 18e et 19e siècles.

 

 La Bible dérange, mais survit à ses détracteurs.

 

Le livre le plus imprimé

 

(statistiques de février 1999: Société biblique britannique et étrangère, Cambridge)

 

 - 18 millions de Bible

- 12 millions de Nouveau Testament

- 600 millions d'extraits de la Bible

 

Le premier livre imprimé au monde en série:

 

 - par Jean Guttenberg (Allemagne), fin 1454.

 

Le livre le plus traduit

 

Le livre le plus traduit du monde, début 1999, la Bible complète existait en 366 langues, le Nouveau Testament en 928 langues).

 

 La Bible est traduite, en partie ou en entier, en 2212 langues, soit:

 

 - 624 langues en Afrique

- 547 langues en Asie

- 385 langues en Océanie

- 197 langues en Europe

- 73 langues en Amérique du Nord

- 383 langues en Amérique latine

- 3 langues artificielles (Espéranto, etc.)

 

 Actuellement, 700 projets de traduction sont en chantier dans le monde.

 

 La Bible est le livre de Dieu. L'avez-vous lu?

 

- Tiré de La Bonne Semence Avril 2001

 

 

--------------------------------------------------------------------------------

 

On compte environ 5000 boutiques de livres chrétiens aux États-Unis alors que 4000 des 6500 langues parlées dans le monde n'ont pas encore accès aux textes de la Bible. 95% des Bibles imprimées sont en anglais pour les 9% des gens qui peuvent les lire. 80% des gens de la planète n'ont jamais possédé de Bible alors que les américains de la planète en comptent en moyenne 4 par foyer.

 

- Cité de «Révolution dans les missions mondiales» par K. P. Yohannan

 

01/08/2008

TJ - "Crise de conscience"

crisedeconscienceVoici un livre particulièrement édifiant écrit en 1983 par Raymond Franz, un ex-membre du collège central des témoins de Jéhovah. J'invite chaque TJ à le lire avec beaucoup d'attention.
Ce livre, "crise de conscience", dénonce ce qu'il s'y passe :
http://www.viaveritas.fr/Crise-de-Conscience-Raymond-Franz
Des chapitres sont lisibles à ce liens :
http://www.aggelia.be/coc.html
 
 
 
 
 
 
 
 
in searchEgalement, Raymond Franz vient de faire paraitre en version PDF son autre livre "A LA RECHERCHE DE LA LIBERTE CHRETIENNE" en Français, écrit initialement en 1991.
http://www.commentarypress.com/Detail/fre_search_e.html
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Raymondfranz

 

 

13/06/2008

Chrétiens palestiniens

kincaidLes grands oubliés du conflit israélo-palestinien sont les chrétiens évangéliques palestiniens. Peu d'entre nous connaissent leur existence, faite de misère et de déchirement. Comment être non violent dans une société entièrement engagée dans la lutte armée ? Comment ne pas haïr ceux qui vous persécutent ? Aucune haine dans ce livre qui est un long cri de souffrance

L’ouvrage de Jack Kincaid "Coincé entre 2 feux" désire présenter l’un des côtés du conflit du Moyen-Orient comme les médias n’en parlent pas. Nous savons que Dieu a un plan pour le peuple juif. Mais comment les chrétiens palestiniens sont-ils placés dans ce plan?

Actuellement, ils représentent la minorité des minorités et suscitent peu d’intérêt de l’extérieur alors que leur situation les a placés dans un territoire où ils se retrouvent attaqués de tous côtés.

Mettez vos pieds dans leurs pas et passez une semaine avec eux. Regardez les vivre et témoigner. Vous découvrirez quel est leur combat, de quel côté se trouve Dieu, quelle est la solution pour le futur. Vous connaîtrez leurs espoirs et les efforts de réconciliation avec les juifs chrétiens.

 

Aux éditions Sénevé

 

 

03/02/2008

"Jésus et Mahomet"

j&mJe vous recommande vivement la lecture du livre "Jésus et Mahomet" de Mark A.Gabriel, ex-professeur d'histoire de l'islam à l'université Al-Azhar du Caire.

Je l'ai dévoré en quelques jours.

 

Ce livre sera notamment utilisé comme référence pour les comparaisons entre Jésus et Mahomet que je publierai prochainement et qui serviront de base au débat islam-christianisme. Toujours dans un esprit de paix et de discernement.

17/12/2007

Il réclamait une rançon, Jésus lui donne la vie

feu de dieuIl réclamait une rançon, Jésus lui donne la vie 

 

« Dans mon Eglise de Médellin, j’ai une famille dont je tairais le nom et qui vivait pleinement leur vie en Jésus-Christ. Toujours fidèles, ils étaient droits et rendaient un bon témoignage de leur vie chrétienne.

Le mari avait une entreprise de confection et toute la famille travaillait pour vivre. Les affaires étaient difficiles mais ils faisaient toujours confiance au Seigneur.

 

L’homme était un disciple engagé. Un jour, il m’appelle et me dit : « Pasteur, priez pour nous car ma femme a reçu une demande d’extorsion de fonds de la mafia et ils nous demandent 3000 $ que nous n’avons pas. Ils ont exigé que ce soit ma femme qui aille déposer l’argent dans un endroit qu’ils nous ont indiqué ».

 

J’ai répondu à ce frère. Je vais prier pour vous. Restez chez vous et vous aussi, priez le Seigneur. Si les malfaiteurs appellent au téléphone, que ton épouse prenne la communication et qu’elle leur dise : « Je n’ai pas d’argent, mais je vous donne Jésus-Christ ».

 

Les malfaiteurs rappelèrent et la dame fit cette réponse : « Je n’ai pas d’argent, mais je vous donne Jésus-Christ ».

 

Ils devinrent fous furieux au téléphone, intimant l’ordre d’apporter l’argent à un endroit et une heure précise.

 

Bien entendu avec des frères et des sœurs de l’Eglise nous suivions l’événement en priant pour eux.

 

Les choses se compliquèrent car la rançon n’était pas versée. Ils appelèrent de nouveau et intimèrent sous menace que la femme vienne de suite avec l’argent.

 

Courageusement, elle est allée au rendez-vous où se trouvaient les deux malfaiteurs armés. Au lieu de leur donner l’argent, elle remit à chacun la Parole de Dieu et les évangélisa. Un des deux brigands se mit à pleurer et demanda pardon. Il se convertit sur le champ à Jésus-Christ. Le second individu s’enfuit à grandes enjambées ne sachant plus du tout ce qui lui arrivait. Il a été tué très rapidement par la mafia. Le malfaiteur converti, s’est fait baptiser. Il est fidèle et droit. Si vous venez à Médellin, vous verrez combien il est gentil. Il vous parlera de Jésus-Christ qui transforme les vies ».

 

 

A JESUS SOIT LA GLOIRE, LUI QUI A DONNE SA VIE EN RANÇON POUR UNE MULTITUDE

 

Témoignage du Pasteur Andrès Puerta recueilli par l’auteur, en Colombie en mars 1998

Edition Dorcas, 27 Ter Rue Jules Tellier - 31100 Toulouse

Témoignage tiré du livre : "Le Feu de Dieu sur la Colombie" de Philippe Belmonte

 

18/11/2007

Cassie, du satanisme au choix de Dieu

cassieCassie, l'ex-sataniste devenue chrétienne et martyre pour Christ 

 

Lycée de Littleton [Colorado]. Mardi 20 avril 1999, 11 heures 30. Éric et Dylan se précipitent dans la bibliothèque, armes à la main. Cassie se jette sous une table et s'agenouille. Mains jointes, elle prie. À quelques mètres de là [rescapé du massacre], son ami Crystal entend un des tueurs : "Crois-tu en Dieu ?" Bref suspense. Réponse d'une voix claire et ferme : "Yes !" "Pourquoi ?". Sans attendre la réponse, il lui tire une balle dans la tempe. Elle s'écroule. Elle a 17 ans... Douze de ses camarades sont fusillés, d'autres gravement blessés. Les tueurs ? Des camarades de classe ! En mitraillant, ils hurlent en riant : "Nous avons attendu toute notre vie pour faire ça...". Ayant retrouvé par miracle son frère Chris survivant, ses parents vivent des heures d'enfer. Incompréhensiblement, les corps sont laissés seuls sur place toute la nuit. Les investigations ne commenceront que le lendemain. Ce n'est qu'à 3 heures du matin, le jeudi [donc plus de trente-six heures après le drame], que la Police signifie aux parents l'atroce nouvelle. Jusque là, ils l'espéraient encore cachée dans des toilettes. À cause de ses derniers mots, elle est ovationnée comme une authentique martyre de la foi " [News Week].

 

 

Cassie, celle qui a dit "Oui!"

 

Mais qui est donc Cassie ? Née le 6 novembre 1981, c'est une fille joviale, passionnée, raffolant de pêche et de varappe. Mais ses 13-14 ans sont assombris par une terrible crise, dont elle ne sortira que par la grâce de Dieu. En décembre 1995, ses parents horrifiés découvrent dans sa chambre une correspondance avec deux camarades qui exercent sur elle une influence plus que malsaine. Outre le porno, on y lit : "Tue tes parents ! Le meurtre est la réponse à tous tes problèmes... Veux-tu m'aider à tuer tel prof ? Je suis un vampire... Si tu tues l'une d'entre nous, nous t'aurons. Attention, nous te surveillons sans cesse ! Tu es aussi une enfant des ténèbres. J'ai envie de m'autoflamber ! Tue-moi avec tes parents, puis suicide-toi !" Le tout illustré par force têtes de mort, squelettes, coutelas, vampires et autres monstres. Elle-même écrit de semblables lettres. Il semble qu'elle ait flirté avec le groupe satanique de ses futurs assassins. Plus tard, elle avouera même avoir fait avec ses amis comme un pacte avec Satan, lui livrant son âme, avoir été saisie dans les griffes d'un vrai pouvoir des ténèbres. Un ami dira : "Elle s'est vraiment mise dans un tel esclavage...". Elle savoure les chansons de Marilyn Manson, chants préférés de ses futurs meurtriers, dont celui-ci : "Prends ton fusil ! Prends ton revolver !" Dans une page pathétique de son journal, datée du 2 janvier 1999 [soit trois mois avant son martyre], elle jette un regard sur ce passé si ténébreux : "Je ne savais comment gérer mon mal, alors je me blessais moi-même. Sans doute était-ce ma manière d'exprimer tristesse, colère, dépression. Je m'enfermais dans la salle de bains et tapais ma tête sur les murs. Des pensées suicidaires m'obsédaient pendant des jours. J'avais trop peur pour passer à l'acte, mais je faisais un compromis en me tailladant les poignets avec une lame de rasoir jusqu'à ce que le sang coule. J'en porte encore les cicatrices…"

 

 

 

Un coup de bistouri

 

Bien que flairant depuis un certain temps quelque chose de malsain [par exemple : l'incapacité de son amie Monia à soutenir le regard d'un adulte], ses parents sont atterrés. Mais ils réagissent au quart de tour. Ils en parlent aux parents de Monia [qui n'y voient pas grand mal] et à la Police judiciaire pour enfants. Le shérif leur avoue que, durant une décade de crimes juvéniles, il n'a jamais vu cela. Pour arracher leur fille aux griffes du Malin, la sauver de cette emprise mortelle, les parents vont avoir recours aux moyens les plus drastiques. Moyens que bien des parents n'oseraient employer ou même récuseraient. Mais dans le cas présent, ils se sont avérés payants. Pour couper tous liens avec ses amis satanistes : fouilles quotidiennes de sa chambre, contrôle de sa correspondance, téléphone sur table d'écoute [ils surprendront des coups de fil donnant des trucs pour se suicider].

 

Ils ne la laissent jamais seule plus de cinq minutes, surveillent toutes ses allées et venues, déjouant ainsi plusieurs tentatives de fugue. Seules sorties permises : les rencontres entre jeunes chrétiens. Mais surtout, ils lui font changer d'établissement scolaire et la mettent dans une petite école privée du voisinage : la Christian Fellowship School [CFS]. Cassie réagit avec la violence la plus extrême. Boule d'agressivité pendant des semaines, elle hurle sa haine, injurie ses parents, promettant de les tuer et de se suicider. Chaque matin en partant à l'école, ce ne sont que cris ou au contraire le mutisme le plus absolu. Elle-même avouera dans une note retrouvée après sa mort : "Durant toute cette période, je détestais mes parents ainsi que Dieu de la haine le plus noire. Aucun mot ne peut exprimer les ténèbres que je ressentais…"

 

Elle continue de se taillader les poignets, d'écrire des poèmes suicidaires. Elle est d'autant plus violente qu'elle pense être la bête noire de ses camarades. Repliée dans sa petite coquille, elle refuse toute amitié et reste seule. Désespérément. Après les premiers jours de réaction dure, ses parents adoptent une autre attitude à son égard. Tout en maintenant ces règles draconiennes de protection, ils multiplient attentions et délicatesses. Effectivement, c'est bien par amour qu'ils adoptent les grands moyens, afin de la rendre à elle-même.

 

Sa mère : "Nous tâchions de retenir nos langues, d'éviter les répliques blessantes, même dans les moments d'exaspération." Ils l'encouragent dans tout ce qu'elle fait de positif. Bref, ils assument à fond leurs responsabilités de parents, se reprochant de ne l'avoir pas suffisamment fait plus tôt. Le père va jusqu'à quitter son travail pendant un temps pour s'occuper à plein temps de sa fille, comme si elle avait encore 4-5 ans. Par ailleurs, ils intensifient leur vie de prière, assez tiède jusque-là. Durant ses crises de rage, ils prient doucement à ses côtés. Jour et nuit, ils supplient le Seigneur de sauver leur enfant. Ils mendient la protection de Dieu.

 

La maman atteste : "Je me souviens : un jour, je ne pouvais entrer dans sa chambre, tant l'atmosphère y était oppressante, à couper au couteau. Finalement, j'y pénètre. Je m'assois sur son lit et commence à sangloter. Mais je priais aussi pour que Dieu protège ma petite fille et tous ses amis perturbés. Je sentais que nous étions engagés dans une bataille spirituelle." Ses anciens amis font tout pour la récupérer. Ses parents sont menacés de mort. Appels anonymes à toute heure du jour et de la nuit. Voitures passant en hurlant Assassins !, en jetant des bidons de soda sur la maison. Et ce ne sont pas que des menaces.

 

En septembre 1997, à Lakewood, un garçon de 14 ans essaie de tuer son père avec un coutelas de boucher. Des inscriptions sataniques sont trouvées dans sa chambre. Plus tard, un lycéen tue son beau-père, puis se suicide. Quelques mois après, une mère est tuée par son fils de 17 ans. Tout cela, dans la même région. Exaspérés, les parents de Cassie finissent par déménager. Par la Beauté, retrouver sa propre beauté Comment le Seigneur va-t-il s'y prendre pour l'arracher à son enfer ? Car tous ces moyens humains -- même s'ils se sont avérés nécessaires -- ne font que l'exaspérer et la révolter. Comment va-t-il intervenir ? Outre l'amour de ses parents qui va finir par la toucher quelque part, deux événements majeurs vont jouer.

 

Le premier événement : Jamie, une camarade du CF,. avec douceur et délicatesse, saisissant la détresse de Cassie, ose lui parler du Seigneur, sans jamais se laisser décourager par ses attitudes d'indifférence ou d'apparent refus. Cassie elle-même en témoignera : "Heureusement, il y avait une fille qui me prit sous ses ailes. Elle était ouverte, ce que je ne retrouvais pas chez d'autres. Elle me fit comprendre discrètement que Dieu avait pu permettre cette épreuve et que plus tard je regretterai le mal que je faisais. J'ai trouvé de la vérité dans ses paroles et commençai à l'écouter". Tant de jeunes viennent ou reviennent à Dieu grâce à un[e] ami[e] qui se fait témoin de Dieu. Fantastique impact de l'évangélisation inter-jeunes ! Seigneur, multiplie-les ! Sème-les sur la route de tant de leurs camarades égarés !

 

Le second événement : le 8 mars 1997. Trois mois après son transfert d'école, surprise : entraînée par sa nouvelle amie, elle -mande à participer à… une retraite-jeunes. Après beaucoup d'hésitations, suspectant une possible fugue, ses parents prennent les risques de la laisser sortir, guère rassurés par les accoutrements punk et goth des autres participants. Pendant tout le week-end, ils prient, redoutant le pire. Lorsqu'ils vont la chercher en fin de week-end…

 

"Cassie se précipite vers moi. Elle m'étreint, me regarde les yeux dans les yeux : Mum, j'ai changé ! J'ai changé totalement ! Je sais que tu ne vas pas me croire, mais je te le prouverai !"

 

"Quand elle nous avait quittés, elle était gloomy, murée dans son silence, tête baissée. Mais ce jour-là, elle était toute excitée de ce qui s'était passé. Comme si dans une chambre obscure on avait allumé la lumière. Et soudain, elle pouvait voir la beauté qui l'entourait…" [Dave, le papa]

 

Le Thabor des Rocheuses

 

Que s'était-il passé ? Ils étaient donc quelque 300 ados en plein dans les Rocheuses, près de Denver [là où Jean Paul II avait fait une journée de désert, quatre ans plus tôt]. Après toute une nuit de louange [comme cela se passe habituellement dans les ferventes Églises dites évangéliques libres], le prédicateur exhorte au combat contre les forces du mal. Mais ce qui brise d'un coup les murs de défense de Cassie : le chant ! Elle sort pour pleurer, seule. Son amie la rejoint et l'entend murmurer au milieu des larmes : " Pardon, Seigneur !… "

 

Pendant ce temps, les autres ados apportent à l'autel -- altar call -- ce à quoi ils renoncent [drogues, cigarettes, etc]. Cassie n'a rien à apporter, mais ses larmes font sortir d'elle tout le mal accumulé. Comme en confession, elle avoue à Jamie ses turpitudes.

 

À la fin du service, elle va dans la montagne avec trois amis :

 

"Nous sommes simplement restés là plusieurs minutes, plongés dans un silence absolu, comme immergés dans le redoutable et fascinant mystère de Dieu -- totaly in awe of God. C'était phénoménal : notre petitesse et la grandeur du ciel… La grandeur de Dieu était quasi tangible !"

 

Peu à peu, le ciel pâlit à l'Orient et les premières lueurs de l'aurore irisent le ciel derrière les crêtes sombres des fières Rocheuses. Beauté de Dieu !

 

Un jour nouveau se lève. Une nouvelle Cassie descend de la montagne.

 

"Je notai que tout son visage avait changé. Bien qu'encore timide, ses yeux débordaient d'espérance. Il y avait quelque chose de tout nouveau en elle."

 

Tel Moïse, Cassie redescend de la montagne au Soleil levant, toute irradiée, transfigurée, rayonnante. Tel est son Thabor ! Elle fera du 8 mars le jour de sa nouvelle naissance, son vrai birthday.

 

De quoi donc le Seigneur s'est-il servi pour rendre à son enfant sa beauté d'enfant de Dieu, sa beauté divine, sa beauté éternelle ? Tout simplement de la beauté : celles du chant, de la musique, des montagnes sauvages, du ciel constellé, d'une douce nuit printanière, du silence des sommets…

 

En contemplant les étoiles, le mot du prophète Baruch aurait pu être évoqué :

 

"Les étoiles se sont mises à briller, toutes joyeuses, et chacune à son poste de garde veille sur la nuit. Il lance son appel et elles de répondre : nous voici ! Scintiller pour leur Créateur, pour elles : quelle joie !" [Ba 3, 34].

 

Un soir de Noël, Paul Claudel, jeune homme perdu, est revenu à la source de la beauté par la douceur d'un chant d'Église -- l'Adeste fideles --, et Sergueï Boulgakov, par la splendeur des cimes enneigées du Caucase… Mais je le sais : il faut tout donner au Christ !

 

Au début, ses parents n'osent y croire… Ils s'imaginent une astuce pour obtenir un peu d'autonomie. Mais force est de se rendre à l'évidence : leur Cassie est totalement différente. Enfin une clarté d'enfance brille dans ses grands yeux.

 

Une semaine avant sa Pâque finale, assise à la table de cuisine, cet étonnant dialogue avec sa maman :

 

"Mom, je n'ai pas peur de mourir, parce que je serai au ciel. -- je lui dis que je ne pourrai supporter de vivre sans elle -- Mais, Mom, tu ne sais pas que je serai dans un endroit meilleur ? Ne serais-tu pas heureuse pour moi ?"

 

Et déjà, une note de 1998 disait :

 

"Je vais mourir pour mon Dieu. Je vais mourir pour ma foi. C'est la moindre des choses que je puisse faire pour le Christ mourant pour moi !"

 

Pendant les deux derniers mois, elle est fascinée par l'ouvrage d'un prédicateur venu dans sa paroisse un an plus tôt : Seeking peace, de Christoph Arnold. Elle en parle à tout le monde, prêtant le livre à ses amies. Il y cite un mot de Martin Luther King qui, d'avance, illumine son martyre :

 

"Personne n'est libre s'il a peur de la mort. Mais à la minute où tu vaincs cette peur, tu es libre ! Si quelqu'un n'a pas découvert la chose pour laquelle il va mourir, il n'est pas fait pour vivre !"

Ce mot devait être le thème de la soirée de son groupe d'échange pour la soirée du… 20 avril.

 

(pour ceux qui sont intéressés, lisez le livre "Cassie, du satanisme au choix de Dieu")

22/09/2007

"L'oeil du tigre" de Tony Anthony

oeiltigreJe vous invite à lire le livre de Tony Anthony "L'oeil du Tigre".

Trois fois champion du monde de Kung Fu.
Garde du corps des plus grands.
Il a rencontré Christ dans une prison chypriote.
Jésus en a fait un évangéliste confirmé.

N'oubliez pas non plus que Tony Anthony sera l'orateur principal de "l'opération Tigre" qui aura lieu du 22 au 27 octobre. Visitez le site http://ib-ot.skynetblogs.be/

Visitez également le site de Tony http://www.avantiministries.com/

 

Je ne vous invite plus à lire ce livre, j'en suis le premier désolé, mais après enquête de l'alliance évangélique britannique, cette histoire s'avère être une affabulation.

Je condamne fermement les escrocs du christianisme qui entachent la vraie nature chrétienne et qui discréditent les vrais témoignages.

31/07/2007

Hors de l’Islam de Christopher Alam

horsdelislamJe vous invite à lire le livre Hors de l’Islam de Christopher Alam

 

Description

A sa naissance, Christopher Alam était promis à une vie privilégiée et aisée. Son père, haut officier, était membre du commandement qui formait et entraînait les combattants au côté d'Oussama Ben laden. Un événement majeur a précipité la vie de Christopher Alam dans une spirale infernale. Les abus, le rejet, l'isolement et, pour finir, le djihad sont devenus son pain quotidien, jusqu'au jour où il a miraculeusement rencontré un étranger dans la rue. Poursuivi, persécuté jour et nuit, c'est l'espérance de Christ dans son coeur qui l'a conduit à vivre des moments miraculeurx, dirigés par Dieu. Il est parvenu à s’enfuir de son pays et est finalement arrivé en Suède, pays dans lequel il a rencontré et épousé Britta.

 

Hors de l’islam est tant une histoire captivante qu’un témoignage de ce que la puissance de Dieu peut accomplir dans une vie.