01/07/2007

Vatican et politique

latinLe document de Joseph Ratzinger (alias ‘pape’ Benoît XVI) visant à libéraliser la célébration de la messe en latin selon l’ancien rite sera diffusé dans «quelques jours», a annoncé le Vatican. La publication de ce décret est destiné à mettre fin au schisme des catholiques intégristes adeptes de Mgr Lefebvre. L’abandon après le concile Vatican II (1965) de la messe en latin selon le rite de Saint Pie V, dit «tridentin», a été une des causes de la dissidence conduite par l’évêque français Marcel Lefebvre, excommunié par Karol Wojtyla (alias ‘pape’ Jean-Paul II) en 1988.

 

Ce fait révèle que le Vatican est bien une organisation pilotée par des hommes et non par Dieu. Selon l’homme à sa tête, on excommunie ou on avalise. Dieu ne sait-il plus ce qu’il veut ou est-ce cette organisation politique qui fait passer les chrétiens pour des insensés ?

 

Et si encore, ils avaient opté pour le grec, cela aurait encouragé certaines personnes à apprendre à connaître une langue leur permettant de lire les textes évangéliques originaux sans traductions. Mais le choix du latin démontre que, chez nos amis catholiques, la lecture des textes politiques anciens prévalent sur la lecture des évangiles. Vraiment triste.

 

Le christianisme n’a ni besoin du Vatican ni besoin de décret non biblique.