20/07/2008

Corinne Lafitte

Pour ceux qui ne la connaîtraient pas encore, je vous recommande vivement les albums de Corinne Lafitte, artiste chrétienne au style israélien.

Je ne me lasse pas de son album « Craindre ton nom ». Vous pouvez en écouter des extraits sur

http://www.sam-music.com/details.php?idproduct=4232

 
Albums :
1988 : Nous serons Debout
debout

1996 : Pour l'amour de Sion

sion

2001 : Sur tes murailles, ô Jerusalem

jeru

2007 : Craindre ton nom

craindre

 

CorinneLafitte

 

 

 

 

 

20/03/2008

Israël : Ouverture de l’Institut de Théologie Francophone à Jérusalem

israellagDieu est à l'œuvre en Israël malgré l'opposition : ouverture de L'Institut de Théologie Francophone à Jérusalem  (article Topchrétien)

 

Le bureau national de la FNADF, composé des pasteurs Michel Forey, Alain Denizou, Joseph Atta N'Tiamoa et Joël Chedru,a participé, du 19 au 24 février, à un voyage spécial en Israël, au sein d'une délégation de responsables du CNEF (Conseil Nationales des Evangéliques de France).

 

Le ministère israélien du tourisme, qui connaissait les chrétiens évangéliques américains, a souhaité rencontrer les évangéliques français.

 

Des réunions se sont tenues avec les autorités du pays, mais aussi avec des représentants des Alliances évangéliques israéliennes et palestiniennes, ainsi que des visites et des conférences.

 

La délégation a visité l’Institut de Théologie biblique de Jérusalem créé récemment par notre collègue des Assemblées de Dieu de France, le pasteur Jacques Elbaz. Nous apprécions la qualité des locaux et l’exposé dynamique qu’en fait notre frère. Il est heureux, ainsi que son épouse, de notre présence et de l’intérêt manifesté par tous ces représentants du monde évangélique.

 

L’inauguration de cet Institut a eu lieu le 4 novembre 2007 en présence du Pasteur Alain Denizou, Président des Assemblés de Dieu de France.

 

----

 

Discours adressé par le Pasteur Alain Denizou, le 4 novembre 2007 à Jérusalem

 

Mesdames, messieurs, chers amis,

 

C’est avec une grande joie que je me trouve au milieu de vous, ici à Jérusalem, pour la dédicace de l’Institut de Théologie pour la Francophonie.

 

C’est aussi un honneur de représenter les ADD de France qui sont une partie très significative de la famille protestante évangélique de notre pays.

 

Nous sommes réunis aujourd’hui pour marquer cet événement, à cause d’une pensée qui a jailli dans le cœur de Jacques Elbaz, il y a déjà quelques années.

 

Jacques Elbaz est le représentant de la FPF. Envoyé par les ADD, ce sont elles qui assurent son soutien.

 

Si nous parlons d’Institut Biblique, ne nous étonnons pas du fait que nous parlions aussi de direction divine. Hier au soir, le pasteur Charles Gabel me disait que lors d’une tournée dans le sud de la France en 1998, sa femme partageait avec lui l’idée que Jacques Elbaz, qu’il venait de rencontrer serait celui qui viendrait lui succéder et s’installer ici même pour continuer l’œuvre de Dieu. C’est ainsi que le couple Elbaz, après leur emménagement à Jérusalem, partageait ensemble une pensée très présente dans leur cœur : "Fonder une école biblique francophone en Israël, avec la possibilité d’enseigner aux étudiants les racines juives de la foi chrétienne et d’explorer la géographie, l’archéologie dans le pays de la bible". C’est en mai 2006, sur les marches d’un hôtel que l’un de nos collègues donna une parole de connaissance : "En face du jardin du tombeau, se trouve une centrale d'autobus et à droite de la centrale d'autobus, se trouve un bâtiment. C'est le bâtiment que Dieu vous donne pour l'école ! Les étudiants pourront même faire leur culte personnel, là où Jésus est ressuscité !"

 

 

image_satellite_0562

 

La réponse fut celle-ci : "Tu es fou, tu déraisonnes ! Tu ne sais pas ce que tu es en train de dire".

 

En effet, cette partie de la ville étant l’une des plus sensibles du pays, cette parole était folie. Mais Dieu ne dit-Il pas qu’ « Il se servirait des choses folles pour confondre les sages » 1 Corinthiens 1.27

 

Ce même jour, Jacques Elbaz prenait un rendez-vous pour visiter un appartement. L’agent immobilier demanda la profession de Jacques Elbaz. Apprenant qu’il est pasteur protestant, il lui dit : "j’ai quelque chose pour toi…rue des prophètes !" L’agent immobilier le conduisit alors à 150 mètres du jardin de la tombe, à droite de la centrale d’autobus, au lieu même du bâtiment annoncé par la Parole de connaissance, bâtiment qui, aujourd’hui, est devenu ce lieu d’étude, d’enseignement pour la francophonie à Jérusalem… Et ce, après à peine une heure !

 

Le petit groupe de pasteurs vint donc visiter ce lieu. Ils se mirent en prière et la présence de Dieu fut si sensible que chacun compris qu’Il apposait son sceau sur ce projet.

 

Eric Célérier, pasteur des ADD, fondateur et responsable du Top Chrétien a été l’instrument de Dieu pour donner cette parole de connaissance.

 

 

itfj_-_panorama29

 

eric_et_jack-imgp0143

 

Le Top Chrétien est en partenariat actif avec cet Institut.

 

Afin que le projet soit mené à bien, l’entreprise Malet basée à Toulouse, l’association Ahavat Sion, l’organisme responsable des ADD pour les envoyés à l’étranger, et la FPF, ont  pris des engagements durables.

 

L’Institut de Théologie pour la Francophonie à Jérusalem ou ITFJ :

 

De quoi s’agit-il ?

 

C’est une formation théologique, pratique, complète pour des hommes, des femmes qui deviendront des leaders chrétiens efficaces dans le paysage francophone mondial.

 

Hormis l’intérêt du lieu pour l’étude des textes bibliques, l’ITFJ offre un programme avancé dont l’ambition est d’équiper ses étudiants pour faire face aux défis lancés par nos sociétés contemporaines selon des principes de foi chrétiens.

La formation ?

 

Il s’agit d’un programme à la fois diversifié, académiquement crédible et adapté aux besoins de chacun. L’ITFJ, c’est encore :

- Un lieu exceptionnel pour étudier la parole de Dieu (la terre d’Israël, Jérusalem), avec la possibilité de résidence en internat ou en externat.

- C’est un campus étudiant proche de la vieille ville de Jérusalem, des principaux sites bibliques et de plusieurs bibliothèques de renommée mondiale ; avec des aménagements toutes commodités comprises, réseau informatique, etc.…

- C’est encore des enseignements de grande qualité avec des intervenants issus des meilleures formations théologiques, lesquels font sa crédibilité académique.

 

Le programme pédagogique s’articule essentiellement autour de trois domaines cumulés :

- études bibliques

- théologie systématique

- langues bibliques

 

Lire la Parole de Dieu est une chose. La vivre, l’étudier, la communiquer en est une autre. Que ce soit dans la première alliance, que ce soit dans la seconde alliance, les expressions : Etudier, instructions, enseigner, doctrine, communiquer, reviennent de nombreuses fois.

 

- Moïse déclare aux enfants d’Israël : "Maintenant Israël, écoute les lois et les ordonnances que je vous enseigne" (Deutéronome 4.1); "…enseigne-les à tes enfants et aux enfants de tes enfants" (/ Deutéronome 4.9). Il est donc de notre responsabilité de communiquer aux générations futures, les principes immuables du Dieu créateur.

 

- Esdras 7, verset 10 dit : "Car Esdras avait appliqué son cœur à étudier et à mettre en pratique la loi de l’Eternel et à enseigner au milieu d’Israël les lois et les ordonnances".

- Jésus lui-même enseignait (dans le temple, en plein air, des foules ou des petits groupes, ses propres disciples). La dernière recommandation qu’il fera à ses disciples est d’aller par tout le monde et d’enseigner ce qu’il a prescrit.

- Paul parle des juifs de Bérée qui vérifiaient dans les écritures si ce qu’on leur enseignait était vrai !

- Les premiers chrétiens "persévéraient dans l’enseignement des apôtres"

- Paul dira à son jeune collègue Timothée : " …tu as suivi de près mon enseignement…" (doctrinal et pratique)

 

Il ne s’agit donc pas seulement ici de "se muscler" le cerveau. Mais avec l’aide du Saint Esprit, d’appliquer à sa vie les principes chrétiens et par la régénération de notre cœur et le renouvellement de notre intelligence.

 

Puis, la volonté de partager et de faire connaître…ce que nous reconnaissons comme étant bon, dont nous n’en avons point honte, dont nous ne rougissons point mais que nous désirons partager avec joie, nous est donnée, accordée.

 

Le rêve est devenu réalité. C’est une succession de miracles qui a permis l’accomplissement de la parole de connaissance délivrée il y a un peu plus d’un an. Pour aujourd’hui et pour demain, nous croyons que l’expérience de la veuve de Sarepta sera le quotidien extraordinaire pour cet institut, je cite : 1 Rois 17.16 "…la farine qui était dans le pot ne manqua point, et l’huile qui était dans la cruche ne diminua point, selon la parole que l’Eternel avait prononcée par Elie".

l_institut36

 

 

En conclusion, le point d’orgue de cet Institut et de la formation qu’il dispense, nous le trouvons dans l’évangile de Jean au chapitre 3, verset 16 "Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point mais qu’il ait la vie éternelle".

 

Alain Denizou, Pasteur, Président des Assemblées de Dieu de France

 

 

En savoir plus sur l'ITFJ ? Suivez le lien

27/09/2007

La Paix de Jérusalem

daytoprayLe dimanche 7 octobre sera la "Journée de Prière pour la Paix de Jérusalem".

Afin de permettre à tous ceux qui le désirent de comprendre mieux pourquoi nous devrions prier pour Jérusalem et de prendre du temps pour ce faire, nous organisons une réunion le dimanche 7 octobre à 14h00 à la

SALLE DU PLEIN EVANGILE,
Rue Scailquin 36
1210 St. Josse (Bruxelles) Près de la Place MADOU.

Nous entendrons 2 israéliens qui aiment Yéshoua nous interpréter des chants en Hébreu, un groupe de danses israéliennes louera le Seigneur par la danse, un message sur l'importance de Jérusalem dans la Bible sera partagé et nous prierons pour la Paix de Jérusalem.

Le stand des Chrétiens Amis d'Israël sera aussi à votre disposition.

Demandez la paix de Jérusalem. Que ceux qui t'aiment jouissent du repos! Que la paix soit dans tes murs, Et la tranquillité dans tes palais! (Psaumes 122:6-7 LSG)

Nous ne pouvons pas prier pour la Ville de Jérusalem en excluant certains de ses habitants. Nous devons reconnaître que Dieu a un plan de bénédiction pour le peuple arabe et le peuple juif. Donc, face à l’incapacité humaine de résoudre ce problème depuis de nombreuses années, nous voulons élever nos prières à Dieu, sans parti pris politique, afin de lui demander d’apporter Sa Paix dans cette région du monde.