05/06/2010

Israël : humanitaires crapuleux

Suite à mon article de la veille (http://christianisme.skynetblogs.be/post/7935828/israel--...), me voilà à nouveau menacé par la fange radicale de la "naïveté" assassine. A ceux-là, à ces gens qui sont souriants dès que l'on "casse du juif", je leur dédie ces quelques videos qui démontreront ô combien l'équipage de la flotille de la mvi marmara était "bien intentionné".

Première video (la plus explicite) : constatez que dès l'arrivée des soldats, les "humanitaires n'ont laissé aucune chance aux soldats : agressés à la barre de fer, passés par dessus bord,...

 

 

Deuxième video : voyons d'un peu plus près l'agression à la barre de fer avec en supplément, l'attaque au couteau.  Un des "humanitaires" a pris l'arme d'un des soldats et a ouvert le feu...c'est là que l'échange de coups de feu a commencé.

 

 

Troisième video : Témoignage de soldats israéliens blessés

 

 

Et encore d'autres videos où l'on voit les sommations de la marine israélienne, les "préparatifs" des humanitaires, l'arsenal d'armes de la flotille, le transfert humanitaire vers Gaza :

http://www.youtube.com/watch?v=3E2REKHzUoI

http://www.youtube.com/watch?v=HZlSSaPT_OU

http://www.youtube.com/watch?v=EVrhQTiAJxM

http://www.youtube.com/watch?v=16sANhzjcC0

Je rajouterai encore cette photo publiée par le journal Turc Hürriyet où l'on voit clairement un des "humanitaires" avec un couteau à la main (en bas à droite). Le soldat israélien se fait lyncher à 5 contre 1.

couteau

04/06/2010

Israël : c'est biblique !

Ce qui se passe en Israël actuellement est biblique !

Imaginez le même scénario qui s'est déroulé récemment, mais inversez les rôles.
Imaginez-vous un quart de seconde des israéliens tentant d'entrer illégalement en Iran par la mer d'Arabie !  Imaginez-vous encore un bateau de chrétiens américains avec un bateau rempli de Bible tentant de rentrer dans un pays musulmans sans autorisation !
La réaction du monde musulman sera unanime : "pour qui ils se prennent ces israéliens ?", "pour qui ils se prennent ces américains ?".  Ils seront expulsés, les musulmans trouveront cela normal et le monde entier se taira.

Mais ici c'est étrange...
Israël est en situation de guerre contre le Hamas, groupe terroriste qui soutient l'envoi de missile Qassam sur Israël depuis son élection. (voir lien http://christianisme.skynetblogs.be/post/6778168/gaza--au...)

Quand Israël répond par les armes à une attaque par missile, c'est encore la faute d'Israël.
Quand Israël répond pacifiquement par un blocus politique en autorisant l'aide humanitaire, c'est encore Israël que l'on critique.
La population palestinienne reçoit des tonnes d'aides alimentaires (voir video ci-dessous).  Mais voici qu'un bateau veut contourner la loi et persiste...que feriez-vous si quelqu'un tente de rentrer par votre fenêtre plutôt que par la porte ? Vous croirez qu'il vient en ami ? J'en doute...
Une réaction militaire était de circonstance et les "humanitaires" ont agressé les militaires.  

Faites cela dans un pays musulmans et je vous garantis que plus personne ne parle de vous !

Le monde entier critique Israël alors qu'il s'agit une réaction normale en temps de guerre. Mais c'est biblique.  Le temps de la fin s'approche.

L'ouverture des 4 premiers sceaux est déjà visible : Les 4 cavaliers sont de 4 couleurs : blanc, rouge, noir et vert -> drapeau palestinien !

Apocalypse 6 :1-8
Je regardai, quand l'agneau ouvrit un des sept sceaux, (...)  Je regardai, et voici, parut un cheval blanc. (...) Quand il ouvrit le second sceau, (...)  il sortit un autre cheval, rouge. (...)  Quand il ouvrit le troisième sceau, (...) parut un cheval noir. (...)  Quand il ouvrit le quatrième sceau, (...) parut un cheval d'une couleur verte (...)

Le 5e sceau sont les âmes des saints qui crient vengeance.
Le 6e sceau sont les calamités qui vont tomber sur le monde.

Ce qui est à venir, s'entrevoit déjà:

En ce jour-là, je ferai de Jérusalem une pierre pesante pour tous les peuples ; Tous ceux qui la soulèveront seront meurtris ; Et toutes les nations de la terre s'assembleront contre elle  (Zac. 12/3).

"Car ce sont des esprits de démons, qui font des prodiges, et qui vont vers les rois de toute la terre, afin de les rassembler pour le combat du grand jour du Dieu Tout-Puissant (...) Ils les rassemblèrent dans le lieu appelé en hébreu Harmaguédon ". (Apoc. 16/14-16).

 

18/01/2010

Découverte de la plus ancienne inscription hébraïque

Découverte de la plus ancienne inscription hébraïque

Source actu.co.il 10/01/2010

 

Un nouvel échantillon d’écriture hébraïque ancienne déchiffrée par un professeur du département d’études bibliques de l’université de Haïfa apporte de nouvelles informations sur la période à laquelle furent écrits les livres des Prophètes. Le Professeur Gershon Galil a réussi à lire une inscription datant du 10e siècle avant l’ère commune (l’époque du règne du roi David) et à prouver qu’il s’agissait du plus vieux échantillon d’hébreu ancien jamais découvert.

L’intérêt de cette inscription c’est qu’elle prouve qu’au moins une partie des écritures bibliques ont été composées des années avant les estimations de la critique biblique moderne et que le royaume d’Israël existait déjà à cette époque. Jusqu’à présent, les chercheurs estimaient que la plupart des livres de la Bible avaient été écrits en 300 avant l’ère commune. Les chercheurs affirment en effet que la Bible a été écrite immédiatement après le développement de l’écriture hébraïque. Or, on a maintenant une preuve qu’une forme d’écriture hébraïque existait déjà en 1 000 avant l’ère commune. Ainsi, la Bible ou du moins une partie a été écrite à une période proche de celle-ci.

L’inscription elle-même est écrite à l’encre au dos d’un fragment de poterie en forme de trapèze de 15×16,5 cm. Elle a été découverte il y a un an et demi au cours de fouilles effectuées par le Professeur Yossef Garfinkel près de la vallée de la Elah au sud de Jérusalem et à l’ouest de Hévron.

C’est le Professeur Galil qui a réussi à prouver qu’il s’agissait bien d’hébreu ancien et non d’un autre langage sémitique, en fondant son argumentation sur l’utilisation de verbes exclusivement utilisés par l’hébreu. En outre, le texte fait allusion à un contenu spécifique à la culture hébraïque et non adopté par les autres cultures de la région à l’époque.

« Ce texte est une déclaration sociale portant sur les esclaves, les veuves et les orphelins. Il fait usage de verbes caractéristiques de l’hébreu, tels « assah » (faire) et « avad » (travailler), qui étaient rarement utilisés dans les autres langages de la région. En outre, plusieurs des mots qui apparaissent dans le texte n’étaient que rarement utilisés dans les autres langages. Le mot « almana » (veuve) par exemple est spécifique à l’hébreu et il est écrit différemment dans les autres langages locaux. Le texte lui-même présente une situation inconnue des autres cultures de la région. L’inscription évoque des questions sociales semblables à celles qu’on trouve dans les prophéties de la Bible et différentes de celles écrites par les autres cultures, qui glorifient leurs dieux et pensent à leurs besoins physiques et non à ceux des veuves et des orphelins », explique le Professeur.

Le texte encourage le roi à s’impliquer davantage dans l’amélioration de la société et à aider les veuves, les orphelins et les étrangers. Il y avait donc déjà des étrangers à cette époque au sein de la société israélienne. L’inscription rappelle les passages suivant de la Bible : Isaïe 1:17, Psaumes 72:3, Exode 23:3, etc. mais n’est pas la copie d’un texte biblique.

Le texte déchiffré :
[…………………………………]
1′ ’l t‘ś w‘bd ’[t ….…]
2′ špt [‘]b[d] w’lm[n] špt yt[m]
3′ [w]gr [r]b ‘ll rb [d]l w
4′ ’[l]mn šqm ybd mlk
5′ ’[b]yn [w]‘bd šk gr t[mk]

[……………………………………………………]
1′ vous ne devriez pas faire [cela], mais adorez l’ [Eternel].
2′ Jugez l’escla[ve] et la veu[ve] / Jugez l’orphe[lin]
3′ [et] l’étranger. [Pl]aidez pour l’enfant / plaidez pour le pau[vre et]
4′ la veuve. Réhabilitez [le pauvre] aux yeux du roi.
5′ Protégez le pau[vre et] l’esclave / [soute]nez l’étranger.

par Yael Ancri

07/09/2009

Sionisme, islamisme, nationalisme,...

J'ai l'étrange sensation d'être systématiquement pris en grippe par l'islam politique... Mon dernier article a inspiré la réaction suivante sur un blog politico-islamique :

Avec les données suivantes :

Allemagne Nazi = 6 millions de juifs innocents exterminés

Gaza   =  1000 morts suite à une riposte militaire

Il tire comme conclusion : la shoah c'est Gaza...! (en vous rappelant que shoah signifie catastrophe)

 

Avec ses 3000 morts, imaginez le nom que doit prendre le 11 septembre... Shoah max ?

Avec ses 5000 morts, quel nom doit prendre le gazage des kurdes par Sadam Hussein ? Mega-Shoah ?

Avec ses 1,5 millions de morts, que dire du génocide arménien par les turcs ? Giga-Shoah ?

 

Non non, avec ses 1000 morts, un intégriste vous dira que la shoah c'est Gaza...et que les massacres attribués à des musulmans ou les massacres de juifs doivent être niés (ou minimum revus à la baisse).

 

Et puis quoi ? Quel rapport entre "l'holocauste" et Gaza ? Dois-je comprendre que les gazaoui font l'amalgame juif=sioniste ? Dois-je comprendre qu'ils ne veulent pas évoquer les victimes innocentes du nazisme parce qu'ils considèrent que ces victimes sont aujourd'hui leurs colonisateurs ?  Seule la considération juif=sioniste permettrait d'affirmer cela, mais mon adversaire s'insurge et affirmer ne pas être antisémite... Je veux bien le croire, mais alors je ne comprends pas la réaction... Avec une telle réaction, j'ignore ce que je pourrai bien vous dire si l'on se rencontre... Mais soit, essayons de faire une analyse équilibrée :

 

Certes, mon dernier article n'a pas vraiment de rapport avec le christianisme, je le reconnais, mais lorsqu'un phénomène me préoccuppe, j'ai besoin d'en parler.  Le problème de la négation de la shoah n'est évident pas seulement présent dans les écoles de Gaza, on le retrouve partout où l'islam tente de s'imposer. A gaza, l'islam radical est déjà présent, il est donc aisé d'extrapoler sur ce qu'il adviendrait si ce même islam dominait dans certaines de nos contrées.

 

Certes, Gaza a subi une riposte musclée de la part d'Israël n'en pouvant plus de subir des tirs de missiles Qassam sur ses civils. (Rappelons que l'islam a aussi le sens de la démesure : cris de joie pour les 3000 morts du 11/9, assassinats et émeutes planétaires pour une caricature, condamnation à mort pour un livre,...)

Rappelons aussi que ces missiles gazaouis étaient tirés sous le couvert de boucliers humains, y compris pendant les périodes de trève...

Que faire dans ces cas-là ? Laissez mourir ses propres civils ou riposter et toucher inévitablement le bouclier humain de l'adversaire ? Je n'aurais pas voulu être à la place du gouvernement israélien pour prendre une telle décision... Je vous renvois notamment à mon article sur le bilan de cette soit-disant "shoah" et ses causes filmées en vidéo :

http://christianisme.skynetblogs.be/post/6778168/gaza--au...-

 

Certes, le sionisme est une idéologie nationaliste à l'instar de l'islamisme ou du nazisme (curieusement le nationalisme juif est condamné par Le Pen, nationaliste et ancien d'Algérie.. Allez comprendre).  Aucun nationalisme n'est bon car la terre est à tout le monde, mais il est impossible d'ôter à quelqu'un son droit de penser et il faut agir pour faire penser autrement. L'agression verbale ou physique risque d'aggraver les sentiments nationalistes.

Tant que nous sommes dans une logique d'idéologie politique, il n'y a rien de foncièrement condamnable, le problème survient lorsque des crimes sont commis au nom de cet idéologie.

 

Certes, les crimes commis au nom du sionisme sont inadmissibles, jamais je ne dirai le contraire, mais le sionisme est-il le mouvement ayant commis le plus de crimes ?

Le communisme, le nazisme et l'islamisme ont causé la mort respectivement de dizaines de millions de personnes.  Avec la meilleure volonté du monde, le sionisme n'arrivera jamais à faire des millions de victimes...

On est loin du compte ! Ces crimes sont comparables aux guéguerres que l'on retrouve un peu partout entre tribus africaines par exemple. Les ripostes israéliennes sont comparables à d'autres ripostes en tant de guerre.

Alors pourquoi l'islam ne parle-t-il que de ces nationalismes là ?

C'est là que la réponse est intéressante...

 

Certes le sionisme implante des colonies juives dans des territoires dits "palestiniens" en vue d'étendre ses frontières.  Le problème est purement politique.  Mais les instances islamiques se sont-elles penchées sur l'invasion turque du nord de Chypre, sur l'invasion pakistanaise du cachemire indien,.. ? Non...juste sur le fait que des juifs s'installent dans une zone musulmane... l'inverse leur parait normal... Allez comprendre...

 

Certes, il y a eu vraisemblablement 1000 morts à Gaza et c'est dramatique. Mais est-ce une raison pour nier les autres massacres tels que celui des millions de juifs victimes du nazisme ?  En gardant une telle logique, nous devrions dire "l'islam a tué 3000 personnes le 11 septembre, ne nous parlez pas de ces quelques morts à Gaza !"  Non c'est ridicule, aucune victime ne mérite d'en être une, mais il faut rester honnête et pondéré.

Nier le massacre et la déportation de millions d'Arméniens, nier les attentats du 11 septembre (si si, il y a des thèses qui circulent...), nier les millions de juifs victimes du nazisme,...  Tout ça pourquoi ? Parce qu'il y a la guerre et qu'il y a eu 1000 morts à Gaza lors d'une riposte...

 

Le seul point commun est l'intérêt politique islamique...

 

Chers amis musulmans, je comprends que vous vous souciez du sort de vos coreligionnaires, je fais la même chose pour mes frères chrétiens sur ce modeste blog, mais je condamne l'utilisation politique du christianisme ! Je vous invite à faire de même pour l'islam politique.

05/09/2009

Gaza : l’enseignement de la Shoah aux enfants est un “crime de guerre”

Gaza : l’enseignement de la Shoah aux enfants est un “crime de guerre”

Par Melba le 1 septembre 2009

gazaecole

 

Le plus beau, c’est que ces écoles sont entièrement financées par l’ONU.

 

GAZA : Le Hamas a condamné l’Organisation des Nations Unies pour l’adoption d’un nouveau manuel pour les écoliers de Gaza, qui comprend un chapitre sur l’Holocauste.

 

Dans une lettre ouverte envoyée ce dimanche à la direction de l’ UNRWA ( l’agence onusienne pour l’aide aux réfugiés palestiniens), qui gère des écoles pour 200.000 enfants de Gaza, le Hamas a affirmé que “l’assassinat systématique des juifs pendant l’Holocauste est un mensonge inventé par les sionistes” et a déclaré qu’il refusera  de laisser leurs enfants étudier cela.

 

Ces changements du programme affecteraient les élèves en classe de quatrième (8th graders).

 

Un porte-parole de l’UNRWA a déclaré à Reuters que l’Holocauste ne faisait pas partie du programme d’études actuellement. Il n’a pas voulu commenter les changements éventuels.

 

Lundi, le chef religieux du Hamas Younis Al-Astal a qualifié l’enseignement de la Shoah aux enfants palestiniens de “crimes de guerre» et de ”commercialisation et propagation d’un mensonge”, a rapporté Associated Press.

 

Regardez bien cette video, elles deviennent rares... Beaucoup de videos sur l'holocauste sur youtube sont supprimées suite à des plaintes.  Devinez de qui ça vient ? (Sauvegardez vos videos sur keepvid.com)

 

 

La video publié à ce lien en a fait les frais... :

http://christianisme.skynetblogs.be/post/6127317/holocauste

02/09/2009

L’archéologie révèle l’existence des Hébreux en Égypte

Je vous invite à lire l'ouvrage en deux partie de Joseph Davidovits  La Bible avait raison

Ceci à titre informatif car l'archéologie nous réserve encore bien des surprises, les découvertes actuelles ne sont qu'un aperçu de ce que nous allons encore découvrir...

 

Tome 1 - L’archéologie révèle l’existence des Hébreux en Égypte

http://www.davidovits.info/31/la-bible-avait-raison-tome-1

book_bible_raison_fr

 

Tome 2 - Sur les traces de Moïse et de l'exode

http://www.davidovits.info/19/la-bible-avait-raison-tome-2

book_bible_raison_2_fr

 

21/08/2009

Israël, le juif du monde

Excellent article de Pierre Jourde; "Israël, le juif du monde"

 

jourdeL’antisémitisme nouveau est arrivé. Il remporte un certain succès parmi ce que les journalistes appellent, à leur manière pateline, les jeunes des quartiers, c’est-à-dire, en gros, parmi des adolescents issus de l’immigration africaine. Evidemment, le phénomène gêne un peu. Pour le prêt-à-penser de gauche, il était plus facile d’envisager le bon vieil antisémitisme à la Drumont, que l’on pouvait tranquillement imputer au seul Français de souche. Comment ? immigré, victime, et antisémite ? Ça n’existe pas, ce n’est pas possible. Ou alors, il y a des excuses. Cette excuse est toute trouvée : elle s’appelle Israël. Tout va bien : l’antisémitisme n’est plus de l’antisémitisme, c’est de l’antisionisme. Et comme le sionisme, depuis 1975, est assimilé au racisme, être antisioniste, c’est être antiraciste.

 

Les jeunes d’origine maghrébine ne font après tout qu’exprimer leur solidarité avec les frères palestiniens opprimés. Entre victimes de l’injustice et du néocolonialisme, il faut bien s’entraider. De même, les jeunes gens originaires d’Afrique noire ne s’attaquent aux Juifs que parce que ceux-ci incarnent à leurs yeux l’esclavagisme, selon la pertinente analyse historique de la tribu Ka et de Dieudonné. Merci, bonne fée Israël. Grâce à ta baguette magique, tu transformes une vieille crapulerie raciste en militantisme de damnés de la terre. Que ferions-nous sans toi ?

 

Les Palestiniens sont victimes d'une injustice inacceptable. Soit. Depuis soixante ans, sans relâche, les médias du monde entier se focalisent sur ce conflit. On se dit tout de même que la rentabilité injustice/information est très faible, si l'on ne considère que le rapport entre le nombre de morts et la quantité de papiers et d'images déversés sur le monde en général, et les masses arabes en particulier. Même rentabilité faible si l'on prend en compte la quantité de personnes concernées, importante certes, mais moins qu'en d'autres lieux de la planète. Quant aux atrocités commises, n'en parlons pas, une plaisanterie.

Au nombre de morts, de réfugiés, d'horreurs, il y a beaucoup mieux, un peu partout. Remarquons, à titre d'apéritif, qu'avec la meilleure volonté du monde, Tsahal aura du mal à exterminer autant de Palestiniens que l'ont fait, sans états d'âmes, les régimes arabes de la région, notamment la Syrie, le Liban et la Jordanie, qui n'en veulent pas, eux non plus, des Palestiniens, et qui ont peu de scrupules humanitaires lorsqu'il s'agit de s'en débarrasser.

 

Mais Israël est un coupable idéal, non seulement dans nos banlieues, mais en Europe en général. Nous le chargeons de toute notre mauvaise conscience d'anciens colonisateurs. Une poignée de Juifs qui transforme un désert en pays prospère et démocratique, au milieu d'un océan de dictatures arabes sanglantes, de misère, d'islamisme et de corruption, voilà un scandale. Il faut donc bien que cela soit intrinsèquement coupable, sinon où serait la justice ? L'injustice est avant tout israélienne. Ce n'est même pas un fait, c'est une métaphysique. 

 

Cent chrétiens lynchés au Pakistan valent moins, médiatiquement parlant, qu'un mort palestinien. Pourquoi l'injustice commise envers les Palestiniens reçoit-elle vingt fois plus d'écho que celle faite aux Tibétains, aux Tamouls, aux chrétiens du Soudan, aux Indiens du Guatemala, aux Touaregs du Niger, aux Noirs de Mauritanie ? Y a-t-il plus de gens concernés, plus de sang versé, une culture plus menacée dans son existence ? En fait, ce serait plutôt l'inverse. Que la Papouasie soit envahie par des colons musulmans qui massacrent les Papous et trouvent, en plus, inacceptable de voir les rescapés manger du cochon, voilà qui ne risque pas de remporter un franc succès à Mantes la Jolie. Que des « sales Nègres », considérés et nommés comme tels, soient exterminés par des milices arabes au Darfour, les femmes enceintes éventrées, les bébés massacrés, voilà qui ne soulève pas la colère des jeunes des cités. Et c'est dommage : si l'on accorde des circonstances atténuantes à un jeune Français d'origine maghrébine qui s'en prend à un Juif à cause de la Palestine, alors il serait tout aussi logique de trouver excellent que tous les Maliens, Sénégalais ou Ivoiriens d'origine s'en prennent aux Algériens et aux Tunisiens.

Voilà qui mettrait vraiment de l'ambiance dans nos banlieues. Le racisme franchement assumé des Saoudiens ou des Emiratis envers les Noirs, les Indiens ou les Philippins, traités comme des esclaves, ne soulève pas la vindicte de la tribu Ka, ni des Noirs de France. La responsabilité directe des Africains dans la traite des Noirs n'induit pas des pogroms de guinéens par les Antillais. Pourquoi seulement Israël ? A moins que la haine d'Israël ne soit que le paravent du bon vieil antisémitisme ; mais non, cela n'est pas possible, bien entendu.

 

Israël, 20.000 km2, 7 millions d'habitants, dont 5 millions de Juifs, est responsable du malheur des Arabes, de tous les Arabes, qu'ils soient égyptiens, saoudiens ou français. Israël est l'Injustice même. En le rayant de la face du globe, en massacrant les Juifs, on effacerait l'injustice. C'est bon, de se sentir animé par une juste colère. C'est bon, d'éprouver la joie de frapper et de persécuter pour une juste cause.. Voilà pourquoi il ne faut pas dire aux "jeunes des cités" que les deux millions d'Arabes israéliens ont le droit de vote, élisent leurs députés librement. Ne leur dites pas qu'Israël soutient financièrement la Palestine. Ne leur dites pas que des milliers de Palestiniens vont se faire soigner dans les hôpitaux israéliens. Ne leur dites pas que l'université hébraïque de Jérusalem est pleine de jeunes musulmanes voilées. Ne leur demandez pas où sont passés les milliers de Juifs d'Alexandrie. Il en reste trente aujourd'hui. Ne leur demandez pas ce qu'il est advenu de tous les Juifs des pays arabes. Ne leur demandez pas s'ils ont le droit au retour, eux aussi. Ne leur demandez pas quelle est la société la plus "métissée", Israël ou la Syrie.

Ne leur dites pas que, s'il y a de nombreux pro-palestiniens en Israël, on attend toujours de voir les pro-israéliens dans les pays arabes. Ne leur dites pas que le négationnisme ou l'admiration pour Hitler ne sont pas rares dans les pays arabes ; que, lorsqu'il s'est agi d'illustrer les différentes cultures par leurs grands textes, la bibliothèque d'Alexandrie a choisi d'exposer, pour le judaïsme, le Protocole des Sages de Sion ; que ce 'faux' antisémite est largement diffusé dans les pays arabes. Ne leur dites pas que, du point de vue des libertés, de la démocratie et des droits de l'homme, non seulement il vaut mille fois mieux être arabe en Israël que juif dans un pays arabe, mais sans doute même vaut-il mieux être arabe en Israël qu'arabe dans un pays arabe. Ne leur dites pas qu'Alain Soral, du Front national, qu'ils détestent tant, est allé manifester son soutien au Hezbollah, qu'ils admirent si fort.

 

Si on leur enlève la méchanceté d'Israël, que deviendront ceux d'entre eux qui s'en prennent aux feujs, sinon des brutes incultes, bêtement, traditionnellement antisémites ? Il ne faut pas désespérer Montfermeil.

 

Mais après tout, on peut tout de même essayer de leur dire tout cela sans trop de risque. Ils traiteront l'informateur de menteur, d'agent du Mossad, de représentant du lobby sioniste ou de raciste.

 

Ils auront raison. Pourquoi se défaire de la commode figure du Croquemitaine responsable de toute la misère du monde ? Elle évite de s'interroger sur ses propres insuffisances.

 

Source : causeur.fr

19/05/2009

Une stèle mystérieuse fait le lien entre Judaïsme et Christianisme

Voici un article que je pensais avoir publié...mais je m'aperçois que non.  Il date de l'année dernière, mais garde tout son intérêt.

 

Une stèle mystérieuse fait le lien entre Judaïsme et Christianisme

07/07/2008 13:55

 

stèleUne stèle pourrait bouleverser la perception du christianisme des origines en révélant que des Juifs croyaient déjà avant Jésus à la venue d'un messie ressuscité.

 

Une stèle mystérieuse, censée dater du premier siècle avant Jésus-Christ, pourrait faire le lien entre les religions juive et chrétienne. Le chercheur Israël Knohl affirme, en effet, que le texte hébreu décrypté sur la stèle annonce que l'ange Gabriel ressuscitera trois jours après sa mort le "prince des princes" ("sar hasarim"), une formule s'appliquant au messie dans la tradition juive.

 

Selon le chercheur, professeur d'études bibliques de l'université hébraïque de Jérusalem, « ce texte peut constituer le chaînon manquant entre le judaïsme et le christianisme, dans la mesure où il inscrit la croyance chrétienne en la résurrection du messie dans la tradition juive ».

 

Ce texte en hébreu, de nature apocalyptique, se présente comme la "révélation de l'archange Gabriel". Il est inscrit à l'encre sur la pierre, sur 87 lignes. Certaines lettres ou mots entiers sont effacés par l'usure du temps. Dans son analyse, le chercheur se base essentiellement sur le décryptage de la ligne 80, où figurent les termes "dans les trois jours" suivis par un mot à moitié effacé qui, selon le professeur Knohl, signifie "vis", du verbe "vivre".

 

La stèle se trouve entre les mains d'un collectionneur suisse, qui dit l'avoir acquise à Londres auprès d'un marchand d'antiquités jordanien. Elle proviendrait du côté jordanien des rives de la mer Morte.

 

Le professeur Knohl doit présenter son interprétation ce mardi, dans le cadre d'un colloque à Jérusalem pour le 60e anniversaire de la découverte des Manuscrits de la Mer morte.

 

Levif.be, avec Belga.

 

israel_knohl

 

07/04/2009

L'islam selon le Pr Abdallah Al-Nafisi

Le professeur Abdallah Fahd Abdel Aziz Al-Nafisi est ce que certains appellent un savant de l'islam.  Le voici expliquant calmement son souhait de voir des attaques terroristes de grande envergure contre l'Amérique ou les juifs...et surtout, il donne des idées !

Il prétend s'appuyer sur le coran... J'imagine que si ce qu'il dit est faux, une fatwa devrait être lancée contre lui ? Les organisations islamiques devraient condamner ouvertement et sévèrement un tel individu ?

Pourriez-vous m'aider à chercher car on trouve énormément de vidéo de cet individu, mais je n'ai encore trouvé aucune condamnation officielle...

Qui ne dit mot consent ?

Voici la video enregistrée sur AlJazeera le 2 février 2009 et la traduction en français ci-dessous :

 

 

Abdallah Al-Nafisi: Quatre livres d'anthrax dans une valise grande comme ça, transportés par un combattant à travers les tunnels reliant le Mexique aux Etats-Unis, tueraient à coup sûr 330 000 Américains en une heure seulement, avec une diffusion adéquate dans les grands centres de peuplement. Quelle affreuse perspective. Le 11 septembre aura été quantité négligeable à côté de cela, pas vrai ? Les avions, complots, programmations etc., ne servent à rien. Une seule personne ayant le courage de transporter quatre livres d'Anthrax ira sur la pelouse de la Maison blanche pour y répandre ces "confettis", avant de pousser des cris de joie. Ce sera une vraie fête.

 

Les armes de destruction massive sont problématiques. Les Américains redoutent que les ADM ne tombent entre les mains d'organisations "terroristes", comme Al-Qaïda ou d'autres. Les Américains ont de bonnes raisons d'avoir peur, parce qu'Al-Qaïda avait autrefois dans la région de Herat (…) Elle avait des laboratoires au nord de l'Afghanistan. Ils ont des scientifiques, des chimistes, des chercheurs en physique nucléaire. Ils sont tout sauf ce que ces journalistes mercenaires en ont fait: des bédouins arriérés vivant dans des grottes. Non non. Rien de tout cela. Seuls les naïfs peuvent croire ce genre de discours. Ceux qui se tiennent au courant savent qu'Al-Qaïda a des laboratoires, tout comme le Hezbollah. Le Hezbollah a des laboratoires au Sud Liban, où il produit et vend des armes. Le Hezbollah a des laboratoires au Sud Liban, d'où il vend des armes à la Roumanie et la Hongrie.

(…)

S'ils qualifient quelqu'un de terroriste, dites: "C'est un ami." Pourquoi ? Parce que nul ne craint plus Dieu que ces "terroristes". Ce sont les gens les plus nobles, les meilleurs au monde. J'ai rencontré personnellement le mollah Omar. J'ai eu l'honneur de rencontrer le mollah Omar. C'est un homme qui n'appartient pas à son époque. Il a toujours refusé de rencontrer les délégations occidentales. Il leur disait: "Allez à Kaboul, je suis à Kandahar." "Les polythéistes sont vraiment impurs" - si vous voyez ce que je veux dire. "Allez voir le ministre des Affaires étrangères pour parler de politique. Je reste ici." C'est le genre de personnes qu'il nous faut dans nos rapports avec l'Occident. Quant à Ariqat, Dahlan et ses semblables, ils ne sont d'aucune utilité pour la nation.

(…)

Aux Etats-Unis, les milices comptent plus de 300 000 blancs, qui appellent à attaquer le gouvernement fédéral de Washington et à expulser Arabes, Juifs et Noirs des Etats-Unis. Ce sont des racistes. On les appelle les "rednecks". Le Ku Klux Klan. Ils sont racistes.

(…)

Ces milices envisagent même de bombarder des centrales nucléaires à l'intérieur des Etats-Unis. Qu'Allah leur accorde le succès, bien que nous ne soyons blancs ni de près ni de loin. Ils ont le projet de bombarder la centrale nucléaire du Lac Michigan. Cette centrale revête une grande importance. Elle fournit de l'électricité à toute l'Afrique du Nord (sic). Qu'Allah accorde le succès à l'un de ces chefs de milices, qui envisage de bombarder la centrale. Je pense que nous devrions lui consacrer une partie de nos prières. Nous devons prier pour qu'Allah lui accorde le succès et qu'il puisse terminer sa mission, et nous serons alors en mesure de lui rendre visite pour le féliciter, si Allah veut.

(…)

 

Allah affirme dans le Coran que l'hostilité entre nous et [les Juifs] est éternelle. Ainsi quiconque parle de dialogue, coupez-lui la langue ! De quel dialogue parlent-ils ? Il n'y a pas de place pour le dialogue. Allah a dit que notre hostilité à l'encontre des Juifs serait éternelle, et voilà qu'apparaît quelqu'un pour nous parler de fraternité, etc. C'est contraire au Coran. Quiconque contredit le Coran est un infidèle. Formuler des accusations d'hérésie ? Oui, je suis pour. Je suis pour accuser les gens d'hérésie.

(…)

Nous devrions aussi défendre la résistance, ne pas garder le silence face à la campagne organisée dans la presse de la Péninsule arabique et du Golfe, et d'autres journaux arabes. Certains doutent des leaders de la résistance. Nous devons faire face à ces [journalistes] et les empêcher de poursuivre sur leur lancée, même s'il faut pour cela les appeler au téléphone et leur dire: "Ne répétez pas ces actes méprisables dans vos chroniques et articles, sinon nous prendrons les mesures suivantes contre vous." Nous devons recourir à la pression avec ces personnes. Nous ne devons pas garder le silence. Nous ne devons pas les laisser faire, sous prétexte de liberté d'expression. Ils forment une cinquième colonne.

(…)

 

Moi, Abdallah Fahd Abdel Aziz Al-Nafisi, vous invite à affronter, par tous les moyens possibles, ceux qui élèvent la voix contre la résistance. "Par tous les moyens possibles", vous avez bien compris ?

(…)

Les ministres [du Hamas] sont des moudjahidine. Je connais un ministre qui a participé à ces opérations.

29/03/2009

Sionisme ?

Une réflexion...

Je lis fréquemment, dans les sites islamiques, le terme "sioniste".  Quel est le but de l'utilisation de ce terme ?
S’agit-il de critiquer l'existence d'un état juif ? On pourrait le concevoir, oui, mais à condition que cette dénonciation s’accompagne alors de la même dénonciation de tout Etat privilégiant de manière manifeste les tenants d’une confession religieuse particulière. On ne voit pas en effet quel mal il y aurait à revendiquer l’existence d’un Etat juif à côté de multiples Etats islamiques.

Or ce n'est pas le cas... Les musulmans sont rapides pour critiquer le mouvement sioniste dont le but est en effet la création d'un tout petit état juif, mais n'ont jamais la décence de critiquer l'existence de l'islamisme et les gigantesques états islamiques.

Que faut-il donc comprendre ? Si ce n'est pas la revendication d'un état confessionnel qui est critiquée, c'est donc la confession elle-même qui l'est... Et un antisioniste qui ne se préoccupe pas des autres états confessionnels (voire qui les défend), est donc en réalité un antisémite.

Cher amis musulmans, lorsque vous emploierez le terme "sioniste", veuillez faire preuve de justice et d'honnêteté et reconnaître que l'islam fait exactement la même chose.  Balayez devant votre porte avant de vous attaquer à vos voisins.

 

06/03/2009

Gaza : Aucun mort dans l’école !!!

L’ONU le reconnait : Aucun mort à l’UNRWA

(israelinfos.net- mercredi 4 février 2009)

 

Plus d’un mois après ce qui a été dénoncé par les médias du monde entier comme « le bombardement d’une école de Jebaliyah » - établissement dirigé par l’URWA (aide aux réfugiés palestiniens) - qui avait provoqué un concert de condamnations internationales, l’organisation de manifestations anti-israéliennes dans de très nombreux coins du globe, et une grave détérioration des relations diplomatiques avec plusieurs pays, l’ONU a officiellement reconnu qu’aucune personne n’était morte dans l’enceinte de cette école, lors d’une opération israélienne.

 

 

La semaine passée le journal canadien « Globe and Mail » avait publié l’enquête de ses journalistes sur le terrain, et plusieurs témoignages (voir notre article) qui prouvaient qu’aucune bombe n’avait touché l’établissement scolaire.

 

Le 6 janvier dernier un bataillon de parachutistes avait identifié que des roquettes venaient d’être tirées à partir d’une cour adjacente à l’école, où, d’après l’ONU, 1.368 personnes avaient trouvé refuge. Tsahal avait répliqué avec des obus de mortier. Toujours d’après des sources palestiniennes, deux de ces tirs avaient touché les bâtiments scolaires, 42 personnes y avaient trouvé la mort, et des dizaines d’autres avaient été blessées.

 

Dans un communiqué officiel publié mardi par Maxwell Gaylord, le coordinateur des opérations humanitaires de l’ONU à Jérusalem, l’organisation a reconnu « que les bombardements et atteintes en vies humaines ont eu lieu en dehors de l’école, et non à l’intérieur ».

 

 

Voici une vidéo qui permet de comprendre pourquoi Israël semble avoir visé une école, mais a en réalité visé des terroristes.  Les musulmans du Hamas ont l'habitude de lancer des missiles à côté des écoles ou des hôpitaux, ainsi, en cas de riposte, ils peuvent exposer les victimes civiles et critiquer Israël. Mais Israël a réagi de manière honnête et n'a visé que ses attaquants.

Rappel : video d'oct.2007

 

 

Et si vous voulez voir une attaque plus récente des musulmans du Hamas depuis une autre école pendant le cessez-le-feu du 8 janvier 2009 !

 

01/03/2009

Ex-Hamas converti au christianisme

masabyousefMasab Yousef, fils du leader Hamas Sheikh Hassan Yousef, et ancien leader du mouvement des jeunes du Hamas, s'est converti au christianisme.

 

 

Voici une video (en anglais désolé) de son témoignage :

 

 

 

 

 

 

D'autres videos

Témoignage de Masab : http://www.youtube.com/watch?v=wLjwe2b40YA

Escape from Hamas en 6 parties :

http://www.youtube.com/watch?v=miRLlxMurnI

http://www.youtube.com/watch?v=D5M1bKMug4Y

http://www.youtube.com/watch?v=2-9NHvT2SEo

http://www.youtube.com/watch?v=xdlMyUCNZoc

http://www.youtube.com/watch?v=4hObwDjwLy4

http://www.youtube.com/watch?v=XBTCktJTJ2o

25/02/2009

Arabes pour Israël

Souhaitez-vous la paix au proche-orient ?

 

En guise d'introduction à ce petit article, je voudrais évoquer ces quelques musulmans assistés de pseudo-intellectuels qui lancent une pétition pour retirer le Hamas de la liste des mouvements terroristes.
Il y a une incohérence que je ne m'explique pas.  Le Hamas est une formation politique fondamentaliste islamique. Cette organisation a commis des attaques envers des civils israéliens (en justifiant ces actes par certaines motivations islamiques.)
Mais alors pourquoi ne pas faire une pétition pour faire retirer d'autres mouvements de cette liste d'organisations terroristes qui ont aussi leurs propres motivations ? Par exemple :
*Afghan Support Committee
*Al Taqwa Trade
*Al-Hamati Sweets Bakeries
*Al-Ittihad al-Islami (AIAI)
*Al-Manar
*Al-Ma'unah
*Al-Nur Honey Center
*Al-Rashid Trust
*Al-Shifa Honey Press for Industry and Commerce
*Al-Wafa al-Igatha al-Islamia
etc...la liste d'organisations islamiques terroristes est immense...

 

Très étrange cette obstination à défendre le Hamas au simple motif qu'il a été élu...

 

Chers amis arabes et musulmans de bonne volonté, si vous désirez la paix, cessez ces provocations stériles. Le Hamas ne reconnaîtra jamais le droit d'existence à Israël. Imaginez-vous ce que cela représente de rendre légitime cette obstination ? La haine engendre la haine et ce conflit ne finira jamais.
Plutôt que de perdre votre temps à signer des pétitions pour se joindre à un combat pour la haine, joignez-vous à "arabes pour Israël", association fondée par Nonie Darwish qui réunit des Arabes et des musulmans qui « respectent et soutiennent l'État d'Israël », rejettent les « attentats-suicides comme forme de jihad » et promeuvent une « auto-critique constructive du monde arabo-musulman ». 

noniedarwishArabe et musulmane, Nonie Darwish est née au Caire et a grandi à Gaza à l’époque où Nasser promettait de détruire Israël. Son père, Mustapha Hafez Darwish, dirigeait à l’époque les services de renseignement à Gaza. C’est lui qui crée les Fedayin, ces groupes armés qui mènent des attaques en territoire israélien pour y semer la mort et la destruction.

Expatriée aux Etas Unis, Nonie Darwish est aujourd’hui journaliste, écrivain, et fondatrice de ArabsForIsrael.com. 

Elle a participé en 2007 au Sommet de l’islam laïque.


Amis musulmans, la paix est possible, brisons le cercle de la violence !

http://arabespourisrael.unblog.fr/2009/02/21/israel-ne-do...

20/01/2009

Hamas - complément

Il n'y a pas de hasard...
Je reçois un mail et une video qui étaye mon post d'hier :

 

Le hamas utilise des enfants comme bouclier humain :

 


Voici les images diffusées dans les media  par le hamas après chaque affrontement avec Israël   :
gazaimg


et voici celles qu'il ne montre pas :

gazaenfants1
gazaenfants2
gazaenfants
gazaenfants4

Voici donc la future "Armée de libération de la Palestine"
Mieux vaut entraîner les enfants dès leur plus jeune âge au métier d'assassin plutôt que les envoyer à l'école, là où ils pourraient apprendre à remettre en cause les fameux principes primaires de la charia.
 
Soyez attristés par le sort de ces enfants, mais ne vous trompez pas de coupable !

 

19/01/2009

Le Hamas expose ses civils pour provoquer "un maximum d'émotion"

Le dernier conflit israelo-palestinien est sur toutes les lèvres et le langage tenu est différent selon que l'on est musulman ou non.

Le Hamas a promis un bain de sang à Israël...Il n'y a eu que 9 morts israéliens et certains ont été tués accidentellement par des israéliens !

Le Hamas refusait toute trève...il a fini par accepter une trève.

Le Hamas prétend aujourd'hui qu'il a résisté et qu'il n'a eu quasi aucune perte...des centaines de soldats sont morts, des centaines d'autres ont été faits prisonniers, la quasi totalité de ses armes ont été anéanties ainsi que les tunnels de contrebande,...

 

Ces discours mensongers et haineux de ce groupe terroriste donnent la nausée.

Je voulais donc laisser la parole au grand Rabbin Gilles Bernheim :

 

Le Hamas expose ses civils pour provoquer "un maximum d'émotion"

 

Le grand rabbin de France Gilles Bernheim a exprimé mercredi sa "compassion" pour les morts "palestiniens et israéliens" dans le conflit au Proche-Orient, accusant cependant le Hamas d'exposer sa population civile pour provoquer "un maximum d'émotion".

 

"J'ai beaucoup de compassion aussi bien pour les pertes civiles israéliennes que les pertes civiles palestiniennes qui sont otages du Hamas", a dit M. Bernheim à l'issue d'un entretien d'une heure avec le Premier ministre François Fillon.

 

Toutefois, a-t-il jugé, "lorsque l'on dit d'Israël qu'il emploie des moyens qui sont surdimensionnés par rapport à ceux du Hamas, c'est pas totalement vrai".

 

"Les missiles, a-t-il affirmé, qu'a envoyés le Hamas depuis tant d'années sur le sud-ouest d'Israël peuvent tuer beaucoup de monde sauf qu'Israël a une attitude qui consiste de toutes ses forces à préserver le vie de ses citoyens et donc de les cacher dès qu'il y a la moindre alerte".

 

Selon le dignitaire religieux, "le Hamas agit dans l'autre sens". "Lorsque Israël attaque, il expose ses civils en allant se mélanger à eux dans les écoles, les hôpitaux, les mosquées pour qu'il y ait un maximum de morts civils et un maximum d'émotion".

 

Le mouvement armé palestinien "a choisi d'exposer la vie des civils pour en tirer le maximum de profit au niveau de l'image et des passions", a ajouté le Grand rabbin.

 

Par ailleurs, M. Fillon l'a assuré que le gouvernement était "vigilant à prévenir la résurgence des actes antisémites comme des actes anti-musulmans". Le dernier acte antisémite en date a été découvert mercredi matin, avec des tags sur un mur de la synagogue de Mulhouse (Haut-Rhin).

 

Il s'agissait de la première rencontre entre M. Fillon et M. Bernheim depuis la prise de fonctions de ce dernier début janvier, au cours de laquelle il ont "fait connaissance" et partagé leur "passion commune de l'alpinisme".

 

 

07/01/2009

Gaza: le Hamas persécute les chrétiens

A Gaza, le Hamas persécute les chrétiens

Source : Portes Ouvertes 

 

gazaEn Cisjordanie et à Gaza, la charia est la source principale de la législation. En juin 2007, le gouvernement unifié s’est effondré quand le mouvement islamique militant du Hamas a pris le pouvoir dans la bande de Gaza. Cette instabilité a entraîné une aggravation de la violence contre les chrétiens, les militants devenant plus hardis pour harceler les chrétiens d’origine musulmane. On a obligé deux d’entre eux à s’enfuir en Jordanie. Plusieurs chrétiens ont été emprisonnés, interrogés et battus. Un grand nombre de personnes de la communauté chrétienne. Après avoir passé les fêtes de Noël en Jordanie, Pauline a décidé de rentrer à Gaza avec ses deux fils. Elle y a retrouvé trois autres familles travaillant pour la Société biblique palestinienne.

 

Depuis le meurtre de son époux, Rami Ayyad (il tenait une librairie biblique à Gaza) et les menaces de mort de militants islamiques, plusieurs familles chrétiennes ont été évacuées de la ville. Que vont-elles faire à présent ? Y retourner ? Elles n’ont pas encore trouvé la réponse. Un chrétien de Gaza raconte : « 70 % des chrétiens veulent quitter Gaza parce qu’ils ont vraiment très peur. Mais nous aimons Gaza, c’est là où nous avons nos racines, nos maisons. » Beaucoup ont déjà fui ou cherchent à émigrer à cause de la détérioration générale des conditions de vie : coupures d’électricité, manque de vivres et de médicaments.

 

Dans ces circonstances, Pauline doit à nouveau prendre la décision de rester ou essayer de partir, d’autant qu’elle est enceinte de son troisième enfant et que l’accouchement est prévu début février. Même dilemme pour Hanna Massad, le pasteur de l’église baptiste de Gaza. Pour le moment, il n’y vit plus. Il a essayé plusieurs fois d’aller dans son église pour prêcher mais il a été refoulé à la frontière. Les membres de l’église sont confrontés à des menaces croissantes, pourtant ils continuent à se réunir les dimanches matins car ils ne veulent pas baisser les bras. Par prudence, ils se retrouvent en petits groupes uniquement.

 

 

 

Aujourd’hui, on compte environ 3 000 chrétiens à Gaza sur une population de 1,5 million d’habitants.

--------------------------------------------------------------------------------

Concernant l’actualité et afin de défendre la légitimité de la riposte d’Israël, lisez ceci :

 

http://www.topchretien.com/topinfo/view/46413/quand-tout-...

 

Depuis trop longtemps, le Hamas soutenu par l’Iran lance des roquettes sur les civils israéliens. Qu’en sera-t-il lorsque l’Iran aura l’arme nucléaire ? La haine des extrémistes musulmans n’a pas de limite. La bêtise des médias européen non plus.

 

http://jeanmarcmorandini.tele7.fr/article-22316.html

 

 

12/09/2008

Les manuscrits bimillénaires de la mer Morte bientôt sur internet

Les manuscrits bimillénaires de la mer Morte bientôt sur internet

Source : La Croix 

 

scrol01bLes manuscrits de la mer Morte, comprenant l'exemplaire le plus ancien de l'Ancien Testament découvert à ce jour, vont être photographiés et seront à l'avenir consultables dans le monde entier via Internet, a annoncé mercredi l'Autorité israélienne des antiquités à Jérusalem.

 

Les techniques les plus modernes de l'imagerie, développées notamment par les experts de la Nasa, vont être utilisées pour archiver et sortir de l'anonymat l'ensemble des milliers de fragments de manuscrits jusqu'à présent peu accessibles au grand public en raison de leur grande fragilité.

 

En outre, les procédés employés permettront aussi de mieux analyser l'état de conservation de ces documents qui datent du troisième au premier siècles avant notre ère et contiennent des extraits de tous les livres de l'Ancien Testament, et notamment le Livre d'Isaïe dans son intégralité ainsi que des textes apocryphes.

 

La durée de ce travail d'archivage ultra-moderne est en cours d'estimation.

Les manuscrits de la mer Morte, considérés comme l'une des plus importantes découvertes archéologiques du XXe siècle, ont été découverts par hasard par un berger en 1947 dans une grotte près de la mer Morte.

 

Selon le communiqué, ces documents "ont une grande importance historique, religieuse et culturelle dans la mesure où ils constituent le plus ancien document de l'Ancien Testament jamais trouvé à ce jour. Ils mettent en lumière une époque de grand bouleversements dans l'histoire du peuple juif à la fin de la période du deuxième Temple ainsi que l'histoire des débuts du christianisme."

 

Certains de ces documents ont été présentés à l'étranger, notamment à Berlin en 2005, mais leur fragilité limite considérablement leur manipulation et leur exposition à la lumière.

09/08/2008

Les Evangéliques veulent la paix

 

Meb

 

Mon harceleur se complait à publier sur tous ses blogs (!) sa haine aveugle et ses insultes envers les chrétiens évangéliques.  Ce prétendu "musulman", qui ne semble pas connaître la notion d'honnêteté intellectuelle, publie des informations mensongères pour satisfaire ses intérêts bassement politiques en cultivant l'amalgame évangéliques=américains guerriers.

Que Dieu lui ouvre les yeux et lui pardonne

Mais je profite de l'occasion pour rappeler par ce modeste billet que l'ensemble des églises évangéliques (et même celle de G.Bush !!) s'est prononcé contre la guerre.

Veuillez notamment lire à ce lien, la déclaration d'opposition à la guerre signée par de nombreux responsables chrétiens (dont les églises évangéliques) de plusieurs pays, à l'initiative de l'église évangélique allemande :

http://www.protestants.org/index.php?id=1045

(Je rappelle au passage que l’évangélisme est le courant dominant du protestantisme en terme quantitatif et qu’il est donc totalement méprisable de le dénommer secte.)

Ainsi chers amis lecteurs, vous pourrez comprendre que les chrétiens évangéliques veulent la paix, mais que certains activistes politico-musulmans cultivent le mensonge, par le biais de bas petits articles vomitifs, pour tenter d'anéantir ET les Etats-Unis ET Israël ET le christianisme...

Après les pressions pour nier la shoah, voici les mensonges pour faire passer des hommes de paix pour des guerriers.  La haine ne connaît pas le dialogue...hélas.

Je vous invite à prier pour mon harceleur afin que Dieu lui place des sentiments de paix dans le coeur.

20/07/2008

Corinne Lafitte

Pour ceux qui ne la connaîtraient pas encore, je vous recommande vivement les albums de Corinne Lafitte, artiste chrétienne au style israélien.

Je ne me lasse pas de son album « Craindre ton nom ». Vous pouvez en écouter des extraits sur

http://www.sam-music.com/details.php?idproduct=4232

 
Albums :
1988 : Nous serons Debout
debout

1996 : Pour l'amour de Sion

sion

2001 : Sur tes murailles, ô Jerusalem

jeru

2007 : Craindre ton nom

craindre

 

CorinneLafitte

 

 

 

 

 

01/07/2008

Tout Israël sera sauvé

Tout Israël sera sauvé : Le message de l'Evangile atteint le peuple Juif comme jamais auparavant

(Asher Intrater)

 

Yeshoua

Nous assistons ces temps-ci en Israël à une couverture médiatique sans précédent de la bonne nouvelle de notre Messie Yeshoua.

 

1. Dan Sered de l’organisation Juifs pour Jésus en Israël a été interviewé pour l’émission télévisée « Good Morning Israel » sur Channel 2, chaîne très appréciée du public. La famille Ortiz dont le fils Amiel a été grièvement blessé par un colis piégé (et a miraculeusement survécu) a été interviewé sur Channel 1 pour leur magazine télévisé hebdomadaire. Au concours télévisé d’une très grande popularité « A Star is born » (Une étoile est née), une jeune messianique a réussi aux auditions et surpris les juges par sa musique ointe et sa belle voix alors qu’elle chantait des compositions tirées des Psaumes.

 

2. La revue Ma’ariv a consacré un article de deux pages avec photos en couleur à la destruction par le feu de Nouveaux Testaments qui avaient été distribués dans la ville de Or Yehuda. Sur l’ordre du maire adjoint de la ville, ils ont été repris aux habitants et incendiés. L’incident a provoqué une grande réaction au nom de la liberté de religion. Un ultra-orthodoxe à qui je parle depuis un certain temps m’a dit qu’il voulait poser des questions à son rabbin sur ce que je lui disais. Je l’ai averti que son rabbin serait fâché avec lui parce qu’il m’avait parlé mais il ne m’a pas cru. La semaine passée, il est revenu me voir très troublé de ce que son rabbin s’était mis en colère contre lui. Les cris du rabbin l’avaient blessé et maintenant il veut en savoir davantage sur notre foi. Nous voyons de nos propres yeux que les semences de Romains 11:26 sont en train d’être plantées. La promesse « Tout Israël sera sauvé » s’accomplira. Veuillez nous rejoindre dans la prière pour ce réveil national important qui est très proche maintenant.

 

Le combat spirituel

En même temps, des croyants israéliens viennent me trouver et me disent qu’ils sont en train de vivre ce qui est écrit en 2 Corinthiens 4 :8-9 : «Nous sommes pressés de toute manière, mais non écrasés ; désemparés, mais non désespérés ; persécutés, mais non abandonnés ; abattus, mais non perdus. » Le témoignage public s’accompagne de nombreuses attaques et pressions spirituelles. C’est ce que nous ressentons au milieu de ces percées pour le Royaume. Mon fils aîné, officier dans l’armée israélienne, commande une division de combat importante, il m’a dit qu’avec tout le stress et les responsabilités qui sont sur lui, il peut seulement « rester debout ». Cela m’a fait penser à l’exhortation de Saul (Paul) sur le combat spirituel : « Ce n’est pas à l’homme que nous sommes affrontés, mais aux Autorités, aux Pouvoirs, aux Dominateurs de ce monde de ténèbres… Saisissez donc l’armure de Dieu, afin qu’au jour mauvais, vous puissiez résister et demeurer debout, ayant tout mis en œuvre. » Ephésiens 6 :12-13.(TOB) Parfois, quand on a fait tout ce qu’on sait faire, il ne nous reste plus qu’à « demeurer debout », survivre tout simplement. Quand on se trouve dans cette situation, il nous reste deux sortes de prières. L’une, c’est de prier dans « l’Esprit ». Ephésiens 6 :18 : « Priez en tout temps par l’Esprit, avec toutes sortes de prières et de supplications. », ce qui signifie, entre autres, prier en langues (1 Corinthiens 14 :14-15). Il nous arrive de ne pas savoir comment prier, ni que prier. Mais l’Esprit Saint peut prier à travers nous même si nous avons l’impression de n’avoir plus de force. Romains 8 :26 : « De même aussi l’Esprit vient au secours de notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu’il convient de demander dans nos prières. Mais l’Esprit lui–même intercède par des soupirs inexprimables. » L’autre façon de prier quand on ressent une grande pression, c’est celle de Jésus à Gethsémané : « non pas comme je veux, mais comme tu veux ». Que ressentait Yeshoua à ce moment-là ? Il était « saisi de tristesse et d’angoisse… Il leur dit alors : Mon âme est triste jusqu’à la mort » ; il se sentait abandonné, fatigué (Matthieu 26 :37-41). Bien souvent, aux moments cruciaux de notre vie, nous nous sentons « pas du tout spirituels ». Nous sommes même envahis de pensées sombres, nous nous sentons perdus, vaincus, incapables. C’est justement quand on en est là qu’il faut continuer à répéter : « non pas comme je veux, mais comme tu veux. » Même si nous avons l’impression de perdre la bataille, nous pouvons simplement « demeurer debout ».

 

Priez « non pas comme je veux, mais comme tu veux » : il se peut qu’une incroyable victoire soit remportée, et la profondeur du caractère et de l’intégrité de Yeshoua s’établira en nous.

 

La persécution – l’audace – les miracles

Dans le livre des Actes, au fur et à mesure que les apôtres ont des occasions d’annoncer l’évangile, la persécution s’intensifie. Plus l’évangile pénètre dans les ténèbres, plus la réaction est violente. C’est à cet enchaînement qu’il faut nous attendre. Et que doit être notre réaction ? plus d’audace pour annoncer l’évangile encore davantage et la puissance d’opérer des guérisons et des miracles. Actes 4 :29. « Et maintenant, Seigneur, sois attentif à leurs menaces, et donne à tes serviteurs d’annoncer ta parole en toute assurance : étends ta main, pour qu’il se produise des guérisons, des signes et des prodiges, par le nom de ton saint serviteur Jésus. » Les apôtres ne demandent pas des miracles pour maintenir le niveau actuel de leur témoignage ; ils avaient déjà vu des miracles ; ils avaient déjà prêché avec audace ; ils avaient déjà été battus et emprisonnés. En fait, ils disent : « Seigneur, nous avons déjà été persécutés pour notre niveau actuel d’audace, mais ça ne nous inquiète pas. Donne-nous plus de puissance pour prêcher avec encore plus de hardiesse et pour faire encore plus de miracles même si nous savons que ça amènera encore plus de persécution contre nous. Nous sommes prêts pour plus de persécution tant que nous avons la hardiesse de prêcher et les signes et prodiges miraculeux qui vont avec ».

 

La persécution grandissante nous amène dans une plus grande unité. Quand l’ennemi nous attaque tous, il apparaît clairement que nous faisons tous partie du même corps. Alors avec la persécution, prions pour plus de personnes sauvées, plus de miracles et plus d’unité.

 

Merci de PRIER pour le ministère que nous accomplissons actuellement en Israël:

- évangélisation dans la population du pays

- implantation d'assemblées messianiques

- centre de formation de disciples

- louange prophétique et veilles de prières en hébreu

- aide matérielle aux nécessiteux

 

Asher Intrater

 disclaimer

 

13/06/2008

Chrétiens palestiniens

kincaidLes grands oubliés du conflit israélo-palestinien sont les chrétiens évangéliques palestiniens. Peu d'entre nous connaissent leur existence, faite de misère et de déchirement. Comment être non violent dans une société entièrement engagée dans la lutte armée ? Comment ne pas haïr ceux qui vous persécutent ? Aucune haine dans ce livre qui est un long cri de souffrance

L’ouvrage de Jack Kincaid "Coincé entre 2 feux" désire présenter l’un des côtés du conflit du Moyen-Orient comme les médias n’en parlent pas. Nous savons que Dieu a un plan pour le peuple juif. Mais comment les chrétiens palestiniens sont-ils placés dans ce plan?

Actuellement, ils représentent la minorité des minorités et suscitent peu d’intérêt de l’extérieur alors que leur situation les a placés dans un territoire où ils se retrouvent attaqués de tous côtés.

Mettez vos pieds dans leurs pas et passez une semaine avec eux. Regardez les vivre et témoigner. Vous découvrirez quel est leur combat, de quel côté se trouve Dieu, quelle est la solution pour le futur. Vous connaîtrez leurs espoirs et les efforts de réconciliation avec les juifs chrétiens.

 

Aux éditions Sénevé

 

 

11/05/2008

Pour Israël

israelflagVoici quelques mots à l'occasion des 60 ans de la renaissance de l'état d'Israël (15 mai 1948)...

Avant tout, les grandes lignes (NB:je me suis borné à n'utiliser que les dates reconnues par tous afin de ne pas heurter les sensibilités) :

L'archéologie admet la présence israélite depuis -1200 et l'existence du royaume d'israël depuis le roi Omri en -881 (bien qu'elle reconnaît l'existence de David avant -950). On peut donc admettre la date de -1030 comme début du royaume d'Israël.

La région s'hellénise entre -300 et -130, mais la région reste en paix.

Profitant des divisions entre les juifs, le général romain Pompée a conquis la Samarie et la Judée en 63 avant J-C. Un protégé des Romains, Hérode, en profite pour liquider la dynastie des Asmonéens et devenir roi de Judée (ou pays des Juifs) en l'an 37 avant JC.

Le christianisme, porté par de brillants disciples, s'étend rapidement parmi les juifs hellénisés, cependant, il se répand avec beaucoup plus de force et de foi vers Rome et l'Europe qu'en Judée même.

Jérusalem, capitale de l'ancien royaume de Judée, est mise à sac par Titus et l'armée romaine le 8 septembre de l'an 70, après un siège atroce de deux ans. Le temple est détruit à l'exception d'un pan de mur (actuel mur des lamentations).

La révolte de Bar Kokhba (132-135), ou la seconde guerre judéo-romaine, est la seconde insurrection des juifs de la province de Judée contre l'empire romain, et la dernière des guerres judéo-romaines.

Suite à la victoire romaine, Jérusalem fut rasée par Hadrien, interdite aux Juifs, et une ville romaine, Ælia Capitolina, fut bâtie sur son site.

L'empereur Hadrien changea le nom de la province de Judée en Syria Palaestina, en l'an 135 pour effacer le souvenir des juifs. Ce nom est toujours affectionné par les opposants au judaïsme.

Les romains resteront en "Palestine" jusqu'en 324. S'ensuivra la période byzantine jusqu'en 638 où la religion majoritaire sera le christianisme.

638, l'islam s'empare des territoires dits palestiniens par des guerres de conquêtes. Cela durera jusqu'en 1096, à la période des premières croisades.

180px-UN_Partition_Plan_For_Palestine_1947En 1244, la "Palestine" est Ottomane jusqu'à l'arrivée des troupes britanniques en 1917. Après la première guerre mondiale elle est placée sous protectorat britannique par la société des nations.

 

En février 1947, alors que l'idée d'un État-refuge en Terre sainte pour les rescapés de la Shoah s'impose dans l'opinion occidentale, le gouvernement britannique remet le mandat qu'il détenait sur la Palestine aux Nations unies.

Le 30 novembre 1947, les Nations-Unies adoptent la résolution 181 qui prévoit le partage de la Palestine en un État juif et un État arabe.  Cette partage tient compte des zones peuplées par les juifs habitants déjà en Palestine et leur attribue les zones où ils sont majoritaires. (voir photo)

Le Yichouv et les communautés juives sionistes accueillent favorablement ce vote mais les Arabes palestiniens et l'ensemble des pays arabes qui militaient pour la constitution d'un État arabe sur toute la Palestine rejettent la résolution.

32 pays ont voté pour (vert), 10 pays se sont abstenus (jaune), et 13 pays (rouge) ont voté contre (dont l'ensemble des pays musulmans votant càd 10).

800px-UNGA_181_Map

Le lendemain du vote, la guerre civile éclate en Palestine entre les communautés juive et arabe palestiniennes. En effet, la ligue arabe créé "l'armée de libération arabe" composée de volontaires issus de pays arabes en vue d'attaquer les juifs. Débâcle palestinienne.

14 mai 1948 : fin du mandat britannique

15 mai 1948 : Déclaration d'indépendance de l'état d'Israël

15 mai 1948 -> 1949 : guerre israélo-arabe. Les états arabes voisins contestent la création d'Israël et décident d'intervenir. Plusieurs armées entrent dans l'ancienne Palestine mandataire. Les forces arabes sont à l'offensive mais n'obtiennent pas de succès. Les deux camps subissent de lourdes pertes, en particulier autour de Jérusalem, et à bout de force acceptent la trêve d'un mois demandée par le médiateur de l'ONU. Les forces arabes sont alors positionnées autour des zones contrôlées par les Juifs mais n'ont pas réussi à y pénétrer ni à réaliser le blocus de Jérusalem.

Tandis que l'ONU propose d'autres plans de partage, les Israéliens lancent de juillet 1948 à mars 1949 une série d'opérations militaires entrecoupées de cessez-le-feu, prenant le contrôle de toute la Galilée, du sud-ouest de la Samarie, de la majeure partie de la zone côtière, de l'ouest de la Judée jusqu'au secteur de Jérusalem, et enfin du Néguev.

Durant la période du 15 mai 1948 à la mi-avril 1949, plus de 350 000 Palestiniens (sur les 750 000 de l'ensemble de l'exode palestinien) prennent la route de l'exode, fuyant les combats ou expulsés des zones contrôlées ou conquises par Israël.

 

Bref

-1030 à 324 : Territoire à majorité juive

324 à 638 : Territoire à majorité chrétienne

638 à 1947 : Territoire à majorité musulmane

1947 à aujourd'hui : Israël et Palestine

Les communautés juives, chrétiennes et musulmanes ont chacune une place légitime sur cette terre. La communauté internationale et la communauté juive acceptent le plan de partage de l'ONU, les pays arabes la refusent et attaquent. Suite à ces attaques et sachant que les forces arabes n'accepteront jamais la paix et le plan de partage, Israël a entamé une guerre d'expansion.

Nous constatons que les deux camps ont commis des irrégularités, mais force est de constater que c'est la ligue arabe qui a été la première à lancer les hostilités en refusant le partage attribuant aux juifs les zones ont ils sont majoritaires, en montrant son hostilité envers les juifs et en les attaquant militairement. Vous comprendrez dès lors que je suis, personnellement, assez fatigué de lire les plaintes palestiniennes alors qu'ils ont tout fait dès le part pour que la paix échoue.

Que faire aujourd'hui ?

On ne peut pas réécrire l'histoire et difficilement faire demi-tour.

Il est connu que de nombreuses organisations musulmanes sont prêtes à tous pour anéantir l'état d'Israël sans aucune autre forme de procès. Israël peut-il encore espérer la paix dans de telles conditions ? Devant une organisation belliqueuse, haineuse et négationniste, peut-on rester inactif ou doit-on montrer sa force pour imposer la paix souhaitée ? (A propos de négationnisme, je vous invite à lire et regarder la video visible à ce lien : http://www.topchretien.com/topinfo/?/36442/lhorreur-dans-...)

 

Une seule possibilité : prier pour la paix.

Des connaissances qui habitent en Israël étaient venus en Belgique rendre visite et témoigner car ils voient mieux que ce que les médias veulent nous montrer.

Savez-vous, par exemple, que les palestiniens font jouer les enfants devant les hangars d'armement et de munitions en guise de boucliers humains ? Ainsi soit Israël renoncera à tuer des enfants et les armes seront protégées, soit Israël détruira ces hangars et les enfants serviront de martyrs et de pression sur la communauté internationale.  (Certains ont osé évoqué la justice islamique, mais remarquons qu'avec toutes les aides financières qu'obtiennent la "Palestine", le peuple crève de faim et les armes se multiplient grâce à la générosité guerrière de l'Iran. Drôle de justice.)

Ils nous ont raconté également les conversions qui s'y passent. Comme ce palestinien qui, à l'école, voit son professeur de géographie dessiner la mer méditerranée en rouge. Il lui fait remarquer et le prof répond que la mer sera rouge car on y rejettera tous les juifs égorgés. Cet homme s'est converti et répand le message de paix de Jésus.

Visitez le blog de leur fils : http://generation-pour-israel.over-blog.fr/

 

La paix n'est possible que lorsque tout le monde la souhaite. Si comme moi, vous souhaitez la paix, il faut prier pour cela et demander à notre entourage de prier pour cela. A ce propos, chaque premier dimanche d'octobre, tous les chrétiens du monde s'unissent afin de prier pour la paix de Jérusalem. Il faut bien sûr prier tous jours jours, mais attachez de l'importance à cette date et joignez vos prières aux notres. Voir ce lien :

http://ew.us.churchinsight.com

 

Cher amis musulmans, je sais que bon nombre d'entre vous ne sont pas accoutumés à cela, mais je vous invite à prier ensemble pour la paix, acceptez cette main tendue et multipliez les appels à la paix.

 

24/03/2008

Jésus est-il le Messie ?

Jésus est-il le Messie ?

Jésus étant Juif et connaissant les prophéties messianiques aurait pu s'efforcer de les réaliser ; mais comment aurait-il pu choisir sa généalogie et son lieu de naissance ? Qui a suggéré aux chefs du peuple d'évaluer Jésus à 30 pièces d'argent selon la prophétie de Zacharie 11 ? Et sa résurrection ?

Si le Messie d'Israël n'était pas déjà venu, comment ferait-il de nos jours pour prouver sa filiation vu que les archives généalogiques ont été brûlées dans le Temple de Jérusalem en 70 ?

Si on rejette le témoignage du prophète Jean-Baptiste annonçant le Messie (donc la pleine révélation de la Déité), il faut admettre que Dieu n'a plus parlé à son peuple depuis le prophète Malachie. Comment expliquer un silence de 2400 ans alors que le Tanach complet (Bible Juive) a été révélé seulement dans une période de 11 siècles ?

Depuis la destruction du Temple, les sacrifices sanglants ne peuvent plus être offerts. La loi de l'holocauste continuel est donc violée (Lévitique 6.5-6 ). Le Yom Kippour ne peut plus être réalisé selon le statut perpétuel (Lévitique 16 ), et les péchés ne peuvent plus être pardonnés car "c'est le sang qui fait expiation pour la personne." (Lévitique 17.11 ). Que s'est-il donc passé ? Pourquoi le Temple a-t-il été détruit et Israël dispersé pendant tant de siècles ? Pourquoi tant de souffrances pour le peuple bien-aimé de Dieu ? Jésus était-il bien le Messie que Dieu envoyait à son peuple ? Question capitale !

EXAMINONS LES TEXTES:

 

PROPHETIE
LE MESSIE D'ISRAEL

REALISATION
JESUS DE NAZARETH

Ascendance humaine

Genèse 22.18 :
Et toutes les nations de la terre s'estimeront heureuses par ta postérité, en récompense de ce que tu as obéi à ma voix.

Nombres 24.17 :
Un astre s'élance de Jacob, et une comète surgit du sein d'Israël.

Genèse 49.10 :
Le sceptre n'échappera point à Juda, ni l'autorité à sa descendance, jusqu'à l'avènement du Pacifique auquel obéiront les peuples.

Jérémie 23.5 :
Voici que des jours viennent, dit l'Eternel, où je susciterai à David un rejeton juste...

Luc 3.23 à 34 cf. Matthieu 1 v 1 à 16 :
Et Jésus, lors de ses débuts, avait environ trente ans, et il était, croyait-on, fils de Joseph, fils d'Héli, fils de Matthat, fils de Lévi, fils de Melchi, fils de Jannaï, fils de Joseph, fils de Mattathias, fils d'Amos, fils de Naoum, fils d'Esli, fils de Naggaï, fils de Maath, fils de Mattathias, fils de Sémeîn, fils de Joseph, fils de Joda, fils de Joanam, fils de Résa, fils de Zorobabel, fils de Salathiel, fils de Néri, fils de Melchi, fils d'Addi, fils de Kosam, fils d'Elmadam, fils d'Er, fils de Jésus, fils d'Eliézer, fils de Jorim, fils de Maththat, fils de Lévi, fils de Siméon, fils de Juda, fils de Joseph, fils de Jonam, fils d'Eliakim, fils de Méléa, fils de Menna, fils de Mattatha, fils de Nathan, fils de David, fils de Jessé, fils de Jobed, fils de Booz, fils de Sala, fils de Naasson, fils d'Aminadab, fils d'Admîn, fils d'Arni, fils de Hesron, fils de Pharès, fils de Juda, fils de Jacob, fils d'Isaac, fils d'Abraham.

Filiation divine

Proverbes 30.4 :
Qui est monté au Ciel et en est redescendu ? Qui a recueilli le vent dans le creux de sa main ? Qui a enserré les eaux dans le pan de son manteau ? Qui a établi toutes les limites de la terre ? Quel est son nom, quel est le nom de son fils ? Dis-le si tu le sais.

Psaume 2.7 :
Je veux proclamer ce qui est une loi immuable : "L'Eternel m'a dit : Tu es mon fils, c'est moi qui, aujourd'hui, t'ai engendré !"

Luc 1.34 et 35 :
Mais Marie dit à l'ange : "Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d'homme ? "L'ange lui répondit : "L'Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te prendra sous son ombre; c'est pourquoi l'enfant sera saint et sera appelé Fils de Dieu...

 

Naissance miraculeuse

Isaïe 7.14 et 9.5 :
Ah certes ! le Seigneur vous donne de lui-même un signe : Voici, la jeune femme est devenue enceinte, elle va mettre au monde un fils, qu'elle appellera Emmanuel. C'est qu'un enfant nous est né, un fils nous est accordé : la souveraineté repose sur son épaule, et on l'a appelé Conseiller merveilleux, Héros divin, Père de la conquête, Prince de la Paix.

Matthieu 1.20 à 23 :
... l'Ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : "Joseph, fils de David, ne crains point de prendre chez toi Marie, ton épouse : car ce qui a été engendré en elle vient de l'Esprit Saint ; elle enfantera un fils, auquel tu donneras le nom de Jésus : car c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés." Or, tout ceci advint pour accomplir cet oracle prophétique du Seigneur : Voici que la Vierge concevra et enfantera un fils, auquel on donnera le nom d'Emmanuel, nom qui se traduit : "Dieu avec nous".

Epoque de sa venue, lieu de sa naissance

Daniel 9.25 et 26 :
Sache donc et comprends bien qu'à partir du moment où fut donné l'ordre de recommencer à construire Jérusalem jusqu'à un prince oint, il y a sept semaines ; et durant soixante-deux semaines Jérusalem sera de nouveau rebâtie rues et fossés des remparts mais en pleine détresse des temps. Et après ces soixante-deux semaines, un oint sera supprimé, sans avoir de successeur légitime, la ville et le sanctuaire seront ruinés par le peuple d'un souverain à venir... Michée 5.1 :
Or, c'est de toi Bethléhem-Efrata, si peu importante parmi les groupes de Juda, c'est de toi que je veux que sorte celui qui est destiné à dominer sur Israël et dont l'origine remonte aux temps lointains, aux jours antiques.

Luc 2.1 à 7 :
Or, en ces jours-là parut un édit de César Auguste, ordonnant le recensement de toute la terre. Ce recensement, le premier, eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie. Et tous allaient se faire inscrire, chacun dans sa ville. Joseph, lui aussi, quittant la ville de Nazareth en Galilée, monta en Judée, à la ville de David, appelée Bethléhem, parce qu' il était de la maison et de la lignée de David, afin de s'y faire inscrire avec Marie, sa fiancée, qui était enceinte. Or, pendant qu'ils étaient là, le temps où elle devait enfanter se trouva révolu. Elle mit au monde son fils premier-né, l'enveloppa de langes...

Annoncé par un précurseur

Malachie 3.1 et 23 :
Voici, je vais envoyer mon mandataire, pour qu'il déblaie la route devant moi. Or, je vous enverrai Elie, le prophète, avant qu'arrive le jour de l'Eternel, jour grand et redoutable ! Lui ramènera le coeur des pères à leurs enfants, et le coeur des enfants à leurs pères, de peur que je n'intervienne et ne frappe ce pays d'anathème.

Isaïe 40.3 :
Une voix proclame : "Dans le désert, déblayez la route de l'Eternel ; nivelez, dans la campagne aride, une chaussée pour notre Dieu !"

Jean 1.29 et 30 :
Le lendemain, voyant Jésus venir à lui, il dit : "Voici l'agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde." C'est de lui que j'ai dit : Il vient après moi un homme qui est passé devant moi parce qu'avant moi il était.

Matthieu 17.10 à 13 :
Les disciples lui posèrent cette question : "Que disent donc les scribes, qu'Elie doit venir d'abord ?" Il répondit : "Oui, Elie doit venir et tout remettre en ordre; mais, je vous le dis, Elie est déjà venu, et ils ne l'ont pas reconnu, mais l'ont traité à leur guise. Et le Fils de l'homme aura de même à souffrir d'eux. "Alors les disciples comprirent que ses paroles visaient Jean-Baptiste.

Rejet entraînant la mort

Psaume 22.2 et 8 et 9 :
Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné. Tous ceux qui me voient se moquent de moi, grimacent des lèvres, hochent la tête. "Qu'il s'en remette à l'Eternel !" Que celui-ci le sauve, qu'il l'arrache du danger, puisqu'il l'aime !".

Isaïe 53.3 à 7 :
Méprisé, repoussé des hommes, homme de douleurs, expert en maladie, il était comme un objet dont on détourne le visage, une chose vile dont nous ne tenions nul compte. Et pourtant ce sont nos maladies dont il était chargé, nos souffrances qu'il portait, alors que nous, nous le prenions pour un malheureux atteint, frappé de Dieu, humilié. Et c'est pour nos péchés qu'il a été meurtri, par nos iniquités qu'il a été écrasé; le châtiment, gage de notre salut, pesait sur lui, et c'est sa blessure qui nous a valu la guérison.

Matthieu 27.39 à 46 :
Les passants l'injuriaient en hochant la tête et disant : "Toi qui détruis le Temple et en trois jours le rebâtis, sauve-toi toi-même, si tu es fils de Dieu, et descends de la croix !" Pareillement les grands prêtres se gaussaient et disaient avec les scribes et les anciens : "Il en a sauvé d'autres et il ne peut se sauver lui-même ! Il est roi d'Israël : qu'il descende maintenant de la croix et nous croirons en lui ! Il a compté sur Dieu ; que Dieu le délivre maintenant, s'il s'intéresse à lui! Il a bien dit : Je suis fils de Dieu ! Même les brignands crucifiés avec lui l'outrageaient de la sorte. A partir de la sixième heure, l'obscurité se fit sur tout le pays, jusqu'à la neuvième heure. Et vers la neuvième heure Jésus clama en un grand cri : "Eli, Eli, lema sabachtani ?" c'est-à-dire : "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?

1 Pierre 3.18 :
Le Christ lui-même est mort une fois pour les péchés, juste pour des injustes, afin de nous mener à Dieu.

Résurrection d'entre les morts

Psaume 16.10 et 11 :
Car tu n'abandonneras pas mon âme au Chéol, tu ne laisseras pas tes fidèles voir l'abîme. Tu me feras connaître le chemin de la vie...

Isaïe 53.10 et 11 :
Mais Dieu a résolu de le briser, de l'accabler de maladies, voulant que, s'il s'offrait lui-même comme sacrifice expiatoire, il vît une postérité destinée à vivre de longs jours, et que l'oeuvre de l'Eternel prosperât dans sa main. Délivré de l'affliction de son âme, il jouira à satiété du bonheur...

Marc 18.6 :
Mais il leur dit : "Ne vous effrayez pas. C'est Jésus le Nazarénien que vous cherchez, le Crucifié : il est ressuscité, il n'est pas ici. Voici le lieu où on l'avait placé.

Luc 24.46 et 47 :
et il leur dit : "Ainsi était-il écrit que le Christ souffrirait et ressusciterait d'entre les morts le troisième jour, et qu'en son Nom le repentir en vue de la rémission des péchés serait proclamé à toutes les nations, à commencer par Jérusalem.

Gloire universelle conséquence de sa mort

Isaïe 53.11 et 12 :
...par sa sagesse le juste, mon serviteur, fera aimer la justice à un grand nombre et prendra la charge de leurs iniquités. C'est pourquoi je lui donnerai son lot parmi les grands ; avec les puissants il partagera le butin, parce qu'il s'est livré lui-même à la mort et s'est laissé confondre avec les malfaiteurs, lui, qui n'a fait que porter le péché d'un grand nombre et qui a intercédé en faveur des coupables.

Psaume 110.1 : "Assieds-toi à ma droite, jusqu'à ce que j'aie fait de tes ennemis un escabeau pour tes pieds."

Philippiens 2.6 à 11 :
Lui, de condition divine, ne retint pas jalousement le rang qui l'égalait à Dieu. Mais il s'anéantit lui-même, prenant condition d'esclave, et devenant semblable aux hommes. S'étant comporté comme un homme, il s'humilia plus encore, obéissant jusqu'à la mort, et à la mort sur une croix! Aussi Dieu l'a-t-il exalté et lui a-t-il donné le Nom qui est au dessus de tout nom, pour que tout, au nom de Jésus, s'agenouille, au plus haut des cieux, sur la terre et dans les enfers, et que toute langue proclame, de Jésus Christ, qu'il est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.

Retour pour régner sur la terre entière

Zacharie 14.3 et 4 :
Alors l'Eternel s'en viendra guerroyer contre ces peuples, comme jadis il guerroya au jour de la rencontre. Ce jour-là, ses pieds se poseront sur la montagne des Oliviers qui est en avant de Jérusalem, à l'Orient...

Daniel 7.13 et 14 :
Je regardai encore dans la vision nocturne, et voilà qu'au sein des nuages célestes survint quelqu'un qui ressemblait à un fils de l'homme ; il arriva jusqu'à l'Ancien des jours, et on le mit en sa présence. C'est à lui que furent données la domination, la gloire et la royauté ; l'ensemble des nations, peuples et langues, lui rendaient hommage. Sa domination etait une domination éternelle, immuable, et sa royauté ne devait plus être détruite.

Actes 1.10 à 12 :
Et comme ils étaient là, les yeux fixés au ciel pendant qu'il s'en allait, voici que leur apparurent deux hommes vêtus de blanc, qui leur dirent : "Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous ainsi à regarder le ciel ? Celui qui vous a été enlevé, ce même Jésus, viendra comme cela, de la même manière dont vous l'avez vu partir vers le ciel." Alors, du mont des Oliviers, ils s'en retournèrent à Jérusalem ; la distance n'est pas grande : celle d'un chemin de

Marc 13.26 et 27 :
Et alors on verra le Fils de l'homme venir dans des nuées avec grande puissance et gloire. Et alors il enverra les anges pour rassembler ses élus, des quatre vents, de l'extrémité de la terre à l'extrémité du ciel.

Paroles de Jésus au peuple d'Israël :

"Vous scrutez les Ecritures, dans lesquelles vous pensez avoir la vie éternelle ; or ce sont elles qui me rendent témoignage ; et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie !"
Jean 5.39-40 .

"Esprits sans intelligence, lents à croire tout ce qu'ont annoncé les Prophètes !
Ne fallait-il pas que le Christ endurât ces souffrances pour entrer dans sa gloire ?
Et, commençant par Moïse et parcourant tous les Prophètes, il leur interpréta dans toutes les Ecritures ce qui le concernait."
Luc 24.25 à 27 .

Quelques autres prophéties réalisées lors de la venue du Seigneur Jésus :

Évènement

Prophétie

Réalisation

Postérité de la femme

Genèse 3.15

Galates 4.4

Massacre des enfants à sa naissance

Jérémie 31.15

Matthieu 2.16-18

Appelé hors d'Egypte

Osée 11.1

Matthieu 2.14-15

Chargé d'une mission

Isaïe 61.1-2

Luc 4.18-21

Début de son ministère

Isaïe 9.1-2

Matthieu 4.12-17

Prédication en paraboles

Psaume 78.2

Matthieu 13.31-35

Guérison des aveugles

Isaïe 35.5

Matthieu 9.27-31

Guérison des sourds

Isaïe 29.18

Marc 7.32-35

Guérison des boiteux

Isaïe 35.6

Jean 5.2-9

Guérison des muets

Isaïe 32.4

Matthieu 9.32-34

Présence au Temple

Malachie 3.1

Matthieu 26.55

Louange des enfants

Psaume 8.2

Matthieu 21.16

Incrédulité des Juifs

Isaïe 53.1

Jean 12.37-38

Entrée à Jérusalem sur un âne

Zacharie 9.9

Luc 19.29-38

Haï sans cause

Psaume 35.19

Jean 15.22-25

Rejeté et méprisé

Isaïe 49.7

Jean 10.20

Trahi par un ami

Psaume 41.9

Matthieu 26.47-50

Vendu 30 pièces

Zacharie 11.12

Matthieu 26.14-16

Prix de la trahison jeté au potier

Zacharie 11.13

Matthieu 27.3.7

Silencieux devant ses accusateurs

Isaïe 53.7

Marc 15.1-15

Frappé, maltraité

Michée 5.1

Marc 15.19

Supportant les crachats

Isaïe 50.6

Matthieu 26.67

Crucifié

Zacharie 13.6

Marc 15.25

Vêtements tirés au sort

Psaume 22.18

Jean 19.23.24

Abreuvé de fiel et de vinaigre

Psaume 69.21

Matthieu 27-34

Ténèbres en plein jour

Amos 8.9

Matthieu 27.45

Percé

Zacharie 12.10

Jean 19.34,37

Aucun os brisé

Exode 12.46

Jean 19.33-36

Mort expiatoire

Isaïe 53.5-12

1 Pierre 3.18

Dans un tombeau de riche

Isaïe 53.9

Matthieu 27.57-60

Ascension au ciel

Psaume 110.1

Marc 16.19

Don de l'Esprit Saint

Joël 2.28-29

Actes 2.33

Enfants d'Israël, écoutez ! "C'est lui la pierre que vous, les bâtisseurs, avez dédaignée, et qui est devenue la pierre d'angle. Car il n' y a pas sous le ciel d'autre nom donné aux hommes, par lequel il nous faille être sauvés." (Actes 4.11-12 ; voir Psaume 118.22 ).

 

20/03/2008

Israël : Ouverture de l’Institut de Théologie Francophone à Jérusalem

israellagDieu est à l'œuvre en Israël malgré l'opposition : ouverture de L'Institut de Théologie Francophone à Jérusalem  (article Topchrétien)

 

Le bureau national de la FNADF, composé des pasteurs Michel Forey, Alain Denizou, Joseph Atta N'Tiamoa et Joël Chedru,a participé, du 19 au 24 février, à un voyage spécial en Israël, au sein d'une délégation de responsables du CNEF (Conseil Nationales des Evangéliques de France).

 

Le ministère israélien du tourisme, qui connaissait les chrétiens évangéliques américains, a souhaité rencontrer les évangéliques français.

 

Des réunions se sont tenues avec les autorités du pays, mais aussi avec des représentants des Alliances évangéliques israéliennes et palestiniennes, ainsi que des visites et des conférences.

 

La délégation a visité l’Institut de Théologie biblique de Jérusalem créé récemment par notre collègue des Assemblées de Dieu de France, le pasteur Jacques Elbaz. Nous apprécions la qualité des locaux et l’exposé dynamique qu’en fait notre frère. Il est heureux, ainsi que son épouse, de notre présence et de l’intérêt manifesté par tous ces représentants du monde évangélique.

 

L’inauguration de cet Institut a eu lieu le 4 novembre 2007 en présence du Pasteur Alain Denizou, Président des Assemblés de Dieu de France.

 

----

 

Discours adressé par le Pasteur Alain Denizou, le 4 novembre 2007 à Jérusalem

 

Mesdames, messieurs, chers amis,

 

C’est avec une grande joie que je me trouve au milieu de vous, ici à Jérusalem, pour la dédicace de l’Institut de Théologie pour la Francophonie.

 

C’est aussi un honneur de représenter les ADD de France qui sont une partie très significative de la famille protestante évangélique de notre pays.

 

Nous sommes réunis aujourd’hui pour marquer cet événement, à cause d’une pensée qui a jailli dans le cœur de Jacques Elbaz, il y a déjà quelques années.

 

Jacques Elbaz est le représentant de la FPF. Envoyé par les ADD, ce sont elles qui assurent son soutien.

 

Si nous parlons d’Institut Biblique, ne nous étonnons pas du fait que nous parlions aussi de direction divine. Hier au soir, le pasteur Charles Gabel me disait que lors d’une tournée dans le sud de la France en 1998, sa femme partageait avec lui l’idée que Jacques Elbaz, qu’il venait de rencontrer serait celui qui viendrait lui succéder et s’installer ici même pour continuer l’œuvre de Dieu. C’est ainsi que le couple Elbaz, après leur emménagement à Jérusalem, partageait ensemble une pensée très présente dans leur cœur : "Fonder une école biblique francophone en Israël, avec la possibilité d’enseigner aux étudiants les racines juives de la foi chrétienne et d’explorer la géographie, l’archéologie dans le pays de la bible". C’est en mai 2006, sur les marches d’un hôtel que l’un de nos collègues donna une parole de connaissance : "En face du jardin du tombeau, se trouve une centrale d'autobus et à droite de la centrale d'autobus, se trouve un bâtiment. C'est le bâtiment que Dieu vous donne pour l'école ! Les étudiants pourront même faire leur culte personnel, là où Jésus est ressuscité !"

 

 

image_satellite_0562

 

La réponse fut celle-ci : "Tu es fou, tu déraisonnes ! Tu ne sais pas ce que tu es en train de dire".

 

En effet, cette partie de la ville étant l’une des plus sensibles du pays, cette parole était folie. Mais Dieu ne dit-Il pas qu’ « Il se servirait des choses folles pour confondre les sages » 1 Corinthiens 1.27

 

Ce même jour, Jacques Elbaz prenait un rendez-vous pour visiter un appartement. L’agent immobilier demanda la profession de Jacques Elbaz. Apprenant qu’il est pasteur protestant, il lui dit : "j’ai quelque chose pour toi…rue des prophètes !" L’agent immobilier le conduisit alors à 150 mètres du jardin de la tombe, à droite de la centrale d’autobus, au lieu même du bâtiment annoncé par la Parole de connaissance, bâtiment qui, aujourd’hui, est devenu ce lieu d’étude, d’enseignement pour la francophonie à Jérusalem… Et ce, après à peine une heure !

 

Le petit groupe de pasteurs vint donc visiter ce lieu. Ils se mirent en prière et la présence de Dieu fut si sensible que chacun compris qu’Il apposait son sceau sur ce projet.

 

Eric Célérier, pasteur des ADD, fondateur et responsable du Top Chrétien a été l’instrument de Dieu pour donner cette parole de connaissance.

 

 

itfj_-_panorama29

 

eric_et_jack-imgp0143

 

Le Top Chrétien est en partenariat actif avec cet Institut.

 

Afin que le projet soit mené à bien, l’entreprise Malet basée à Toulouse, l’association Ahavat Sion, l’organisme responsable des ADD pour les envoyés à l’étranger, et la FPF, ont  pris des engagements durables.

 

L’Institut de Théologie pour la Francophonie à Jérusalem ou ITFJ :

 

De quoi s’agit-il ?

 

C’est une formation théologique, pratique, complète pour des hommes, des femmes qui deviendront des leaders chrétiens efficaces dans le paysage francophone mondial.

 

Hormis l’intérêt du lieu pour l’étude des textes bibliques, l’ITFJ offre un programme avancé dont l’ambition est d’équiper ses étudiants pour faire face aux défis lancés par nos sociétés contemporaines selon des principes de foi chrétiens.

La formation ?

 

Il s’agit d’un programme à la fois diversifié, académiquement crédible et adapté aux besoins de chacun. L’ITFJ, c’est encore :

- Un lieu exceptionnel pour étudier la parole de Dieu (la terre d’Israël, Jérusalem), avec la possibilité de résidence en internat ou en externat.

- C’est un campus étudiant proche de la vieille ville de Jérusalem, des principaux sites bibliques et de plusieurs bibliothèques de renommée mondiale ; avec des aménagements toutes commodités comprises, réseau informatique, etc.…

- C’est encore des enseignements de grande qualité avec des intervenants issus des meilleures formations théologiques, lesquels font sa crédibilité académique.

 

Le programme pédagogique s’articule essentiellement autour de trois domaines cumulés :

- études bibliques

- théologie systématique

- langues bibliques

 

Lire la Parole de Dieu est une chose. La vivre, l’étudier, la communiquer en est une autre. Que ce soit dans la première alliance, que ce soit dans la seconde alliance, les expressions : Etudier, instructions, enseigner, doctrine, communiquer, reviennent de nombreuses fois.

 

- Moïse déclare aux enfants d’Israël : "Maintenant Israël, écoute les lois et les ordonnances que je vous enseigne" (Deutéronome 4.1); "…enseigne-les à tes enfants et aux enfants de tes enfants" (/ Deutéronome 4.9). Il est donc de notre responsabilité de communiquer aux générations futures, les principes immuables du Dieu créateur.

 

- Esdras 7, verset 10 dit : "Car Esdras avait appliqué son cœur à étudier et à mettre en pratique la loi de l’Eternel et à enseigner au milieu d’Israël les lois et les ordonnances".

- Jésus lui-même enseignait (dans le temple, en plein air, des foules ou des petits groupes, ses propres disciples). La dernière recommandation qu’il fera à ses disciples est d’aller par tout le monde et d’enseigner ce qu’il a prescrit.

- Paul parle des juifs de Bérée qui vérifiaient dans les écritures si ce qu’on leur enseignait était vrai !

- Les premiers chrétiens "persévéraient dans l’enseignement des apôtres"

- Paul dira à son jeune collègue Timothée : " …tu as suivi de près mon enseignement…" (doctrinal et pratique)

 

Il ne s’agit donc pas seulement ici de "se muscler" le cerveau. Mais avec l’aide du Saint Esprit, d’appliquer à sa vie les principes chrétiens et par la régénération de notre cœur et le renouvellement de notre intelligence.

 

Puis, la volonté de partager et de faire connaître…ce que nous reconnaissons comme étant bon, dont nous n’en avons point honte, dont nous ne rougissons point mais que nous désirons partager avec joie, nous est donnée, accordée.

 

Le rêve est devenu réalité. C’est une succession de miracles qui a permis l’accomplissement de la parole de connaissance délivrée il y a un peu plus d’un an. Pour aujourd’hui et pour demain, nous croyons que l’expérience de la veuve de Sarepta sera le quotidien extraordinaire pour cet institut, je cite : 1 Rois 17.16 "…la farine qui était dans le pot ne manqua point, et l’huile qui était dans la cruche ne diminua point, selon la parole que l’Eternel avait prononcée par Elie".

l_institut36

 

 

En conclusion, le point d’orgue de cet Institut et de la formation qu’il dispense, nous le trouvons dans l’évangile de Jean au chapitre 3, verset 16 "Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point mais qu’il ait la vie éternelle".

 

Alain Denizou, Pasteur, Président des Assemblées de Dieu de France

 

 

En savoir plus sur l'ITFJ ? Suivez le lien

24/01/2008

Conversion : Rose Price, Juive messanique

rosepriceRose Price, Juive messanique 

 

Pologne - 1940

 

Rose Price, Juive messianique vivant actuellement aux Etats-Unis, avait 13 ans en 1940 lorsqu'elle fut arrêtée, elle et toute sa famille, par les Allemands en Pologne. Rose et sa soeur survécurent à 4 années de camps de concentration : Tréblinka, Bergen-Belsen, puis Dachau où elles furent libérées en 1944. Parmi ses plus terribles souvenirs, elle nous parla des nuits où, elle et ses compagnes, devaient subir "l'appel" et rester debout, dehors, dans le froid glacial de l'hiver.

Nombreuses furent celles qui tombèrent mortes de froid !

 

Elle nous parla aussi d'un souvenir particulièrement douloureux et humiliant : une longue nuit "d'appel", celle du 24 au 25 décembre. Pendant ces heures glaciales, elle et ses compagnes de captivité voyaient les maisons illuminées des gardiens, des soldats, et des officiers allemands, car on y fêtait Noël, le Réveillon... !!

Malgré l'éloignement des maisons, elles ont entendues le chant des cantiques des nazis, et senti l'odeur du repas. Elle nous a dit, avec une émotion intense, la souffrance physique et morale qu'elle a ressentie durant ces heures ; il est compréhensible qu'elle eut tant de mal à entendre parler de Jésus comme étant le Messie promis par Dieu au peuple juif.

 

USA - 1970

 

Depuis 1945, Rose Price vit aux Etats-Unis où elle s'est mariée et où elle a élevé ses enfants.

Puis, il y a 15 ans, elle a eu le courage de formuler cette ardente prière : " Dieu de mes pères, Abraham, Isaac et Jacob, révèle-moi la vérité concernant Yeshoua -Jésus- le Messie. Est-il réellement le Messie que tu avais promis à Israël ? Nous avons tant souffert de la part de ceux qui prononcent son nom et se disent ses disciples ".

C'est ce jour-là que le Messie entra dans sa vie et dans son coeur comme son Goël, son Sauveur ? Mais dit-elle, il y eut encore bien des combats violents car le passé était si douloureux et amer. Il me fallait apprendre à pardonner, à pardonner comme ... Dieu m' a pardonné.

 

Berlin - 1981

 

En 1980, on lui demanda de venir témoigner, en tant que Juive messianique, dans un grand rassemblement qui devait avoir lieu à Berlin. Elle fut bouleversée à l'idée de retourner... là-bas... et elle s'est mise à genoux pendant de longues heures pour discuter avec son Messie, dans la prière. Cela dura plusieurs mois, mais petit à petit, délicatement, Dieu pansa ses plaies et lui ôta l'amertume qui lui rongeait le coeur. Elle s'est alors souvenue de la parole que le Messie a laissée à ceux qui veulent réellement être ses disciples : " ...Lorsque vous êtes devant Dieu pour prier, si vous avez du ressentiment contre quelqu'un, pardonnez-lui le mal qu'il vous a fait afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne, lui aussi, vos fautes... " (Marc 11/25-26 ; Matthieu 6/14-15)

Elle comprit que si Dieu lui avait accordé la vie éternelle et le pardon par le sacrifice de Son Fils, elle devait, elle aussi, accepter de pardonner. Ainsi, Rose Price s'est rendue à Berlin... Elle s'est assise dans un stade où les foules avaient écouter Hitler parler de haine, de guerre et de massacres. Puis elle dût se lever pour parler à ces hommes et ces femmes venues en grand nombre en cet été 1981. Elle a supplié son Messie et son Sauveur de l'aider, non seulement à pardonner les souffrances, les humiliations, les morts... mais aussi à aimer et à redécouvrir l'image de Dieu en tous ceux qui avaient jalonné sa vie. Il y avait, ce jour-là, 37.000 personnes dans ce stade et, autour d'elle, des drapeaux de France, d'Angleterre, de Russie, des Etats-Unis, d'Allemagne... et d'Israël.

Elle reçut le courage et la puissance pour témoigner, elle, la Juive rescapée des camps de concentration, de ce que le Messie avait fait dans sa vie. Elle cita avec une profonde émotion, le chapître 53 du prophéte Esaie :

" Qu'ils sont beaux les pieds du Messager de Bonnes Nouvelles, de celui qui dit à Sion : Ton Dieu règne ! Méprisé et abandonné des hommes, homme de douleur connaissant la souffrance. Il fut méprisé et nous n'avons fait de lui aucun cas. Et pourtant ce sont nos souffrances qu'il a portées et il était transpercé à cause de nos fautes. Le châtiment que nous méritions est tombé sur Lui. Il a été emporté par l'angoisse et par le jugement, et parmi ceux de sa génération qui s'est soucié qu'il était retranché de la terre des vivants à cause des péchés de mon peuple ? Il s'est livré lui-même à la mort et il a intercédé en faveur des coupables " (Esaie 52/7-12).

 

Lorsque Rose Price est descendue du podium d'où elle avait parlé de son Sauveur, cinq hommes se sont approchés d'elle et lui ont dit : " Nous étions nazis et nous avons été vos bourreaux. Pourrez-vous nous pardonner ? " Elle leur a répondu : " Si Dieu m'a offert son pardon par le sacrifice de Son Fils, moi aussi je dois vous pardonner ! " Et l'un de ces hommes est tombé à terre en pleurant, il avait été gardien à Dachau.

Profondément émue, Rose Price aida cet ancien nazi allemand à se relever ; il était venu à Jésus, le Roi des Juifs afin d'être sauvé. C'est ce que Dieu avait promis à notre père Abraham : " Toutes les familles de la terre seront bénies en toi ". Venez maintenant à celui qui est " la lumière pour éclairer les Nations, et la gloire d'Israël peuple de Dieu ".

Mais aujourd'hui, comme dans le passé, qui veut s'arrêter pour écouter attentivement, et méditer, sur ce que Dieu veut nous apprendre ?

 

Jacques GUGGENHEIM

 

Voir également le site http://www.yechoua.com/rose-price.html

22/11/2007

Confessions d'un terroriste palestinien converti à Jésus-Christ

walidConfessions d'un terroriste palestinien converti à Jésus-Christ

 

"Il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël", chantait l'ancien terroriste Walid Shoebat devant une foule d'étudiant - juifs pour la plupart - à l'Université de Toronto la semaine dernière.

 

En absolue contradiction avec les chants de l'OLP qu'il récitait en grandissant, avec des mots comme, "aiguise mes os en glaive et fais de ma chair des cocktails molotofs," Shoebat, qui a maintenant 44 ans, chante une mélodie totalement différente. La visite de Walid Shoebat à l'Université de Toronto, avec Tovia Singer de la Radio Nationale d'Israël, était le dernier effort de l'ancien terroriste au nom de sa dernière cause : Israël et le peuple Juif. Shoebat a raconté son extraordinaire voyage sur les ondes et devant des spectateurs à travers l'Amérique du Nord, encourageant les gens "Levez-vous et sentez le danger avant que l'Islam réussisse à mettre en application son programme de Jihad dans le monde entier."

 

Né en 1960 de père musulman et de mère chrétienne américaine, Walid grandit principalement dans le village de Beit Sahour, près de Bethlehem. Ses parents se rencontrèrent pendant que son père étudiait aux État Unis, ils se marièrent et retournèrent à Beit Sahour qui était sous contrôle Jordanien, l'année de la naissance de Walid. Une fois sur place, son père confisquât le passeport de sa mère et l'empêcha de partir. Après une brève période en Arabie Saoudite, les Shoebat déménagèrent à Jéricho, où le jeune Walid fut enrôlé dans une école dirigée par des jordaniens. "La première chose que nous y apprenions en grandissant était de haïr les Juifs," raconte Walid . "Je n'oublierai jamais le premier chant que j'y ai appris : les Arabes nos bien-aimés et les Juifs nos chiens . Je me demandais toujours qui étaient les Juifs, mais je répétais les mots avec les autres enfants sans savoir leur signification."

 

Rapidement après la Guerre de 6 Jours son père l'envoya dans une école à Bethlehem "où je grandit dans la foi de l'Islam, dans laquelle je fus nourri avec l'idée qu'un jour l'accomplissement d'une ancienne prophétie de Mohammed, prophète musulman, viendra," raconte Shoebat . "La prophétie prédit une bataille dans laquelle la Terre Sainte sera reprise et que l'élimination des Juifs se fera via un massacre massif et que le jour du jugement n'arrivera pas avant que les Arabes aient vaincu les Juifs à Jérusalem et dans les nations alentours." Peu de temps s'était écoulé avant que l'éducation de Walid ne l'entraîne à être mêlé à divers actes de terrorisme.

 

Ça n'a pas mis longtemps avant que Walid ne soit initié dans le groupe terroriste du Fatah de Yasser Arafat . "Je fus recruté par un gars nommé Mahmoud Abu-Amr, de Jérusalem" raconte Walid. "Je l'ai rencontré à Mont du Temple à Jérusalem où il m'a donné un engin explosif vraiment sophistiqué qu'il avait créé. La bombe - une charge explosive cachée dans du pain - était destinée à une succursale de la 'Leumi Banque' à Béthlehem. "Nous étions passé en fraude au Mont du Temple - avec des explosifs et un minuteur à la main, afin d'éviter les contrôles. Je suis allé à un arrêt de bus afin de prendre un bus pour Bethlehem, entièrement prêt à donner ma vie s'il le fallait". Malgré cela, il avait eu un moment d'incertitude. "À la dernière minute j'aperçus des enfants marcher au alentour de la banque et décidais: 'c'est ridicule'. Je la jetais sur un toit tout près." Walid dit qu'il n'était pas motivé par le nationalisme ou par le désir d'autodétermination autant qu'il l'était par son éducation Islamique.

 

"Je n'étais pas seulement un terroriste, mais j'étais terrorisé par mes convictions", raconte Shoebat, "depuis lors je dus acquérir assez de mérite et de bonnes actions pour aller au ciel, sans l'assurance que mes bonnes actions l'emporteraient sur les mauvaises dans la balance lorsque je serais jugé par Dieu. Il m'avait été enseigné que de mourir en combattant les Juifs adoucirait la colère d'Allah envers mes péchés et que ça me garantissait une bonne place au ciel avec des femmes aux grands yeux magnifiques pour accomplir mes désirs les plus intimes. D'une façon ou d'une autre par de réelle attaques envers les Juifs, ou si je devais être tué lors d'attentat, je gagnerai - la terreur était le seul moyen."

 

Après avoir passé de nombreux mois dans une prison Israélienne, Walid partit étudier aux États-Unis, à 18 ans il devint activiste à Chicago, en collectant des fonds pour l'OLP. "Même en vivant en Amérique - une société civilisée, si vous voulez - je n'avais toujours pas changé d'un poil de façon de penser en ce qui concernait Israël et les Juifs." La transformation vint en 1993, lorsque fraîchement marié il essaya de convertir sa femme Catholique à l'Islam. "Je revendiquais que les Juifs avait corrompu la Bible et qu'ils étaient tueurs de prophète", nous dit-il. Sa femme lui demanda de lui prouver ses revendications. Déterminé, il acheta sa première Bible afin de montrer à sa femme les contradictions et corruptions introduites en elle par les Juifs.

 

En 1993 j'ai demandé au Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob de me révéler si la Bible était réellement aussi corrompue que je le pensais ou si Elle était la vérité et le Coran le faux document", dit -il. En étudiant parallèlement le Bible et le Coran, il en vint rapidement à un carrefour logique: "soit les Juifs avaient en effet changé les Écritures - parce que comment Dieu pouvait-il être du côté du peuple mauvais - ou le Coran était faux, et j'étais le méchant", raconte Walid. "J'ai donc décidé d'examiner l'histoire des deux côtés - de peser le pour et le contre des deux parties. C'est alors que j'ai commencé à voir le lien entre le peuple Juif et leur terre." Doucement un changement survint chez l'ancien partisan du Jihad.

 

"Après avoir lu la Bible des Hébreux, les justes guerres d'Israël - depuis les temps bibliques jusqu'à nos jours - j'ai commencé à me rendre compte", dit Walid. "Comment se pouvait-il qu'Allah soit le vrai Dieu si la Guerre de 6 Jours en 1967 a donné la plus grande victoire des Juifs depuis que Josué a encerclé Jéricho. Le plus est que la victoire d'Israël - contrairement aux conquêtes Musulmanes pleines de viols de pillages et de massacres - apporta la liberté pour tous les peuples et les religions. Tout le monde - l'a vu et tout le monde s'en souvient, mais malheureusement les gens aujourd'hui refusent d'admettre la vérité de ce qu'ils voient."

 

Shoebat décida à ce sujet de se détourner du terrorisme et du Jihad. "Je réveillais ma femme et lui dis: Maria je pense que j'avais tort d'essayer de te convertir à l'Islam". Il s'engagea sur la voie de la réconciliation, ressentant de profonds regrets pour ses actions passées ainsi que de la colère envers ceux qui l'avaient endoctriné pour les effectuer. "Je souhaitais profondément recevoir le pardon du soldat que j'avais presque tué," dit-il à Singer. Il se souvint avoir entendu un autre soldat l'appeler Amnon. Je voudrais demander à Amnon de bien vouloir comprendre que je subissais un enseignement dicté par la haine qui me remplissait de haine pour les Juifs. Cela nous avait été enseigné depuis la plus tendre enfance et je ne savais rien de mieux". Déterminé à faire savoir à son peuple ce qu'il savait, il commença rapidement à parler aux musulmans - leur demandant de faire face à ce que l'Islam est et ce qu'il est devenu. Shoebat ajoute: "J'y ai grandi, j'étais dans les mosquées, aux ummahs et aux écoles religieuses. Je sais ce qui continue d'être enseigné aujourd'hui dans les manuels et par les dirigeants religieux - c'est pour cela que je lance mon défi à ceux qui revendiquent que l'Islam n'est pas la religion de terreur que l'on voit de nos jours: si ce n'est pas cela l'Islam, alors qu'avez vous fait l'empêcher et dire 'ce n'est pas bien?'".

 

"Ce que l'occident ne comprend pas au sujet de l'Islam", dit Shoebat à l'émission radio de Tovia Singer, "c'est que le Jihad a trois étapes. Si les musulmans ont le dessus alors le Jihad est imposé par la force. Si les musulmans n'ont pas le dessus alors le Jihad est réalisé par des moyens politiques et financiers. Depuis que l'Islam n'a plus le dessus en Amérique et en Europe, ils parlent de paix tout en soutenant le Hamas et le Hezbollah. L'idée que l'Islam est une religion de paix provient de la partie silencieuse du Jihad."

 

L'Imam (le "prêtre" islamique) du comté d'Orange, en Californie, également invité au show de Tovia, et en désaccord avec les dires de Shoebat, dit que le Jihad représente une lutte interne et non un génocide d'infidèles, ainsi qu'Oussama ben Laden l'entend. Shoebat réfuta impassiblement les revendications de l'Imam en récitant verset après verset des écritures coraniques, dans son arabe original et le traduisant en anglais. "Il y a plus de cents citations de Mohammed en ce qui concerne les Jihad - Je pourrais réciter chacun d'entre eux mais ça nous prendrait toute la journée. Chacun d'entre eux se réfère spécifiquement au Jihad par le glaive, tuer et ne faire aucun prisonniers - avec seulement une citation se référant à une bataille interne appelée ainsi par Mohammed après la conquête et l'occupation totale de l'Arabie." Walid dit que de telles revendications sont typiques des dirigeants islamistes en Amérique, et qu'elles sont naïvement avalées par les auditeurs occidentaux qui ne veulent pas croire que l'une des plus grandes religions du monde représente un danger pour l'humanité.

 

Lorsqu'on lui demanda s'il croyait que les musulmans d'Amérique adhéraient au programme du Jihad qu'il avait décrit, Shoebat apporta des précisions sur ses déclarations, "les Afghans aux U.S. et les Iraniens qui ont quitté l'Iran sont des gens particulièrement paisibles. Toutefois, les communautés de langue arabes en Amérique soutiennent vraiment Oussama ben Laden et le Hamas." Il cita une corrélation directe entre l'adhésion à l'Islam et le soutien du terrorisme. Moins ils en savent à propos de l'Islam plus ils sont pacifiques. Il y a ceux qui rejettent les sources classiques et qui se focalisent sur les versets de paix du Coran, cherchent à dénaturer les versets parce qu'ils ne veulent pas s'engager dans la violence. Mais si ces prédicateurs veulent débattre avec Oussama ben Laden, c'est lui qui l'emportera, car les mots du Coran sont de son côté.

 

Shoebat lui même, maintenant chrétien évangélique, estime qu'il est dommage que les arabes chrétiens choisissent la théologie de la haine des juifs, alors même qu'ils subissent les persécutions et les intimidations de la majorité musulmane. Les arabes chrétiens en Israël tiennent leur éducation de leurs dirigeants et de l'église catholique, se lamente Shobat. Ils adhèrent grosso modo à la "Théologie de Remplacement" - qui dit que Dieu va remplacer Israël par l'église catholique. Ils ont également proposé une nouvelle Théologie de Libération, réquisitionnée par le mouvement Palestinien."

 

Bien que Shoebat ne mâche pas ses mots, sa transformation n'a pas été facile. "Mon père et ma famille me collèrent l'étiquette de traître, ils dirent que j'avais trahis ma cause, ma religion, ma culture, tout. Si l'Islam et réellement une religion de paix alors ma famille devrait me considérer comme un ami. Mon propre frère ne menacerait pas de me tuer, ma famille ne m'aurait pas confisqué mes terres et demandé que je rentre à Bethlehem pour déclarer qu'il n'y a pas d'autre dieu qu'Allah et Mohammed est son prophète. Si je ne crois plus en l'Islam, pourquoi devrais-je déclarer une telle chose? Le fait est que Mohammed demande clairement que celui qui change de foi soit tué. Quelle partie du mot "tuer" est incomprise par ceux qui proclament que l'Islam est une religion de paix? Je dois vivre en me cachant et être très prudent alors que je vis dans une société libre ici au U.S.A."

 

Mais il insiste sur le fait que sa soif de vérité en vaut la peine et voit cela comme sa mission de porte-parole de la paix véritable. "Je viens à vous, les juifs par amour pour votre peuple et votre Bible, pour vous dire que mon peuple a tort", a-t-il dit à un groupe d'étudiants juifs à Berkeley. "Les arabes et les musulmans ont tort." Bien qu'il sente que cela relève de la plus grande importance de parler à des groupes juifs pour leur dire de faire attention à ne pas abandonner une part de la terre d'Israël aux terroristes islamiques - son véritable objectif est lié avec son propre peuple.

 

"Mon rêve est d'aller dans les prisons où j'avais l'habitude d'être - Ramallah, Muskavit, peu importe la prison - y aller et dire: 'Hey! Vous pouvez vivre une vie différente de celle que Yasser Arafat et Ahmed Yacine vous ont obligé à croire.' Je veux débattre avec eux et leur dire qu'il n'y a pas 72 vierges ni aucune autres de ces âneries enseignés dans leurs écoles qui les attendent au paradis." Dans ses apparitions dans des mosquées, synagogues et émissions de radio, Shoebat est tout à fait disposé à répondre aux questions des juifs, arabes et islamistes. Un étudiant de l'Université de Toronto lui demanda ce qu'il conseillait à Israël de faire pour mettre un terme aux agissements du Jihad contre elle. "La plupart des juifs croient à la solution d'un double état" répondit Shoebat.

 

"Je n'y crois pas. Un état Palestinien élaborera ses propres règles et lois pour continuer de tuer les Juifs. Il suggéra à la place, qu'Israël se lève et sente l'humus. Nous devons retourner au status quo - l'occupation. Sous l'occupation, il y avait du travail, les gens allaient au travail et soutenaient leurs familles, et quiconque était impliqué avec le terrorisme était exilé ou emprisonné - comme dans tout les pays modernisés du monde. Je pense qu'Israël doit rester fort et se battre - démanteler le groupe islamique Hamas et retirer toutes les armes, comme c'était le cas avant. L'arrivée des armes dans la société Palestinienne par Israël (par les accords d'Oslo, Israël donna des fusils d'assaut aux forces de police d'Arafat) était un désastre et ils doivent être confisqués."

 

En réponse à une autre question à propos de la vie en Yesha (Judée, Samarie et Gaza) avant la guerre de 67, Shoebat décrit ce qu'était la vie à Jéricho en ce temps là: "Nous ne faisions pas particulièrement attention aux règles Jordaniennes. L'enseignement de la destruction d'Israël était une partie sûre du plan, mais nous nous considérions Jordanien jusqu'à ce que les Juifs retournent à Jérusalem. Soudain nous étions Palestiniens - Ils remirent une étoile sur le drapeau Jordanien et soudainement nous avions un drapeau Palestinien".

 

Shoebat est convaincu que la guerre continuelle contre Israël n'a rien à voir avec le désir des arabes d'un état palestinien. "Jamais dans l'Histoire il n'y a eu d'état Palestinien" dit Shoebat. "Nous n'avons jamais voulu d'état palestinien - même aujourd'hui les Palestinien ne veulent pas d'état palestinien..."

 

"Alors que veulent-ils réellement?" demanda Tovia Singer. "Ils veulent la destruction des juifs", dit Shoebat. "C'est une guerre sainte. C'est dans la culture, la tradition. Arafat fait parti du bloc comme Saddam Hussein, Oussama ben Laden, Ahmed Yacine. Ce sont des gens de la même espèce, malgré quelques petites différences, ils sont de la même espèce."

 

Questionné par Singer sur ce qu'est son message pour le peuple juif aujourd'hui, Shoebat réfléchit un moment et répondit: "Votre Dieu est un Dieu magnifique, comme votre peuple et votre terre. Tenez bon et soyez fort. Ne soyez pas effrayés par les nations du monde, par ceux qui essaient de vous affaiblir et prendre votre terre". Après coup, mais dit dans un sentiment de grande urgence, l'ancien terroriste maintenant amoureux de Sion implora ainsi la nation d'Israël: "S'il vous plaît, reprenez le Mont du Temple".

 

Walid Shoebat

05/11/2007

Le point sur Bush et les évangéliques américains

(article de Benjamin Wolff)

 

bushJusqu’à son départ à la retraite, George Bush s’ingéniera à jouer avec nos nerfs. Après l’Irak, l’Iran? Mais dans quelle mesure son néoméssianisme est-il un produit du milieu dit "protestant évangélique"?

 

Le point sur Bush et les évangéliques américains.

 

C’est depuis le dossier choc du Nouvel Observateur, "Les évangéliques, la secte qui veut conquérir le monde" datant de février 2004, qu’on s’est interrogé sur le sens des "croisades" de Bush Jr contre "l’axe du mal".

 

.L’hebdomadaire avait alors présenté ses excuses aux évangéliques français, dénonçant l’amalgame entre le président américain et le courant protestant évangélique français.

Lettre au Nouvel Obs : http://www.alliance-evangelique.org/accueil/index10.html

Excuses : http://www.coeurnet.org/breve27.html

 

 Malheureusement, la clarification entre "Bush-évangéliques-croisades" ne semble pas avoir atteint la scène publique depuis : entre anti-américanisme d’un coté et va-t-en-guerre de l’autre, le flou artistique demeure.

 

 George Bush atteint bientôt son départ à la retraite, mais il n’a pas dit son dernier mot. Selon lui, le sauvetage de l’Irak passe par une mobilisation en Iran, pour notamment s’assurer l’hommage des générations futures.

 

 C’est dans ce contexte fragile qu’il me paraît important de replacer le messianisme de Bush Jr dans un plan historique plus large.

 

Ultraminoritaire en France, ce type de christianisme est si installé dans le paysage social et politique américain qu’il en devient incontournable : mais dans quelle mesure la foi en Dieu influe-t-elle sur l’administration américaine ?

On compte aujourd’hui un demi milliard de protestants évangéliques dans le monde dont (seulement) 70 millions aux Etats-Unis et 400 000 en France.

 

L’historien britannique David Bebbington a proposé quatre critères pour cerner l’identité évangélique. Premièrement la centralité de la Bible, avec deux particularités.

 

Elle est un espèce de code de la route qui fait autorité dans tous les aspects de la vie du chrétien. Et il existe un rapport direct au texte, sans médiation.

 

Deuxièmement le crucicentrisme, c’est-à-dire la référance à la croix comme lieu de salut de l’humanité (d’où le succès du film The Passion de Mel Gibson).

 

Troisièmement, le plus important, la conversion, c’est-à-dire un changement de vie suite à une rencontre personnelle avec Jésus-Christ : nul ne peut être chrétien s’il n’est converti (born again, né de nouveau).

 

Enfin, le militantisme : le chrétien doit montrer dans une vie transformée qu’il est né de nouveau, il doit s’engager pour Jésus-Christ dans le cadre d’une église de convertis.

 

Les évangéliques américains vont de l’activiste afro-américain Jesse Jackson (à la gauche du Parti démocrate) à Pat Roberson (à la droite du Parti républicain).

 

Sur 70 millions d’évangéliques, on évalue à 25% la part de démocrates, à 50% la part de conservateurs et à 25% la part de fondamentalistes.

 

 On laisse souvent croire que Bush est un des présidents américains les plus attachés à la religion : c’est une idée reçue. Bill Clinton est un converti tout aussi convaincu, ainsi que Al Gore, qui appartienent à la branche conservatrice des baptistes (courant évangélique), qui a soutenu l’invasion en Irak.

 

L’engagement chrétien de Bush n’est pas plus important que celui d’autres présidents. L’historien français Sebastien Fath doute même de l’authenticité des convitions du président des Etats-Unis.

 

 Plusieurs éléments appuient cette affirmation. Officielement, Bush Jr présente sa conversion comme le principal événement de sa vie : c’est suite à une rencontre avec Billy Graham (star protestante détéstée des fondamentalistes) en 1985 qu’il a connu une foi renouvelée, suite à son alcoolisme.

 

En réalité, cette année-là, Bush Jr est chargé par l’état-major de son père, en campagne présidentielle, de mobiliser les votes de la New Christian Rigth (courant politique confessionnel à la droite du Parti républicain) : ce serait donc davantage par nécéssité professionelle qu’il s’est converti.

 

De plus, son abstinence a moins été motivée par Graham que par sa compagne, Laura Bush, qui lui dit en 1985 :"C’est moi ou le bourbon."

 

 Ensuite, contrairement à Clinton, Bush n’a jamais souhaité avoir de conseiller spirituel. Il ne fréquente pas non plus régulièrement les églises. Il est moins engagé de ce point de vue que Jimmy Carter : il est largement coupé de son église, qui s’est prononcée contre la guerre en Irak.

 

De plus, si un certain nombre de proches collaborateurs de George Bush sont des born-again convaincu (Michel Gerson, par exemple, sa plume) d’autres le sont beaucoup moins, voire pas du tout (Powell, Cheney, Rumsfeld, Wolfovitz).

 

 En somme, la ligne de conduite de Bush demeure la maximisation de ses intérêts : les principes religieux viennent en deuxième plan et ces principes sont filtrés en fonction du moment.

 

Selon le spécialiste Sébastien Fath, le président américain s’efforce d’entretenir la "religion civile". La religion civile est une religion générique à visée consensuelle.

 

Cinq critères la constituent. Premièrement la culture WASP (White, Anglo-Saxon and Protestant) : population qui reprend l’héritage des pères pélerins, de ces pères fondateurs qui, au XVIIe siècle, ont fui l’Europe alors qu’ils étaient persécutés pour des raisons religieuses et ont construit l’idéal américain.

 

 Deuxièmement, l’accent sur la foi et la prière : peu importe le contenu de la foi, l’important c’est de croire et de prier.

 

Le troisième trait est l’individualisme : l’autonomie morale de l’individu est une valeur suprême.

 

Le quatrième trait est le messianisme : l’idée selon laquelle l’Amérique est une terre élue est très ancienne.

 

 Enfin, le dernier trait de cette religion civile est l’optimisme, à l’image de Billy Graham qui déclarait le 14 septembre 2001 que "le 11 septembre est un jour de victoire" si l’Amérique saisit l’occasion de se rapprocher de Dieu.

 

Après avoir compris que cette religion civile (qui dépasse largement le cadre évangélique) a pour fonction de légitimer la nation, de l’unir dans les moments difficiles, on peut lui distinguer plusieurs phases historiques.

 

 La première, allant de 1900 à 1950, dite "protestante mainline", lorsque les Églises protestantes historiques, épiscopalienne (anglicane) et presbytérienne (réformée), étaient dominantes.

 

 A partir de la fin des années 1950, les Etats-Unis sont entrés dans une seconde phase, dite "protestante évangélique" telle qu’on l’a définit plus haut.

 

L’historien Sebastien Fath remarque un glissement de la religion civile vers un nouveau stade, celui du néomessianisme sécularisé (incarné par Bush Jr) où le modèle américain est lui-même investi par la puissance absolue.

 

Ce ne sont plus les agents du Messie chrétien mais ils remplacent directement la toute-puissance de Dieu.

 

Au point qu’un jour, Billy Graham lance à George Bush : "Ne jouez pas à être Dieu, qui êtes-vous donc pour vous prendre pour Dieu ?"

 

L’Amérique devient une nouvelle divinité et c’est pour ce Dieu-là que l’administration américaine se bat. Selon eux, le royaume de Dieu est déjà en train de se construire.

 

Et si le Dieu personnel ("le vrai") conserve une pertinence, c’est pour tranquilliser et moraliser le peuple.

 

 En conclusion, l’évangélisme de Bush se situe entre sincérité naïve et calcul électoral.

 

 Son objectif est de rassembler un maximum de citoyens, de toute les religions (des libéraux aux fondamentalistes, des multiples dénominations protestantes, des catholiques, etc.) grâce à son pragmatisme et son instinct

 

Un proverbe mexicain relève avec humour : "Pauvres de nous, qui sommes si loin de Dieu et si près des Etats-Unis." 

25/09/2007

Prophéties bibliques sur Israël

israel-mapProphéties bibliques sur Israël 

Remarque: ces textes bibliques ont tous entre deux et trois mille cinq cent ans. Si ils ont pu se réaliser à la lettre ainsi, pourquoi ne pas croire ce que la Bible annonce pour la fin des temps? (Prophéties de Jésus dans l'évangile et Apocalypse)

 Dispersion totale

"L'Eternel te dispersera parmi tous les peuples, d'une extrémité de la terre à l'autre; et là, tu serviras d'autres dieux que n'ont connus ni toi, ni tes pères, du bois et de la pierre." (Deutéronome 28:64)

 

"j'exterminerai Israël du pays que je lui ai donné, je rejetterai loin de moi la maison que j'ai consacrée à mon nom, et Israël sera un sujet de sarcasme et de raillerie parmi tous les peuples." (1 Rois 9:7)

 

"Souviens-toi de cette parole que tu donnas ordre à Moïse, ton serviteur, de prononcer. Lorsque vous pécherez, je vous disperserai parmi les peuples;" (Néhémie 1:8)

 

"Car voici, je donnerai mes ordres, Et je secouerai la maison d'Israël parmi toutes les nations, Comme on secoue avec le crible, Sans qu'il tombe à terre un seul grain." (Amos 9:9)

 

"Je les ai dispersés parmi toutes les nations qu'ils ne connaissaient pas; le pays a été dévasté derrière eux, il n'y a plus eu ni allants ni venants; et d'un pays de délices ils ont fait un désert." (Zacharie 7:14)

 Moqueries

"Et tu seras un sujet d'étonnement, de sarcasme et de raillerie, parmi tous les peuples chez qui l'Eternel te mènera." (Deutéronome 28:37)

 

"je vous arracherai de mon pays que je vous ai donné, je rejetterai loin de moi cette maison que j'ai consacrée à mon nom, et j'en ferai un sujet de sarcasme et de raillerie parmi tous les peuples." (2 Chroniques 7:20)

 

"Je les poursuivrai par l'épée, par la famine et par la peste, je les rendrai un objet d'effroi pour tous les royaumes de la terre, un sujet de malédiction, de désolation, de moquerie et d'opprobre, parmi toutes les nations où je les chasserai" (Jérémie 29:18)

 

"Pourquoi m'irritez-vous par les oeuvres de vos mains, en offrant de l'encens aux autres dieux du pays d'Egypte, où vous êtes venus pour y demeurer, afin de vous faire exterminer et d'être un objet de malédiction et d'opprobre parmi toutes les nations de la terre?" (Jérémie 44:8)

 Identité préservée

"Car je suis avec toi, dit l'Eternel, pour te délivrer; J'anéantirai toutes les nations parmi lesquelles je t'ai dispersé, Mais toi, je ne t'anéantirai pas; Je te châtierai avec équité, Je ne puis pas te laisser impuni." (Jérémie 30:11)

 

"Ainsi parle l'Eternel, qui a fait le soleil pour éclairer le jour, Qui a destiné la lune et les étoiles à éclairer la nuit, Qui soulève la mer et fait mugir ses flots, Lui dont le nom est l'Eternel des armées: Si ces lois viennent à cesser devant moi, dit l'Eternel, La race d'Israël aussi cessera pour toujours d'être une nation devant moi. Ainsi parle l'Eternel: Si les cieux en haut peuvent être mesurés, Si les fondements de la terre en bas peuvent être sondés, Alors je rejetterai toute la race d'Israël, A cause de tout ce qu'ils ont fait, dit l'Eternel." (Jérémie 31:35-37)

 Retour dans sa terre

"Et toi, mon serviteur Jacob, ne crains pas, dit l'Eternel; Ne t'effraie pas, Israël! Car je te délivrerai de la terre lointaine, Je délivrerai ta postérité du pays où elle est captive; Jacob reviendra..." (Jérémie 30:10)

 

"Voici, je les ramène du pays du septentrion, Je les rassemble des extrémités de la terre; Parmi eux sont l'aveugle et le boiteux, La femme enceinte et celle en travail; C'est une grande multitude, qui revient ici. Ils viennent en pleurant, et je les conduis au milieu de leurs supplications; Je les mène vers des torrents d'eau, Par un chemin uni où ils ne chancellent pas; Car je suis un père pour Israël, Et Ephraïm est mon premier-né." (Jérémie 31:8)

 

"Nations, écoutez la parole de l'Eternel, Et publiez-la dans les îles lointaines! Dites: Celui qui a dispersé Israël le rassemblera, Et il le gardera comme le berger garde son troupeau. Car l'Eternel rachète Jacob, Il le délivre de la main d'un plus fort que lui. Ils viendront, et pousseront des cris de joie sur les hauteurs de Sion; Ils accourront vers les biens de l'Eternel, Le blé, le moût, l'huile, Les brebis et les boeufs; Leur âme sera comme un jardin arrosé, Et ils ne seront plus dans la souffrance." (Jérémie 31:10-12)

 

"Je vous retirerai d'entre les nations, je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai dans votre pays." (Ezékiel 36:24)

 

"et l'on dira: Cette terre dévastée est devenue comme un jardin d'Eden; et ces villes ruinées, désertes et abattues, sont fortifiées et habitées. Et les nations qui resteront autour de vous sauront que moi, l'Eternel, j'ai rebâti ce qui était abattu, et planté ce qui était dévasté. Moi, l'Eternel, j'ai parlé, et j'agirai. Ainsi parle le Seigneur, l'Eternel: Voici encore sur quoi je me laisserai fléchir par la maison d'Israël, voici ce que je ferai pour eux; je multiplierai les hommes comme un troupeau. Les villes en ruines seront remplies de troupeaux d'hommes, pareils aux troupeaux consacrés, aux troupeaux qu'on amène à Jérusalem pendant ses fêtes solennelles. Et ils sauront que je suis l'Eternel." (Ezékiel 36:35-38)

 Sur Jérusalem

"Voici, je ferai de Jérusalem une coupe d’étourdissement Pour tous les peuples d’alentour, En ce jour-là, je ferai de Jérusalem une pierre pesante pour tous les peuples; Tous ceux qui la soulèveront seront meurtris; Et toutes les nations de la terre s’assembleront contre elle." (Zacharie 12:2-3)

 1948, la création de l'Etat d'Israël ? Est-ce un accomplissement ou un simple fait d'histoire ?  Ceux qui voient dans la fondation de l'Etat moderne d'Israël l'accomplissement de prophéties citent en général des passages que les exégètes évangéliques les plus compétents n'interprètent pas dans ce sens (qu'on ouvre seulement les grands commentaires scientifiques !). Seuls quelques textes particulièrement difficiles, dans la dernière partie de Zacharie pourraient viser l'événement du 20e siècle. En revanche, une parole de Jésus en Luc 21. 24 paraît l'impliquer nettement, et plus nettement pour 1967 (la reconquête de Jérusalem), que pour 1948. La Jérusalem terrestre « sera foulée aux pieds par les nations jusqu'à ce que le temps des nations soit accompli ». La suggestion, forte, est qu'à la fin de ce temps, des juifs recouvreront le pouvoir sur la ville. Or, c'est un fait historique prodigieux que, pour la première fois depuis l'époque hasmonéenne, sauf la brève exception des guerres juives (66-70, 132-135), Jérusalem en 1967 est revenue sous gouvernement juif.  Conviction quant au devenir d'Israël ?  

Les prophéties, en particulier du Nouveau Testament, suggèrent que la conversion des descendants selon la chair d'Israël est inscrite au plan de Dieu, dernier événement majeur avant la clôture de l'histoire. Ainsi « les branches coupées » seront-elles réintégrées, regreffées dans l'Olivier, symbole du peuple de l'alliance (des passages du Nouveau Testament comme Romains 11 annoncent un rétablissement physique d’Israël par une conversion massive). La création de l'Etat d'Israël, bien qu'il ne réunisse qu'une minorité de ceux qui revendiquent l'identité juive dans le monde, paraît subordonnée à cet objectif principal du plan de Dieu. Elle peut être un moyen de la réalisation. Même si nous ne percevons pas le secret des « temps et des moments », voire du nombre des générations qui doivent se succéder, elle nous avertit joyeusement que le temps est proche !

Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, afin que vous ne vous regardiez point comme sages, c'est qu'une partie d'Israël est tombée dans l'endurcissement, jusqu'à ce que la totalité des païens soit entrée.  Et ainsi tout Israël sera sauvé, selon qu'il est écrit: Le libérateur viendra de Sion, Et il détournera de Jacob les impiétés;  Et ce sera mon alliance avec eux, Lorsque j'ôterai leurs péchés.  En ce qui concerne l'Evangile, ils sont ennemis à cause de vous; mais en ce qui concerne l'élection, ils sont aimés à cause de leurs pères.  Car Dieu ne se repent pas de ses dons et de son appel.  (Romains 11:25-29)

01/08/2007

Des évangéliques appellent Bush à soutenir un État palestinien

Des évangéliques appellent Bush à soutenir un État palestinien 

 (article topchrétien)

Des chrétiens évangéliques américains, considérés généralement comme pro-israéliens, ont écrit au président George W. Bush pour l'appeler à soutenir la création d'un État palestinien, dans une lettre publiée dans le New York Times dimanche.

 

«Nous appelons votre administration à ne pas baisser les bras pendant la période restant à gouverner et à utiliser l'énorme influence de l'Amérique pour montrer un leadership américain créatif, cohérent et déterminé afin de créer un nouvel avenir pour les Israéliens et les Palestiniens», écrivent les 34 signataires de cette lettre.

 

Parmi les signataires, on compte des présidents d'université, des directeurs d'organisations caritatives et des pasteurs. Ils affirment représenter un grand nombre de chrétiens évangéliques américains.

 

«Nous écrivons aussi pour corriger une idée fausse chez certaines personnes, dont des responsables politiques américains, selon laquelle tous les chrétiens évangéliques américains sont opposés à une solution impliquant deux États et à la création d'un nouvel État palestinien incluant la plus grande partie de la Cisjordanie. Rien n'est aussi éloigné de la vérité», ajoutent-ils.

 

«L'honnêteté historique nous oblige à reconnaître que les Israéliens comme les Palestiniens ont des droits légitimes remontant à des millénaires sur les terres d'Israël/Palestine», disent-ils. 

25/05/2007

Israël - Palestine ?

Le conflit israelo-palestinien fait partie de notre quotidien. Présent à chaque journal télévisé, chaque personne a son avis sur la question.

Mais les mots Israël et Palestine sont déjà des termes qui s’opposent...

 

D’où vient le mot Palestine que les musulmans affectionnent ?

Ce mot vient de la tribu des Philistins. On retrouve le terme FLSTYM dans Genèse 10 :14. "Miçrayim engendra les gens de Lud, de Anam, de Lehab, de Naphtuh, de Patros, de Kasluh et de Kaphtor, d'où sont sortis les Philistins".

Ils deviennent ensuite les voisins querelleurs d’Abraham et de sa descendance : Genèse 21, 32 Après qu'ils eurent conclu alliance à Bersabée, Abimélek se leva, avec Pikol, le chef de son armée, et ils retournèrent au pays des Philistins. 21, 34 Abraham séjourna longtemps au pays des Philistins. 26, 1 Il y eut une famine dans le pays - en plus de la première famine qui eut lieu du temps d'Abraham - et Isaac se rendit à Gérar chez Abimélek, roi des Philistins. 26, 8 Il était là depuis longtemps quand Abimélek, le roi des Philistins, regardant une fois par la fenêtre, vit Isaac qui caressait Rébecca, sa femme. 26, 14 Il avait des troupeaux de gros et de petit bétail et de nombreux serviteurs. Les Philistins en devinrent jaloux. 26, 15 Tous les puits que les serviteurs de son père avaient creusés, - du temps de son père Abraham, - les Philistins les avaient bouchés et comblés de terre. 26,18 Isaac creusa de nouveau les puits qu'avaient creusés les serviteurs de son père Abraham et que les Philistins avaient bouchés après la mort d'Abraham, et il leur donna les mêmes noms que son père leur avait donnés.

Dans l'Exode, il y a deux occurrences de FLSTYM, les Philistins, et une de FLST, la Philistie.

13, 17 Lorsque Pharaon eut laissé partir le peuple, Dieu ne lui fit pas prendre la route du pays des Philistins, bien qu'elle fût plus proche, car Dieu s'était dit qu'à la vue des combats le peuple pourrait se repentir et retourner en Égypte. 15, 14 Les peuples ont entendu, ils frémissent, des douleurs poignent les habitants de Philistie. 23, 31 Je fixerai tes frontières de la mer des Roseaux à la mer des Philistins, et du désert au Fleuve, car Je livrerai entre vos mains les habitants du pays, et tu les chasseras devant toi.

 

De plus, chacun se souvient de l’histoire de Samson (juif) et Dalila (Philistine) et comment cette histoire se termine...

 

Bref, comme le montre la carte ci-dessous, la Philistie (surlignée en jaune) est cette bande de terre que l’on appelle aujourd’hui Bande de Gaza.  Cette bande s’appelle ainsi depuis l’invasion des « peuples de la mer » (provenant très probablement des îles de la Mer Egée et des côtes de la Grèce, de l'île de Crète et d'Asie Mineure). Ecartés dans un premier temps par Ramsès III, ils s'établissent sur la zone côtière qui s'étend de Gaza au Mont Carmel. Sous l'action de ces Peuples de la mer et des Israélites, la civilisation cananéenne va peu à peu s'éteindre.

La Judée, visible sur la carte, a donnée son nom aux israélites (juif signifiant « de Judée »).

Et pour ceux qui l’ignorent, Israël est le nom que Dieu a donné à Jacob, père des 12 enfants qui seront à la tête des « 12 tribus d’Israël » (visibles également sur la carte ci-dessous).

 

Ce n’est qu’au IIe siècle que l'empereur romain Hadrien renommera toute la région Palestine suite aux rébellions juives afin d’effacer le nom « Judée ».

 

Pour ceux qui connaissent l’histoire, il est légitime que cette terre reviennent aux juifs car la Judée et les territoires juifs n’ont été ‘effacés’ qu’administrativement par un empereur romain. La Palestine, quant à elle, était et sera toujours la Bande de Gaza ni plus ni moins...

israel_palestine