01/05/2009

Les talibans attaquent des chrétiens à Karachi

Pakistan - Les talibans tirent sur des chrétiens à Karachi, mettent le feu à leurs maisons. Graffitis sur les églises : "Chrétiens, convertissez-vous à l’islam"

vendredi 24 avril 2009 ( Point de Bascule)

 

C’est la charia : la conversion, la dhimmitude ou la mort. Tolérance zéro pour les minorités religieuses.

 

PAKISTAN_TALIBAN_GUNLes talibans attaquent des chrétiens à Karachi

 

Six personnes ont été blessées par balles, y compris un garçon de 11 ans qui repose dans un état critique. Les résidents de la région qui a été attaquée se sont cloisonnés. L’attaque est survenue après que des slogans pro-talibans appelant les chrétiens à se convertir à l’islam soient apparus sur les murs des églises.

 

Karachi (AsiaNews) - Des hommes armés ont attaqué hier un groupe de chrétiens à Taiser Town près de Karachi. Ils ont mis le feu à six maisons de chrétiens et blessé trois chrétiens, dont un garçon de 11 ans qui repose à l’hôpital dans un état critique, a dit le Père Richard D’Souza à AsiaNews. Taiser Town abrite environ 750 familles chrétiennes, dont 300 familles catholiques, et fait partie de la paroisse de St Jude dans l’archidiocèse de Karachi.

 

Deux officiels de la police qui ont parlé à AsiaNews sous condition d’anonymat ont dit que Qudoos Masih, l’une des personnes blessées dans l’incident, a déposé un premier rapport à la police de la ville de Sarjani contre des personnes inconnues.

 

La police a confirmé que sept suspects ont été arrêtés en possession d’armes lourdes. La police mène toujours son enquête et ne sait pas qui est derrière cette violence.

 

Un policier a dit que seuls trois chrétiens ont été blessés, dont un mineur qui est dans un état critique. Un musulman du groupe des assaillants a également été blessé.

 

Le père Pervez Khalid, assistant curé de la paroisse St Jude, a déclaré à AsiaNews que personne n’avait été tué dans l’attaque, mais que six personnes avaient subi des blessures par balles.

 

La situation est maintenant sous contrôle, a-t-il ajouté. Des rangers et des policiers patrouillent dans les rues. Mais les gens ont très peur et n’osent pas sortir, en particulier après que la police leur ait conseillé de rester dans leurs maisons.

 

Père D’Souza, curé de St Jude, a visité la région où l’attaque a eu lieu. Là, il a vu des graffitis sur les murs des deux églises de la région, disant « Taliban Zindabad » (longue vie aux talibans), « Islam Zindabad » (longue vie à l’islam), « Christians Islam qabol karo » (chrétiens, convertissez-vous à l’Islam) .

 

Il a également visité les maisons de chrétiens qui ont été incendiées et a constaté que tout avait brûlé, y compris les bibles des occupants.

 

Il a dit qu’hier matin, les gens qui ont vu les graffitis se sont réunis pour organiser une manifestation dans la rue. Dès qu’ils l’ont fait, ils ont été attaqués par un groupe d’hommes armés qui ont mis le feu aux maisons, puis marché le long des rues et endommagé les fils électriques et les compteurs de gaz.

 

« Les hommes qui ont attaqué les chrétiens sont venus de l’extérieur, aucun de nos fidèles ne les connaissait », a déclaré le Père D’Souza.

 

Kiran Sobya, une catholique de 28 ans qui vit dans la région, a déclaré à AsiaNews que la situation était tendue depuis un certain temps. En fait, lorsqu’elle se préparait à partir pour assister à la messe de mardi, elle a appris que le service avait été annulé.

 

Caissière dans une banque, elle n’est pas allée travailler aujourd’hui en raison de la situation tendue. Elle a toutefois confirmé hier que plusieurs femmes et quelques hommes et enfants avaient organisé une protestation contre les graffitis anti-chrétiens sur les murs des églises.

 

La région dispose de trois églises, toutes construites par le gouvernement pour servir les différentes confessions (catholiques et protestants).

 

Le curé de la paroisse catholique ou son assistant se rendent généralement dans la région pour célébrer la messe tous les mardis.

 

Selon certaines sources, la plupart des membres de la congrégation locale sont très pauvres.

 

Voir aussi :

Pakistan - Les chrétiens craignent l’application de la charia dans la région de la vallée de Swat

Pakistan - Un attentat contre la cathédrale de Lahore à Noël a échoué. Chrétiens intimés de se convertir à l’islam, sinon...

Pakistan - Deux jeunes chrétiennes enlevées, droguées, violées, converties de force à l’islam, puis revendues comme esclaves sexuelles