18/06/2007

Islam : question pour nos frères musulmans

Une question pour nos frères musulmans : Vous présentez le Coran comme étant la parole dictée de Dieu via Gabriel, or il est un passage du Coran qui s’est inspiré de scientifiques grecs (Galien, Hippocrate) et non de Dieu car comment expliquez-vous que Dieu puisse commettre les mêmes erreurs scientifiques que Galien et Hippocrate?

Référence : http://facealislam.free.fr/embryon_grec.html

Prenons le Coran 23:12-14 : "Nous avons certes créé l'homme d'un extrait d'argile, puis Nous en fîmes une goutte de sperme dans un reposoir solide.  Ensuite, Nous avons fait du sperme une alaqah (sangsue, chose suspendue, caillot de sang), et de la alaqah Nous avons créé une moudghah (morceau de chair, embryon, substance mâchée, bouillie)..."

Prenons ce texte d’étude sur Galien (et notamment la page 144 du fichier pdf suivant):

http://194.254.96.19/histmed/asclepiades/pdf/bonnet.pdf

 

Le récit du Coran correspond à la description qu'en faisaient Galien et Hippocrate, plusieurs siècles avant Mohammed. En effet, un des compagnons de Mohammed avait étudié la médecine grecque. Le Coran et la sounna reprennent les enseignements de Galien sur l'embryologie, aussi bien ce qui s'en est avéré exact que leurs erreurs.

 

Au 6ième siècle, environ 26 livres de Galien ont été traduits en Syriaque par Sergius, un prêtre chrétien qui a étudié la médecine à Alexandrie et a travaillé en Mésopotamie, et est mort à Constantinople vers 532. Il était un chrétien nestorien et suite à des persécutions, les nestoriens sont partis pour la Perse où ils ont fondé de nombreuses écoles, notamment celle de Jundishapur. Le premier diplômé le plus célèbre de Jundishapur était un docteur appelé Al Harith Ibn Kalada, qui était plus âgé et contemporain à Mohammed. "il était probablement du milieu du sixième siècle, de la tribu de Banu Thaqif. Il a voyagé au Yémen et puis en Perse où il a reçu son instruction en sciences médicales à la grande école médicale de Jundi-Shapur et a été intimement mis au courant ainsi des enseignements médicaux d'Aristote, d'Hippocrate et de Galien." Il est devenu célèbre en partie, en raison d'une consultation avec le Roi Chosroes. Plus tard il est devenu un compagnon du prophète Mohammed lui-même, et selon les traditions médicales musulmanes, Mohammed a cherché des conseils médicaux auprès de lui.

Bref, les travaux des médecins grecs ont été traduits en Syriaque avant Mohammed, et ceux-ci étaient accessibles aux non-Grecs. Nous savons qu'un des compagnons du prophète, Harith Ibn Kalada qui était le premier diplômé le plus célèbre de l'université de Jundishapur avait étudié les travaux de Galien, Hippocrate et Aristote dont les théories sur l'embryologie sont retrouvées dans le Coran et Hadith.

-> Ce n'est donc pas Dieu qui a dicté ce passage, mais Harith Ibn Kalada !!


 

Notons tout d'abord que Galien croyait, tout comme Mohammed, que l'embryon était formé à partir d'une goutte de sperme qui se transformait jusqu'à devenir de la chair.

 

Ceci est scientifiquement inexact. En fait, c'est un seul spermatozoïde qui est sélectionné pour rencontrer l'ovule (dont ne parle pas le Coran). Et c'est de la cellule qui en résulte que va se former l'embryon. Ce n'est pas une goutte de sperme qui petit à petit prend la forme d'un embryon, contrairement à ce que croyaient Galien et Mohammed. Ce n'est pas la seule fois que Mohammed reprend des croyances fausses de Galien et d'Hippocrates dans le domaine de l'embryologie. Par exemple, d'après le sahih Muslim volume IV numéro 546, l'enfant ressemblera à sa mère si celle-ci éjacule avant le père (!!!) et inversement  (voir ici