01/05/2007

L’ERREUR SPIRITUELLE

L’ERREUR SPIRITUELLE

erreur

 

Jésus leur répondit: Vous êtes dans l'erreur, parce que vous ne comprenez ni les Ecritures, ni la puissance de Dieu. (Matthieu 22:29 LSG)

 

Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n'a point à rougir, qui dispense droitement la parole de la vérité. (2 Timothée 2:15 LSG)

 

Qu’est-ce qu’une erreur spirtuelle ?

Chaque fois que nous élévons le raisonnement humain au-dessus de la parole de Dieu, nous finissons par faire une erreur spirituelle. Il y a deux sortes de faux enseignements qui mène à l’erreur spirituelle.

 

1. Faux évangile

Il existe beaucoup de personnes sincères et bien intentionnées qui prêchent un faux évangile. Certains ont ajouté au message, contribuant ainsi au légalisme, d’autres ont effacés des parties essentielles à l’évangile, telle que la Souveraineté de Christ ou la repentance. Paul adresse le problème du faux évangile dans l’église de Galates

Je m'étonne que vous vous détourniez si promptement de celui qui vous a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre Evangile.  Non pas qu'il y ait un autre Evangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l'Evangile de Christ.  Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Evangile que celui que nous vous avons prêché, qu'il soit anathème!  Nous l'avons dit précédemment, et je le répète à cette heure: si quelqu'un vous annonce un autre Evangile que celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème! (Galates 1:6-9 LSG)

 

2. L’enseignement non biblique sur Jésus

Il y a eu beaucoup d’enseignement non biblique sur Jésus au travers de l’histoire.  Certains se sont tellement concentrés sur sa divinité qu’ils ont rejeté son humanité.  D’autres sont allés à l’opposé extrême, enseignant que Jésus n’était qu’un bon maître.

Pour éviter l’erreur spirituelle, nous devons baser notre enseignement sur la vie, la personne et le travail de Christ, sur la parole écrite de Dieu.

Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l'égard de Christ.  Car, si quelqu'un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre Esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre Evangile que celui que vous avez embrassé, vous le supportez fort bien. (2 Corinthiens 11:3-4 LSG)

 

Exemples d’erreurs spirituelles

 

1. Les fausses religions (Hindouisme, Boudhisme,...)

Etes-vous tellement dépourvus de sens? Après avoir commencé par l'Esprit, voulez-vous maintenant finir par la chair?  Avez-vous tant souffert en vain? si toutefois c'est en vain.  Celui qui vous accorde l'Esprit, et qui opère des miracles parmi vous, le fait-il donc par les oeuvres de la loi, ou par la prédication de la foi? (Galates 3:3-5 LSG)

 

Si vous êtes morts avec Christ aux rudiments du monde, pourquoi, comme si vous viviez dans le monde, vous impose-t-on ces préceptes: Ne prends pas! ne goûte pas! ne touche pas!  préceptes qui tous deviennent pernicieux par l'abus, et qui ne sont fondés que sur les ordonnances et les doctrines des hommes?  Ils ont, à la vérité, une apparence de sagesse, en ce qu'ils indiquent un culte volontaire, de l'humilité, et le mépris du corps, mais ils sont sans aucun mérite et contribuent à la satisfaction de la chair. (Colossiens 2:20-23 LSG)

 

2. Les cultes sectaires (Témoins de Jéhovah, Mormons,...)

Car plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, qui ne confessent point que Jésus-Christ est venu en chair. Celui qui est tel, c'est le séducteur et l'antéchrist. (2 Jean 1:7 LSG)

 

3. L’idolâtrie (Saints Catholiques, Adoration à Marie, Idoles Hindoues,...)

Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.  Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l'Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l'iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent,  et qui fais miséricorde jusqu'en mille générations à ceux qui m'aiment et qui gardent mes commandements. (Exode 20:4-6 LSG)

 

A quoi sert une image taillée, pour qu'un ouvrier la taille? A quoi sert une image en fonte et qui enseigne le mensonge, Pour que l'ouvrier qui l'a faite place en elle sa confiance, Tandis qu'il fabrique des idoles muettes? (Habakuk 2:18 LSG)

 

4. Les conventions non bibliques (Franc Maçonnerie, Fraternités, Sorrorités, Sociétés secrètes)

 

Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l'iniquité? ou qu'y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres? (2 Corinthiens 6:14 LSG)

 

5. Fausses idéologies (Marxisme, Athéisme, Humanisme,...

Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s'appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ. (Colossiens 2:8 LSG)

 

6. L’occultisme (Sorcellerie, Satanisme, Ouija Board, Horoscope,...)

Qu'on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d'astrologue, d'augure, de magicien,  d'enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts.  Car quiconque fait ces choses est en abomination à l'Eternel; et c'est à cause de ces abominations que l'Eternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi. (Deutéronome 18:10-12 LSG)

 

Comment être libéré de l’erreur spirituelle ?

 

1. Connaître les Ecritures

Jésus leur répondit: Vous êtes dans l'erreur, parce que vous ne comprenez ni les Ecritures, ni la puissance de Dieu. (Matthieu 22:29 LSG)

 

2. Etudier la Paroles pour connaître Jésus, pas pour apprendre des faits religieux

Vous sondez les Ecritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle: ce sont elles qui rendent témoignage de moi. (Jean 5:39 LSG)

 

3. Se soumettre spirituellement aux responsables

Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l'oeuvre du ministère et de l'édification du corps de Christ,  jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ,  afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction, (Ephésiens 4:11-14 LSG)

 

4. Renoncer à toute erreur spirituelle

et ne prenez point part aux oeuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les. (Ephésiens 5:11 LSG)

 

5. Confesser que Jésus est Seigneur

Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé. (Romains 10:9 LSG)

20/04/2007

LA BIBLE NOUS EST-ELLE PARVENUE SANS ERREURS ?

Voici un texte que l’on trouve sur www.bibliste.com du pasteur Emmanuel Bozzi.

 

bibleLA BIBLE NOUS EST-ELLE PARVENUE SANS ERREURS ?

(texte de Emmanuel Bozzi)

 

Beaucoup se demandent si la Bible (Ancien et Nouveau Testaments) nous sont parvenus sans avoir été modifiés par des copistes peu scrupuleux.  Les imams (chefs religieux musulmans) affirment que la Bible a été faussée par les juifs. Mais sans faire ainsi des affirmations gratuites et sans preuves, on peut sincèrement se demander comment les textes bibliques de l'Ancien et du Nouveau Testament ont pu nous parvenir sans qu'il y ait soupçon d'erreur et de modifications volontaires.

 

J'essaierai donc d'y répondre dans cet article.

 

1. LA TRANSMISSION de l'ANCIEN TESTAMENT  

 

Quand on étudie un peu l'histoire de la transmission de la Bible à travers les siècles, on remarque vite que la main invisible de Dieu a protégé Sa Parole de l'erreur et d'une disparition totale.  Très tôt dans l'histoire de l'humanité, les hommes ont commencé à écrire. Il est désormais reconnu que, au temps d'Abraham (2000 av. J.C.) et bien avant l'époque de Moïse, les hommes savaient écrire. Des tablettes en écriture sumérienne en sont l'exemple et nous prouvent que les premiers prophètes de l'Eternel ont très bien pu écrire leurs prophéties sur de l'argile ou du papyrus. La tradition orale, en outre, était très forte. Peu fiable? Pas tant que ça: les générations apprenaient les récits et les lois religieuses par coeur et les récitaient depuis leur plus tendre enfance devant les anciens.

 

C'est Moïse (1500 ans avant J.C.) qui fut le premier écrivain de la Bible avec les 5 premiers livres (appelé Pentateuque). D'autres prophètes, chroniqueurs, rois et sacrificateurs écrivirent les 22 livres de l'A.T. (selon le canon hébreu) sur une période de 1000 ans environ. Ce n'est pas un hasard si 'alphabet hébreu compte 22 lettres et l'Ancien Testament 22 livres... Chaque fois que Dieu inspirait un homme pour proclamer ou écrire Sa Parole, la communauté toute entière l'intégrait aux révélations précédentes. Des copistes particulièrement méticuleux recopiaient les précieuses paroles. Cela forma ce qu'on appelle le Canon, c'est-à-dire l'unité de la Bible.

 

Jusqu'en 1947, les manuscrits de l'A.T. les plus anciens que nous possédions dataient du Dixième siècle après Jésus-Christ et venait des Massorètes, une communauté religieuse juive. Mais la découverte des manuscrits de la mer morte en 1947 et leur datation (environ 250 avant Jésus-Christ) allait révéler la Providence de Dieu envers le texte biblique. Dans ces grottes cachées aux hommes depuis des siècles, se trouvaient plusieurs manuscrits des textes de l'A.T. sur papyrus.

 

On s'empressa, bien sûr, de les comparer aux manuscrits des Massorètes, écrits 10 siècles plus tard. Résultat: des différences (appelées "variantes") minimes pour autant de texte et un tel écart de temps : le savant B. Kennicott, par exemple, a comparé ensemble 581 manuscrits, soit environ 280 millions de lettres hébraïques (des années de travail). Il a trouvé 750.000 variantes insignifiantes (une lettre qui change) et 150.000 variantes un peu plus importantes (un mot qui change), c'est-à-dire une variante toute les 1580 lettres seulement!

 

Comment se peut-il qu'il y ait eu aussi peu de différences ?  La façon dont les copistes juifs recopiaient le texte sacré l'explique aisément : ils comptaient le nombre de lettres de chaque livre recopié et savaient quelle devait être le verset et la lettre du milieu; si une erreur importante apparaissait lors du comptage des lettres, le copiste détruisait immédiatement son ouvrage pour le recommencer! Si un copiste avaient des doutes sur une lettre ou un mot, il le recopiait néanmoins tel quel en ajoutant une note en marge.C'est ainsi que le texte de l'Ancien Testament que nous possédons est tout à fait fiable et digne de foi : "Et l'Eternel dit: Je veille sur ma parole, pour l'exécuter." (Jérémie 1:12).

 

2. LA TRANSMISSION du NOUVEAU TESTAMENT

 

Le N.T. est composé de 27 livres écrits par 8 auteurs différents. Il est appelé "nouveau testament" en référence à la prophétie de Jérémie sur la nouvelle alliance (chap.31, v.31- 33) : "Voici, les jours viennent, dit l'Eternel, où je ferai avec la maison d'Israël et la maison de Juda une alliance nouvelle" (Jérémie 31:31).

 

Nous disposons aujourd'hui de 24.000 manuscrits (ou copies) du N.T. : 5300 en grec, 10.000 en latin et 9300 en d'autres langues. Ce chiffre est très important en comparaison d'autres Ouvres littéraires antiques. Nous possédons par exemple 7 manuscrits au monde des Ouvres de Platon, le plus ancien datant de 900 ans après la mort du philosophe. Le plus ancien manuscrit du N.T. date seulement de 25 ans après la rédaction du dernier livre (l'Apocalypse)! Et pourtant, personne ne met en doute les écrits de Platon tandis que des milliers ont cherché à discréditer la Bible!

 

De nombreuses théories, chaque fois abandonnées, ont été échafaudées pour expliquer la transmission du N.T. et particulièrement des Evangiles. Certains ont dit que tout a commencé oralement pour être finalement recopié (bien plus tard et avec d'énormes déformations) par des chrétiens du IIe siècle après Jésus-Christ. Il est aujourd'hui certain que cette théorie est fausse. Nous possédons des preuves que le N.T. était terminé à la fin du Ier siècle!  Trois ouvrages, l'Epître de Barnabas (+100), la Didache et l'Epître de Clément de Rome aux Corinthiens (+96) citent déjà presque tous les livres du N.T..  

 

LA DECOUVERTE DU SIECLE

 

Mais une découverte spectaculaire va bouleverser le monde des chercheurs bibliques. Elle concerne l'Evangile de Matthieu et nous vient du Professeur C.P. Thiede, un papyrologue allemand. En 1994, il reprend un papyrus acheté en Egypte au début du siècle par un ecclésiastique anglais, Charles B. Huleatt, et déposé au Magdalen College, en Angleterre. Ce papyrus contenait des extraits en grec du chapitre 26 de l'Evangile de Matthieu, que l'on avait daté de la fin du IIe siècle. Le Pr Thiede découvre que ce manuscrit date en fait de l'an 50 de notre ère! Cela prouve que l'original a été écrit par Matthieu peu de temps après la crucifixion de Jésus-Christ, voire avant, pendant sa vie même!

 

Les autres chercheurs, sceptiques au départ, ont du se rallier aux conclusions du Pr Thiede : Orsolina Montevecchi, de Milan, l'autorité mondiale en matière de papyrus a déclaré : "L'identification me semble certaine" Aux U.S.A., le Pr R. Fuller, le plus opposé jusque-là à l'ancienneté des Evangiles, s'est déclaré convaincu par les conclusions de Thiede. Le magazine Times déclarait enfin que l'Evangile de Matthieu serait "non un texte édifié sur des traditions orales, mais un reportage". Le Pr Thiede a également découvert un fragment de l'Evangile de marc dans la grotte N7 de Qumron, ce qui le date autour de l'an 50 également.

 

LE CANON

 

Le canon du N.T. n'a pas été établi par des conciles mais formé naturellement par la reconnaissance des chrétiens. Dès le IIe siècle, 7029 versets (sur 7959) étaient admis dans le canon du N.T. comme inspirés de Dieu : le fragment de Muratori (daté de 170 après J.C.) bien qu'incomplet, contient tous les livres du N.T. sauf 5. Des hésitations demeurèrent sur l'Epître aux Hébreux et sur l'Apocalypse de Jean, mais furent levées au IVe siècle.

 

LES VARIANTES ENTRE MANUSCRITS

 

Des savants ont passé des années à comparer des centaines de manuscrits différents du N.T.. Ces travaux nous permettent d'avoir aujourd'hui un texte totalement digne de foi. Leurs conclusions sont unanimes : "Si nous comparons l'état présent du texte du N.T. avec celui de n'importe quel ouvrage ancien, nous devons le déclarer merveilleusement exact" (Dr. Warfield) "Sur les quelques 150.000 variantes, 400 seulement concernet le sens; sur ces 400, 50 seulement ont une réelle importance. Ces 50 ne touchent aucun article de foi ou aucune prescription morale" (P. Schaff, éditeur de l'Encyclopédie des sciences religieuses). "Les paroles de l'Eternel sont des paroles pures, Un argent éprouvé sur terre au creuset, Et sept fois épuré. Toi, Eternel ! tu les garderas, Tu les préserveras de cette race à jamais." (Psaumes 12:6-7).

 

Emmanuel Bozzi