16/02/2009

Un miracle de nos jours

Un miracle de nos jours

Témoignage

 

En 1989, en m’engageant dans les eaux du baptême pour suivre Jésus, mon Sauveur et mon Seigneur, toute ma vie fut transformée. Jour après jour, j'ai vu s’accomplir les promesses de Dieu, pour ma vie et pour ma famille.

 

Puis soudain, tout bascula en un instant ! J’étais couvreur de métier. Malgré ma prudence, je fis une chute vertigineuse de quatre mètres, et ma tête toucha en premier la dalle bétonnée. C’était le 8 décembre 2005 !

 

Je fus transporté d’urgence par hélicoptère au C.H.U. d'Amiens. Plongé dans un coma profond, les diagnostics des docteurs étaient très pessimistes. Les médecins avertirent mon épouse en lui expliquant les deux probabilités envisageables : la première était la mort ! La seconde, guère meilleure, était la paraplégie. Dans les deux cas, je ne serai plus disponible en tant qu’époux ou en tant que père, car la partie gauche de mon cerveau étant compressée par un énorme caillot de sang. Ils étaient certains que même si je conservais la vie, de lourdes séquelles demeureraient.

 

Sans relâche, malgré leurs souffrances, mon épouse et mes trois enfants priaient, suppliaient et invoquaient le Seigneur Jésus-Christ. L’assemblée de Chevrières dans l’Oise, ainsi que d'autres églises se joignaient à eux, s’unissant dans ce combat de la foi pour voir s’accomplir le miracle !

 

Seize jours après ce tragique accident, mes yeux se sont ouverts, mes mains ont bougé ; c’était le commencement d'une longue période de restaurations. Mais surtout la preuve évidente pour tous que Dieu est fidèle et qu’il répond à la prière de ses enfants ! Le 24 décembre 2005 fut le jour de "mon miracle".

 

Pendant les cinq mois de rééducation, la guérison était vraiment spectaculaire. Dieu m’a rétabli et ma donné la possibilité de parler de Jésus au personnel soignant et à d’autres malades. Toute la gloire, l’honneur et la victoire lui reviennent !

 

Il fallut tout retrouver, tant sur le plan familial que social et professionnel, et en faisant un an d’orthophonie. Ce temps fut long, et ma patience fut mise à rude épreuve. Mes réflexes étant revenus, dès juin 2006, je pus reconduire. Et en septembre 2008, je repris mon travail, plus comme couvreur, mais en tant que magasinier dans la même entreprise ! Mon épouse et mes enfants m’ont beaucoup soutenu et sont heureux de m’avoir à leurs côtés.

 

Jésus a toujours été présent dans mon épreuve. En me donnant sa paix et son amour, j’ai pu avancer chaque jour, étape par étape. Mon âme lui manifeste de la reconnaissance.

 

Cette reconnaissance va également vers mon épouse, mes enfants, l’église qui ont prié pour moi ; je ne veux pas oublier les services médicaux qui se sont occupés de moi. Qu’il est bon et merveilleux de connaître le Seigneur et de s’abandonner à lui !

 

Dans la Bible, Dieu nous donne cette promesse : "Ne crains rien, car je suis avec toi ; ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu. Je te fortifie, je viens à ton secours, je te soutiens de ma droite triomphante" (Esaie 41.10).

 

Dominique Hennequin