11/07/2007

Pakistan : viol des chrétiennes

Au Pakistan, de nombreuses chrétiennes sont victimes de viols

WOMENpakistanShafi, jeune femme de 24 ans, a choisi de se convertir au christianisme. Cette conversion a sonné comme une déclaration de guerre pour sa famille. Depuis ce jour, les représailles de sa famille musulmane pour la contraindre à changer d'avis se sont multipliées. Elle a même dû payer le prix fort, le viol.

Chrétienne, mariée, 2 enfants. Cela pourrait être la vie idéale pour Shafi si sa famille musulmane ne la poursuivait pas. Aujourd’hui, son époux et père de ses deux petites filles et elle-même ont dû déménager et changer d’identité.

Shafi est née dans une famille musulmane qui fait partie d’un groupe spécialisé dans la conversion des non-musulmans. Dans son travail, elle fait la connaissance de l'homme qui deviendra plus tard son mari. Un chrétien qu'elle désire convertir à l’islam. S’engagent alors de longues discussions religieuses. En revanche, Shafi n’avait pas prévu que ce soit elle qui change de religion. Au fil des discussions, elle découvre que « sa vie est vide sans Jésus. » La famille de Shafi n’était pas au courant de sa conversion, jusqu’au jour où ils l’entendirent chanter des psaumes. Elle fut corrigée pour cet affront et sa Bible fut déchirée. Dès ce jour-là, la vie de Shafi bascula dans l’horreur.

Shafi se maria secrètement et coupa les ponts avec sa famille. A la naissance de sa première fille, Shafi eut envie d’annoncer l'heureux évément à ses parents avec qui elle décida de rétablir les liens du même coup. Elle n'avait malheureusement pas pris toute la mesure d'un tel acte. Un mois plus tard, une horde de fanatiques attaqua sa maison, Shafi et son époux purent tout juste s’enfuir par la porte de derrière. Quelque temps après, un homme armé s’introduisit chez elle en l’absence de son mari. Il l’insulta et lui dit qu’il était venu pour la punir de son crime d’apostasie. Il la viola.

Quand Shafi raconta son histoire aux reporters de Compass Direct, ils lui demandèrent si elle n’était pas tentée de retourner à sa famille pour y vivre paisiblement. Sa réponse fut sans appel. Pour elle ce n’est même pas une option. Elle explique simplement « J’aime Jésus, comment pourrais-je le trahir ? »

Au Pakistan, de nombreuses chrétiennes sont victimes de viols. C’est la punition pour avoir abandonné l’Islam. Parfois, le viol est aussi utilisé comme une arme d’intimidation. En échange du reniement de leur foi chrétienne et de leur retour à l’Islam, les femmes sont épargnées.

 

(Source : Compass Direct.)