08/07/2007

Homosexualité et amour

Ce week-end, le Seigneur m’a fait un clin d’œil comme lui seul peut le faire.

guggenheimJe suis tombé sur le film « chouchou » qui raconte la vie d’un immigré homosexuel. Le lendemain, je tombais sur l’émission Judaïca où le grand rabin Michel Guggenheim évoquait le thème de l’homosexualité. Il n’y a pas de hasard avec Dieu...

Tout en nous rappelant l’injonction biblique qu'est le titre de son dernier livre « (…) tu marcheras dans ses voies » (Deutéronome 28 :9), Michel Guggenheim évoque le terme ‘abomination’ du verset relatif à l’homosexualité : « Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C'est une abomination. » (Lévitique 18:22 LSG) Ce terme abomination concerne plusieurs actes sexuels en dehors de l’homosexualité, dont notamment l’inceste avec tout membre de la famille, la zoophilie, l’adultère. Ces différents interdits sexuels découlent tout naturellement du verset suivant : C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. (Genèse 2:24 LSG)

« l'homme quittera son père et sa mère » : Certes, il quitte ses parents, comme nous le savons aujourd’hui, pour fonder son propre foyer, mais le verbe quitter implique également que l’homme doit éloigner de lui tout désir sexuel vis-à-vis de membre de sa famille

« s’attachera à SA femme » : l’article possessif stipule bien qu’il ne s’attachera qu’à SA femme et pas à une autre, rejetant ainsi l’adultère.

« sa FEMME » : le terme femme ne laisse aucun doute, il ne s’agit pas qu’un homme ne fasse qu’une chaire avec un autre homme ou avec un animal.

 

En visitant le blog d’un homosexuel désirant réformer la loi de Dieu pour la liberté de ses péchés, voilà ce que je lis :

TOUT CE QUI N’EST PAS DE L’AMOUR S’OPPOSE À DIEU,  TOUT AMOUR VIENT DE DIEU

Ce texte est inséré dans un post faisant le dangereux amalgame entre phobie (peur) et haine, stigmatisant et culpabilisant ainsi toute personne soucieuse de respecter la loi divine.

Certes, la phrase susmentionnée est exacte, mais pourquoi confondre l’amour que nous devons avoir pour tout un chacun et l’acte sexuel.  Jésus nous a commandé de nous aimer les uns les autres, cela n’implique pas que nous couchions tous ensemble.

 

Chers amis homosexuels, nous vous aimons et personne ne vous condamne. Aimez-vous en votre âme et conscience, mais assumez vos actes sexuels devant Dieu sans demander l’accord des humains, assumez vos actes et ne demandez pas aux chrétiens d’avaliser ces actes.  Et surtout ne prenez pas notre souhait de défendre la loi de Dieu pour de la haine envers vous.

Que Dieu vous guide dans ses voies...