19/10/2009

UK : des musulmans réduisent au silence une Église

UK : des musulmans réduisent au silence une Église

Par Melba le 9 octobre 2009

 

Religion de tolérance et du savoir vivre ensemble…

 

dunnipreaching2L’Eglise de l’Immanuel International Christian au nord de Londres, a été condamnée au silence, suite aux plaintes des voisins musulmans.

 

Mme Dunni Odetoyinbo, le pasteur de l’Église (en photo), affirme que le conseil de  Waltham Forest  leur a dit de se taire pour ne pas offenser la communauté musulmane.

 

L’Église a également fait valoir que le Conseil lui avait «oté sa capacité de prier», et le nombre de fidèles a diminué de 100 à 30 en raison de ces restrictions.

 

Baha Uddin, qui vit près de l’église, se plaint qu’il lui était impossible de jouir de son jardin le week-end et sa fille de un an était régulièrement perturbée par le bruit émanant des services.

 

«C’était un cauchemar. Je ne pouvais pas utiliser mon jardin ou mon salon le dimanche en raison des services religieux. La musique, la batterie et les sermons à haute voix rendaient toute conversation impossible. Le bruit me déprimait.»

 

Mais d’autres voisins disent qu’il n’y avait aucun problème avec le bruit. L’Église a fait appel, et est parue devant la cour des magistrats de Waltham Forest  mardi.

 

Mme Odetoyinbo, 55 ans, a affirmé au tribunal qu’un agent du Conseil lui avait demandé à faire moins de bruit pour ne pas offenser la communauté musulmane.

 

Mais les magistrats ont rejeté l’appel et condamné l’Eglise à payer les 2.250 livres des frais de justice.

 

Les fidèles de l’Église ne pourront  prier en musique le dimanche que pendant 20 minutes entre 11:30 et 11:50.

 

Source : Daily Mail  Traduction Bivouac-id.

23/01/2009

UK :Une organisation chrétienne réclame à des athées la preuve que Dieu n'existe pas

UK :Une organisation chrétienne réclame à des athées la preuve que Dieu n'existe pas

Source 7/7

 

Une organisation britannique chrétienne a protesté jeudi auprès de l'autorité de surveillance de la publicité après le lancement dans les transports en commun du Royaume-Uni d'une campagne athée proclamant qu'"il n'y a probablement pas de Dieu", demandant des preuves.

 

La campagne athée, placardée sur 800 autobus du pays ainsi que dans le métro de Londres, a été lancée début janvier avec le soutien de l'Association humaniste britannique (BHA) et a été financée par des dons qui ont dépassé 140.000 livres (150.000 euros), pour un objectif de 5.500 livres.

 

Les tourments de l'enfer...

 

Son slogan complet est: "Il n'y a probablement pas de Dieu. Alors maintenant arrêtez de vous inquiéter et profitez de la vie". L'initiative a été prise par l'auteur de comédies et journaliste britannique Ariane Sherine, 28 ans, agacée d'être confrontée à des publicités chrétiennes renvoyant à un site internet qui avertit les non-croyants qu'ils seront condamnés à passer l'éternité dans "les tourments de l'enfer".

 

Mais Stephen Green, directeur national du groupe de pression Christian voice, a déposé plainte devant l'Advertising Standards Authority (ASA), arguant que la campagne était en infraction avec le code de la publicité en matière de bien-fondé et de véracité. "C'est présenté comme un état de fait et cela signifie qu'il doit être possible d'en prouver la véracité sinon cela enfreint les règles", a indiqué M. Green.

 

Preuves

 

"Il existe de nombreuses preuves de l'existence de Dieu, depuis les expériences personnelles des gens jusqu'à la complexité, l'interdépendance, la beauté et la conception de la nature", a-t-il poursuivi, considérant qu'il n'y avait "peu de preuves dans l'autre camp".

 

Un porte-parole de l'ASA a déclaré: "Nous avons accepté cette plainte. Nous l'avons consignée et nous l'évaluerons dans les prochains jours et, à partir de cette évaluation, nous déciderons s'il y a lieu de contacter l'annonceur".

09/11/2008

Athéisme : Une campagne de publicité athéiste prévue en janvier sur les bus de Londres

LONDRES, 28 oct 2008 (AFP) - Une campagne de publicité athéiste prévue en janvier sur les bus de Londres

 

Une campagne de publicité athéiste, proclamant "Il n'y a probablement pas de Dieu. Alors maintenant arrêtez de vous inquiéter et profitez de la vie", devrait s'afficher en janvier sur les bus londoniens, pour répondre aux publicités d'inspiration chrétienne.

 

L'initiative a été lancée par l'auteur de comédie britannique et journaliste Ariane Sherine, 28 ans, agacée d'être confrontée à des publicités chrétiennes sur les fameux bus rouges de la capitale, renvoyant à un site internet qui avertit les non-croyants qu'ils seront condamnés à passer l'éternité dans "les tourments de l'enfer".

 

Richard-Dawkins-2Après avoir dénoncé ce procédé dans une tribune dans le quotidien The Guardian, elle a proposé à chacun de ses lecteurs de faire don de 5 livres (3,25 euros) pour lancer des contre-publicités. Elle a ensuite obtenu le soutien de l'Association humaniste britannique (BHA) et du scientifique et promoteur de l'athéisme Richard Dawkins.

 

Le succès a été immédiat, les donations dépassant en seulement quelques heures l'objectif fixé de 5.500 livres.

 

"Nous voyons tant d'affiches promettant le salut grâce à Jésus ou nous menaçant de la damnation éternelle, que je suis sûre qu'une campagne de publicité sur les bus comme celle-ci sera perçue comme une bouffée d'air frais", a estimé Hanne Stinson, directrice générale de la BHA.

 

Cette campagne "fera réfléchir les gens et la réflexion est un anathème pour la religion", a jugé Richard Dawkins.

 

Un porte-parole de l'Eglise anglicane a fait valoir le droit de chacun à exposer ses idées, tout en remarquant que la foi chrétienne n'avait rien à voir avec l'ennui ou le fait de ne pas profiter de la vie, mais au contraire "nous libère pour mettre notre vie en perspective".

 

 

 

 

08/09/2008

Des musulmans offensés par un culte chrétien

Grande-Bretagne - Des chrétiens se réunissent pour la prière dans une église. Des musulmans sont offensés. Les chrétiens s’excusent

(Source : Point de Bascule - mardi 2 septembre 2008)

 

Peut-on sombrer plus bas dans la haine de soi, la dhimmitude, le suicide culturel ?

 

Les musulmans offensés devraient peut-être réserver leur indignation pour les mosquées où l’on prêche ouvertement la haine, le suprématisme, la violence et la ségrégation. Lire : Enquête sur les prêches haineux dans une prestigieuse mosquée de Londres

 

 

Des musulmans choqués par une réunion de prière dans un église d’Oxford

 

st-aldates-churchUn autre signe de l’islamisation croissante de la Grande-Bretagne : un groupe de pression musulman à Oxford a demandé - et obtenu - des excuses d’un groupe chrétien qui avait organisé une réunion d’« appel à la prière » à l’église St. Aldate’s (photo ci-contre) située au centre-ville.

 

Le Muslim Education Center d’Oxford (Meco) a accusé « Porte ouvertes UK », un groupe chrétien basé à Witney, de propagande évangélique, malgré que cette organisation se soit réunie dans une église chrétienne et n’a forcé personne à y assister.

 

Pathétiquement, « Portes Ouvertes UK » a immédiatement présenté des excuses et insisté que la rencontre de prière avait été prise hors contexte, mais qu’ils « regrettaient » toute offense causée. Un porte-parole du groupe chrétien a déclaré qu’au contraire, la réunion avait pour objectif de « réduire la peur de l’islam. »

 

Le président de Meco, le Dr Taj Hargey, a dit qu’il était « choqué par leur théologie où ils se présentaient comme les justes ». Ils se donnent pour mission de « prier pour les musulmans ». Ils ont également dit que chaque année, il y a d’incroyables histoires sur la façon dont Dieu a répondu à ces prières, se révélant lui-même aux musulmans à travers le monde, amenant plusieurs d’entre eux à Jésus.

 

Il a ajouté : « Non seulement cette activité évangélique était-elle mal conçue et insensible, elle était grossièrement insultante et incendiaire envers les musulmans habitant Oxford. À Meco, notre objectif est de rapprocher les peuples de toutes les confessions, et non de les diviser davantage. Les choses de ce genre ne servent qu’à diviser les gens ».

 

Une déclaration commune de « Portes Ouvertes UK » et de l’église St Aldate dit : « Portes Ouvertes UK et St Aldate regrettent beaucoup que Meco ait été offensé par un événement conçu pour encourager les chrétiens qui fréquentent l’église à entretenir des relations positives avec les musulmans. Des centaines de chrétiens ont répondu à une invitation envoyée aux églises pour une série de réunions dans une église en vue « de réduire la peur de l’islam et d’accroître l’amour pour les musulmans ».

 

« Ainsi, nous tenons à souligner que ce n’était pas une réunion destinée aux musulmans. Avant l’événement, nous avons souligné que nous n’allions pas dénigrer l’islam ni critiquer les croyances musulmanes. D’autre part, nous croyons aussi qu’ayant nous-même découvert l’amour de Dieu à travers Jésus et fait le choix de devenir chrétiens, tous ont le droit d’explorer les différentes confessions religieuses et de prendre des décisions sur la base de leur recherche ».

 

Incroyablement, le Dr Hargey a dit que « bien que Meco ait été offensé, il ne tiendrait pas rancune ».

 

Est-ce cela que la Grande-Bretagne est devenue ? Un pays où les chrétiens sont maintenant intimidés et critiqués pour tenir des réunions de prière dans des églises chrétiennes ? Un pays où les musulmans peuvent exiger des « excuses » des chrétiens pour avoir simplement pratiqué leur religion ?

 

17/07/2008

Royaume-Uni : Des musulmans convertis au christianisme sont persécutés

Royaume-UniRoyaume-Uni :Un nombre croissant de musulmans convertis au christianisme sont persécutés – témoignage (10 Juillet 2008)

En Grande-Bretagne, un nombre croissant de chrétiens d’origine musulmane sont confrontés à du harcèlement et des persécutions, met en garde Release International.


Il s’agit notamment de « Yasmin », dont l’ex-mari a planifié de la tuer. Elle a été attaquée dans la rue, chassée de son domicile et prise sous la protection de la police.


Yasmin est devenue chrétienne après avoir eu une vision de Jésus au cours de la difficile naissance de son fils. Elle a essayé de cacher sa foi à sa famille, mais elle a fini par en parler à sa mère.

« Lorsque ma mère a découvert que j’étais devenue chrétienne, elle s’est rendue à la mosquée locale et leur a dit que j’étais devenue folle », a dit Yasmin à Release International, qui est au service de l’église persécutée dans 30 pays.


« Elle est allée chercher de l’eau bénite pour me guérir de ma folie. Une campagne a été orchestrée contre moi, des gens venaient chez moi et frappaient sur la porte toutes les dix minutes pendant la nuit ».


La police a installé une alarme de panique mais a finalement dit à Yasmin qu’ils ne pouvaient plus la protéger et l’ont transférée dans un refuge pour femmes.


Yasmin a déménagé dans une autre région du pays, mais son ex-mari l’a trouvée et a demandé la garde de leurs enfants parce qu’il s’opposait à ce qu’ils soient élevés en chrétiens.


Elle a dit : « Il me harcelait et m’intimidait continuellement et a engagé quelqu’un pour me battre dans la rue. Partout où nous allions il y avait toujours une voiture qui nous suivait et nous surveillait ».


Son fils a cédé à la pression et est allé vivre avec son père. « Il est resté seulement une nuit », dit Yasmin, « car son père lui a dit qu’il avait pris des dispositions pour que quelqu’un me tue et il pressait mon fils pour plus de détails sur la configuration de notre maison - où était l’alarme et où je dormais ».


Yasmin est entrée dans la clandestinité avec son fils et a pris une injonction à l’encontre de son mari. Le harcèlement a cessé, mais elle n’était pas au bout de ses peines.


« Tout le monde dans la communauté musulmane locale savait que j’étais chrétienne et personne ne voulait faire ma connaissance. Les gens traversaient la rue plutôt que de me saluer et souvent me crachaient au visage. Ils ont essayé de faire pression sur moi pour que je quitte la ville. Mais j’avais déjà été chassée d’une ville une fois, alors j’ai décidé de ne pas les laisser m’intimider ».


Yasmin travaille maintenant au soutien d’autres croyants anciennement musulmans qui subissent les mêmes pressions et persécutions.


Elle ajoute : « L’une des choses les plus difficiles pour un musulman qui devient chrétien est la perte de sa famille. Il y a de tels réseaux familiaux serrés dans nos communautés. Si quelqu’un devient chrétien, il apporte la honte sur toute la famille et la seule réponse est de l’exclure de la famille ».


Certains croyants d’origine musulmane au Royaume-Uni perdent leurs maisons, leurs biens et même la garde de leurs enfants – tout comme dans de nombreux pays à travers le monde où les anciens musulmans peuvent même perdre leur vie pour avoir changé de religion.


Release International est sous le patronage de Mgr Michael Nazir Ali, qui a également été sous protection policière après avoir reçu des menaces de mort pour avoir exprimé ses préoccupations au sujet de certains aspects de l’islam en Grande-Bretagne. Il a subi des menaces similaires dans son pays d’origine, le Pakistan, mais n’a jamais pensé que la même chose se produirait au Royaume-Uni.


Mgr Nazir-Ali a déclaré : « L’histoire de l’église est une histoire de persécution. Le sang des martyrs a été, est, et sera la semence de l’église ».


Le président de Release International, Andy Dipper, a déclaré : « Release a vu de nombreux cas similaires à travers le monde. Maintenant, ces choses commencent à se produire au Royaume-Uni ».


« Les musulmans qui se convertissent peuvent être traumatisés, ayant été confrontés à d’intenses pressions, des menaces, du chantage et la perte de leur famille et de leur foyer. Ils doivent souvent vivre avec le secret ou l’intimidation et peuvent avoir besoin de counselling affectif et spirituel ».


« Ces nouveaux chrétiens peuvent avoir des besoins matériels, comme pour le logement, la nourriture et les vêtements. Nous devons être pratiques dans notre aide et ouvrir les portes de nos maisons. Nous avons également besoin d’équiper et de former un plus grand nombre d’églises ici en Grande-Bretagne sur la manière dont elles peuvent le mieux soutenir les nouveaux membres de l’église qui sont d’origine musulmane ».


Grâce à son réseau international de missions, Release International soutient les chrétiens emprisonnés pour leur foi et leurs familles dans 30 pays. Il soutient les travailleurs de l’église, les pasteurs et leurs familles, et propose des formations, des Bibles, de la littérature chrétienne et des émissions de télévision. Release International est membre de la branche britannique de Global Connections, Evangelical Alliance et Micah Network.


L’histoire de Yasmin fait partie de la dernière édition du magazine Witness de Release International disponible sur www.releaseinternational.org