27/10/2007

Tu aimeras...

(NB:Pour ceux qui ne peuvent pas lire les caractères grecs ou hébreux (comme sur le post du 23/10), vous pouvez télécharger ces polices sur :

 http://www.bibleworks.com/downloads/bwfonts.exe)

 

Ce que nous pouvons dire avec certitude c'est que le monde chrétien admet que Jésus était un Juif, familiarisé avec la Tora, respectueux de la "Loi de Moïse", dont il a enseigné beaucoup de préceptes.

L'un des plus célèbres de ses enseignements consiste en deux citations de la Tora, considérées comme essentielles dans le judaïsme et sur lesquelles les enseignements rabbiniques de son époque insistaient beaucoup. Alors qu'on lui demandait quel est le plus important des commandements, Jésus, comme rapporté dans l'Evangile de Matthieu (22, 37 à 40), a répondu:

Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée.  C'est le premier et le plus grand commandement.  Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même.  De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes.

"Tu aimeras l'Eternel ton Dieu de tout ton cœur et de toute ton âme et de tout ton pouvoir" est une citation de Deutéronome 6, 5. "Tu aimeras ton prochain comme toi même !" est tiré du Lévitique 19, 18. Ces enseignements sont antérieurs à Jésus de quelque 1300 ans.

 

Attardons-nous sur le premier

« Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. » (Matthieu 22:37 LSG)

o` de. e;fh auvtw/| avgaph,seij ku,rion to.n qeo,n sou evn o[lh| th/| kardi,a| sou kai. evn o[lh| th/| yuch/| sou kai. evn o[lh| th/| dianoi,a| sou

 

Tu aimeras l'Eternel, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta force. (Deutéronome 6:5 LSG)

^yh,_l{a/ hw"åhy> taeÞ T'êb.h;a'äw>

`^d<)aom.-lk'b.W ^ßv.p.n:-lk'b.W ^ïb.b'l.-lk'B.

 

J’aime regarder l’émission Judaïca le dimanche matin sur France2, ce programme nous apporte une meilleure approche et une meilleure perception des textes hébreux.  Dans l’émission de ce matin, il était question de ce commandement. 

 

« Tu aimeras... ». T'êb.h;a'ä = äºhabTä

La première occurrence du verbe ahav se trouve en Genèse 22 : 2. C’est un amour fort.

Dieu dit: Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac; va-t’en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l’une des montagnes que je te dirai.

Ce qui est traduit par « tu aimeras » n’est pas un futur et pourrait être traduit par « continue d’aimer comme tu le faisais dans le passé ». Donc c’est bien une forme assimilée à un impératif.

 

Le cœur, en hébreu b.b'l. (lebab) comme en grec kardi,a| (kardia), est le centre de l’homme, «l’homme intérieur». On parle plus aujourd’hui de caractère, personnalité, volonté, pensée et émotions.

 

Le mot v.p.n: (nephesh) signifie âme (ou souffle de vie) tel que cela est traduit par le grec yuch/| (psyche). Aimer Dieu de toute son âme engendre la notion de martyr car elle suppose de donner sa vie à Dieu. Mais ATTENTION, au contraire de certaines religions qui parle de tuer pour Dieu, ici il s’agit de donner sa vie à Dieu dans le sens qu’il faut préférer sa propre mort plutôt que de commettre un crime. Donc à bien différencier du kamikaze qui donne sa vie, mais qui est avant tout un assassin.

 

Le mot d<)aom (meod) signifie force et est l’anagramme de ~d"²a' ((adam) qui désigne l’homme. Dans les évangiles, on trouve le mot grec dianoi,a| (dianoia) qui signifie pensée, intelligence, esprit.  Il s’agit bien de la détermination et non de la force physique.  (NB :Marc utilise le mot force (ivscu,oj=ischus) en plus)

 

Dans le dialogue que l’on trouve dans l’évangile de Marc 12 :29-34, le scribe répond à Jésus que l’obéissance à ces deux commandements vaut plus que tous les holocaustes et tous les sacrifices. Et Jésus lui répond : Tu es tout proche du Royaume de Dieu !

 

Samuel dit: L'Eternel trouve-t-il du plaisir dans les holocaustes et les sacrifices, comme dans l'obéissance à la voix de l'Eternel? Voici, l'obéissance vaut mieux que les sacrifices, et l'observation de sa parole vaut mieux que la graisse des béliers. (1 Samuel 15:22 LSG)