02/12/2008

Le footballeur Kaka veut devenir pasteur évangélique

Le footballeur Kaka veut devenir pasteur évangélique

(source : Les dessous du sport)

 

Par Georgia DIAZ

 

kakaLe milieu de terrain du Milan AC a deux passions dans la vie: le ballon rond et la religion. Chrétien évangélique, Kaka n'hésite pas à parler de sa foi. Dans une récente interview, il reconnait avoir pensé à sa future reconversion. Il veut devenir pasteur.

 

Après Zé Roberto, milieu de terrain du Bayern Munich qui déclarait vouloir étudier la théologie pour devenir pasteur (la semaine dernière, dans Sport Bild), voilà que Kaka s'y met aussi. Dans une interview à la revue Epoca, le footballeur déclare, en effet, envisager de devenir pasteur évangélique, une fois sa carrière sportive terminée. "J'aime étudier l'oeuvre de Jésus" a ajouté le joueur du Milan AC avant de confier qu'avec certains de ses co-équipiers de club, il lisait fréquemment la Bible.

 

Le milieu latéral brésilien avait déjà témoigné de sa ferveur religieuse, au début de l'année 2008. Après avoir reçu le trophée de meilleur joueur de l'année 2007, décerné par la Fédération internationale, il était allé le présenter au principal temple de l'Église évangélique de la renaissance du Christ, à Sao Paulo. Église qui compte plus de 1500 temples au Brésil. Quelques semaines avant, encore, le Brésilien avait rencontré le président Luiz Ignacio Lula da Silva et ce jour là, il arborait un tee-shirt sur lequel était écrit: "I belong to Jesus" (J'appartiens à Jésus). Enfin, sur ses crampons, Kaka a fait broder "I love Jesus" (J'aime Jésus").

29/11/2008

Egypte : Des musulmans attaquent les chrétiens après qu’une femme quitte son mari musulman

Egypte : Des musulmans attaquent les chrétiens après qu’une femme quitte son mari musulman

By StatGuy (magicstatistics.com)

Il y a 2 ans, Dimiana Makram Hanna, une égyptienne chrétienne de 23 ans, fut kidnappée, convertie de force à l’islam, et contrainte d’épouser un musulman.  Elle en a eu assez de son comportement violent et s’est enfuie le mois dernier.  Des musulmans locaux sont partis pour un déchaiment antichrétien, détruisant, bureaux et maison, et exigeant le retour de la pauvre femme.  Les chrétiens coptes furent battus dans les rues, et 20 boutiques chrétiennes et l’église du village ont été vandalisées.

Le Vendredi 20 juin, les émeutes ont éclatés à Nazla, les villageois musulmans allant piller et détruire les maisons, business et voitures des chrétiens coptes après que Dimiana—connu sous le nom de Dalia Mohamed depuis sa conversion—avec son bébé de 10 mois Seif al-Islam, s’est enfuie de son mari un jour plus tôt lors d’une visite au Caire.

Les émeutes ont commence le vendredi après-midi lorsque les musulmans rugissement des slogans islamiques commencèrent à attaquer les maisons et boutiques chrétiennes. Malgré que la sécurité locale avait anticipé les émeutes et appelé davantage de forces du village pour stopper une quelconque attaque, ils n’auraient jamais pu prévenir l’attaque ni l’arrêter une fois qu’ils ont commencé. Ils ont finallement eu recours à l’usage de gaz lacrymogène pour disperser les émeutiers et ont été en mesure de controller les axes principaux mais pas les ruelles.

Même l’église du village et la maison du prêtre furent attaquées. Le déchainement a duré jusqu’au petites heures du matin du jour suivant.  La sécurité a imposé un jour de couvre-feu et ont tenté un rendez-vous de reconciliation après avoir trouvé Dimiana et l’avoir ramené chez son mari. Mais les coptes refusèrent la réconciliation sans paiement d’indemnité pour les pertes et les dommages.

 

La foule 4000 musulmans criaient “Tuez les infidèles” alors qu’ils courant dans Amok. Seulement 15 émeutiers furent arrêtés, don’t 11 ont été rapidement libérés par les procureurs.

Il est bien connu que Dimiana a fui un mari avec lequel elle ne voulait pas vivre. Elle resta loin pour deux jours, ensuite, entendant les émeutes dans son village et le grand dommage infligé aux coptes, et que ses oncles ont été interrogés par la police, elle s’est rendue dans la soirée de vendredi.

Dimiana a disparu de son domicile de façon inattendue il y a 2 ans.  Sa famille a été informée qu’elle est devenue musulmane et marié à un musulman et qu’elle ne pourrait plus avoir de contact avec elle.

26/11/2008

Egypte : un ancien musulman devenu chrétien a porté plainte contre le ministre de l'Intérieur

Egypte : un ancien musulman devenu chrétien a porté plainte contre le ministre de l'Intérieur

Source Aleloo.com - mercredi 19 novembre 2008

 

Mohammed_HegazyDepuis qu'il a porté son cas devant la justice égyptienne, c'est un homme traqué. Mohammed Hegazy, doit maintenant vivre caché. Mohammed a 24 ans. Né dans une famille musulmane, il s'est converti au christianisme quand il en avait 16.

 

«Je pense que c'est mon droit de vouloir embrasser la religion en laquelle je crois. Je ne veux pas avoir une double personnalité. Je veux que mon enfant naisse avec des papiers chrétiens. »

 

Mohammed Hegazy n'a pas obtenu de pouvoir changer de religion sur ses papiers d'identité. Il a donc décidé de porter plainte contre le ministre de l'Intérieur, une première en Egypte. En faisant cela, il prend un grand risque. Beaucoup veulent sa mort. D'autant que Mohammed refuse de se taire : dans une interview, il a demandé au gouvernement de reconnaître les convertis de l'islam et d'enlever toute mention religieuse de la carte d'identité. «Je préfère souffrir le martyre plutôt que d'être jeté en prison par une autorité aussi radicale et fondamentaliste.»

 

Son message ne passant pas dans les médias égyptiens, il a décidé de créer son blog sur internet où il peut se défendre contre les attaques répétées de la presse contre lui. «Je pense qu'il y a des milliers de convertis qui se taisent. Je leur demande de sortir de leur ghetto, de mettre sur pied des associations pour défendre leurs droits. La réponse n'est pas de se cacher ou de quitter le pays. Mais de rester pour faire valoir nos droits. »

 

En Egypte, un chrétien n'a aucune difficulté à se convertir à l'islam. Environ 7000 l'auraient d'ailleurs fait entre 2000 et 2006. Mais les musulmans de souche qui quittent l'islam n'ont aucun moyen légal pour changer leur religion sur leur carte d'identité. Les convertis de l'islam sont jusqu'à présent obligés de vivre une double vie, cachant leur foi, pour éviter la torture de la part de leur famille et de la police.

 

portes ouvertes

23/11/2008

Le Saint-Esprit est Dieu

Le Saint-Esprit est Dieu

 

Le Saint-Esprit est présent dans toute la Bible.  Nous allons voir que le Saint-Esprit est une personnalité et qu’Il est éternel, il est donc la 3e personne que compose l’unité triple de Dieu.

 

Sa divinité :

 

Comparons ces deux textes :

J'entendis la voix du Seigneur, disant: Qui enverrai-je, et qui marchera pour nous? Je répondis: Me voici, envoie-moi.  Il dit alors: Va, et dis à ce peuple: Vous entendrez, et vous ne comprendrez point; Vous verrez, et vous ne saisirez point.  Rends insensible le coeur de ce peuple, Endurcis ses oreilles, et bouche-lui les yeux, Pour qu'il ne voie point de ses yeux, n'entende point de ses oreilles, Ne comprenne point de son coeur, Ne se convertisse point et ne soit point guéri. (Esaïe 6:8-10 LSG)

 

Comme ils se retiraient en désaccord, Paul n'ajouta que ces mots: C'est avec raison que le Saint-Esprit, parlant à vos pères par le prophète Esaïe, a dit: Va vers ce peuple, et dis: Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez point; Vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez point.  Car le coeur de ce peuple est devenu insensible; Ils ont endurci leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, De peur qu'ils ne voient de leurs yeux, qu'ils n'entendent de leurs oreilles, Qu'ils ne comprennent de leur coeur, Qu'ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse. (Actes 28:25-27 LSG)

 

Il y a bien cosubstantialité évidente.

 

Et comparons encore ceci :

Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l'a dit: J'habiterai et je marcherai au milieu d'eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. (2 Corinthiens 6:16 LSG)

 

Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes? (1 Corinthiens 6:19 LSG)

 

Cette comparaison confirme l’essence divine du Saint-Esprit

 

Sa personnalité :

 

S’Il possède une volonté propre, c’est donc une « personne ». Voyons cela :

 

Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut. (1 Corinthiens 12:11 LSG)

Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. (Jean 16:13 LSG)

Mais le consolateur, l'Esprit-Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.(Jean 14:26 LSG)

 

L’esprit invite

Et l'Esprit et l'épouse disent: Viens. Et que celui qui entend dise: Viens. Et que celui qui a soif vienne; que celui qui veut, prenne de l'eau de la vie, gratuitement. (Apocalypse 22:17 LSG)

 

L’esprit parle

Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises: A celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n'est celui qui le reçoit. (Apocalypse 2:17 LSG)

 

L’esprit envoie

Barnabas et Saul, envoyés par le Saint-Esprit, descendirent à Séleucie, et de là ils s'embarquèrent pour l'île de Chypre. (Actes 13:4 LSG)

 

L’esprit inspire des auteurs  

car ce n'est pas par une volonté d'homme qu'une prophétie a jamais été apportée, mais c'est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu. (2 Pierre 1:21 LSG)

 

L’esprit établit les évêques

Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau sur lequel le Saint-Esprit vous a établis évêques, pour paître l'Eglise du Seigneur, qu'il s'est acquise par son propre sang.(Actes 20:28 LSG)

 

L’esprit commande

Pendant qu'ils servaient le Seigneur dans leur ministère et qu'ils jeûnaient, le Saint-Esprit dit: Mettez-moi à part Barnabas et Saul pour l'oeuvre à laquelle je les ai appelés. (Actes 13:2 LSG)

 

L’esprit interdit

Ayant été empêchés par le Saint-Esprit d'annoncer la parole dans l'Asie, ils traversèrent la Phrygie et le pays de Galatie.  Arrivés près de la Mysie, ils se disposaient à entrer en Bithynie; mais l'Esprit de Jésus ne le leur permit pas. (Actes 16:6-7 LSG)

 

L’esprit convainc

Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement (Jean 16:8 LSG)

 

 

Nous voyons donc que l’Esprit Saint est de nature divine et qu’il a une volonté propre.

Certaines communautés sectaires niant la trinité diront que l’on peut interchanger l’Esprit Saint et Dieu comme des synonymes, tout comme ils interchangent le Père et Dieu comme des synonymes et certains attribuent l’Esprit Saint à celui de Jésus. Mais alors comment expliquer Matthieu 28:19  Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit... Doit-on comprendre : « au nom de Dieu, du petit dieu et de Dieu » ? Théorie sectaire insensée car Père, Fils et Saint-Esprit sont les 3 personnes d'essence divine.  Dire « au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit » équivaut à dire « au nom de Dieu ».

La Bible fait une distinction entre les 3 personnes de même essence par ce verset : "Et moi (Jésus), je prierai le Père et Il vous donnera un AUTRE consolateur...l'Esprit-Saint." Jean 14:16

Le Saint-Esprit n’est pas le Père, mais Il est Dieu

Le Père n’est pas le Saint-Esprit, mais Il est Dieu

Etc..

Dieu est donc bien l’essence commune des 3 personnes.

 

 

Les sectes chrétiennes ont un dénominateur commun : la négation de la trinité.  Quelles sont ces sectes :

-Les témoins de Jéhovah

-Le Branhamisme

-The Christian Science

-Le Moonisme (célèbre pour ses mariages collectifs et les abus sexuels)

-L'unitarisme

-Les enfants de Dieu de David Berg  (célèbre pour sa « prostitution missionnaire »)

-Le mormonisme

-Jim Jones (dont tous les membres périrent ensemble en 1978 par cyanure)

-The way international

-Raël (célèbre pour son libertinage sexuel et ses divagations extraterrestres)

 

 

Tout le mystère de l’unicité de Dieu dans la pluralité de nombre s’exprime en Deutéronome 6:4.  Le texte hébreu lu textuellement se dit : « Ecoute Israël ! Yahvé nos dieux Yahvé un »

shama yisrael yhwh elohenu yhwh eHad

21/11/2008

Inde : « Combien vos prières comptent »

Inde : « Combien vos prières comptent »

Journal chrétien - mercredi 12 novembre 2008

indeflag« Vous n’imaginez pas combien vos prières comptent ». Comme le pasteur Rajendra qui a reçu des menaces de mort en raison du travail d’évangélisation effectué par son église, les chrétiens en Inde se sentent soutenus par nos prières, ce qui leur permet de tenir ferme face à la persécution des extrémistes hindous.

 

Persévérons dans la prière, alors qu’un autre extrémiste hindou a été assassiné dans l’Etat d’Orissa, le 5 novembre, par les maoïstes. Ce meurtre pourrait entraîner un nouveau pic de violence contre les chrétiens.

 

Depuis août dernier, au moins 4 500 maisons et églises ont été détruites. Combien de morts ? Les chiffres officiels indiquent 31, mais d’autres sources affirment qu’il y aurait eu au moins 500 morts, en majorité des chrétiens.

 

En ce moment même, 12 500 victimes de violence se trouvent dans les sept camps de secours du district de Khandamal. Elles refusent de rentrer chez elles, craignant les menaces. Les extrémistes ont en effet prévenu que seuls ceux qui se convertissent à l’hindouisme pourront retourner chez eux.

 

Selon John Dayal, un responsable chrétien, « des dizaines de milliers de réfugiés se cachent encore dans la forêt. Beaucoup sont blessés ». Pour lui, les réfugiés y sont encore pourchassés pour être mis à mort, sous le regard de policiers passifs.

 

- Supplions Dieu pour que cette violence cesse.

 

  • Prions que des membres de notre équipe puissent avoir accès aux camps du district de Khandamal.
  • Continuons à soutenir dans la prière la foi de nos frères et sœurs réfugiés.

19/11/2008

En Colombie, les chrétiens payent le prix fort

En Colombie, les chrétiens payent le prix fort

(Journal chrétien -  mercredi 12 novembre 2008 )

COLOMBIE_27_11_07Les chrétiens continuent à payer le prix fort dans la guerre qui oppose la guérilla et les forces armées gouvernementales.

 

En un mois, quatre pasteurs ont été assassinés dans différentes parties du pays. William Reyes est peut-être le cinquième. Il sortait d’une réunion matinale dans le département de Valledupar, au nord du pays, quand il a disparu, le 25 septembre. William faisait partie d’une association de pasteurs, la Framen, laquelle reçoit régulièrement des menaces des groupes armés.

 

En raison de leur refus de participer aux conflits, les chrétiens peuvent autant être la cible de la guérilla que des forces gouvernementales. Les menaces sont d’autant plus fortes que chaque année, des soldats de la guérilla déposent leurs armes pour suivre le Prince de la paix.

 

  • William Reyes est peut-être encore en vie. Prions pour lui et sa famille.
  • Prions pour que les chrétiens de Colombie soient encouragés à tenir ferme.

 

17/11/2008

Tony Anthony revient en Belgique

Beaucoup d'entre vous m'ont demandé quand revenait Tony Anthony suite à son passage de l'an dernier (voir: http://christianisme.skynetblogs.be/post/5009616/loeil-du...)

 

Eh bien il revient pour une tournée en Flandres :

TA_flandres_recto
TA_flandres_verso

 

15/11/2008

Cambodge : le témoignage du Pasteur Paton

CAMBODGECambodge : le témoignage du Pasteur Paton

 

Ce qui étonne dans un premier temps chez le pasteur Thimotée Paton, c'est son énergie. Et l'ensemble des personnes réunies dans les murs de l'église protestante évangélique de Laon a pu s'en rendre compte en l'écoutant ce dimanche.

 

Pasteur depuis l'âge de 21 ans dans deux assemblées protestantes (Saint-Quentin et Amiens), Thimotée a senti rapidement un appel à partir pour Phnom Penh au Cambodge afin de venir en aide aux dizaines de milliers d'enfants abandonnés dans les rues et vivant dans les décharges. Or, c'est cette expérience qu'il a souhaité partager avec l'assistance en expliquant « qu'à ce jour, 20.000 enfants travaillent dans les rues de cette ville ; la plupart comme chiffonnier. Un enfant gagne en moyenne 80 centimes d'euro par jour ».

 

Dans ce contexte, Thimothée Paton a, sous l'égide du gouvernement cambodgien, fondé l'ONG « Le pont de l'Espoir » située aux abords de la grande décharge de Phnom Penh.

13/11/2008

...et la Parole était Dieu

Jean 1 :1 : «Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.»

 

Nos amis « témoins de Jéhovah » ont une manière bien à eux d’étudier les textes bibliques.  Tout est bon pour faire passer leurs théories subordinatianistes, même mettre en doute la grammaire grecque.

 

Les TJ traduisent Jean 1 :1 par « Au commencement la Parole était, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était un dieu.» (voir leur traduction de la Bible sur leur site officiel : http://watchtower.org/f/bible/)

 

(NB : Sur divers documents destinés au public, ils utilisent des crochets qu’ils placent autour du « un ». Cela démontre bien qu’ils ne sont pas sûrs de ce qu’ils affirment, ils veulent juste faire passer une idée sans avoir les moyens de convaincre.)

 

Leur argumentation porte sur l'absence d'article pour justifier le fait qu'il s'agirait d'un dieu et non de Dieu. En effet, le texte original est :

« en archê ên o logos kai o logos ên pros ton theon kai theos ên o logos »

 

logo signifie parole

theo signifie dieu

 

Nos amis TJ semblent vouloir ignorer la transposition de la dernière partie.  En effet, il est dit « theos ên o logos » !  La phrase est transposée (inversée) afin d'insister sur le terme theos et de rapprocher au maximum les termes theo (theon et theos selon déclinaison) pour ôter tout doute pour ceux qui voudrait imaginer qu’il s’agirait de deux theo différents.

 

En grec, lors d’une transposition, l’article défini du complément disparaît !

Pour ceux qui doutent, lisez les versets suivants où le terme theos, désignant le Dieu unique, n'a pas d'article non plus à cause d’une transposition :

 

Jean 1 :18 theon oudeis eôraken pôpote = personne n'a jamais vu Dieu

 

Tite 1 :16 : theon omologousin eidenai = Ils font profession de connaître Dieu

 

1Jean 4 :12 : theon oudeis pôpote tetheatai = personne n'a jamais contemplé Dieu

 

2Jean 1 :9 : pas o proagôn kai mê menôn en tê didachê tou christou theon ouk echei = Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n'a point Dieu

 

Tous ces versets parlent bien de Dieu et non d'un dieu. Ils sont exempts d'article dans des phrases transposées de la même manière. Même la Bible des TJ traduisent ces theos sans article par Dieu.  Etrange qu'ils ne font pas pareil pour Jean 1:1 ! D'autant plus étrange que dans le même chapitre à quelques versets d'écart (Jean 1 verset 1 et verset 18, ils changent la grammaire grecque : au verset 1 ils ne l'appliquent pas, au verset 18, ils l'appliquent)

 

Comparez aussi :

 

Jean 9 :5 phôs eimi tou kosmou = je suis la lumière du monde (pas d'article devant phos)

 

Jean 8 :12 : egô eimi to phôs tou kosmou  = je suis la lumière du monde (article devant phos)

 

Cet argument d'absence d'article pour justifier que la parole serait un dieu est donc caduc.

 

Désolé chers amis TJ !

 

Complément de grammaire :

Dieu se dit Theo et la terminaison indique la place dans la phrase !
Si l'on rajoute sigma (soit theos), le mot est au nominatif et devrait être, en principe, le sujet.
Si l'on rajoute nu (soit theon), le mot est à l'accusatif et devrait être l'objet direct.

 

Dans Jean 1:1, "la parole était avec Dieu" se dit "o logos ên pros ton theon"
pros=avec
ton= article "to" + n
theon = Dieu, à l'accusatif
NB:Il y a bien un article (to) pour dire qu'il s'agit de "Le Dieu".

 

"et la parole était Dieu" se dit "kai theos ên o logos". C'est une phrase transposée avec un verbe être, d'où les deux mots sont au nominatif (logo+s et theo+s) et c'est l'article "o" qui indique qui est le sujet. D'où l'impossibilité de mettre l'article au complément qui précède au risque de le prendre pour le sujet !

11/11/2008

David Wilkerson

wilkersonDavid Wilkerson est l'une des rares voix prophétiques encore en vie aujourd'hui. Ses messages sont puissants, décapants, sans compromission, et c'est pourquoi beaucoup aujourd'hui ne l'aiment pas et l'accusent d'être un "prophète de malheur". Parmi le corps des prophètes de renommée mondiale, il fut l'un des seuls à avoir reçu de la part du Seigneur un avertissement clair concernant la tragédie des Tours Jumelles de New York, plusieurs mois avant qu'elle ne se produise. L'Eglise devrait prendre au sérieux ses avertissements sur la dépression économique qui vient ainsi que sur les catastrophes mondiales que l'on pressent déjà venir. Leonard Ravenhill déclarait à son propos : "On me pose souvent la question suivante: David Wilkerson est-il un prophète? Eh bien, pas selon la classification de l'Ancien Testament, mais il en est sûrement un dans le cadre du Nouveau Testament. Je soutiens que Dieu l'a établi comme sentinelle sur notre nation (les Etats-Unis). [David] voit l'Eglise de Jésus-Christ blessée, violée et pillée; il sonne la trompette de Dieu pour nous faire voir le péché et l'incrédulité qui ont provoqué cette situation.(...) Un jour, je l'ai vu entrer dans mon bureau en chancelant; ses lèvres tremblaient et les larmes remplissaient ses yeux pendant qu'il me disait: 'Len, c'est à peine si j'ose mettre sur papier et publier le message que le Seigneur m'a donné'. Il l'a fait quand même, et je dois dire que j'en suis extrêmement heureux." Avec ses cheveux grisonnants, David Wilkerson est un homme de Dieu désespérément brisé par la condition de l'Eglise. Le message qu'il nous livre ces dernières années est celui d'un appel à la sainteté et à la prière d'agonie en faveur d'un monde mourant. Ceux qui recherchent réellement le Seigneur reconnaîtront dans ce serviteur la voix de Dieu, du Père pleurant sur un monde en flammes et sur Son Eglise dévastée par la désolation. Aurons-nous des oreilles et un coeur pour entendre les pleurs de Jésus et Lui dire, à notre tour : "Seigneur Jésus, fais de moi un homme, une femme qui pleure" ?

 

David Wilkerson est le pasteur qui a fondé l'église Times Square Church. Il est l'auteur de plus de trente livres qui sont source d'inspiration. Il est peut-être le mieux connu pour les premiers temps de son ministère consacrés à de jeunes drogués et des membres de gangs de Manhattan, Bronx et Brooklyn, tel que le relate 'La Croix et le Poignard ". La Croix et le Poignard a été diffusé à plus de quinze millions d'exemplaires en trente-cinq langues depuis 1963 et en 1969 un film de cinéma du même titre est sorti. Teenager Challenge, le ministère que David Wilkerson a initié, continue à atteindre les jeunes désespérément dérangés dans le monde entier à travers plus de deux cents centres qui sont maintenant autonomes et financièrement indépendants. Son programme de restauration des drogués, fondé sur des bases bibliques, a été reconnu comme l'une des actions les plus efficaces parmi celles du même type.

 

 Comment tout cela a commencé

Par David Wilkerson

 

"Toute cette étrange aventure débuta une nuit alors que j'étais assis dans mon bureau lisant le magazine Life. Je tournai simplement une page et à première vue rien ne semblait m'intéresser. La page montrait un dessin au stylo d'un procès ayant lieu à New York, à plus de 500 kilomètres de ma maison en Pennsylvanie rurale. Je n'avais jamais été à New York et je n'avais jamais voulu y aller, sauf peut-être pour voir la Statue de la Liberté. Je commençai à tourner à la page suivante. Mais alors que je le faisais, quelque chose attira mon regard. C'était les yeux d'un visage qui figurait sur le dessin - un garçon. C’était l'un des sept garçons jugés pour meurtre. Je rapprochai le magazine de mes yeux afin de mieux voir. L'artiste avait dépeint un air de confusion, de haine et de désespoir dans les traits du jeune garçon. Soudainement, je commençai à pleurer. "Qu'est-ce qui m'arrive ?" me demandai-je, chassant précipitamment une larme. Ensuite, je regardai l'image plus attentivement. Les garçons étaient tous des adolescents. C'étaient les membres d'un gang surnommé les Dragons.

 

Au-dessous de l'image il y avait le récit qui racontait comment ils avaient été à High bridge Park à New York lorsqu'ils attaquèrent et tuèrent brutalement une victime de polio de quinze ans nommée Michel Farmer. L'histoire me révolta. Elle fit littéralement tourner mon estomac. Dans notre petite ville de montagne, de telles choses sembleraient avec bienveillance incroyables. Pourtant, je fus ahuri par la pensée suivante qui surgit dans mon esprit. Elle vint sur moi en coup de vent, comme d'un autre endroit: "Va à New York pour aider ces garçons." La pensée me fit sursauter. "Je serais un imbécile si je le faisais" raisonnai-je. "Je ne connais rien des gosses comme eux. Et je ne veux rien en savoir." C'était inutile. L'idée ne partait pas. Je devais aller à New York. Et je devais le faire immédiatement, tandis que le procès était toujours en cours."

 

Le 28 février 1958, après ce qu'il croyait être la direction divine de Dieu, le pasteur David Wilkerson s'aventura dans une salle de tribunal de New York. Le pasteur d'une petite assemblée de la Pennsylvanie rurale voulut rencontrer les sept adolescents accusés qui étaient jugés pour le meurtre de Michel Farmer. Mais le juge présidant la séance jeta brusquement le pasteur hors de la cour, lui refusant l'accès aux garçons. Des années plus tard, cependant, le pasteur Wilkerson rencontrerait les jeunes hommes dans la prison. Ce jour-là, il fut refusé à David Wilkerson l'occasion de partager avec ces garçons le message brûlant de l'amour de Dieu et Sa puissance de changer des vies. Mais le pasteur continua à retourner à New York pour partager la Bonne Nouvelle avec d'autres jeunes.

 

Teen Challenge et Campagnes d'Evangélisation pour la Jeunesse

Dans les mois qui suivirent sa première visite à New York, le pasteur Wilkerson continua à effectuer des voyages dans la ville. Il passa des jours entiers à prier tandis qu'il marchait dans les rues, partageant l'amour de Dieu avec quiconque l'écoutait. Il organisa des rassemblements pour la jeunesse dans des auditoriums et des théâtres, accueillant des membres de gang, des drogués et des alcooliques qui venaient pour entendre un message d'espoir.

 

En 1959, il démissionna de son pastorat en Pennsylvanie et vint s'installer avec sa famille à New York, où il fonda le ministère de Teen Challenge (connu initialement sous le nom de Teenage Evangelism). Depuis lors, Teen Challenge touche, dans le monde entier par ses 490 centres, des adolescents et des adultes vivant sous l'addiction d'habitudes contrôlant leurs vies. Le programme de réhabilitation des drogués pratiqué par le ministère et fondé sur des bases bibliques, fut reconnu comme l'une des actions les plus efficaces de son espèce.

 

Une étude effectuée par l'Institut National d'Abus de Drogue du gouvernement américain établit un taux de guérison à Teen Challenge de 86 pour cent. Beaucoup de participants au programme dont d'anciens drogués, des alcooliques, des membres de gang, des prostituées et autres - furent non seulement réhabilités, mais servent aujourd'hui le Seigneur en tant que ministres ou missionnaires. Le succès phénoménal de Teen Challenge produisit une avalanche d'invitations de la part des églises à travers tout le pays, qui cherchèrent à avoir le pasteur Wilkerson comme orateur aux réunions de jeunesse. Les demandes affluèrent de la part de dirigeants civiques, de fonctionnaires dans des établissements scolaires, de célébrités nationales, de ministres de l'Evangile, de présentateurs d'émissions de télévision et de nouveaux médias de toutes sortes. C'est ainsi que commencèrent les Campagnes d'Evangélisation pour la Jeunesse de David Wilkerson en 1967, un ministère d'évangélisation qui a pour objectif d'atteindre directement les membres les plus indigents de la population, leur offrant de l'aide tant pour le corps que pour l'âme. Il sentit aussi le besoin d'atteindre les adolescents qu'il appelait "goodniks" - les enfants de familles aisées qui s'agitent à force de s'ennuyer - pour les empêcher d'être attirés dans une vie d'esclavage exercé par la drogue, l'alcool, la violence ou l'anarchie.

 

La Croix et le Poignard

L'histoire des premières années du ministère du pasteur Wilkerson à New York est racontée dans "La Croix et le Poignard". Le livre, qui fut publié en 1963, est devenu un succès et a été distribué à plus de 15 millions d'exemplaires dans plus de 30 langues. En 1969, un film de cinéma du même titre fut produit, mettant en scène Pat Boone dans le rôle de David Wilkerson et Erik Estrada dans le rôle de Nicky Cruz, l'adolescent membre de gang dont la vie avait été radicalement transformée par Christ. Le film relatait de nouveau l'histoire inoubliable des actes de la charité pleine de tendresse et de l'amour éternel de Dieu pour les adolescents de New York, à travers le ministère du pasteur Wilkerson. Aujourd'hui, le livre continue à être un classique à succès et le film est encore regardé par des milliers de gens dans le monde entier. La conversion de Nicky Cruz fut le résultat des prières ardentes de David Wilkerson. Nicky raconte ainsi son expérience de la conversion :

 

"L'amour est la clé. C'est facile à dire, mais je crois que ces mots auront le même effet sur des cœurs solitaires qu'ils ont eu sur le mien. Oui, j'avais besoin de quelqu'un qui m'aimerait tel que j'étais, un jeune voyou dans les rues de New York. Non, il m'était impossible d'aimer quiconque avant de me sentir aimé moi-même et en sécurité. Si l'on m'avait vraiment aimé et accepté tel quel, il y a bien des chances que je ne me serais pas senti si seul. Belles suppositions que tout ceci pour les milliers de personnes solitaires qui ne voient aucun espoir d'amour dans leurs vies.

 

Par exemple, les jeunes dans les gangs de New York de douze à dix-huit ans proviennent en général de parents alcooliques, de prostituées, ou de gens très pauvres qui ne voulaient pas d'eux en premier lieu. Ils sont entrés dans le monde sans avoir été désirés. Très jeunes ils se sont sentis réprouvés pour des raisons qu'ils ne pouvaient comprendre, et les cicatrices du rejet dont ils furent victimes s'approfondirent avec chaque année qui passait. Qui peut aimer ces inadaptés? Qui veut les aimer?

Il n'existe dans le monde entier qu'une seule perspective d'espoir pour ces gens. Passons maintenant à un point de vue plus large. Peu 'importe le degré d'amour ou de rejet que nous connaissions, la condition la plus solitaire que l'humanité connaisse est celle qui consiste à être privé de Dieu. Oui, l'amour est bien la clé. L'amour de Jésus Christ, dont je ne savais rien, était mon seul espoir. Mais, pour que cet espoir devienne réalité, il a fallu qu'il y ait de l'amour dans le cœur d'un être humain, qui est entré dans mon univers obscurci pour traduire ce message en termes que je puisse comprendre.

 

Cela s'est produit ainsi…

 

"Nicky, Jésus t'aime."

 

Trois fois, j'avais entendu cette déclaration de mauvaise augure, émanant d'un homme que nous surnommions tous "le pasteur maigrichon". Je connaissais son véritable nom. La première fois que je l'avais aperçu à l'école située juste en face de mon appartement, il s'était dirigé droit vers moi, en présence d'une multitude constituée par des membres de gangs; il avait tendu la main en disant: "Nicky, je m'appelle David Wilkerson. Je suis un pasteur de Pennsylvanie".

 

Je m'étais contenté de le regarder d'un air fixe et de dire: "Allez au diable, pasteur".

 

Sans se laisser démonter, cette petite mauviette chétive avait continué: "Je suis venu te parler de Jésus, Nicky. Il t'aime vraiment".

 

J'eus la sensation d'un animal piégé sur le point d'être mis en cage. Derrière moi, il y avait la foule. Devant moi, il y avait le visage souriant de cet homme maigrichon qui parlait d'amour. Personne ne m'aimait. Personne ne m'avait jamais aimé. Alors que je me tenais là, debout, mes souvenirs remontèrent dans le passé pour s'arrêter aux jours lointains, où j'avais entendu ma mère me dire: "Je ne t'aime pas, Nicky". Je pensais : "Si ma propre mère ne m'aime pas, alors personne ne m'aime, ou ne m'aimera jamais."

 

"Approche-toi de moi, pasteur, et je te tue," m'étais-je écrié en 'reculant pour retrouver la protection de la foule. J'avais peur et je ne savais pas quoi faire.

 

Ma seconde rencontre avec lui eut lieu le même jour; peu après la première. Effrayé, je me précipitai à travers la foule, j'empoignai ma petite amie Lydia, et m'éloignai de l'école dans la rue St Edward. Une fois en sécurité dans le sous-sol, où les Maus-Maus passaient leur temps, je mis le tourne-disques à plein volume, et me mis à danser avec Lydia. Pourquoi ne parvenais-je pas à couvrir le son de ces trois petits mots stupides: "Jésus t'aime"?

 

Bientôt, je me rendis compte qu'il y avait quelqu'un à la porte. En levant les yeux, j'aperçus le même pasteur maigrichon à l'entrée. Dans ce sous-sol crasseux, sa présence en chemise blanche, costume et cravate impeccables, paraissait vraiment déplacée.

 

"Où est Nicky?" demanda-t-il à un des garçons.

 

En faisant un signe de tête dans ma direction, Israël, mon meilleur ami s'empressa de quitter la pièce. Wilkerson la traversa comme si elle lui appartenait. Le visage éclairé d'un grand sourire, il avança encore la main dans ma direction et dit: "Nicky, je voulais simplement te serrer la main…"

 

Sans lui laisser le temps de finir, je le frappai durement au visage. Puis, je lui crachai dessus.

 

"Nicky, on a aussi craché sur Jésus", poursuivit avec obstination cette personne.

 

"Sortez d'ici !", hurlai-je, et je le poussai vers la porte.

 

Avant de partir, il dit : "Nicky, je veux simplement te dire encore que Jésus t'aime."

 

"Sortez d'ici, imbécile de prêtre. Vous ne savez pas de quoi vous parlez." Je hurlais à pleins poumons.

 

"Je vous donne vingt-quatre heures pour déguerpir des lieux, ou sinon je vous tuerai !"

 

En se dirigeant vers la porte, tout en souriant, il répéta avec calme: "Souviens-toi, Nicky, Jésus t'aime."

 

Ce cinglé ne savait-il pas que je pouvais vraiment le tuer? Je le regardai s'éloigner sur le trottoir. Il n'est pas près de m'effrayer, pensai-je. Personne n'est près de m'effrayer. Mais tout ce que je parvenais à entendre dans mon esprit, c'était la voix de ce pasteur maigrichon qui répétait sans cesse: "Nicky, Jésus t'aime"

 

Ma troisième rencontre avec lui eut lieu le lendemain matin de bonne heure. Toute la nuit, je m'étais tourné et retourné dans mon lit en regardant le plafond. J'avais fumé cigarette sur cigarette. Je n'arrivais pas à me reposer. Je ne pouvais dormir. Je fis tout pour faire taire cette voix, mais ces mots me résonnèrent dans la tête pendant toute la nuit. "Nicky, Jésus t'aime. Jésus t'aime". Enfin, j'allumai la lumière et consultai ma montre: 5 heures du matin. Inutile de continuer à essayer de m'endormir. Je me levai, m'habillai, ramassai mes cigarettes, descendis les trois étages, et ouvris la porte d'entrée du bâtiment.

 

Le ciel commençait à se colorer de gris. De loin, je percevais les bruits de la grande ville, qui s'éveillait en baillant et s'étirait. Je m'assis sur les marches, et me pris la tête entre les mains. "Jésus t'aime… Jésus t'aime… Jésus t'aime."

 

Une voiture s'arrêta et une portière claqua en se fermant. Lorsque ma tête lasse se releva, et que mes yeux fatigués se concentrèrent, le même pasteur maigrichon se tenait devant moi.

 

Il plaça la main sur mon épaule, et sans se départir de son sourire, il me dit: "Salut, Nicky!

 

Tu te souviens de ce que je t'ai dit hier soir? Je voulais venir te dire une fois encore, en passant, que Jésus t'aime".

 

J'en avais assez. Je me relevai d'un bond et essayai de lui donner un coup de poing. Il recula hors de ma portée; je lui jetai un regard flamboyant de colère, comme un animal prêt à bondir. Wilkerson me regarda droit dans les yeux et me dit: "Tu pourrais me tuer, Nicky. Tu pourrais facilement me couper en mille morceaux et les étaler dans la rue, mais chaque morceau crierait encore que Jésus t'aime".

 

Privé de tout moyen de défense, je le regardai fixement.

 

"Tu as peur, n'est-ce pas, Nicky? Tu en as assez de ton péché, et tu es solitaire." Il parlait tranquillement, mais avec grande force et conviction. "Jésus t'aime quand même", ajouta-t-il.

 

Comment savait-il que j'étais solitaire? C'est tout juste si je le savais. Quand il parlait de péché, je ne savais pas à quoi il faisait allusion et j'avais peur d'admettre ma crainte. Mais comment savait-il que j'étais solitaire? Le gang était toujours avec moi. J'avais toutes les filles que je pouvais désirer. Les gens avaient peur de moi. Lorsqu'ils me voyaient arriver, ils descendaient sur la chaussée pour m'éviter. J'avais été le chef du gang. Comment était-il possible à quiconque de penser que j'étais solitaire? Et cependant, je l'étais. Et à présent ce pasteur le savait.

 

"Vous vous figurez que vous allez me changer aussi facilement que ça?" fis-je, en faisant claquer mes doigts. Ignorant ma remarque insolente, il poursuivit comme s'il n'y avait eu aucune interruption. "Nicky, tu n'as pas beaucoup dormi la nuit passée, n'est-ce pas?"

 

Abasourdi, je me demandai comment il savait cela. "A dire vrai, tu sais, je n'ai pas beaucoup dormi la nuit dernière moi non plus, poursuivit Wilkerson. Je suis resté éveillé la plus grande partie de la nuit à prier pour toi. Et je veux te répéter, Nicky, que quelqu'un s'intéresse vraiment à toi. C'est Jésus. Il s'arrêta quelques instants, puis ajouta avec un air de conviction et un ton d'autorité. Le jour est proche, Nicky, où l'Esprit de Dieu va te prendre en main, et où tu vas cesser de t'enfuir pour accourir vers lui."

 

Au fond de mon cœur, je savais qu'il disait la vérité. Je savais aussi que je me battrais jusqu'au bout. Je ne pouvais pas m'en empêcher. J'avais été un bagarreur pendant trop longtemps pour abandonner la partie si rapidement.

 

Sans dire un mot, je me levai, lui tournai le dos, pénétrai dans le bâtiment encombré d'ordures, et refermai la porte derrière moi. Après avoir gravi l'escalier conduisant à ma chambre et y être entré, je m'assis sur mon lit et regardai par la fenêtre.

 

"La vie a-t-elle vraiment une autre signification que tout ceci? Est-ce que quelque chose, ou quelqu'un, est capable de noyer cette solitude insupportable?" Je cherchai plus avant en moi, mais aucune réponse ne se faisait jour. Vue de l'extérieur, la vie continuait comme avant, mais je savais que tout avait changé et que mon existence ne serait plus jamais la même.

 

Deux semaines passèrent, sans que je revoie Wilkerson, mais ses paroles perçantes continuaient à essayer d'entrouvrir mon cœur fermé. Je me mis à me douter qu'Israël, mon meilleur ami dans le gang, voyait en secret ce pasteur détesté. Il ne cessait de me rabattre les oreilles à son propos. Toutes les fois que je voyais Israël, il disait quelque chose à propos de Dieu.

 

Vers le milieu de cet été torride, Israël vint m'annoncer une grande réunion que Wilkerson organisait à l'arène St Nicholas. En fait, Wilkerson en avait parlé à Israël, et il avait personnellement invité les Maus-Maus à s'y rendre. Il allait envoyer un car pour nous amener, et nous réserverait une section spéciale aux premiers rangs. Israël et moi venions en tête du défilé, et tout le monde se retournait pour voir quelle était la cause de cette perturbation. Nous étions "sur scène" et nous en profitions au maximum.

 

Le chahut éclata bientôt sans retenue au sein de cette foule. L'arène était presque pleine et, en regardant autour de moi, je vis partout des membres appartenant à des gangs rivaux. Une bataille rangée était possible. Une chose était certaine, je ferais de mon mieux pour la favoriser.

 

Lorsque l'on se mit à jouer de l'orgue, plusieurs des gars et des filles qui se trouvaient dans les premiers rangs grimpèrent d'un bond sur la scène et commencèrent à se donner en spectacle: les filles en roulant des hanches à qui mieux mieux au rythme de la musique, et les garçons en dansant le boogie-woogie autour d'elles. Des applaudissements déchaînés, des sifflements et des cris d'approbation remplirent le lieu. La situation devenait incontrôlable.

 

A cet instant précis, une fille se dirigea vers le centre de la scène, et se tint derrière un microphone en attendant que le bruit s'atténue. Il s'amplifia au contraire. La fille se mit à chanter malgré tout, en dépit du fait qu'il était impossible de l'entendre. Elle termina sa chanson et quitta nerveusement la scène.

 

Alors Wilkerson apparut et s'avança vers le micro. Une accalmie momentanée, due à l'attente, s'abattit sur la foule, et il en profita vite pour commencer à parler: "Aujourd'hui, je vais demander à mes amis, les Maus-Maus, de recueillir l'offrande."

 

Je ne pouvais en croire mes oreilles. Il était décidé à nous faire confiance, à nous, tout en connaissant notre mauvaise réputation en matière d'argent! Le public se mit à rire tout haut et à applaudir. Cela allait être la plus grosse blague de toutes.

 

Me relevant d'un bond, je fis signe à certains des types du gang. "Allons-y", leur intimai-je d'un geste. Six d'entre nous montèrent les escaliers pour aller s'aligner en face du devant de la scène. Une grande boîte en carton ayant contenu de la glace nous fut distribuée à chacun, tandis que Wilkerson nous recommandait de nous tenir devant l'estrade pendant que les gens s'avançaient pour donner leur offrande.

 

"Lorsque ça sera fini, faites le tour derrière ce rideau" nous dit-il en nous le montrant du doigt, "et avancez vers la scène. Je vous y attendrai pour que vous m'apportiez l'offrande." .

 

Mon premier mouvement fut de prendre l'argent et de disparaître derrière ces rideaux. Ce serait de l'argent facilement gagné et en outre, tout le monde s'y attendait Cependant, un sentiment étrange commençait à me saisir au fur et à mesure que les gens, en défilé ininterrompu, remontaient l'allée centrale et les bas côtés pour venir déposer leur offrande, de l'argent qu'ils n'étaient pas obligés à donner dans les cartons. Je ne me souvenais pas que l'on m'ait déjà fait confiance pour quoi que ce soit, pas même lorsque j'étais petit. Quelqu'un avait confiance en moi maintenant, et cette confiance allumait une étincelle en moi. Au fur et à mesure que l'étincelle se faisait plus chaude, elle touchait mon cœur, et pour la première fois depuis des années, je me sentis bonne conscience. Ce sentiment était agréable.

 

Ce fut bien mieux lorsque je m'avançai vers la scène pour tendre l'argent à Wilkerson. "Merci, Nicky, je savais que je pouvais compter sur toi." Wilkerson sourit en me prenant le carton des mains. Le fait de choisir le bien plutôt que le mal semblait comporter sa propre récompense.

 

J'étais étonné.

 

Wilkerson se mit à prêcher. Au début je ne pouvais pas entendre ce qu'il disait. J'étais trop occupé par la sensation de chaleur intérieure qui semblait s'étendre à tout mon être, et pendant un certain temps la nouveauté de cette expérience absorba complètement mon attention.

 

Soudain, cependant, je commençai à entendre. Lorsque Wilkerson m'avait tout d'abord dit que Jésus m'aimait, je ne savais pas vraiment qui était Jésus. Maintenant, il racontait l'histoire de Jésus-Christ. C'était la première fois de ma vie que j'entendais cette histoire, d'où Il venait, ce qu'Il avait fait, la guérison des malades, comment Il avait redonné la vue aux aveugles, nourri les multitudes, comment on L'avait rejeté, comment Ses ennemis avaient payé quelqu'un pour le poursuivre, comment on L'avait crucifié. J'étais captivé! Je me mis à revivre la vie de Jésus, peu conscient de la présence de qui que ce soit dans cet auditorium, hormis Jésus et moi! Comme je haïssais ces crapules qui l'avaient trahi et tué! Je voulais me battre pour Jésus-Christ, tuer ses bourreaux.

 

Pour la première fois, je pris pleinement conscience du fait que moi, je méritais la mort, mais que Lui méritait la vie. Il n'était que pureté, honnêteté, vérité, et moi, j'étais un menteur, un bon à rien, un rejeté, un moins que rien. Le Saint-Esprit commença quelque chose en moi, toute l'atmosphère était chargée d'une puissance qui me fut insupportable.

 

Puis j'entendis une voix qui semblait venir d'un autre monde dire que les Maus-Maus étaient prêts à se battre. "Pas de panique, dis-je, d'un ton bourru. Personne ne va se battre maintenant". Après un moment, j'eus l'impression que quelqu'un d'autre à l'intérieur de moi ajoutait: "Cet homme a raison. Ça m'échappe, mais nous allons écouter". Tout le monde se rassit.

 

Je regardai tout autour de moi, et la gloire du Seigneur semblait avoir subjugué toute l'atmosphère. St Nicholas était une grande salle que l'on utilisait principalement pour les matches de catch et de boxe, mais, à présent, on aurait dit que Dieu avait pénétré avec tous Ses anges et avait exercé Son autorité dans ce lieu, en chassant toutes les forces mauvaises qui y résidaient. On voyait des chrétiens commencer à s'unir, des têtes se pencher dans la prière, et des mains se tendre vers d'autres mains. Comme l'action du Saint-Esprit se faisait manifeste, on se mit à prier pour David Wilkerson, qui cherchait ses mots.

 

"Il est ici, Il est ici," disait-il. Et chaque personne présente dans cette immense arène le savait. Il venait tout juste de parler de l'amour que Dieu avait manifesté en envoyant son Fils mourir pour nous. "Nous nous plaignons pour le moindre petit tort que l'on nous cause, déclara-t-il avec force. Pensez à Jésus. Il ne fit jamais le moindre mal à personne, cependant Il reçut une couronne d'épines sur la tête et porta sur le dos une lourde croix. Il aurait pu appeler dix mille anges à Sa rescousse s'Il l'avait voulu. La seule fois où Il a ouvert la bouche après avoir été cloué sur cette croix, cela fut pour pardonner à un voleur qui se trouvait à Ses côtés et qui méritait la mort. Aujourd'hui, tu seras avec moi dans le Paradis, a-t-Il dit à ce voleur coupable. Jésus était meurtri dans Son corps, cependant, en mourant, ce fut de nous qu'Il s'inquiéta."

 

Une force d'une puissance inconnue agissait en moi, et je semblais entraîné malgré moi par un courant auquel je ne parvenais pas à résister. Je ne pouvais contrôler mes émotions, mes actions, mes pensées, ni même mes paroles. Je n'avais pas la moindre idée de ce qui se passait en moi.

 

Puis, j'entendis Wilkerson parler de la repentance. A cet instant-là, je vis à nouveau toute ma vie défiler devant mes yeux. Je me sentais presque détaché des scènes qui se projetaient devant moi, et cependant je savais que ce n'était pas le cas. Je fermai les yeux en voyant les mensonges que j'avais dits, la souffrance que j'avais infligée à d'autres personnes, les vols que j'avais commis, les luttes sanglantes, les agressions à coups de couteau, les filles, la luxure, les coucheries, la haine que j'avais ressentie pour mes parents. Mes parents!

 

"Comme cette vie humaine est dure lorsqu'on n'a pas de but pour vivre," pensai-je. A ce moment, j'essayai de comprendre pourquoi ma mère m'avait détruit par sa haine. Puis soudain je compris que durant tout ce temps je m'étais trompé, que le portrait que j'avais fait d'elle devant tout le monde était faux, et cela me laissa bouche bée.

 

J'entendais tout autour de moi les gens pleurer, et Israël, qui se trouvait à côté de moi, se mouchait bruyamment. Quelque chose de vraiment mystérieux se produisait. Wilkerson dit avec un nouveau ton d'autorité dans la voix: "Que ceux qui veulent recevoir Jésus-Christ pour être changés se lèvent et s'avancent."

 

Sur le champ, Israël se leva d'un bond, en annonçant: "Les gars, je m'avance. Qui est-ce qui vient avec moi?" Vingt-cinq ou trente Maus-Maus répondirent à cet appel. .

 

"Viens donc, Nicky," m'implora-t-il, comme je restais assis.

 

D'un geste de tête négatif, je fis non. Israël continua à insister, et finalement je me levai et descendis l'allée centrale en compagnie des autres.

 

Lorsque nous sommes arrivés devant, les larmes ruisselaient sur le visage d'Israël, alors qu'il disait à Wilkerson: "Je veux que vous priiez pour moi. Je veux recevoir Christ dans ma vie". Wilkerson congédia l'assemblée et nous emmena au sous-sol pour prier avec nous.

 

Tandis que Wilkerson priait pour tout le groupe, je l'observais les yeux ouverts. Je pouvais ressentir sa sincérité, sa compassion et sa tendresse. Il était clair qu'il aimait vraiment Jésus-Christ, et que l'amour de Jésus parvenait jusqu'à nous. Ce type n'avait rien d'un charlatan.

 

"Nicky, je prie pour toi jour et nuit depuis quinze jours, me dit enfin Wilkerson. Permets-moi de prier avec toi. Jésus désire t'aider, ôter ta solitude, vivre en toi, te rendre fort, t'amener à t'aimer et même à aimer tes ennemis." .Ces paroles furent trop fortes pour moi. J'avais envie de pleurer, mais je me mordis les lèvres afin que la souffrance m'empêche de répondre. Je me tournai délibérément avec l'intention de partir, mais, à ce moment précis, le Saint-Esprit s'empara complètement de moi.

 

Quinze ou seize de ces types, des durs à cuire, des vicieux, que je n'avais jamais vus dans un moment de faiblesse, tombaient à genoux et pleuraient. Je jetai un coup d'œil à Carlos, ce bagarreur sanguinaire, insensible, vicieux, qui n'avait jamais ressenti de compassion pour personne et voilà qu'il pleurait et appelait:

 

"Jésus, Jésus, Jésus." Puis je jetai un bref coup d'œil à Israël, qui semblait noyé dans ses propres larmes. Je dis à mon meilleur ami: "Qu'est-ce qui ne va pas?

 

"Je viens de donner ma vie à Jésus, Nicky, et je ne me sens plus seul, dit Israël, le visage rayonnant. Je me sens si bien, Nicky."

 

Je commençai à me sentir envieux. "Je ne me sens plus seul" , avait dit Israël. Ma propre solitude se mit à me peser lourdement, et une force formidable s'empara de moi. D'un seul coup, je tombai à genoux et me mis à pleurer. Je n'avais pas pleuré depuis l'âge de huit ans, mais à présent, le barrage se rompit, les vannes s'ouvrirent, et ce fut littéralement une averse de larmes qui me coula sur les joues. Mon cœur se sentait puni par tout un fardeau de culpabilité, et je me sentais honteux, embarrassé, accablé. Je me couvris le visage afin que personne ne me voie pleurer, mais les larmes roulèrent entre mes doigts, me lavant à la fois le visage et les mains. J'avais si mal à la poitrine que je pouvais à peine respirer. Je me sentais indigne. En sanglotant, je sentis tout mon univers s'effondrer, mais en même temps je me rendis compte que quelqu'un le reconstruisait à neuf, le restaurait. C'était comme si l'on m'avait transporté dans la salle d'opération, étendu sur le billard et endormi; Jésus avait pratiqué une incision et m'avait ouvert la poitrine, Il avait ôté mon cœur ancien pour le remplacer par un cœur nouveau.

 

La paix la plus merveilleuse que j'aie jamais connue remplit ce cœur nouveau, et bien que la journée fût lourde et chaude, de l'eau glacée semblait se déverser sur moi, et je me sentis rafraîchi. Mon esprit fut guéri. Instantanément, tous les souvenirs de mon passé furent purifiés, et j'eus l'impression que je venais tout juste de sortir du sein de ma mère et de renaître. Je m'écriai tout haut: "Je ne sais pas qui tu es, Jésus-Christ. Tu dis que tu m'aimes. Est-ce que tu m'aimes? Est-ce que tu m'aimes vraiment? Oh, Dieu, je ne crois même pas à l'amour. Je ne sais pas ce qu'est l'amour. Est-ce que tu es amour? Mon esprit est si embrouillé, mais je sais que tu es vraiment ici. Je ne sais quoi faire ni quoi dire. Tout ce que je peux te dire, c'est, est-ce que tu veux bien, s'il te plaît, m'aider, me pardonner, oh, pardonne-moi."

 

Puis, je sentis qu'Il me disait en mon for intérieur: "Oui, Nicky, je t'aime." Dans ce lieu même, Il me remplit d'un pardon et d'un amour que je n'avais jamais connus. Je me sentis si bien que je me mis à rire et à pleurer tout à la fois. Certains des gars coururent vers moi pour m'embrasser.

 

Je m'avançai enfin vers le pasteur, l'étreignis, et lui dis que je savais que Jésus m'aimait parce que je pouvais sentir Sa présence dans mon cœur.

 

"Oh, Nicky!, s'exclama David. C'est le paradis, c'est le royaume de Dieu. Tu ne vas plus jamais cheminer seul, tu ne vas plus jamais souffrir dans ton coin. Dieu est ton Père céleste, et Il sera avec toi dans tous les orages que tu traverseras, dans tous les doutes, toutes les craintes, tous les sentiments d'insécurité que tu connaîtras, Il sera là dans toutes les circonstances".

 

Avant que je ne quitte l'arène Saint Nicholas ce soir-là, qui remonte à tant d'années, David Wilkerson me donna une Bible, une grosse Bible qui semblait peser 10 kilos. Lorsque je sortis dans la rue, j'étais une personne toute nouvelle, avec Jésus dans mon cœur et une grosse Bible noire dans les bras."

 

(article Topchrétien)

09/11/2008

Athéisme : Une campagne de publicité athéiste prévue en janvier sur les bus de Londres

LONDRES, 28 oct 2008 (AFP) - Une campagne de publicité athéiste prévue en janvier sur les bus de Londres

 

Une campagne de publicité athéiste, proclamant "Il n'y a probablement pas de Dieu. Alors maintenant arrêtez de vous inquiéter et profitez de la vie", devrait s'afficher en janvier sur les bus londoniens, pour répondre aux publicités d'inspiration chrétienne.

 

L'initiative a été lancée par l'auteur de comédie britannique et journaliste Ariane Sherine, 28 ans, agacée d'être confrontée à des publicités chrétiennes sur les fameux bus rouges de la capitale, renvoyant à un site internet qui avertit les non-croyants qu'ils seront condamnés à passer l'éternité dans "les tourments de l'enfer".

 

Richard-Dawkins-2Après avoir dénoncé ce procédé dans une tribune dans le quotidien The Guardian, elle a proposé à chacun de ses lecteurs de faire don de 5 livres (3,25 euros) pour lancer des contre-publicités. Elle a ensuite obtenu le soutien de l'Association humaniste britannique (BHA) et du scientifique et promoteur de l'athéisme Richard Dawkins.

 

Le succès a été immédiat, les donations dépassant en seulement quelques heures l'objectif fixé de 5.500 livres.

 

"Nous voyons tant d'affiches promettant le salut grâce à Jésus ou nous menaçant de la damnation éternelle, que je suis sûre qu'une campagne de publicité sur les bus comme celle-ci sera perçue comme une bouffée d'air frais", a estimé Hanne Stinson, directrice générale de la BHA.

 

Cette campagne "fera réfléchir les gens et la réflexion est un anathème pour la religion", a jugé Richard Dawkins.

 

Un porte-parole de l'Eglise anglicane a fait valoir le droit de chacun à exposer ses idées, tout en remarquant que la foi chrétienne n'avait rien à voir avec l'ennui ou le fait de ne pas profiter de la vie, mais au contraire "nous libère pour mettre notre vie en perspective".

 

 

 

 

07/11/2008

"Le christianisme fait partie de notre héritage national"

"Le christianisme fait partie de notre héritage national"

 

kobia"Le christianisme fait partie de notre héritage national", déclare le Premier ministre indien au pasteur Kobia

par Anto Akkara (*)

 

Le Premier ministre indien Manmohan Singh a affirmé que "le christianisme fait partie de notre héritage national" à l'occasion de la visite que le pasteur Samuel Kobia, secrétaire général du Conseil œcuménique des Eglises (COE), lui a rendue le 18 octobre à sa résidence de New Delhi.

 

"Nous avons été très heureux d'entendre le Premier ministre indien nous dire cela", a déclaré le pasteur Kobia lors d'une conférence de presse tenue à la suite de cette rencontre.

 

Le commentaire du Premier ministre réfute les allégations des groupes nationalistes hindous qui qualifient le christianisme de "religion étrangère" pour justifier leurs attaques dirigées contre la communauté chrétienne indienne, qui représente 2,32% du milliard d'habitants que compte le pays.

 

En fait, le christianisme a une plus longue histoire en Inde que dans les bastions chrétiens d'Europe et d'autres régions occidentales. Comme le rapporte la tradition, c'est en 52 de notre ère que l'apôtre Thomas aborda au Kerala, sur la côte sud-ouest du pays, en compagnie de négociants en épices, posant ainsi au "pays des noix de coco" les bases d'une communauté chrétienne très vivante.

 

Au cours de l'audience d'une demi-heure accordée au secrétaire général du COE, le Premier ministre Singh a affirmé que le gouvernement de coalition (United Progressive Alliance) qu'il préside s'est engagé à "restaurer la normalité" et à mettre fin aux attaques dont les chrétiens sont victimes dans l'Etat oriental d'Orissa et dans d'autres régions du pays.

 

En réponse à la "vive préoccupation" exprimée par le pasteur Kobia face aux atrocités commises contre des chrétiens, notamment dans l'Orissa, M. Singh a rappelé que la Constitution indienne garantit à chacun "la liberté de pratiquer et de diffuser sa religion", affirmant à son interlocuteur que son gouvernement allait prendre des mesures pour rétablir la confiance au sein de la communauté chrétienne.

 

Le Premier ministre a en outre promis que le gouvernement fédéral offrirait une aide financière pour reconstruire les églises détruites ou endommagées et qu'il viendrait au secours des familles chrétiennes qui ont perdu leur logement et leurs biens du fait de ces violences.

 

Attaques contre les chrétiens

 

Dans l'Orissa, les violences antichrétiennes ont été déclenchées par l'assassinat du responsable hindou Swami Lakshmanananda Saraswati, commis le 23 août. Bien que des rebelles maoïstes aient revendiqué cet acte, des groupements hindous ont affirmé qu'il s'agissait d'un complot chrétien, car le notable assassiné, qui résidait à Kandhamal, avait mené une campagne vigoureuse contre les conversions au christianisme.

 

Au cours de ce déchaînement de violence, 54 chrétiens au moins ont été tués, tandis que plus de 5'000 maisons et 142 églises chrétiennes, ainsi que d'autres institutions, étaient pillées et incendiées par des fondamentalistes hindous de Kandhamal, où les chrétiens constituent plus de 20% des 500'000 habitants.

 

Comme des groupes de pillards hindous obligeaient des chrétiens à se convertir à l'hindouisme, plus des deux tiers des 100'000 chrétiens de Kandhamal durent se réfugier dans la jungle ou dans des camps d'accueil créés par le gouvernement, tandis que d'autres quittaient les régions rurales pour trouver refuge en ville.

 

"J'ai exprimé au Premier ministre la préoccupation de la communauté chrétienne internationale au sujet de la situation dans l'Orissa et d'autres régions", a déclaré le pasteur Kobia aux médias. "Nous voulons que le gouvernement garantisse la paix et rétablisse la confiance, afin que les chrétiens puissent rentrer dans leurs villages et y vivre sans crainte."

 

Le secrétaire général du COE a ajouté qu'il incombe au gouvernement Singh "de protéger les minorités religieuses", soulignant avec satisfaction que les autorités avaient, une semaine auparavant, convoqué une réunion du Conseil national de l'intégration pour examiner la situation et exercer des pressions sur le gouvernement de l'Orissa. En outre, le gouvernement fédéral a envoyé d'urgence plus de 6'000 soldats dans le district de Kandhamal, à la demande des autorités de l'Orissa.

 

Responsabilité de l'Etat

 

Dans le système indien, l'Etat fédéral a la responsabilité d'assurer la sécurité publique, et le gouvernement central peut démettre les autorités élues d'un Etat si elles se révèlent incapables de faire respecter la loi.

 

Cependant, les commentateurs politiques estiment qu'une mesure aussi rigoureuse serait "suicidaire" pour le gouvernement fédéral, car elle ferait le jeu des nationalistes hindous – qui y verraient la preuve d'une conspiration chrétienne visant à convertir l'Inde – alors que des élections nationales doivent se tenir ces prochains mois.

 

L'Etat d'Orissa est dirigé par une coalition qui inclut le parti nationaliste hindou BJP (Bharatiya Janata Party ou Parti du peuple indien); de nombreuses voix se sont élevées pour accuser ce gouvernement d'avoir fermé les yeux sur les violences concertées qui affectent les chrétiens depuis maintenant sept semaines.

 

Le pasteur Kobia a exprimé au Premier ministre indien sa préoccupation de voir "la réputation de laïcité" de l'Inde "entachée" par la poursuite des attaques dirigées contre les chrétiens. Le chef du gouvernement a déclaré que celui-ci n'épargnerait aucun effort pour assurer "la liberté de culte" des chrétiens dans l'Etat méridional de Karnataka, où des groupes hindous empêchent des communautés évangéliques ne disposant pas de lieux de culte de tenir leurs réunions de prière dans des salles louées.

 

Dialogue sur les conversions

 

Répondant à une question au sujet des conversions forcées, le pasteur Kobia a déclaré que "toute conversion est une affaire de conscience et de foi". Il a rappelé que le COE travaillait – en coopération avec des partenaires chrétiens – à l'élaboration d'un "code de bonne conduite sur la conversion" et qu'il est engagé dans des dialogues avec des représentants d'autres religions en vue de parvenir à un consensus au sujet de ce code, convaincu que la foi ne devrait pas être source de conflit entre les communautés.

 

"Les actes commis sont vraiment sanguinaires et les chrétiens sont massacrés comme des agneaux", a déclaré lors de la conférence de presse l'évêque méthodiste Tharanath Sagar, président du Conseil national des Eglises de l'Inde (NCCI). L'évêque Sagar, membre du Comité central du COE, faisait partie de la délégation qui a rencontré le Premier ministre, délégation qui comprenait également Mathews George Chunakara, responsable du programme du COE pour l'Asie, et P. J. Kurien, membre éminent du Parlement indien et fidèle de l'Eglise Mar Thoma.

 

Des douzaines d'églises et de salles de prière ont été la cible de fondamentalistes hindous dans l'Etat de Karnataka et à Bangalore, sa capitale, où réside l'évêque Sagar. "Nous assistons en ce moment à une campagne systématique visant à déchirer le tissu social indien à des fins politiques", a déclaré l'évêque lors de la conférence de presse, "et les conversions ne sont qu'un prétexte servant à justifier les attaques contre les chrétiens."

 

Ces violences antichrétiennes généralisées s'inscrivent dans la perspective des élections nationales prévues pour le début de 2009. On estime qu'il s'agit d'une campagne concertée qui prend prétexte de prétendues conversions pour gagner la faveur des électeurs et renforcer la majorité hindoue au pouvoir.

 

(*) Anto Akkara, journaliste indépendant à Bangalore, Inde, est correspondant d'ENI (Ecumenical News International).

 

 

05/11/2008

Somalie : Ils risquent leur vie en choisissant Jésus

Somalie : Ils risquent leur vie en choisissant Jésus

mercredi 29 octobre 2008

 

breveon14628-1225290494 La scène a été enregistrée avec un téléphone portable et circule en Somalie et dans les pays voisins, terrifiant tous ceux qui voudraient se convertir au christianisme ou qui le sont déjà. Mohammed Mansuur avait 25 ans.

 

Il travaillait pour le Programme Alimentaire Mondial en Somalie. Issu d’une famille musulmane, il s’était converti au christianisme en 2005. Le 23 septembre dernier, il a été décapité dans le village de Manyafulka, à 10 km de Baidoa (sud ouest du pays). Après avoir kidnappé Mohammed, les militants extrémistes ont convié tous les villageois à ce qu’ils ont appelé « une fête ». Ainsi, de nombreux témoins ont assisté à la mort de Mohammed. Juste avant de le tuer, les meurtriers l’ont accusé d’être un apostat et un infidèle.

 

Des drames similaires auraient eu lieu dans la province somalienne de Lower Juba en juillet dernier, où des chrétiens, surpris en possession de bibles, ont été publiquement exécutés. Des familles entières ont fui vers le Kenya voisin, et même là, il arrive qu’elles soient poursuivies. Hassan y a trouvé refuge en 2005, après l’assassinat de sa sœur. Lui et sa famille ont été sauvagement agressés il y a deux semaines. « Nos frères et soeurs en Somalie sont abattus comme des chiens si on découvre qu’ils sont chrétiens. Les musulmans qui ont tué ma sœur veulent aussi me tuer moi et ma famille. Nous risquons nos vies en choisissant de suivre Jésus ». Malgré le danger, une petite église souterraine survit en Somalie.

 

  • Remercions Dieu pour ceux qui ont le courage de Le suivre dans ce pays.
  • Prions pour la famille de Mohammed Mansuur et celle d’ Hassan.
  • Prions pour que l’Eglise souterraine ait la force et les moyens de résister. Qu’elle devienne un facteur de stabilité dans le pays.

 

 

Portes Ouvertes

03/11/2008

Impact Madrid

Campagne de l'évangéliste Franck Alexandre à Madrid

Note personnelle :  Voir lien dans la colonne de droite Impact Madrid.  Cet événement fait suite à Impact Brussels en juillet 2006.  Le pasteur de notre église participe très activement à ces actions d'envergure.  Il y en aura d'autre les années prochaines.

 

franck_alexandreL’équipe Gospel-Vision vient de rentrer de Madrid où elle vient de participer à une action d’évangélisation organisée dans le cadre de la PEF (Pentecostal European Fellowship). Du 21 au 25 octobre 2008, la structure mobile Gospel Vision a pris place sur la place publique au cœur de Madrid, la capitale espagnole. Des équipes de jeunes provenant de plusieurs pays ont contribué à cette effort de proclamation.

 

Avec des sketchs, des mimes, des danses, du Gospel et l’annonce de l’Evangile, ces jeunes se sont montrés courageux et audacieux. Nous sommes fiers de cette jeunesse qui aspire à voir l’Europe se tourner vers Jésus. En 5 jours, ils ont pu s’adresser à des centaines de personnes ! La jeunesse bouge !

 

Dés son arrivée, le mardi soir, Franck ALEXANDRE a dynamiser les différentes équipes d’évangélisation à l’église Nueva Vida. Chaque jour, ces équipes se sont rendues dans les rues de Madrid afin d’établir des contacts avec la population. Des dizaines de cartes de décisions pour Christ ont été remplies et ce, dans la rue. Ceux qui ont rempli ces cartes ont bien compris qu’ils acceptaient de recevoir la visite d’un pasteur, le but étant de diriger les nouvelles âmes vers les églises locales.

 

Nous ne vous cacherons pas que nous avons fait face à de nombreux combats ! Il aura été extrêmement difficile d’obtenir les autorisations pour l’occupation du domaine public. Mais la prière persévérante a fini par payer ! Deux jours avant de prendre la route, nous avons reçu le feu vert des autorités espagnoles, soit le vendredi 17. Mais le lendemain, le samedi 18, la veille de partir, tout juste après avoir fait le plein des deux réservoirs, en quittant le parking de la pompe à essence, notre tracteur Volvo a embouti la voiture d’un jeune conducteur qui a eu l’imprudence de se placer au mauvais endroit. Situé dans un ’angle mort, notre chauffeur n’a pu éviter l’accident. Heureusement, pas de victimes, mais d’importants dégâts matériels occasionnés à cette voiture. Notre véhicule, quant à lui, pratiquement intact. Juste une retouche à faire au niveau de la peinture. Le véhicule a pu prendre la route et arriver à Madrid en temps et en heure. Ce sont aussi les aléas de l’évangélisation, beaucoup de combats et pas mal d’émotions !

 

Franck Alexandre tient tout particulièrement à remercier tous ceux qui prennent à cœur cette branche toute spéciale de son ministère, et ils sont de plus en plus nombreux. Un grand MERCI non seulement pour leur soutien dans la prière, mais aussi pour les dons dirigés qui nous sont parvenus.

 

Avec la tournée 2009 qui se profile, nous prions pour que le Seigneur nous accorde de nouvelles largesses au niveau des finances, ceci afin d’appréhender cette tournée dans les meilleures conditions. Notre seul désir : que des multitudes soient sauvées ! Et que la jeunesse fasse partie du projet ! En soutenant cette branche de notre ministère, vous offrez une plateforme de premier plan à ces jeunes. N’hésitez donc pas à nous contacter par retour de mail pour savoir comment apporter votre soutien.

 

Le projet d’une grande tournée dans les pays de l’Est se dessine !

 

Nous travaillons actuellement à la mise sur pied d’une tournée Gospel-Vision qui touchera plusieurs pays d’Europe. Nous sommes en contact avec, la Belgique, la Bulgarie, la Roumanie, l’Autriche, l’Ukraine, la Suisse et bien entendu, la France…

 

Nous travaillons déjà sur ce projet :

 

- Un couple de missionnaires français, basé en Ukraine, devrait nous servir de tête de pont pour plusieurs missions dans ce pays,

- Christian, un deuxième chauffeur vient de rejoindre notre équipe,(nous prions pour d’autres chauffeurs bénévoles, qualifiés et disponibles),

- Une missionnaire finlandaise devrait rejoindre notre équipe début janvier pour travailler à la consolidation de l’organisation de la tournée car cette action réclame un énorme travail de coordination.

 

Nous vous tiendrons régulièrement au courant au fur et à mesure de l’évolution du projet.

 

Au nom de tous ceux qui viennent de passer des ténèbres à l’admirable lumière du Christ, l’équipe Gospel-Vision vous remercie pour votre fidèle soutien.

 

Communiqué ED

photo_14
photo_6

 

01/11/2008

Humour

Un homme décède et va au paradis. Il arrive dans le bureau de St-Pierre, et remarque que les murs sont ornés d’une multitude d’horloges, intrigué il lui demande "dite-moi, à quoi servent ces horloges accrochées contre vos murs ?", et le saint homme de lui répondre : "ce sont les horloges du mensonge, lorsqu’une personne dit un mensonge, son horloge personnelle avance d’une heure.

 

Voici par exemple celle de mère Teresa, elle est bloquée sur midi, donc elle n’a jamais dit de mensonge. Voici celle de Martin Luther King, elle marque deux heures, donc il a prononcé deux mensonges dans sa vie."

 

L’homme observe les différentes horloges et demande : "je ne vois pas celle du président Bush ?". St-Pierre "Elle se trouve dans le bureau de Jésus, il l’utilise comme ventilateur !"

Un homme marche sur une plage de Californie et rencontre Dieu. Devant son incrédulité, Dieu décide de lui montrer un miracle : « pour te prouver que tu n’as pas une hallucination quel miracle veux-tu que j’accomplisse ? »

 

L’homme y pense un peu et dit : « J’aimerais que tu construises une autoroute jusqu’à Hawaii parce que j’ai peur de voyager en avion ». Dieu répond que cela ne peut se faire, c’est impossible technologiquement à cause de la profondeur de l’océan et la distance séparant Hawaii de la Californie. Alors Dieu demande à l’homme de faire une autre proposition.

 

L’homme y pense un peu et dit, tout enthousiaste, qu’il aimerait comprendre les femmes.

 

Dieu lui répond alors : « Est-ce que tu veux ton autoroute à 2 ou 4 voies ? »

 

Moralité : rien n’est impossible à Dieu !

Un homme glisse sur le bord d’un ravin. Il tombe mais réussit à s’accrocher à une touffe d’herbe. Il reste suspendu dans le vide.

 

Terrorisé il lève les yeux au ciel et crie : "Au secours ! Y-a-t-il quelqu’un qui puisse m’aider ?". Alors, une voix sort des nuages. "Oui ! C’est moi, ton Dieu. Je peux t’aider".

 

L’homme est très soulagé mais Dieu ajoute "Me fais-tu confiance ? Une confiance absolue et inconditionnelle ?". L’homme répond oui, bien sûr. "Alors je peux te sauver. Mais d d’abord tu dois lâcher cette touffe d’herbe - n’aie pas peur".

 

L’homme réfléchit quelques instants, lève les yeux au ciel et crie "Y-aurait-il QUELQU’UN D’AUTRE ?".

 

29/10/2008

Les chrétiens évangéliques redoutent l’élection de Barack Obama

obama_vs_mccainLes chrétiens évangéliques, traditionnellement proches du camp républicain, redoutent l’élection de Barack Obama.

(Source JournalChrétien)

Note personnelle : Article à titre informatif, je ne défends aucun des deux candidats !  Si je le publie c'est pour évoquer la crainte de voir la légalisation du mariage homosexuel prendre de l'ampleur. Peu importe le vainqueur, mais espérons que son administration saura respecter la valeur du mariage.

 

Le rédacteur en chef du magazine pentecôtiste Charisma estime que la l’élection de Barack Obama serait une victoire pour les mouvements de défense des droits des homosexuels et les associations qui militent pour le droit à l’avortement. Steve Strang redoute un regain d’attaques contre les libertés évangéliques.

 

Pour beaucoup d’Evangéliques américains, Barack Obama n’est pas un chrétien authentique. Ce sentiment est également partagé par des chrétiens francophones qui ne croient pas que Barack Obama soit réellement né de nouveau. La Christian Anti-Defamation Commission) expose sur Internet les sept raisons pour lesquelles Barack Obama n’est pas chrétien (lire en anglais « 7 Reasons Why Barack Obama Is Not A Christian" Introduction »).

 

La Commission chrétienne contre la diffamation montre ainsi que le candidat démocrate est un « faux-chrétien » se livrant à une « subtile et diabolique tromperie » en prétendant qu’il est chrétien tout en croyant au salut par d’autres voies que par Jésus-Christ.

 

Barack Obama est favorable à l’avortement et aux unions entre personnes de même sexe, ce qui choque les membres de la Commission chrétienne contre la diffamation qui déplorent qu’un homme qui se dit chrétien soit en train de renier les vérités fondamentales des Saintes Ecritures.

 

25/10/2008

Kaboul: tuée pour prosélytisme chrétien

Kaboul: tuée pour prosélytisme chrétien

Source : AFP - 20/10/2008

Les talibans ont revendiqué l'assassinat aujourd'hui à Kaboul d'une Britannique employée par une association spécialisée dans l'aide aux handicapés, accusée de "prêcher le christianisme", alors que les attaques se multiplient contre les humanitaires en Afghanistan.

 

La femme, employée d'une organisation non gouvernementale britannique, Serve Afghanistan, a été abattue ce matin par deux hommes armés, qui circulaient à moto dans l'ouest de Kaboul.

 

"Nous avons assassiné cette femme étrangère à Kaboul, nous en assumons la responsabilité. Nous l'avons tuée car elle travaillait pour une organisation qui prêchait le christianisme en Afghanistan", a-t-il déclaré.

 

Les violences ont redoublé d'intensité depuis près de deux ans, malgré la présence en Afghanistan de 70.000 soldats étrangers.

22/10/2008

Sœur Emmanuelle : "J’ai choisi Dieu, et c’était la bonne carte!"

Sœur Emmanuelle : "J’ai choisi Dieu, et c’était la bonne carte!"

Par Paul Ohlott

Source : TopInfo

 

seuneLe centenaire, Sœur Emmanuelle n’aura pu que l’effleurer, en quittant son corps ce lundi 20 octobre. Mais en l’espace de 99 années bien remplies, elle aura su briller par son amour pour les plus démunis.

 

Une compassion si forte, qu’elle décida même en 1971, à l’âge de la retraite, de s’installer dans une cabane, au bidonville d’Ezbet El-Nakhl.

 

Après quoi, son association ‘’Les amis de Sœur Emmanuelle’’, multipliera les actions sur le terrain. 

 

Au mois d’août dernier, en publiant sous forme d’ouvrage, un entretien avec les journalistes Jacques Duquesne et Annabelle Cayrol, Sœur Emmanuelle livrait en quelque sorte son testament. D’ailleurs, elle y parle de sa vie, et de sa mort. «J’ai vécu cent années de bonheur. Merci mon Dieu ! Merci mon Dieu ! (…) Je suis comblée de son amour et j’essaie de le répandre. Je le respire, je l’aspire et je le donne», s’exclame-t-elle, encore un brin vigoureuse.

 

L’importance des autres

 

Rien ne semblait entacher son bonheur dans la maison de retraite. Même pas l’approche de la mort. A ce sujet, elle confie que «la souffrance de l’agonie n’est pas l’essentiel. L’essentiel, c’est qu’à la fin je vais expirer, et je serai aspirée vers Dieu». Quant à l’éternité, elle la dépeint comme «un abîme infini d’amour».

 

Cette icône médiatique n’a cessé de dénoncer la tristesse de ce monde, «axé sur le matériel». Et face à la montée de l’individualisme, elle ne manquait pas de rappeler l’importance des autres, au point de qualifier d’enfer «l’enfermement en soi». Parfois incomprise dans son engagement total envers Dieu et ses nombreux prochains, elle nous interroge : «Si l’on trouve son bonheur à aider, à partager, à aimer, pourquoi s’en priver ?».

 

Quelques semaines avant son grand départ, la jeune Madeleine, devenue Sœur Emmanuelle, ne nourrissait aucun regret. Bien au contraire, c’est avec assurance qu’elle pouvait déclarer : «Je voulais l’Absolu, ce qui ne change jamais, ce qui est immortel. (…) J’ai choisi Dieu, et c’était la bonne carte, l’excellente carte. J’ai fait le bon choix (…) Dieu m’a comblé le cœur».

 

Paul OHLOTT

 

20/10/2008

Catholiques et protestants rêvent de diffuser la Bible en 6.000 langues

vatican-mapCITE DU VATICAN, 14 oct 2008 (AFP) - Catholiques et protestants rêvent de diffuser la Bible en 6.000 langues

(Source Lacroix)

 

L'Eglise catholique et les sociétés bibliques protestantes ont signé mardi au Vatican un accord de coopération pour intensifier la traduction et la diffusion de la Bible avec l'objectif, dans l'idéal, de rendre leur livre sacré accessible dans les 6.000 langues de la planète.

 

"La Bible a déjà été traduite en 2.454 langues, dont intégralement en 438", restent donc encore quelques milliers de langues "qui attendent d'être confrontées aux Saintes Ecritures", a déclaré l'évêque catholique Vincenzo Paglia au cours d'une conférence de presse.

 

L'accord a été signé entre la Fédération biblique catholique et les Sociétés bibliques unies (United Bible societies), association protestante qui regroupe 145 sociétés bibliques nationales.

 

Les années passées, les sociétés bibliques catholiques et protestantes se sont déjà mises d'accord sur 130 traductions "oecuméniques" (communes, ndlr), a précisé le pasteur Archibald Miller Milloy. Mais, a reconnu le cardinal Walter Kasper, la tâche n'est pas toujours facile car "l'interprétation de la Bible reste un sujet de divisions entre nous".

 

En 2006, les sociétés bibliques ont distribué 26 millions d'exemplaires de la Bible. Le nombre des chrétiens, toutes confessions confondues, est évalué à environ deux milliards.

 

Un synode (assemblée consultative) d'évêques catholiques du monde entier est actuellement réuni au Vatican pour améliorer la stratégie de diffusion du message biblique, considéré comme "la parole de Dieu", par l'Eglise catholique.

 

Pour les chrétiens, le récit biblique n'est pas "une mythologie", a déclaré le pape Benoît XVI mardi matin devant le synode.

 

Selon le journal du Vatican, L'Osservatore Romano, le pape a affirmé : "une approche historico-critique de la Bible aide à comprendre que le texte sacré n'est pas une mythologie, mais une histoire réelle". Cependant, seule une démarche de foi permet d'écarter le risque d'appréhender la Bible comme un texte du passé, a-t-il ajouté.

 

 

Note personnelle : Ici encore nous constatons que ce qui nous unit c'est la Bible. Si catholiques et protestants peuvent se concentrer sur elle, les divisions tomberont rapidement.

18/10/2008

Irak - Les chrétiens sont abattus sur place

Irak - Les chrétiens sont abattus sur place

Source : Portes ouvertes

 

topinfo_7349De terribles événements se déroulent actuellement à Mossoul, dans le nord de l’Irak. Des terroristes islamistes armés parcourent les rues et demandent à chaque passant sa carte d’identité. S’il est écrit « religion chrétienne », son détenteur est abattu sur place, d’une balle dans la tête.

Nos contacts sur le terrain rapportent que ce genre d’exactions arrive de plus en plus souvent. Il y a 5 ans, on comptait à Mossoul près de 300 000 chrétiens, il n’y en a plus aujourd’hui que 30 000.

 

Un de nos contacts en Irak nous a envoyé la semaine dernière, en toute urgence, ce courrier électronique, contenant des sujets de prière :

 

Chers frères et sœurs en Christ notre Seigneur,

 

Au cours des 5 derniers jours, près de 25 chrétiens, (40 selon certains), ont été tués en pleine rue dans différents quartiers de la ville, et ce, pour des motifs religieux et politiques. Beaucoup de chrétiens ont fui dans les villes et les villages voisins où ils vivent dans des conditions très difficiles (des familles en sont réduites à dormir dans leur voiture), ils sont sous l’emprise de la peur et d’une inquiétude constante.

 

Nous prions instamment pour les terroristes, qui sont persuadés d’agir au nom de Dieu. Nous prions qu’ils apprennent à connaître le vrai Dieu.

Nous prions pour tous les chrétiens, qu’ils soient chrétiens de cœur ou simplement de tradition, pour qu’ils se rapprochent toujours plus de Jésus.

Nous prions pour les familles qui ont perdu des proches, leur maison et leurs biens, qu’ils gardent en mémoire que malgré tout ce qu’ils peuvent perdre sur terre, cela ne remet aucunement en question la place qu’ils ont au ciel et qui leur est acquise grâce à Jésus.

Nous prions enfin pour les chrétiens qui vivent dans des endroits plus sûrs, qu’ils se souviennent et obéissent à cet enseignement de Jésus : " Et même si quelqu’un vous donne à boire en mon nom, ne serait-ce qu’un verre d’eau, parce que vous appartenez au Christ, vraiment, je vous l’assure, son geste ne sera pas oublié ; il en sera récompensé. " Marc 9 :41

Nous nous préparons à jeûner pendant 3 jours pour l’Irak et ses habitants, tout comme l’ont fait les habitants de Ninive à l’époque de Jonas. Qu’au travers de cette privation, nous nous rapprochions de notre sauveur.

Priez avec nous pour l’Irak, pour les Irakiens en général et plus particulièrement pour la ville de Mossoul (ancienne Ninive) et les chrétiens qui y vivent.

Joignons nos mains pour demander la paix au nom de Jésus, le Prince de la Paix.

 

"Quoi que ce soit que vous demandiez en mon nom, je le réaliserai pour que la gloire du Père soit manifestée par le Fils. Je le répète : si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai." Jean 14 : 13-14

16/10/2008

Nietzsche

Un étudiant en philosophie dans une grande faculté de Grande Bretagne écrivit en grosse lettre sur un des murs :

 

 Dieu est mort… signé F. Nietzsche !

 

Un autre étudiant (chrétien) qui passait par là fut scandalisé par cette phrase et il écrivit juste en dessous :

 

 Nietzche est mort… signé Dieu !

 

14/10/2008

Fireproof

fireproofFireproof, film réalisé et interprété par des chrétiens, cartonne aux Etats-Unis

(source alliance presse)

 

11.10.2008 - Joli succès pour un film produit et interprété par des évangéliques. Une semaine après sa sortie en salle, Fireproof totalisait déjà plus de 12 millions d’entrées. Même le prestigieux New York Times en a fait une critique positive.

Le rôle principal, celui d’un pompier qui découvre dans la Bible comment remettre à flots son mariage, est tenu par l’acteur chrétien Kirk Cameron. A l’instar de 1200 autres bénévoles évangéliques, Cameron n’a pas perçu le moindre centime pour ce film, dont le budget n’a été que de 500'000 dollars.

De nombreuses églises américaines ont soutenu ce film, notamment en offrant à des couples la garde de leurs enfants pendant la projection.

 

Bande annonce:

 

12/10/2008

Inde : protestation contre la violence envers les chrétiens

Plus de 15'000 personnes à New Delhi pour protester contre la violence envers les chrétiens

 

inde06.10.2008 - Plus de 15000 personnes ont défilé dans les rues de New Delhi pour protester contre la violence envers les chrétiens en Inde, le jeudi 2 octobre. Chrétiens, hindous, musulmans, sikhs, bouddhistes, politiciens et civils se sont réunis à l’occasion du rassemblement pour la Paix et la Solidarité qui coïncidait avec le 139e anniversaire du Mahatma Gandhi.

«Les meurtriers du Mahatma Gandhi sont les mêmes assassins des chrétiens dans l'État d'Orissa, du Karnataka, de Madhya Pradesh et d'autres parties du pays», a déclaré au rassemblement le célèbre érudit et activiste de la paix Swami Agnivesh, selon All India Christian Council.

Le ministre de l’Union indienne pour les Rails Indiens, Shri Lalu Prasad Yadav, s'est engagé à rencontrer personnellement le Premier ministre du pays et à discuter de toute urgence de l'application de l'article 355 de la Constitution, qui permettrait au gouvernement fédéral d'intervenir dans les affaires de l'État pour protéger les chrétiens contre les agressions. «Je vais aussi aborder la question de la violence anti-chrétienne au Parlement», a-t-il ajouté.

Le rassemblement a été le fait saillant d’une manifestation de cinq jours qui a commencé le dimanche 28 septembre. La Ministre en chef de Delhi, Sheila Dixit, a montré sa solidarité avec les manifestants en condamnant les fanatiques hindous responsables de la mort de dizaines de chrétiens et de la destruction de centaines de foyers, entreprises et églises.

Dans le seul État d'Orissa, à l’heure actuelle, 50’000 chrétiens sont dit avoir été déplacés de leurs foyers.

 

Source: Christianisme Aujourd'hui/Christian Post

 

10/10/2008

Elle se convertit au christianisme. Son père lui coupe la langue, puis la brûle vive

Arabie saoudite - Haute trahison : elle se convertit au christianisme. Son père lui coupe la langue, puis la brûle vive

(lundi 6 octobre 2008 – source : Point de Bascule)

 

arabieUn autre chapitre dans l’histoire de la Religion d’amour, de tolérance, de paix, des menaces, de l’intimidation, et des pères qui tuent leur propre fille™...

 

Une jeune fille en Arabie saoudite a été sauvagement exécutée par son père musulman cette semaine après qu’il ait appris qu’elle s’était convertie au christianisme.

 

Le site Middle East business news Zawya.com rapporte que l’homme, qui est un membre éminent de l’infâme « Commission de la vertu », a d’abord coupé la langue de sa fille, puis a tenu un débat religieux à sens unique avec elle. Il l’a ensuite brûlée vive.

 

Les musulmans pratiquants croient que leur prophète Mahomet a enseigné que les musulmans qui se convertissent à une autre religion doivent être tués, souvent dans des conditions extrêmement brutales.

 

 

08/10/2008

ex-musulman radical converti : l'histoire de Khalil

Voici le témoignage édifiant de Khalil, ex-musulman radical converti.

Le film est en trois partie et en arabe/anglais. Vous trouverez ci-dessous la traduction en français des sous-titres.

 

 

 

More than Dreams

Plus que des Rêves

The Story of Khalil

L'histoire de Khalil

While certain details have been

Bien que certains détails ont été

altered for the sake of dramatization,

modifié pour des raisons de scène,

the following true story has been

l'histoire suivante est vraie et a été

carefully researched for authenticity

soigneusement étudié pour authenticité

and is presented as it happened.

et est présenté comme ce fut le cas.

The element of surprise is the key

L'élément de surprise est la clé

You should be swinging him around so fast, he doesn't have time to react.

Vous devez balancer autour de lui de façon si rapide qu’il n'a pas le temps de réagir.

Make sure you cut him from one artery to the other. Be brutal, be fearless.

Assurez-vous de lui couper d'une artère à l'autre. Soyez brutal, soyez sans peur.

Slam him to the ground and cut quickly. Show no mercy.

Flanquez-le au sol et trancher rapidement. Ne montrez aucune pitié.

We lived and trained in the desert for one purpose...

Nous avons vécu et été formés dans le désert dans un but

...to return to Egypt and overthrow the government.

Pour revenir en Egypte et renverser le gouvernement.

We were ready to face any difficulty for the sake of God.

Nous étions prêts à faire face à toute difficulté pour le bien de Dieu.

We cared for nothing but the Islamic call.

Rien ne nous intéressait si ce n’est l’appel islamique.

We only had two choices:

Nous n'avions que deux choix:

One was to die and go to heaven, or survive by winning the battle.

L'un était de mourir et aller au ciel, ou de survivre en gagnant la bataille.

I excelled in sharpshooting and trained to be a sniper.

J’excellais dans le tir de précision et étais formé pour être un tireur d'élite.

"Whoso fights in the cause of Allah, and is killed or gets victory...

"Quiconque combat dans le sentier d'Allah, et est tué ou a la victoire ...

...we shall bestow on him a great reward."

…nous allons lui donner une grande récompense. "

Your brother is in Paradise, Mustafa. You must allow yourself to be...

Votre frère est au paradis, Mustafa. Vous devez vous permettre d'être ...

...comforted with this thought.

... rassurés avec cette pensée.

"And say not of those who are killed in the Way of Allah, They are dead...

"Et ne dites pas de ceux qui sont tués dans le sentier d'Allah, ils sont morts ...

...Nay, they are living, but you perceive it not." Thus says the Lord.

... Non, ils sont vivants, mais vous ne les percevez pas. "Ainsi dit le Seigneur.

Peace be upon you. Emir!

La paix soit sur vous. Emir!

Peace to you and God's mercy and blessing.

Paix à vous et à la miséricorde de Dieu et bénédiction.

How has the training been going, brothers?

Comment a été la formation en cours, frères?

It is going well, Emir!

Elle va bien, Emir!

Praise God! Take your seats.

Dieu soit loué! Prenez vos places.

The Emir would pay us visits periodically, testing our readiness.

L'Emir nous visitait périodiquement, testant notre volonté.

One night, he read to us from a Cairo newspaper about a group...

Une nuit, il a lu pour nous d'un journal du Caire sur un groupe ...

...of missionaries who had been arrested.

... de missionnaires qui avaient été arrêtés.

They were accused of trying to convert nominal Muslims at one of their hospitals...

ont été accusés d'avoir tenté de convertir un certain nombre de musulmans à l'un de leurs hôpitaux ...

...with offers of sex and money.

... avec des offres de sexe et de l'argent.

Death to the infidels!! God is great!!

Mort aux infidèles!! Dieu est grand!!

Calm down, calm down.

Calmez-vous, calmez-vous.

Silence!

Silence! Silence!

It was a humiliation for all of us. Being the month of Ramadan...

C’était une humiliation pour nous tous. Etant le mois de Ramadan ...

...we felt we had fallen short of taking a stand for God.

Nous avons estimé que nous devions prendre position pour Dieu.

Everyone was furious.

Tout le monde était furieux.

For me, it was just one more reason to hate Christians.

Pour moi, c'était tout simplement une raison de plus de haïr les chrétiens.

We vowed to put an end to Christian evangelism whatever the cost.

Nous avions promis de mettre fin à l'évangélisation chrétienne quel qu'en soit le coût.

The Emir ruled out a military confrontation, instead proposing...

L'Emir exclu une confrontation militaire, proposant à la place ...

...a "logical confrontation" in which we would write a book proving the Bible...

... Une «confrontation logique» dans laquelle nous écririons un livre prouvant que la Bible ...

...had been altered and couldn't be trusted.

... Avait été modifié et ne peut pas être digne de confiance.

And who would write this book?

Et qui écrira ce livre?

What's your problem? Are you afraid of a book?

Quel est votre problème? Avez-vous peur d'un livre?

My mother says the Christians cast spells and do magic through this book.

Ma mère dit que les chrétiens lancent des sorts magiques et font de la magie avec ce livre.

And whoever reads their book comes under a spell.

Et quiconque lit leur livre tombe sous le sort.

And a curse! I will not read it. No, no! That's impossible!

Et une malédiction! Je ne vais pas le lire. Non, non! C'est impossible!

Don't argue.

Ne discutez pas.

If you believe in Allah and the Last Day, you must do as I say, Khalil.

Si vous croyez en Allah et au Jour dernier, vous devez le faire comme je l'ai dit, Khalil.

No, Emir! Find somebody else!

Non, Emir! Trouvez quelqu'un d'autre!

I beg you, Emir, find someone else to do it.

Je vous en prie, Emir, trouver quelqu'un d'autre pour le faire.

I'm convinced there is no one more capable than you...

Je suis convaincu qu'il n'y a personne plus capable que vous ...

...to do this mission, Khalil.

Pour faire de cette mission, Khalil.

But you're asking me to be like them, to think like them.

Mais vous me demandant d'être comme eux, de penser comme eux.

How can I do this? Ask me to kill every Christian in Egypt...

Comment puis-je faire? Demandez-moi de tuer tous les chrétiens en Egypte ...

...but don't ask me to read this book. Not even to touch it!

Mais ne me demandez pas de lire ce livre. Pas même de le toucher!

Your zeal for Allah is remarkable.

Votre zèle pour Allah est remarquable.

But this zeal has blinded you. You've lost your discernment.

Mais ce zèle vous a aveuglé. Vous avez perdu votre discernement.

Can't you see all the honour and respect you'll gain...

Vous ne pouvez pas voir tous l'honneur et le respect que vous gagnerez ...

...if you complete this mission?

... Si vous remplissez cette mission?

You will be the first to expose the lies of the Christians and Jews.

Vous serez le premier à exposer les mensonges des chrétiens et des juifs.

You'll receive five hundred pounds a month as an allowance.

Vous recevrez cinq cents livres par mois comme allocation.

I'll bring it to you myself.

Je vais l'amener moi-même pour vous.

We broke camp in the desert, and I returned home.

We broke camp in the desert, and I returned home. Nous levâmes le camp dans le désert, et je suis retourné à la maison.

A month went by without me doing any work.

Un mois a passé sans que je ne fasse aucun travail.

Hey, kids. What happened in the series today?

Hé, les enfants. Que s'est-il passé dans la série aujourd'hui?

That poor lady...Her son ran into the street and got hit by a car.

Cette pauvre dame... Son fils a couru dans la rue et est touché par une voiture.

You're kidding.

Vous plaisantez.

Set down the tea, Mom, and watch it with us.

Mettez le thé, maman, et regardez avec nous.

Haven't I told you a thousand times not to watch this heresy?!

Ne vous ai-je pas dit mille fois de ne pas regarder cette hérésie?!

We weren't watching.

Nous n’étions pas en train de regarder.

Khalil, she's your sister.

Khalil, c’est votre sœur.

Heretics!!

Hérétiques!

Finally, I decided to follow the Emir's orders. I had to obey...

Finalement, j'ai décidé de suivre les ordres de l'émir. Je devais obéir ...

...and start the assignment he had given me.

et commencer la mission qu'il m'avait donné.

I didn't know where to begin.

Je ne savais pas par où commencer.

In reading the Torah, I found some instances of minor contradiction...

Dans la lecture de la Torah, j'ai trouvé certains cas de contradiction mineur ...

...but I said those don't help because the Qur'an is full of similar differences.

Mais je me disais que ceux-ci n’aident pas parce que le Coran est plein de différences semblables.

If we say these mistakes weaken the Bible's accuracy...

Si nous disons que ces erreurs affaiblir la précision de la Bible ...

...then we will be judging the Qur'an with the same judgment.

alors, nous allons juger le Coran avec le même jugement.

So, I searched for more noticeable errors, but I didn't find any.

Alors, j'ai cherché des erreurs plus remarquables, mais je n'en ai pas trouvé.

I read the whole Bible, but I didn't find what I was hoping to find.

J'ai lu toute la Bible, mais je ne l'ai pas trouvé ce que j'espérais trouver.

There are no verses in the Bible mentioning the coming of a Prophet...

Il n'y a pas de versets dans la Bible qui mentionne la venue d'un prophète ...

...named either Mohammed or Ahmed.

nommé Mohammed ou Ahmed.

I've brought you what you need, Khalil.

J'ai apporté ce dont vous avez besoin, Khalil.

Take it.

Prenez-le.

Showing the Truth...

Voici la vérité ...

This book lists twenty-six references to Mohammed ¡V blessed be his name...

Ce livre énumère vingt-six références à Mohammed - béni soit son nom ...

Peace and praise to his name.

Paix et louange à son nom.

...references that appear in the Torah and the Gospels.

Références qui apparaissent dans la Torah et les Evangiles.

Why didn't you show me this before?

Pourquoi ne m'avez-vous pas montré ça avant?

I've wanted you to read the Bible on your own first.

J'ai voulu que vous lisiez la Bible par vous-même d’abord.

That way, who can argue with your conclusions?

De cette façon, qui peut discuter avec vos conclusions?

Khalil, my son, this book you're writing is going to be...

Khalil, mon fils, ce livre que vous écrivez va être ...

...unlike any other book written on the subject.

... différent de tout autre livre écrit sur le sujet.

God willing, it will give us magnificent results.

Dieu voulant, il nous donnera de magnifiques résultats.

God willing...You'll see.

Dieu voulant... Vous verrez.

I set out to examine all twenty-six references listed in the book.

Je me mis à examiner l'ensemble des vingt-six références énumérées dans le livre.

Each one failed to prove anything.

Aucun ne peut prouver quoi que ce soit.

I said, "Lord, I can't prove the Bible has been altered...

J'ai dit: «Seigneur, je ne peux pas prouver que la Bible a été modifié ...

"...What am I living for?...

"... Pour quoi est-ce que je vie ? ...

"...Who am I worshipping?"

"... Qui est-ce que j’adore ?"

I thought if the Bible is true, then what is the future of the Qur'an?

Je pensais que si la Bible est vrai, alors quel est l'avenir du Coran?

They can't both be right because they move in opposite directions.

Ils ne peuvent pas être tous deux exacts, car ils vont dans des directions opposées.

So, I started writing a research paper entitled "Is the Qur'an God's Word?"

Alors, j'ai commencé la rédaction d'un document de recherche intitulé «le Coran est-elle la Parole de Dieu?"

When I finished, it was between two-hundred and three-hundred pages in length.

Lorsque j'ai terminé, il y avait entre deux cent et trois cent pages.

Then one day, the Emir paid a surprise visit.

Puis, un jour, l'émir a effectué une visite surprise.

Please just wait for Khalil here. He'll be out in a minute.

S'il vous plaît attendez simplement Khalil ici. Il viendra dans une minute.

Thank you.

Merci.

Allah be praised! He's finally begun to write.

Allah soit loué! Il a finalement commencé à écrire.

IS THE QUR'AN GOD'S WORD?

Le Coran est-il la parole de Dieu?

What happened to you, Khalil? What are you writing?

Qu’est-ce qui vous a pris, Khalil? Qu'est-ce que vous écrivez ?

Are you telling me the Qur'an is not the Word of God?

Êtes-vous en train de me dire le Coran n'est pas la Parole de Dieu?

If you don't believe me, read for yourself.

Si vous ne me croyez pas, lisez pour vous-même.

Do you think I'm happy with my conclusions?

Pensez-vous que je suis heureux de mes conclusions?

I begged you over and over to give this assignment to someone else...

Je vous ai supplié encore et encore de donner cette mission à quelqu'un d'autre ...

...and every time you said the Lord had chosen me!

... Et à chaque fois vous avez dit que le Seigneur m’avait choisi!

You're the one to blame, not me!

Vous êtes celui qui est à blâmer, pas moi!

We paid you a lot of money to expose the lies of these filthy Christians!!

Nous vous payé beaucoup d'argent pour exposer les mensonges de ces sales chrétiens!

No, no!! You told me to do the research! Well, I did!

Non, non!! Vous m’avez dit de faire de la recherche! Eh bien, je l’ai fait !!

And their book is the truth!!

Et leur livre est la vérité!

Not only that, the Qur'an itself acknowledges that Isa, the Messiah, is God!

Non seulement cela, mais le Coran lui-même reconnaît que Issa, le Messie, est Dieu!

Shut up! Shut up! Don't you dare say anymore!

Tais-toi! Tais-toi! N’ose pas en dire plus !

The Qur'an says-

Le Coran dit --

Infidel!!

Infidèle!

Isa speaks in parables and he's coming back on the clouds!

Issa parle en paraboles et il est de retour sur les nuages!

He'll be the judge of all people! Isa has the ability to create...

Il sera le juge de tout le monde! Issa a la capacité de créer ...

...to heal the sick...raise the dead! He's returning on the clouds!

...pour guérir les malades ... ressusciter les morts! Il est de retour sur les nuages!

And he will judge the nations on the Last Day, just as the Qur'an says!

Et il juge les nations, le dernier jour, comme dit le Coran!

You're killing him! You're killing him!

You’re killing him! You’re killing him! Vous le tuez! Vous le tuez !

Listen to me, from now on, you and I don't know each other.

Écoutez-moi, à partir de maintenant, vous et moi ne nous connaissons plus.

I'll tell the group you've deserted us, infidel.

Je vais dire au groupe que vous nous avez déserté, infidèle.

And if you ever show this rubbish to anyone, I'll kill you myself.

Et si jamais vous montrer cette saleté à quelqu’un, je vais vous tuer moi-même.

But I say unto you, love your enemies. Bless them that curse you.

Mais je vous le dis, aimez vos ennemis. Bénissez ceux qui vous maudissent.

Do good to them that hate you and pray for those who despitefully...

Faites du bien à ceux qui vous haïssent et priez pour ceux qui malgré tout...

...use you and persecute you.

..vous use et vous persécutent.

Resist not evil, but to the one who strikes you on the right cheek...

Ne résiste pas au méchant, mais à celui qui te frappe sur la joue droite ...

...turn to him the other side.

... tends-lui l'autre côté.

Fight the infidels because they are without faith.

Lutte contre les infidèles parce qu'ils sont sans foi.

Fight the polytheists the way they fight you.

Lutte contre les polythéistes de la façon dont ils vous combattent.

Fight those who don't believe in God.

Lutte contre ceux qui ne croient pas en Dieu.

Fight, fight, FIGHT!!! Even if they are fathers, children, and husbands.

Lutter, lutter, LUTTER!!! Même si elles sont des pères, des enfants et des maris.

FIGHT!!

LUTTER!! LUTTER!!

Hello, Timothy? This is Khalil. No, everything is all right.

Bonjour, Timothy? C'est Khalil. Non, tout va bien.

It's just that I've been wanting to talk with you for a long time.

C'est juste que je suis désireux de parler avec vous depuis une longue période.

One day, I called a friend from work who I knew was a Christian.

Un jour, j'ai appelé un ami de travail que je savais être chrétien.

I hoped he would talk to me more about the gospel, but he got scared...

J’espérais qu’il me parle davanatge de l'Évangile, mais il eut peur ...

...and hung up. Then something happened that terrified me.

Et raccrocha. Puis quelque chose s'est passé qui me terrifiait.

I discovered someone had stolen my briefcase, which contained...

J'ai découvert que quelqu'un avait volé mon porte-documents, qui contenait ...

...my Bible and passport.

ma Bible et mon passeport.

Excuse me, did you see my bag?

Excusez-moi, avez-vous vu mon sac?

Sir, sir! Have you seen my bag anywhere?

Monsieur, monsieur! Avez-vous vu mon sac quelque part ?

What bag are you talking about?

De quel sac parlez-vous?

But it has all my things, and my...my Bible!

Mais il a toutes mes affaires, et ma ... ma Bible!

Sir, sir! You still owe me for the phone call! Come back!

Monsieur, monsieur! Vous me devez encore pour l'appel téléphonique! Revenez!

God, please hear me. Show me your way.

Dieu, s'il vous plaît entendez-moi. Montrez-moi votre chemin.

All I want ¡V all I've ever wanted is to know you and serve you...

Tout ce que je veux - tout ce que j'ai toujours voulu est de vous connaître et vous servir...

...with all my heart and soul.

de tout mon coeur et de toute mon âme.

I've loved you since childhood. My whole life is in your hands.

Je vous ai aimé depuis l'enfance. Ma vie entière est entre vos mains.

God, I'm so confused. I need you.

Dieu, je suis si confus. J'ai besoin de vous.

I know you are One God.

Je sais que vous êtes un Dieu unique.

Are you the God of the Muslims or the God of the Christians?

Êtes-vous le Dieu des musulmans ou le Dieu des chrétiens?

If you're the God of the Muslims, take everything out of my mind except Islam.

Si vous êtes le Dieu des Musulmans, prendre tout de mon esprit, sauf l'islam.

And if you're the God of the Christians, then bring light to my heart to worship you.

Et si vous êtes le Dieu des chrétiens, alors illuminez mon coeur pour vous louer.

Show me your way...

Montrez-moi votre volonté ...

Show me the truth...Please, God.

Montrez-moi la vérité ... S'il vous plaît, Dieu.

That night, I slept deeply, like never before in all my life.

Cette nuit-là, je dormais profondément, comme jamais dans toute ma vie.

When it was nearly dawn, I had a dream.

When it was nearly dawn, I had a dream. Quand il était presque l'aube, j'ai fait un rêve.

Do you still have doubt in me?

Doutez-vous encore de moi?

Who are you?

Qui êtes-vous?

I'm the one you're searching for.

Je suis celui que vous recherchez.

I can't remember.

Je ne me souviens pas.

Read the Book.

Lire le livre.

I love the Book.

J'aime le livre.

Yes, I know.

Oui, je sais.

But I've lost it along with all my papers.

Mais je l'ai perdu avec tous mes papiers.

The Book cannot be lost. Stand up and open your closet.

Le livre ne peut pas être perdu. Levez-vous et ouvrez votre placard.

You will find it there.

Vous le trouverez là.

Mom, you must forgive me.

Maman, vous devez me pardonner.

I thought I was following the true faith by treating you harshly.

Je pensais que je suivais la vraie foi en vous traitant durement.

Forgive me and let me kiss your feet.

Pardonne-moi et permettez-moi de baiser vos pieds.

Oh, my God, what's the matter? What happened to you, Khalil?

Oh, mon Dieu, que s’est-il passé? Que t’est-il arrivé, Khalil?

God has guided me into the truth.

Dieu m’a guidé vers la vérité.

The God guiding me now is not the one I was following before.

Le Dieu qui me guidait maintenant n’est pas celui que je suivais avant.

There is only one God.

Il n’existe qu’un seul Dieu.

Yes, mother, and He instructs me to love and obey you.

Oui, maman, et Il me charge de vous aimer et de vous obéir.

And who is this God, Khalil?

Et qui est ce Dieu, Khalil?

He is the true God, revealed in Christ...Isa...as written in the Qur'an.

Il est le vrai Dieu, révélé dans le Christ ... ... Issa comme écrit dans le Coran.

Stop, my darling. If they hear you, they'll think you're insane.

Stop, mon chéri. S’ils vous entendent, ils vont penser que vous êtes fou.

I will do as you say, but do you believe me?

Je vais faire comme vous le dites, mais me croyez-vous?

Why wouldn't I believe you? You've never treated me like this.

Pourquoi ne vous croirais-je ? Vous ne m'avez jamais traité comme ça.

Go, my darling, and God will never forsake you.

Va, mon chéri, et Dieu ne vous abandonnera jamais.

Please forgive me, Mom.

S'il vous plaît, pardonnez-moi, maman.

My heart had changed. It was changed by love.

Mon coeur a changé. Il a été modifié par l'amour.

I couldn't go back to sleep and stayed up until morning.

Je ne pouvais pas retourner dormir et suis resté debout jusqu'au matin.

Everything I saw was beautiful.

Tout ce que je voyais était beau.

I wanted to hug and kiss everyone I met and tell them I loved them...

Je voulais étreindre et embrasser tout ceux que je rencontrais et leur dire que je les aime ...

...even the Christians, who knew me as a violent and fanatical man.

. ... Même les chrétiens, qui me connaissait comme un homme violent et fanatique.

Don't be afraid! It's me, Khalil.

N'ayez pas peur! C'est moi, Khalil.

I'm not open yet, sir.

Je ne suis pas ouvert encore, monsieur.

I've come to talk to you.

Je suis venu vous parler.

Please, I need to ask your forgiveness.

S'il vous plaît, j'ai besoin de demander votre pardon.

Please, talk to me later.

S'il vous plaît, parlez-moi plus tard.

Please, I've changed. I'm not the same person. I've changed.

S'il vous plaît, j'ai changé. Je ne suis pas la même personne. J'ai changé.

I wronged you in the past because you were a Christian.

Je vous ai fait du tort dans le passé, parce que vous étiez chrétien.

Forgive you? You've changed.

Vous pardonné ? Vous avez changé.

I don't deserve your forgiveness.

Je ne mérite pas votre pardon.

Please forgive me.

S'il vous plaît, pardonnez-moi.

Hallelujah!

Hallelujah!

What does that mean?

Qu'est-ce que cela signifie?

You'll learn in time. What happened to you? Come here.

Vous apprendrez en temps voulu. Que s'est-il passé pour vous? Venez ici.

Please, forgive me.

S'il vous plaît, pardonnez-moi.

I forgive you.

Je vous pardonne.

I began to change from that day forward.

J'ai commencé à changer à partir de ce jour.

People who knew me, people at work, all saw the difference in my life.

Les gens qui me connaissaient, les gens au travail, tous ont vu la différence dans ma vie.

I had been a hateful, murderous man.

J'avais été un homme haineux et meurtrier.

I had burned down churches and robbed stores. So many violent acts...

J'ai brûlé des églises et pillé des magasins. De nombreux actes de violence ...

But Christ changed my life.

Mais le Christ a changé ma vie.

When I began to act according to what the Bible says, I became a loving person.

Quand j'ai commencé à agir en fonction de ce que la Bible dit, je suis devenu une personne aimante.

I am free now. The Son has set me free. Life is Christ and death is gain.

Je suis libre maintenant. Le Fils m’a libéré. Christ est la vie et la mort est un avantage.

In the past, death was an ugly, fearful ghost, but death no longer rules.

Dans le passé, la mort a été un affreux fantôme effrayant, mais la mort ne règne plus.

I am now in Christ and all things are new.

Je suis maintenant en Christ et toutes les choses sont nouvelles.

Can the leopard change its spots?

Le léopard peut-il changer ses taches?

Can the lion be at peace with the lamb?

Le lion peut-il être en paix avec l'agneau?

Can a man be consumed by hatred and the violent overthrow of his enemies...

Un homme peut être consommée par la haine et la violence de ses ennemis ...

...become a man of peace?

... et devenir un homme de paix?

For Khalil, it's safe to say these questions never entered his mind.

Pour Khalil, il est certain que ces questions n’ont jamais traversé son esprit.

Until he met the Prince of Peace, the Lord Jesus Christ.

Jusqu'à ce qu’il rencontre le Prince de la Paix, le Seigneur Jésus-Christ.

Impossible, you say? Yes, from the human perspective, quite impossible.

Impossible, dites-vous? Oui, d’une perspective humaine, tout à fait impossible.

But with God, all things are possible.

Mais avec Dieu, tout est possible.

I'm reminded of a man named Saul, like Khalil a violent, abusive man.

Je me suis rappelé d'un homme appelé Saul, comme Khalil, un homme violent.

And, like Khalil, a scholar.

Et, comme Khalil, un érudit.

He set out to destroy the Christians in his part of the world, and participated...

Il avait pour but de détruire les chrétiens dans sa partie du monde, et a participé ...

...in the deaths of many, only to discover he wasn't fighting men, but fighting God.

... à la mort de nombreuses personnes, pour découvrir qu'il ne luttait pas contre les hommes, mais contre Dieu.

God brought Saul to his knees, literally.

Dieu a mis Saul à genoux, littéralement.

From that prostrate, humble position, this proud, angry man cried in despair:

From that prostrate, humble position, this proud, angry man cried in despair: De cette position prostrée et humble, cette homme fier et colérique pleura de désespoir:

Who are you, Lord?

Qui es-tu, Seigneur?

To which the Lord replied: I am Jesus, And when you fight against my church...

… À quoi le Seigneur a répondu: Je suis Jésus, et lorsque vous combattez contre mon église ...

...you are fighting against me.

... Vous vous battez contre moi.

This man is best remembered today by the name of Paul...

Cet homme est mieux connus aujourd'hui sous le nom de Paul ...

...the author of more than half of the New Testament.

... L'auteur de plus de la moitié du Nouveau Testament.

What changed Saul on the inside?

Qu’est-ce qui a changé Saul à l'intérieur?

What changed Khalil?

Qu’est-ce qui a changé Khalil?

For both men, it was the same power ¡V the power of love...

Pour les deux hommes, c’était la même puissance - la puissance de l'amour ...

...the power about which I would like to talk with you today.

... Le pouvoir dont je voudrais parler avec vous aujourd'hui.

There is no greater power.

Il n'y a pas plus grand pouvoir.

My friend, God is love. This is what the Bible says.

Mon ami, Dieu est amour. C'est ce que dit la Bible.

God is all-powerful, all-knowing, and everywhere present.

Dieu est tout-puissant, omniscient, et partout présent.

But in essence, God is love.

Mais en substance, Dieu est amour.

God doesn't want anyone to perish, but for all people to come to repentance...

Dieu ne veut pas que quiconque périsse, mais que tous les gens viennent à la repentance ...

...and knowledge of the truth.

... et à la connaissance de la vérité.

He wants us to live with him forever in a place called heaven.

Il veut nous faire vivre avec lui à jamais dans un endroit appelé ciel.

His only requirement is that we receive Jesus Christ, the Messiah, as our Saviour.

Sa seule exigence est que nous recevons Jésus-Christ, le Messie, comme notre Sauveur.

Here we come to an important point. Listen to me carefully.

Ici, nous arrivons à un point important. Écoutez-moi attentivement.

Khalil had the special experience of seeing Jesus in a dream.

Khalil a eu l'expérience particulière de voir Jésus dans un rêve.

Perhaps you're thinking you need to do the same to be saved.

Peut-être vous pensez que vous devez faire de même pour être sauvé.

That is not the case.

Ce n'est pas le cas.

Salvation is a gift from God to all people everywhere.

Le salut est un don de Dieu à tous les hommes du monde entier.

The only requirement from God is for us to have faith.

La seule exigence de Dieu est pour nous d'avoir la foi.

Even this faith is also a gift from God.

Même cette foi est aussi un don de Dieu.

What other than love, should we expect from a loving God?

Quoi d’autre que l'amour, doit-on attendre d'un Dieu d'amour?

Would you like to receive the gift of eternal life?

Souhaitez-vous recevoir le don de la vie éternelle?

Would you like to have your sins forgiven and become a member of the family of God?

Voulez-vous voir pardonner vos péchés et devenir un membre de la famille de Dieu?

The God of love is listening, and he will not refuse anyone who comes to him in sincerity and truth.

Le Dieu d'amour est à l'écoute, et il ne refusera pas les personnes qui se présentent à lui dans la sincérité et la vérité.

Whatever you have done, or failed to do, God desires to bring you into his embrace.

Quoi que vous ayez fait, ou omis de faire, Dieu désire vous emmener dans son étreinte.

He is the God of love and his amazing, perfect...love covers all our sins.

. Il est le Dieu d'amour et de son incroyable, parfait ... amour couvre tous nos péchés.

It doesn't matter what we've done. Pray with me.

Peu importe ce que nous avons fait. Priez avec moi.

God, you know how much I love you.

Dieu, vous savez combien je vous aime.

My loving God, forgive my sins and give me eternal life.

Mon Dieu d'amour, pardonnez mes péchés et donnez-moi la vie éternelle.

Count me as one of those fortunate people who accept you as Saviour.

Comptez moi comme l'un de ces personnes qui ont la chance de vous accepter comme Sauveur.

May all the glory and honour be yours.

Puisse toute la gloire et l'honneur être à vous.

My brother, my sister...

Mon frère, ma sœur ...

If you prayed with me, be assured that God is in your life, and you are among the saved.

Si vous avez prié avec moi, soyez assurés que Dieu est dans votre vie, et vous êtes parmi les sauvés.

Jesus will be the fountain of your life. Amen.

Jésus sera la source de votre vie. Amen.

06/10/2008

Là où Dieu me veut …

Là où Dieu me veut …  

J’ai entendu au travail l’histoire d’un homme que je ne connais pas, mais je sais que Dieu voulait que je l’entende.

Il était chef de la sécurité d’une entreprise qui avait invité les rescapés d’une autre compagnie, décimée par l’attaque des tours jumelles (11 septembre), à partager leurs bureaux.

D’une voix émue, il raconta pourquoi ces gens ont survécu alors que d’autres sont morts.

Toutes ces histoires n’étaient que de petites choses...

11septVous connaissez peut-être l’histoire de ce chef d’entreprise qui est arrivé plus tard ce jour-là car son fils entrait en maternelle.

Un autre a survécu parce que c’était à son tour d’apporter des beignets.

Celle qui m’a frappé est celle de l’homme qui avait mis une paire de chaussures neuves ce matin-là… Il prit plusieurs moyens de transport pour se rendre au travail, mais avant d’arriver, il attrapa une ampoule au pied.  Il s’arrêta dans une pharmacie pour acheter un pansement. Cela lui a sauvé la vie.

 

Alors maintenant, quand je suis coincé dans un embouteillage, que je rate l’ascenseur ou reviens sur mes pas pour répondre au téléphone... toutes ces petites choses qui m’ennuient... je me dis ‘‘c’est ici même que Dieu veut que je sois à ce moment précis’’.


Que Dieu continue à vous bénir avec toutes ces petites choses qui vous dérangent.

 

Une petite voix intérieure

Vous est-il déjà arrivé d’être assis là et soudain l’envie vous prend de faire quelque chose de gentil pour quelqu’un que vous aimez...

ÇA, C’EST DIEU...  Il vous parle par le biais du Saint-Esprit.

 

Vous est-il arrivé de penser à quelqu’un que vous n’aviez pas vu depuis longtemps et tout d’un coup, vous le voyez ou vous recevez un coup de téléphone ou une lettre de lui...

ÇA, C’EST DIEU... Le « hasard » n’existe pas.

 

Avez-vous déjà reçu quelque chose de merveilleux que vous n’aviez pas demandé, comme de l’argent dans le courrier, une dette qui a été mystérieusement payée, ou un bon d’un magasin où vous veniez de voir un article que vous vouliez, mais ne pouviez vous permettre d’acheter....

ÇA, C’EST DIEU... Il connaît les désirs de votre cœur...

 

Avez-vous déjà été dans une situation où vous n’aviez aucune idée comment cela pourrait s’arranger, mais maintenant, avec du recul....

ÇA, C’EST DIEU...Il nous fait passer par des épreuves afin de nous faire voir un jour meilleur...

 

 

Que personne ne cherche son propre intérêt, mais que chacun cherche celui d’autrui. (1 Corinthiens 10:24)

 

04/10/2008

Y a-t-il des chrétiens génériques ?

auteur_1Y a-t-il des chrétiens génériques ?

Par Didier Biava

 

La question peut surprendre, mais le mot "générique" a pris toute son importance, car mis au goût du jour, via nos médicaments. Il peut être transposé dans bien des domaines, puisqu'il signifie identique ou équivalent à celui d'une marque, ce qui, par ailleurs, reste encore à prouver, car bien des patients cherchent à vous démontrer le contraire.

 

Il fallait y penser. Une même molécule sous un emballage différent, et voilà le trou de la Sécu qui pourrait bien être bouché. Décidément ces génériques auraient toutes les vertus… Comme si une marque différente pouvait renflouer les caisses de la Sécurité Sociale ! Mais là, nous soulevons un autre problème…

 

Revenons à notre titre, et permettez-moi quelques applications à la question : "Y a-t-il des chrétiens génériques ?"

 

Pour avoir côtoyé le monde chrétien depuis plusieurs années, je suis en mesure d’affirmer aujourd'hui que, malheureusement, le chrétien générique existe bel et bien.

 

Il est facilement identifiable. C'est une sorte de chrétien qui se contente d'une vie morale et spirituelle à bon marché et de moindre qualité, mais qui veut obtenir des résultats identiques à la vraie vie. Il n'a pas la valeur de Christ et a perdu de vue l'identité et le but que le Seigneur lui a fixés.

 

S'il choisit de fréquenter l'Église, le voici qui se fond dans la masse en se contentant du moins cher, du premier prix discount, bref du générique, pour vivre presque comme les autres, sans être jamais totalement comme eux.

 

Il n'y prend aucune responsabilité, pour ne pas être inquiété, c’est-à-dire pour ne rien assumer ni avoir de comptes à rendre à ses responsables spirituels… En voulant être light, il perd son identité première, sa couleur, sa saveur, son parfum et surtout, il perd l’essentiel du christianisme : être utile à son prochain.

 

Il est loin de ressembler à son Maître, lui qui ne put rester neutre et qui nous a appelés à suivre ses traces, en nous chargeant de la croix, pour le bien de tous. Pour le chrétien générique, la plupart des versets bibliques semblent bien étranges, comme, par exemple, ces paroles : "Que chacun de vous mette au service des autres le don qu’il a reçu" (1Pierre 4.10) et encore : "Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres" (Philippiens 2.4).

 

S'il choisit de s’apparenter aux "S. E. F." -Sans Église Fixe- le voilà qui refuse d'avoir une identité propre, une appartenance quelle qu'elle soit. Ayant dilué son christianisme et par là, perdu toute personnalité, sa vie sans consécration ni engagement, n’a plus la marque ou le sceau du royaume. Et ce chrétien insipide qui a changé le vin en eau, n'est un repère pour personne, puisqu’il finit même hélas, par ressembler à ces gens inconsistants dont la présence ne se remarque pas -ni leur absence du reste- et qui n’exercent aucune influence, n’ont aucun impact sur leur entourage.

 

Bref, le contraire de ce que Jésus demande aux siens, dans le sermon sur le mont : "Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée" (Matthieu 5.14).

 

Àh, au fait, à quand une Bible générique ? Si elle n'est pas déjà sortie du moins dans sa forme écrite, combien de versions personnelles édulcorées circulent déjà, sous leur forme vécue ?

 

 

Bien authentiquement vôtre

 

Didier Biava

02/10/2008

Persécutions antichrétiennes dans le monde - 2007

Indice mondial des persécutions antichrétiennes dans le monde

Source : Portes ouvertes  

persecution-des-chretiensSelon Portes Ouvertes les 10 pays où la persécution est la plus forte  Portes Ouvertes sort tous les ans l'indice des persécutions antichrétiennes dans le monde. Il s'agit d'une liste de 50 pays où les chrétiens souffrent le plus à cause de leur foi.


Cette année, les Territoires palestiniens entrent pour la première fois dans la liste. Les persécutions contre les chrétiens en 2007 ont eu tendance à augmenter ou à stagner par rapport à l'année précédente. Nous notons une exception remarquable cependant au Népal où le changement de régime fait souffler un vent de liberté religieuse sur le pays.


« On constate que les chrétiens sont encore persécutés dans beaucoup de pays. Quelle leçon en tirer ? Surtout pas celle du découragement. Jésus-Christ a dit : "S'ils m'ont persécuté, ils vous persécuteront aussi !". N'oublions pas que s'ils sont persécutés, nous en souffrons aussi car nous sommes un même Corps. Le but de cette liste n'est pas d'amener l'inquiétude ou le désespoir. Au contraire, elle donne des informations utiles sur les endroits où il faut axer nos prières et agir ». Michel Varton, directeur de Portes Ouvertes France.


Les 10 pays où la persécution est la plus forte


1 - Corée du Nord


L'indice a augmenté par rapport à l'année dernière (de 85 à 90,5 points recueillis au questionnaire). Le gouvernement nord-coréen ne supporte aucune opposition et n'accorde aucune liberté de religion. Tous les habitants de Corée du Nord doivent se livrer au culte de la personnalité construit autour de Kim Jong-Il et de Kim-Il Sung, son défunt père. La population est coupée du reste du monde et dépendante du pouvoir pour tous ses besoins. La plupart des habitants perçoivent le christianisme comme une mauvaise religion dans ce pays communiste.

Les chrétiens sont battus, arrêtés, torturés, tués à cause de leur foi.

Mais la foi en Jésus-Christ continue à se transmettre. On estime que le nombre de chrétiens en Corée du Nord s'élève à au moins 200 000 et pourrait même atteindre 500 000. Au moins un quart d'entre eux sont emprisonnés pour leur foi dans les camps de prisonniers politiques, d'où l'on sort rarement vivant. En Corée du Nord, il est strictement interdit d'être chrétien. Quiconque est pris avec une Bible est envoyé en camp avec toute sa famille. Les réfugiés, ceux qui cherchent à fuir la en la Chine s'exposent aussi à la prison. Et si on s'aperçoit que le réfugié a été en contact avec des chrétiens lors de son périple, il sera traité encore plus durement, torturé, voire exécuté.


2 - Arabie Saoudite

Dans ce pays régi par la charia, l'état déplorable de la liberté de religion reste inchangé. Selon l'interprétation très stricte de la loi islamique, l'apostasie (abandon de l'islam pour une autre religion) est punissable de la peine de mort si la personne en question refuse de se repentir. Nous n'avons pas constaté de telles exécutions en 2007. Les cultes non musulmans sont interdits en public et ceux qui s'y risquent sont emprisonnés, fouettés et parfois torturés. En 2007, plusieurs chrétiens ont été arrêtés à cause de leur implication dans des activités chrétiennes.


3 – Iran

L'islam est la religion officielle en Iran et toutes les lois doivent être en accord avec l'interprétation officielle de la charia. Bien que les chrétiens soient une minorité religieuse reconnue à laquelle on garantit la liberté de culte, ils nous font part de cas d'emprisonnements, de harcèlements et de discriminations à cause de leur foi. Les églises arménienne et assyrienne sont autorisées à enseigner leurs concitoyens dans leur propre langue, mais il est défendu d'accueillir les personnes issues de l'islam (parlant la langue farsi). Etant donné les lois strictes concernant l'apostasie, tout musulman qui quitte l'islam pour embrasser une autre religion encourt la peine de mort.


Beaucoup d'églises sont surveillées par la police secrète. Les croyants qui sont actifs dans les églises ou dans des groupes de maison sont sous pression. Ils sont questionnés, arrêtés et parfois emprisonnés et battus. Les chrétiens sont opprimés par la société et subissent la pression des autorités. Il leur est difficile de trouver un emploi et de le garder. Ils sont facilement licenciés lorsqu'on découvre qu'ils sont chrétiens. En 2007, des responsables d'églises de maison et des chrétiens issus de l'islam ont été arrêtés à leur domicile et interrogés en raison de leurs activités religieuses.


4 – Maldives

Dans l'archipel des Maldives, l'Islam est la religion d'Etat et tous les citoyens doivent être musulmans. La loi de la charia qui y est observée interdit toute conversion de l'islam à une autre religion. Une personne convertie peut ainsi perdre son statut de citoyen. Toute pratique d'une religion autre que l'islam est interdite. Il est donc impossible d'ouvrir de nouvelles églises. Les étrangers, eux, sont en revanche autorisés à pratiquer leur religion en privé, pourvu qu'ils n'encouragent pas les citoyens à y participer. Il est également impossible d'importer des Bibles ou tout autre support chrétien, à l'exception d'une copie exclusivement réservée à l'usage personnel.


Ce pays - parmi les moins évangélisés du monde - ne compte qu'une poignée de croyants autochtones qui vivent leur foi dans le secret absolu, en raison du contrôle social omniprésent. Le non respect de la liberté de religion aux Maldives n'a pas évolué depuis 2007. Suite à des attaques à la bombe contre des ambassades occidentales, le gouvernement a pris des mesures actives pour endiguer l'islam radical. En décembre 2007, une attaque visant le Président Gayoom a échoué. Les principaux suspects étaient des musulmans extrémistes. Nous n'avons reçu aucun rapport en 2007 sur des arrestations de croyants originaires du pays ou d' expulsions de chrétiens étrangers.


5 – Bhoutan

Le bouddhisme Mahayana est religion d'Etat dans la petite royauté himalayenne du Bhoutan.
Officiellement, le christianisme n'existe pas ; selon un responsable chrétien, ils sont environ 13 000 dans le pays. Ils n'ont cependant pas le droit de prier ou d'exprimer leur foi en public. Ils peuvent se réunir pourvu qu'ils restent en famille, jamais collectivement avec d'autres familles. Leurs enfants sont acceptés dans les écoles mais ils sont discriminés dès que l'on découvre leur foi ; ils sont soumis à de constantes pressions pour qu'ils adoptent le bouddhisme et participent aux rassemblements rituels. Il leur est quasiment impossible d'avoir accès aux études universitaires. Ceux qui ont des postes administratifs se voient également discriminés, certains ayant perdu leur poste pour la seule raison de foi.

L'importation de littérature chrétienne est prohibée, seuls sont permis dans le pays les ouvrages relatifs au bouddhisme


L'influence des moines et de la communauté est telle que la persécution est essentiellement le fait des familles. Il existe une discrimination de la part des autorités mais à une moindre échelle. Les cas de violence excessive sont ponctuels.


6 – Yémen

Il n'y a pas eu de changement majeur en 2007 par rapport à 2006 quant au manque de liberté religieuse pour les chrétiens du Yémen.

La Constitution yéménite garantit la liberté de religion, tout en déclarant que l'islam est la religion d'Etat et que la charia est la base de toute législation. Le gouvernement yéménite autorise quelques libertés aux étrangers chrétiens, mais les citoyens du Yémen ne sont pas autorisés à se convertir au christianisme (ou à toute autre religion). Les chrétiens issus de l'islam sont condamnés à la peine de mort si leur conversion est découverte. Parler de l'Evangile aux musulmans est strictement interdit. Au cours de l'année passée, plusieurs chrétiens ont été arrêtés et battus à cause de leur foi.


7 – Afghanistan

L'Afghanistan est une République islamique où il n'existe aucun bâtiment d'église. Les chrétiens représentent seulement 0.01% de la population. Après avoir été gouverné par des fondamentalistes musulmans, le pays est actuellement dirigé par un gouvernement de coalition. Il y a encore beaucoup d'anarchie et le gouvernement central ne contrôle pas la totalité du pays. Les actes de violence sont fréquents et les mouvements de résistance des fondamentalistes musulmans reprennent de la vigueur. La liberté de religion inscrite dans la Constitution représente une contradiction, puisque la loi islamique est considérée comme étant la loi du pays. Bien que garantissant la liberté de religion aux non musulmans, les lois « contraires aux croyances de la religion sacrée de l'islam » sont interdites. Les chrétiens doivent être très prudents. Les étrangers surpris en train d'évangéliser sont emprisonnés et expulsés du pays.


Les Afghans qui s'engagent à devenir chrétiens sont souvent sous la pression de la famille et de la société. Les chrétiens issus de l'islam sont l'objet d'intimidation et d'abus verbaux répétés, de coups, de licenciement, d'emprisonnement et quelquefois d'assassinat lorsqu'on découvre leur conversion. Certains ont dû quitter le pays pour sauver leur vie. Le 19 juillet 2007, des forces rebelles Taliban ont enlevé un groupe de travailleurs humanitaires chrétiens sud-coréens. Plusieurs ont été poussés à se convertir à l'islam et battus pour avoir refusé. Deux d'entre eux ont été exécutés. Les autres ont été relâchés plus tard et renvoyés dans leur pays.

8 – Laos

Le Laos est un Etat communiste qui compte environ 100 000 protestants et 45 000 catholiques. En dépit de quelques progrès dans les régions du sud (comme dans la province d'Attapeu), l'attitude de l'Etat envers les chrétiens continue à se détériorer dans plusieurs régions du nord du pays, particulièrement envers les chrétiens Hmong.
L'année 2007 marque une rupture dans la politique du gouvernement qui a montré une attitude contradictoire :
- d'un côté, il a fait preuve d'indulgence envers le christianisme dans certaines régions du pays
- de l'autre côté, il a manifesté son aversion pour l'Eglise et continue à considérer les chrétiens comme des ennemis de l'Etat.


Par exemple, lorsque les autorités locales (provinces et districts) continuent à restreindre les droits des minorités religieuses et ethniques, l'Etat n'a pas réagi. Les autorités laotiennes ne tolèrent qu'une présence chrétienne limitée et placent les responsables chrétiens sous stricte surveillance. Le régime limite le nombre d'églises en activité et en ferme d'autres, surtout dans les campagnes.


L'Eglise au Laos subit une forte pression de la société, une surveillance de l'Etat à tous les niveaux. Néanmoins il existe une église souterraine, qui semble être en croissance malgré la persécution. En juillet 2007, un terrible acte de répression a eu lieu contre les chrétiens d'un village de Ban Sai Jarern, dans la province de Bokeo. Treize croyants ont été tués, des maisons ont été bombardées et des dizaines de croyants ont été arrêtés. A notre connaissance, 21 chrétiens sont actuellement emprisonnés au Laos, et la plupart d'entre eux n'ont jamais été jugés.

9 – Ouzbékistan

Les restrictions et la persécution se sont poursuivies tout au long de l'année 2007 en Ouzbékistan. Le gouvernement a fait passer des lois qui interdisent ou restreignent sévèrement les activités telles que le prosélytisme, l'importation et la distribution de littérature religieuse et l'instruction religieuse privée. La loi interdit de posséder plus d'un exemplaire d'un livre chrétien, y compris la Bible.


Pour pouvoir continuer d'exister, les églises doivent réussir à s'enregistrer, ce qui est très difficile. Comme il y a très peu d'églises enregistrées, beaucoup de chrétiens sont obligés de se rencontrer secrètement dans les maisons, avec la menace constante d'être arrêtés pour activités religieuses illégales. Les raids de police sont fréquents, et conduisent souvent les chrétiens à être arrêtés, frappés, parfois même torturés. Leurs livres et tout autre matériel chrétien sont alors détruits.


Les croyants ouzbeks subissent une pression particulière les poussant à se convertir à l'islam. Les médias se mobilisent régulièrement contre les chrétiens et entraînent une augmentation de l'intolérance dans la société. Un responsable chrétien du Karakalpakstan (nord-ouest de l'Ouzbékistan) a été poursuivi dans tout le pays. Le pasteur d'une église charismatique d' Andijan a été condamné à quatre ans de camp de travaux forcés en mars 2007.


10 – Chine

La Chine est un pays de contradiction. Dans certaines régions, des chrétiens sont harcelés et emprisonnés en raison de leur foi. Dans d'autres, ils jouissent d'une plus grande liberté. Mais d'une manière générale, il reste difficile pour beaucoup de chrétiens de pratiquer librement sa foi.

En 2007, à l'approche des Jeux Olympiques, des descentes de police ont eu lieu dans les communautés chrétiennes non enregistrées (ou églises de maison) pour s'assurer qu'aucune source d'agitation ne viendra troubler l'événement sportif. Ces descentes ont eu lieu avec des méthodes très diverses, allant de la simple visite à l'arrestation des personnes rassemblées. Dans certains cas, la violence physique a été utilisée contre des chrétiens.


Un nombre sans précédent de missionnaires étrangers ont été expulsés en 2007 dans le cadre de l'opération Typhon n°5 pour combattre les « infiltrations étrangères » des activités missionnaires avant les JO.

 

30/09/2008

Au Vietnam, les chrétiens sont persécutés

Au Vietnam, les chrétiens sont persécutés

Source : Anuncioblog

persecution-chretiens-vietnamDes événements graves se sont produits ce matin 19 septembre à l'intérieur de la propriété de l'ancienne Délégation apostolique à Hanoi, au Vietnam, annonce « Eglises d'Asie », l'agence des Missions étrangères de Paris (EDA).

 

Les forces de police y ont fait pénétrer de gros engins de chantier, qui, pour le moment, ont détruit le mur de clôture et certaines constructions à l'intérieur de la propriété. Prêtres et fidèles sont accourus sur les lieux. Dans l'après-midi, heure locale, Mgr Ngô Qiang Kiêt a solennellement protesté contre cette intrusion brutale dans une interview accordée à VietCatholic News.

 

Ce matin, de très bonne heure, au sortir de la première messe de la cathédrale de Hanoi, les fidèles se dirigeaient vers l'ancienne Délégation apostolique pour y prier devant la statue de la Pietà, comme ils en ont repris l'habitude depuis quelques jours. Ils en ont été empêchés par des forces de police, nombreuses, armées de matraques et de fusils, qui ont cerné le quartier de l'archevêché et bloqué les deux extrémités de la rue qui y mène (Phô nhà chung). C'est le général Nhanh, directeur de la police de la capitale, qui dirige directement les opérations. Les écoles du quartier n'ont pas ouvert leurs portes. Une série de gros engins ont été amenés dans la propriété de la Délégation apostolique, qui s'est alors transformée en chantier. A 9 h, le mur de clôture était totalement détruit sous les yeux des journalistes des médias officiels, rapidement avertis de l'opération.

 

La police empêche toute personne de s'approcher. Cependant, les fidèles ont commencé à affluer et à prier au bout de la rue menant à la Délégation apostolique. A 9 h 30, les fidèles étaient déjà nombreux. Avec l'ensemble des élèves du grand séminaire qui se sont joint à eux, ils chantaient la prière pour la paix, attribuée à saint François d'Assise. Beaucoup de prêtres de Hanoi sont également venus participer à la prière. Des appels aux catholiques de Hanoi et du pays ont été lancés.

 

Dans l'après-midi, les bulldozers semblaient avoir terminé leur tâche. Prêtres et laïcs ont continué leurs prières dans la rue. L'archevêque de Hanoi, Mgr Ngô Qiang Kiet, vient d'accorder une interview dans laquelle il qualifie la situation actuelle d'« extrêmement tendue ». Il a déclaré qu'il a refusé de se rendre, la veille, à une convocation des autorités qui devait lui annoncer leur décision irréversible concernant la Délégation apostolique. Le sentiment qui l'habite, a-t-il déclaré, est la tristesse de voir les autorités mettre un terme au dialogue par cet acte brutal. Il a affirmé une fois de plus que la Délégation apostolique était propriété de l'Eglise, et que celle-ci possédait les documents en faisant foi.

 

Les raisons de cette soudaine initiative de la police vietnamienne ne sont pas encore connues. Les premières manifestations de prière avaient commencé au mois de décembre 2007, après une lettre pastorale de l'archevêque de Hanoi invitant ses fidèles à prier pour la restitution de ce bien de l'Eglise. Les rassemblements de prière s'étaient achevés le 31 janvier, après une intervention du Vatican et la promesse faite par un représentant des autorités. Samedi dernier, 13 septembre, après une très longue interruption, une procession de prière de la cathédrale à la Délégation apostolique avait été organisée à l'issue de la messe. Celle-ci avait surpris la police qui était alors surtout occupée par les affaires de la paroisse de Thai Ha.

28/09/2008

USA : Dieu est grand, ses églises aussi

USA : Dieu est grand, ses églises aussi

Source : 20 minutes 

mega_church_par_milqitoPlus c'est grand, plus c'est beau. Si on voulait caricaturer les «megachurches», on en ferait leur antienne. En fait, comme l'explique Sébastien Fath dans un ouvrage qui vient de sortir, «Dieu XXL - La révolution des megachurches» (éd. Autrement), l'affaire est un poil plus compliquée. Ces églises géantes, majoritairement protestantes, apparues dans les années 1970 en Amérique du Nord ne sont pas seulement des lieux où l'on prêche le gigantisme à des milliers de fidèles (2.000 à 30.000). Mais surtout, et avant tout, des lieux de retrouvailles entre citadins. «Une "megachurch" fait office de petite ville au sein de la grande ville», analyse le chercheur.

 

Dans ces immenses complexes, on vient, bien sûr, pour l'office hebdomadaire. Mais pas seulement: on en profite aussi pour faire du sport ou offrir des activités à ses enfants. «Le rayonnement d'une "megachurch" est très lié aux services qu'elle propose», souligne Sébastien Fath. Objectif: retrouver l'esprit de communauté qui manque aux gros centres urbains. «A Willow Creek Community Church [dans la banlieue de Chicago], l'une des premières "megachurch" des Etats-Unis avec 23.000 fidèles, chaque nouveau membre est tenu de s'inscrire à un groupe de réflexion d'une dizaine de personnes. C'est, évidemment, une façon de créer du lien.» Et de mettre en place des réflexes de solidarité. «Les fidèles aisés donnent leurs véhicules à l'église, qui les remet en état et les redistribue à ceux qui, au sein de la communauté, en ont besoin.» Ce savant dosage entre gigantisme et intimité serait la clé du succès de ces églises d'un genre nouveau.

 

Les chiffres sont éloquents: on en comptait 16 en 1970, 400 en 1995, 1.300 en 2008. Véritables «chambres d'écho planétaires», ces lieux de culte servent aussi d'arènes aux candidats à la présidentielle ou aux prêcheurs écolo ou humanitaire que sont Al Gore et le chanteur Bono. Leur succès se vérifie aussi à l'étranger. «De Kinshasa à Rio de Janeiro, de Dallas à Kiev, de Paris à Séoul (...), elles se multiplient d'année en année, et dans toutes les langues».