29/03/2009

Sionisme ?

Une réflexion...

Je lis fréquemment, dans les sites islamiques, le terme "sioniste".  Quel est le but de l'utilisation de ce terme ?
S’agit-il de critiquer l'existence d'un état juif ? On pourrait le concevoir, oui, mais à condition que cette dénonciation s’accompagne alors de la même dénonciation de tout Etat privilégiant de manière manifeste les tenants d’une confession religieuse particulière. On ne voit pas en effet quel mal il y aurait à revendiquer l’existence d’un Etat juif à côté de multiples Etats islamiques.

Or ce n'est pas le cas... Les musulmans sont rapides pour critiquer le mouvement sioniste dont le but est en effet la création d'un tout petit état juif, mais n'ont jamais la décence de critiquer l'existence de l'islamisme et les gigantesques états islamiques.

Que faut-il donc comprendre ? Si ce n'est pas la revendication d'un état confessionnel qui est critiquée, c'est donc la confession elle-même qui l'est... Et un antisioniste qui ne se préoccupe pas des autres états confessionnels (voire qui les défend), est donc en réalité un antisémite.

Cher amis musulmans, lorsque vous emploierez le terme "sioniste", veuillez faire preuve de justice et d'honnêteté et reconnaître que l'islam fait exactement la même chose.  Balayez devant votre porte avant de vous attaquer à vos voisins.

 

25/03/2009

La persécution des chrétiens aujourd’hui dans le monde

La persécution des chrétiens aujourd’hui dans le monde

delpard

 

Dans cinquante pays, y compris en Europe, qu'ils soient catholiques, protestants, coptes ou de tout autre communauté, les chrétiens sont pourchassés, privés de travail, emprisonnés, torturés, assassinés.

Tous les moyens sont utilisés pour les contraindre à renier leur foi, y compris le viol rituel collectif, considéré dans certains Etats comme une sanction pénale. Posséder une bible est devenu un crime, la célébration des cultes est interdite, on est revenu au temps des messes dans les caves et des premiers martyrs. Sans a priori religieux - l'auteur est athée -, Raphaël Delpard a mené une enquête difficile sur les lieux de ces scandales occultés par le silence des nations.

A l'heure du 60e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme, ce livre nous rappelle l'urgence d'un réveil des consciences.

20/03/2009

Brésil : Avortement et excommunication

Source : CPDH

Le Comité Protestant évangélique pour la Dignité Humaine exprime sa profonde compassion à l'égard de l'enfant de neuf ans, martyre de la pédophilie de son beau-père, qui a dû avorter de jumeaux.

 

Si le principe du respect de la vie reste intangible - aucune situation ne peut justifier la mort d'un être humain - il s'agit dans ce cas du choix d'une vie contre une autre vie.

 

Une enfant de neuf ans n'est pas faite pour mener une grossesse gémellaire à terme. La vie de l'enfant en danger, sa mère a choisi de la faire avorter.

 

Tout en regrettant ce drame qui a fait 3 victimes (sans oublier la sœur de la fillette elle aussi abusée), le CPDH, à l'instar de nombreux catholiques défendant la vie et conscients de l'extrême difficulté de ce cas, estime qu'il était préférable de sauver une vie plutôt que de risquer la mort de trois êtres.

Rappel : L'histoire de cet avortement a défrayé la chronique car l'église catholique a condamné l'avortement de la fillette et avait excommunié sa mère ! 

http://www.france24.com/fr/20090307-bresil-fillette-avort...

16/03/2009

La religion des paresseux

La religion des paresseux Par Samuel Foucart

 

Titre provocateur ? Peut-être ! Mais avant tout réalité biblique, spirituelle et de terrain. Le livre des proverbes parle très souvent du « paresseux », au moins à dix-sept reprises dans nos versions françaises. Ce n’est pas uniquement pour définir ce que nous connaissons des paresseux en général, c’est-à-dire quelqu’un qui ne veut pas faire d’effort ; non, mais davantage pour signaler ce qu’est la paresse spirituelle. La religion des paresseux se décline sous trois volets principaux :

 

- D’abord, ils transforment la grâce de Dieu en dissolution (Jude 1.4). C'est-à-dire que sous prétexte de grâce, ils vivent n’importe comment, font n’importe quoi et laissent le désordre régner dans leur vie. C’est très répandu, finalement ! La religion du paresseux ne préconise aucune règle ; leur « piété » n’est soumise à aucune discipline ; ils font ce qu’ils veulent, avec qui ils veulent, quand ils veulent et où ils veulent, et n’ont aucun compte à rendre à personne, (ce qui n’a jamais été de la liberté, mais de la paresse) ! Ils refusent de trancher certaines situations, ou d’en régler d’autres ! Ils ne se soumettent à aucune autorité. Bref, officiellement ce sont des adeptes d’une religion évangélique, protestante, baptiste, catholique, orthodoxe, adventiste ou pentecôtiste ; mais en réalité ce sont des pratiquants de la religion de la paresse !

 

- Le second volet de cette religion consiste dans le fait que ces personnes-là attendent tout ou presque de Dieu ; c’est à lui de tout faire ! Elles croient en Dieu, elles croient que Dieu peut tout, et même elles prient ! Beaucoup d’entre elles ont sans cesse le mot « réveil » à la bouche ; elles-mêmes n’ont rien à faire ! Jamais les adeptes de la religion du paresseux ne se remettront en question ; jamais ils ne prendront le temps de s’examiner devant Dieu dans un temps de jeûne et prière ; jamais ils n’envisageront leurs erreurs ! Il n’est pas question pour eux de réformer leurs voies et leurs œuvres, c’est aux autres de le faire ; d’ailleurs, pour les adeptes de cette religion-là, il n’y a jamais assez d’amour dans leur église locale.

 

- Enfin, troisième volet de la religion du paresseux, la référence à la démonologie ! Tout est de la faute du diable et des démons, d’après eux ! S’appuyant sur des vérités bibliques indéniables faisant références au combat spirituel que tout croyant est appelé à mener sainement, ils en profitent pour détourner de leur sens premier les textes de la Bible afin d’en tirer profit ! Leurs erreurs ? C’est de la faute des démons ; leurs péchés ? Ce n’est pas de leur faute, mais de celle d’un démon d’impureté ; leurs liens (par exemple, tabac, alcool, jeux, crédit, pornographie etc.) ? Ce n’est pas de leur responsabilité, et ils n’ont rien à faire d’autre que de chasser le démon ! Quelqu’un n’est pas d’accord avec eux ? Il est tenu par des esprits mauvais ! Facile, cette religion, et parfaitement irresponsable !

 

Vous l’avez compris, la religion du paresseux est bien plus répandue que nous ne pouvons l’imaginer, et ce dans tous les milieux chrétiens ! L’Évangile nous responsabilise toujours et nous place en face de nos faiblesses, de nos misères, voire de notre péché, non pas pour que nous les fuyions, mais pour qu’enfin nous en triomphions ! Soyons des adeptes de la religion courageuse, qui prône la repentance comme moyen, la réforme comme doctrine, et la grâce comme solution ! C’est elle la bonne religion.

 

Samuel Foucart

11/03/2009

Dans le coma, un homme se réveille juste avant d'être débranché

Etats-Unis: dans le coma, un homme se réveille juste avant d'être débranché

ConnollyEn Californie, Mike Connolly, âgé de 56 ans, s'est réveillé de son coma juste avant que les médecins le débranchent. La famille de Mike avait autorisé les médecins à le débrancher car selon eux il était condamné.

Les médecins ont déclaré qu'il retrouverait rapidement la santé.

En effet, Mike Connolly, a fait un arrêt cardiaque qui a duré 35 minutes et son cerveau n'a pas été oxygéné pendant 10 minutes. Les médecins estiment qu'une absence d'oxygénation du cerveau de plus de 4 minutes entraine de sévères dommages dans le cerveau.

Contre toute attente, Mike Connolly s'est réveillé, a prononcé son nom et les médecins ont déclaré qu'il retrouverait rapidement une pleine santé. Selon le témoignage d'un des médecins "c'est presque un miracle, je n'ai jamais vu quelqu'un se remettre aussi vite."

source: lifenews.com

Depuis  www.aleloo.com.

06/03/2009

Gaza : Aucun mort dans l’école !!!

L’ONU le reconnait : Aucun mort à l’UNRWA

(israelinfos.net- mercredi 4 février 2009)

 

Plus d’un mois après ce qui a été dénoncé par les médias du monde entier comme « le bombardement d’une école de Jebaliyah » - établissement dirigé par l’URWA (aide aux réfugiés palestiniens) - qui avait provoqué un concert de condamnations internationales, l’organisation de manifestations anti-israéliennes dans de très nombreux coins du globe, et une grave détérioration des relations diplomatiques avec plusieurs pays, l’ONU a officiellement reconnu qu’aucune personne n’était morte dans l’enceinte de cette école, lors d’une opération israélienne.

 

 

La semaine passée le journal canadien « Globe and Mail » avait publié l’enquête de ses journalistes sur le terrain, et plusieurs témoignages (voir notre article) qui prouvaient qu’aucune bombe n’avait touché l’établissement scolaire.

 

Le 6 janvier dernier un bataillon de parachutistes avait identifié que des roquettes venaient d’être tirées à partir d’une cour adjacente à l’école, où, d’après l’ONU, 1.368 personnes avaient trouvé refuge. Tsahal avait répliqué avec des obus de mortier. Toujours d’après des sources palestiniennes, deux de ces tirs avaient touché les bâtiments scolaires, 42 personnes y avaient trouvé la mort, et des dizaines d’autres avaient été blessées.

 

Dans un communiqué officiel publié mardi par Maxwell Gaylord, le coordinateur des opérations humanitaires de l’ONU à Jérusalem, l’organisation a reconnu « que les bombardements et atteintes en vies humaines ont eu lieu en dehors de l’école, et non à l’intérieur ».

 

 

Voici une vidéo qui permet de comprendre pourquoi Israël semble avoir visé une école, mais a en réalité visé des terroristes.  Les musulmans du Hamas ont l'habitude de lancer des missiles à côté des écoles ou des hôpitaux, ainsi, en cas de riposte, ils peuvent exposer les victimes civiles et critiquer Israël. Mais Israël a réagi de manière honnête et n'a visé que ses attaquants.

Rappel : video d'oct.2007

 

 

Et si vous voulez voir une attaque plus récente des musulmans du Hamas depuis une autre école pendant le cessez-le-feu du 8 janvier 2009 !

 

01/03/2009

Ex-Hamas converti au christianisme

masabyousefMasab Yousef, fils du leader Hamas Sheikh Hassan Yousef, et ancien leader du mouvement des jeunes du Hamas, s'est converti au christianisme.

 

 

Voici une video (en anglais désolé) de son témoignage :

 

 

 

 

 

 

D'autres videos

Témoignage de Masab : http://www.youtube.com/watch?v=wLjwe2b40YA

Escape from Hamas en 6 parties :

http://www.youtube.com/watch?v=miRLlxMurnI

http://www.youtube.com/watch?v=D5M1bKMug4Y

http://www.youtube.com/watch?v=2-9NHvT2SEo

http://www.youtube.com/watch?v=xdlMyUCNZoc

http://www.youtube.com/watch?v=4hObwDjwLy4

http://www.youtube.com/watch?v=XBTCktJTJ2o

25/02/2009

Arabes pour Israël

Souhaitez-vous la paix au proche-orient ?

 

En guise d'introduction à ce petit article, je voudrais évoquer ces quelques musulmans assistés de pseudo-intellectuels qui lancent une pétition pour retirer le Hamas de la liste des mouvements terroristes.
Il y a une incohérence que je ne m'explique pas.  Le Hamas est une formation politique fondamentaliste islamique. Cette organisation a commis des attaques envers des civils israéliens (en justifiant ces actes par certaines motivations islamiques.)
Mais alors pourquoi ne pas faire une pétition pour faire retirer d'autres mouvements de cette liste d'organisations terroristes qui ont aussi leurs propres motivations ? Par exemple :
*Afghan Support Committee
*Al Taqwa Trade
*Al-Hamati Sweets Bakeries
*Al-Ittihad al-Islami (AIAI)
*Al-Manar
*Al-Ma'unah
*Al-Nur Honey Center
*Al-Rashid Trust
*Al-Shifa Honey Press for Industry and Commerce
*Al-Wafa al-Igatha al-Islamia
etc...la liste d'organisations islamiques terroristes est immense...

 

Très étrange cette obstination à défendre le Hamas au simple motif qu'il a été élu...

 

Chers amis arabes et musulmans de bonne volonté, si vous désirez la paix, cessez ces provocations stériles. Le Hamas ne reconnaîtra jamais le droit d'existence à Israël. Imaginez-vous ce que cela représente de rendre légitime cette obstination ? La haine engendre la haine et ce conflit ne finira jamais.
Plutôt que de perdre votre temps à signer des pétitions pour se joindre à un combat pour la haine, joignez-vous à "arabes pour Israël", association fondée par Nonie Darwish qui réunit des Arabes et des musulmans qui « respectent et soutiennent l'État d'Israël », rejettent les « attentats-suicides comme forme de jihad » et promeuvent une « auto-critique constructive du monde arabo-musulman ». 

noniedarwishArabe et musulmane, Nonie Darwish est née au Caire et a grandi à Gaza à l’époque où Nasser promettait de détruire Israël. Son père, Mustapha Hafez Darwish, dirigeait à l’époque les services de renseignement à Gaza. C’est lui qui crée les Fedayin, ces groupes armés qui mènent des attaques en territoire israélien pour y semer la mort et la destruction.

Expatriée aux Etas Unis, Nonie Darwish est aujourd’hui journaliste, écrivain, et fondatrice de ArabsForIsrael.com. 

Elle a participé en 2007 au Sommet de l’islam laïque.


Amis musulmans, la paix est possible, brisons le cercle de la violence !

http://arabespourisrael.unblog.fr/2009/02/21/israel-ne-do...

20/02/2009

Minifest

Minifest

16/02/2009

Un miracle de nos jours

Un miracle de nos jours

Témoignage

 

En 1989, en m’engageant dans les eaux du baptême pour suivre Jésus, mon Sauveur et mon Seigneur, toute ma vie fut transformée. Jour après jour, j'ai vu s’accomplir les promesses de Dieu, pour ma vie et pour ma famille.

 

Puis soudain, tout bascula en un instant ! J’étais couvreur de métier. Malgré ma prudence, je fis une chute vertigineuse de quatre mètres, et ma tête toucha en premier la dalle bétonnée. C’était le 8 décembre 2005 !

 

Je fus transporté d’urgence par hélicoptère au C.H.U. d'Amiens. Plongé dans un coma profond, les diagnostics des docteurs étaient très pessimistes. Les médecins avertirent mon épouse en lui expliquant les deux probabilités envisageables : la première était la mort ! La seconde, guère meilleure, était la paraplégie. Dans les deux cas, je ne serai plus disponible en tant qu’époux ou en tant que père, car la partie gauche de mon cerveau étant compressée par un énorme caillot de sang. Ils étaient certains que même si je conservais la vie, de lourdes séquelles demeureraient.

 

Sans relâche, malgré leurs souffrances, mon épouse et mes trois enfants priaient, suppliaient et invoquaient le Seigneur Jésus-Christ. L’assemblée de Chevrières dans l’Oise, ainsi que d'autres églises se joignaient à eux, s’unissant dans ce combat de la foi pour voir s’accomplir le miracle !

 

Seize jours après ce tragique accident, mes yeux se sont ouverts, mes mains ont bougé ; c’était le commencement d'une longue période de restaurations. Mais surtout la preuve évidente pour tous que Dieu est fidèle et qu’il répond à la prière de ses enfants ! Le 24 décembre 2005 fut le jour de "mon miracle".

 

Pendant les cinq mois de rééducation, la guérison était vraiment spectaculaire. Dieu m’a rétabli et ma donné la possibilité de parler de Jésus au personnel soignant et à d’autres malades. Toute la gloire, l’honneur et la victoire lui reviennent !

 

Il fallut tout retrouver, tant sur le plan familial que social et professionnel, et en faisant un an d’orthophonie. Ce temps fut long, et ma patience fut mise à rude épreuve. Mes réflexes étant revenus, dès juin 2006, je pus reconduire. Et en septembre 2008, je repris mon travail, plus comme couvreur, mais en tant que magasinier dans la même entreprise ! Mon épouse et mes enfants m’ont beaucoup soutenu et sont heureux de m’avoir à leurs côtés.

 

Jésus a toujours été présent dans mon épreuve. En me donnant sa paix et son amour, j’ai pu avancer chaque jour, étape par étape. Mon âme lui manifeste de la reconnaissance.

 

Cette reconnaissance va également vers mon épouse, mes enfants, l’église qui ont prié pour moi ; je ne veux pas oublier les services médicaux qui se sont occupés de moi. Qu’il est bon et merveilleux de connaître le Seigneur et de s’abandonner à lui !

 

Dans la Bible, Dieu nous donne cette promesse : "Ne crains rien, car je suis avec toi ; ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu. Je te fortifie, je viens à ton secours, je te soutiens de ma droite triomphante" (Esaie 41.10).

 

Dominique Hennequin

12/02/2009

Arabie Saoudite : Menacé de mort, un pasteur doit se cacher

Arabie Saoudite : Menacé de mort, un pasteur doit se cacher

Source : Portes Ouvertes

 

arabie-saouditeYemane Gebriel est en fuite. Ce pasteur d’origine érythréenne qui habite et travaille en Arabie Saoudite depuis 25 ans a reçu de très sérieuses menaces de mort de la part de la police religieuse saoudienne (la muttawa).

 

Le 28 janvier, ce père de huit enfants a dû quitter précipitamment Riyad, la capitale, pour se mettre à l’abri. Un agent de la muttawa, Abdul Aziz, qui est également cheikh dans une mosquée de Riyad, en veut particulièrement à la vie de Yemane. Il l’avait d’ailleurs déjà fait arrêter en 2005. A l’époque, le pasteur ainsi que 16 autres responsables chrétiens étrangers avaient été libérés sous la pression diplomatique internationale.

 

Aujourd’hui, l’agent et ses collègues frappent encore plus fort et sont prêts à tuer Yemane. Et cela pour quelle raison ? Tout simplement parce que Yemane, âgé de 42 ans, est responsable d’une église de maison qui compte près de 300 membres, tous étrangers. Ces derniers s’attendent à une visite musclée de la police à tout moment.

 

En 2008, le régime saoudien, basé sur la charia, a tenté de restreindre le pouvoir de la police religieuse, mais cette dernière continue à effectuer des descentes dans les lieux de culte non musulmans, et ce, alors que les étrangers sont autorisés à pratiquer leur religion en privé. Selon une source locale, il faut s’attendre à ce que 2009 soit une année de répression accrue contre les chrétiens dans ce pays. Mais ceux-ci sont mieux préparés à l’affronter qu’en 2005.

08/02/2009

Darfour: Une ONG américaine expulsée pour avoir un stock de Bible en arabe

Darfour: Une ONG américaine expulsée pour avoir un stock de Bible en arabe

Source topinfo

darfourUne association humanitaire américaine a été expulsée du Darfour, région troublée de l'ouest du Soudan, après la découverte dans ses bureaux de milliers de bibles en langue arabe, rapporte samedi la presse soudanaise. Selon l'agence de presse officielle Suna, 3 400 exemplaires de la bible ont été saisis par les autorités dans les locaux de l'association "Thirst No More" ("Plus jamais la soif"), dont le siège se trouve au Texas.

 

Constatons que les musulmans du Darfour préfèrent voir leur peuple mourir déshydraté plutôt que de prendre le risque qu’il s’éloigne de l’islam  !

A quand une réaction de la communauté musulmane? Jamais, elle est trop braquée sur le tout petit état israélien que sur leurs immenses empires islamistes !

Il est également regrettable de voir le milliard de musulman ne pas se sentir concerné par le sort de ces soudanais.  Ce sont les chrétiens qui leur viennent en aide et on les expulse au motif de leurs convictions ! C'est crapuleux.

31/01/2009

Un chrétien devant le tribunal en Egypte

Un chrétien devant le tribunal en Egypte

par Isabelle Goepp – journal chrétien

 

Maher El-Gohary est un chrétien d’origine musulmane. Il s’est converti alors qu’il avait vingt ans. Aujourd’hui, à 56 ans, il est particulièrement inquiet pour sa fille Dina, âgée de 14 ans. En effet, à ses 16 ans, bien qu’elle soit chrétienne, on lui délivrera automatiquement une carte d’identité sur laquelle il est stipulé qu’elle est musulmane.

 

Alors en août 2008, Maher El-Gohary a déposé une demande officielle pour faire changer la mention de sa religion sur ses papiers d’identité. Car si sa foi en Jésus-Christ est reconnue officiellement, il en sera de même pour sa fille.

 

Maher s’était bien préparé pour cette audience du 6 janvier 2009. Mais le ton est monté et son avocat a été expulsé du tribunal par le juge. Ce dernier a déclaré que, « selon la charia, l’islam est la religion la plus récente et la plus complète. De ce fait, les musulmans bénéficient déjà de la plus grande liberté religieuse qui existe et ne peuvent adopter une religion plus ancienne (le christianisme ou le judaïsme) ».

 

Maher est décontenancé mais pas abattu. Il a déclaré : « Je me battrai pour obtenir ce changement » et compte même porter plainte contre le juge.

 

Maher El Gohary est le deuxième chrétien d’origine musulmane à oser demander à la justice un changement de religion sur sa carte d’identité en Egypte. Son prédécesseur, Mohammed Hégazy, avait vu sa requête refusée en janvier 2008 et vit depuis dans la clandestinité, après avoir reçu des menaces de mort.

 

-* Remercions Dieu pour le courage de Maher. Prions pour que son action crée un changement en Egypte où le droit est fondé sur la charia.

 

-* Prions pour Maher et sa famille. Sa fille est obligée d’apprendre le Coran par cœur à l’école.

 

-* Prions pour les chrétiens d’origine musulmane qui doivent cacher leur foi par crainte des représailles.

 

Portes Ouvertes

 

27/01/2009

Bangladesh : des chrétiens enfermés par des moines bouddhistes

Bangladesh : des chrétiens enfermés par des moines bouddhistes

(Isabelle Goepp – journal chrétien)

Leur calvaire a duré 10 jours. Mi-décembre, 13 chrétiens ont été retenus prisonniers dans la pagode d’un district montagneux du sud-est du Bangladesh pour les forcer à retourner au bouddhisme. Les prisonniers, des hommes âgés de 28 à 42 ans, s’étaient convertis au christianisme il y a environ cinq mois. On leur a rasé la tête et on les a forcés à accomplir les rituels bouddhistes.

 

Dans cette région du Bangladesh, où le bouddhisme est majoritaire (à environ 300 km au SE de la capitale Dacca), les autorités locales et les moines bouddhistes entendent bien lutter contre les conversions au christianisme. Ils ont menacé les chrétiens d’expulsion. Un responsable bouddhiste du nom de Arun Kanti Chakma a même menacé de mort ceux qui refuseraient de revenir au bouddhisme.

 

A Khaokhali, une région montagneuse voisine, une communauté de 50 chrétiens vit aussi des moments difficiles. Ils sont obligés de vivre isolés car on leur a interdit de communiquer avec l’extérieur et de se rendre en ville. En 2007, environ 400 personnes d’un même district de cette région se sont converties au christianisme.

 

Les bouddhistes et les chrétiens constituent une minorité au Bangladesh, pays à majorité musulmane.

 

 

*Remercions Dieu pour ceux qui se tournent vers Lui dans ce pays.

*Soutenons la foi de nos frères et sœurs du Bangladesh qui vivent sous de fortes pressions.

*Prions pour que l’Eglise du Bangladesh sorte affermie de cette épreuve.

 

Portes Ouvertes France

 

23/01/2009

UK :Une organisation chrétienne réclame à des athées la preuve que Dieu n'existe pas

UK :Une organisation chrétienne réclame à des athées la preuve que Dieu n'existe pas

Source 7/7

 

Une organisation britannique chrétienne a protesté jeudi auprès de l'autorité de surveillance de la publicité après le lancement dans les transports en commun du Royaume-Uni d'une campagne athée proclamant qu'"il n'y a probablement pas de Dieu", demandant des preuves.

 

La campagne athée, placardée sur 800 autobus du pays ainsi que dans le métro de Londres, a été lancée début janvier avec le soutien de l'Association humaniste britannique (BHA) et a été financée par des dons qui ont dépassé 140.000 livres (150.000 euros), pour un objectif de 5.500 livres.

 

Les tourments de l'enfer...

 

Son slogan complet est: "Il n'y a probablement pas de Dieu. Alors maintenant arrêtez de vous inquiéter et profitez de la vie". L'initiative a été prise par l'auteur de comédies et journaliste britannique Ariane Sherine, 28 ans, agacée d'être confrontée à des publicités chrétiennes renvoyant à un site internet qui avertit les non-croyants qu'ils seront condamnés à passer l'éternité dans "les tourments de l'enfer".

 

Mais Stephen Green, directeur national du groupe de pression Christian voice, a déposé plainte devant l'Advertising Standards Authority (ASA), arguant que la campagne était en infraction avec le code de la publicité en matière de bien-fondé et de véracité. "C'est présenté comme un état de fait et cela signifie qu'il doit être possible d'en prouver la véracité sinon cela enfreint les règles", a indiqué M. Green.

 

Preuves

 

"Il existe de nombreuses preuves de l'existence de Dieu, depuis les expériences personnelles des gens jusqu'à la complexité, l'interdépendance, la beauté et la conception de la nature", a-t-il poursuivi, considérant qu'il n'y avait "peu de preuves dans l'autre camp".

 

Un porte-parole de l'ASA a déclaré: "Nous avons accepté cette plainte. Nous l'avons consignée et nous l'évaluerons dans les prochains jours et, à partir de cette évaluation, nous déciderons s'il y a lieu de contacter l'annonceur".

20/01/2009

Hamas - complément

Il n'y a pas de hasard...
Je reçois un mail et une video qui étaye mon post d'hier :

 

Le hamas utilise des enfants comme bouclier humain :

 


Voici les images diffusées dans les media  par le hamas après chaque affrontement avec Israël   :
gazaimg


et voici celles qu'il ne montre pas :

gazaenfants1
gazaenfants2
gazaenfants
gazaenfants4

Voici donc la future "Armée de libération de la Palestine"
Mieux vaut entraîner les enfants dès leur plus jeune âge au métier d'assassin plutôt que les envoyer à l'école, là où ils pourraient apprendre à remettre en cause les fameux principes primaires de la charia.
 
Soyez attristés par le sort de ces enfants, mais ne vous trompez pas de coupable !

 

19/01/2009

Le Hamas expose ses civils pour provoquer "un maximum d'émotion"

Le dernier conflit israelo-palestinien est sur toutes les lèvres et le langage tenu est différent selon que l'on est musulman ou non.

Le Hamas a promis un bain de sang à Israël...Il n'y a eu que 9 morts israéliens et certains ont été tués accidentellement par des israéliens !

Le Hamas refusait toute trève...il a fini par accepter une trève.

Le Hamas prétend aujourd'hui qu'il a résisté et qu'il n'a eu quasi aucune perte...des centaines de soldats sont morts, des centaines d'autres ont été faits prisonniers, la quasi totalité de ses armes ont été anéanties ainsi que les tunnels de contrebande,...

 

Ces discours mensongers et haineux de ce groupe terroriste donnent la nausée.

Je voulais donc laisser la parole au grand Rabbin Gilles Bernheim :

 

Le Hamas expose ses civils pour provoquer "un maximum d'émotion"

 

Le grand rabbin de France Gilles Bernheim a exprimé mercredi sa "compassion" pour les morts "palestiniens et israéliens" dans le conflit au Proche-Orient, accusant cependant le Hamas d'exposer sa population civile pour provoquer "un maximum d'émotion".

 

"J'ai beaucoup de compassion aussi bien pour les pertes civiles israéliennes que les pertes civiles palestiniennes qui sont otages du Hamas", a dit M. Bernheim à l'issue d'un entretien d'une heure avec le Premier ministre François Fillon.

 

Toutefois, a-t-il jugé, "lorsque l'on dit d'Israël qu'il emploie des moyens qui sont surdimensionnés par rapport à ceux du Hamas, c'est pas totalement vrai".

 

"Les missiles, a-t-il affirmé, qu'a envoyés le Hamas depuis tant d'années sur le sud-ouest d'Israël peuvent tuer beaucoup de monde sauf qu'Israël a une attitude qui consiste de toutes ses forces à préserver le vie de ses citoyens et donc de les cacher dès qu'il y a la moindre alerte".

 

Selon le dignitaire religieux, "le Hamas agit dans l'autre sens". "Lorsque Israël attaque, il expose ses civils en allant se mélanger à eux dans les écoles, les hôpitaux, les mosquées pour qu'il y ait un maximum de morts civils et un maximum d'émotion".

 

Le mouvement armé palestinien "a choisi d'exposer la vie des civils pour en tirer le maximum de profit au niveau de l'image et des passions", a ajouté le Grand rabbin.

 

Par ailleurs, M. Fillon l'a assuré que le gouvernement était "vigilant à prévenir la résurgence des actes antisémites comme des actes anti-musulmans". Le dernier acte antisémite en date a été découvert mercredi matin, avec des tags sur un mur de la synagogue de Mulhouse (Haut-Rhin).

 

Il s'agissait de la première rencontre entre M. Fillon et M. Bernheim depuis la prise de fonctions de ce dernier début janvier, au cours de laquelle il ont "fait connaissance" et partagé leur "passion commune de l'alpinisme".

 

 

10/01/2009

2008 : Les moments forts du monde évangélique !

2008 : Les moments forts du monde évangélique ! Par Paul Ohlott

Source : TopInfo

 

moments2008Marqué par une crise financière mondiale des plus préoccupantes, 2008 vient de s’achever et laisse place à une nouvelle année qui se présente sous le signe de l’incertitude. Pour autant, malgré le contexte jugé «rude» par le Président Nicolas Sarkozy, le mouvement évangélique semble en pleine effervescence. Retour sur les moments forts de l’année 2008.

 

Des 60 ans de l’Etat d’Israël courant mai, aux 90 ans du célèbre prédicateur Billy Graham le 7 novembre, sans oublier les 40 ans de l’assassinat de Martin Luther King le 4 avril dernier, de nombreux anniversaires ont été célébrés par les protestants évangéliques du monde entier. D’ailleurs, dès le 6 janvier, des milliers d’églises évangéliques ont pris part à la 160eme semaine de prière pour l’unité, avant d’envoyer leurs délégués à Pattaya, en Thaïlande, pour assister à la conférence de l’Alliance Evangélique Mondiale (AEM), du 25 au 30 octobre.

 

Sur le sol français, la maison d’édition Farel - plus de 200 titres en catalogue -, a fêté ses 30 ans au mois de février. Dix mois plus tard, c’était au tour de Séphora Music, le principal distributeur de musique chrétienne dans l’Hexagone, de souffler ses 30 bougies. Deux festivités qui incarnent bien la croissance du mouvement évangélique et le développement d’un marché estampillé «chrétien». En effet, il y a trente ans, on ne parlait guère de musique chrétienne en France. Et aujourd’hui, sur le site de Sephora-music.com, récemment refait à neuf, plus de 1200 albums sont à portée de clics. En l’espace de trois décennies, Séphora a produit des centaines d’albums et en a vendu plusieurs millions.

 

Sur la toile, et dans les rues !

 

Internet n’est pas étranger à cet essor. Les protestants évangéliques ont su profiter de cette nouvelle technologie pour étendre leur réseau et leur influence. En 2008, TopChretien.com, le plus grand portail chrétien francophone, s’est même largement inspiré de Facebook. Sa Version Révolution (VR), lancée le 3 juin, répond avec succès aux attentes des internautes friand de services communautaires. Parallèlement, le pasteur Eric Célérier, fondateur et actuel visionnaire, a développé le concept de ConnaitreDieu.com. Désormais disponible en 14 langues, ce sont chaque jour entre 1000 et 2000 personnes qui prononcent la prière pour «accepter Jésus» et devenir chrétien. Plus qu’un outil, Internet s’apparente alors à un véritable champ missionnaire sans frontière.

 

Cependant, les évangéliques n’investissent pas uniquement la toile du web. Ils sont même de plus en plus présents dans les rues. En 2008, plusieurs événements majeurs n’ont pas manqué d’interpeller les médias. A commencer par un joli mois de mai où se sont déroulés successivement «Ascension 2008» au Parc des Expos de Cergy ; la 9eme Conférence Internationale de Pentecôte au Zénith de Rouen ; le 2eme Congrès Protestant Evangélique Européen d’Ethique, avec la séance inaugurale au Parlement Européen de Strasbourg ; et la Marche pour Jésus, où 15.000 chrétiens ont investi la capitale, mais aussi Bordeaux et Lille, afin d’annoncer l’Evangile sur des airs de fête.

 

D’autres événements ont également suscité de l’intérêt par leur originalité, que ce soit la Journée du Témoignage de la femme chrétienne, qui s’est déroulée à l’UNESCO les 18 et 20 mars, ou encore le Tour de France de la Bible, où l’équipe de l’évangéliste Eugène Rard a parcouru 8000km, soit 18 étapes du Tour de France cycliste, du 4 au 28 juillet, afin de semer la bonne Parole ! Néanmoins, tous les événements évangéliques n’ont pas le vent en poupe. C’est le cas notamment du Big Boss’Festival - le plus grand festival de musique chrétienne en Suisse romande -, qui a été contraint pour des raisons financières, de prononcer sa dissolution le 6 décembre, après une dixième édition riche en décibels.

 

L’étrange «Réveil de Lakeland»

 

Outre Atlantique, l’année 2008 c’est aussi des secousses sismiques spirituelles, tel l'étrange «Réveil de Lakeland». Pendant trois mois, le très controversé évangéliste canadien Todd Bentley s’est rendu en Floride pour annoncer une vague de miracles et un Réveil spirituel sans précédent. Des centaines de milliers de personnes ont assisté à ses réunions quotidiennes, sur place ou via les retransmissions en direct sur God TV. Mais au final, le flot de polémiques a balayé les milliers de miracles non avérés...

 

Dans un tout autre genre, et sans conteste possible cette fois, le Chili vit quant à lui un véritable Réveil spirituel surprenant. A peine 5% il y a quarante ans, les évangéliques représentent aujourd’hui non moins de 30% de la population ! Et le 10 octobre dernier, le Parlement chilien a décrété que le 31 octobre sera désormais «Jour national des Eglises protestantes et évangéliques», férié pour toute la population !

 

Parmi les autres avancées diverses pour l’Evangile dans le monde, il est à noter que l’ONG Wycliffe a traduit le Nouveau Testament en 63 nouvelles langues dont 8 langues tribales d’Afrique francophone ; le journal «Un quart d’heure pour Jésus» a été diffusé à plus d’un million d’exemplaires, principalement en Suisse, lors du dernier Euro de football ; et l’Association Internationale des Ministères de Guérison (AIMG) a lancé en septembre, la première hotline de prière francophone.

 

Enfin, l’année 2008 a également été marquée par des vagues de répressions antichrétiennes, notamment en Irak et en Algérie. Le classement annuel mondial des persécutions contre les chrétiens, réalisé par l’association Portes Ouvertes, dévoile clairement que la haine et l’intolérance ne connaissent malheureusement pas la crise.

 

Paul OHLOTT

 

 

07/01/2009

Gaza: le Hamas persécute les chrétiens

A Gaza, le Hamas persécute les chrétiens

Source : Portes Ouvertes 

 

gazaEn Cisjordanie et à Gaza, la charia est la source principale de la législation. En juin 2007, le gouvernement unifié s’est effondré quand le mouvement islamique militant du Hamas a pris le pouvoir dans la bande de Gaza. Cette instabilité a entraîné une aggravation de la violence contre les chrétiens, les militants devenant plus hardis pour harceler les chrétiens d’origine musulmane. On a obligé deux d’entre eux à s’enfuir en Jordanie. Plusieurs chrétiens ont été emprisonnés, interrogés et battus. Un grand nombre de personnes de la communauté chrétienne. Après avoir passé les fêtes de Noël en Jordanie, Pauline a décidé de rentrer à Gaza avec ses deux fils. Elle y a retrouvé trois autres familles travaillant pour la Société biblique palestinienne.

 

Depuis le meurtre de son époux, Rami Ayyad (il tenait une librairie biblique à Gaza) et les menaces de mort de militants islamiques, plusieurs familles chrétiennes ont été évacuées de la ville. Que vont-elles faire à présent ? Y retourner ? Elles n’ont pas encore trouvé la réponse. Un chrétien de Gaza raconte : « 70 % des chrétiens veulent quitter Gaza parce qu’ils ont vraiment très peur. Mais nous aimons Gaza, c’est là où nous avons nos racines, nos maisons. » Beaucoup ont déjà fui ou cherchent à émigrer à cause de la détérioration générale des conditions de vie : coupures d’électricité, manque de vivres et de médicaments.

 

Dans ces circonstances, Pauline doit à nouveau prendre la décision de rester ou essayer de partir, d’autant qu’elle est enceinte de son troisième enfant et que l’accouchement est prévu début février. Même dilemme pour Hanna Massad, le pasteur de l’église baptiste de Gaza. Pour le moment, il n’y vit plus. Il a essayé plusieurs fois d’aller dans son église pour prêcher mais il a été refoulé à la frontière. Les membres de l’église sont confrontés à des menaces croissantes, pourtant ils continuent à se réunir les dimanches matins car ils ne veulent pas baisser les bras. Par prudence, ils se retrouvent en petits groupes uniquement.

 

 

 

Aujourd’hui, on compte environ 3 000 chrétiens à Gaza sur une population de 1,5 million d’habitants.

--------------------------------------------------------------------------------

Concernant l’actualité et afin de défendre la légitimité de la riposte d’Israël, lisez ceci :

 

http://www.topchretien.com/topinfo/view/46413/quand-tout-...

 

Depuis trop longtemps, le Hamas soutenu par l’Iran lance des roquettes sur les civils israéliens. Qu’en sera-t-il lorsque l’Iran aura l’arme nucléaire ? La haine des extrémistes musulmans n’a pas de limite. La bêtise des médias européen non plus.

 

http://jeanmarcmorandini.tele7.fr/article-22316.html

 

 

04/01/2009

Pardonne

Voici encore un texte sympathique que l'on m'a envoyé :

 

Pardonne

 

Ne cultive pas de haine au jardin de ton cœur.

C'est à toi le premier que tu ferais mal.

 

Ne garde pas de rancune à la moelle de tes os.

C'est toi le premier que tu briserais.

 

N'entretiens pas de vengeance au creux de ta mémoire.

C'est toi le premier qui en souffrirais.

 

Pardonne.

Tu seras plus heureux.

Et tu feras plus d'heureux autour de toi !

 

Le pardon est le signe d’un amour authentique (agapè).

Un amour qui pardonne, qui réconcilie, qui donne une nouvelle vie : la nouvelle création.

 

La route de la divinisation :

 

La finalité de la vie spirituelle est notre participation à la vie divine : 

 

c’est ce que les Pères de l’Eglise appelaient la « divinisation ».

 

Grégoire de Naziance (Capadoce 330) écrit :

« Dieu s’est fait homme afin que l’homme devint Dieu ».

 

Le pardon  est la dimension essentielle de l’existence humaine,

 

Il est la seule activité humaine citée dans le Notre Père.

 

Il est le « pain de vie » (Léonardo Boff )

 

Le pardon humain est à la fois une conséquence…et une condition du pardon de Dieu.

 

« Celui qui ne pardonne pas à son frère n’a pas reconnu le pardon que Dieu lui donne »

 

Le Pardon est le Don par excellence, qui nous rend à « la ressemblance de Dieu

 

L'ennemi n'est pas quelqu'un à abattre par esprit de vengeance......

mais quelqu'un à gagner par esprit de pardon.

( Leonardo Boff )

 

Le manque de foi :

Ne pas croire que l’amour est plus fort que la haine.

 

L’amour donne la vie ;

la haine tue.

Elle tue l’autre.

Et  à la longue, elle me tue aussi. 

 

Sois en Paix avec toi même

09:00 Écrit par St dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : jesus, dieu, christ, foi, bible, pardon, seigneur, sauveur |  Facebook |

01/01/2009

Disparition du plus ancien journal protestant

Disparition du plus ancien journal protestant

(Protestinfo.ch)

 

« Le Protestant » qui est le plus ancien périodique de la presse protestante francophone, va cesser de paraître à la fin de 2008 et sa rédaction va être intégrée dès janvier 2009 dans celle d’Evangile et Liberté, le mensuel français du protestantisme libéral. Des raisons d’ordre administratif et juridique ont conduit à renoncer au titre suisse en faveur du titre français.

 

Ainsi va disparaître le nom d’un journal qui était le plus ancien organe de presse du protestantisme d’expression française. Fondé en 1831 sous la direction du pasteur et professeur genevois Jean-Jacques Caton Chenevière pour soutenir la cause d’un protestantisme ouvert et multitudiniste au sein de l’Eglise de Genève, Le Protestant avait connu des fortunes diverses avant d’adopter en 1948, sous la houlette du pasteur Robert Stahler, un format et une tournure carrément journalistiques.

 

En 1965, l’arrivée de plusieurs collaborateurs vaudois soucieux de mieux faire entendre dans l’Eglise de leur canton la voix du protestantisme libéral avait donné à cette publication une dimension nettement romande. En intégrant la rédaction du Protestant dans la sienne propre, Evangile et Liberté devient ainsi un périodique franco-suisse, soucieux d’affirmer « la primauté de la foi sur les doctrines, la vocation de l’homme à la liberté et la constante nécessité d’une critique réformatrice. » (ProtestInfo/br)

29/12/2008

Zimbabwe : L’Entraide Protestante soutient les victimes du choléra

L’Entraide Protestante soutient les victimes du choléra au Zimbabwe

Protestinfo.ch

 

L’Entraide Protestante suisse a débloqué 200.000 Francs pour venir en aide aux victimes de la famine et du choléra au Zimbabwe.

 

L’EPER (Entraide Protestante Suisse) engage 200’000 francs pour une aide d’urgence alimentaire en faveur des victimes de la famine et du choléra au Zimbabwe. Plus de cinq millions de personnes souffrent de la faim et plus de seize mille personnes sont actuellement infectées par le choléra. La répétition de conditions climatiques défavorables et le manque de moyens de production provoquent de mauvaises récoltes et sont à l’origine du manque de nourriture.

 

Cette situation d’urgence est renforcée par une importante détérioration du contexte socioéconomique et notamment une inflation galopante. Le projet se déroulera de janvier au à mai 2009, période considérée comme critique, car les réserves de nourriture sont épuisées et les récoltes n’ont pas encore commencé. L’EPER travaille en collaboration avec l’organisation locale Lutheran Devlopement Service (LDS) dans la région prioritaire du Matabeleland sud.

 

La population ne disposant plus de semences agricoles, il existe un risque qu’elle consomme les semences, c’est pourquoi la voie de la distribution alimentaire a été privilégiée. Chaque mois, des rations de nourriture vont être distribuées à environ 4’000 personnes affectées par la faim et le choléra. Ces rations se composent de 12 kilos de maïs, 1,5 kilo de haricots et 600 millilitres d’huile. (ProtestInfo/com)

 

25/12/2008

"Mon anniversaire"

Comme vous le savez tous, c’est mon anniversaire aujourd’hui. C’est vraiment bien de savoir, qu’au moins une fois par an, certaines personnes pensent à moi.

 

Pourtant, je remarque que si au début les gens paraissent comprendre et semblaient reconnaissants de tout ce que j’ai fait pour eux, plus le temps passe, et moins ils semblent se rappeler la raison de cette célébration.

 

Les familles et les amis se rassemblent pour s’amuser, mais ils ne connaissent pas toujours le sens de la fête.

 

Je me souviens que l’année dernière il y avait un grand banquet en mon honneur. Mais vous savez quoi ? Je n’étais pas invité… En théorie j’étais l’invité d’honneur, mais personne ne s’est rappelé de moi et ils ne m’ont pas envoyé d’invitation.

 

J’ai décidé de me joindre à la fête sans faire de bruit, sans me faire remarquer. Je me suis mis dans un coin et j’ai observé.

 

Tout le monde buvait, ils faisaient des farces, riaient à propos de tout.

Bref, ils passaient un bon moment.

 

Pour couronner le tout, ce gros bonhomme à la barbe blanche est arrivé, et il riait sans arrêt : « Ho Ho Ho », comme si la fête était en son honneur !

 

A minuit, tout le monde a commencé à s’embrasser ; j’ai ouvert mes bras et j’ai attendu que quelqu’un vienne me serrer dans ses bras et… Vous savez quoi… Personne n’est venu à moi.

 

Soudain ils se sont tous mis à s’échanger des cadeaux. Ils les ont ouverts un par un, en grande excitation. Quand tout a été déballé, j’ai regardé pour voir si, peut-être, un cadeau était resté pour moi. Qu’auriez-vous ressenti si le jour de votre anniversaire tout le monde s’échangeait des cadeaux et que vous n’en receviez aucun ?

 

J’ai enfin compris que je n’étais pas désiré à cette soirée et je suis parti silencieusement.

 

Comme ceux qui ne m’ont pas invité à leur fête l’an passé sont nombreux, cette année, je vais organiser ma propre fête et j’espère que vous serez nombreux à me rejoindre.

 

Transmettez mon invitation. Je vous en serai éternellement reconnaissant.

 

Je vous aime très fort !

Jésus

INVIT

 

23/12/2008

Inde : « Nous ne quitterons pas Jésus »

Inde : « Nous ne quitterons pas Jésus »

Journal chrétien - mercredi 17 décembre 2008, par Aloys Evina

 

indennqpjLes réfugiés n’ont pas le choix : pour retourner dans leur village, ils doivent d’abord se convertir à l’hindouisme. Pourtant, beaucoup sont déterminés à ne pas céder aux menaces des extrémistes hindous, comme cette femme dont le mari a été battu à mort parce qu’il ne voulait pas renier le Seigneur. Elle-même a été violemment frappée. A présent veuve, elle ne renonce toujours pas à sa foi.

 

Autre exemple, celui de ces parents, dont l’enfant a été tué par des extrémistes hindous et qui déclarent : « Nous pouvons quitter le village, mais nous ne quitterons pas Jésus ». Ils continuent à regarder à Dieu quelles que soient les circonstances. Une autre femme, dont le mari, un pasteur, a été attrapé par les extrémistes hindous, puis par la police et enfin mis en prison, ne baisse pas les bras. Alors qu’elle était sans nouvelles de lui, elle a demandé à Dieu : « Pourquoi ? Nous t’avons servi depuis des années ! ». En priant, elle a réalisé que d’autres femmes de pasteurs vivaient la même situation. Elle a alors créé un groupe d’entraide.

 

Dans l’Etat d’Orissa, la violence contre les chrétiens a aujourd’hui diminué, mais l’approche de Noël annonce de nouvelles épreuves. Les extrémistes hindous ont prononcé un Bandh à l’échelle nationale pour le 25 décembre. Bandh, cela signifie que les écoles seront fermées et que la plupart des activités publiques et privées seront suspendues soit disant « pour préserver la paix ». Dans les faits, quiconque fêtera la naissance du Christ, risque de violentes représailles. Selon Tehmina Arora, de l’Association juridique chrétienne, « à moins que les autorités ne prennent des mesures rigoureuses et concrètes, la communauté chrétienne sera de nouveau attaquée ». Pour l’instant, le gouvernement d’Orissa et celui de l’Etat fédéral indien ont mollement réagi…

 

  • Remercions Dieu pour ces témoignages de foi.
  • Opposons-nous dans la prière aux projets de violence des extrémistes hindous.
  • Prions pour les dizaines de milliers de chrétiens qui ne peuvent pas rentrer chez eux à moins qu’ils ne se convertissent à l’hindouisme.
  • Prions particulièrement pour les enfants des réfugiés qui ne peuvent pas aller à l’école.

 

20/12/2008

Six pasteurs tués et 40 églises détruites au Nigeria

Six pasteurs tués et 40 églises détruites au Nigeria

Journal Chrétien - jeudi 11 décembre 2008, par Aloys Evina

 

JCnigeriaSix pasteurs ont été tués dans les récents affrontements entre chrétiens et musulmans dans la ville de Jos suite aux premières élections locales organisées dans cet Etat du Plateau depuis une dizaine d’année.

 

Le bilan des affrontements du 28 au 29 novembre 2008 ayant opposé les chrétiens Béroms aux musulmans de l’ethnie Haoussa dans la ville de Jos est très lourd : 40 églises brûlées, 25 000 personnes déplacées et 500 personnes tuées, dont six pasteurs protestants, selon le National Emergency Management Agency (NEMA).

 

Parmi les pasteurs morts dans ces affrontements figure le Révérend Joseph Yari de l’Eglise Evangélique de l’Afrique de l’Ouest (CEAO), un puissant témoin de l’Evangile.

 

Le pasteur Emmanuel Kyari de l’Eglise Baptiste a expliqué à la presse que Joseph Yari a été tué alors qu’il tentait de protéger les chrétiens de différentes églises menacés par des fanatiques musulmans.

 

Parmi les 40 églises détruites à Jos figurent ECWA Church, Rikkos ; Kaunar Baptist Church, Rikkos, Christ Baptist Church, Tudun-Wada, Nasarawa Baptist Church, Adebayo Street First Baptist Church, Sarkin Mangu COCIN Church ; ECWA Church Kunga ; Victory Baptist Church, Gofang, Deeper Life Bible Church, Ungwar Rimi, et Emmanuel Baptist Church.

 

Pendant les funérailles des six pasteurs le 9 décembre dernier, le pasteur Joseph Olatunde Alamu de Cathedral Church of St. David, a dit que ces chrétiens tués injustement ne sont pas morts en vain. « Comme le sang d’Abel a crié pour la justice, ils ne sont pas morts en vain », Dieu les vengera », a-t-il dit devant une foule très émue.

17/12/2008

Urgent : Deux chrétiens accusés de meurtre en Egypte

Veuillez lire attentivement cet article et diffuser cette information

 

Deux chrétiens accusés de meurtre en Egypte

(Journal Chrétien - dimanche 14 décembre 2008, par Aloys Evina)

 

abufanaDeux chrétiens égyptiens ont besoin de vous. Leur avocat vous appelle à l’aide. Écrivez à l’ambassade d’Égypte, au Président de la république Française, relayez, copiez-collez cette affaire sur vos blogs, sur les forums, auprès des associations de défense des droits de l’homme, et par e-mail à vos amis et vos contacts ! Nous comptons sur vous ! Agissez !

 

Deux Coptes innocents, faussement accusés de meurtre sur la personne de l’un des Arabo-musulmans qui avaient attaqué le monastère « Abu Fana » en mai dernier, ont été injustement envoyés dans un camp de détention après avoir déjà connu la prison et la torture. Bien qu’ayant été libérés sous caution dans l’attente de leur procès la semaine dernière, les deux hommes n’ont pas été pour autant relâchés de prison.

 

Leur avocat, M. Zakary Kamal, adresse un SOS urgent à toutes les organisations de défense des droits de l’homme pour sauver ces deux innocents. Il craint pour leurs vies dans le camp de détention de ‘New Valley’ à la frontière du Soudan. Les familles des deux hommes ont organisé un sit-in au diocèse copte de Mallawi en Haute-Egypte.

 

Selon l’avocat, la police a déjà fait subir aux deux hommes des chocs électriques 8 heures par jour sur une période de trois jours, afin de les contraindre à faire un faux témoignage contre les moines du monastère « Abou Fana ». La police voulait leur faire dire que les moines étaient en possession d’armes dont ils se seraient servis au cours des attaques du mois de mai. Malgré la torture ininterrompue, les deux hommes ont refusé de témoigner de façon mensongère contre des moines innocents.

 

Les accusés Coptes, M. Refaat et son frère M. Ibrahim, qui travaillent comme entrepreneurs du bâtiment ont été faussement et injustement accusés d’avoir prémédité le meurtre d’un musulman arabe qui avait attaqué le monastère « Abu Fana » aux côtés d’une soixantaine d’autres assaillants. Le rapport du laboratoire criminel a confirmé que la balle qui a tué la victime est arrivée par l’arrière de l’épaule gauche et est sortie par son mamelon gauche. L’accusé conduisait à ce moment-là un tracteur qui arrivait de très loin dans la direction opposée, ce qui rend impossible le fait qu’il puisse être suspect. Son frère se trouvait, quant à lui, à des kilomètres de là. En outre, la balle mortelle provient d’un fusil qui a été trouvé dans les mains de M. Abdullah, le fils du cheikh Samir Abu Louly, le principal suspect dans l’incitation aux attaques contre le monastère.

 

Tous les assaillants arabes, bien qu’accusés au titre de multiples chefs - dont l’enlèvement et la torture de trois moines et d’une quatrième personne, l’attaque du monastère, et les dommages causés à l’Eglise - ont été libérés sans qu’aucune charge que ce soit ne soit retenue contre eux.

Alors même que les Arabes savent tous que le tueur n’est ni l’entrepreneur copte ni son frère, ils ont tenté d’extorquer 5 000 000 de livres égyptiennes à l’Église copte orthodoxe en échange de témoignages favorables aux deux Coptes. Ces demandes ont été faites au cours de réunions officieuses de ‘réconciliation arabe’. Certains membres du Parlement égyptien ont également assisté à ces réunions et ont exigé des frais d’intervention ! Ces réunions ont cependant échoué car l’Eglise n’était pas en mesure de céder à ce chantage.

La « Voix des Coptes » et Kamal, avocat de la défense, font appel à toutes les organisations de défense des droits de l’homme, les gouvernements et les hommes politiques qui croient aux droits de l’homme et au respect de l’être humain, afin qu’ils interviennent d’urgence pour sauver ces deux innocents, non seulement de la torture qui les attend au camp de détention, mais aussi des éventuelles atteintes à leurs vies que nous craignons.

La Voix des Coptes

Dott. Arch. Ashraf Ramelah,

Associate AIA

President

interro_liens_callback

14/12/2008

La musique évangélique s'est considérablement développée !

Depuis 30 ans, la musique évangélique s'est considérablement développée !

Par Paul Ohlott

Source : TopInfo

 

sephora78Il y a trente ans, on ne parlait guère de musique chrétienne en France ! Et c’est à cette époque, où on ne connaissait ni les CD ni les MP3, que Marc et Jean-Luc Brunet, deux chrétiens évangéliques, se décident à créer Séphora Music, afin de propager le message de l’Evangile. Les débuts sont marqués par l’ouverture d’un studio d’enregistrement, et l’organisation des premières tournées.

 

On assiste alors à la venue d’artistes anglophones tels Tom Howard, Larry Norman ou encore le groupe Pétra. Puis, au fil des années, toujours «sans aucun moyen, si ce n’est beaucoup de bonne volonté, de temps et de bénévolat, l’activité s’est développée et recentrée sur la production et la diffusion d’albums», raconte Marc Brunet, l’actuel Directeur. 

 

Aujourd’hui, la donne a considérablement changé. L’essor du mouvement évangélique a permis un développement important du marché chrétien. Et sur le site de sephoramusic.com, récemment refait à neuf, plus de 1200 albums sont désormais à portée de clic, dans tous les styles : pop, rock, rap, variété, jazz, gospel traditionnel et contemporain, musique celtique ou afro-caribéenne… il y en a pour tous les goûts ! En l’espace de trois décennies, Séphora a produit des centaines de disques et en a vendu plusieurs millions.

 

Quant au bénévolat, ce n’est plus qu’un lointain souvenir. En 2008, l’entreprise comptabilise non moins de 10 employés à plein temps. Cependant, «même si elle s’inscrit dans une structure d’entreprise, Séphora est née d’une vocation», rappelle Marc Brunet. Séphora s’est professionnalisée, mais le désir d’apporter de l’aide à l’Eglise francophone demeure intact.

 

Paul OHLOTT

11/12/2008

Noël, No Hell

No Hell : Un moyen d'évangélisation pour les fêtes

Source : Gilles Boucomont 

 

no-hellA l’approche des festivités de Noël, le collectif d’artistes NoShame et des bénévoles se mobilisent pour offrir au plus grand nombre ce qui pourrait être le tube de Noël 2008 hors des murs des Eglises ! Il est déjà visible sur MTV, M6, et d’autres médias non-confessionnels.

En cette période de crise, voici tout un message d’espoir, avec des mots et des sonorités d’aujourd’hui… pour retrouver la simplicité et la vraie racine de Noël, à savoir la naissance du « baby de Bethléem ». C’est possible de le dire haut et fort !

 

Noël, No Hell : une bonne nouvelle

Il y a une vie au-delà des courses aux cadeaux : Noël est, même pour les non-croyants, une occasion unique dans l’année de se rassembler en famille, de faire une pause dans des vies trépidantes pour resserrer les liens, voire faire la paix avec leurs proches.

 

Dans cette période de crise où le découragement et l’isolement peuvent prendre le dessus, le collectif NoShame veut tout simplement souligner avec « Noël, No Hell » combien il est précieux de vivre nos fêtes, surtout si on prend le temps d’examiner toutes choses et de retenir ce qui est bon : la famille, oui, la paix, oui, le repos, oui. Mais ça ne suffit pas. Sans Jésus au centre, tout cela n’est rien. Alors il faut que tous le sachent, mais qu’en même temps, cela leur soit dit dans un mélange de douceur et de précision.

 

Faire chanter Noël

Derrière ce projet se trouve l’envie d’artistes auteurs/compositeurs/musiciens, regroupés dans le collectif NoShame (Eglise Réformée du Marais), de chanter Noël avec les mots et les sonorités d’aujourd’hui. « Noël No Hell » offre ainsi à toutes les générations, des petits aux ados, aux adultes et aux plus anciens, la possibilité de se retrouver autour d’un seul chant qui mêle pop, rap, RnB, voix d’enfants du chœur MiniGospel et même des Noëls du XVIIème siècle en arrière-plan ! Un événement intergénérationnel permettra donc aux grands-parents de parler du Christ à leurs enfants sans être qualifiés de « ringards ».

 

Le clip vidéo est disponible depuis quelques semaines sur internet et connaît un franc succès (http://clip.nohell.fr). Mais surtout il intéresse les médias non-chrétiens ! (voir plus bas)

 

Noël, No Hell : les miracles d’une aventure collective

NoShame a embarqué dans cette aventure des gens comme vous et moi, une centaine de personnes, munis de bonne volonté, qui ont œuvré ensemble selon leurs talents : de la cuisine, au casting, aux conseils juridiques, au support financier et matériel, et bien sûr, à la prestation d’acteurs d’un jour pour le clip ! C’est leur enthousiasme et leur générosité qui ont permis à ce projet de voir le jour. Preuve qu’aujourd’hui encore, de belles histoires collectives peuvent s’écrire, quand la confiance, un brin de folie et de générosité sont au rendez-vous, et que la foi au Sauveur né dans l’étable est bien ancrée.

 

Contact : 09 79 94 27 89 –

Nohell.fr, 17 rue Saint-Antoine, 75004 Paris –

http://noel.nohell.fr

 

 

 

08/12/2008

L’évolution, une théorie de plus en plus contestée !

L’évolution, une théorie de plus en plus contestée !

Par Paul Ohlott

Source : TopInfo

 

photoarticleintelligentde«Les créationnistes me faisaient sourire il y a 20 ans, mais ce n’est plus le cas !» (1), déclare Armand de Ricqlès, professeur au Collège de France. Pas étonnant, aujourd’hui, dans toute l’Europe, les théories créationnistes font des émules, et les professeurs de Sciences et Vie de la Terre (SVT) rencontrent de vives oppositions en classe.

 

En Angleterre, un sondage réalisé en 2006 par la BBC annonce même la couleur : 40% des personnes interrogées souhaitent que le Créationnisme soit enseigné en cours de sciences, aux côtés ou non de la théorie de l’évolution.

 

Et la France ne fait pas exception. Face à ce phénomène de société, le Ministère de l’Education Nationale a réuni sur Paris, plusieurs centaines de chercheurs en sciences de l’évolution, philosophes et autres professeurs, les 13 et 14 novembre, afin de débattre de la difficulté croissante d’enseigner la théorie de l’évolution.

 

L’ID, l’autre idée des origines

 

Le principal concurrent du néo-darwinisme se nomme «Intelligent Design» (Dessein Intelligent, ID). Née en 1988, par le paléontologue américain Stephen C. Meyer, cette théorie vise même le haut du tableau noir, en cherchant à «devenir l’optique dominante dans le domaine scientifique» (2). Elle est désormais soutenue par de nombreux universitaires établis.

 

Genre de «créationnisme évolutionniste», l’ID défend la thèse d’une évolution biologique, mais tout en affirmant que la vie n’est pas la conséquence d’un étrange hasard qui s’amuserait à jouer au Créateur. Bien au contraire, selon l’ID, l’évolution est orientée et programmée par une «force cosmique».

 

Et cette théorie connaît un accueil favorable dans les églises protestantes évangéliques. Véritable force montante du Christianisme, les «born again» (nés de nouveaux) ne s’opposent pas pour autant à la science. Il s’agirait plutôt de la réconcilier avec la foi, comme en témoigne ces propos de Philippe Laurent, dans le magazine baptiste Croire et Vivre : «Pourquoi la foi serait-elle irrationnelle et la ‘’science’’ rationnelle ? La vision chrétienne du monde est rationnelle ; elle n’exclut pas la science mais elle n’en fait pas un dieu qui serait capable de répondre à toutes les questions !» (3).

 

Dans le même journal, Lydia Jaeger, Docteur en philosophie à l'Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, s’interroge à son tour…«Alors que de nombreux scientifiques de haut niveau sont aussi des croyants authentiques, beaucoup s’acharnent encore aujourd’hui à nous faire croire que foi et raison s’opposent. Jusqu’à quand ?» (4).

 

Egalement Directrice des Etudes à l’Institut Biblique de Nogent, Lydia Jaeger poursuit son discours : «Laissons la science apporter ses lumières là où elle est compétente, mais n'attendons pas d'elle qu'elle nous éclaire sur le sens de l'existence humaine, qu'elle nous fournisse les normes sur lesquelles régler notre comportement ou qu'elle nous dévoile l'origine ultime du monde. Sur ces questions, elle ne saura que rester muette».

 

Les scientifiques évangéliques se rassemblent

 

Au mois de mars 2008, en partenariat avec le Groupe Biblique Universitaire (GBU) - un mouvement étudiant qui revendique 200 membres actifs dans l’Hexagone -, cette scientifique de formation a commencé une nouvelle expérience, en créant le Réseau des Scientifiques Evangéliques. Le 17 janvier prochain, dans l’enceinte de l’Eglise Baptiste de Paris-Centre, le Réseau organisera sa première journée annuelle d’étude sur le thème de la neutralité scientifique. De quoi agacer encore davantage les évolutionnistes radicaux !

 

Rachel Vaughan, ancienne chercheur en biologie cellulaire et coordinatrice de ce Réseau, tient néanmoins à préciser qu’il ne s’agit en aucun cas d’un lobbie. Son but consiste simplement à «réunir des scientifiques évangéliques, afin qu’ils soient au service des étudiants en proie à de multiples questionnements». Quant à l’étiquette «créationniste», elle s’en méfie. «Si vous entendez par créationniste que Dieu a tout créé, oui nous le sommes», explique-t-elle, «mais on oppose deux extrêmes. Soit il faut croire que Dieu a tout créé en six jours. Soit il faut croire que Dieu n’existe pas et que tout est apparu par hasard. Il y a d’autres possibilités entre ces deux extrêmes !».

 

Paul OHLOTT

 

Notes

---------------------------

(1) Le Monde, 17 novembre 2008.

(2) The Wedge Document, publié par l’Institut Discovery, une puissante institution créationniste.

(3) Magazine «Croire et Vivre», spécial Sciences et Foi, novembre 2008. Extrait de l’Edito.

(4) Magazine «Croire et Vivre», spécial Sciences et Foi, novembre 2008. Extrait de l’article «La science peut-elle tout expliquer ?».

05/12/2008

L’Eglise évangélique au Congo et la lutte contre le sida

L’Eglise évangélique au Congo et la lutte contre le sida

(Journal chrétien - vendredi 28 novembre 2008, par Linda Caille, Défap)

 

congosidaL’Eglise évangélique du Congo a fait de la lutte contre le sida l’une de ses priorités. Le centre médico-social de Mayangui à Brazzaville appartient à l’EEC, il est aussi la seconde structure du pays à offrir gartuitement un dépistage, un traitement et un accompagnement humain et spirituel...

 

L’émission hebdomadaire de RFI « Religions du monde » traite de l’actualité religieuse et de sujets de société : les sectes, la recherche spirituelle, mais aussi la religion sur l’Internet. Des portraits nourrissent également cette émission. L’émission du 30 novembre 2008 abordera le thème « L’Eglise évangélique du Congo dans la lutte contre les maladies ».

 

Depuis la fin des années 1980, l’église évangélique au Congo a fait de la lutte contre le sida une de ses priorités. Le centre médico-social de Mayangui à Brazzaville appartient à l’EEC, il est aussi la seconde structure du pays à offrir gartuitement un dépistage, un traitement et un accompagnement humain et spirituel.

 

Résister à la violence des hommes

Avant même d’entamer la conversation, combien de Congolais lancent, sarcastiques : « Bienvenue à Brazzaville, capitale de la France libre ». C’était le cas en 1940. Depuis, les histoires des deux pays, la France et le Congo-Brazzaville, ont divergé puis convergé à nouveau, celles des Églises protestantes aussi. En 2004, à l’appel de Patrice Nsouami, président de l’Église Evangélique du Congo (EEC), les organismes protestants impliqués dans ce pays ont fédéré leurs efforts autour de la plate-forme « Ensemble pour le Congo-Brazzaville ». À l’époque, cette petite nation francophone d’Afrique centrale sortait de trois guerres civiles.

 

Atteints dans leur espoir en l’avenir, les Congolais voient se déliter jusqu’à leur capacité à créer du lien social. Pourtant, des femmes clament qu’elles peuvent vivre mieux, non pas en inventant un avenir, mais en saisissant leur présent. La lutte contre le sida, la microfinance, l’accueil des orphelins, les conflits ethniques et politiques sont des questions de société dans lesquelles les chrétiens s’illustrent, à leur façon. L’Église est de plain-pied dans cette réalité, elle résiste à la violence des hommes.

 

Meurtries mais debout, Victorine Bakassidi, Louise Bakala, Jaqueline Mizidy et les autres témoignent de leur humanité et de leur espérance. Si les épreuves renouvellent l’intelligence de la foi, alors on les envierait presque de savoir lutter ainsi. L’âpreté de l’existence lui donne aussi tout son sens.

 

Le Service protestant de mission souhaite se rendre là où personne ne veut aller, préférant l’humanité à la rentabilité. Dans ce domaine, ce sont les femmes qui font bouger le Congo-Brazzaville.

 

Envoyées spéciales au Congo-Brazzaville : Linda Caille et Jeannick Pilot / Défap