28/03/2007

Un simple repère chronologique?

crossUn simple repère chronologique?

 

Nous utilisons un repère chronologique universel: "Jésus Christ". Historiens, religieux, politiques, scientifiques parlent d'un même repère: ils situent les événements anciens "avant" ou "après" Jésus Christ.

 

Il y a en cela quelque chose de surprenant, car lorsque Jésus est venu dans ce monde, il n'a pas été reçu, mais rejeté et crucifié. Pourtant on continue à prononcer son nom: "Jésus Christ", de manière très fréquente, aucun homme n'ayant certainement jamais été cité autant de fois! Que Jésus Christ soit ainsi placé au centre de l'histoire de l'homme, alors que celui-ci n'a pas voulu de lui, semble relever de l'incohérence humaine. Cependant Dieu continue par ce moyen à rappeler la mémoire de son Fils aux habitants de cette terre, qui l'ont crucifié. Son but est de faire connaître la vraie valeur de ce nom, nom qui partage l'humanité en deux classes: ceux qui ont reçu Jésus pour leur Sauveur personnel, et ceux qui ne voient en lui qu'un homme, exceptionnel sans doute, mais sans autre importance.

Vous qui lisez ces lignes, considérez-vous Jésus Christ simplement comme un homme qui a marqué son temps, injustement crucifié à cause de la méchanceté humaine ? Une victime, en quelque sorte, de la cruauté des hommes.

 

En fait, Jésus Christ occupe le centre de la révélation divine, la Bible. Il est le Fils éternel en qui Dieu veut, un jour, réunir toutes choses et, dès maintenant, établir une relation nouvelle avec les hommes. En particulier avec vous et avec moi, qui avons sa Parole entre les mains.

19:15 Écrit par St dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : religion, christ, jesus, dieu, seigneur, bible |  Facebook |

27/03/2007

Ni individualiste, ni anonyme

ensembleNi individualiste, ni anonyme

 

Deux écueils guettent chacun de nous: soit un individualisme excessif, soit la conformité au groupe. La première attitude ramène la vie à un choc des volontés propres qui se heurtent et s'affrontent. La seconde écrase « la personne humaine perdue dans le groupe ». L'Église que Christ bâtit (non celle dont les hommes donnent une image souvent défigurée) évite l'une et l'autre de ces attitudes. L'Église est le corps de Christ, un corps vivant, un organisme harmonieux soumis à Christ, le chef de l'Église (Éphésiens 5. 23). Nous sommes appelés, nous qui avons cru au Christ, à vivre cette réalité du corps de Christ. Celui qui croit découvre que Dieu l'aime de façon personnelle. Et il est invité à vivre en communion avec le Christ et avec ceux qui partagent la même foi.

En tant que membre du corps de Christ, le croyant ne peut pas être indépendant ni autosuffisant. Comme la main ne peut se passer des autres membres du corps ainsi tout chrétien a besoin de ses frères et sœurs dans la foi. Et le chrétien n'est pas "noyé dans la masse". Il a une place unique, voulue de Dieu, pour le bien de se frères et pour la gloire du Seigneur Jésus.

Amis chrétiens, nous sommes appelés à réaliser cette vie collective, en nous réunissant autour de Jésus Christ comme membres de son corps, et aussi membres les uns des autres, pour la louange commune ou pour la prière.

Cette vie s'exprime aussi dans les contacts et les relations entre ceux qui sont enfants du même père céleste, rachetés par le même Seigneur, unis par le même Esprit.

18:04 Écrit par St dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : religion, jesus, christ, dieu, seigneur, eglise |  Facebook |

26/03/2007

Europe chrétienne

europe_chrétienneEurope chrétienne

 

Les européens ont fêté les 50 ans du traité de Rome. L’Europe se construit...mais quelle Europe ? Une Europe où l’on nous impose un système politique libéral ? Avec, cerise sur le gâteau, aucune référence chrétienne ? Je ne me sens pas européen de la sorte.

 

Je m’associe aux paroles de Joseph Ratzinger (appelé pape Benoît XVI par la communauté catholique.)

« En effet, pour que le processus d’unification qu’elle a mis en marche soit fructueux, l’Europe doit redécouvrir ses racines chrétiennes, en accordant de l’espace aux valeurs éthiques qui font partie de son patrimoine spirituel vaste et consolidé. »

25/03/2007

"Je ne crois que ce que je vois"

croisvoisA nos amis septiques...

 

« Moi, je suis comme Saint Thomas : Je ne crois que ce que je vois ! »

 

C’est peut-être ce que vous dites.  Mais, cher ami, Thomas s’est trompé ! Il aurait dû croire ce que Jésus avait dit et promis. Si vous êtes comme Saint Thomas, alors, comme Thomas, vous vous êtes trompés ! Thomas a reconnu son erreur quand il a vu dans les mains et les pieds de Jésus la marque des clous, quand il a vu le côté percé de Jésus.

N’attendez pas de comparaître devant Jésus pour lui dire comme Thomas : « Mon Seigneur et mon Dieu… » (Jean 20 :28). Alors il sera trop tard. Dites-le maintenant. Lisez la Bible, les Evangiles et voyez le témoignage de ceux qui ont vu et qui ont touché le Seigneur Jésus ressuscité et qui ont payé de leur vie, témoignage à la gloire de Jésus.

L’Apôtre Pierre a écrit : « Ce n’est pas en suivant des fables habilement conçues que nous vous avons fait connaître la venue puissante de notre Seigneur Jésus-Christ, mais parce que nous avons vu sa majesté de nos propres yeux » (2Pierre 1 :16)

Thomas s’est trompé ! Il a reconnu et a changé d’opinion. Et vous ?

 

(Texte de Philippe Hubinon)

24/03/2007

Mettre Dieu dans sa vie

PaixLa fille d'un prédicateur réputé a été interviewée dans un talk-show télévisé et l'animatrice lui a demandé :  

« Comment Dieu a-t-Il pu laisser une telle horreur se produire  (Les événements du 11 septembre) ? »

Cette jeune fille a donné une réponse aussi profonde que  perspicace. 

« Je crois que Dieu a été profondément attristé par tout ça, au moins autant que nous, mais depuis des années nous Lui demandons de sortir de nos écoles, de sortir de nos  gouvernements et de sortir de nos vies. En tant que  "gentleman", Il s'est calmement retiré. Comment pouvons-nous espérer que Dieu nous donnera sa bénédiction et sa protection si nous insistons pour qu'Il nous laisse seul ? ».

Concernant les récents événements, attaques terroristes, tueries dans les écoles, guerres, etc. Je crois que tout a commencé avec Madeleine Murray O’Hare qui s’est plainte de ne plus vouloir de prières dans les écoles. Nous avons dit OUI.

Puis un autre a dit que nous ne devrions pas lire la Bible à  l'école, la même Bible qui enseigne "tu ne tueras point, tu ne voleras point, et aime ton prochain comme toi-même" et nous avons dit OUI.

Ensuite, le Dr. Benjamin Spock  a dit que nous ne devrions pas  taper nos enfants quand ils agissent mal car leur petite personnalité serait faussée et nous pourrions altérer leur estime  personnelle. Le fils du même docteur s'est malheureusement  suicidé. Ils disent qu'un expert devrait savoir de quoi il parle peu importe ce qu'il nous dit et nous avons dit OUI.

Maintenant, nous nous demandons pourquoi nos enfants n'ont pas de conscience, pourquoi ils ne font pas la différence entre le bien et le mal, et pourquoi ils peuvent sans émotions tuer un étranger, un parent ou eux-mêmes. Probablement qu'à force de profondes réflexions, nous en viendrons à la conclusion que ça a à voir avec le principe de "récolter ce qu'on a semé".

 

C'est drôle de voir à quel point il est simple pour les gens de jeter Dieu et se demander ensuite pourquoi leur monde devient un enfer, à quel point nous croyons tout ce que les journaux disent et remettons en question tout ce que la Bible dit.

22/03/2007

Concert Stéphane Quéry

CONCERT DE LOUANGE

au Christian Center, Rhode St. Genese (Belgique) 

stephane_query

 

avec STEPHANE QUERY DU CANADA

et son equipe...

 

Dimanche, 1er Avril, 18:00

 

Entree Libre et Gratuite!

Venez louer l'Eternel avec Son peuple

20/03/2007

Où va l'âme du chrétien...?

Un lecteur, que je remercie pour son sympathique message, me pose cette question par e-mail :

Où vont les morts en attendant le retour du Christ ? Avec référence biblique.

 

Voilà un sujet très délicat car nous savons qu’il mène à une discorde avec la communauté catholique qui croit en l’existence d’un lieu imaginaire appelé purgatoire.

 

Il faut savoir que l’Eglise Catholique se base notamment sur un texte issu des livres apocryphes des Maccabées (Nous avons vu dans le post du 16 mars les nombreuses erreurs contenues dans ces livres :  http://christianisme.skynetblogs.be/post/4283067/apocryph...). En effet, la Bible catholique contient des livres non inspirés de Dieu, mais qui ont, pour cette église, une valeur pour leur « tradition ». De ce livre apocryphe est sorti le culte de la prière des morts, laissant supposer qu’il existe une sorte d’anti-chambre du paradis. Mais rappelons-le, ce texte est rempli d’erreurs et de contradictions, il ne peut donc détenir la vérité de Dieu.

 

Référons-nous plutôt au récit de Lazare et du mauvais riche dans Luc 16 :19-23.

 

« Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie.  Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d'ulcères,  et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche; et même les chiens venaient encore lécher ses ulcères.  Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d'Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli.  Dans le séjour des morts, il leva les yeux; et, tandis qu'il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein. » (Luc 16:19-23 LSG)

 

Dans ce récit qu'on qualifie souvent à tort de parabole, car il n’en est pas une, Jésus montre le pauvre Lazare porté par les anges dans le sein d'Abraham; tandis que le mauvais riche se retrouve dans un lieu de tourments. Il en résulte nettement que l’un comme l'autre, non seulement  continuent d'exister, mais qu'ils sont pleinement conscients de ce qui leur arrive. Seulement, leur destinée est différente, totalement différente.

 

Le pauvre Lazare est donc dans le sein d’Abraham. Aller « dans le sein d'Abraham» était une expression courante, en Israêl, au temps du Seigneur. Elle signifiait le plus grand degré de félicité. Nous avons ainsi la certitude, de la bouche même de Jésus, que l'âme du croyant se trouve immédiatement, après sa mort, transportée dans un lieu de bonheur, par des anges. Nous ne pensons pas que ce soit une image, mais l'expression d’une réalité. Des anges sont réellement intervenus.

 

Nous  insistons sur le fait que LAZARE EST DEMEURE PLEINEMENT  CONSCIENT. Certains mouvements interprètent faussement un passage de la première épître aux Théssaloniciens: « Nous ne voulons pas, frères; que vous soyez dans l'ignorance au sujet de ceux qui dorment » Thessaloniciens 4/13

 

On veut prouver dans ce texte l’idée que les morts sont inconscients. Nous croyons plutôt que Paul s’est servi de ce mot, comme représentant LE PARFAIT REPOS. On peut se reposer, tout en veillant; mais un tel repos n'est jamais complet et réparateur comme celui que procure le sommeil.

Nous avons d'ailleurs d'autres textes prouvant que les morts demeurent conscients.

Par exemple, Jésus déclare au brigand repentant

 

«Je te le dis, en vérité, aujourd'hui, tu seras avec Moi dans le Paradis.» Luc 23/43.

 

D'autre part, l'apôtre Paul exprime en termes clairs, sa certitude d'aller, avec Christ,  aussitôt après sa mort.

 

« Je suis pressé des deux côtés: j'ai le désir de m'en aller et d'être avec Christ, ce qui de beaucoup est le meilleur;  mais à cause de vous il est plus nécessaire que je demeure dans la chair. » (Philippiens 1:23-24 LSG)

 

« Nous sommes donc toujours pleins de confiance, et nous savons qu'en demeurant dans ce corps nous demeurons loin du Seigneur-  car nous marchons par la foi et non par la vue,  nous sommes pleins de confiance, et nous aimons mieux quitter ce corps et demeurer auprès du Seigneur. » (2 Corinthiens 5:6-8 LSG)

 

 

Le Seigneur nous révèle par ce désir ardent qu’Il avait mis dans le cœur de Paul que, si les morts se reposent, ils n'en sont pas moins conscients, et surtout conscients de la présence de Christ. Nous croyons qu’ils sont comme enveloppés et en même temps inondés de cette présence. Etant dans un parfait repos, ils peuvent en jouir davantage qu'au milieu des agitations de cette terre. Plus rien ne leur voile la splendeur de Celui qu'ils ont aimé sans l'avoir vu.

 

On entend souvent poser la question au sujet des morts: que font-ils? Question sans objet, puisque nous savons qu'ils se reposent. N'est-ce pas suffisant? Quoi qu'il puisse nous en coûter, bénissons le Seigneur de ce qu'Il ne permette pas les contacts entre les vivants et les «morts». Si nous leur apportions les échos des troubles de la terre et nos problèmes, nous serait-il encore possible de parler de leur repos ? Que deviendraient-ils ? Quand l'un des nôtres est endormi et que nous savons son besoin de repos, nous nous opposons énergiquement à ce qu’on le dérange, quel que soit le motif. Ne devons nous pas agir de même avec ceux qui se reposent dans le Paradis de Dieu, en attendant patiemment le jour de la résurrection où nous les retrouverons pour célébrer avec eux les gloires de l'Agneau ?

 

Nous savons également que le jour de la résurrection des croyants est, en même temps, celui de l'Enlèvement de l'Eglise.

 

« Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, mais chacun en son rang, Christ comme prémices, puis ceux qui appartiennent à Christ, lors de son avènement.» 1 Corinthiens 15/22-23.

 

«Car le Seigneur; lui-même, à un signal donné, à la voix d'un archange et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement» 1 Thessaloniciens 4/16.

 

Ces deux textes établissent clairement que les morts en Christ sont dans l'attente de la résurrection qui se produira pour eux avec l'Enlèvement de l'Eglise. Beaucoup de gens ignorants les enseignements de la Parole de Dieu s'imaginent faussement que chacun ressuscite aussitôt après sa mort. Il n'en est rien ! Tous les chrétiens depuis le temps des apôtres jusqu’à celui de la fin, RESSUSCITERONT ENSEMBLE AU MEME MOMENT.

19:11 Écrit par St dans Général | Lien permanent | Commentaires (29) |  Facebook |

19/03/2007

Une prière qui fait réfléchir...

colombe1-priereUne prière qui fait réfléchir

 

Un pasteur qui a de l'audace!

Peut-être que vous aimeriez lire cette prière faite au Kansas à l'ouverture de la session à la « Kansas House of Représentatives ».

Il semble que la prière dérange encore certaines personnes.

 

Quand le pasteur JOE WRIGHT a été demandé pour dire la prière d'ouverture de la session au Sénat du Kansas, tout le monde s'attendait à une prière ordinaire;      mais voici ce qu'ils ont entendue :

 

« Seigneur, nous venons vers toi aujourd'hui pour te demander pardon et pour te demander de nous guider.

 

-Nous savons que ta Parole nous dit : «Malheur à ceux qui appellent bien, ce qui est mal » et c'est exactement ce que nous avons fait.

-Nous avons perdu notre équilibre spirituel et nous avons renversé nos valeurs.

-Nous avons exploité le pauvre et nous appelons cela « la loterie »

-Nous avons récompensé la paresse et nous avons appelé cela « l'aide sociale ».

-Nous avons tué nos enfants pas encore nés et nous avons appelé ça « le libre choix ».

-Nous avons abattu des avorteurs et nous avons appelé ça « la justice ».

-Nous avons négligé de discipliner nos enfants et nous avons appelé ça « développer leur estime de soi ».

-Nous avons abusé du pouvoir et nous avons appelé ça « la politique ».

-Nous avons convoité les biens de nos voisins et nous avons appelé ça « avoir de l'ambition ».

-Nous avons pollué les ondes radio et télé avec la grossièreté et la pornographie et nous avons appelé ça « liberté d' expression ».

-Nous avons ridiculisé les valeurs établies depuis longtemps de nos ancêtres et avons appelé ça « les Lumières »

-O Dieu, sonde notre coeur; purifie-nous et libère-nous de nos péchés.

Amen ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

 

La réaction fut immédiate.

Un parlementaire a quitté la salle durant la prière. Trois autres ont critiqué la prière du pasteur et un autre a qualifié cette prière de « message d'intolérance ».

 

Dans les 6 semaines qui suivirent, l'église Central Christian Church où le pasteur Wright travaille, a reçu plus de 5,000 appels téléphoniques dont seulement 47 étaient défavorables aux propos du pasteur.

 

Cette église reçoit maintenant des demandes du monde entier, Inde,Afrique, Asie pour avoir la prière du pasteur Wright.

 

Le commentateur Paul Harvey a diffusé cette prière à son émission de radio "The Rest of the Story" (La suite de l'histoire) et a reçu un accueil plus favorable pour cette émission que pour aucune autre.

18/03/2007

Calvary Baptist Church group

Aujourd'hui au Christian Center, nos amis du Calvary Baptist Church group nous ont fait la joie d'animer la louange.  C'était mon jour pour la sono...merci à Bernard pour sa présence.
sono
calvary1
calvary3

16/03/2007

Apocryphe : les livres des Maccabées

Apocryphe :les livres des Maccabées

 

Les livres des Maccabées : textes apocryphes (non inspiré de Dieu) inclus au canon catholique.

Une petite étude qui permettra d’introduire un prochain sujet.

 

Jadis on a regardé comme canoniques tantôt un, tantôt deux ou trois. Ou même quatre livres des Maccabées. Le quatrième est perdu. Les trois autres sont de mérites très divers, et d'auteurs bien différents. Les deux premiers sont inclues dans la Bible Catholique.

 

Le premier est une histoire des persécutions souffertes par les Juifs, de l'an 175 avant Jésus-Christ à l'an 135. Cette histoire a été écrite après l'événement en hébreu, par un Juif connaissant très bien son pays, et très mal les nations étrangères. Il a quelque valeur historique.

 

Le second raconte les mêmes événements et, de plus, la profanation du temple par Séleucus Philopator. C'est, du moins en grande partie, l'ouvrage d'un auteur inconnu, sûrement postérieur à Jésus-Christ. Cet écrivain trahit une extrême ignorance de l'histoire. Il contredit le premier livre des Maccabées ; il contredit également des lettres officielles, peut-être authentiques, placées en tête de son ouvrage, mais probablement par main étrangère. Il a beaucoup moins de valeur historique que le premier livre.

 

Ces livres abondent tous deux en inexactitudes et en contradictions, aussi bien que les autres apocryphes. On fait régner Darius sur la Grèce (1 Macc. 1. 1, texte grec), ce qui est contraire à l'histoire, Alexandre partage de son vivant son royaume à généraux (1 Macc. 1. 6), ce qui est aussi contraire à l'histoire. On prétend à tort qu'Antiochus fut fait prisonnier par les Romains (Macc. 8. 7 - 8). Il y a un ramassis d'assertions fausses (1 Macc. 8. 1- 16). D'autres portions sont tout à fait fausses (1 Macc. 10. 1 ; 12. 7). Enfin, ces livres se contredisent entre eux, comme on peut le voir en comparant divers passages (1 Macc. 6. 17. avec 2 10. 11 ; 1 Macc. 7, avec 2 Macc. 14. 15 ; 1 Macc. 6..8-3, avec 2 Macc.10. 11 ; 1 Macc. 7, avec 2 Macc. 14. 15 ; 1 Macc. 6. 8-13, avec 2 Macc. 1. 13 et suivants)., Ils font mourir le même roi de trois manières différentes (1 Macc. 6. 16 ; 2 Macc. 1. 16 ; 9. 28). Le suicide est loué (2 Macc. 14. 37-46), en opposition à la Parole de Dieu, qui dit : " Tu ne tueras point ". (Exode 20. 13)

1er livre des Maccabées : http://www.biblia-cerf.com/BJ/1m.html

2ème livre des Maccabées : http://www.biblia-cerf.com/BJ/2m.html

 

 

Le troisième rapporte des événements antérieurs aux précédents, à savoir, l'entreprise de Ptolémée Philator contre le temple de Jérusalem et contre les Juifs d’Alexandrie. L’auteur ne peut être qu'un Juif égyptien au style mystique et emphatique. Ce livre, plus fabuleux qu'historique n’a été connu qu’assez tard de l'Église grecque, et n’a jamais été reçu par l’Eglise latine.

 

Le quatrième racontait les exploits de Jean Hyrcan, 135-107 ans avant Jésus-Christ.

 

Si l'on voulait placer ces quatre livres selon l’ordre chronologique des événements, ils se suivraient ainsi : 1) le troisième livre ; 2) le second livre ; 3) le premier livre, et enfin, 4) le quatrième livre ; mais il n'existe entre eux aucune liaison ni aucune suite.

 

Les fausses doctrines et les contradictions contenues dans les apocryphes prouvent à l'évidence que ces livres ne peuvent être le langage de l'Esprit de vérité, de sagesse et de sainteté : savoir, la Parole même de Dieu !

15/03/2007

Les quatre bougies

Les quatre bougies

 

Les quatre bougies brûlaient  lentement.

L’ambiance était tellement silencieuse que l’on pouvait entendre leur conversation. La première dit:

- Je suis la paix! Cependant les personnes n’arrivent pas à me maintenir. Je crois que je vais m’éteindre.

Et, diminuant  son feu rapidement, elle s’éteignit complètement.

 

La seconde dit:

- Je suis la foi!  Lamentablement je suis superflue.  Les personnes ne veulent rien savoir à mon sujet. Cela n’a pas de sens que je reste allumée.

Quand elle eut fini de parler, une brise souffla suavement sur elle et l’éteignit.

 

Triste,  la troisième bougie se manifesta  à  son  tour:

- Je suis l’amour!  Je n’ai pas de force pour continuer  en étant allumée. Les personnes me laissent de côté et ne comprennent pas mon importance. Elles oublient même ceux qui sont proches et les aiment.

Et, sans attendre plus, elle  s’éteignit.

 

Soudain... Un enfant entra et vit les trois bougies éteintes.

- Mais c’est quoi ça?  Vous devriez être allumées jusqu’à la fin.

En disant cela, il commença à pleurer.

 

Alors, la quatrième bougie parla:

 

- N’aie pas peur, tant que  ma flamme brûle, nous pourrons allumer les autres bougies,

 Je suis l’espérance !

Avec des yeux brillants, il prit la bougie de l’espoir... Et alluma les autres. Que l’Espérance ne s’éteigne jamais a l’intérieur de nous!

...et que chacun de nous sache être l’outil dont cet enfant a besoin pour maintenir l’Espérance, la Foi, la Paix et l’Amour !!!

 

13/03/2007

Secte : Le mormonisme

Salt_Lake_City_Mormon_TempleLe mormonisme – secte américaine devenue mondiale avec 13 millions de membres qui croient au retour de Jésus aux Etats-Unis. (Le siège central est situé près du lac salé (Utah) pour y attendre le retour du Christ.)

 

En 1820 il y eut une excitation religieuse à Palmyra, suite à quoi de grandes multitudes de personnes rejoignaient les rangs des diverses églises protestantes.  Joseph Smith, un garçon de 14 ans demandant à Dieu quelle église doit-il suivre, prétend avoir vu Dieu et le Fils. Cette rencontre anti-biblique est la base du mormonisme.

 

« L'Eternel dit: Tu ne pourras pas voir ma face, car l'homme ne peut me voir et vivre. » (Exode 33:20 LSG)

 

« qui seul possède l'immortalité, qui habite une lumière inaccessible, que nul homme n'a vu ni ne peut voir, à qui appartiennent l'honneur et la puissance éternelle. Amen! » (1 Timothée 6:16 LSG)

 

En 1823, Joseph déclare qu’il se trouvait dans sa chambre, priant et implorant Dieu de lui pardonner tous ses péchés et ses folies lorsqu’une lumière brillante apparut à nouveau. C’était l’ange Moroni qui venait lui dire que Dieu avait une œuvre à lui faire accomplir. L’ange révéla également qu’un livre contenant la plénitude de l’Evangile, écrit sur des plaques d’or par les anciens habitants du continent américain.

 

« Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Evangile que celui que nous vous avons prêché, qu'il soit anathème!  Nous l'avons dit précédemment, et je le répète à cette heure: si quelqu'un vous annonce un autre Evangile que celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème! » (Galates 1:8-9 LSG)

 

Une belle étude de ce mouvement sectaire sur : http://www.protestanet.be/sp/article306.html

12/03/2007

Brooklyntower vs Watchtower

Un site pour nos frères et sœurs "Témoins de Jéhovah"

 

J’ai beaucoup d’affection pour nos frères et sœurs « Témoins de Jéhovah ».  Nous avons déjà eu de longues discussions ensemble et, quelque part, j’admire leur ardeur. Mais il est aussi de notre devoir de chrétien de travailler à l’unité et de mettre en garde vis-à-vis des desseins de cette organisation.

 

Je sais combien il peut être difficile pour un témoin de Jéhovah de se remettre en question.  Néanmoins, je recommande un site à nos amis qui s’interrogent sur leur association. Cela s’appelle Brooklyn Tower, on y accède à cette adresse : http://www.brooklyntower.com/

Ce site a été réalisé par des personnes qui n'appartiennent à aucun courant religieux particulier, mais qui ont une connaissance des doctrines de la Watchtower et des témoins de Jéhovah. Ils ont aussi une compréhension des questions théologiques et bibliques en général de part leurs études.

On y évoque notamment le mot « Jéhovah » défendu par les Témoins comme étant la véritable prononciation du nom de Dieu,... à tort. :  http://www.brooklyntower.com/page1.htm

 

11/03/2007

Soka gakkai : secte politico-financière japonaise

Soka gakkai : secte politico-financière japonaise

Je constate l’existence d’un blog dédié à la secte Soka gakkai (gajokai). Pour ceux qui l’ignorent, il s’agit d’un mouvement japonais d’influence prétendument bouddhiste (mais non reconnu par l'Union Bouddhiste de France), plus connue pour ses activités financières et son infiltration dans la politique.

Je suis effrayé de voir qu’une telle secte puisse « avoir pris » en Europe.

Quelques infos sur

http://prevensectes.com/soka.htm

http://prevensectes.com/rev0405.htm#31a

http://pema.free.fr/soka.php3

 

Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. (Matthieu 7:15 LSG)

 

Car il s'élèvera de faux Christs et de faux prophètes; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s'il était possible, même les élus. (Matthieu 24:24 LSG)

10/03/2007

10 raisons prouvant que Cameron se trompe

Archéologues et experts de la Bible avancent 10 raisons prouvant que Cameron se trompe à propos du tombeau de Jésus. (post du 4 mars)

  1. Les résultats des tests sur l'ADN mitochondrial récupéré dans les ossuaires ne prouvent pas qu’il s’agisse réellement du Jésus de Nazareth historique.
  2. L’analyse des statistiques n’est pas fiable.
  3. Le nom de "Jésus" était un nom répandu au cours du premier siècle, il apparaît sur 98 autres tombes et 21 ossuaires.
  4. Il n’existe aucune preuve historique attestant que Jésus ait été marié et ait eu un enfant.
  5. Les premiers disciples de Jésus ne l’ont jamais appelé "Jésus fils de Joseph"
  6. Il est fort peu probable que Joseph, qui est mort en Galilée, ait été enterré à Jérusalem, puisque lors du recensement de César Auguste, il habitait à Nazareth et était allé s’inscrire à Bethléem, ville de David.
  7. La tombe et les ossuaires découverts à Talpiot (quartier de Jérusalem) témoignent qu’ils appartenaient à une famille riche ce qui ne correspond pas historiquement à ce que nous savons de la famille de Jésus.
  8. Premier historien du christianisme, Eusèbe rapporte que le corps de Jacques, frère de Jésus, a été enterré seul près du Mont du Temple et qu’au cours des premiers siècles, on allait se recueillir sur sa tombe, ce qui tenterait à prouver que la tombe de Talipot n’est vraisemblablement pas celle de la "famille de Jésus".
  9. Les ossuaires des deux Marie retrouvés dans la tombe ne mentionnent pas Migdal (ou Magdala) mais simplement le prénom de Marie, qui est un prénom féminin fort commun parmi les prénoms juifs de l'époque.
  10. Tous les récits anciens s’accordent à dire que le tombeau de Jésus était vide, ne laissant que très peu de probabilité que le corps décomposé ait pu être transporté dans une autre tombe une année plus tard, en plaçant les os dans un ossuaire.

Voir http://www.blogdei.com/index.php/2007/03/08/1265 

ou en anglais sur

http://your.sydneyanglicans.net/indepth/articles/ten_reas...

 

A voir également

Film concernant le soit-disant cercueil de Jésus : Cliquez :

http://www.zoomin.tv/videoplayer/?fuseaction=videolaunch&...

En cas d'échec, cliquez sur

http://www.lefigaro.fr/international/20070227.WWW00000025...

 

http://christianisme.skynetblogs.be/post/4685041/canular-...

http://christianisme.skynetblogs.be/post/4596229/tombeau-...

08/03/2007

La Suisse défendra Satan

Après Lordi qui mélangeait anges et démons, cette année c'est la Suisse qui défendra notre ennemi à tous lors de l'eurovision. La chanson "vampires are alive" que chantera DJ bobo est sans équivoque. Un extrait :

 

Free your spirit after midnight, sell your soul
From heaven to hell, enjoy the ride
You're here to surrender with your life
Precious victims, my desire, live eternally

 

Traduction

Libère ton esprit après minuit, vends ton âme

Du ciel à l’enfer, jouis du voyage

Tu es ici pour voir ta vie capituler

Précieuse victime, mon désir, vit éternellement

 

04/03/2007

Le tombeau perdu de Jésus

tombe perdue

 

A propos des allégations sur cet hypothétique tombeau de Jésus présenté par un réalisateur de cinéma (!) à la veille de Pâques.

Ces tentatives de déstabilisation furent multiples. On a déjà retrouvé pas moins de 71 tombeaux de Jésus. Le mythe de Jésus et Marie Madeleine ne prend qu’au cinéma ; depuis des années, Hollywood attaque le christianisme: « Da vinci code », « la dernière tentation du Christ » et maintenant « le tombeau perdu de Jésus », l’arnaque « titanesque » de James Cameron.

 

Tout et n’importe quoi pour faire du fric en « vendant le Christ » !

J'invite tous les chrétiens à ne pas se rendre complice du succès de ce film.

 

Quelques articles :

http://alterinfo.net/Film-sur-le-tombeau-de-Jesus-un-scoo...

http://www.aleloo.com/journal/index.php/2007/02/27/550-qu...

 

 

D'autres liens sur ce blog :

http://christianisme.skynetblogs.be/post/4261602/10-raiso...

http://christianisme.skynetblogs.be/post/4596229/tombeau-...

http://christianisme.skynetblogs.be/post/4685041/canular-...

 

 

03/03/2007

Pascal Ferraro and friends

Notre ami Pascal Ferrero nous avait fait la joie de sa visite en notre église récemment. Je vous recommande son album "confiance en toi" qui tourne en boucle dans ma voiture. Quelques extraits sur http://www.muzikparadise.org/albums.asp?noalbum=763

pascal ferraro

Amitiés à Marie et Daniel que nous avions eu la joie d'accueillir.

27/02/2007

David et Jonathan

David et Jonathan

 

Premier livre de Samuel (traduction Louis Segond 1910) :

 

(18.1)David avait achevé de parler à Saül. Et dès lors l'âme de Jonathan fut attachée à  l'âme de David, et Jonathan l'aima comme son âme.

(20.3)David dit encore, en jurant : Ton père sait bien que j'ai trouvé grâce à tes yeux, et il aura dit : Que Jonathan ne le sache pas ; cela lui ferait de la peine. [...]

(20.17)Jonathan protesta encore auprès de David de son affection pour lui, car il l'aimait comme son âme.

 

Des adeptes de la cause homosexuelle souhaitent faire de ce passage de la Bible, la seule allusion à l'homosexualité qui ne soit pas assortie d'une condamnation. Mais, c'est une affirmation fragile. Toutes les amitiés masculines, telles que celle décrite entre Jonathan et David, sont-elles des relations homosexuelles ? Le texte ne donne aucun indice d'une relation sexuelle, qui aurait été sans doute sévèrement condamnée comme dans le reste de la Bible. David fait par ailleurs preuve d'un grand attrait constant pour les femmes. La « peine » de Saül est très certainement liée à la jalousie de Saül face à la popularité grandissante de David qui les opposera jusqu'à la mort de Saül, auquel David succèdera.

 

Je vous invite à lire le texte de ce site :

http://www.dix.vierges.online.fr/David-et-Jonathan/index.htm

 

« Ainsi un homosexuel chrétien qui se sert des Saintes Ecritures pour faire dire à Dieu ce qu'il ne dit pas, ce n'est pas servir la gloire de Dieu mais la sienne. »

25/02/2007

CPDH

Cliquez sur l'image pour visiter le site du CPDH

cpdh

 

19:15 Écrit par St dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jesus, christ, seigneur, dieu, cpdh, religion |  Facebook |

24/02/2007

Homosexualité et obligation de procréer

Rappel : la liberté d'expression est le droit d'émettre une opinion différente au nom de convictions politiques, religieuses ou philosophiques pour tous, y compris pour ceux et celles qui pensent que la pratique homosexuelle n'est pas un facteur d'épanouissement et d’équilibre des personnes.

 

Sur le blog d'un pédérastre qui, contrairement à ce qu'il prétend, NE PRONE PAS L'EGALITE MAIS LA CONFUSION, voici ce que nous apprenons :

 

 

OBLIGATION DE PROCREER

Aux Etats-Unis, la Washington Defense of Marriage Alliance (WDMA), une organisation soutenant l'ouverture du mariage aux couples de même sexe dans l'État de Washington, a décidé de contrer de façon très originale la décision de la cour suprême de l'État, rendue le 27 juillet 2006, qui avait considéré que la loi de défense du mariage interdisant le mariage des couples de même sexe n'était pas contraire à la Constitution.

 

La Cour suprême avait rejeté la demande de 19 couples gay et lesbiens qui souhaitaient pouvoir se marier après avoir obtenu l'invalidation de cette loi, qui avait été adoptée par le parlement en 1998.

La majorité de la Cour a considéré que le parlement pouvait légitimement décider que le mariage serait réservé aux couples hétérosexuels, en prenant notamment en compte le fait que seuls ces couples sont biologiquement capables d'avoir des enfants, et qu'il est dans l'intérêt des enfants d'être élevés par des couples hétérosexuels.

 

La WDMA vient de se lancer dans la collecte de signatures pour organiser un référendum en novembre 2007.

Le texte exigerait des couples hétérosexuels mariés qu'ils aient un enfant dans les trois ans suivant le mariage, sinon le mariage serait annulé et il interdirait aux couples hétérosexuels de divorcer s'ils ont des enfants.

La WDMA qualifie elle-même son initiative d'"absurde", mais elle espère relancer le débat en prenant à la lettre la décision de la Cour suprême.

Si le mariage est lié à la procréation, alors la WDMA souhaite pousser l'argument jusqu'au bout et exiger des couples qui se marient qu'ils procréent.

 

 

Personnellement, en tant que chrétien, je suis favorable à l’obligation de procréer pour éviter aux couples de baser leur vie sur le plaisir sexuel, source de péché. Cependant, toujours en tant que chrétien, je suis défavorable à un divorce non autorisé par la Bible. Que dit la Bible ?

 

« Les pharisiens l'abordèrent, et dirent, pour l'éprouver: Est-il permis à un homme de répudier sa femme pour un motif quelconque?  Il répondit: N'avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l'homme et la femme  et qu'il dit: C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair?  Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l'homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint.  Pourquoi donc, lui dirent-ils, Moïse a-t-il prescrit de donner à la femme une lettre de divorce et de la répudier?  Il leur répondit: C'est à cause de la dureté de votre coeur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes; au commencement, il n'en était pas ainsi.  Mais je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour infidélité, et qui en épouse une autre, commet un adultère.  Ses disciples lui dirent: Si telle est la condition de l'homme à l'égard de la femme, il n'est pas avantageux de se marier.  Il leur répondit: Tous ne comprennent pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela est donné.  Car il y a des eunuques qui le sont dès le ventre de leur mère; il y en a qui le sont devenus par les hommes; et il y en a qui se sont rendus tels eux-mêmes, à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne. » (Matthieu 19:3-12 LSG)

 

« Sauf pour infidélité » ! Cette infidélité englobe toutes les pratiques sexuelles immorales comme la pornographie, l'homosexualité et la pédophilie. La stérilité n’est pas une cause valable de divorce (Ne pas confondre stérilité avec l’absence d’intention de procréer et en principe, si on ne vit pas dans le péché, on ne constate une stérilité qu’après mariage). Et donc lorsque l'un des conjoints pratique une de ces immoralités, leur mariage est déjà brisé pour Dieu (qu’il y ait enfants ou non).

 

Bref, ces associations proposent une loi non chrétienne ou une loi non chrétienne, le péché ou le péché ! On tourne en rond !

 

 

23/02/2007

Quiz

A qui appartient ce regard effrayant ?

 viergen8

 

Quelle impression peut produire un tel regard sur l'esprit d'un enfant? Ce regard pointé vers un au-delà insaisissable peut nous remplir de perplexité quant à sa nature. Ce n'est ni de la douceur, ni de la compassion mais de la haine, juste de la haine pointée vers la tribulation, La Grande Tribulation à venir....

 

Réponse : Il s’agit d’une idole mariale de la ville du Puy en Velay, au cœur de l'Auvergne.

 

Maudit soit l'homme qui fait une image taillée ou une image en fonte, abomination de l'Eternel, oeuvre des mains d'un artisan, et qui la place dans un lieu secret! Et tout le peuple répondra, et dira: Amen! (Deutéronome 27:15 LSG)

 

16:50 Écrit par St dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : religion, jesus, christ, seigneur, dieu, bible, marie |  Facebook |

21/02/2007

Culte de Marie...comparaison

Rien qu'en France, les fêtes mariales touchent presque un millier de sanctuaires dédiés à la "Vierge". Certains d'entre eux sont connus pour leur "vierge noire" que vénèrent les sectateurs.

L'Eglise Catholique Romaine nie rendre un culte à la "Vierge Marie".  Juste une "dulie", une "hyperdulie" à la rigueur mais pas une "latrie"! En gros, un peu plus qu'une vénération mais pas une adoration. Ben voyons!

Le culte de Marie a officiellement vu le jour depuis le concile d'Ephèse en 431 où son statut de Théotokos, "porteuse" ou "mère de Dieu" lui fût dévolu.

 

Petit rappel. Extrait d’Exode 20 

4 Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.

5 Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point;

 

Un petit jeu ? Quelle différence voyez-vous entre ces images ? 

La photo du haut représente des catholiques portant une "vierge noire" et la photo d'en bas représente des hindous portant "Durga, la mère du monde". Toute ressemblance avec des personnes...etc etc...

 

procelp2
 
pic04

19/02/2007

Hier sur PlugTV

La fin des temps... On  en est arrivé à la justification et à l'exaltation des actes impurs contre nature et même à proposer des lois qui mettent sur le même pied que la famille la vie commune entre homosexuels. Jamais comme aujourd'hui, l'immoralité, l'impureté et l'obscénité n'ont été objets de propagande continuelle à travers la presse et tous les moyens de communication sociale. La télévision surtout est devenue l'instrument pervers de ce bombardement quotidien d'images obscènes, destinées à corrompre la pureté de l'esprit et du coeur de tous. 

 

plugtvHier soir sur PlugTV, débat sur le mariage homosexuel en France et l’homoparentalité.

Sur les 6 participants, 1 seul défendait les valeurs de la famille et le droit des enfants à avoir un père et une mère ! Si ça ne s’appelle pas truquer le débat, je ne sais pas comment l’appeler !

Il y a 7 ans, en octroyant le PACS, l’on avait garanti, en quelque sorte, que le mariage resterait bien l’union d’un homme et d’une femme... voilà aujourd’hui où l’on en est : les homos revendiquent toujours plus ! Après le mariage et l’adoption, que voudront-ils encore : l’alternance sur les listes électorales (1 homme, 1 femme, 1 homo) , des cours d’éducation sexuelle homo dans les écoles,... ???

 

Où va-t-on ? Le monde devient fou... Les derniers temps vous dis-je !

15/02/2007

Homosexualité : Quelques témoignages

En lisant un commentaire de notre frère Benoît sur le blog cathogay, j’ai été agréablement surpris par son approche, lui, qui m’avait pourtant donné une toute autre impression au début.  Je dois admettre m’être trompé à son sujet.  J’apprécie qu’il reconnaisse que le mariage religieux est bien l’union d’un homme et d’une femme et qu’il s’attache davantage au désir de lier une alliance.  Je trouve la démarche beaucoup plus respectable vis-à-vis de l’Eglise car elle n’impose pas une acceptation de celle-ci.

C’est bien sûr contre mes convictions et je ne l’encouragerai pas, mais cette démarche est déjà plus respectueuse des hétérosexuels.

 

Je profite de l’occasion pour apporter quelques témoignages personnels concernant des homosexuels car j’entends trop souvent que ma conviction sur l'homosexualité a une source haineuse et ce n’est pas le cas.

 

2004 : Rencontre avec le frère d'un collègue et son ami qui désirait se rendre à l'Ile Maurice dans la maison de ma belle-mère.

Voila deux hommes très sympathiques, mais non croyants, avec qui le courant passe très bien, qui ont une attitude digne et honnête.  Rien à redire.  De plus, j'ai rarement vu des locataires qui repartent en nettoyant la maison de fond en comble. Super !

 

2003 : Lors d'une visite de maison à vendre, rencontre avec les propriétaires, un couple d'homosexuels. A nouveau deux hommes charmant, très accueillant, mais non croyant.  Même constatations : honnêtes et dignes.

 

2007 : J'ai vendu ma vieille voiture à deux jeunes hommes. A nouveau, même remarque, le contact est honnête, franc, confiant. D'une extrême gentillesse.

 

Le seul témoignage moins élogieux est celui-ci:

Lors d'un culte dominical, un couple d'homosexuels rentre dans l'Eglise, s'installe et commence à s'embrasser ostensiblement. Pendant la louange, le pasteur prend les 2 hommes en aparté qui sourient à l'idée qu'ils allaient se faire expulser et pouvoir ainsi s'en plaindre.  Le pasteur explique "Si vous voulez rester et participer au culte du Seigneur, ayez une attitude digne, cela est valable pour tout le monde, même pour les hétéros."

Grosse déception pour ces homosexuels dont le but était de démontrer que l’église les rejette !

 

Mon avis : Que faut-il en déduire ?

 

Vivre son homosexualité sans l’envoyer à la tête du voisin, vivre dignement avec ce péché originel (dont nous sommes tous héritiers) sans vouloir le légaliser, voilà une attitude que l’on pourrait qualifier de respectable.

Par contre, afficher ostensiblement sa déviance sexuelle ou provoquer son prochain en espérant que l’on cautionnera « au nom de Dieu » cette pratique contraire aux principes bibliques, cela n’est pas très chrétien...

 

Dieu aime chaque homosexuel et désire qu’il soit sauvé et vienne à la connaissance de la vérité. Chaque être humain doit être traité avec le plus grand respect et la plus grande dignité par les chrétiens. Ce qui a besoin d’être repoussé, c’est l’imposition et même le militantisme ouvert de cette perversion et de cette immoralité sur les autres, mais nous devons veiller à ce que les droits civils de chaque personne soient préservés.

 

L’idéal est, lorsque l’on est chrétien, de suivre les traces d’anciens homosexuels convertis…

Quelques liens intéressants :

http://temoignages.online.fr/texte/temoignage.php?temoign...

http://www.oserenparler.eu/oep/index.php?pg=temoignage

12/02/2007

Les « saints » au corps incorruptibles

Les « saints » au corps incorruptibles

 

L’évocation du détournement de culte en faveur de Marie dans mon post précédent a suscité quelques réactions... C’est normal, ça contredit « le malin ».

 

Faire croire que Marie peut intercéder, créer des lieux de pèlerinages tout au bénéfice de l’Eglise catholique (vu que les ‘méchants chrétiens protestants’ n’admettent pas d’associer Marie à des guérisons),... tout cela est « malin ».

A la place de Satan, comment vous y prendriez-vous pour casser l’unité des chrétiens ? Facile, inspirez une nouvelle croyance tout en finesse que les moins cultivés ne remettront pas en question, laissez agir et attendez que les désillusions apparaissent...Une belle division s’ensuivra.

 

Cette évocation a rappelé une autre croyance (qui n’est pas neuve et qui n’est pas le propre du catholicisme) qui est celle des « incorruptibles », ces personnes pieuses dont le corps, soi-disant, ne se désagrège pas après la mort et à qui Dieu aurait fait grâce de ne pas « redevenir poussière ». Un miracle divin ? Plutôt un miracle de la chimie qui bénéficie au rattachement à une église et qui relève du racolage mensonger.

 

Prenons le cas du pape Jean XXIII. En mars 2001, le journal « le Monde » titrait : « Trente sept ans après sa mort, le visage de Jean XXIII découvert intact ». Les yeux fermés, la bouche ouverte comme en plein sommeil, le Saint Père avait des traits parfaitement reconnaissables. Miracle ? oui, celui de la chimie. « Ce pape a reçu un traitement conservatoire juste après sa mort » assure Joachim Bouflet, historien catholique. De fait, depuis le milieu du XXème siècle, tous les papes reçoivent une injection de formol après leur décès, ce qui leur permet de conserver un visage avenant pour la présentation aux foules. Le formol, bien connu des naturalistes, empêche en effet les micro-organismes responsables de la décomposition de proliférer et repousse les larves d’insectes amateurs de cadavres. Résultat : le corps est préservé pendant quelques semaines, voire quelques mois. On est loin des 37 ans de pérennité, direz-vous. Certes, mais là encore, il y a une explication…

A la manière des pharaons d’Egypte, le pape était enterré dans 3 cercueils, emboîtés comme des poupées russes. Si bien que l’oxygène ne pouvait y pénétrer. Or, les micro-organismes décomposeurs ont besoin de ce gaz pour vivre et se multiplier. Préservé de l’oxygène, imprégné de formol, le pontifical cadavre a donc vu sa décomposition ralentie à l’extrême.

 

Le cas de « sainte Marguerite de Cortonne » est à ranger dans la même catégorie. Morte en 1297, cette Italienne était considérée comme une incorruptible jusqu’à ce que, dans les années 90, le Vatican mandate un éminent médecin italien, Ezio Fulcheri, afin qu’il examine le corps de la sainte. Mille précautions sont prises pour sortir la dépouille de sa sépulture. L’autopsie est réalisée dans la cathédrale de Cortone. Et le corps en bon état révèle…de longues incisions le long des cuisses, de l’abdomen et de la poitrine. Le verdict est sans appel : si Sainte Marguerite est bien conservée, c’est qu’elle a été embaumée. Ses organes ont été prélevés et sa peau lavée à l’aide d’onguents et d’épices.

 

Surpris que cette pratique, bien connue en Egypte ancienne, puisse avoir été employée au Moyen Age en Europe, Fulcheri fait des recherches dans les archives et découvre que les habitants de Cortone ont réclamé l’embaumement de celle qu’ils considéraient comme une sainte. Ce détail est ensuite tombé dans l’oubli. Un seul fait est resté dans les mémoires : la parfaite conservation du corps de la sainte. Marguerite de Cortonne n’a pas été la seule à être embaumée. Selon Fulcheri, au moins 5 autres saints incorruptibles sont à classer au rang de véritables momies. Tous vivaient en Toscane entre le XIIIème et le XVème siècle.

 

Cependant, nombreux sont les « saints » qui ne portent aucune trace d’embaumement. Les scientifiques avancent l’hypothèse que les corps étaient entreposés dans des lieux favorisant la préservation des chairs. C’est le cas notamment des cryptes des cathédrales. La température y est fraîche et constante, été comme hiver. Deux critères qui limitent la prolifération des micro-organismes décomposeurs. D’autres tombeaux, quant à eux, présentent une atmosphère très sèche. C’est le cas du surprenant cimetière des capucins à Palerme, en Sicile. Parmi les 8000 corps entreposés entre le XVIème et le XIXème siècle, certains sont parfaitement momifiés. Aucune intervention humaine, ni divine là-dedans. Ces cadavres ont perdu progressivement leur eau. La peau desséchée a pris l’apparence d’un vieux cuir, ne laissant plus de prise aux bactéries et aux moisissures qui ont autant besoin de chaleur que d’eau pour se développer.

Jamais sans doute la centaine d’incorruptibles connus ne feront l’objet d’une étude scientifique systématique. Il y a fort à parier, toutefois que la conservation de bon nombre d’entre eux ait une explication tout ce qu’il y a de plus naturelle.

 

Pour Dieu, il faut que notre amour et notre foi en Lui soient incorruptibles, notre corps n’a plus aucune espèce d’importance après notre passage sur terre.

 

Questions à ceux qui persistent à croire aux incorruptibles :

Pourquoi les corps de Paul, Moïse, Jérémie, Abraham, Pierre, Jacques, Job,... ont-ils disparus ? Seraient-ils moins saints que Bernadette Soubirou ?

Qu’avait dit Jésus à cet homme qui voulait le suivre, mais qui attachait de l’importance à la dépouille de son père ? « Mais Jésus lui dit: Laisse les morts ensevelir leurs morts; et toi, va annoncer le royaume de Dieu. » (Luc 9:60 LSG)

 

10/02/2007

Culte de Marie : une abomination

Culte de Marie : une abomination

Le Culte de la "Vierge" Marie dépasse celui qui devrait être rendu à Jésus-Christ et uniquement à Jésus-Christ.

 

Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s'appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ. (Colossiens 2:8 LSG)

 

Les mariolâtres vénérent la "Reine des cieux", un titre païen Babylonien. Les statues représentant la "Vierge" montre sans détours que le Malin prend ses sectateurs pour des ignorants dont il se moque avec une démesure non feinte. Le deuxième commandement est celui qui interdit de faire des statues devant lesquels on s’incline !

 

Il est nécessaire que le culte marial, non scripturaire, inspiré par l'Adversaire, soit reconsidéré à la lumière des Ecritures et seulement des Ecritures en se dispensant d'accorder un crédit quelconque aux interprétations idolâtres et autres ajouts qui placent sans doute possible le culte de la " Vierge Marie " au rang des abominations qui appellent le courroux de l'Eternel.

 

Contrairement à ce que prétend l'Eglise de Rome, le culte de la "Vierge" Marie dépasse celui qui devrait être rendu à Jésus-Christ et uniquement à Jésus-Christ. Si le culte a été soigneusement élaboré sur presque toute l'étendue de l'ère du Christianisme, c'est pendant les 150 dernières années que le malin a échafaudé son détournement de culte...

 

Il faut donc considérer comme une falsification grave tout ajout aux Ecritures et tout dogme concernant implicitement tout ce qui est marial comme ;

  • la virginité perpétuelle de Marie (Nous l’avons évoqué longuement)
  • les prières et autres signes de dévotion adressés à Marie

Jésus lui répondit: Il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. (Luc 4:8 LSG)

 

Si l'on vous dit: Consultez ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l'avenir, Qui poussent des sifflements et des soupirs, Répondez: Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu? S'adressera-t-il aux morts en faveur des vivants?  A la loi et au témoignage! Si l'on ne parle pas ainsi, Il n'y aura point d'aurore pour le peuple. (Esaïe 8:19-20 LSG)

 

Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face.  Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.  Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l'Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l'iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent, (Exode 20:3-5 LSG)

 

  • Le dogme de " l’immaculée conception ". (attribut unique de JESUS)

... totalement inconnu de l’Eglise primitive, mais finalement imposé et approuvé le 8 décembre 1854 par le pape Pie IX.

Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs,  détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.  Mais toi, sois sobre en toutes choses, supporte les souffrances, fais l'œuvre d'un évangéliste, remplis bien ton ministère. (2 Timothée 4:3-5 LSG)

 

  • L' "Assomption" de Marie. (attribut unique de JESUS-CHRIST)

Marie n’est mentionnée qu’une seule fois après la crucifixion de Jésus. Cette doctrine proclame que Marie quelque temps après sa mort fut ressuscitée, puis enlevée au ciel... Il aura fallu attendre la publication de ce dogme, le 11 octobre 1954 par le pape Pie XII !

Seul, Jésus a été enlevé au ciel après sa résurrection. Enoch et Elie ont été les deux autres personnages Bibliques qui ont été enlevés au ciel mais sans être passés par la mort.

  • Les différents qualificatifs

comme le "pleine de grâces" au début du "Je vous salue Marie" qui n’est même pas conforme aux paroles de l’ange Gabriel

L'ange entra chez elle, et dit: Je te salue, toi à qui une grâce a été faite; le Seigneur est avec toi. (Luc 1:28 LSG)

en effet, il s’agit d’une grâce qui a été faite à Marie.

  • Les différents titres qui lui sont exclusivement attribués (soit plus de 90 au total !)

      Parmi ceux-ci :

-         Le titre païen de "Reine des Cieux"

Certains passages de l’Ancien Testament ne laissent aucun doute sur la nature de ce titre et ce qu’en pense DIEU. Cette royauté fut proclamée pendant l’année mariale de 1854. Ce titre d'origine Babylonienne prend le relais des cultes païens et idolâtres des divinités mythologiques comme Vénus, Aphrodite, Isis, Astarté...

Les enfants ramassent du bois, Les pères allument le feu, Et les femmes pétrissent la pâte, Pour préparer des gâteaux à la reine du ciel, Et pour faire des libations à d'autres dieux, Afin de m'irriter. (Jérémie 7:18 LSG)

-         La fonction "médiatrice" de Marie (attribut unique de JESUS-CHRIST)

Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme, (1 Timothée 2:5 LSG)

-         L’état "corédempteur " de Marie

en associant la mère à son fils, l’Eglise de Rome, dépouille le fils au profit de sa mère qui n’a aucun droit à ce titre. Seul le Fils a été crucifié mais les docteurs catholiques "bien pensants" préfèrent s’accrocher à l’idée qu’une mère pardonne plus qu’un fils injustement crucifié par les hommes et devenu un juge terrible !

Il n'y a de salut en aucun autre; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. (Actes 4:12 LSG)

-         Marie "Mère de DIEU" ! plaçant la créature au-dessus de son Créateur !!!!

Complètement contraire à la raison et à la Révélation ! La créature périssable et corruptible ne peut être la mère de son Créateur qui est Eternel et Esprit pur ! C’est d’autre part remettre en question la préexistence de JESUS comme les passages bibliques suivants l’énoncent :

Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu'Abraham fût, je suis. (Jean 8:58 LSG)

Et maintenant toi, Père, glorifie-moi auprès de toi-même de la gloire que j'avais auprès de toi avant que le monde fût. (Jean 17:5 LSG)

Les évangélistes ne lui donnent aucun titre et parlent d’elle comme étant la mère de JESUS. Il est donc impossible de lui donner une stature supra-humaine qui mène jusqu’à la divinisation et en font un objet de culte et d’adoration bien que l’Eglise de Rome s’en défende à moitié... sur le papier mais certainement pas dans les faits.

-         Marie " Mère de l’Eglise "

Quelques unes des dernières paroles de JESUS sur Sa croix sont pour sa mère dont il comprend la détresse ! il la confie à son disciple bien-aimé qui sera le plus à même de maintenir un lien de parenté avec le disparu ! la dimension charnelle des liens d’une mère pour son fils est ici encore manifeste ! Jésus s’adresse à elle en l’appelant "femme", car il finit d’accomplir La volonté de Son Père Céleste ! ces ultimes paroles d’amour prouvent donc que tout est accompli selon cette volonté. Mais elles sont aussi celles d’un supplicié, crucifié sur Sa croix, qui dans le contexte de Sa mission, n’aurait pas manqué d’ajouter une remarque plus explicite s’il avait fallu comprendre que Marie aurait désormais un rôle transcendant sa nature humaine, au delà des siècles jusqu’à Son retour glorieux !

 

Lorsque, parmi les 120 disciples, le Saint-Esprit descendra au jour de la Pentecôte, Marie, présente sera à égalité avec tous les autres adombrés, sans rôle prééminent, et l’évangéliste Luc, "inspiré" donc pendant la rédaction de son Evangile, la cite en dernier dans sa liste ! Après cette citation, plus aucune ligne ou même allusion ne concernent Marie dont le rôle était terminé.

 

Même l’Apocalypse n’en parle pas car le chapitre 12 concerne, sans équivoque possible, Israël et ses 12 tribus pendant la persécution anti-christique de 1260 jours, soit 42 mois ou 3 ans et demie ou "un temps, des temps et la moitié d’un temps" selon la formule du prophète Daniel. Ces données numériques équivalentes ne peuvent laisser la moindre approche pour la théorie qui identifie la femme à Marie.

08/02/2007

l'Eglise de Rome et " sa tradition humaine "

Il faut considérer comme une falsification grave tout ajout aux Ecritures !

 

Voici un tableau récapitulatif des doctrines et dogmes anti-Scripturaires majeurs imposés par l'Eglise de Rome et "sa tradition humaine "

 

Prières pour les morts.

300 après J.C.

• Signe de la croix.

300 après J.C.

• Vénération des anges et des saints décédés.

375 après J.C.

Utilisation d'images pour le culte.

375 après J.C.

La messe comme célébration quotidienne

394 après J.C.

Premiers symptômes de l'exaltation de Marie. Première apparition du terme " Mère de Dieu " au Concile d'Ephèse.

431 après J.C.

Rites de l'Extrême Onction.

526 après J.C.

Doctrine du Purgatoire, sorte de sas avant le Paradis dont Jésus-Christ serait le geôlier!!!

593 après J.C.

• Prières adressées à Marie et aux saints décédés.

600 après J.C.

• Adoration de la Croix (instrument de torture donc), des images, icônes et des reliques.

786 après J.C.

• Canonisation des saints décédés.

995 après J.C.

• Célibat des prêtres (pour empêcher la dispersion des biens par héritage).

1079 après J.C.

Introduction du Rosaire copié sur des rites Musulmans et Tibétains.

1090 après J.C.

Invention des indulgences, sources de profit supplémentaires.

1190 après J.C.

Le pape Innocent III établit le principe de la transsubstantiation.

1215 après J.C.

• Confession auriculaire des péchés auprès d'un prêtre.

1215 après J.C.

Adoration de l'hostie.

1220 après J.C.

• Coupe de vin retranchée et interdite au public au moment de la communion.

1414 après J.C.

Le dogme de l'existence d'un Purgatoire est proclamé.

1439 après J.C.

Confirmation de la doctrine des 7 sacrements.

1439 après J.C.

L'autorité de la " tradition " des hommes est considérée comme étant égale à celle des Ecritures au Concile de trente.

1545 après J.C.

Les livres " Deutérocanoniques " ou dits " apocryphes " sont ajoutés aux 66 Livres Bibliques originaux.

1546 après J.C.

Dogme de l'" Immaculée Conception " à propos de Marie.

1854 après J.C.

Le Concile du Vatican proclame que le pape comme est infaillible en matière de foi et de morale.

1870 après J.C.

• Assomption du corps physique de la " Vierge Marie " dans les cieux peu de temps après sa mort.

1950 après J.C.

Marie proclamée " Mère de l'Eglise ".

1965 après J.C.

Censuré par Walter

Dans la suite des débats précédents, ce message a été effacé par deux fois sur le blog de Walter :

 

censureWalter, vous avez écrit 10 messages pour ergoter au sujet d'un détail de mon premier message, mais vous n'avez pas répondu à ma référence de 1timothée 2:5 qui y figurait et qui en est indissociable.  Vos excuses fallacieuses démontrent votre incompétence à y répondre.  Ce verset concerne directement le sujet "touche pas à ma mère" car les catholiques prient celle-ci comme une médiatrice indûment.

 

Matthieu répond :

Cher Stéphane,

 

Tu as raison de dire qu'il n'y a qu'un seul médiateur entre Dieu et les hommes : le Christ. Mais le dessein bienveillant du Seigneur consiste précisément à nous associer à son oeuvre de grâce. Il nous donne d'y participer et d'y collaborer activement par lui, avec lui et en lui. Notre médiation, la médiation de l'Eglise, et à un titre suréminent la médiation de Marie s'inscrivent donc dans cette unique médiation du Christ, sans laquelle aucune médiation humaine ne peut être efficace.

 

Je pourrais te dire aussi que Jésus-Christ homme est le Fils unique du Père. Unique... Ce qui ne l'empêche pas en même temps d'être considéré par l'Ecriture comme "l'aîné d'une multitude de frères"... tout en restant le Fils unique du Père!

 

Il faut donc bien veiller Stéphane à toujours lire l'Ecriture en lien avec l'Eglise de Jésus-Christ, afin d'éviter tout contresens funeste. N'oublions pas que le démon, pour tenter Jésus au désert, a utilisé des paroles de l'Ecriture. Cela doit nous alerter... Sans compter l'usage éhonté qu'en font les sectes pour nier par exemple la divinité du Christ... sur la base même de versets de l'Ecriture!

 

Faisons donc confiance à l'Eglise instituée par Jésus-Christ sur le fondement des Apôtres : c'est elle qui a reçue l'assurance de la bouche même du Seigneur que les portes de l'enfer ne prévaudraient point contre elle.

 

Matthieu

 

 

Matthieu,

"...à titre suréminent la médiation de Marie..."

Pourrais-tu illustrer ce premier paragraphe par des versets.  Tes allégations sont faciles mais non bibliques !

06/02/2007

Message pour Walter : epilogue

Walter, vous avez de curieuses méthodes.

Je n’interviendrai plus sur votre blog parce que vous ne répondez que par des attaques et rien de constructif...

Vous n’avez eu de cesse que de parler de mon premier message en évoquant ma propre conviction, mettant en avant un soi-disant hébraïsme auquel vous vous raccrochez follement, mais en occultant volontairement ma première évocation de 1timothée 2 :5 qui en est indissociable. Après pas moins de 10 messages (!!) vous n’avez PAS ETE CAPABLE de me donner une simple réponse, vous braquant exclusivement sur cette « virgule » qui vous dérange.

 

En ce qui concerne le débat et cet hébraïsme, mettons l’église au milieu du village.

On parle d’hébraïsme comme pour tous les idiotismes lorsque la traduction française de l’hébreu n’est pas intelligible. Un véritable hébraïsme ne peut se rendre exactement par aucune phrase exprimant toutes les nuances de pensée et de sentiment de l’original. Or, dans le cas qui vous concerne, il était possible de traduire ce verset par « il ne l’a connut point pendant sa grossesse ». Cette traduction aurait portée en elle les nuances de pensées auxquelles vous pensiez, mais le choix s’est porté sur ‘jusqu’à’, toute Bible confondue (excepté celle du semeur qui utilise 'avant que').

Quelques exemples :

Bible du semeur : Mais il n'eut pas de relations conjugales avec elle avant qu'elle ait mis au monde un fils, auquel il donna le nom de Jésus.

Français courant : Mais il n'eut pas de relations avec elle jusqu'à ce qu'elle ait mis au monde son fils, que Joseph appela Jésus.

Bible de Jérusalem : et il ne la connut pas jusqu'au jour où elle enfanta un fils, et il l'appela du nom de Jésus.

King James : And knew her not till she had brought forth her firstborn son: and he called his name JESUS

New American version : but kept her a virgin until she gave birth to a Son; and he called His name Jesus.

 

Un hébraïsme serait par exemple le fameux « quoi à moi et à toi » de Jean 2 :4 « Jésus lui répondit: Femme, qu'y a-t-il entre moi et toi? Mon heure n'est pas encore venue. »  Admirez également que Jésus appelle sa mère ‘femme’ (gune) et non ‘mère’ (meter).  Et vous prétendriez que Son esprit serait venu pour glorifier celle-ci ? Il y a de quoi douter.

 

Le jour où les catholiques remettront en question le culte de Marie et qu'il cesseront de s'incliner devant des statues faites de main d'homme, ils auront fait un pas vers l'unité des chrétiens.