15/11/2010

Iran : le pasteur Nadarkhani condamné à mort pour apostasie

La sentence a été communiquée ce matin par écrit à maître Sarbazi, l’avocat du pasteur Nadarkhani: il s’agit d’une condamnation à mort par pendaison pour apostasie. Dans une nation régie par la Charia (loi islamique), l’abandon de l’Islam est puni de mort.

Soupçonné d’être d’obédience unitarienne, le mouvement du pasteur Nadarkhani a été longtemps totalement abandonné par les chrétiens d’Occident. Jouant habilement de cette division, le gouvernement iranien tente d’en profiter pour endiguer un mouvement en très forte croissance, notamment parmi les jeunes.

Pour répondre de ces accusations d’unitarianisme, le mouvement Eglise d’Iran a publié en notre langue sa confession de foi.

L’avocat du pasteur Youcef a 20 jours pour faire appel. Nous, chrétiens, pouvons continuer de prier pour le pasteur Youcef, son épouse et leurs enfants dont vous pouvez lire toute l’histoire ici. Le pasteur Nadarkhani a été arrêté le 12 octobre 2009.

Quelques médias, organismes d’assistance à l’Eglise persécutée ainsi que des instances gouvernementales commencent à relayer le calvaire de nos frères et soeurs iraniens:

>>> Assist News Services (article du 13 novembre 2010)

>>> International Christian Concern (article du 14/11/2010 sur un autre pasteur du même mouvement)

>>> United States Commission on International Religious Freedom (appel à Barack Obama, le 29/10/2010)

>>> BosNewsLife (message du pasteur Nadarkhani, 30/10/2010, repris et traduit dans la revue de presse du CRIF, début novembre)

>>> Christian Today India (article du 01/11/2010)

>>> blogdei (article actualisé, le point sur la situation du pasteur Nadarkhani, 11/09/2009)

Commentaires

ATTENTION

Contrairement à ce que vous écrivez, les attendus de ce jugement n'ont pas encore été publiés. Cette condamnation n'a pu être confirmée par aucune source indépendante autre que Youssef Nadarkhani et quelques très proches.

L'Iran n'ayant JAMAIS "officiellement"* appliqué la shariah pour motif d'apostasie depuis 1991, il est dangereux et contre-productif de crier au loup maintenant. Attendons la publication officielle.

Pour mémoire, M. Nadarkhani fait partie d'un groupe , le "Jesus Only Movement" qui n'a aucun lien avec la très grande majorité des chrétiens d'Iran, pour la bonne raison qu'ils n'adorent que Jésus seul, refusent la trinité, et ne font aucun cas de Dieu et du St-Esprit. Il est à craindre qu'ils utilisent l'arrestation de deux de leurs pasteurs pour se faire un peu plus de publicité et se donner une sorte de respectabilité.

* Pour mémoire, après le tollé international suscité par la condamanaton à mort de Medhi Dibaj en 1994, et sa libération inattentue, plusieurs pasteurs considérés comme nuisibles par le gouvernement ont été enlevés puis assassinés, dont Mehdi Dibaj lui-même. Ces exécutions sont le fait de milices proches du gouvernenement. D'autres, artistes, opposants politiques, etc... ont subi le même sort.

Un ami très proche de nombreux chrétiens en Iran

Écrit par : Raymond F | 2010-11-20 à 08.25:24

.
Contrairement à ce que dit Raymond, le mouvement "l'Eglise d'Iran", dans lequel Youcef Nadarkhani exerce des responsabilité, n'a rien à voir avec le "Jesus Only Mouvement". Il suffit de lire leur confession de foi sur leur site pour se rendre compte qu'ils proclament la divinité des trois Personnes de la Trinité, même s'ils ne le formulent pas de la même manière que les chrétiens occidentaux:

http://www.eglisediran.org/?page_id=8

Dans toute cette histoire nous pouvons remarquer que la désinformation est une des armes employée contre les chrétiens iraniens, et il serait dommage de nous laisser entrainer dans une intox qui se ferait au préjudice des nos frères et soeurs iraniens souffrant pour leur foi.

Jean-Luc B

Écrit par : Jean-Luc B | 2011-07-28 à 05.40:05

.
Communiqué officiel du Conseil National de l’Église d'Iran (du 28.07.2011) :

Le Conseil National de l’Église d’Iran dément les rumeurs relayées par l’AFP selon laquelle la condamnation à mort du pasteur Youcef Nadarkhani aurait été annulée par la Cour Suprême de Justice.
Dans son verdict émis le 12 Juin 2011, la Cour Suprême a, au contraire, reconnu le bien-fondé de la sentence capitale prononcé (sur la base de trois fatwas), par un tribunal d’exception de Rasht, tout en évoquant néanmoins certains vices de procédure. Il a cependant été demandé aux juges locaux de s’organiser pour obliger le pasteur Youcef Nadarkhani à renier sa foi chrétienne, sous peine d’être exécuté pour apostasie.

La rumeur relayée par l’AFP pour des raisons inconnues et reprise malheureusement par des médias chrétiens, fait avant tout écho à des rumeurs circulant AVANT la notification officielle du verdict aux avocats le 11 juillet dernier.
Nous tenons à rappeler que la condamnation à mort du pasteur Youcef Nadarkhani répond avant tout à des impératifs d’ordre politique et qu’il viole les articles 13,14 et 24 de la Constitution iranienne, conforme à la Sharia, ainsi que le Code Pénal Islamique qui n’évoque pas le crime de pensée.
L’accès à une information libre et exacte étant l’un des fondements de la démocratie, nous regrettons vivement que dans cette affaire, l’AFP ait pu servir de relais involontaire à une telle désinformation.

http://www.eglisediran.org/?p=92

Écrit par : Jean-Luc B | 2011-07-28 à 05.55:06

Pour rectifier encore les fausses déclarations de Raymond, les pièces du jugement de Youcef Nadarkhani existent sur le net. On peut retrouver les liens vers ces pièces (en farsi et en anglais), ainsi que la traduction en français du jugement à cette adresse :

http://blog-porte-parole.blogspot.com/2011/10/dossier-judiciaire-de-youcef-nadarkhani.html

Rappelons également que le pasteur Mehdi Dibaj, avait lui aussi été condamné à mort par pendaison il y a 18 ans (pour apostasie, comme Youcef) le 21 décembre 1993, alors qu'il était âgé de 64 ans. Il n'avait été libéré qu'après une grosse campagne internationale d'opinion (semblable à celle qui est lancée actuellement pour Youcef)... pour disparaitre quelques mois plus tard dans un assassinat dont les coupables n'ont jamais été inquiétés...

Prions et agissons pour notre frère Youcef.

Jean-Luc B

Écrit par : Jean-Luc B | 2011-10-05 à 08.15:08

Écrire un commentaire