14/04/2010

Maroc : l'islam passe avant le bien-être des enfants ?

A vous tous qui soutenez le Village de l'Espérance, (rappelez-vous : http://christianisme.skynetblogs.be/post/7745107/maroc--e...)

Merci de continuer à penser au Maroc et à ces enfants du Village de l'Espérance, qui ont perdu en quelques heures tous les repères construits avec amour par une équipe internationale engagée à leur service.

La situation n'évolue pas favorablement sur plusieurs aspects et aucun contact n'a encore été possible entre le gouvernement marocain et le directeur de VoH (village of hope).

Nous vous proposons un modèle de courrier à envoyer à l'ambassadeur du Maroc en Belgique ou en France: vous pouvez le recopier et l'envoyer, puis n'hésitez pas à le faire suivre, à le proposer à vos amis, votre réseau, votre maire ou votre député, pour qu'il arrive massivement de tous les coins de France. Préférez l'envoi de deux lettres plutôt que de co-signer un courrier.

De notre côté, nous préparons un rendez-vous avec l'ambassadeur et les autorités de notre pays.

Merci pour votre soutien.

Proposition de courrier :



Le .. / .. / 2010

Son Excellence
Monsieur Samir ADDAHRE,
Ambassadeur du Maroc en Belgique
29, boulevard St Michel,
1040 Bruxelles


(Variante pour la France :

Son Excellence
Monsieur El Mostafa SAHEL,
Ambassadeur du Maroc en France
5, rue Le Tasse,
75016 Paris )


Monsieur l'Ambassadeur,

Suite aux informations communiquée par la presse nationale et internationale, et par le gouvernement marocain concernant les événements datant du 8 mars 2010, je vous fais parvenir ce courrier afin de vous faire part de mon incompréhension.

J'ai appris qu'en ce jour tous les travailleurs étrangers vivant à Ain leuh, sur le site de VoH ont été expulsés du Maroc en l'espace de quelques heures sur ordre des autorités.

J'ai été surpris d'apprendre que ces expulsés, accusés d'avoir fait du prosélytisme, ont été menés de façon sommaire à la frontière du pays, sans jugement, sans un droit à la défense, ni de possibilité de faire appel comme le garantit normalement la loi marocaine.

Il est tout aussi surprenant de constater que cet organisme chrétien fonctionnant depuis 1999 avec le plein accord des autorités, en toute transparence et dans un dialogue constant avec la communauté locale se voit fermé définitivement en l'espace de quelques heures seulement.

Comment comprendre enfin, que le Village de l'Espérance ait reçu en janvier 2010, après une délibération de plusieurs mois, l'agrément « Etablissement de Protection Sociale », gage de qualité en ce qui concerne l'accompagnement et les soins prodigués aux enfants, pour se voir tout retirer, sans avertissement 2 mois plus tard.

Bien conscient que les autorités marocaines sont entièrement souveraines sur leur territoire, il m'est difficile d'accepter l'idée que des familles d'accueil dont la volonté de collaboration et de dialogue est connue de tous se voient confisquer tous leurs biens sans même un droit de réponse quant aux accusations portées contre elles.

Enfin et surtout, Monsieur l'Ambassadeur, je ne peux que réagir en considérant le traumatisme et la déchirure causée chez ces 33 enfants marocains accueillis du Village de l'Espérance et arrachés aux seuls parents qu'ils n'aient jamais connu.

Comment justifier, au regard du devenir de ces enfants recueillis à la naissance, qu'un tel traumatisme soit infligé sans que l'ouverture d'un dialogue ne soit possible entre les familles d'accueil expulsées du Village de l'Espérance et les autorités Marocaines?

Cette décision ne reflète certainement pas la tradition d'ouverture manifestée par le Maroc ces dernières années ainsi que ses engagements pris sur la question des droits de l'Homme et de l'enfant.

C'est pourquoi, Monsieur l'Ambassadeur, je vous demande d'agir afin qu'un dialogue puisse s'ouvrir entre les dirigeants du Village de l'Espérance et les autorités marocaines.

Espérant que mon appel soit entendu, je vous prie d'agréer, Monsieur l'Ambassadeur, l'expression de mes salutations distinguées.

Signature

Nom

Adresse

Les commentaires sont fermés.