22/03/2010

Maroc : "ma famille m'a demandé de renier ma foi chrétienne"

Maroc : Interview inédite de Saïd : ‘’ma famille m'a demandé de renier ma foi chrétienne’’
Source : TopInfo

(N'oubliez pas de signer la pétition (en haut à gauche))

Interview de Saïd, un musulman devenu chrétien au Maroc. La vie de son frère est actuellement menacée par la vague de répression qui sévit au Royaume de Mohammed VI.

Propos recueillis par Paul OHLOTT.


Paul OHLOTT : Saïd, votre frère réside dans une petite ville au Maroc et il est actuellement menacé en raison de sa foi chrétienne (lire). Malgré le silence médiatique, la pression à l'encontre des chrétiens est-elle toujours aussi vive ?

Saïd : Effectivement, la pression à l'encontre des chrétiens au Maroc est toujours très vive, surtout de la part des proches et de l'entourage. Cette pression est loin d'être évidente et elle est souvent plus dure à vivre que celle émanant des autorités. En ce qui concerne les autorités, il est vrai que les chrétiens marocains sont constamment sous surveillance et qu’ils doivent rester très prudents. Il existe une loi au Maroc qui interdit le prosélytisme. Par conséquent, si nous sommes accusés de donner de la littérature chrétienne à un musulman ou de lui parler de notre foi, nous risquons la prison. La loi est catégorique à ce sujet, il est interdit «d'ébranler la foi d'un musulman». La politique marocaine a laissé entendre au monde occidental qu'il existe au Maroc une «liberté religieuse», arguant la présence d'églises évangéliques sur le territoire. Cependant, les chrétiens Marocains n'ont jamais été intégrés dans ces églises officiellement reconnues. En effet, pour le Maroc, les occidentaux ont le droit de pratiquer la religion chrétienne, mais il n'a jamais été question d'autoriser des Marocains nouvellement convertis à pratiquer une autre foi que celle de l'islam.

Paul OHLOTT : Comment expliquez-vous cette vague de répression à l'encontre des églises souterraines ? Assistons-nous à une montée de l'islamisme au Maroc ?

Saïd : Je crois en effet que nous assistons depuis quelques années au Maroc à une montée de l'islamisme. Les islamistes y sont certainement pour quelque chose dans cette vague de répression. D'autre part, il se peut également que les autorités marocaines, inquiètes du nombre grandissant de Marocains convertis au Christ, réagissent en décidant de devenir plus sévères, afin d'éviter la propagation de ce phénomène de conversions. D'où la pression grandissante et la vague d'expulsions de nombreux chrétiens étrangers résidant au Maroc.

Paul OHLOTT : Avez-vous l'impression que les chrétiens en France se soucient beaucoup de cette situation ?

Saïd : En France, les chrétiens vivent dans un environnement où on ne connaît pas la persécution. Il leur est donc difficile de l'imaginer et de pouvoir la comprendre. Il y a aussi malheureusement certains chrétiens bien installés dans leur «confort occidental», qui ne se soucient guère de leurs frères et soeurs dans la détresse. Cependant, ils lisent la même Bible chaque jour, dans laquelle il est clairement écrit de se soucier des autres. Je voudrais rappeler à ces gens-là ce verset de la Bible : «L'ami aime en tous temps et un frère est né pour la détresse» (Proverbes 17 v 17).

Paul OHLOTT : Etes-vous encouragé par la pétition de l'Union des Nord-Africains Chrétiens de France ?

Saïd : Oui, je trouve que c'est une très bonne initiative, dans la mesure où cela peut faire connaître à plus de monde la situation des chrétiens Marocains.

Paul OHLOTT : Vous êtes devenu chrétien en 2002, alors que toute votre famille était musulmane. Comment avez-vous rencontré le Christ ?

Saïd : J'ai connu le Christ après avoir beaucoup cherché la vérité entre le Coran et la Bible. Au départ j'ai eu l'intention d'amener à l'islam un couple d'étrangers chrétiens que j'avais rencontré. Je me suis donc lancé à chercher la preuve que la vérité se trouvait dans le Coran. Au fur et à mesure, je me suis retrouvé en train de découvrir une vérité et un Dieu que j'avais toujours cherché, en vain, dans ma religion.

Paul OHLOTT : A cette époque, avez-vous connu la persécution en raison de votre conversion au Christ ?

Saïd : Oui, j'ai connu la persécution. A l'époque de ma conversion, ma famille m'a demandé de renier ma foi chrétienne. Voyant que je ne le ferai pas, ils m'ont rejeté et m'ont demandé de quitter la maison. J'étais au lycée à l'époque. Mes amis m'ont également tourné le dos et j'ai été menacé à plusieurs reprises après avoir témoigné de ma conversion devant ma classe. Je tiens à préciser que celui qui m'a le plus rejeté au départ, et celui qui a même brûlé ma Bible et mes livres chrétiens, c'était mon frère, celui qui est maintenant menacé et rejeté pour sa foi en Christ.

Lire également :

http://actu-chretienne.blogdirigeant.com/2010/03/16/decla...

http://www.famillechretienne.fr/societe/monde/le-maroc-ch...

http://www.famillechretienne.fr/societe/monde/le-maroc-ch...

 

Commentaires

post du 18... Peut-on savoir ce qu'il en est ? Moi, je n'ai que le titre...Merci.

Écrit par : J-M | 2010-03-22 à 19.13:31

Répondre à ce commentaire

JM - affichage ? Problème d'affichage, cher JM ? Voici l'article original mon frère :

Écrit par : Stéphane | 2010-03-22 à 21.52:49

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.