31/12/2009

Gaza : Pauline Ayyad s'appuie sur Dieu

cdl_paulineCela fait deux ans que le mari de Pauline Ayyad a été assassiné. Si ses parents et d’autres membres de la famille sont toujours à Gaza, Pauline elle vit maintenant en Cisjordanie. En raison des mauvaises conditions de vie à Gaza, elle ne peut pas rentrer chez elle pour l’instant.

A l’époque nous avions demandé à ceux qui soutiennent les chrétiens persécutés de prier. Aujourd’hui Pauline continue à recevoir un soutien du monde entier et nous demande toujours de prier pour elle et sa famille.

Son fils aîné George (4 ans) n’accepte pas l’absence de son père. Il en souffre beaucoup, en particulier quand il voit ses amis jouer avec le leur. Il demande souvent : « Pourquoi papa est parti ? »

Pauline continue à souffrir de la perte de son mari, mais la certitude de le retrouver au ciel la réconforte. Elle sait que Dieu prend soin d’elle et de ses enfants et qu’Il les soutient.

Il y a deux ans, le 7 octobre 2007 Rami Ayyad avait été assassiné en raison de ses activités chrétiennes. Rami était le directeur de l’unique librairie chrétienne de Gaza. Après sa mort, Pauline s’est retrouvée seule avec ses deux enfants, et enceinte du troisième.

Sujets de prière :
 
Puce CDLRemercions Dieu pour le soutien que Pauline a reçu après le meurtre de son mari.
Puce CDLPrions pour Pauline. Prions pour qu’elle puisse à nouveau apprécier la vie.
Puce CDL

Prions pour ses enfants : George (4 ans), Wissam (3 ans) et Sama (1 ans).

 

Source :Portes ouvertes

29/12/2009

Mon détracteur n'en dort plus la nuit...

Je dois dire que j'ai beaucoup de plaisir à lire le blog de mon plus fidèle détracteur.  Il ne dort plus la nuit tant mon petit blog le contrarie. Quelle puissance pour un petit blog de 250 visiteurs par jours...

Ses ripostes : le mensonge et me faire passer moi pour le menteur. Classique. Mais avec un tel acharnement vis à vis de moi, cela s'appelle du harcellement.

J'invite tous mes lecteurs à vérifier l'authenticité des articles publiés (comme la Bible le dit elle-même en actes 17:11), ce n'est ni à moi ni à un politicard islamisant de vous dire ce qu'il faut penser, si vous avez des doutes, contactez directement les responsables du site "portes ouvertes" et prenez tous les renseignements que vous désirez.

Au sujet de l'Ethiopie, il a un demi-siècle de retard...mais cela ne m'étonne pas à son âge :-) 
L'islam s'est acharné sur ce  fier pays qui a résisté vaillamment à toutes attaques des armées islamiques depuis le 7e siècle et même celles de l'état fasciste d'Italie pendant la seconde guerre mondiale.  Mais les exactions musulmanes et la nécessité de se défendre épuisèrent ce beau pays et le désorganisèrent (tout le monde se rappelle de la terrible famine dans les années 70).
Je dois être un vilain islamophobe pour constater que l'acharnement islamique a détruit ce beau pays... Et il ose dire que les musulmans subissent les persécutions des chrétiens ? Je pense que tout le monde aurait eu un bon fou rire si ce n'était pas aussi grave.

Concernant mon dernier article, vous pouvez déjà lire les articles suivants et ensuite contactez les responsables :
http://www.portesouvertes.fr/fr/CDL/cdl_details.php?id=53
http://www.portesouvertes.fr/informer/maps/details2.php?i...

Je voulais vous rappeler, cher détracteur, que Dieu vous observe...mais croyez-vous en Dieu seulement ?  Puisse-t-Il vous ouvrir les yeux et le coeur.

 

28/12/2009

Le persécuteur se convertit

cdl_ethiopiecdl_01100002152Fuad Tarik, 40 ans, était un fidèle musulman. Représentant officiel du gouvernement éthiopien, il était très respecté. Pendant longtemps il a persécuté les chrétiens dans son petit village proche de Jimma dans l’Etat d’Oromia, au sud du pays. Avec zèle, Fuad cherchait tous les moyens possibles pour exercer une pression sur ceux qu’il connaissait : « Je détestais leur foi. C’était vraiment difficile de penser qu’ils avaient osé abandonner l’islam. Je croyais fermement que les chrétiens soudoyaient les musulmans pour les attirer loin de la vraie religion » explique Fuad.

Mais l’Evangile s’est propagé dans la région… Et un matin, les chrétiens du village ont été arrêtés. Interrogés sur leur foi, ils ont répondu: « nous suivons Allah (Dieu) à travers Al Messiah Isa (le messie Jésus).»

Fuad a été touché par la manière dont ils répondaient aux menaces et à la pression : « Même si je n’aimais pas les activités des chrétiens » dit Fuad « quelque chose changeait en moi. Je ne comprenais pas pourquoi, mais j’éprouvais de la compassion pour eux. J’ai examiné la vie de ces chrétiens. Leur façon de vivre était un défi pour moi. Ils étaient si différents de ce que je connaissais et avaient un comportement exemplaire.»

Ses réflexions ont amené Fuad à faire un choix : Il a lui aussi donné sa vie à Jésus-Christ. « La rumeur de ma conversion s’est immédiatement diffusée dans le village. Des musulmans m’ont accusé de choisir Jésus en échange d’argent. » Et le 15 avril dernier, sa ferme a été incendiée.

Aujourd’hui Fuad est un évangéliste zélé. Il suit également une formation de deux ans pour ensuite pouvoir former des responsables d’église. « Je remercie Dieu pour mes frères et sœurs en Christ » dit Fuad. « Ils m’encouragent par leurs prières et leurs visites. Je m’appuie sur Dieu et je travaille dur dans ma ferme car j’ai tout perdu dans l’incendie. Mais je continue à prier pour ceux qui m’ont attaqué. Je sais que beaucoup d’entre eux nous persécutent par ignorance. Un jour, ils se joindront à nous pour adorer Dieu. »

Sujets de prière :
 
Puce CDLRemercions Dieu pour le témoignage de Fuad et pour son ministère.
Puce CDLPrions pour la famille de Fuad, pour qu’elle continue à le comprendre et à le soutenir.
Puce CDL

Prions pour l’Eglise en Ethiopie qui souffre d’une forte persécution.

 

Source : Portes Ouvertes

25/12/2009

Maroc : Les chrétiennes expulsées participaient à une réunion privée

Maroc : Les chrétiennes expulsées participaient à une réunion privée

 

ndlr : Encore un article sur le Maroc pour le plus grand plaisir de mes détracteurs politislamiques, évangélicophobes et israélophobes.

Une fois de plus, ici il n'y a pas prosélytisme, mais réunion privée et il ne s'agit pas d'américains, mais d'européens parmi des marocains.  

Quand on professe le mensonge, on interdit à la vérité de se répandre ou mieux, on l'expulse !

 

biblesenarabeAccusées de prosélytisme, cinq chrétiennes d'origine espagnole et allemande ont été expulsées du Maroc dimanche 29 mars. Pourtant, le seul crime de ces européennes est d’avoir assisté à une étude biblique privée dont tous les participants (22 femmes et un homme) étaient chrétiens.

 

« Ces femmes n’ont pas distribué de bibles, ni eu de comportement irrespectueux envers les habitants du Maroc, elles ont seulement participé à une étude biblique ce qui est autorisé par la Constitution marocaine » explique Michel Varton, directeur de Portes Ouvertes France.

 

Toutes les personnes présentes ont été interpellées et emmenées au poste de police pour interrogatoire. Parmi elles se trouvaient 10 Marocaines, le mari de l’une d’elles, un bébé, deux étrangères vivant au Maroc ainsi que les cinq européennes venues avec un visa de tourisme sur l’invitation du groupe. Ce n’est que le lendemain matin que les chrétiens ont été libérés. Les européennes ont quant à elles été ramenées à la frontière espagnole dans la nuit de samedi à dimanche, puis expulsées. Pendant l’interrogatoire de police, les chrétiennes marocaines d’origine musulmane, ont expliqué aux policiers qu’elles étaient fières d’être marocaines et chrétiennes, que les deux n’étaient pas incompatibles.

 

Ce n’est pas la première fois que des chrétiens étrangers sont expulsés du Maroc mais cela n’était jamais arrivé dans le cadre d’une réunion privée. Le royaume du Maroc est pourtant de plus en plus ouvert au christianisme et ne semble pas le considérer habituellement comme une menace. Cette arrestation inhabituelle intervient alors que le Maroc s’est lancé dans une campagne contre des missionnaires chiites (le pays est sunnite à 99 %) et il se pourrait que le gouvernement ait voulu rétablir un certain équilibre en montrant qu’il arrête aussi des chrétiens.

 

La Constitution marocaine accorde la liberté de croyance, mais le fait d’essayer de convertir un marocain à une autre croyance est un crime (article 220 du code pénal). Il existe cependant des chrétiens d’origine musulmane au Maroc, qui doivent rester prudents et discrets.

 

 Cet article est extrait du site Portes Ouvertes, société de défense des chrétiens dans le monde

 

22/12/2009

Vatican : Engrenage négationniste

Joseph Ratzinger, leader politique de l'église catholique romaine, veut encore faire parler de lui et nuire à l’ensemble du christianisme...

On savait le « Panzer Pape Benoit XVI » très réactionnaire. Qu’il ait servi dans les jeunesses hitleriennes à l’âge de 14 ans, on pourrait encore lui pardonner une erreur de jeunesse, voire considérer qu’il y a été forcé, mais il continue à se dévoiler un peu plus en levant l'excommunication qui frappait les ouailles fascistes de Lefèvre, en bénissant Richard Williamson l’évêque négationniste et maintenant en proposant la béatification de Pie XII, leader ayant cautionné le massacre des juifs par son silence pendant la guerre.

 

levicaireChers amis, ne vous laissez pas duper dans cet engrenage négationniste.  Je vous invite à relire l’ouvrage de Rolf Hochhuth « Le vicaire ». Cette pièce de théâtre critique l'action du pape Pie XII durant la Seconde Guerre mondiale, en particulier à l'égard des Juifs. Lorsque la pièce sort en 1963, Pie XII est mort depuis cinq ans, et c'est plus généralement l'attitude de l'Église catholique durant la guerre que Rolf Hochhuth dénonce. En 1965, le négationniste Paul Rassinier publie l’opération Vicaire où il attaque la pièce et prend la défense de Pie XII. Le film Amen, de Costa-Gavras, est inspiré de cette pièce. (J’avais déjà évoqué ce film sur un post précédant, cliquez ICI)

 

Chers amis catholiques, levez la voix contre cet imposture.

19/12/2009

Tolérance religieuse au Maroc : 17 chrétiens arrêtés pour prosélytisme.

Tolérance religieuse au Maroc : 17 chrétiens arrêtés pour prosélytisme.

Par Yann

Morocco_flagL'hypocrisie musulmane dans toute sa splendeur. Tandis que la police marocaine arrête des chrétiens soupçonnés de chercher à propager leur foi - car cela porte préjudice aux valeurs religieuses du Royaume - le conseil des Oulémas du Maroc condamne l'interdiction des minarets en Suisse, la considérant comme « une forme d'extrémisme et d'exclusion » et «contraire à l'image civilisée que les Musulmans se font de la Suisse». Où sont les protestations de Cohn-Bendit ?

La police judiciaire de Oujda a arrêté vendredi dernier 17 personnes dans la ville de Saïda, parmi eux des étrangers, qui ont assisté à une réunion publique qui n'était pas autorisée en vertu de la loi en vigueur. Cette réunion s'inscrivait dans le cadre de la propagation de la foi chrétienne, et visait à attirer de nouveaux adeptes parmi les citoyens.

Un communiqué du ministère de l'intérieur cité par l'agence Maghreb Arabe Presse a rapporté que l'intervention de la police est intervenue après la réception des informations selon lesquelles un comportement suspect, ayant un rapport avec des travaux prosélytes, porterait préjudice aux valeurs religieuses du Royaume.

La même source a souligné qu'au sein des détenus étrangers, deux missionnaires étaient originaire d'Afrique du Sud, et un du Guatemala, il a ajouté que dans le cadre de cette affaire, un ressortissant suisse avait été également arrêté accompagné de deux citoyens marocains.

L'informateur a ajouté que les opérations de fouille ont permis la saisie de nombreux outils de prosélytisme, entre autres des livres, des CD en langue arabe et en d'autres langues étrangères.

Après l'approfondissement des recherches par la police, différentes procédures d'expulsion seront appliquées à l'encontre des ressortissants étrangers détenus en conformité avec les exigences de la loi sur l'entrée et le séjour des étrangers au Royaume du Maroc.

Le Maroc a expulsé en Mars dernier cinq femmes d'origine européenne après qu'elles aient été accusées d'exercer des activités missionnaires chrétiennes sur le territoire.

Source : Hespress

16/12/2009

Guatemala : Le succès évangélique engendre une animosité dans les rangs catholiques

Guatemala : Le succès évangélique engendre une animosité dans les rangs catholiques

Source: actu-chretienne

guatemala_flagClaire Lesegretain, journaliste à La Croix, s'est rendue au Guatemala pour constater la montée en puissance des évangéliques. Dans ce pays d'Amérique Centrale, plus de 6 millions (sur 13 millions d'habitants), fréquentent un lieu de culte évangélique. A peine 20% en 1980, les évangéliques représentent désormais 45% de la population, au grand dam de l'Eglise catholique qui ne peut empêcher cet exode spirituel. Ce succès, perçu comme une concurrence, fait naître une certaine animosité au sein des rangs catholiques.

Interrogée par Claire Lesegretain, Lucrecia Jiron de Chang explique ainsi qu'il est «très difficile, pour d'anciens catholiques devenus évangéliques, de revenir ensuite dans l'Église, car ils ont été marqués par les slogans anticatholiques et ont du mal à obéir aux prêtres. (...) Les Guatémaltèques, même des classes bourgeoises, ne perçoivent pas les différences entre les doctrines catholique et évangélique. (...) Il s'agit de sectes, car elles naissent de la volonté de pasteurs plus ou moins formés et sont sans cesse en train de se diviser».

Mais c'est comme si elle prêchait dans le désert. Cette animosité affichée ne freine en rien le développement des temples évangéliques, bien au contraire ! Fondée par un pasteur américain, l'Eglise de Dieu compte aujourd'hui quelques 2000 communautés à travers le pays. Les petites communautés fleurissent et les mega-churches se multiplient, à l'image de la Fraternidad Cristiana, qui compte deux immenses lieux de culte. L'un des temples se présente sous les traits d'un «confortable amphithéâtre d'une contenance de 6000 personnes» et les cultes «sont retransmis par Canal Engaze, dans le monde entier», explique Claire Lesegretain.

Le deuxième temple fondé par le pasteur Jorge H. Lopez est encore plus grand. «Il peut accueillir 12.000 fidèles et n'a rien à envier aux mega-churches nord-americaines. Portails d'entrée gardés, parkings aériens sur sept niveaux, jets d'eau et pelouses impeccables, façades de verre et de miroir...», précise encore la journaliste.

Paul OHLOTT

 

13/12/2009

Le troisième Jihad : la guerre secrète des islamistes

Film - Le troisième Jihad : la guerre secrète des islamistes

Source: actu-chretienne

Note personnelle : Encore un film anti-islam me direz-vous ? Mon plus fidèle détracteur va-t-il devoir prendre ses béta-bloquants ? Que nenni, il s'agit d'un film anti islam radical présenté notamment par Twafik Hamid, musulman pacifique qui jadis était terroriste. La foi ne s'impose pas par la violence ou le pouvoir, et la vérité se cherche paisiblement en s'instruisant mutuellement. J'espère que ce film présenté par un musulman démontrera que la menace radicale n'est pas dénoncée que par les chrétiens. J'invite tous les musulmans de bonne volonté à supporter activement ce film.

thirdjihadTandis que nous sommes occupés à gérer notre vie quotidienne, une guerre se déroule. Une guerre secrète contre la liberté et les valeurs occidentales. Les islamistes radicaux ont un projet pour l'Amérique, et le reste du monde... Le film «le troisième Jihad» cherche à nous révéler les dangers imminents de cette menace.

Parmi les experts et personnalités interviewés dans ce film : le Dr Zuhdi Jasser (musulman américain) ; Rudy Giuliani (ancien maire de New York et candidat à l'investiture républicaine pour les élections présidentielles américaines de 2008) ; Ayaan Hirsi Ali (la célèbre refuznik de l'islam d'origine somalienne), Joe Lieberman (Sénateur), Tom Ridge (ancien Secrétaire à la Sécurité intérieure), Tawfik Hamid (ancien terroriste islamiste)...et bien d'autres encore.

Dans ce film, le Dr Zuhdi Jasser - musulman modéré - risque sa vie pour dénoncer l'Islamisme radical. Il existe «une stratégie pour infiltrer l'Amérique et la dominer», explique-t-il. Et il poursuit : «Certains sermons ne parlent pas de l'amour de Dieu, mais de toutes les raisons de blâmer l'Occident. Leur seule réponse, c'est celle de la haine. (...)Vous vous êtes demandé comment cela serait si les islamistes l'emportaient et que leur version de la charia était appliquée ? Pour le savoir, regardez l'Arabie Saoudite, l'Iran, le Soudan, la Somalie, la bande de Gaza... tous ces pays sont des désastres pour les droits de l'homme».

Quelques citations du film :

  • «L'Islamisme est comme le cancer, c'est lui ou vous» (Dr Tawfik Hamid)
  • «Je crois que la tendance générale est de minimiser la menace qui s'offre à nous dans ce conflit mondial» (Bernard Lewis, Professeur Emérite, Etudes sur le Proche-Orient, Université de Princeton)
  • «L'islam dominera. Nous voulons la charia ici, et nous l'aurons. Le drapeau de la profession de foi musulmane flottera sur la Maison Blanche, si nous le voulons» (Yousef Khattab, militant de l'Islamic Thinkers Society).
  • «Allah a dit que le monde entier sera sous son règne. Le monde finira par obéir aux lois divines» (Abu Mujahid, Porte Parole de l'Islamic Thinkers Society).
  • «Avant qu'Allah ne ferme nos yeux une dernière fois, vous verrez l'Islam passer de la place de seconde religion aux USA, c'est le cas actuellement, à celle de première religion». (Imam Johadi Abdul Malik, Président du Conseil de Coordination des organisations musulmanes).
  • «Mes frères, soyez prêts à vous battre, à mourir et à tuer. Cela fait partie de la religion, ce n'est pas juste moi qui vous le dis. C'est l'histoire, le Coran, personne ne peut le nier. La terreur ne serait pas dans le Coran ? Elle s'appelle Irhab. C'est écrit dans la 56ème sourate du Coran. Ce n'est pas une question de traduction : "Quand vous combattez, jetez l'effroi dans le coeur des mécréants"». (Warith Deen Umar, Ex-aumonier, Service Pénitentiaire de New York)
  • «N'est-il pas temps que les mécréants abandonnent ces croyances et théories aussi illogiques qu'incohérentes ? N'est-il pas temps que ces chrétiens, juifs, païens et athées, rejettent les ténèbres spirituelles qui les entourent et entrent dans la lumière de l'Islam ?» (Adam Gadhan, membre d'Al-Qaeda)
  • «Le Coran (3:85) dit que Dieu ne tolèrera jamais de religion autre que l'Islam. Par conséquent, sachant que l'Islam est la seule vraie religion, nous ne tolérons pas la propagation d'autres religions» (Dr Zakir Naik)
  • «Battre les femmes est indubitablement un des moyens de les corriger» (Dr Ghazi Al-Shimari, Expert saoudien pour les affaires familiales).
  • «Le sommet, le zénith, le plus haut sommet de l'Islam, c'est le jihad». (Cheik Feiz Mohammed, Directeur du Centre Mondial de la jeunesse islamique)
  • «Les enfants doivent recevoir une formation militaire, pour se battre contre les envahisseurs et les infidèles. Nous voulons utiliser les enfants pour décapiter infidèles et espions». (Mansour Dadullah, Commandant taliban)
  • «Nous dominerons le monde, comme l'a annoncé le Prophète Mahomet» (Cheik Ali Al-Faqir, Ancien Ministre jordanien des dotations religieuses).

>>> VISIONNER LA VERSION FRANCAISE - 32min

10/12/2009

Iran : Maryam et Marzieh sont libres depuis le 18 novembre

Maryam_marziehMaryam Rostampour (27 ans) et Marzieh Amiriazadeh (30 ans) sont enfin libres ! « Les mots ne sont pas assez forts pour exprimer notre gratitude envers Dieu et Ses enfants qui ont prié et travaillé pour obtenir notre libération » ont-elles déclaré à leur sortie de prison hier mercredi 18 novembre. Cela faisait plus de neuf mois qu’elles étaient retenues dans la prison d’Evin à Téhéran, une prison connue pour ses violations aux droits de l’homme.

Selon les informations obtenues, cette libération inhabituelle « est due à une pression internationale telle que le gouvernement ne pouvait plus la supporter. D'une part, leur détention était illégale. Et d'autre part, le gouvernement n'était pas prêt à les condamner pour apostasie. Ils ont déjà beaucoup d'autres casse-têtes politiques. Ils ne peuvent pas lutter sur tous les fronts en même temps. »

Ces deux chrétiennes de l’ombre ont été relâchées sans caution, mais nous ne savons pas encore sous quelles conditions. Les autorités iraniennes ont pris l’habitude de renvoyer en justice ou d’imposer de nouvelles restrictions aux chrétiens libérés, parfois plusieurs mois ou années après leur sortie de prison.

Maryam et Marzieh n’ont pas été torturées physiquement pendant leur détention, mais elles ont énormément souffert du manque de soins médicaux. Aujourd’hui, elles sont toutes les deux très affaiblies. Marzieh en particulier souffre de sa colonne vertébrale, d’une rage de dent et de fortes migraines.

Ces deux chrétiennes avaient été arrêtées le 5 mars 2009 par les autorités iraniennes pour activités anti-gouvernementales, prosélytisme et apostasie. En Iran, où la charia est appliquée, ce crime est passible de la peine de mort.

Pendant ces neuf mois de détention, le juge leur avait demandé à plusieurs reprise de renier leur foi et de revenir à l’islam. Mais le 9 août dernier, lors de leur dernier procès, elles ont affirmé leur foi en Jésus-Christ : « Nous aimons Jésus ». Lorsque les juges leur ont redemandé si elles étaient chrétiennes, elles ont répondu : « Oui, nous sommes chrétiennes ».Avec foi et courage, elles ont insisté, « nous ne renierons pas notre foi ».

Signer la pétition pour les chrétiens iraniens en cliquant ICI

Sujets de prière :
 
Puce CDLRemercions Dieu pour la libération de Maryam et Marzieh et pour leur courage durant cette épreuve.
Puce CDLPrions pour leur santé, pour qu’elles puissent recevoir de bons soins médicaux.
Puce CDL

Prions pour l’Eglise iranienne qui subit de fortes pressions, pour qu’elle soit fortifiée et encouragée.

 

Source : Portes Ouvertes

07/12/2009

Malaisie : 15 000 bibles confisquées

Malaisie : 15 000 bibles confisquées

Source : Portes Ouvertes

malaisie2Depuis mars dernier, la Fédération des Chrétiens de Malaisie (FCM) est alarmée : plus de 15 000 bibles ont été saisies par les douanes malaisiennes ces derniers mois, car le nom d'Allah y apparaît. « La confiscation de ces bibles est une violation de l'article 11 de la Constitution qui donne le droit à tous les Malaisiens de professer et de pratiquer sa foi » a déclaré le président de la FCM, Tan Kong Beng. La situation se durcit et la FCM craint une interdiction de toute littérature chrétienne si les choses ne changent pas rapidement, c'est pourquoi elle demande que les bibles soient rendues et tente d'instaurer un dialogue avec le gouvernement. En Malaisie, déterminer si le mot « Allah », seule traduction pour parler de Dieu, est réservé aux musulmans ou s'il peut aussi être utilisé par les chrétiens, provoque un véritable débat de société depuis plusieurs années.

 

04/12/2009

Le film 2012 n'échappera pas à sa fatwa

Le film 2012 n'échappera pas à sa fatwa

2012Le réalisateur du film catastrophe "2012″ craignant pour sa sécurité et celles de ses proches, avait décidé de couper une scène dans laquelle la Kaaba de la Mecque était détruite, pour ne pas enrager les musulmans, et ce, juste avant la sortie du film (lire notre article ici). Mais au final, il n'échappera probablement pas à sa fatwa.

Jakarta - En Indonésie, où le film est sorti est remporte un assez grand succès, le Conseil national des oulémas (MUI), qui est la haute instance islamique du pays, est divisé sur l'opportunité ou non de proclamer une fatwa ou édit religieux contre le film. Une branche locale du Conseil l'aurait déjà fait.

« Les choses problématiques au sujet du film sont, premièrement, l'Apocalypse ne doit pas être visualisée ou prédite, c'est le secret de Dieu », a déclaré le président du conseil Amidhan à l'AFP.

« Pour les communs des mortels, la représentation de la fin du monde dans ce film peut fausser leur foi - c'est ce qui m'inquiète. »

Il s'est également plaint que le film montre des mosquées détruites, mais pas d'églises, malgré les séquences où le Vatican s'effondre et la statue monumentale du Christ de Rio de Janeiro s'écroule.

« Le film montre que tout, y compris la Kaaba (premier lieu saint de l'islam) et des mosquées sont dévastées, sauf les églises. Le film est une provocation contre l'islam » dit Amidhan.

Source : AFP via Dawn

 

01/12/2009

Egypte : les musulmans brûlent des magasins chrétiens (Coptes)

Egypte : les musulmans brûlent des magasins chrétiens (Coptes)

Punition collective pour les chrétiens en Egypte.

2jeqr6tLE CAIRE - Des centaines de musulmans dans le sud de l'Egypte ont lancé des pierres sur un poste de police samedi où un chrétien était détenu pour une agression sexuelle présumée. Selon des témoins, ils ont ensuite incendié et pillé des magasins appartenant aux chrétiens. La police a tiré des gaz lacrymogènes et a poursuivi les villageois dans les rues de Farshout dans la province de Qena et a arrêté 30 musulmans pour violences, ont déclarées des sources policiaires.

Le détenu chrétien, âgé de 21 ans est soupçonné d'avoir agressé sexuellement une femme musulmane. Les villageois prétendent que la jeune femme était âgée de 12 ans, Alors que la police situe son âge entre 18 et 30 ans.

Un prêtre copte Mgr Benjamin Noshi conduisait sa voiture lorsque la foule l'a arrêté et agressé en lui fracturant le crâne. Il est actuellement à l'hôpital.

A la tombée de la nuit hier, la plupart des entreprises coptes étaient pillées et brûlées. « Ils détruisent l'économie copte dans cette région », dit Wagih Yacoub de l'Association des Chrétiens du Moyen Orient.

Un témoin déclare que dans la régio , des centaines de familles coptes ont été expulsées de leurs maisons qui sont actuellement occupées par des musulmans.

Dans un entretien avec Free Coptes, l'Évêque Kirollos a dit que ces attaques sont planifiées d'avance et que des étudiants de l'Institut Al-Azhar de Farshoot sont impliqués. Il a également souligné l'inaction des forces de sécurité, qui ont disparu sans donner de justifications pertinentes, en dépit de plusieurs demandes par l'église d'intervenir pour mettre un terme à ces violations graves commises contre les chrétiens et leurs biens.

Sources : Reuters, AINA extraits traduit par Bivouac-id.

En fin de dépêche, Reuters se sent obligé d'écrire en anglais que "les relations entre musulmans et les minorités chrétiennes en Egypte sont généralement harmonieuses, malgré certaines violences au sujet des terres, des édifices religieux, des conversions et des mariages inter-communautés .