22/12/2009

Vatican : Engrenage négationniste

Joseph Ratzinger, leader politique de l'église catholique romaine, veut encore faire parler de lui et nuire à l’ensemble du christianisme...

On savait le « Panzer Pape Benoit XVI » très réactionnaire. Qu’il ait servi dans les jeunesses hitleriennes à l’âge de 14 ans, on pourrait encore lui pardonner une erreur de jeunesse, voire considérer qu’il y a été forcé, mais il continue à se dévoiler un peu plus en levant l'excommunication qui frappait les ouailles fascistes de Lefèvre, en bénissant Richard Williamson l’évêque négationniste et maintenant en proposant la béatification de Pie XII, leader ayant cautionné le massacre des juifs par son silence pendant la guerre.

 

levicaireChers amis, ne vous laissez pas duper dans cet engrenage négationniste.  Je vous invite à relire l’ouvrage de Rolf Hochhuth « Le vicaire ». Cette pièce de théâtre critique l'action du pape Pie XII durant la Seconde Guerre mondiale, en particulier à l'égard des Juifs. Lorsque la pièce sort en 1963, Pie XII est mort depuis cinq ans, et c'est plus généralement l'attitude de l'Église catholique durant la guerre que Rolf Hochhuth dénonce. En 1965, le négationniste Paul Rassinier publie l’opération Vicaire où il attaque la pièce et prend la défense de Pie XII. Le film Amen, de Costa-Gavras, est inspiré de cette pièce. (J’avais déjà évoqué ce film sur un post précédant, cliquez ICI)

 

Chers amis catholiques, levez la voix contre cet imposture.

Commentaires

thetruth - ? Cher "thetruth",
Que voulez-vous que cela me fasse qu'Abel Xavier se convertisse à l'islam ?? Je vous l'ai déjà dit, c'est à la mode dans la communauté noire, c'est l'effet politique de MalcomX.
Etant donné que cela n'a rien à voir avec l'article, j'ai effacé votre commentaire. Ce n'est pas la première fois que je vous avertis et je vois que vous n'en faites qu'à votre tête.

Bien à vous

Écrit par : Stéphane | 2009-12-23 à 17.07:25

Le Vicaire par Rolf Hochhuth Si vous voulez connaître la vérité au sujet du pape Pie XII, s.v.p. ne lisez pas seulement ses détracteurs, mais “l’Histoire”... Voici ce qu’écrivait David Dalin à propos de cette pièce: «Mais la campagne de diffamation a resurgi de manière violente après la première à Berlin, en 1963, de la pièce “Le Vicaire” de Rolf Hochhuth, jeune écrivain allemand de gauche et ancien membre des Jeunesses Hitlériennes. L’auteur y accuse calomnieusement Eugenio Pacelli d’avoir collaboré avec les nazis, d’être un pontife froid et avare, coupable de lâcheté en ayant gardé un silence inexcusable pendant que les juifs d’Europe se faisaient massacrer par les nazis. L’œuvre, présentée comme “la pièce la plus controversée de notre époque”, est une fiction, à caractère hautement polémique, mais dénuée de fondement historique.» “Pie XII et les Juifs” par David Dalin, éd. Tempora, p. 20

Personnellement, après avoir lu les détracteurs de Pie XII comme d’anciens séminaristes: Gary Wills et John Cornwell, ou un prêtre défroqué comme James Carroll, ou Daniel Jonah Goldhagen, ou David Kertzer, etc. il me manquait LES véritables livres de référence: “Pie XII et les Juifs” par David Dalin / Pie XII par Andrea Tornielli.

Je vous recommande de lire attentivement ces deux livres et par la suite, votre discours sera différent; car il vous manque beaucoup d’informations sur ce sujet. Si vous avez le souci de l’objectivité, vous ne lirez pas seulement les anti-Pie XII.

Écrit par : Alexis Andrianis | 2010-01-07 à 06.49:27

Alexis - Pie XII Alexis,
Je suis bien conscient qu'il y a eu plein de bons catholiques (ou autres) pendant la guerre qui ont notamment protégé des juifs au risque de leur propre vie. C'est ce que ce livre explique et c'est vrai, mais quel rapport avec Pie XII ??? Ce n'est pas parce qu'il y a des bons catholiques que leur leader de l'époque avait les mêmes idées !
Si vous me dites clairement ce que Pie XII lui-même a fait, je veux bien reconsidérer la question, mais je sais que je serai face à un grand silence...comme Pie XII.

Je remercie tous ces braves citoyens qui ont risqué leur vie pour la communauté juive alors que le leader catholique n'a pas eu ce courage d'exposer sa vie.

Bien à vous

Écrit par : Stéphane | 2010-01-07 à 17.52:57

en tant qu'historien, j'ai beaucoup étudié le cas Pie XII. Dire qu'il a cautionné le nazisme est une contre-vérité absolue. Le ministre des Affaires Etrangères du IIIème Reich a expliqué, lors du procès de Nuremberg, que sur quarante-trois courriers reçus de la part du Vatican au cours de la guerre, il y avait quarante protestations quant au sort des Juifs...Et cela a duré toute la guerre. Le seul Etat occidental à ne jamais avoir protesté de son attitude au cours de la guerre est...l'Etat d'Israël. Pie XII a été calomnié après sa mort... comme Staline savait à quel point le catholicisme avait résisté au nazisme, il fallait discréditer ce leader. Pourquoi personne ne va-t-il fouiller dans les archives du procès de Nuremberg? Je mets au défi quiconque trouverait des papiers montrant qu'il a conspiré avec les nazis pour exterminer les Juifs. L'histoire doit se baser sur des faits réels, prouvés, démontrés et non sur des fantasmes venant accréditer nos croyances.

Écrit par : Henrion | 2012-02-28 à 16.58:16

Ah bravo l'historien, vous ne savez même pas que l'état d'Israël n'existait pas encore pendant la guerre ?
Avec une telle erreur, vous pouvez vous cacher !

Écrit par : Stéphane | 2012-02-28 à 20.56:55

Encore un mensonge ! Il n'y a que ça qui prime ici !!

Écrit par : Christus Imperat | 2012-05-31 à 21.17:47

Encore un commentaire imprécis ! Il n'y a que ça qui prime chez toi !!

Écrit par : Stéphane | 2012-06-01 à 09.10:37

Avant 1945, on disait parfois "Israel" pour désigner l'ensemble des juifs. Les journaux de la collaboration le faisaient fréquement.

La "collaboration" du Vatican au génocide est une fable des communistes pour supprimer toute opposition à leur idéal athée. Certains prêtes étaient indiférents au sort des juifs, mais la majorité ont organisé des filières d'évasion, ou caché des juifs dans leurs couvent (ce qui à valu quelques déportations aux moines).

Après la guerre, les mêmes ont organisé la fuite ou la cache des gens un peu mouillé dans la collaboration. Les mieux protégés furent les chrétiens de coeur (comme Paul Touvier en France). C'est le même principe : aider le traqué. C'est aussi un vieux reste du moyen-âge, quand le traqué par le seigneur n'avait qu'à entrer dans une église pour être protégé. Cela n'empêchait pas de livrer d'autres au bourreau du seigneur local, d'ailleurs....

Écrit par : Pierre | 2012-06-01 à 09.47:11

Pierre, je suis bien d'accord sur le fait qu'il y a eu de l'aide de prêtres, mais il est question de la position officielle du Vatican. Les catholiques se vantent de leur pape, c'est pourtant les petits qui ont pris des risques et le leader qui s'est fait remarqué par son silence.
Fraternellement

Écrit par : Stéphane | 2012-06-01 à 10.23:03

Cela tombe bien : je viens de revisionner un documentaire sur le pouvoir du Vatican au XXe siècle. Les témognages de laïcs et de quelques prêtres-historiens sont clairs.

Le pape Pie XI (mort en février 39) avait condamné le nazisme et le communisme. Son successeur Pie XII (mort en 58) avait aussi condamné les actes des nazis sur les ondes de radio Vatican, pendant la guerre. Cela avait rendu furieux les nazis dans les pays occupés. Pour se venger, les "pontes" de la solution finale à la question juive avait décidé que les juifs devenus chrétiens seraient déportés comme les autres, même si leurs parents avaient opté pour le christianisme 10 ou 30 ans plus tôt.

On ne peut pas accuser Pie XII de collaboration avec Hitler. On peut par contre lui reprocher sa naïveté dans ses discours qui a abouti à l'effet inverse : la vengeance sur les juifs christianisés.

Petite anecdote : Pie XII considérait que Hitler était une réincarnation de Satan (une parmi d'autres). Ne pouvant se rendre à Berlin, il avait coutume de se mettre régulièrement à une fenêtre orientée vers Berlin et de pratiquer un "exorcisme à distance". Ca peut prêter à sourrire, mais cela montre l'aversion profonde de Pie XII envers Hitler.

Quand à la Curie romaine, elle était partagée entre "aider les traqués" et "rien à foutre du peuple Christicide". Après 45, elle sera aussi partagé entre "aide aux recherchés" et "les assassins doivent payer". Même s'il n'y a qu'un seul pape, il y a toujours eu des courants multiples au Vatican. Le concile Vatican II en fournit encore la preuve aujourd'hui !

Écrit par : Pierre | 2012-06-03 à 09.35:31

Bonjour Pierre,
Pourrais-tu me donner les références de ce documentaire, je serais intéressé de le voir.

Écrit par : Stéphane | 2012-06-03 à 11.18:17

Bien sur : il s'agit de "Le vrai pouvoir du Vatican", 2 épisodes de 50 mn, réalisé par Jean-Michel Meurice.

Il a été diffusé par Arte le 03 nov 2010. Il a été coproduit par Arte et la RTBF.

Écrit par : Chretien | 2012-06-03 à 16.04:59

Merci. Je regarderai ça à l'occasion, je l'ai trouvé sur tagtele.com

Écrit par : Stéphane | 2012-06-03 à 20.00:04

Chers amis catholiques, levez-vous et dénoncer l'imposture...

Et bien ! Nous voulons bien dénoncer l'imposture, mais un seul souci dans votre SOS : le manque d'objectivité ! Le film "Amen" est une pure fiction... Et bien que votre exhortation, vraiment, nous l'apprécions, soit "digne", nous aurions voulu voir apparaître dans votre texte "Mit brennender Sorge", encyclique publié par Pie XI en 1937 pour dénoncer le régime nazi ! Encyclique lue PUBLIQUEMENT lors du dimanche des rameaux ! encyclique rédigée en ALLEMAND et non pas en latin, cela est significatif.... Hélas, nous aurions également voulu que vous parliez, ou du moins, que vous releviez Anthony Rhodes qui disait que l'encyclique en question contient l'une des dénonciations les plus virulentes contre un régime jamais prononcée par le Vatican... mais hélas, rien de tout cela dans votre SOS. pourquoi NE PAS avoir relevé Thomas Bokenkotter, John Vidmar, et leurs commentaire de cet encyclique ? Pourquoi ne pas avoir relevé que à la suite de cet encyclique, en décembre 1937, près de 82 établissements catholiques d'enseignement sont interdits ? ou encore, la même année, près de 1000 prêtres sont jetés en prison, et près de 300 autres en 1938 sont déportés à Dachau ? on pourrait encore allonger...

enfin, puisque vous semblez vus préoccuper des Juifs, et semblez être outragé par la béatification de Pie XII, et vous avez même consacré un article dessus (vraiment chapeau), mais juste ne question : envisagez-vous écrire un article sur le texte de Martin Luther, le père du protestantisme, qui illuminé par l'Esprit Saint, rédigea "Von den Jüden und iren Lügen", ou encore, du même auteur, "Vom Schem Hamphoras und das Geslecht Christi"...? Si vous l'avez déjà fait, prière de nous en informer; si non, envisagez-vous le faire ? Si c'est au dessus de vos forces, merci de ne pas parler des choses que vous ne savez pas. Et, de grâce, faites une recherche sérieuse, pas ces exécrables documents, o films dont vous parlez, avec aucune valeur...; si évidemment vous avez un texte sérieux sur la question concernant Pie XII, vaudrait mieux ne pas se prononcer sur une question à laquelle vous êtes fort ignorant.

J'attendrai.

Écrit par : Marie mère de Dieu | 2013-01-09 à 18.21:35

Les commentaires sont fermés.