16/12/2009

Guatemala : Le succès évangélique engendre une animosité dans les rangs catholiques

Guatemala : Le succès évangélique engendre une animosité dans les rangs catholiques

Source: actu-chretienne

guatemala_flagClaire Lesegretain, journaliste à La Croix, s'est rendue au Guatemala pour constater la montée en puissance des évangéliques. Dans ce pays d'Amérique Centrale, plus de 6 millions (sur 13 millions d'habitants), fréquentent un lieu de culte évangélique. A peine 20% en 1980, les évangéliques représentent désormais 45% de la population, au grand dam de l'Eglise catholique qui ne peut empêcher cet exode spirituel. Ce succès, perçu comme une concurrence, fait naître une certaine animosité au sein des rangs catholiques.

Interrogée par Claire Lesegretain, Lucrecia Jiron de Chang explique ainsi qu'il est «très difficile, pour d'anciens catholiques devenus évangéliques, de revenir ensuite dans l'Église, car ils ont été marqués par les slogans anticatholiques et ont du mal à obéir aux prêtres. (...) Les Guatémaltèques, même des classes bourgeoises, ne perçoivent pas les différences entre les doctrines catholique et évangélique. (...) Il s'agit de sectes, car elles naissent de la volonté de pasteurs plus ou moins formés et sont sans cesse en train de se diviser».

Mais c'est comme si elle prêchait dans le désert. Cette animosité affichée ne freine en rien le développement des temples évangéliques, bien au contraire ! Fondée par un pasteur américain, l'Eglise de Dieu compte aujourd'hui quelques 2000 communautés à travers le pays. Les petites communautés fleurissent et les mega-churches se multiplient, à l'image de la Fraternidad Cristiana, qui compte deux immenses lieux de culte. L'un des temples se présente sous les traits d'un «confortable amphithéâtre d'une contenance de 6000 personnes» et les cultes «sont retransmis par Canal Engaze, dans le monde entier», explique Claire Lesegretain.

Le deuxième temple fondé par le pasteur Jorge H. Lopez est encore plus grand. «Il peut accueillir 12.000 fidèles et n'a rien à envier aux mega-churches nord-americaines. Portails d'entrée gardés, parkings aériens sur sept niveaux, jets d'eau et pelouses impeccables, façades de verre et de miroir...», précise encore la journaliste.

Paul OHLOTT

 

Les commentaires sont fermés.