01/10/2009

Colombie : Un pasteur tué par balles

Colombie : Un pasteur tué par balles

Source : Portes Ouverte

 

militaireManuel Camacho était le pasteur d’une église qui compte 60 membres baptisés et 30 nouveaux convertis. Le 21 septembre dernier, il a été tué par balles par des guérilleros devant sa maison, dans le village de Choapal au nord-est de Guaviare.

 

Manuel venait de sortir de chez lui lorsque trois hommes se sont approchés de sa femme pour lui demander de l’essence. Alors que le pasteur marchait vers eux, ils l’ont abattu. Il avait déjà reçu des menaces auparavant en raison de ses activités chrétiennes. Son assemblée était une des plus grandes de la région.

 

Sa femme, Gloria, a été la première à approcher son corps. Désormais veuve, elle s’appuie sur la Parole de Dieu pour trouver la force de s’en sortir. Elle cite l’histoire d’Etienne qui se situe dans le livre des Actes (chapitre 6) car son mari aussi est un martyr, et elle se rappelle qu’avant de mourir, Manuel ne cessait d’encourager son assemblée à grandir dans l’amour de Jésus. Le pasteur invitait aussi chacun à soutenir son prochain. Il était considéré comme un exemple de fidélité à Dieu. Un exemple qui semble avoir fortement marqué son fils. Alors que les chrétiens du village pleuraient et demandaient : « Pourquoi Dieu l’a-t-il rappelé si tôt ? », le fils de Manuel s’est écrié : « Pourquoi pleurez-vous ? Mon père est au ciel et nous devons continuer ! »

L’assemblée de Manuel, désormais sans pasteur, a un nouveau défi à relever. En effet, dans cette région de Colombie, un meurtre devrait être suivi d’une vengeance terrible de la part des proches de la victime. Tous les villageois attendent donc avec inquiétude la réaction des chrétiens face à la mort de leur pasteur. Si l’assemblée arrive à pardonner aux meurtriers, cela pourrait entraîner de grands changements dans les cœurs.

Les commentaires sont fermés.