30/08/2009

Missionnaires aux Maghreb - témoignage

Voici un témoignage de mon ami Ayoub concernant le travail des missionnaires chrétiens au Maroc.  Je lui suis très reconnaissant de l’exprimer publiquement et en toute objectivité, compte tenu de sa foi musulmane.

Ce témoignage permettra, je l’espère, de rétablir la vérité car nous assistons assez souvent à des critiques éhontées concernant les missionnaires chrétiens en pays islamiques dont le but n’est que de nuire au christianisme.  Ces personnes qui critiquent sont en générale ignorantes de la réalité sur le terrain. 

Merci pour ton honnêteté, Ayoub, que Dieu te bénisse.

 

Voici le texte de son témoignage que vous pouvez lire également sur son site à ce lien :

http://islamuslim2.over-blog.com/article-35187202.html

 

Missionnaires au contact de ma famille au Maroc

Salamalikoum à tous,

(...)

Je suis parti dans la région d'Al Hoceima rendre visite pendant deux jours à une de mes tantes maternelles, qui est certes la plus modeste financièrement car divorcée depuis bien longtemps et vivant au jour le jour avec sa fille.

 

Il y a de cela moins de deux ans, elle vivait encore dans une petite maison qui a été endommagée par le tremblement de terre survenu en 2004 dans la région.

 

Depuis, une nouvelle petite maison a été construite pour elle. Je pensais que c'était l'Etat qui l'avait faite, ce qui m'étonnait d'ailleurs. Mon étonnement était justifié puisqu'il n'en est rien... ce sont des missionnaires chrétiens qui lui ont gratuitement construit la maison !

 

Il est vrai qu'ils ont tenté de parler de religion avec elle pour la convertir, mais elle a refusé et sans plus. Ils n'ont pas promis de papiers ou de revenus en échange de sa conversion. Ils lui ont construit une maison, puis ils ont parlé de Christianisme avec elle, elle a refusé et ils sont partis.

 

Je raconte cela pour montrer que les missionnaires chrétiens ne font pas la charité pour convertir à tout prix mais bien pour approcher avec la meilleure image qui soit et pour discuter avec ou sans résultat.

 

Il est évident que je ne peux pas prouver que tous les missionnaires sont aussi honnêtes. Mais un évènement hasardeux et concret comme celui-ci est pour moi assez concluant. 

 

 

J’ignore s’il s’agit d’elle, mais je profite de ce post pour évoquer une des églises les plus actives en matière de charité chrétienne implantée au Maroc... il s’agit de la Casablanca International Protestant Church, une église internationale fondée par un pasteur américain.

http://www.CasablancaChurch.org

24/08/2009

Raï évangélique : Djamel chante le réveil en Algérie !

djams3En France, au mois de mai, on avait pu entendre quelques extraits de son nouvel album à l’Institut du Monde Arabe. Après «Riposte» et «Question de foi», le chanteur Kabyle Djamel Dahamani, alias Djam’s, revient pour nous plonger dans une «ovation de louange» à Dieu.

 

L’album comporte de nouvelles adaptations des chants de Carman, mais aussi et surtout de nombreuses compositions personnelles qui ne manquent pas de traduire ses origines et sa culture kabyle.

 

 

riposte

 

questiondefoi

 

Le site de Djamel Djam's : http://www.djams-music.com/

 

 

21/08/2009

Israël, le juif du monde

Excellent article de Pierre Jourde; "Israël, le juif du monde"

 

jourdeL’antisémitisme nouveau est arrivé. Il remporte un certain succès parmi ce que les journalistes appellent, à leur manière pateline, les jeunes des quartiers, c’est-à-dire, en gros, parmi des adolescents issus de l’immigration africaine. Evidemment, le phénomène gêne un peu. Pour le prêt-à-penser de gauche, il était plus facile d’envisager le bon vieil antisémitisme à la Drumont, que l’on pouvait tranquillement imputer au seul Français de souche. Comment ? immigré, victime, et antisémite ? Ça n’existe pas, ce n’est pas possible. Ou alors, il y a des excuses. Cette excuse est toute trouvée : elle s’appelle Israël. Tout va bien : l’antisémitisme n’est plus de l’antisémitisme, c’est de l’antisionisme. Et comme le sionisme, depuis 1975, est assimilé au racisme, être antisioniste, c’est être antiraciste.

 

Les jeunes d’origine maghrébine ne font après tout qu’exprimer leur solidarité avec les frères palestiniens opprimés. Entre victimes de l’injustice et du néocolonialisme, il faut bien s’entraider. De même, les jeunes gens originaires d’Afrique noire ne s’attaquent aux Juifs que parce que ceux-ci incarnent à leurs yeux l’esclavagisme, selon la pertinente analyse historique de la tribu Ka et de Dieudonné. Merci, bonne fée Israël. Grâce à ta baguette magique, tu transformes une vieille crapulerie raciste en militantisme de damnés de la terre. Que ferions-nous sans toi ?

 

Les Palestiniens sont victimes d'une injustice inacceptable. Soit. Depuis soixante ans, sans relâche, les médias du monde entier se focalisent sur ce conflit. On se dit tout de même que la rentabilité injustice/information est très faible, si l'on ne considère que le rapport entre le nombre de morts et la quantité de papiers et d'images déversés sur le monde en général, et les masses arabes en particulier. Même rentabilité faible si l'on prend en compte la quantité de personnes concernées, importante certes, mais moins qu'en d'autres lieux de la planète. Quant aux atrocités commises, n'en parlons pas, une plaisanterie.

Au nombre de morts, de réfugiés, d'horreurs, il y a beaucoup mieux, un peu partout. Remarquons, à titre d'apéritif, qu'avec la meilleure volonté du monde, Tsahal aura du mal à exterminer autant de Palestiniens que l'ont fait, sans états d'âmes, les régimes arabes de la région, notamment la Syrie, le Liban et la Jordanie, qui n'en veulent pas, eux non plus, des Palestiniens, et qui ont peu de scrupules humanitaires lorsqu'il s'agit de s'en débarrasser.

 

Mais Israël est un coupable idéal, non seulement dans nos banlieues, mais en Europe en général. Nous le chargeons de toute notre mauvaise conscience d'anciens colonisateurs. Une poignée de Juifs qui transforme un désert en pays prospère et démocratique, au milieu d'un océan de dictatures arabes sanglantes, de misère, d'islamisme et de corruption, voilà un scandale. Il faut donc bien que cela soit intrinsèquement coupable, sinon où serait la justice ? L'injustice est avant tout israélienne. Ce n'est même pas un fait, c'est une métaphysique. 

 

Cent chrétiens lynchés au Pakistan valent moins, médiatiquement parlant, qu'un mort palestinien. Pourquoi l'injustice commise envers les Palestiniens reçoit-elle vingt fois plus d'écho que celle faite aux Tibétains, aux Tamouls, aux chrétiens du Soudan, aux Indiens du Guatemala, aux Touaregs du Niger, aux Noirs de Mauritanie ? Y a-t-il plus de gens concernés, plus de sang versé, une culture plus menacée dans son existence ? En fait, ce serait plutôt l'inverse. Que la Papouasie soit envahie par des colons musulmans qui massacrent les Papous et trouvent, en plus, inacceptable de voir les rescapés manger du cochon, voilà qui ne risque pas de remporter un franc succès à Mantes la Jolie. Que des « sales Nègres », considérés et nommés comme tels, soient exterminés par des milices arabes au Darfour, les femmes enceintes éventrées, les bébés massacrés, voilà qui ne soulève pas la colère des jeunes des cités. Et c'est dommage : si l'on accorde des circonstances atténuantes à un jeune Français d'origine maghrébine qui s'en prend à un Juif à cause de la Palestine, alors il serait tout aussi logique de trouver excellent que tous les Maliens, Sénégalais ou Ivoiriens d'origine s'en prennent aux Algériens et aux Tunisiens.

Voilà qui mettrait vraiment de l'ambiance dans nos banlieues. Le racisme franchement assumé des Saoudiens ou des Emiratis envers les Noirs, les Indiens ou les Philippins, traités comme des esclaves, ne soulève pas la vindicte de la tribu Ka, ni des Noirs de France. La responsabilité directe des Africains dans la traite des Noirs n'induit pas des pogroms de guinéens par les Antillais. Pourquoi seulement Israël ? A moins que la haine d'Israël ne soit que le paravent du bon vieil antisémitisme ; mais non, cela n'est pas possible, bien entendu.

 

Israël, 20.000 km2, 7 millions d'habitants, dont 5 millions de Juifs, est responsable du malheur des Arabes, de tous les Arabes, qu'ils soient égyptiens, saoudiens ou français. Israël est l'Injustice même. En le rayant de la face du globe, en massacrant les Juifs, on effacerait l'injustice. C'est bon, de se sentir animé par une juste colère. C'est bon, d'éprouver la joie de frapper et de persécuter pour une juste cause.. Voilà pourquoi il ne faut pas dire aux "jeunes des cités" que les deux millions d'Arabes israéliens ont le droit de vote, élisent leurs députés librement. Ne leur dites pas qu'Israël soutient financièrement la Palestine. Ne leur dites pas que des milliers de Palestiniens vont se faire soigner dans les hôpitaux israéliens. Ne leur dites pas que l'université hébraïque de Jérusalem est pleine de jeunes musulmanes voilées. Ne leur demandez pas où sont passés les milliers de Juifs d'Alexandrie. Il en reste trente aujourd'hui. Ne leur demandez pas ce qu'il est advenu de tous les Juifs des pays arabes. Ne leur demandez pas s'ils ont le droit au retour, eux aussi. Ne leur demandez pas quelle est la société la plus "métissée", Israël ou la Syrie.

Ne leur dites pas que, s'il y a de nombreux pro-palestiniens en Israël, on attend toujours de voir les pro-israéliens dans les pays arabes. Ne leur dites pas que le négationnisme ou l'admiration pour Hitler ne sont pas rares dans les pays arabes ; que, lorsqu'il s'est agi d'illustrer les différentes cultures par leurs grands textes, la bibliothèque d'Alexandrie a choisi d'exposer, pour le judaïsme, le Protocole des Sages de Sion ; que ce 'faux' antisémite est largement diffusé dans les pays arabes. Ne leur dites pas que, du point de vue des libertés, de la démocratie et des droits de l'homme, non seulement il vaut mille fois mieux être arabe en Israël que juif dans un pays arabe, mais sans doute même vaut-il mieux être arabe en Israël qu'arabe dans un pays arabe. Ne leur dites pas qu'Alain Soral, du Front national, qu'ils détestent tant, est allé manifester son soutien au Hezbollah, qu'ils admirent si fort.

 

Si on leur enlève la méchanceté d'Israël, que deviendront ceux d'entre eux qui s'en prennent aux feujs, sinon des brutes incultes, bêtement, traditionnellement antisémites ? Il ne faut pas désespérer Montfermeil.

 

Mais après tout, on peut tout de même essayer de leur dire tout cela sans trop de risque. Ils traiteront l'informateur de menteur, d'agent du Mossad, de représentant du lobby sioniste ou de raciste.

 

Ils auront raison. Pourquoi se défaire de la commode figure du Croquemitaine responsable de toute la misère du monde ? Elle évite de s'interroger sur ses propres insuffisances.

 

Source : causeur.fr

18/08/2009

Ex-proclamateur des témoins de Jéhovah

C’est en 1991 que je rencontre les Témoins de Jéhovah devant ma porte. L’un d’eux me posa une question sur la Bible :

 

La Bible nous offre une espérance merveilleuse, celle d’un avenir sûr pour notre famille. Monsieur, à votre avis, qui pourrait établir la paix dans le monde ?

 

C’est Dieu qui va arrêter les guerres, lui ai-je répondu, moi, je crois en Dieu depuis l’âge de 7 ans.

 

Très bien Monsieur, c’est la bonne réponse !

 

Il me cite alors un verset biblique dans Michée 4: 3-4,

 

Il n’y aura plus d’agression d’une nation contre une autre, on ne s’exercera plus à la guerre...”.

 

Quand il m’a montré cela je fus très content: “... plus de guerre, chacun cultivera en paix sa vigne et ses figuiers”. Ensuite il me montra un livre avec pour titre : “Vous pouvez vivre éternellement sur une terre qui deviendra un paradis” et l’ouvre à la page 20 en me laissant voir par l’illustration le beau paradis dont je rêve depuis longtemps.

 

A partir de ce moment, j’ai commencé à me rendre à leurs réunions. A la salle du Royaume, je rencontre des personnes sincères, très gentilles, souriantes avec de bonnes poignées de mains. J’étais très heureux d’avoir trouvé la vérité !

 

Mon histoire douloureuse

Laissez-moi raconter maintenant mon histoire douloureuse !

 

Souffrant de surdité, malentendant à 80%, j’avais du mal à comprendre les discours, j’étais au premier rang pour lire sur les lèvres de l’orateur qui était très difficile à comprendre et je voulais à tout prix savoir ce que Jéhovah disait. Tout cela m’était très éprouvant; mes yeux étaient fatigués par toute l’attention que cela me demandait.

 

C’est pourquoi je manquais parfois aux réunions. Un ancien est donc venu me voir, étonné de mes absences. Je lui ai dit mes difficultés à suivre les enseignements. Il me dit:

 

“C’est vrai, mais il te faut revenir à la salle du Royaume car c’est Satan qui essaye de te décourager”.

 

-“Non, lui ai-je répondu, cela n’a rien à voir avec Satan, c’est mon handicap”.

 

Voyant mon irrégularité aux réunions, une soeur témoin de Jéhovah me dit:

 

“Tu n’es pas digne de Jéhovah !” Cette parole m’a vraiment choqué.

 

On me proposa d’apprendre le langage des signes et de participer à des réunions adaptées aux malentendants dans un lieu plus éloigné de chez moi; 60 km aller-retour, à raison de 3 fois par semaine. Cela faisait beaucoup, je n’avais pas beaucoup d’argent, mais j’étais content de le faire pour Jéhovah.

 

Tous les 6 mois, un surveillant vient donner un discours public et contrôler l’organisation et la présence aux réunions. Or je ne pouvais pas venir car ma femme venait d’accoucher de notre petit Diego. Pour eux, cela ne justifiait pas mon absence, alors que j’étais toujours de sortie à la salle du Royaume ou en prédication de porte en porte, laissant ma femme toujours seule avec les deux aînés.

 

Le doute

Un jour tandis que ma femme venait me chercher, un frère lui dit que son mari, s’il persévérait jusqu’à la fin serait sauvé, tandis qu’elle, si elle ne venait pas aux réunions, serait détruite à “Harguamédon” c’est-à-dire à la fin des temps. Cela me bouleversa !

 

Alors je pleurais et suppliais ma femme de venir aux réunions, mais elle me dit “non !”. La pensée qu’elle serait anéantie me rendait très malheureux.

 

C’est alors que le doute commença à monter en mon coeur.

 

Un jour que nous faisions du porte-à-porte avec un frère, une femme très âgée ouvre sa porte. Tenant difficilement debout avec ses cannes, elle nous dit :

 

-“Ayez pitié de moi, je n’ai rien à vous donner”.

 

-“Nous venons vous apporter une bonne nouvelle : nous voulons nous entretenir avec vous du problème de l’insécurité...”

 

-“Ayez pitié, cela ne m’intéresse pas, je suis fatiguée”.

 

Et la femme referma la porte.

 

Alors je demandais à ce frère : “Cette femme sera-t-elle sauvée?”

 

-“Non, elle sera détruite car elle n’a pas écouté notre message”.

 

 Alors j’ai eu pitié de cette femme, pensant qu’elle serait détruite comme ma propre femme ! Je me demandais alors :

 

“Dieu est-il vraiment un Dieu d’Amour pour détruire tous les hommes SAUF les Témoins de Jéhovah?”

 

Lors d’une grande assemblée à Lens, devant la grille de la salle du Royaume, se tenait un petit groupe de personnes manifestant et criant: “Rendez-nous nos enfants !” Je ne comprenais pas cette réaction car il ne me semblait pas que nous, Témoins de Jéhovah, nous étions fermés.

 

Le lendemain, voyant dans le journal la photo de la responsable de ce groupe, j’ai contacté l’A. D. F. I (Association de Défense de la Famille et de l’Individu) à Lille. On m’envoya les témoignages d’ex-Témoins de Jéhovah. Normalement, il est défendu de lire des livres de ces “apostats”. Un peu comme Nicodème, qui allait voir Jésus de nuit, j’allais moi aussi me renseigner en cachette et assister à des réunions qui dévoilent les mensonges de la société des Témoins de Jéhovah.

 

 Choc intérieur

J’étais marqué par le témoignage de Christelle, une dame aveugle, qui dénonçait les dates prophétisées qui ne s’étaient pas réalisées. En voici quelques-unes :

 

-1874 et 1914 : “ce sera le retour du Christ et la fin des royaumes de ce monde”

 

-1918 : “ce sera la chute de la chrétienté”

 

-1925 : “ce sera la résurrection des patriarches, Abraham, Isaac, Jacob”

 

Cette même dame m’a envoyé le livre “Les Témoins de Jéhovah, l’envers du décor” écrit par Ken Guindon qui fut trente ans esclave de la “Tour de Garde”.

 

C’était un grand choc intérieur de découvrir que tout ce que je croyais être vérité, était fondé que sur un mensonge. Comme le dit un verset de la bible chrétienne:

 

Si ce prophète a parlé au nom du Seigneur, et que sa parole reste sans effet et ne s’accomplit pas, alors le Seigneur n’a pas dit cette parole-là. Le prophète a parlé avec présomption. Tu n’as pas à le craindre”.

Deutéronome 18 : 22 (Bible de Jérusalem).

 

Ensuite j’ai reçu d’autres témoignages dont celui de Julien qui m’envoya ceux de Jean-François Blanchet et de Nicolas Hesse qui ont écrit :

 

“Si les Témoins de Jéhovah viennent vous voir”

 

Plus personne ...

J’ai reçu ensuite la visite d’un témoin de Jéhovah, et je lui expliquai que Russell et Rutherford étaient de faux prophètes et lui prouvais que la traduction du “Monde Nouveau” était falsifiée. Il réagit comme s’il n’entendait pas et ne comprenait pas, comme le prophète Isaïe le décrit.

 

Seigneur, qui a cru à notre parole, et le bras du Seigneur, à qui a-t-il été révélé ? Il a aveuglé leurs yeux et il a endurci leur coeur, pour que leurs yeux ne voient pas, que leur coeur ne comprenne pas, qu’ils ne se convertissent pas et que je ne les guérisse pas.”

Jean 12: 38-40.

 

Ce frère me dénonça et un ancien est venu me voir en disant:

 

“Si tu ne te repends pas je ne te serre plus la main et plus personne ne te dira bonjour”.

 

Je lui ai répondu :

 

“Comment pourrais-je me repentir, si la Société n’est pas inspirée par l’Esprit-Saint puisque elle a donné tant de fausses dates qui ne se réalisent pas ?”

 

De plus vous dites que

 

“Si tu te rends compte que ta religion enseigne quelque chose d’inexact, tu devrais t’en détourner”

(Tour de Garde 1er juillet 1958, page 289).

 

Et c’est ce que j’ai fait ! Et je lui ai montré un verset de Saint-Paul aux Corinthiens (2 Cor. 17: 5) :

 

“Examinez-vous vous-mêmes et voyez si vous êtes dans la foi, éprouvez-vous vous-mêmes”.

 

Déjà du temps des apôtres, lorsqu’ils cherchaient à connaître le jour de la fin des temps, Jésus répondait :

 

“Il ne vous appartient pas de connaître les temps et moments que le Père a fixés de sa seule autorité.”

 

Les Témoins de Jéhovah ne respectent pas ce que Jésus a demandé puisqu’ils continuent à chercher des dates* (Actes des Apôtres 1 : 6-7 et Marc 13: 32).

 

Je voyais alors son regard devenir furieux, ses mains trembler de colère, il était hors de lui !

 

Cet autre verset le renforça dans son enfermement :

 

Vous scrutez les Ecritures parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle, et ce sont elles qui me rendent témoignage, et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie ! (Jean. 5: 39-40).

 

Et je repris ce verset de Jean 12: 38-40,

 

Il a aveuglé leurs yeux...”

 

Il n’était plus capable de m’écouter. Il se leva d’un bond et me donna une dernière poignée de mains signifiant l’adieu définitif.

 

Je me trouvais seul avec ma Bible, désemparé. Lorsque je croisais des amis Témoins de Jéhovah en ville, plus personne ne me serrait la main et tous m’ignoraient.

 

Seigneur Jésus, aie pitié de moi

Et je commençais une dépression. Je ne savais plus si c’était moi ou eux qui avaient raison. Une grande tension et inquiétude m’habitaient. Dès qu’il y avait de l’orage, je me stressais, j’étais dans l’angoisse à la pensée que ce soit Harmaguédon et que je ne sois pas sauvé.

 

Heureusement, Christian et Pascale me soutenaient dans cette épreuve. Je pleurais, hurlais que je voulais me suicider.

 

Alors j’ai commencé à prier, à crier à Dieu :

 

“Seigneur Jésus, aie pitié de moi, aide-moi, je suis fatigué de mes recherches”.

 

Prier Jésus, c’était de l’idolâtrie pour les Témoins de Jéhovah.

 

Ouvrant la Bible, je lus alors ce verset de Jean 6 : 37 :

 

“Jésus dit: Celui qui vient à moi, je ne le jetterai pas dehors”.

 

Alors je compris que j’avais quitté la Société mais non pas le Seigneur, mon Sauveur ! Et petit à petit, je retournai à l’Église.

 

Je me rendais compte que les Témoins de Jéhovah avaient cassé ma foi d’enfance. On m’aida à retrouver ma confiance en Dieu, découvrant que j’avais une communauté sur laquelle je pouvais m’appuyer.

 

“C’est le Seigneur qui marche devant toi, c’est Lui qui sera avec toi; Il ne te délaissera pas et ne t’abandonnera pas. Ne crains pas et ne sois pas effrayé”

Deutéronome 31 : 8.

 

“Vous connaîtrez la Vérité et la Vérité vous rendra libre”

Jean 8: 32.

 

Je termine avec cette chanson qui m’a parlé au coeur !

 

Qu’importe le pays d’où tu viens, et le temps qu’il t’a fallu pour trouver ton chemin,

C’est le cri de ton coeur qui compte pour Dieu, ce n’est pas la couleur de ta peau,

ni de tes yeux.

Il n’était pas du bon côté le centurion de l’Evangile dans ce pays, dans cette ville qu’il avait pour mission d’occuper, mais il savait se faire aimer même à sa place d’officier et pour sauver son serviteur, il s’est donné de tout son coeur.

Ainsi les dieux du centurion n’habitaient pas la même histoire mais il a changé de mémoire en découvrant l’autre horizon car il a su dire à Jésus, alors que tout semblait perdu :

Si tu le veux, dès aujourd’hui, ton serviteur sera guéri.

On se souvient du centurion qui disait : “Je ne suis pas digne d’oser lui faire un signe et l’accueillir dans ma maison” mais d’autres viendront comme lui de tous côtés, de tous pays, car c’est aux gens du monde entier que la nouvelle est annoncée.

 

Jean-Claude (Pas-de-Calais).

Ancien proclamateur des Témoins de Jéhovah.

 

tiré de la route droite n°33

 

15/08/2009

L'assomption : mensonge et hérésie

L’assomption... Un grand jour de fête pour les idolâtres qui vont pouvoir aller promener leur statue de « reine du ciel ».  Cette fête n’est pas une fête chrétienne, c’est une hérésie et une superstition de l’église catholique romaine qui a inclus une forme arrangée du culte idolâtre d’Astarté, la reine du ciel de la mythologie phénicienne qui n’est rien d’autre que l’épouse de Baal !

 

assomption

 

 

Ne savez vous pas que les injustes n'hériteront pas le royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: ni les débauchés, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les dépravés, ni les homosexuels, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les insulteurs, ni les accapareurs n'hériteront le royaume de Dieu.” (1Corinthiens 6:9,10)

 

(Texte inspiré de « éclairage évangélique »)

Assomption vient du latin assumere qui signifie « prendre ou enlever ». La vierge Marie selon la doctrine catholique aurait été élevée miraculeusement au ciel après sa mort (dogme défini par Pie XII en 1950 !); jour où les catholiques célèbre la fête le 15 Août.

La croyance en l'Assomption de Marie ne repose sur aucune base scripturaire ni sur aucun texte des premiers temps de l'Église. Au IVe siècle, Épiphane de Salamine souligne que nul ne sait ce qu'il est advenu de Marie à la fin de sa vie. La tradition à ce sujet n'est pas attestée avant le Ve siècle. En Occident, Grégoire de Tours est le premier à en faire mention, à la fin du VIe siècle. Il s'appuie apparemment sur un corpus de textes apocryphes, appelés collectivement le Transitus Mariæ, généralement rattaché au Ve siècle et qui provient peut-être d'Égypte. Faussement attribué à Méliton de Sardes, il est explicitement condamné par Gélase Ier en 495-496, avec d'autres écrits apocryphes. Selon cette tradition, Marie rencontre sur le mont des Oliviers un ange qui lui remet une palme de l'arbre de Vie et lui annonce sa mort prochaine. Marie rentre chez elle et fait part de la nouvelle à son entourage. Miraculeusement, les apôtres reviennent des différents endroits où ils sont partis prêcher, afin de l'entourer. Jésus apparaît entouré d'anges pour recevoir l'âme de sa mère, qu'il confie à l'archange Michel. Les apôtres enterrent le corps au pied du mont des Oliviers. Quelques jours plus tard, Jésus apparaît de nouveau et emporte le corps au Paradis, où l'âme et le corps de Marie sont réunis. 

En Orient, Jean Damascène rapporte la tradition de l'Église de Jérusalem à ce sujet: selon lui, Juvénale, évêque de Jérusalem, se voit demander lors du concile de Chalcédoine le corps de Marie par le couple impérial, Marcien et Pulchérie. Juvénale répond que Marie est morte entourée de tous les apôtres, sauf Thomas, qui est en retard. À son arrivée, quelques jours plus tard, Thomas demande à voir la tombe, mais celle-ci s'avère vide ; les apôtres en déduisent alors qu'elle a été emportée au ciel.

Une autre tradition rapporte que l'Assomption a lieu à Éphèse, dans la maison connue aujourd'hui comme la « Maison de la Vierge Marie », accompagnée de l'apôtre Jean, à qui le Christ, sur la croix, avait confié Marie. La première allusion attestée ne date que de la fin du IXe siècle, dans un manuscrit syriaque qui rapporte que Marie suit Jean à Éphèse et qu'elle y meurt. Les seules autres sources pré-modernes sont trois auteurs syriaques des XIIe et XIIIe siècles.

Donc, pas moins de 3 traditions différentes !?!?

 

Actuellement, dans la pratique des dévotions catholiques, une place immense est faite à la vierge Marie. Il semble que la proportion des prières offertes soit bien d'un Pater pour dix Ave (comme l'indiquent  les grains du chapelet). Les titres que Marie porte dans les litanies sans fin sont caractéristiques: “Sainte Mère de Dieu…,Etoile du matin, Porte du ciel, Salut des infirmes, Refuge des pécheurs, Secours des chrétiens, Reine des anges…”. Voici une citation scandaleuse de Liguori (évêque, 1696-1787):

 

Nous serons exaucés plus promptement en invoquant le Saint Nom de Marie qu'en invoquant celui de Jésus Christ parce que Jésus est un juge auquel il appartient de punir, tandis que Marie est une Patronne pleine de miséricorde…” et encore “Marie est la vraie médiatrice entre Dieu et l'homme…”, “La vrai voie du salut n'est ouverte à personne si ce n'est par Marie, la Porte du ciel…”, “Marie est plus clémente que Jésus-Christ, plus familière avec les pécheurs…”

 

Ces citations, toutes les “litanies”, l'Office de la Vierge et toute la littérature mariale extra Biblique montrent la place extraordinaire supérieur à Jésus Christ que la Vierge (Astarté) prend dans la piété catholique. Nous le voyons aussi par les fêtes nombreuses en son honneur; les plus solennelles sont:

 

1. L'Immaculée conception de Marie (8 décembre). Il s'agit d'une hérésie définie comme dogme et article de foi le 8 décembre 1854 par le menteur PIE IX.

 

2. La Nativité (8 septembre): “Dès sa naissance, elle fut la plus sainte de toutes les créatures et destinée à être la Mère du Sauveur.” Encore une hérésie.

 

3. L'Annonciation (base biblique: Luc 1.26). Annonce par Gabriel de la naissance de Jésus. Mais l'obligation de faire une fête est une loi d'hérétique des adorateurs d'Astarté.

 

4. La Purification (base biblique: Luc 2.21-24). Elle n'en avait pas besoin si elle était née sans péché ! Encore une illusion d'une descendante d'Adam qui n'aurait pas besoin d'un Sauveur = Hérésie supplémentaire.

 

5. L'Assomption (15 Août): “Le corps de la vierge Marie fut élevé au ciel avec son âme.” C'est encore un mensonge, une hérésie de l'imaginaire.

 

En réalité, la Vierge est au centre de la dévotion d'un nombre croissant de fidèles. L'Assomption repose sur un texte apocryphe du IVème - Vème siecle. Cette fête mensongère est célébrée le 15 Août depuis le 17ème siecle. La procession de ce jour est dite “du voeu de Louis XIII”. Là aussi les 12 vrais premiers apôtres de Jésus sont bafoués dans la seule vérité des évangiles. Les évangiles ne font aucune allusion de la mort et de la résurrection de Marie, etc…

 

L'Immaculée Conception fut longtemps très discutée. Thomas d'Aquin n'y croit pas bien sur, alors que Scot y croit. Les Franciscains, puis les jésuites sont les avocats de Marie. Le Concile de Trente laisse la question ouverte. Petit à petit, la fausse doctrine des immaculistes gagnent du terrain: puis ils triomphent en 1854. Et voilà l'hérésie supplémentaire agrée dans le monde.

 

Le Vatican a envoyé le Pape Benoît XVI en terre d'Islam pour célébrer à Ephèse mercredi le 29 novembre 2006, devant la soit disante petite maison de pierre où aurait vécu et serait morte la mère de Jésus-Christ (selon une des traditions). Le Pape a rappelé que: “ Marie était également aimée et vénérée par les musulmans.”

Alors que les musulmans ne croient même pas à la crucifixion de Jésus et Sa résurrection, comment veulent-ils croire à la résurrection d'une immaculé conception ?…décidément le Catholicisme est un parfait mensonge de porté politique mondiale!

 

Pour en arriver là, l'Eglise Catholique nous paraît avoir dévié, de l'antique Eglise apostolique, par un progressif et lent abandon de la simplicité primitive.

 

Le coup le plus dur porté à l'Eglise fut l'entrée massive des païens et leurs coutumes, après l'Edit de Milan, au IVème siecle. Le grand péché de l'Eglise Catholique, c'est d'avoir voulu prendre la place de Jésus Christ, en prétendant être son corps; c'est d'avoir mis indûment l'accent sur les pratiques extérieures et d'avoir oublié l'Esprit de l'Evangile. C'est ainsi que se développe un christianisme de façade, qui n'est pas un hommage au véritable, mais une trahison qui n'est plus que de la comédie et sorcellerie. On porte le masque de la joie, mais sur un visage ravagé par les soucis. Le christianisme catholique oecuménique est devenu de la sorte une “religion” installée, mais qui n'est plus qu'un ensemble de formes, de paroles et d'habitudes. Il n'est plus différent des autres religions, telles le bouddhisme ou l'Islam.

 

Nous protestants, nous croyons que le christianisme évangélique doit revenir à cette sobriété, à cette pureté des origines par le Saint Esprit, l'onction qui révèle le Fils de Dieu.

 

12/08/2009

Réveil mondial ?

Le retour de Jésus-Christ sera-t-il obligatoirement précédé d’un réveil mondial ?

Par Samuel Foucart (topchrétien)

 

reveilAvant tout, je crois qu’il faut d’évacuer une première question : Le Christianisme du vingt et unième siècle croit-il encore au retour de Jésus-Christ ? Pour certains, cela relève de la science fiction ; pour d’autres, c’est une vérité biblique très secondaire, ils ne comptent que leur immédiat ; pourtant, cette vérité figure nombre de fois répétée dans le Nouveau Testament, et vous la trouvez dans le credo catholique comme étant une affirmation de la foi chrétienne, je cite : « Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, il souffrit sa passion et fut mis au tombeau. Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures, et il monta au ciel ; il est assis à la droite du Père. Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts et son règne n'aura pas de fin… » Credo symbole de Nicée.

 

Avant de réponse à la question qui me sert de titre, je voudrais aussi évacuer la notion de réveil telle qu’elle est envisagée trop souvent ! C'est-à-dire un « truc magique » qui va nous tomber dessus du ciel, et qui va régler tous nos problèmes, remplir nos églises, et changer le visage et le comportement de nos adversaires à notre égard ! Pure utopie ! Jamais la Bible ne parle d’un réveil dit « spirituel » de ce genre-là, c’est du rêve, de la poudre aux yeux, voire, pour certains, du mensonge organisé ! C’est aussi de la paresse spirituelle. Croire cela nous évite de vivre ce qui conduit à un vrai réveil : « Réformez vos œuvres et vos voies » (Jérémie 26.13) ! C'est-à-dire changez de comportement ; reprenez le chemin de la piété personnelle et quotidienne ; retournez dans vos réunions de prières ; revenez au Dieu vivant et vrai ! Abandonnez vos agissements coupables ! Redonnez à Dieu la première place dans votre vie ! Voilà ce qui conduit à un réveil personnel, tel qu’il est décrit souvent dans la Bible, par exemple en 2 Chroniques 36.22, où le réveil est personnel, ou encore en 2 Chroniques 33.12-14, là encore un réveil personnel qui conduit à des bouleversements sur la nation.

 

Alors, le retour de Jésus, sera-t-il précédé d’un grand réveil universel, promis par tels évangélistes, ou certains pentecôtistes en particulier, mais accrédité par aucune base scripturaire ? La réponse est bien entendu NON ! Dieu fait ce qu’il veut, et il est indéniable que dans certaines nations, l’Évangile dame le pion aux religions ancestrales dominatrices, comme au Brésil ou en Argentine, ou bien encore dans de nombreux pays d’Afrique.

 

Que lisons-nous dans l’Évangile alors ? « Quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? » (Luc18.8). Pensez-vous que l’inquiétude de Jésus concerne ici les incroyants ? Bien entendu que non, c’est à propos de son Église qu’il pose cette question, parce que légitimement, c’est là qu’il faut s’attendre à trouver la foi ! Et puis « La charité du plus grand nombre se refroidira » (Matthieu 24.12) ! Voilà encore un trait particulier de la fin des temps, qui n’est pas là pour nous encourager à croire des chimères, mais qui fait partie du tableau réaliste de Jésus décrivant la mentalité animant le christianisme juste avant son retour ! Et que dire de ce fameux texte si souvent attribué à tort aux seuls incroyants : « Ayant l’apparence de la piété mais reniant ce qui en fait la force » (2 Timothée 3.5) ? À votre avis, de qui Jésus parle-t-il ? L’un des signes les plus marquants de l’approche du retour de Jésus est là, sous nos yeux, et nous préférons chercher ailleurs, dans du spectaculaire, alors que l’abandon de la piété par l’Église nous crève les yeux ! Moins de communion personnelle avec Dieu !

 

Enfin, un mot sur l’esprit missionnaire, qui est l’un des traits les plus marquants de ce qui va précéder le retour de Jésus, ce fameux « Alors viendra la fin » (Matthieu 24.14). Aucun missionnaire ne devrait jamais perdre de vue pourquoi il est missionnaire : « Pour annoncer le salut, et ainsi hâter le retour de Jésus, et rien d’autre » ! Aucun organisme missionnaire n’a le droit d’oublier pourquoi il envoie des missionnaires, pourquoi il les soutient, pourquoi il les finance : Avant tout pour favoriser l’accomplissement de cette promesse de Jésus : « Je reviendrai » (Jean 14.3) ! Que les missionnaires soient sur le terrain, à l’étranger, en France, ou bien derrière un clavier d’ordinateur, ou un micro de radio, ou encore une caméra de télévision, peu importe !

 

Voyez-vous, le contexte spirituel précédant le retour de Jésus, et l’annonçant même, ne parle jamais, contrairement à certains « prophètes » en mal d’inspiration, d’un réveil mondial comme signe avant-coureur du plus grand événement à venir pour le monde ! Mais c’est précisément le contraire. Cessons de rêver ; revenons sur terre en attendant le ciel ! Nous avons notre part à faire, et si nous ne la faisons pas, même le Dieu à qui rien n’est impossible, ne la fera pour nous !

 

Samuel Foucart

 

09/08/2009

Intox catholico-islamique

Certains sites islamiques vivent du mensonge et de la haine, je le déplore et je sais que les musulmans honnêtes le déplore également.

Sur base de la seule accusation d'un évêque catholique indien, une campagne de dénigrement des protestants s'est répandu sur les sites islamiques ou catholiques.
Le catholicisme est né d'un mouvement politique issu et dévié du christianisme, c'est ce point commun qui l'unit à l'islam.
Or, l'Inde est un pays qui s'islamise et les catholiques s'associent pour protéger la fuite des fidèles cathos et musulmans qui se convertissent au christianisme évangélique. (Le même phénomène est observable en Cisjordanie.)

Il est effarant de constater combien les médias exposant des vidéos et des preuves sont contestés par les extrémistes musulmans et combien un petit article évoquant les accusations sans preuve d'une seule personne peut être pris en considération par ces même extrémistes...

 

Je vous demande de bien vouloir prier pour ces gens qui répandent ces mensonges soit par naïveté soit par haine, afin que Dieu leur donne le désir de paix.

 

Aucun protestant ne se rendra coupable d'attaque envers quelque religion que ce soit. Les protestants recherchent le dialogue...mais c'est peut-être ce que les extrémistes considèrent comme une attaque ?

 

07/08/2009

Chrétiens et talibans

Pakistan : Les chrétiens visés par les talibans

(Source : Portes Ouvertes France)

 

Que faire face à l’avancée des talibans ? Telle est la question que se posent beaucoup de chrétiens pakistanais. D’autant qu’ils sont parmi les premiers visés par leur violence. Dans la nuit du 21 avril dernier par exemple, des chrétiens pakistanais ont été violemment attaqués par les talibans alors qu’ils effaçaient des graffitis sur la façade de leur église. Plus tôt dans la semaine, les talibans avaient couvert les murs de slogans comme « Convertissez-vous à l’islam » et « Longue vie aux talibans ».

 

Les chrétiens de Karachi, au sud du pays, s’étaient mis au travail quand, d’un seul coup, une trentaine de talibans armés sont apparus. Ils leur ont tiré dessus et sont entrés dans leur maison pour  faire sortir tout le monde. Beaucoup de personnes ont été blessées et deux chrétiens sont morts. Selon un témoin, la police était présente lors de l’attaque, mais n’a rien fait.

 

La persécution contre les chrétiens est parfois très visible, comme dans la vallée de Swat, au nord du pays. Dans les camps de réfugiés, ils sont discriminés. Ils ne peuvent pas planter leurs tentes près de celles des musulmans, ni manger avec eux. L’armée pakistanaise tente de chasser les talibans, mais les affrontements ont déjà causé le départ d’un million d’habitants.

 

La marque des talibans est la terreur. Leur mouvement est né au Pakistan dans les années 1990 et a ensuite gagné l’Afghanistan. Ils imposent la charia et lancent des attaques terroristes contre ceux qui ne vivent pas comme eux. Les chrétiens sont chassés de chez eux, forcés à se convertir à l’islam ou à payer une taxe spéciale en échange d’une protection. Malgré toute cette violence, certains ont décidé de ne pas céder à la terreur et de rester chez eux.

 

* Prions pour les chrétiens victimes de cette attaque et leurs familles.

 

* Prions pour tous ceux qui vivent dans des régions contrôlées par les talibans.

 

* Prions pour que les attaques cessent.

04/08/2009

Pakistan: six chrétiens tués pour avoir "profané" le Coran

Pakistan: six chrétiens tués pour avoir "profané" le Coran

Source : La-Croix.com

 

pakistan_mapUn groupe de musulmans en colère a tué samedi six chrétiens, en a blessé une dizaine d'autres, les accusant d'avoir profané le Coran, et a incendié 40 maisons et une église, dans un village de l'ouest du Pakistan, a-t-on appris de source officielle.

 

"Six chrétiens, dont un enfant, ont été tués et plus d'une dizaine ont été blessés dans ce triste incident", a déclaré par téléphone à l'AFP le ministre des Minorités Shahbaz Bhatti.

 

Il a précisé que les victimes avaient été attaquées par "un groupe de personnes" dans le village de Gojra (160 km à l'ouest de Lahore).

 

"Des individus ont accusé les chrétiens d'avoir profané le Coran", a-t-il ajouté, précisant que ces accusations étaient "sans fondement".

 

Il n'a pas donné de précisions sur ladite profanation.

 

"Les morts sont tous des chrétiens. On m'a dit qu'ils avaient été brûlés vifs", a poursuivi le ministre.

 

Un affrontement entre chrétiens et musulmans avait éclaté fin juillet dans le village à propos du Coran, et avait été par la suite résolu, selon la police.

 

Les tensions ont refait surface samedi, avec l'attaque contre la communauté chrétienne et l'incendie des bâtiments.

 

"Selon nos informations (...) il s'agit du même différend", a déclaré le chef de la police locale, Inkisar Khan.

 

La télévision pakistanaise a montré la police utilisant des gaz lacrymogènes pour disperser la foule en colère.

 

Profaner le Coran est passible de la peine de mort au Pakistan, où l'Islam est la religion dominante.

 

Les chrétiens, qui représentent moins de 3% de la population, affirment que les lois anti-blasphème sont utilisées pour exercer des représailles sur leur communauté.

 

01/08/2009

Lenny Kravitz croit en Jésus

Lenny Kravitz croit en Jésus

 

lenny_kravitzLe chanteur confesse sa foi dans les colonnes du magazine “Zeit”

 

Le chanteur américain Lenny Kravitz est connu pour ses chansons rock funky comme "Fly Away". Qu’il soit un chrétien convaincu est moins connu du public. Dans les colonnes du magazine «die Zeit», Kravitz parle de la façon dont un rêve l’a conduit à la foi en Dieu.

 

Dès l’âge de cinq ans, il a toujours rêvé d’être enterré vivant un jour. Aujourd'hui à l’âge de 44 ans, il raconte: «Le rêve commençait toujours par la même scène : j’étais étendu dans la tombe et la terre tombait sur mon cercueil. La peur me gagnait, non pas parce que j’étais inhumé, mais parce que ma vie prenait fin là. J'avais seulement cinq ans. J'ai commencé à penser à ce qu'il en était de la mort». Il conclut: «L'âme vit éternellement». Kravitz a interprété le rêve comme «sa première expérience spirituelle». «Je suppose que c'était une façon pour Dieu de me dire: Il y a encore plus. Je crois que grâce à cette expérience je me suis mis en quête. Cette quête m’a conduit à Jésus-Christ».

 

Kravitz est le fils d'un producteur de télévision juif ukrainien et d'une actrice des Bahamas. «Notre famille était à cheval entre plusieurs religions, d’un côté juive, de l'autre chrétienne. J'ai grandi entre deux cultures». Il reconnaît toutefois que ses parents ne l’ont pas confronté outre mesure à la foi, raconte-t-il.

 

Dans le magazine «die Zeit", il explique: «Par ma foi en Dieu, parce que je l’accueille comme mon sauveur, alors j’ai en partage la vie éternelle. On ne peut pas l’acheter ni l’atteindre par un effort de volonté. Elle est un cadeau. Dieu nous a donné tout ce dont nous avons besoin pour survivre et nous développer. Nous avons un esprit qui a la possibilité de tout faire ou presque. Tout ce que nous nous imaginons, nous pouvons l’atteindre. Je crois que beaucoup de grands exploits prennent naissance dans des rêves. Une flamme brûle en toi qui peut changer le monde. Ou ton propre petit monde. De là ce besoin de voir ce rêve devenir quelque chose de spirituel. Il doit venir de Dieu».

 

Chansons avec un contenu chrétien

 

En plus de hits tels que "Fly Away", rendu célèbre en Allemagne notamment par une publicité TV, Kravitz a composé de nombreuses chansons, qui expriment sa foi ou encouragent la foi. Dans la chanson "Beyond The Seventh Sky", par exemple, il chante: «Prends ma main et viens avec moi, je parle de la lune, des étoiles et du ciel, je parle de toi, de Dieu et de moi, allons là où la vie a été formée, là où Jésus est né». Dans "Believe", on peut lire: «Le Fils de Dieu est dans ton visage, il nous offre une grâce éternelle. Si tu la veux, alors crois. Aie confiance en Dieu, et tu vas le voir un jour». En 2004, il a publié l'album "Baptism" (baptême). Dans la chanson "God is Love" ("Dieu est amour") le refrain laisse entendre que "Dieu aime chaque être humain, aussi a-t-il donné son fils». En outre, dans la chanson "The resurrection" ("La Résurrection"), il indique à propos de Jésus : «la résurrection veut nous dire qu’il revient ramener à lui toutes ses âmes».