09/08/2009

Intox catholico-islamique

Certains sites islamiques vivent du mensonge et de la haine, je le déplore et je sais que les musulmans honnêtes le déplore également.

Sur base de la seule accusation d'un évêque catholique indien, une campagne de dénigrement des protestants s'est répandu sur les sites islamiques ou catholiques.
Le catholicisme est né d'un mouvement politique issu et dévié du christianisme, c'est ce point commun qui l'unit à l'islam.
Or, l'Inde est un pays qui s'islamise et les catholiques s'associent pour protéger la fuite des fidèles cathos et musulmans qui se convertissent au christianisme évangélique. (Le même phénomène est observable en Cisjordanie.)

Il est effarant de constater combien les médias exposant des vidéos et des preuves sont contestés par les extrémistes musulmans et combien un petit article évoquant les accusations sans preuve d'une seule personne peut être pris en considération par ces même extrémistes...

 

Je vous demande de bien vouloir prier pour ces gens qui répandent ces mensonges soit par naïveté soit par haine, afin que Dieu leur donne le désir de paix.

 

Aucun protestant ne se rendra coupable d'attaque envers quelque religion que ce soit. Les protestants recherchent le dialogue...mais c'est peut-être ce que les extrémistes considèrent comme une attaque ?

 

Commentaires

je suis convincu que la majoriter des musulement se reconvertiron ver le christianisme qui et la seul et unique religion car elle et guider par le fils de dieu lui meme jesus et quand le roi des rois dessendra sur terre pour sauver son peuple toute les religions du monde devron sagenouiller devans jesus s il veules etre sauver

Écrit par : inconnu | 2010-01-13 à 15.43:40

quetion? Jésus avait il des frères et sœurs?
qui était l'ainée de cette fratrie?

Écrit par : GRENOUILLERIE | 2010-01-14 à 00.34:56

Christophe - frères Cher Christophe,
A l'époque on appelait les cousins frères également. Difficile de définir qui est réellement frère de sang.
Mais il est évident que Jésus est le premier enfant de Marie...vu qu'elle était vierge à sa conception.

Bien à vous

Écrit par : Stéphane | 2010-01-14 à 17.18:35

à Stephane Cher Stéphane,
Merci pour ta réponse,tu as bien compris le sens de ma question.
Donc tu conviens bien qu'il n'était pas fils unique.

Et tu dis que jésus est le premier fils de marie puisse quelle était vierge:
Mais que pouvons nous affirmer?
JE VOUDRAIS VOS AVIS.
De toute manière ma foi ne repose pas sur la virginité
fantasmer ou réel d'une femme.
Mais sur le message de notre DIVIN maitre FILS de DIEU .

fraternellement Christophe

Écrit par : grenouillerie | 2010-01-15 à 01.15:51

Christophe - Fils unique Cher Christophe,
Comme tous les protestants, nous n'accordons aucun crédit au fait que Marie aurait éventuellement gardé sa virginité après la naissance de Jésus. Mettons-nous à la place de Joseph...
Il est plus que probable qu'il ne soit pas fils unique de Marie, mais il est fils unique de Dieu.

Fraternellement
PS:De quelle obédience chrétienne vous sentez-vous le plus proche ?

Écrit par : Stéphane | 2010-01-15 à 17.00:54

à Stephane cher Stéphane,

Je me sens le plus proche des protestants.

Mais comme je l'ai dis je suis croyant et libre penseur.
Ma pensé tourné vers jésus au service de Dieu.
Et j'alimente ma foie d'autre lecture: science, philosophie,religion.

Je pense que nous somme à la préhistoire de la conscience de Dieu.

FRATERNELLEMENT CHRISTOPHE

Écrit par : grenouillerie | 2010-01-16 à 01.21:05

Joseph, père adoptif de Jésus (son vrai nom était Ieshoua bar Iosef, Jésus fils de Joseph) avait été marié une foie et avait eu deux filles (Maria et Myriam) et deux garçons (Shimon, devenu Céphas (Pierre) et Jacques).

Devenu veuf, Joseph a épousé Marie qui portait déjà Jésus en elle. Elle a eu 3 garçons supplémentaires : Jean, Thomas et José. Joseph est mort pendant l'adolescence de Jésus, ce qui témoigne d'un âge avancé et rend logique le premier mariage.

Le dogme de la "virginité perpétuelle" de Marie est récent, le XVIIIe siècle chez les catholiques.

Les frères et demi-fères furent apôtres, de même que les demi-soeurs - le sexisme de Saül de Tarse a vite gommé leur importance. Il semble que Maria ne soit autre que "Maria de Magdala", dont on a fait à tort une prostituée parce qu'elle ne s'était pas mariée. Autre idée fausse, mais plus récente : Jésus et Maria aurait formé un couple et eu un fils, Jude (je ne sais pas qui a inventé ça, mais ça a inspiré Dan Brown pour son livre pseudo religieux).

Les 7 autres apotres connus étaient extérieurs à la famille de Jésus.

Dominus pacem vobis cuum
(que la paix du Seigneur soit avec vous)

Écrit par : Un chrétien | 2011-11-15 à 08.21:28

citation: écrit par inconnu:
....et quand le roi des rois dessendra sur terre pour sauver son peuple toute les religions du monde devron sagenouiller devans jesus s il veules etre sauver.

est-ce qu'il s'agit de ce roi ?
Matthieu
26.67
Là-dessus, ils lui crachèrent au visage, et lui donnèrent des coups de poing et des soufflets en disant:
26.68
Christ, prophétise; dis-nous qui t'a frappé.
27.28
Ils lui ôtèrent ses vêtements, et le couvrirent d'un manteau écarlate.
27.29
Ils tressèrent une couronne d'épines, qu'ils posèrent sur sa tête, et ils lui mirent un roseau dans la main droite; puis, s'agenouillant devant lui, ils le raillaient, en disant: Salut, roi des Juifs!
27.30
Et ils crachaient contre lui, prenaient le roseau, et frappaient sur sa tête.
27.31
Après s'être ainsi moqués de lui, ils lui ôtèrent le manteau, lui remirent ses vêtements, et l'emmenèrent pour le crucifier.
27.39
Les passants l'injuriaient, et secouaient la tête,
27.40
en disant: Toi qui détruis le temple, et qui le rebâtis en trois jours, sauve-toi toi-même! Si tu es le Fils de Dieu, descends de la croix!
27.46
Et vers la neuvième heure, Jésus s'écria d'une voix forte: Éli, Éli, lama sabachthani? c'est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné?

Écrit par : rayessafa | 2011-11-21 à 17.56:48

"Et vers la neuvième heure, Jésus s'écria d'une voix forte: Éli, Éli, lama sabachthani? c'est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné?"

C'est tout de même agaçant de voir que les mauvaises traductions perdurent de nos jours !

Dans cette phrase, "Eli"ne désigne par Dieu. En araméen, Dieu se dit "Elo", ou éventuellement "Elohim" qui est un pluriel qu'on utilisait parfois pour désigner le Dieu unique. Si Jésus fait appel a Dieu, il dira "Aba", c'est à dire "Père".

La sonorité "Eli" est en fait "Elie", le prophète juif mort 500 ans plus tôt et qui avait annoncé son retour. Sur la montagne, Jésus apparait transfiguré devant ses deux apotres en compagnie de Moïse et d'Elie. Elie était censé préparer le travail pour l'arrivée du Messie. Et Jésus agonisant demande : Elie, pourquoi n'as-tu pas achevé le travail (à travers Jean-le-Baptiste) ? Pourquoi m'as-tu abandonné (Jean fut décapité 6 mois avant la crucifixion) ? Car Jésus était effectivement le Messie.

Pour la citation "....et quand le roi des rois dessendra sur terre pour sauver son peuple toute les religions du monde devron sagenouiller devans jesus s il veules etre sauver"

Le roi des rois est Dieu. Jésus n'est que l'incarnation de l'esprit de Dieu. Un esprit divin dans un corps de chair. Jésus ne fait rien de lui-même, c'essssst Dieu qui agit à travers Lui. Dieu descendra sur terre, c'est à dire que son esprit et sa puissance se fondront dans un corps d'homme, comme avec Jésus. Et c'est évidement devant Jéss qu'il fadra s'agenouiller, puisque l'esprit de Dieu est en lui. Souvenez-vous de cette phrase "Détruisez ce temple et je le reconstruirai en 3 jours". Tout le monde sait que ce "temple" était son corps et la reconstruction la résurection. Quelle est la fonction première du Temple ? Abriter la présence de Dieu, son esprit. L'esprit de Dieu était en Jésus, il le sera encore à la fin des temps.

Écrit par : Un chrétien | 2011-11-21 à 22.07:19

Cher "chrétien". Désolé de devoir vous contredire, mais "Eli" signifie bien "mon Dieu". El signifie "Dieu" et le suffixe "-i" est l'équivalent de nos adjectifs possessifs.
Cette phrase nous renvoie au psaume 22 de David...psaume prophétique à relire attentivement pour en acquérir toutes les subtilités.
Jésus est homme et Dieu...mais Dieu ne peut pas mourir et ne peut pas supporter le péché. Au moment de mourir, Il quitte le corps brisé de Jésus portant les péchés...d'où l'exclamation qui en découle.

Fraternellement

Écrit par : Stéphane | 2011-11-22 à 23.03:54

citation:
Jésus est homme et Dieu...

explique !!

Écrit par : rayessafa | 2011-11-23 à 12.12:45

Qu'y a-t-il que vous ne comprenez pas ??
Nous sommes corps, âme et esprit. Si vous comprenez cela, vous devez aussi pouvoir comprendre que Jésus est homme et Dieu.

Écrit par : Stéphane | 2011-11-23 à 13.42:22

citation:
Nous sommes corps, âme et esprit.

nous le sommes oui, mais on est la même personne . par contre dieu ,jésus et le saint-esprit les 3 ne font pas la même personne :
Marc:
1.10
Au moment où il sortait de l'eau, il vit les cieux s'ouvrir, et l'Esprit descendre sur lui comme une colombe.
1.11
Et une voix fit entendre des cieux ces paroles: Tu es mon Fils bien-aimé, en toi j'ai mis toute mon affection.

voila, au même moment jésus sortant de l'eau aperçoit le saint-esprit ( colombe) et une voix (dieu) qui lui parle lui disant qu'il était son fils !! donc y a vraiment 3 personne distinctes !
si on suit ton raisonnement: jésus est homme et dieu ! on aura:
Au moment où il (jésus) sortait de l'eau, il vit les cieux s'ouvrir, et l'Esprit (jésus lui-même) descendre sur lui (même) comme une colombe.
Et une voix (jésus lui-même) fit entendre des cieux ces paroles: Tu es mon Fils bien-aimé, en toi j'ai mis toute mon affection.
on dirait que jésus hommes voit jésus saint-esprit et entends jésus dieu parler à sa propre personne !!!

Écrit par : rayessafa | 2011-11-23 à 17.29:27

Je me permets de corriger votre commentaire :
Au moment où il (jésus) sortait de l'eau, il vit les cieux s'ouvrir, et l'Esprit (Le Saint-Esprit n'est pas Jésus!) descendre sur lui (même) comme une colombe.
Et une voix (Le Père n'est pas Jésus !) fit entendre des cieux ces paroles: Tu es mon Fils bien-aimé, en toi j'ai mis toute mon affection.

Compris ? Ou toujours pas ?

Le Père est Dieu, le Fils est Dieu, le Saint-Esprit est Dieu, mais le Père n'est pas le Fils, le Fils n'est pas le Saint-Esprit, etc... Tout comme l'eau c'est H2O, la glace c'est H2O, la vapeur c'est H2O, mais vous ne cuisez pas vos légumes avec des glaçons et vous ne refroidissez pas votre soda avec de la vapeur.

Écrit par : Stéphane | 2011-11-23 à 23.13:00

Je me permets de préciser un peu votre explication sur la Trinité.

Jusqu'à son baptême par Jean (acte symbolique qui marque la reconnaissance de Jésus comme successeur de Jean, c'est à dire comme Messie), Jésus n'est qu'un homme. Sa naissance est inexplicable, mais il n'est qu'un homme de "race" juive, de religion juive avec des connaissances très avancées sur la Torah et sans doute des notions sur les autres religions qui existent à l'époque.

Dieu est totalement immatériel. On pourrait le comparer à un nuage de gaz neutre (comme l'azote que nous respirons), ne réagissant avec rien, invisible, indestrutible mais doté d'une pensée et du pouvoir d'agir comme il le veut.

Quand Jésus recoit le baptème, l'esprit de Dieu (c'est à dire la connaissance de Dieu) entre en lui. Jésus ne reçoit pas de pouvoirs, ainsi qu'il le dit, il ne fait aucun miracle de lui-même, c'est Dieu qui agit à sa demande. Jésus a la connaissance parfaite, mais il reste un corps de chair. C'est pour cela qu'on dit qu'il est totalement homme (son corps) et totalement Dieu (sa connaisance).

L'Esprit avec une majuscule (ou esprit-saint) est cette connaissance. C'est pour cela que les chétiens recoivent le vrai baptême vers onze ans, quand leur cerveau est à même de comprendre cette connaissance. Le baptème d'eau à la naissance (qui est celui de Jean) n'est qu'une façon de "marquer" le nouveau-né en attendant l'âge de raison pour le baptème d'esprit. Cela repose sur une crainte des premiers chrétiens de voir leur enfants mourir jeune sans avoir reçu l'Esprit. Dieu les reconnaîtra.

Lors du vrai baptème, l'Esprit (celui de Dieu) descendit sur Jésus et le fait fut confirmé oralement par Dieu à l'attention de la foule qui suivait Jean. Les miracles de Jésus (demandé par Jésus, accordés par Dieu car "en lui je mets toute ma confiance") ne servent qu'à faire comprendre aux foules que Jésus est en lien direct avec Dieu. A l'inverse, Mohammed d'Arabie n'était pas en lien. Aucun miracle, aucune apparition de Dieu aux foules pour affirmer que Mohammed est un prophète. En fait, Mohammed est un peu comme Raël : "Je sais, croyez-moi sur parole et n'attendez aucune preuve". N'importe qui peut faire cela (voir les sectes qui pullulent, même dans l'islam !).

Plutôt que H20, je dirai (de façon très imagée, mais il faut faire simple avec certains) que le nuage pensant et éternel (Dieu) a envoyé sa connaissance (Esprit saint) en Jésus en le faisant savoir à la foule (colombe et parole de Dieu). Jésus est passé de "100% homme savant" à "100% homme avec esprit divin en lui". Il a donc parlé aux hommes comme Dieu parla à Abraham ou Moise, il a accompli les miracles comme Dieu avec Noé ou Moise (buisson ardent, 7 plaies de l'Egypte) jusquà l'ultime miracle : ressusciter.

Que Dieu vous garde du prince de ce monde (Satan, déjà jugé et en attente de sa peine)

Écrit par : Pierre | 2011-11-24 à 08.55:27

Bonjour Pierre.
Merci de me donner votre point de vue.
Cependant, je voudrais mettre un bémol sur "Jusqu'à son baptême par Jean, Jésus n'est qu'un homme". Là je ne suis pas d'accord, cela contredirait tout le prologue de l'évangile selon Jean. Le Fils, que Jean désigne par la parole (logos), a été faite chaire... Ce n'est pas juste une chaire qui a été remplie de l'Esprit, c'est bel et bien une "personne" de la trinité qui s'est faite chaire. L'épisode du baptême de Jésus démontre l'unité des trois entités de Dieu. Jésus nous rappellera d'ailleurs de baptiser au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit lors du baptême de repentance...ceci ne s'applique donc pas à des nourrissons qui ne sont pas en mesure de se repentir.

Fraternellement mon cher Pierre.

Écrit par : Stéphane | 2011-11-24 à 09.14:04

Cher Stéphane,

j'ai bien compris votre interprétation du Prologue, que je viens de le relire. C'est un texte particulièrement ardu, mais Jean n'a jamais fait dans la simplicité, comme le montre la Révélation (Apocalypsis Iesou Christou).

Vous affirmez que dès l'origine, Dieu Esprit et Verbe sont les trois éléments existant de la Trinité, et que Jésus n'est que l'incarnation du Verbe dès la grossesse de Marie (je pense que c'est bien cela ?). Je ne nie pas cette idée, mais le verbe est alors en tous les Hommes qui naissent. Il est ce qu'on appelle "âme", les modernes diront "corps spirituel", et ce corps étant immatériel, il retourne au Paradis à la mort du corps physique si l'homme avait reçu l'Esprit de son vivant.

C'est j'en conviens une vision Paulinienne (ou "évangéliste" aujourd'hui), seule la reconnaissance de l'Esprit (grâce) sauve, les actes, paroles et prières sont insuffisantes pour entrer au Paradis. C'est d'ailleurs ce qui condamne les croyants non-chrétiens : ils ont des prières, des actes, mais faute d'avoir l'Esprit, la porte leur reste fermée.

Peut-être allez vous sursauter en découvrant la conséquence : vous êtes vous aussi "fils de Dieu". Il n'y a point blasphème, c'est le Prologue lui-même :
"11. Elle (la Lumière, Dieu) est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue.
12. Mais à tous ceux qui l’ont reçue (croyants), à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu"
(traduc. Louis Segon, 1910)

Finalement, nous ne divergeons que sur les mots, pas sur la foi.

Fraternellement,
Pierre

Écrit par : Pierre | 2011-11-24 à 10.43:08

Bonjour Pierre. Merci pour ces précisions.
Je suis bien conscient d'avoir la joie d'être un enfant de Dieu, mais je ne suis pas le Fils unique de Dieu et que l'on nomme en conséquence Fils avec un grand F.
Le verbe de Dieu est bien ce que les mots désignent et la présence de la Parole se voit dès les premiers versets de la Bible. Dieu dit et les choses sont créées. C'est bien la Parole qui est faite chaire et cette Parole est Dieu (Jean 1:1).

Je suis très surpris de cette conception de la trinité. Selon vous, le Fils est-il bien Dieu ? Si oui, je pense que vous conviendrez qu'il est éternel ? Dès lors, où est-il avant la naissance de Jésus et pendant ses jeunes années ? Votre réponse m'intéresse.

Je ne cherche pas la polémique, je respecte votre vision des choses car j'ai la conviction que vous êtes un vrai chrétien et cela fait de nous des frères.

Fraternellement

Écrit par : Stéphane | 2011-11-24 à 12.55:21

Rebonjour Stéphane,

ravi que vous ayez bien pris mes remarques qui pouvaint passer pour des critiques. C'est avec plaisir que je réponds aux trois questions posées. Il est si rare de trouver une personne de votre niveau que je me dois de répondre.

1) Selon vous, le Fils est-il bien Dieu ?
Soyons précis. Jésus est naturellement "fils de Dieu", comme cela l'est attesté par Dieu lui-même lors du baptème par Jean. Jésus le confirme d'ailleurs devant Shimon (Pierre) "Pour vous, qui suis-je ? Tu es le Christ (le Messie), le fils du Dieu vivant". Ev. Mathieu chap 16, v 13-20.
La logique humaine veut que le petit d'un homme soit un homme, celui d'un chien un chien. Le concile de Nicée (vers 314, je crois) a considéré que le fils de Dieu était forcément Dieu. Et comme Dieu a parlé de fils unique, Jésus est Dieu. Bien évidement, quand je dis "Jésus", je parle de son âme. Son corps physique est mortel, est mort, mais c'est un autre débat.
Bref, Jésus est donc "fils de Dieu" et Dieu pour les humains, mais il n'est pas Dieu pour Dieu (si j'ose dire). Jésus ne se dit même pas "fils de Dieu", mais "fils de l'homme". Et il appelle Dieu "mon père". Sur Terre, Jésus est subordoné à Dieu. Au paradis, ils ne font qu'un.
(J'espère ne pas avoir été trop long).

2) Si oui, je pense que vous conviendrez qu'il est éternel ?
Son âme est éternelle, comme la vôtre, comme la mienne, même celle d'un incroyant. La destination n'est pas la même. L'âme de Jésus fut au Paradis et certains (dont moi) affirment qu'elle s'est déjà réincarnée et attend son heure, celle de la Révélation imminente.
Son corps physique est poussière depuis 1900 ans au moins. Tu es poussière et tu retournera à la poussière.
Quand aux chrétiens morts, leurs âmes sont au Paradis ou réincarnées (si vous lisez bien, vous savez que le concept "une seule vie, une seule chance" est une invention de l'église insitutionnelle pour que le croyant soit bien obéissant envers le clergé devenu chef de paroisse ou d'évéché, et propriétaire foncier). Les juifs attendaient d'ailleurs le retour d'Elie ! La réincarnation n'est pas un concept bouddhiste, les premiers chrétiens y croyaient. Et qui les avait formés, sinon les apotres, donc les plus instruits des mystères de Jésus ?
Les non-croyants... Jésus voulant parler à tous (aux juifs, aux grecs et aux barbares), je suppose qu'ils ont subit des réincarnations. Dieu ne veut perdre aucune âme. Mais cela reste supposition.

3) Dès lors, où est-il avant la naissance de Jésus et pendant ses jeunes années ?
Le Fils se confondait avec le Père et l'Esprit. C'est d'ailleurs ce que dit Jésus sans être compris. "Avant qu'Abraham fut, je suis". Aucun homme ne vit 2000 ans. Le Dieu qui parla à Abraham était aussi le Fils et l'Esprit. Quand il n'y a pas d'incarnation de Dieu, et aucun croyant pour recevoir l'Esprit, la séparation est inutile. C'est uniquement sur ce point que je rejoins les juifs et les musulmans : Dieu est unique. La trinité ne se justifie que lorsqu'il y a des croyants à élever.

Jusqu'au baptème, il n'y pas de fils. Ou plutot, Jésus est un fils parmis d'autres c'est à dire un croyant. Le peuple juif demande d'ailleurs à Jean s'il est le Messie, ou s'il faut en attendre un autre. Jésus devient Fils lorsque Dieu envoie son esprit, le fait savoir et décide d'accomplir les envies de Jésus, y compris les miracles, depuis les noces de Canaa jusqu'à la résurection.

Je termine avec un parallèle actuel.
Pour les millénaristes, Jésus (son âme) s'est déjà réincarnée, mais il ne se dévoile pas avant l'heure. Il est possible que la personne choisie ignore qu'elle est la réincarnation de Jésus. On peut donc dire que le Fils est parmi nous, mais personne ne peut l'identifier, pas même lui, tant que Dieu ne l'informe pas de sa mission. Et cela ne sera fait qu'après 6 ans et demi de montée et de règne de l'Antéchrist (avec majuscule, c'est le dernier des anti-christs avant l'avènnement du Royaume de Dieu).

Je vais désormais reposer mes doigts.

Fraternellement,

Pierre (aucun rapport avec Céphas)

Écrit par : Pierre | 2011-11-24 à 14.30:54

salut à tous
citation:
Le Père est Dieu, le Fils est Dieu, le Saint-Esprit est Dieu, mais le Père n'est pas le Fils, le Fils n'est pas le Saint-Esprit, etc...
autre citation:
Bref, Jésus est donc "fils de Dieu" et Dieu pour les humains..

voyons si jésus est d'accords avec vous :
Matthieu:
19.16
Et voici, un homme s'approcha, et dit à Jésus: Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle?
19.17
Il lui répondit: Pourquoi m'interroges-tu sur ce qui est bon? UN SEUL EST LE BON. Si tu veux entrer dans la vie,
observe les commandements. Lesquels? lui dit-il.
donc cet homme dit: MAÎTRE. ensuite il veut savoir ce qu'il le SAUVERA.
jésus lui répond d'observer les COMMANDEMENTS !
on va voir comment jésus nous décrit ces commandements !
Jean
12:49 Car je n`ai point parlé de moi-même; mais le Père, qui m`a envoyé,
m`a prescrit lui-même ce que je dois dire et annoncer.
12:50 Et je sais que son commandement est la vie éternelle. C`est pourquoi les choses
que je dis, je les dis comme le Père me les a dites.
là jésus nous prouve que ces commandements sont totalement de dieu, lui il ne fait qu'à les annoncer.
que disent ces commandements ?
Marc:
12.28
Un des scribes, qui les avait entendus discuter, sachant que Jésus avait bien répondu aux sadducéens, s'approcha,
et lui demanda: Quel est le premier de tous les commandements?
12.29
Jésus répondit: Voici LE PREMIER: Écoute, Israël, le Seigneur, NOTRE DIEU, est L'UNIQUE SEIGNEUR;
12.30
et: Tu aimeras le Seigneur, TON DIEU, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force.
jésus dit : NOTRE DIEU !
il répond à cette grande question qui est le fondement de la foi en disant que le seigneur,l'unique, est NOTRE DIEU ( incluant sa personne et israel).
il commande au scribe d'aimer le seigneur (TON DIEU) de tout coeur, âme, pensée, et force.
jésus n’évoque même pas sa personne ni de prés ni de loin il ne fait même pas allusion dans ce premier commandement !
on va voir le deuxième:
Marc:
12.31
Voici le second: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n'y a pas d'autre commandement plus grand que ceux-là.
là aussi jésus ne cite pas sa personne , on pensait que le deuxième des 2 plus grand commandement serai dieu jésus ou jésus fils de dieu !! mais non !
est-ce que jésus a menti au scribe ? moi sincèrement je ne le pense pas. il lui dit tout simplement la vérité.
Il n'y a pas d'autre commandement plus grand que ceux-là.( adorer l'unique seigneur et aimer son prochain).
qu'a déduit le scribe ?
Marc:
12.32
Le scribe lui dit: Bien, maître; tu as dit avec vérité que Dieu est unique, et qu'il n'y en a point d'autre que lui,
12.33
et que l'aimer de tout son coeur, de toute sa pensée, de toute son âme et de toute sa force, et aimer son prochain
comme soi-même, c'est plus que tous les holocaustes et tous les sacrifices.
le scribe a bien comprit les 2 plus grands commandements fondamentaux pour avoir la vie éternelle !
que lui dit jésus ?
Marc:
12.34
Jésus, voyant qu'il avait répondu avec intelligence, lui dit: Tu n'es pas loin du royaume de Dieu. Et personne
n'osa plus lui proposer des questions.
ce scribe n' a rien su ou senti de prés ou de loin que jésus était dieu ou fils de dieu.
jésus ne lui a rien fait allusion de prés ou de loin qu'il était dieu ou fils de dieu.
ce scribe sera au royaume de Dieu.

Écrit par : rayessafa | 2011-11-24 à 19.37:23

Pierre,
Merci pour tes explications sur tes convictions. Je n'ai pas tout-à-fait la même conception des choses, mais ce n'est pas grave, on ne va pas polémiquer plus longtemps.

Fraternellement


Rayessafa,
J'aimerais vous rappeler que lorsque le Fils fut fait chaire, il s'est donc bien rabaissé à la condition humaine. Il ne peut dès lors pas évoquer sa divinité sans risquer de perturber ceux qui l'écoutent. Quand on pense qu'après 2000 ans de trinité, les chrétiens ont encore du mal à l'expliquer, alors ne rajoutons pas de confusion.
Et puis franchement, si je vous disais "je suis Dieu", quelle serait votre réaction ?

Écrit par : Stéphane | 2011-11-24 à 22.37:17

Bon, j'ai un peu de temps, je réponds à Rayessafa,

donc cet homme dit: MAÎTRE. ensuite il veut savoir ce qu'il le SAUVERA.
*** Jésus est rabbi, c'est à dire maître. Et le croyant demande conseil au maître. Quoi de plus normal ?

jésus lui répond d'observer les COMMANDEMENTS !
*** Forcément. Si Moïse a reçu les commandements de Dieu, ce n'est pas pour les ignorer.

jésus dit : NOTRE DIEU !
*** C'est le premier commandement. Le "notre" désigne le peuple juif en entier, Jésus en fait partie. Il est aussi un homme !

il répond à cette grande question qui est le fondement de la foi en disant que le seigneur,l'unique, est NOTRE DIEU ( incluant sa personne et israel).
*** Oui, Dieu est unique, Jésus est aussi un homme, c'est bien ce que Stéphane vous a dit. Moi aussi.

il commande au scribe d'aimer le seigneur (TON DIEU) de tout coeur, âme, pensée, et force.
*** Bref, aimer Dieu. C'est la base même du christianisme.

jésus n’évoque même pas sa personne ni de prés ni de loin il ne fait même pas allusion dans ce premier commandement !
*** Jésus dit bien qu'il faut adorer Dieu, mais que les gens ne doivent pas adorer Jésus en tant qu'homme. "Vous pouvez blasphémer contre moi, cela vous sera pardonné. Mais le blasphème contre l'Esprit (la partie divine que porte Jésus) ne vous sera pas pardonné". Ev Matthieu, chap 12 verset 31.

là aussi jésus ne cite pas sa personne , on pensait que le deuxième des 2 plus grand commandement serai dieu jésus ou jésus fils de dieu !! mais non !
*** Jésus ne veut pas être vénéré en tant qu'homme.

est-ce que jésus a menti au scribe ? moi sincèrement je ne le pense pas. il lui dit tout simplement la vérité.
*** Il a dit la vérité, mais vous ne semblez pas la comprendre, c'est dommage.

Il n'y a pas d'autre commandement plus grand que ceux-là.( adorer l'unique seigneur et aimer son prochain).
*** C'est bien ce que les chrétiens pensent. Mais n'oubliez les 9 autres commandements.

Le scribe lui dit: Bien, maître; tu as dit avec vérité que Dieu est unique, et qu'il n'y en a point d'autre que lui
*** Un seul Dieu en effet. Vous avez du mal à comprendre la trinité, on dirait !

et que l'aimer de tout son coeur, de toute sa pensée, de toute son âme et de toute sa force, et aimer son prochain
comme soi-même, c'est plus que tous les holocaustes et tous les sacrifices.
*** Jésus dit même que les sacrifices sont inutiles quand on a vraiment la foi. Les holocaustes sont interdits depuis le sacrifice d'Abraham interrompu par Dieu, 2000 ans plus tôt.

le scribe a bien comprit les 2 plus grands commandements fondamentaux pour avoir la vie éternelle !
*** Ca c'est vous qui le dites ! Le sribe a compris quel était le premier des commandement et le onzième que Jésus ajoute. Il n'y a rien de changé pour les 9 autres. Ils sont nécessaires eux aussi pour avoir la vie éternelle.

Jésus, voyant qu'il avait répondu avec intelligence, lui dit: Tu n'es pas loin du royaume de Dieu. Et personne
n'osa plus lui proposer des questions.
*** Si le scribe répéte ce que Jésus enseigne, Jésus le soutient. Mais "pas loin" ne signifie pas "prêt pour". Le scribe a encore des choses à apprendre.

ce scribe n' a rien su ou senti de prés ou de loin que jésus était dieu ou fils de dieu.
jésus ne lui a rien fait allusion de prés ou de loin qu'il était dieu ou fils de dieu.
*** Jésus ne s'est jamais proclamé fils de Dieu, mais fils de l'Homme. Aucun juif ne l'aurait écouté s'il avait dit "fils de Dieu". Toutefois, quand la fin est proche, Jésus le confesse à Pilate : "Tu l'as dit, je suis roi. Mais mon royaume n'est pas de ce monde". Si Jésus ne règne pas sur les hommes de chair, il ne peut régner que sur leurs corps immatériel (les âmes). Au paradis, Dieu le Père règne sur les âmes. Sur Terre, c'est Jésus qui règne dessus, c'est à dire qui les instruit. Le propre d'un Dieu est de régner sur les âmes. Cela prouve que Jésus est bien l'incarnation de Dieu, donc "fils de Dieu".

Écrit par : Pierre | 2011-11-25 à 09.54:10

citation:
Cela prouve que Jésus est bien l'incarnation de Dieu, donc "fils de Dieu".

combien y a-t-il de fils de dieu ??
Jacob:
Exode:
4.22
Tu diras à Pharaon: Ainsi parle l'Éternel: Israël est mon fils, mon premier-né.
Salomon:
2 Samuel:
7.13
Ce sera lui qui bâtira une maison à mon nom, et j'affermirai pour toujours le trône de son royaume.
7.14
Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils...
Éphraïm:
Jérémie:
31.9
...; Car je suis un père pour Israël, Et Éphraïm est mon premier-né.
David:
Psaumes:
2.7
Je publierai le décret; L'Éternel m'a dit: Tu es mon fils! Je t'ai engendré aujourd'hui.
....
Deutéronome:
14.1
Vous êtes les enfants de l'Éternel, votre Dieu.
Romains:
8.14
car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu.
Philippiens:
2.15
afin que vous soyez irréprochables et purs, des enfants de Dieu ...
1 Jean:
3.1
Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu! Et nous le sommes.
3.2
Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu,..
Job:
1.6
Or, les fils de Dieu vinrent un jour se présenter devant l'Éternel, et Satan vint aussi au milieu d'eux.
2.1
Or, les fils de Dieu vinrent un jour se présenter devant l'Éternel,...
Genèse:
6.2
les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, ...

Écrit par : rayessafa | 2011-11-25 à 21.57:18

combien y a-t-il de fils de dieu ??

*** Au sens réel, tous ceux qui ont cru en la Torah avant Jésus,et tout ceux qui ont reconnu Jésus comme le Messie ensuite. Par humilité devant Dieu, un chrétien ne se proclamera jamais "fils de Dieu". Ce terme est réservé à Jésus. Nous nous appelons plus simplement "enfants de Dieu", ce qui est pareil, mais moins orgueilleux (l'orgueil est un péché).

Écrit par : Pierre | 2011-11-25 à 22.58:15

Les commentaires sont fermés.