05/07/2009

Un chrétien condamné à trois ans de prison en Chine

Un chrétien condamné à trois ans de prison en Chine

 

shiC’est parce qu’il aurait fait imprimer illégalement de la littérature chrétienne que Shi Weihan se retrouve en prison. Le 10 juin dernier, il a été condamné à 3 ans de prison et plus de 15 000 euros d’amende. Shi Weihan a été arrêté en janvier 2008 et relâché pour manque de preuves, avant d’être arrêté de nouveau deux mois plus tard et détenu illégalement jusqu’à ce jour. Chose encourageante, il semblerait que le temps qu’il a déjà passé en prison va être déduit de sa peine. Si c’est le cas, il devrait donc être libéré en novembre 2010.

 

Shi a la possibilité de faire appel dans les 15 jours qui suivent son procès, mais il ne sait pas encore s’il le fera car les procédures sont longues et peuvent durer jusqu’à un an. Selon un de ses amis, s’il ne fait pas appel, il pourrait bénéficier de la liberté conditionnelle à cause de son état de santé. En effet, Shi souffre de diabète.

 

Shi Weihan, 37 ans, est détenu depuis le 19 mars pour avoir publié des bibles et livres chrétiens. Ni son épouse, Zhang Jing, ni ses deux enfants n’ont été autorisés à lui rendre visite depuis cette date. Sa femme a déclaré n’avoir aucune information sur les conditions de détention de son époux. Elle n’a pas non plus été autorisée à apporter de la nourriture ou des vêtements de rechange. Zhang Jing se déclare “très inquiète” au sujet de la santé de son mari, qui souffre de diabète.

 

Les fonctionnaires du Bureau de la Sécurité publique (PSB – police de sécurité politique) sont connus pour utiliser les privations et la torture afin d’extorquer des informations aux détenus.

 

Cette arrestation est à mettre vraisemblablement sur le compte de la campagne d’intimidation des églises non-enregistrées à l’approche des Jeux de Pékin. Propriétaire d’une librairie située près du Village Olympique, Shi n’avait jamais eu de problèmes avec les autorités avant son arrestation le 28 novembre dernier. Il avait été relâché le 4 janvier pour « insuffisance de preuves ». Sa librairie est légalement ouverte, et il n’a vendu que des livres pour lesquels il avait obtenu l’autorisation du gouvernement. Mais vu le manque chronique de bibles, il avait apparemment fait imprimer du matériel chrétien par une autre imprimerie que par la seule autorisée en Chine.

 

Dans un cas similaire, un autre propriétaire de librairie, Zhou Heng, avait été arrêté le 3 août 2007 et placé en détention dans la province du Xinjiang après avoir reçu une livraison de bibles. Zhou a révélé la semaine dernière que toutes les accusations avaient été levées et qu’il était sorti de prison le 19 février, après six mois et demi de détention.

 

Une pétition a été lancée pour Shi Weihan. Faisons pression sur le gouvernement chinois pour qu’il soit libéré.

 

Les commentaires sont fermés.