28/04/2009

Miss Californie

Miss Californie perd sa place de Miss USA à cause de sa réponse contre le mariage gay

 

californiaKristen Dalton, Miss Caroline du Nord, a été élue Miss USA 2009 avant hier soir à Las Vegas. Mais c'est sa première dauphine, Miss Californie, Carrie Prejean, qui fait parler le plus d’elle sur les blogs et les médias américains à cause d'une réponse, qui lui a fait perdre le concours.

 

A chaque élection, les prétendantes à la couronne de Miss USA doivent répondre à quelques questions du jury en direct. Cette fois-ci, c'est Perez Hilton, le blogueur "trash", qui aurait demandé à Carrie Prejean ce qu’elle pensait du mariage du même sexe : "Le Vermont est devenu le quatrième Etat américain à légaliser le mariage homosexuel. Pensez-vous que les autres états devraient emboîter le pas ?"

 

Et la réponse de Miss Californie a causé un certain remous : "Chacun est libre de choisir d’adhérer ou pas à cette loi, mais dans mon Etat, je pense que le mariage doit être entre homme et femme. C’est comme ça que j’ai grandi et c’est comme ça je vois les choses, sans vouloir offenser personne !"

 

Miss Californie ajoute ce jour dans la presse ne pas regretter sa prise de position. Elle dit avoir été "testée par Dieu". Elle a lutté intérieurement mais a finalement décidé de répondre franchement à la question controversée qui lui a sans doute valu de ne pas remporter l'élection de Miss USA. Elle s'est donc déclaré clairement contre la légalisation du mariage gay en Californie.

 

Note personnelle : Bravo Carrie pour votre foi inébranlable.

 

 

25/04/2009

Ex-témoin de Jéhovah

Le témoignage d'un ex-adepte, interview

 

Jacques Luc, ex-Témoin de Jéhovah et collaborateur au CIGS (Contacts et Informations sur les Groupes Sectaires) nous fait part de son expérience en tant qu'adepte.

 

Vous avez été Témoin de Jéhovah durant 41 ans. Qu'est-ce qui vous a décidé à partir?

 

J'ai été élevé par une famille juive. En 1996, j'ai découvert un document rédigé par les Témoins de Jéhovah sur Internet qui montrait un pacte avec Hitler. Mon épouse et moi-même avons été profondément dégoûté. Nous avons vérifié la véracité du document via l'organisation des Témoins de Jéhovah à laquelle nous appartenions. Celle-ci a authentifié le document en nous répondant qu'il fallait voir dans quelles circonstances il avait été écrit. Dès lors, nous avons tout remis en question car ce mensonge pouvait très bien en cacher d'autres. En mars 1997, nous avons quitté les Témoins de Jéhovah sur la pointe des pieds.

 

Etre Témoin de Jéhovah, ça consiste en quoi?

 

C'est l'antithèse complète des autres mouvements chrétiens. Ils font une interprétation de la Bible tout à fait différente et vous disent qu'actuellement, toute la chrétienté a été déformée au cours des siècles. Les Témoins de Jéhovah disent revenir à la tradition ancienne. Evidemment, c'est séduisant et vous êtes fiers de croire comme les tout premiers chrétiens. Ils se considèrent comme une élite qui détient la Vérité unique. N'importe quelle secte vous dira la même chose. Dans la plupart des sectes, il y a également bannissement de l'individu qui part.

 

Les Témoins de Jéhovah n'organisent absolument aucune fête (anniversaire…) car ils disent que c'est d'origine païenne. Pas de transfusion sanguine non plus parce que la Bible interdit de manger du sang. Or, recevoir du sang c'est comme recevoir une nourriture.

 

Qu'est-ce qui vous a fait rester chez les Témoins de Jéhovah pendant 41 ans?

 

Je suis resté chez les Témoins de Jéhovah grâce aux amis que je me suis faits, au mouvement d'élitisme qui règne là-bas, aux responsabilités qu'ils m'ont octroyées, à la convivialité, l'entraide et le nombre d'occupations possibles. Je me sentais valorisé.

 

Lors de la mort de mon père, mes collègues de travail ont été choqués de ne pas me voir à l'église (cela m'était interdit). Cet acte m'a valu un poste à responsabilités au sein de mon travail car j'étais considéré comme quelqu'un qui va jusqu'au bout de ses convictions et qui tient tête. Indirectement, les Témoins de Jéhovah ont fait de bonnes choses dans ma vie.

 

Maintenant que vous avez quitté le mouvement, vous avez gardé des contacts avec les amis rencontrés là-bas?

 

C'est terminé! Ils ne peuvent pas prendre contact avec les adeptes qui partent, c'est interdit! Et si je veux leur parler, ils feront tout leur possible pour m'éviter. Comme dans toute secte, le but de cette règle est de créer un mur entre les ex-adeptes et les adeptes pour éviter toute contamination, c'est-à-dire pour empêcher les ex-membres d'avoir une quelconque influence sur les membres. Effectivement, nous avons appris des tas de choses sur le groupement et ce mur nous empêche d'aller les raconter. Un jour où mon épouse et moi-même étions déjà ex-adeptes, un responsable des Témoins de Jéhovah est venu nous voir pour nous dire que nous représentions aujourd'hui un réel danger pour les autres.

 

Vous vous considérez actuellement comme une "victime" de ce mouvement?

 

Non, car ça m'a apporté des choses. J'ai donné beaucoup de conférences chez les Témoins de Jéhovah et, aujourd'hui, je n'ai pas peur de parler devant mille personnes. Ca m'a donné l'occasion de parler et de m'exprimer. C'est très curieux car les gens qui n'y sont pas restés longtemps se sentent plus victimes que ceux qui y sont restés longtemps.

 

Vous êtes vous senti contraint de faire certaines choses en tant qu'adepte?

 

Oui, ils vous culpabilisent continuellement. Quand vous devenez retraité, on vous fait comprendre qu'il faudrait que vous consacriez plus de temps à aller de porte en porte par exemple. Lors des réunions, on vous dit que vous pourriez faire mieux que ce que vous faites. Ce n'est jamais bien!

 

Si vous êtes catholique et que vous dites que vous n'êtes pas d'accord avec ce que le Pape a dit, ça n'ira pas plus loin. Mais si, en tant que Témoins de Jéhovah, vous exprimez votre désaccord avec les propos du Pape, vous risquez de vous faire exclure. Il faut penser comme le mouvement et c'est bien pour cette raison qu'il s'agit d'un mouvement sectaire. Contrairement à d'autres sectes, il n'y a pas de gourou mais un collège établi aux Etats-Unis qui dicte tout ce que vous devez faire et penser. Et si vous osez critiquer ce collège devant des Témoins de Jéhovah et que vous ne revenez pas sur les mots que vous avez prononcés, on vous éjecte.

 

On pourrait comparer ça à une dictature?

 

Oui, tout à fait! C'est une profonde manipulation mentale.

 

Comment se passe la vie pour vous à présent?

 

Pour moi, mieux! Pour certains, ça se passe très mal du fait qu'ils ont perdu leurs amis et qu'ils n'en retrouvent pas d'autres. Il y a même des tentatives de suicide. Nous avons l'avantage que nous sommes sortis à deux, mon épouse et moi-même, car nous avons pu nous soutenir l'un et l'autre. Nous voulions nous créer un nouveau réseau d'amis. Nous y sommes arrivés car nous avons gardé une certaine croyance. En quittant le mouvement, beaucoup de Témoins de Jéhovah deviennent athés car il ne veulent plus se laisser avoir. En ce qui nous concerne, nous faisons partie d'une nouvelle communauté chrétienne où nous nous sommes fait une multitude d'amis, tout à fait différents des autres. Nous resterons amis même si l'on quitte la communauté. Ce sont des amis beaucoup plus sincères!

 

Est-il difficile d'entrer chez les Témoins de Jéhovah? Non! Est-il difficile d'en sortir? Oui! Parce que vous perdez d'un seul coup toutes vos relations et aussi votre valorisation.

 

Propos récoltés par V.D.

 

Lire également : http://www.aggelia.be/intro.html

23/04/2009

Les nouveaux pentecôtistes sont arrivés !

Les nouveaux pentecôtistes sont arrivés !

Par Samuel Foucart – topchrétien

 

Au fond, à bien y regarder ils ont toujours été un peu là ! Mais désormais ils s’affichent et ils affichent la couleur. Il y a toujours eu pas mal de méfiance à leur égard, et je sais de quoi je parle, j’en suis. Les fameux « Pen-Pen » (prononcez « Pan-Pan ») comme certains les nomment affectueusement, avec leurs lubies, leur parler en langues, leurs charismes et leurs pratiques, parfois « limite ». Finalement, on les aime bien, ils font partie du paysage évangélique ! Bref !

 

Sauf que ceux et celles qui nous aiment un peu moins (si si, il y en a, je vous assure), et qui parfois nous ont critiqués, n’avaient pas forcément tort dans leur approche des choses !

 

Le nouveau pentecôtiste est arrivé ; devrais-je dire que le nouveau pentecôtisme est là, j’espère que non ! Je vais donc me contenter de ma première approche, individualiste. Les pratiques, la foi, l’objectif, la raison d’être et les méthodes du nouveau pentecôtiste, sont exclusivement fondés sur l’expérience ! Celle du moment, celle faite en groupe, celle revendiquée par tel ou tel leader charismatique en vogue ! Bref, que de l’inquiétant !

 

En vieux pentecôtiste que je suis, on m’a toujours appris que l’expérience, aussi belle soit–elle, ne pouvait jamais prévaloir sur la Bible et sur son enseignement ! Et je tiens à rester dans ce cadre-là ! Mais de plus en plus on voit ici ou là des croyants, sympathiques au demeurant, apparemment très solides, s’écrouler brutalement, mettant en évidence une fragilité insoupçonnée, et un déséquilibre sous jacent !

 

Ces nouveaux pentecôtistes ne sont pas fidèles à leur église locale, ils laissent le feeling décider pour eux ; ils n’aiment pas les autres, ils veulent ressentir une communion ; ils n’acceptent pas que leurs rassemblements soient soumis à des règles bibliques ; pour eux, l’onction est synonyme de bazar et de désorganisation ! Bref ils sont ingérables et incontrôlables, ce qui les rend inquiétants ! Le nouveau pentecôtiste est un adepte du sentimentalisme exacerbé, il lui faut des larmes, du rire, de l’émotion, du bruit, de l’ambiance ; il aime a être culpabilisé et manipulé, et nomme tout cela abusivement « l’action de l’Esprit de Dieu » !

 

Le christianisme authentique a toujours eu pour base l’Evangile de Jésus-Christ, sur lequel repose tout l’enseignement du Nouveau Testament, et qui découle de l’Ancien Testament. À en croire certains, cela ne compte plus, il faut privilégier l’expérience sur tout le reste ! Moi je dis non ! Un christianisme sans expérience n’a, certes, pas de sens ; mais des expériences sans fondement biblique, moi je n’en veux pas ! C’est la porte ouverte à tout à et à n’importe quoi, et c’est d’ailleurs ce qui arrive avec des folies comme la « bénédiction » de Toronto, l’évangile de la prospérité, la démonologie et ses déviances psychiatriques, ou d’autres bizarreries, toutes issues, non pas de l’Evangile de Jésus-Christ, mais d’expériences qui, avec le temps, ont fini par faire force de loi chez certains !

 

Cela me ramène à Matthieu 7.22, où la description faite par Jésus de ces personnes, qu’il ne reconnaît pas pour siennes, s’applique trait pour trait au nouveau pentecôtiste, celui qui met toujours en évidence ses expériences bien avant la volonté de Dieu, comprenez sa Parole écrite ! Le résultat est pitoyable !

 

Moi, je suis pentecôtiste, mais avant cela, évangélique ! La première expérience étant pour moi complémentaire de la seconde, je suis bien dans ma peau de pentecôtiste, mais je m’inquiète pour l’image laissée par les nouveaux pentecôtistes ; ce n’est plus du tout celle de l’Evangile de Jésus-Christ. Réagissez mes amis !

 

Samuel Foucart

20/04/2009

Egypte : des commerçants chrétiens attaqués à Alexandrie

Egypte : des commerçants chrétiens attaqués à Alexandrie

 (journalchretien)

Des centaines de personnes s’en sont pris dimanche à des commerces tenus par des chrétiens coptes dans le port égyptien d’Alexandrie après le meurtre d’un musulman par des inconnus. Les musulmans suspectent les trois chrétiens propriétaires de l’appartement qu’il occupait d’être les meurtriers. Une foule criant vengeance s’est donc formée lors de ses obsèques et la communauté chrétienne a été prise pour cible. Cet incident n’est pas un cas isolé en Egypte.

 

Un musulman habitant dans une maison appartenant à trois frères de confession chrétienne a été tué à coups de couteau par des inconnus. Les musulmans suspectent les propriétaires de son logement d’être les meurtriers. Une foule criant vengeance s’est donc formée lors de ses obsèques et la communauté chrétienne a été prise pour cible. Cet incident n’est pas un cas isolé en Egypte.

 

En mai 2008, une soixantaine de bédouins musulmans attaquent le monastère chrétien copte d’Abu Fana, proche de la ville de Mallawi, en Haute-Egypte. Ils attachent deux moines à un arbre, les fouettent, puis les somment de cracher sur une croix renversée. L’un des moines a disparu ; il a probablement été assassiné. L’un des bédouins est tué au cours de l’attaque.

 

Début juin, la police arrête Ibrahim et Refaat Fawzy Abdo, qui dirigent des travaux effectués sur le monastère historique. Elle accuse ces deux frères chrétiens d’avoir tué le bédouin. Pourtant, ils ne se trouvaient pas sur les lieux lors de l’attaque et l’arme du crime retrouvée appartient à un certain Abdullah, l’un des attaquants bédouins.

 

Malgré ces preuves de leur innocence, les deux chrétiens sont questionnés et torturés pendant trois jours par la police. Cette dernière veut leur faire avouer qu’ils sont les auteurs de l’attaque contre le monastère.

 

Ce cas rappelle celui de William Shaiboub Arsal, d’el-Kosheh, arrêté en 1998, torturé, puis condamné, en 2000, pour un meurtre, alors que sa culpabilité n’a pas pu être établie. CSI a déjà réclamé sa libération en 2008. IGFM

 

18/04/2009

A NE PAS MANQUER : 1ère Conférence Européenne des chrétiens originaires d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient

1ère Conférence Européenne des chrétiens originaires d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient

conferencena

 

Du 30 Avril 2009 au 3 Mai 2009 à Reuil Malmaison (Hauts de Seine, région parisienne)

 

ORATEURS

 

Nizar Shaheen de Palestine

Le pasteur Nizar Shaheen est né à Nazareth et a grandi dans la ville de Cana. A sa conversion l'appel de Dieu a été clair dans sa vie. Après avoir étudié les écritures, il a eu un brûlant désir de témoigner et de prêcher. En 1984, il a commencé à produire des programmes TV en langue arabe pour les peuples non atteints. Il est le président de Light For All Nations qui a un ministère d'évangélisation pour le monde arabo-musulman.

 

 

Victor Hashweh de Jordanie

Pasteur et évangéliste de renommée internationale. Ayant partagé sa vie entre l'Europe et le Moyen Orient, il est très apprécié pour ses interventions et son expérience autant du monde chrétien que du monde musulman.

 

Autres intervenants :

Le pasteur et conférencier international Stephen Kelly (Egypte)

Les Pasteurs : Harun Ibrahim (Palestine), Salah et Youssef (Algérie)

Les conférenciers : Henri Aoun (Liban), Yasser Farah (Egypte), Said Oujibou (France-Maroc)

L'Evangéliste : Moussa Koné, (Côte d'Ivoire)

Les chanteurs : Chamaa, Maher FAYEZ, Djams,

et de nombreux autres...

 

http://www.topchretien.com/topinfo/view/50354/flashinfo-i...

 

 

http://www.topchretien.com/topevenements/view/2311/1ere-c...

 

16/04/2009

Bosnie islamiste

Voici quelques articles concernant l’inquiétante islamisation radicale de la Bosnie :

 

Bosnie - Une église sera déménagée un demi mille plus loin pour ne pas offenser les musulmans

 

Bosnia_churchLes leaders d’une Église dépensent 100 mille GBP pour déplacer une chapelle un demi mille plus loin afin d’éviter qu’elle n’offense les musulmans.

 

L’église orthodoxe a été construite sur le site d’une mosquée à l’abandon à Divic en Bosnie-Herzégovine, et elle est déplacée dans le but d’améliorer les relations avec les fidèles musulmans.

 

Les constructeurs vont passer une semaine à déplacer l’église à son nouvel emplacement en utilisant un camion chargeur massif.

 

Voir également :

Bosnie - Les Croates réclament leur propre entité pour éviter l’islamisation

Bosnie - Un cardinal met en garde contre la montée du radicalisme wahhabi. Le Grand Mufti l’accuse d’islamophobie et se dit solidaire des wahhabis

Bosnie - Les étudiants wahhabi/salafistes attaquent les croates chrétiens

Bosnie - Le Père Noël banni des écoles de Sarajevo, n’étant pas "dans l’esprit de l’islam"

Bosnie - Affiches : "Mort aux gais". Des musulmans protestent contre un festival Queer pendant le Ramadan

 

14/04/2009

Pakistan : persécutions des chrétiens

2 articles issus de journalchretien.net sur la situation des chrétiens au Pakistan

 

PAKISTANUn chrétien tué pour avoir refusé de se convertir à l’islam

 lundi 6 avril 2009, par Aloys Evina

Mushtaq Gill, un jeune chrétien pakistanais, a été tué en février par des Islamistes qui exigeaient qu’il se convertisse à l’Islam. Ayant refusé, ils l’ont abattu dans la ville de Faisalabad, explique son père Chaain Gill, précisant qu’il les a pardonnés et souhaite que des attaques contre les chrétiens cessent au Pakistan.

 

Mushtaq Gill a expliqué à la bande d’islamistes qui lui demandaient de se convertir à l’Islam qu’il était chrétien. Abou Saeed, leader du groupe Lashkar-e-Tayyaba et ses complices l’ont abattu.

 

All Pakistan Minorities Alliance (APMA) explique que ce cas n’est pas unique. Les chrétiens sont régulièrement attaqués dans le pays.

 

Certains observateurs estiment que le chômage massif alimente les réseaux extrémistes à Faisalabad, grande ville industrielle du Pendjab. La crise et le chômage massif font le jeu des mouvements radicaux. C’est ce qu’explique Samina Ahmed, responsable de l’ONG International Crisis Group au Pakistan : « Très souvent les gens rejoignent les organisations jihadistes parce que ça leur donne un emploi. Un métier avec un revenu, un revenu régulier.

 

Alors est-ce que parmi ces jeunes hommes au chômage, certains vont décider de rejoindre des groupes jihadistes parce qu’ils n’ont pas d’autres choix ? Et ces organisations extrémistes vont-elles en profiter pour les recruter ? Il faut bien être conscient que ces groupes jihadistes sont très réactifs et savent tirer avantage des situations de fragilité ». Les chrétiens sont les premières cibles des attaques de ces groupes radicaux.

 

 

Pakistan : un chrétien décède en prison

 lundi 6 avril 2009, par Aloys Evina

pakLes autorités pakistanaises ont confirmé la mort d’un chrétien dans une prison , indiquant qu’il a succombé à une crise d’asthme, une maladie inflammatoire qui affecte les bronches. Sa veuve Elizabeth demande des explications sur les causes exactes de ce décès survenu après une arrestation et une détention arbitraires. L’organisation américaine de défense des libertés chrétiennes, International Christian Concern (ICC), a confirmé la mort de ce chrétien, sans doute persécuté à cause de sa foi en Christ.

 

Elizabeth a saisi les autorités pakistanaises lundi, 6 avril 2009, pour demander des précisons sur les circonstances exactes de la mort de son mari, un chrétien arrêté 12 mars dernier sur de « fausses accusations » de trafic de drogue et qui est décédé le 20 mars 2009 dans dans son lieu de détention à Sargodha.

 

La veuve explique que la police n’avait rien trouvé de suspect dans leur domicile, et malgré cela, elle a interpellé son mari. Elle dit avoir supplié les forces de police de relâcher son mari qui clamait son innocence. Il a été placé en détention, où il est mort de l’asthme, selon la version officielle.

 

L’organisation américaine de défense des libertés chrétiennes, International Christian Concern (ICC), a confirmé la mort de ce chrétien, sans doute persécuté à cause de sa foi en Christ.

 

12/04/2009

martyrisés en Irak

Deux articles émanant de journalchrétien.net traitant des chrétiens en Irak

 

Les chrétiens « martyrisés en Irak » dimanche 29 mars 2009, par Aloys Evina

Six chrétiens irakiens viennent d’obtenir le statut de réfugiés politiques en Ile Maurice. « C’est la mort qui nous attend si nous retournons en Irak », affirment-ils, car « les chrétiens sont toujours martyrisés là-bas », précisent-ils. La communauté chrétienne du nord de l’Irak fait face à une intimidation et violence en constante augmentation.

Le Haut Commissariat aux Réfugiés et Apatrides (HCR) a accordé le statut de réfugiés politiques aux six chrétiens Irakiens qui étaient incarcérés à la prison de Beau-Bassin en Ile Maurice, grâce notamment à l’intervention d’Amnesty International.

Rentrer en Irak est synonyme de mort pour les six Irakiens qui sont actuellement hébergés au Foyer Fiat de Petite-Rivière.

« C’est la mort qui nous attend si nous retournons en Irak », a déclaré Nassim Jibraël Thomas à l’Express de Maurice où résident actuellement les six réfugiés politiques chrétiens.

Les enlèvements et les tueries font partie du quotidien des chrétiens en Irak. Des lettres de menaces les obligeant à quitter le pays. C’est ainsi que les six réfugiés décrivent le quotidien des chrétiens d’Irak qui sont soumis à une violence accrue.

Les militants islamiques frappent aux portes de maisons des Chrétiens à Mossoul et demandent de l’argent. Ils se justifient en disant que puisque les Chrétiens ne contribuent pas à l’achat d’armes et aux combats, ils doivent à la place faire un don pécuniaire. Cela suit exactement le modèle de l’Islam classique, selon lequel les Chrétiens et les Juifs étaient exclus de la lutte pour l’Etat islamique, mais étaient obligés de payer en compensation une taxe spéciale - djizya - pour couvrir les frais de leur protection.

Des tracts sont distribués avec le message : « Chrétiens, partez, quittez l’Irak ! » Le message est diffusé dans les mosquées, disant aux Musulmans de ne rien acheter aux Chrétiens. Non seulement ce sont des infidèles, dit-on, mais ils vont bientôt partir, et les Musulmans pourront prendre leurs maisons et leurs biens pour rien.

 

Chrétiens persécutés : L’islamisme brise les amitiés

 samedi 4 avril 2009, par Aloys Evina

Dans les entretiens avec des chrétiens de Mossoul, il est rarement question de haine contre les musulmans qui les persécutent, mais plutôt d’amitiés malgré les différences religieuses. Le chrétien Hazim Toma a été abattu à Mossoul, dans son magasin de textiles, en plein jour, le 4 octobre 2008. La majorité de ses clients et de ses employés étaient des musulmans dont beaucoup étaient devenus des amis.

  

Depuis que sa veuve et sa famille se sont réfugiées en un lieu plus sûr, des amis musulmans gardent la clé de leur maison à Mossoul. L’un d’eux a même rempli sa voiture de tissus qui se trouvaient dans le dépôt de Hazim Toma et les a apportés à sa famille pour l’aider à survivre.

 

 Un médecin enlevé

Le Dr Boutros Hadi (nom fictif), chrétien, a été enlevé alors qu’il se rendait au travail à l’hôpital de Mossoul. Ses ravisseurs ont réclamé le versement une rançon de 20’000 dollars. En apprenant cela, un autre médecin, musulman, ami du Dr Hadi, a essayé d’appeler son numéro de téléphone portable. C’est l’un des ravisseurs qui a répondu. Lorsqu’il s’est rendu compte que son interlocuteur, musulman, était un ami du Dr Hadi, il a insulté le médecin parce qu’il disait qu’il était l’ami d’un « infidèle ». Quelques jours plus tard, le Dr Hadi a été retrouvé assassiné.

 

 Condamnation des non-musulmans

Le Coran met les musulmans en garde contre les liens d’amitié avec les chrétiens. Lors de deuils, il est interdit de leur exprimer de la sympathie. D’une manière générale les chrétiens doivent être considérés comme des ennemis à éviter, sauf pour des relations d’affaires.

 

Comme CSI l’a entendu de la part des réfugiés rencontrés, de nombreux musulmans désirent vivre en bonnes relations avec leurs voisins et avoir la paix. Mais, les islamistes ont déclaré la guerre à cette paix, car elle fait obstacle à leur volonté de supprimer, en Irak, toutes les influences politiques, culturelles et morales véhiculées, selon eux, par l’Occident, et d’édifier une théocratie islamique. D’après eux, la terreur est un moyen voulu par Allah pour soumettre les non-musulmans au contrôle politique islamique.

 

 Christian Solidarity International

 

10/04/2009

Chine : un avocat chrétien porté disparu

Chine : un avocat chrétien porté disparu

dimanche 29 mars 2009, par Aloys Evina – journalchrétien

 

gaoL’avocat chrétien Gao Zhisheng, devenu célèbre pour avoir eu le courage de défendre les chrétiens de l’Église clandestine en Chine, a été enlevé le 4 février 2009. Sa disparition intervient quelques jours après qu’il ait publié une lettre détaillant les tortures qu’il a subies dans une prison chinoise. Son arrestation a motivé un relais de grèves de la faim en Chine et dans le monde, pour protester contre la violation des droits de l’homme en Chine.

 

L’avocat chrétien Gao Zhisheng est un des responsables du cabinet Shengzhi, à Pékin, l’un des rares cabinets d’avocats à avoir travaillé, en Chine, sur des affaires très médiatisées concernant les droits humains. Gao Zhisheng a assuré la défense d’un certain nombre de militants, en particulier Yang Maodong (alias Guo Feixiong), qui a été détenu pendant près de trois mois, à la fin de 2005, après avoir fourni des conseils juridiques à des villageois de Taishi (province du Guangdong) qui tentaient de renverser leur chef de village soupçonné de corruption. Il a également représenté Zheng Yichun, journaliste et ex-enseignant, condamné à sept années d’emprisonnement pour ses écrits sur Internet, ainsi que le pasteur Cai Zhuohua, emprisonné pendant trois ans pour « pratiques commerciales illégales », notamment pour avoir imprimé et commercialisé des exemplaires de la Bible.

 

En novembre 2005, les activités du cabinet Shengzhi ont été suspendues pendant un an par le Bureau des Affaires judiciaires de la municipalité de Pékin. En décembre, Gao Zhisheng s’est vu retirer sa licence d’avocat. Ces faits semblent liés à ses activités de défense de militants, et, notamment, à sa lettre ouverte sur la liberté religieuse. Depuis qu’il a été contraint de cesser d’exercer sa profession, Gao Zhisheng a publié un rapport d’enquête sur la répression menée contre les responsables d’églises chrétiennes « domestiques » (lieux de prière installés chez des particuliers) dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang (nord-ouest de la Chine). Il a aussi publiquement rendu sa carte du Parti communiste chinois (PCC), fait qui n’est peut-être pas étranger aux menaces et au harcèlement dont il a fait l’objet

 

Ses lettres ouvertes adressées aux dirigeants chinois du Parti communiste et qui sont publiées à l’étranger pour dénoncer les violations des droits humains en Chine, ont fait de lui une des cibles principales du régime. Il est accusé de subversion et a été mis en détention le 25 septembre 2007 après avoir écrit aux législateurs américains leur demandant d’aider à mettre en lumière ce qu’il a appelé un « la continuité du désastre des droits de l’homme en Chine ». Gao a été détenu à maintes reprises pendant des jours ou des semaines ces neuf derniers mois. Selon phayul.com, sa dernière détention serait reliée à l’augmentation générale des contrôles en prévision du congrès du parti communiste chinois en octobre.

 

QUELQUES DATES

 

L’avocat Gao Zhisheng, spécialisé dans la défense des droits humains, a été victime d’une tentative manifeste d’assassinat ordonnée, selon lui, par les autorités. Ces derniers mois, des policiers l’auraient menacé, lui et sa famille. Amnesty International pense que cet homme et ses proches sont peut-être en danger de mort.

 

Le 17 janvier, vers 22 h 30, alors que Gao Zhisheng circulait dans les rues de Pékin, une voiture s’est brusquement arrêtée devant lui. D’après Gao Zhisheng, ses plaques d’immatriculation étaient dissimulées sous du papier journal. Il l’a évitée de justesse et, lorsqu’il est sorti de son véhicule, la voiture aurait foncé sur lui, le contraignant à sauter de côté pour éviter d’être écrasé. Gao Zhisheng pense que les autorités étaient à l’origine de ces faits, car il était également suivi par un véhicule de l’armée, dont les plaques avaient aussi été recouvertes. Les deux véhicules ont quitté les lieux immédiatement après ces événements.

 

Gao Zhisheng affirme que les autorités le menacent et le harcèlent depuis qu’il a envoyé, en octobre 2005, une lettre ouverte au président chinois, Hu Jintao, et à son Premier ministre, Wen Jiabao, les exhortant à respecter la liberté religieuse et à mettre un terme à la répression « barbare" engagée contre le mouvement spirituel Fa Lun Gong en Chine. Des policiers l’auraient averti qu’il était« allé trop loin » et qu’il s’était mis dans une « situation difficile ».Il a brièvement été détenu, le 13 janvier, par la police, après qu’il eut remarqué, selon certaines sources, que des policiers le filmaient. Il s’est à son tour mis à filmer la police, ce qui lui a valu d’être interpellé. Gao Zhisheng affirme que pendant sa garde à vue, des policiers lui ont déclaré : « Tu sais, si on voulait te tuer, ce serait aussi simple que d’écraser une fourmi ! ».

 

Selon les informations reçues, la famille de Gao Zhisheng a été placée sous surveillance et a fait l’objet de manœuvres d’intimidation de la part de la police. Gao Zhisheng affirme que le 19 décembre, un responsable de la police lui a téléphoné, déclarant :« Nous aimons mener des investigations, tout comme vous. Nous avons recueilli un certain nombre de renseignements vous concernant, notamment au sujet de votre domicile, de votre épouse et de vos enfants[...] Nous savons même quel bus prennent vos enfants pour se rendre à l’école. »

 

Le 4 février dernier, Gao Zhisheng a disparu quelques jours seulement après avoir publié une lettre détaillant toutes les tortures qu’il a subies en détention en 2007.

 

En Mars 2009, la famille de Gao Zhisheng est arrivée aux États-Unis après avoir fui la Chine. Son épouse, Geng He, et ses deux enfants âgés respectivement de 5 et 15 ans, ont réussi à fuir la Chine.

 

 

07/04/2009

L'islam selon le Pr Abdallah Al-Nafisi

Le professeur Abdallah Fahd Abdel Aziz Al-Nafisi est ce que certains appellent un savant de l'islam.  Le voici expliquant calmement son souhait de voir des attaques terroristes de grande envergure contre l'Amérique ou les juifs...et surtout, il donne des idées !

Il prétend s'appuyer sur le coran... J'imagine que si ce qu'il dit est faux, une fatwa devrait être lancée contre lui ? Les organisations islamiques devraient condamner ouvertement et sévèrement un tel individu ?

Pourriez-vous m'aider à chercher car on trouve énormément de vidéo de cet individu, mais je n'ai encore trouvé aucune condamnation officielle...

Qui ne dit mot consent ?

Voici la video enregistrée sur AlJazeera le 2 février 2009 et la traduction en français ci-dessous :

 

 

Abdallah Al-Nafisi: Quatre livres d'anthrax dans une valise grande comme ça, transportés par un combattant à travers les tunnels reliant le Mexique aux Etats-Unis, tueraient à coup sûr 330 000 Américains en une heure seulement, avec une diffusion adéquate dans les grands centres de peuplement. Quelle affreuse perspective. Le 11 septembre aura été quantité négligeable à côté de cela, pas vrai ? Les avions, complots, programmations etc., ne servent à rien. Une seule personne ayant le courage de transporter quatre livres d'Anthrax ira sur la pelouse de la Maison blanche pour y répandre ces "confettis", avant de pousser des cris de joie. Ce sera une vraie fête.

 

Les armes de destruction massive sont problématiques. Les Américains redoutent que les ADM ne tombent entre les mains d'organisations "terroristes", comme Al-Qaïda ou d'autres. Les Américains ont de bonnes raisons d'avoir peur, parce qu'Al-Qaïda avait autrefois dans la région de Herat (…) Elle avait des laboratoires au nord de l'Afghanistan. Ils ont des scientifiques, des chimistes, des chercheurs en physique nucléaire. Ils sont tout sauf ce que ces journalistes mercenaires en ont fait: des bédouins arriérés vivant dans des grottes. Non non. Rien de tout cela. Seuls les naïfs peuvent croire ce genre de discours. Ceux qui se tiennent au courant savent qu'Al-Qaïda a des laboratoires, tout comme le Hezbollah. Le Hezbollah a des laboratoires au Sud Liban, où il produit et vend des armes. Le Hezbollah a des laboratoires au Sud Liban, d'où il vend des armes à la Roumanie et la Hongrie.

(…)

S'ils qualifient quelqu'un de terroriste, dites: "C'est un ami." Pourquoi ? Parce que nul ne craint plus Dieu que ces "terroristes". Ce sont les gens les plus nobles, les meilleurs au monde. J'ai rencontré personnellement le mollah Omar. J'ai eu l'honneur de rencontrer le mollah Omar. C'est un homme qui n'appartient pas à son époque. Il a toujours refusé de rencontrer les délégations occidentales. Il leur disait: "Allez à Kaboul, je suis à Kandahar." "Les polythéistes sont vraiment impurs" - si vous voyez ce que je veux dire. "Allez voir le ministre des Affaires étrangères pour parler de politique. Je reste ici." C'est le genre de personnes qu'il nous faut dans nos rapports avec l'Occident. Quant à Ariqat, Dahlan et ses semblables, ils ne sont d'aucune utilité pour la nation.

(…)

Aux Etats-Unis, les milices comptent plus de 300 000 blancs, qui appellent à attaquer le gouvernement fédéral de Washington et à expulser Arabes, Juifs et Noirs des Etats-Unis. Ce sont des racistes. On les appelle les "rednecks". Le Ku Klux Klan. Ils sont racistes.

(…)

Ces milices envisagent même de bombarder des centrales nucléaires à l'intérieur des Etats-Unis. Qu'Allah leur accorde le succès, bien que nous ne soyons blancs ni de près ni de loin. Ils ont le projet de bombarder la centrale nucléaire du Lac Michigan. Cette centrale revête une grande importance. Elle fournit de l'électricité à toute l'Afrique du Nord (sic). Qu'Allah accorde le succès à l'un de ces chefs de milices, qui envisage de bombarder la centrale. Je pense que nous devrions lui consacrer une partie de nos prières. Nous devons prier pour qu'Allah lui accorde le succès et qu'il puisse terminer sa mission, et nous serons alors en mesure de lui rendre visite pour le féliciter, si Allah veut.

(…)

 

Allah affirme dans le Coran que l'hostilité entre nous et [les Juifs] est éternelle. Ainsi quiconque parle de dialogue, coupez-lui la langue ! De quel dialogue parlent-ils ? Il n'y a pas de place pour le dialogue. Allah a dit que notre hostilité à l'encontre des Juifs serait éternelle, et voilà qu'apparaît quelqu'un pour nous parler de fraternité, etc. C'est contraire au Coran. Quiconque contredit le Coran est un infidèle. Formuler des accusations d'hérésie ? Oui, je suis pour. Je suis pour accuser les gens d'hérésie.

(…)

Nous devrions aussi défendre la résistance, ne pas garder le silence face à la campagne organisée dans la presse de la Péninsule arabique et du Golfe, et d'autres journaux arabes. Certains doutent des leaders de la résistance. Nous devons faire face à ces [journalistes] et les empêcher de poursuivre sur leur lancée, même s'il faut pour cela les appeler au téléphone et leur dire: "Ne répétez pas ces actes méprisables dans vos chroniques et articles, sinon nous prendrons les mesures suivantes contre vous." Nous devons recourir à la pression avec ces personnes. Nous ne devons pas garder le silence. Nous ne devons pas les laisser faire, sous prétexte de liberté d'expression. Ils forment une cinquième colonne.

(…)

 

Moi, Abdallah Fahd Abdel Aziz Al-Nafisi, vous invite à affronter, par tous les moyens possibles, ceux qui élèvent la voix contre la résistance. "Par tous les moyens possibles", vous avez bien compris ?

(…)

Les ministres [du Hamas] sont des moudjahidine. Je connais un ministre qui a participé à ces opérations.

05/04/2009

Algérie contre l'évangélisation

Algérie : un colloque international contre l’évangélisation ?

 dimanche 22 mars 2009, par Aloys Evina – journalchrétien

 

Le Haut Conseil islamique (HCI) organise du 23 au 25 mars 2009, à l’hôtel Aurassi, un colloque international sur la tolérance religieuse. Mais les premiers éléments qui nous parviennent indiquent que cette rencontre est aussi dirigée contre les chrétiens évangéliques qui accomplissent leur action missionnaire dans le pays. Cheikh Bouamrane fustige leur action, affirmant que « la campagne d’évangélisation s’est accentuée après les attentats du 11 septembre 2001 ».

 

Le président du Haut Conseil islamique (HCI), Cheikh Bouamrane, a déclaré samedi, lors d’une conférence de presse animée au siège de son institution, que le but de ce colloque est de contrecarrer d’une façon pédagogique les agressions directes (guerre) et indirectes contre l’Islam. C’est étrange d’entendre le patron du HCI assimiler l’évangélisation à une guerre.

 

Interrogé sur la campagne d’évangélisation qui vise les jeunes Algériens, le président du HCI a affirmé que cette campagne n’est pas la première du genre et elle n’est pas récente. « Ce genre de campagne existait depuis longtemps en Algérie, notamment durant la colonisation française. Sauf qu’elle s’est accentuée et qu’elle a pris d’autres formes, notamment après les attentats du 11 septembre ».

 

Cheikh Bouamrane est en colère contre l’action des chrétiens évangéliques, estimant que « ces campagnes d’évangélisation et la destruction de l’image de l’Islam ne ciblent pas uniquement l’Algérie, mais toutes les terres de l’Islam ». Le président du Haut Conseil islamique cite les guerres contre l’Irak et l’Afghanistan ainsi que les caricatures danoises.

 

Prions pour que Dieu protège les chrétiens d’Algérie.

01/04/2009

Maroc : Cinq chrétiennes expulsées pour avoir annoncé l’Evangile

Je lisais encore récemment le commentaire d'un marocain qui se plaignait que l'on citait toujours les pays islamiques les plus intolérants et qui voulait que l'on cite son pays comme étant un modèle de tolérance. Voici un article issu de "journalchrétien" qui hélas démontre que le Maroc est également une théocratie où les minorités religieuses doivent "la fermer" :

 

Maroc : Cinq chrétiennes expulsées pour avoir annoncé l’Evangile
 dimanche 29 mars 2009, par Aloys Evina


Cinq chrétiennes particulièrement actives dans l’évangélisation ont été expulsées du Maroc ce dimanche pour prosélytisme, a annoncé le ministère marocain de l’Intérieur. Il s’agit de quatre Espagnoles et d’une Allemande.

Le ministère de l’Intérieur annonce dans un communiqué officiel que les services de la police Judiciaire de Casablanca ont expulsé dimanche cinq chrétiennes dont le zèle pour l’évangélisation était observé depuis quelques temps.

Les cinq chrétiennes évangéliques ont été interpellées samedi alors qu’elles animaient une réunion d’évangélisation à laquelle participaient des ressortissants marocains, a indiqué le ministère de l’Intérieur.

De nombreux supports d’évangélisation ont été saisis sur les lieux du culte, dont des Bibles, de la littérature chrétiennes, des cassettes vidéo religieux en langue arabe et plusieurs autres objets de culte, a précisé le ministère de l’Intérieur.