15/05/2008

Corée du Nord : Les chrétiens, pires ennemis de l'Etat

Corée du Nord : Les chrétiens, pires ennemis de l'Etat

 

coréenordDepuis la prise de pouvoir de Kim Jung Il, le flot des réfugiés nord-coréens cherchant à fuir le pays est ininterrompu. Parmi ces réfugiés, on trouve même des anciens policiers et agents secrets. Six ont accepté de témoigner.

Il est intéressant de noter que tous les six étaient impliqués dans la recherche et l’élimination des groupes de chrétiens. Ils ont confirmé nos propres informations en expliquant que la répression des chrétiens est toujours extrêmement sévère dans leur pays d’origine : « Avoir un livre religieux, parler de sa croyance à quelqu’un ou prêcher est inimaginable en Corée du Nord, parce que ce que cela fragilise le régime de Kim Jong Il. Si on trouve une bible, une enquête est lancée pour trouver le propriétaire » a raconté l’un d’eux.

Un autre dévoile ses méthodes de travail : « On nous a appris à faire attention aux personnes qui restent silencieuses, qui ferment les yeux et semblent méditer, et à celles qui arrêtent de boire ou de fumer de manière soudaine car les personnes religieuses sont considérées comme les pires ennemies de l’Etat. Les punitions varient selon le degré d’activité de la personne. Les plus sévères étant réservées aux personnes qui transportent des bibles depuis la Chine et les chrétiens qui aident les réfugiés nord-coréens en Chine. Les premières questions que l’on pose aux Nord-coréens rapatriés sont : ont-il rencontré des chrétiens, des missionnaires et se sont-ils convertis ? S’ils répondent oui, alors l’interrogatoire est terminé. Ils seront envoyés à l’Agence nationale de sécurité. C’est comme s’ils étaient déjà morts ».

D’ailleurs, l’un d’entre eux qui a travaillé pendant 20 ans dans un camp de concentration pour dissidents politiques, où des chrétiens sont souvent envoyés, raconte que des exécutions secrètes ont lieu. Les accusés doivent même creuser leur tombe avant d’être tués.

Un autre point souligné par le rapport est extrêmement intéressant pour tous ceux qui prient pour la Corée du Nord : les anciens agents du gouvernement nord-coréen ont tous les six affirmé que « de plus en plus de Nord-coréens sont désillusionnés par leur régime politique ». L’un d’entre eux avance même que « si le système nord-coréen existe encore, c’est parce que tout le monde est surveillé ». Cela signifie que la propagande de Kim Jong Il a de moins en moins d’impact et que de plus en plus d’habitants sont conscients de la réalité de la situation économique du pays.

Une des plus grandes peurs de Kim Jong Il serait qu’ils se tournent alors vers Dieu, à l’instar de cet autre réfugié, ancien prisonnier d’un camp de travaux forcés : « Dans ma cellule, une dizaine de personnes étaient croyantes. Elles n’arrêtaient pas de prier. Alors j’ai commencé à prier avec elles ».

Remercions Dieu pour tous les Nord-coréens qui peuvent entendre Sa Parole malgré la terrible pression exercée sur Ses enfants.

Prions pour tous les chrétiens Nord-coréens enfermés dans des camps de travaux forcés et ceux qui se cachent sous peine d’être arrêtés.

Prions pour que le pays s’ouvre à plus de liberté.

 

 

Écrire un commentaire