02/03/2008

L’amour, vu par Jésus et Mahomet

L’amour, vu par Jésus et Mahomet

 

Mark A.Gabriel : « En Egypte, j’étais toujours interpellé par une petite phrase que les chrétiens avaient l’habitude de coller sur leur voiture ou d'afficher dans leur magasin. Elle disait: Allah Mahabe ou «Dieu est amour». Les mots «Dieu» et «amour» n'apparaissent jamais ensemble dans le Coran. Je me demande ce que ces gens veulent dire par là, pensais-je alors. »

 

Dans cette étude, nous verrons ce que Jésus et Mahomet ont enseigné au sujet de l’amour.

Le terme «amour» s'inscrit toujours dons le cadre d'une relation. Ainsi, en étudiant leurs enseignements, nous verrons ce qui caractérisait leurs relations a chacun, par rapport à:

Ø      Dieu

Ø      Son messager

Ø      Les croyants

Ø      Les incroyants

 

Le schéma ci-après met en évidence les interactions entre ces différentes personnes, interactions que nous tenterons d'expliquer. Nous le ferons en nous attachant particulièrement à la question de l’amour.

 

Les relations de Jésus et de Mahomet avec Dieu/Allah, les croyants et les incroyants

RELATION

 

Considérons tout d'abord la relation qui conditionne toutes les autres: la relation entre Dieu et son messager.

 

La relation entre Dieu et son messager

 

Mahomet

 

Mahomet se disait esclave d’Allah (cf. sourate 2:23). D'après le Coran et les hadiths, cette relation n’était pas caractérisée par l’amour. La position de Mahomet était celle d'un esclave à qui le maitre a donné autorité:

Ceux qui obéissent au Prophète (Mahomet) obéissent à Allah. Sourate 4:80

Prenez ce que le Prophète vous donne, et abstenez-vous de ce qu'il vous interdit. Sourate 59:7

Quant a celui qui se sépare du Prophète après avoir clairement connu la vraie direction et qui suit un chemin différent de celui des croyants: comme lui-meme s'est détourné; nous le jetterons dans la Géhenne: quelle détestable fin! Sourate 4: 115

 

Jésus

 

Jésus parlait de sa relation avec le Père comme d'une relation filiale, la relation d'un fils avec son père, basée sur un amour mutuel.

Lors du baptême de Jésus, les auteurs des Evangiles rapportent qu'une voix s'est fait entendre des cieux, disant: «Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection» (Matthieu 17:5; cf. Matthieu 12: 18).

 

Ainsi que le montrent les versets suivants, Jésus obéissait au Père et l’aimait, mais il n'était pas dans la crainte a l’égard de son père:

J'aime le père, et j'agis selon l’ordre que le père m'a donné... Jean 14:31

 

Jésus cherchait le réconfort auprès de Dieu le père. La nuit précédant sa crucifixion, il a prié:

Abba, père, toutes choses te sont possibles, éloigne de moi cette coupe! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux. Marc 14:36

En s'adressant ainsi à Dieu le Père pour trouver en lui le réconfort dont il avait besoin à cette heure, Jésus l’a appelé «Abba». Ce terme araméen était celui qu'utilisaient les enfants pour s'adresser à un parent. Il équivaut à «Papa». Ainsi, la relation entre Jésus et Dieu était personnelle et pleine d'amour.

 

La relation entre le messager et les hommes

 

Mahomet

 

Pour Mahomet qui se considérait lui-même comme l’esclave d’Allah, les autres musulmans étaient aussi des esclaves (sourate 50:8).

 

Le Coran n'insiste pas sur la nécessité d'aimer Allah, même s'il parle parfois d'amour à son égard (sourate 2: 165). Il appelle plutôt à lui obéir. Que se passe-t-il si un esclave n'obéit pas? Il est puni, ainsi que le montre ce verset:

 

Allah est terrible dans son châtiment envers celui qui se sépare d’Allah et de son Prophète, Sourate 8: 13

 

Les révélations disaient que les désobéissants devaient être punis. C'est Mahomet qui appliquait la sentence. Ces révélations interdisaient par exemple aux musulmans de boire de 1’alcool, et ceux qui enfreignaient cette loi étaient corrigés:

Abu Huraira dit: «Un homme ayant bu du vin fut conduit au Prophète. Ce dernier ordonna de le frapper!» Abu Huraira ajouta: «C'est ainsi que quelques-uns d'entre nous l’avons frappé de nos mains, d'autres de leurs pieds ou avec leurs vêtements dont ils se servaient comme d'un fouet.» (L’authentique de Boukhari, vol 8, livre 81, n°768)

 

On coupait la main droite à celui qui était coupable de vol. Un jour, quelques personnes ont supplié Mahomet de faire une exception pour une femme qui avait été prise en train de voler.

Voici ce que Mahomet a répondu alors:

Usama s'approcha du prophète au nom d'une femme (qui avait volé). Le Prophète dit: «Les hommes que vous voyez ont été tués parce qu'ils avaient l’habitude d'infliger les punitions légales aux pauvres et de pardonner aux riches. Par celui qui tient mon âme dans sa main! Si Fatima (la fille du Prophète) volait, je lui couperais la main.» (L’authentique de Boukhari, vol 8, livre 81, n°778)

 

Si vous demandez à un musulman: «Sais-tu combien Allah t'aime?» Il répondra: «Je n'en ai aucune idée. Allah seul le sait.»

 

Les musulmans doivent attendre jusqu’au jour du jugement pour savoir si Allah les aime et s'il les accueille au paradis.

Ainsi, la relation d’Allah avec les croyants est très dure. Et qu'en est-il de sa relation avec les incroyants? Que pense-t-il d'eux?

 

Allah ne dirige pas ceux qui s'égarent et il n'y a personne pour les secourir. Sourate 16:37

 

Allah égare volontairement certains, afin de peupler l’enfer qu'il a créé:

 

Si nous l’avions voulu, nous aurions donné à chaque homme sa direction. Ma parole, cependant, se réalise: «Oui, je remplirai la Géhenne de Djinns et d'hommes réunis.» Sourate

32:13

 

Allah n'aime pas les incroyants.

 

Jésus

 

La relation d'amour entre Jésus et Dieu le père se reflétait dans la relation entre Jésus et ses disciples. Jésus leur disait que Dieu les aimait:

 

Car le père lui-même vous aime, parce que vous m'avez aimé, et que vous avez cru que je suis sorti de Dieu. Jean 16:27

 

Et Jésus aimait lui-même ses disciples: «Comme le père m'a aimé, je vous ai aussi aimés», lisons-nous en Jean 15:9.

 

Jésus prend soin des croyants comme un berger prend soin de ses brebis, ainsi qu'il l'a promis:

 

Je suis le bon berger. Je connais mes brebis, et elles me connaissent, comme le père me connaît et comme je connais le père; et je donne ma vie pour mes brebis. Jean 10: 13-15

 

Jésus aimait ses disciples, mais aimait-il les incroyants? Si l’on considère sa vie, la réponse est oui:

Ø      Il mangeait avec les collecteurs d'impôts et les pécheurs (Luc 15:1-2)

Ø      Il a annoncé la bonne nouvelle du salut à une Samaritaine qui vivait avec un homme sans être mariée (Jean 4: 1-30)

Ø      Il a accepté qu'une femme de mauvaise vie lui lave les pieds, alors qu'il était à table avec des chefs religieux (Luc 7:36-50)

Ø      Il a accepté la repentance du «criminel» cloué sur la croix à coté de lui (Luc 23:39-43)

 

Par son attitude, Jésus a prouvé qu'il avait été envoyé pour aider les pécheurs:

 

Jésus ayant entendu cela, leur dit: Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. Marc 2:17

 

Jésus disait que Dieu l’avait envoyé dans le monde (c’est-à-dire vers ceux qui ne croient pas encore en lui) par amour pour le monde: «Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous» (Romains 5:8). Le «Très-Haut est bon pour les ingrats et pour les méchants», disait aussi Jésus (Luc 6:35).

 

La relation entre croyants et incroyants

 

Nous venons de voir comment cette relation entre Dieu et son messager, relation fondamentale, car à la base de toutes les autres, se reflétait dans la relation entre le messager et ses disciples, en particulier en ce qui concerne l’amour. Mais quelles instructions Mahomet et Jésus ont-ils données à leurs disciples au sujet de leur amour les uns pour les autres et de leur amour envers les incroyants?

 

Mahomet

 

Comme Jésus, Mahomet encourageait les musulmans à se comporter d'une manière exemplaire les uns envers les autres:

 

Attachez-vous tous, fortement, au pacte d'Allah (c.-à-d. le Coran); ne vous divisez pas; souvenez-vous des bienfaits d' Allah: Allah a établi la concorde en vos cœurs; vous êtes, par sa grâce, devenus frères (dans la foi islamique) alors que vous étiez des ennemis les uns pour les autres. Sourate 3:103

 

Mahomet est le Prophète d'Allah. Ses compagnons sont violents envers les impies, bons et compatissants entre eux. Sourate 48:29

 

Les croyants sont frères. Etablissez donc la paix entre vos frères (dans la religion islamique). Craignez Allah! Peut-être vous fera-t-on miséricorde. Sourate 49: 10

 

Pourtant, en ce qui concerne les incroyants, Mahomet a appelé ses disciples à adopter une attitude totalement différente.

 

Avant l’institution du djihad, il leur a ordonné de ne pas prendre pour amis des non-musulmans:

O vous les croyants! Ne prenez pas pour patrons mes ennemis et les vôtres en leur manifestant de l’amitié, alors qu'ils ne croient pas à la vérité qui vous est parvenue. Ils expulsent le Prophète et vous-mêmes (de votre patrie), parce que vous croyez en Allah votre Seigneur. Sourate 60: 1

 

Puis, plus tard, il a appelé les musulmans a s'engager dons la guerre sainte contre les incroyants et à les tuer si nécessaire pour les soumettre a l’islam.

 

Jésus

 

Durant les derniers moments qu'il a passés avec ses disciples avant de mourir, Jésus leur a dit:

 

Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres. Jean 13 :34-35

 

Les chrétiens suivent-ils ce commandement? Pas toujours. Mais telle est la norme fixée par Jésus. En Luc 10:27, Jésus dit: « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée; et ton prochain comme toi-même.»

Un jour, un chef religieux, voulant justifier son attitude envers les gens qu'il n'aimait pas, a demandé à Jésus: «Qui est mon prochain?» Voici ce que Jésus lui a répondu:

Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho. Il tomba au milieu des brigands, qui le dépouillèrent, le chargèrent de coups, et s'en allèrent, le laissant à demi mort. Un sacrificateur, qui fortuitement descendait par le même chemin, ayant vu cet homme, passa outre. Un Lévite, qui arriva aussi dans ce lieu, l’ayant vu, passa outre. Mais un Samaritain, qui voyageait, étant venu là, fut ému de compassion lorsqu'il le vit. Il s'approcha, et banda ses plaies, en y versant de l’huile et du vin; puis il le mit sur sa propre monture, le conduisit à une hôtellerie, et prit soin de lui. Le lendemain, il tira deux deniers, les donna à l’hôte, et dit: Aie soin de lui, et ce que tu dépenseras de plus, je te le rendrai à mon retour. Lequel de ces trois te semble avoir été le prochain de celui qui était tombé au milieu des brigands? C'est celui qui a exercé la miséricorde envers lui, répondit le docteur de la loi. Et Jésus lui dit: Va, et toi, fais de même. Luc 10:30-37

 

En d'autres termes, cette parabole signifie: « Ton prochain n'est pas seulement celui qui habite dans le même pays que toi ou qui partage les mêmes croyances que toi. Ton prochain peut être n'importe qui autour de toi.»

Jésus a aussi demandé à ses disciples de manifester cet amour du prochain en annonçant la bonne nouvelle, en guérissant les malades, en chassant les démons et en ressuscitant les morts.

 

Conclusion

 

Le point à retenir est la conception très différente que Jésus et Mahomet ont chacun de Dieu: pour Jésus, Dieu est un père aimant; pour Mahomet, Allah est un maitre exigeant. Cette seule différence donne le ton à la manière dont sont régies toutes leurs autres relations. Pour mieux comprendre cela, prenons l'exemple d'un croyant qui abandonne la foi.

Selon Mahomet, que ferait Allah dans ce cas? Et selon Jésus, que ferait Dieu?

 

O vous qui croyez! Quiconque d'entre vous rejette sa religion (l'islam)... Dieu fera bientôt venir des hommes; il les aimera, et eux aussi l'aimeront. Ils seront humbles à l'égard des croyants; fiers à l'égard des incrédules. Ils combattront dans le chemin d'Allah; ils ne craindront pas le blâme de celui qui blâme. Ceci est une grâce d'Allah: il l’a donne à qui il veut. Sourate 5:54

 

D'après ce verset, si quelqu'un abandonne l’islam, Allah fera venir d'autres personnes meilleures que lui. Allah ne pleure pas ceux qui le quittent et ne cherche pas à les ramener. Il en trouve de meilleurs. La sourate 39:7 dit aussi: «Si vous êtes ingrats (en rejetant Allah), sachez qu'en vérité, Allah se suffit à lui-même. »

 

Ecoutons maintenant Jésus raconter l’histoire d'un berger qui avait cent brebis et qui en a perdu une:

Lequel d'entre vous, s'il a cent brebis, et qu'il en perde une, ne laisse les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller à la recherche de celle qui est perdue, jusqu'à ce qu'il la trouve? lorsqu'il l'a trouvée, il l’a met avec joie sur ses épaules, et, de retour à la maison, il appelle ses amis et ses voisins, et leur dit: Réjouissez-vous avec moi, car j'ai trouvé ma brebis qui était perdue. De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent, que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'ont pas besoin de repentance. Luc 15:4-7 (cf. vv. 8-10)

 

Le Coran dit qu'Allah trouve de nouveaux croyants qui le serviront mieux, et la Bible, en revanche, montre que Dieu le père cherche la brebis perdue jusqu'à ce qu'il la trouve. Puis, il l’a ramène à la maison et se réjouit. C'est la différence entre Allah et Dieu.

 

Commentaires

NAPOLEON BONAPARTE : Empereur de France (1769-1821)
Il dit en substance :

(Judaïsme)
-Moise (p) a reçu de Dieu, un message pour guider les hébreux sur le droit chemin. Mais conséquemment, ces derniers ont gardé pour eux-seuls les merveilleux enseignement de Mois (p) . Ils ont détourné ce message pour le confiner à « une race d’élus de Dieu », au lieu d’en faire profiter le monde.

(Christianisme)
-Puis vint Jésus (p), dit-il. Jésus (p) a souligné une belle vérité sur Dieu. Il a dit que Dieu est Unique et que vous devez l’aimer de tout votre cœur, et aimer votre voisin comme vous même. Mais, dit Napoléon, après la mort de Jésus (p), un groupe de politiciens, de Rome, a vu dans cette religion, une possibilité de contrôler une masse importante de gens. Ils ont donc élevé Jésus (p) au rang de Dieu, et partie de Dieu Lui-même. Ils ont ensuite donné à Dieu des partenaires. Ils étaient maintenant trois en un.
Napoléon a dit : c’est de l’idolâtrie.

(Islam )
-Puis enfin, l’Empereur Bonaparte a enregistré ceci : à un certain moment de l’histoire, apparut un homme appelé « Mohamed » ( Mohammad saliwasalam). Et cet homme a dit la même chose que Moise (p), Jésus (p), et tous les autres prophètes : Il n’y qu’Un Dieu. C’était le message de l’Islam.

L’empereur Napoléon Bonaparte a dit « L’Islam est la vraie religion ».
Et il a ajouté que plus les gens liront et deviendront intelligent, plus ils se familiariseront avec la logique et le raisonnement. Ils abandonneront les idoles, ou les rituels qui supportent le polythéisme, et ils reconnaîtront qu’il n’y a un Dieu.
Et par conséquent, j’espère que le moment ne tardera pas ou l’Islam prédominera le monde, car….il prédominera le monde.

Ainsi a parlé L’empereur Napoléon Bonaparte.

Ref. succinctes :-Correspondance de Napoléon 1er tome V, P518
:-Correspondance de Napoléon 1er pièce N°3148

Écrit par : Inco | 2008-03-07 à 16.17:57

Répondre à ce commentaire

napoleon ? que vous êtes naïfs
c'est la stratégie de napoleon pour envahir l'égypte. Napoleon était doué pour faire croire ce genre de truc, la preuve, certains y croient encore aujourd'hui !

Écrit par : FK | 2008-03-07 à 23.43:33

Répondre à ce commentaire

NAPOLEON BONAPARTE :
(...) Je suis, moi, musulman unitaire et (que) je glorifie le Prophète. (...) J’espère que le moment ne tardera pas où je pourrai réunir tous les hommes sages et instruits du pays, et établir un régime uniforme, fondé sur les principes de l’Alcoran (Islam - nda), qui sont les seuls vrais et qui peuvent seuls faire le bonheur des hommes.”
(Extraits de “Correspondance de Napoléon Ier Tome

V pièce n° 4287 du 17/07/1799: profession de foi, voir aussi pièce n° 3148; et de l’ouvrage de Christian Cherfils: “Bonaparte et l’Islam” - Pedone Ed. - Paris - 1914 - p. 81 - 127 )

Écrit par : Inco | 2008-03-08 à 18.38:08

Répondre à ce commentaire

Inco - pas de pub Cher inco,
Ce blog n’est pas un espace libre pour de la publicité musulmane. Veuillez rester dans le débat, il n’y a aucune raison de parler de Napoléon ici. Comme l'a dit FK (dans ses mots), Napoléon avait une stratégie pour contrarier la présence anglaise dans la méditerranée orientale et sur la route des indes, la prise d’Egypte fait partie de cette stratégie. Quoi de plus normal que d’user de ruse quand on est un chef guerrier comme Napoléon ? Je comprends qu’il ait été séduit par Mahomet car c’était aussi un chef guerrier.
Bref, vos arguments ne tiennent pas la route.

Amitiés

Écrit par : Stéphane, Chrétien né de nouveau | 2008-03-09 à 10.49:43

Répondre à ce commentaire

Mark A. Gabriel dit:

Mahomet se disait esclave d’Allah (cf. sourate 2:23). D'après le Coran et les hadiths, cette relation n’était pas caractérisée par l’amour. La position de Mahomet était celle d'un esclave à qui le maitre a donné autorité: Ceux qui obéissent au Prophète (Mahomet) obéissent à Allah. Sourate 4:80
Prenez ce que le Prophète vous donne, et abstenez-vous de ce qu'il vous interdit. Sourate 59:7

Réponse:

Tout d’abord, il semble que Mark. A. Gabriel ait un problème avec le terme Abd (serviteur/esclave) qualificatif des croyants dans le Coran. Pourtant, le titre Abdullâh (serviteur/esclave de Dieu) n’a absolument rien de péjoratif mais bien plutôt honorifique. Il désigne le croyant qui est serviteur de Dieu dans la mesure où il se met en accord complet avec la volonté de Dieu.

Dis : "Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde de Dieu. Car Dieu pardonne tous les péchés. Oui, c'est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux". (Coran, 39 :53)

Il est évident que dans ce verset Dieu l’utilise d’une façon affectueuse envers les croyants. Mais pour être aimé par Dieu, il faut le mériter :

Abou Hourayra rapporta que le messager de Dieu, sallâllâhou alayhi wa salam, a dit:

Dieu dit : « Si mon serviteur aime ma rencontre j'aime sa rencontre, si il hait ma rencontre je hais sa rencontre. (Al-Bukhârî et Muslim)



Selon Anas Ibn Malick, le Messager de Dieu , sallâllâhou alayhi wa salam, a dit : « Dieu est assurément satisfait de celui qui mange quelque chose et Lui en rend grâce ou boit quelque chose et Lui en rend grâce ». (Muslim)

Ensuite, par rapport à la crainte de Dieu, on le craint tant Il est majestueux et puissant par rapport à nous mais cette relation induit aussi de l’amour contrairement aux dires de Mark A. Gabriel.

Le Prophète Muhammad, sallâllâhou alayhi wa salam a relaté que Dieu a dit : "Celui qui a de l'inimitié pour un ami à Moi, Je lui déclare la guerre. Le serviteur ne peut se rapprocher de Moi par quelque chose qui Me soit plus aimé que ce que J'ai rendu obligatoire sur lui. Et le serviteur ne cesse de se rapprocher de Moi par les actions facultatives, jusqu'à ce que Je l'aime ; alors, lorsque Je l'aime, Je deviens son ouïe par laquelle il entend, sa vue par laquelle il voit, sa main par laquelle il attrape et son pied par lequel il marche ; s'il Me demande quelque chose, Je le lui accorderai, et s'il Me demande Ma protection, Je la lui donnerai" (rapporté par al-Bukhârî, n° 6137).

Il est clair que la relation entre le croyant et Dieu, est également en Islam, caractérisée par de l’amour.


Mark A. Gabriel :

Quant a celui qui se sépare du Prophète après avoir clairement connu la vraie direction et qui suit un chemin différent de celui des croyants: comme lui-meme s'est détourné; nous le jetterons dans la Géhenne: quelle détestable fin! Sourate 4: 115

Réponse: Il s’agit d’un avertissement selon lequel celui qui sciemment, se détourne de l’Islam sera damné dans l’au-delà, un simple rappel en somme.

Jésus a aussi prévenu les destinataires de son message non ?

Matthieu: 10.33

mais quiconque me reniera devant les hommes, JE LE RENIERAI AUSSI DEVANT MON PERE QUI EST DANS LES CIEUX.


Marc: 8.38

Car quiconque aura honte de moi et de mes paroles au milieu de cette génération adultère et pécheresse, LE FILS DE L'HOMME AURA AUSSI HONTE DE LUI, quand il viendra dans la gloire de son Père, avec les saints anges.


Quoi qu’il en soit, un chrétien devrait craindre Dieu à mon sens:

Matthieu: 10.28

Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l'âme; CRAIGNEZ plutôt celui qui peut faire périr l'âme et le corps dans la géhenne.


1 Pierre 2:17

Honorez tout le monde ; aimez les frères ; CRAIGNEZ DIEU ; honorez le roi.

Révélation 14:7

Il disait d'une voix forte : CRAIGNEZ DIEU, et donnez–lui gloire, car l'heure de son jugement est venue ; et adorez celui qui a fait le ciel, et la terre, et la mer, et les sources d'eaux.

Mark A. Gabriel:

Les révélations disaient que les désobéissants devaient être punis. C'est Mahomet qui appliquait la sentence. CES REVELATIONS INTERDISAIENT PAR EXEMPLE AUX MUSULMANS DE BOIRE DE 1’ALCOOL

Réponse:

C’est un bienfait. Comme disait A. Deedat :

« Le plus grand des miracles est que sans un miracle vous transformiez des nations. Des nations sont transformées, un milliard de gens qui n'achètent pas, qui ne boivent pas d'alcool à cause des préceptes de Mohammed » (débat Swaggart/Deedat)

Surtout quand l’on sait que l’alcoolémie est une maladie.

Mark A. Gabriel:

et ceux qui enfreignaient cette loi étaient corrigés:
Abu Huraira dit: «Un homme ayant bu du vin fut conduit au Prophète. Ce dernier ordonna de le frapper!» Abu Huraira ajouta: «C'est ainsi que quelques-uns d'entre nous l’avons frappé de nos mains, d'autres de leurs pieds ou avec leurs vêtements dont ils se servaient comme d'un fouet.» (L’authentique de Boukhari, vol 8, livre 81, n°768)

Réponse:

C’est normal que celui qui enfreigne la loi soit puni non ? Comparez avec les sacrilèges dans le temple :

Il trouva dans le temple les vendeurs de boeufs, de brebis et de pigeons, et les changeurs assis. Ayant fait un fouet avec des cordes, il les chassa tous du temple, ainsi que les brebis et les boeufs; il dispersa la monnaie des changeurs, et renversa les tables Jean 2 :14-15

Ainsi cet argument se retourne contre Mark A. Gabriel. D’autant plus qu’il coupe le Hadîth rapporté par Al-Bukhârî. En effet, le hadîth dit qu’une personne fit la remarque suivante: "Qu'Allah t'avilisse !" Le Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa salam) répliqua immédiatement: "Ne dites pas ceci ! N'aidez pas Satan contre lui !" Dans le Sounan Abou Dâoûd, le même récit est mentionné avec ceci de plus: Le Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam) ajouta: "Mais dites plutôt: Ô Allah ! Pardonne lui ! Ô Allah ! Fais lui miséricorde !"

Ainsi ce hadîth est un bel exemple de la miséricorde du Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa salam), qui fait appliquer la loi mais n’accepte pas que l’on maudisse un pécheur.


Mark A. Gabriel:


On coupait la main droite à celui qui était coupable de vol. Un jour, quelques personnes ont supplié Mahomet de faire une exception pour une femme qui avait été prise en train de voler.
Voici ce que Mahomet a répondu alors: Usama s'approcha du prophète au nom d'une femme (qui avait volé). Le Prophète dit: «Les hommes que vous voyez ont été tués parce qu'ils avaient l’habitude d'infliger les punitions légales aux pauvres et de pardonner aux riches. Par celui qui tient mon âme dans sa main! Si Fatima (la fille du Prophète) volait, je lui couperais la main.» (L’authentique de Boukhari, vol 8, livre 81, n°778)

Réponse:


Le gros problème ici avec Mark A. Gabriel, c’est qu’il déforme une nouvelle fois un hadîth pour calomnier le Prophète : en effet, si quelques personnes ont voulues faire « une exception » (et bizarre je ne trouve pas le fait qu’il fut « supplié », j’ignore où Mark A. Gabriel a été cherché ça), c’était PARCE CETTE FEMME APPARTENAIT A LA NOBLESSE DE QURAYSH et qu’elles voulaient que le Prophète tienne compte de cela pour la gracier. C’est ce qu’on appelle une justice à deux vitesses. C’est pourquoi le Prophète s’énerva et refusa cette forme d’injustice conformément à la parole de Dieu :

Ô les croyants ! Observez strictement la justice et soyez des témoins (véridiques) comme Dieu l'ordonne, fût-ce contre vous mêmes, contre vos père et mère ou proches parents. Qu'il s'agisse d'un riche ou d'un besogneux, Dieu a priorité sur eux deux (et Il est plus connaisseur de leur intérêt que vous). Ne suivez donc pas les passions, afin de ne pas dévier de la justice. Si vous portez un faux témoignage ou si vous le refusez, [sachez qu'] Dieu est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. (Coran, 4 :135)

Mark A. Gabriel:


Réponse:

Si vous demandez à un musulman: «Sais-tu combien Allah t'aime?» Il répondra: «Je n'en ai aucune idée. Allah seul le sait.»

Pour être aimé par Dieu, il suffit dans certains cas, parfois d’accomplir des actions méritantes :

D'après `Aïcha (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) envoya un homme à la tête d'une troupe. Quand il présidait la prière de ses compagnons, il la terminait toujours par la sourate Al-'Ikhlâs qui commence par ce verset: « Dis: Il est Allah, Unique ». De retour, ils racontèrent la chose au Prophète (صلى الله عليه و سلم) qui dit: « Demandez-lui pourquoi il agissait ainsi ». Quand ils lui posèrent la question, il dit: « Cette sourate comporte les attributs du Clément; c'est pourquoi j'aime à les réciter ». Cette réponse parvenue au Prophète (صلى الله عليه و سلم), il leur dit: « ANNONCEZ-LUI QU'ALLAH L'AIME ». (Numéro du Hadith dans le Sahih de Mouslim, n° 1347)

Maintenant, si nous disons que nous sommes pas sur à 100% que Dieu nous aime, c’est que nous ne sommes pas vaniteux, persuadés d’être des gens parfaitement croyants, purs parce que c’est Dieu qui purifie :

Coran, 4/49

N'as-tu pas vu ceux-là qui se déclarent purs ? Mais c'est Dieu qui purifie qui Il veut; et ils ne seront point lésés, fût-ce d'un brin de noyau de datte.

À mon sens, aimer Dieu, c’est une chose mais prétendre qu’on est bien aimé de Dieu s’apparente à de la prétention car l’homme est pécheur et on peut commettre des fautes dont on n’estime pas le degré de gravité

Coran, 24/15

Quand vous colportiez la nouvelle avec vos langues et disiez de vos bouches ce dont vous n'aviez aucun savoir; ET VOUS LE COMPTIEZ COMME INSIGNIFIANT ALORS QU'AUPRES DE DIEU CELA EST ENORME.

Abû Hourayra (رضي الله عنه) rapporte qu’il a entendu ces propos du Prophète Muhammad (صلى الله عليه و سلم) Certes, le serviteur peut prononcer un mot sans y prendre garde, mot qui (pourtant) lui vaudra le Contentement de Dieu et grâce auquel Dieu l'élèvera de plusieurs degrés; mais le serviteur peut aussi laisser échapper une parole sans y prendre garde, parole qui provoquera la Colère divine et lui vaudra d'être précipité en Enfer. » (Al-Boukhârî)


C’est pourquoi en effet, un musulman ne dira probablement pas qu’il est aimé de Dieu ou qu’il est un vrai croyant mais qu’il pense être un bon serviteur. Mieux vaut certes faire preuve d’humilité plutôt se fier à de fausses illusions.


Mark A. Gabriel : Ainsi, la relation d’Allah avec les croyants est très dure. Et qu'en est-il de sa relation avec les incroyants? Que pense-t-il d'eux?

Allah ne dirige pas ceux qui s'égarent et il n'y a personne pour les secourir. Sourate 16:37

Réponse :

Dieu ne dirige pas ceux QUI NE VEULENT PAS ETRE GUIDES. Tout d’abord Dieu veut que l’on croie en Son message :

Coran 10/57

Ô gens ! Une exhortation vous est venue, de votre Seigneur, une guérison de ce qui est dans les poitrines, un guide et une miséricorde pour les croyants

7/158

Dis (Ô Muhammad) : "Ô hommes ! Je suis pour vous tous le Messager de Dieu, à Qui appartient la royauté des cieux et de la terre. Pas de divinité à part Lui. Il donne la vie et Il donne la mort. Croyez donc en Dieu, en Son messager, le Prophète illettré qui croit en Dieu et en Ses paroles. ET SUIVEZ-LE AFIN QUE VOUS SOYEZ BIEN GUIDES".

16 :37

Même si tu désirais ardemment qu'ils soient guidés... [Sache] que Dieu ne guide pas CEUX QUI S'EGARENT. Et ils n'auront pas de secoureurs

7 :30

Il guide une partie, tandis qu'une autre partie a mérité l'égarement parce qu'ils ont pris, au lieu de Dieu, les diables pour alliés, et ils pensent qu'ils sont bien-guidés !

4 :178

Ceux qui ne croient pas et qui pratiquent l'injustice, Dieu n'est nullement disposé à leur pardonner, ni à les guider dans un chemin

C'est-à-dire, ceux qui n’ouvrent pas leur cœur et n’apportent pas foi en Ses révélations alors effectivement Dieu ne les guide pas. Ceux qu’ils égarent sont en fait ceux qui ont délibérément choisi la voie de l’égarement.

Mark A. Gabriel:

"Allah égare volontairement certains, afin de peupler l’enfer qu'il a créé:

Si nous l’avions voulu, nous aurions donné à chaque homme sa direction. Ma parole, cependant, se réalise: «Oui, je remplirai la Géhenne de Djinns et d'hommes réunis.» Sourate
32:13"

Nous avons deja vu qu'il n'en était rien, Dieu ne guide pas ceux qui s'obstinent à mécroire et Il savait deja à l'avance que bcp d'entre eux seraient infidèles.

On pourrait plutôt de croire que c’est Jésus dans la Bible qui fait exprès d’égarer les juifs :

Matthieu 13.10-12

Les disciples s'approchèrent, et lui dirent: Pourquoi leur parles-tu en paraboles? Jésus leur répondit: PARCE QU'IL VOUS A ETE DONNE DE CONNAITRE LES MYSTERES DU ROYAUME DES CIEUX, ET QUE CELA NE LEUR A PAS ETE DONNE. Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l'abondance, mais à celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il a. C'EST POURQUOI JE LEUR PARLE EN PARABOLES, PARCE QU'EN VOYANT ILS NE VOIENT POINT, ET QU'EN ENTENDANT ILS N'ENTENDENT NI NE COMPRENNENT.

Mark A. Gabriel:

Mahomet est le Prophète d'Allah. Ses compagnons sont violents envers les impies, bons et compatissants entre eux. Sourate 48:29

C’est une interprétation erronée. Le mot "ashidda" signifie plutôt qu’ils sont « forts » envers les impies. Mais il ne s’agit pas de tous les impies. Car ce n’est pas le comportement à adopter envers les non-musulmans non hostiles à l’Islam.

60 :8 Dieu ne vous défend pas d'être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Dieu aime les équitables.

Les croyants sont frères. Etablissez donc la paix entre vos frères (dans la religion islamique). Craignez Allah! Peut-être vous fera-t-on miséricorde. Sourate 49: 10

Pourtant, en ce qui concerne les incroyants, Mahomet a appelé ses disciples à adopter une attitude totalement différente.

Mark A. Gabriel:

Avant l’institution du djihad, il leur a ordonné de ne pas prendre pour amis des non-musulmans:
O vous les croyants! Ne prenez pas pour patrons mes ennemis et les vôtres en leur manifestant de l’amitié, alors qu'ils ne croient pas à la vérité qui vous est parvenue. Ils expulsent le Prophète et vous-mêmes (de votre patrie), parce que vous croyez en Allah votre Seigneur. Sourate 60: 1

Si on le restitue dans son contexte historique, ce verset, révélé peu de temps après l’Hégire, parle des païens Mecquois, hostiles aux musulmans, les ayant forcé à s’exiler.

Coran, 60 :9

Dieu vous défend seulement de prendre pour alliés ceux qui vous ont combattus pour la religion, chassés de vos demeures et ont aidé à votre expulsion. Et ceux qui les prennent pour alliés sont les injustes.

Tous les savants musulmans ne sont pas unanimes sur le fait qu’il soit permis ou non de prendre un non-musulman pour ami pour la raison évidente qu’ils peuvent le détourner de sa religion. Mais ça n’empêche pas de se montrer bienfaisant vis-à-vis des non musulmans.

Mark A. gabriel:

Puis, plus tard, il a appelé les musulmans a s'engager dons la guerre sainte contre les incroyants et à les tuer si nécessaire pour les soumettre a l’islam.

réponse:

Faux et archi faux. Le Prophète n’a jamais ordonné de guerroyer inconditionnellement contre les gens d’autres confessions et le Coran (ex : 256) enseigne qu’on ne peut soumettre autrui par la force. C'est siddérant de voir un soi-disant ancien "imam" faire preuve d'autant de méconnaissance.

Citant Luc, 10:30-37, Mark A. gabriel conclut:

"En d'autres termes, cette parabole signifie: « Ton prochain n'est pas seulement celui qui habite dans le même pays que toi ou qui partage les mêmes croyances que toi. Ton prochain peut être n'importe qui autour de toi.»

Le Samaritain est un monothéiste qui croit en la Thora et donc il est de la même confession que les juifs.


Envers ceux qui ne l'acceptaient pas, Jésus disait:


Mais, voyant venir à son baptême beaucoup de pharisiens et de sadducéens, il leur dit: Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir? (Matthieu, 3 :7)



Races de vipères, comment pourriez-vous dire de bonnes choses, méchants comme vous l'êtes? Car c'est de l'abondance du coeur que la bouche parle. (Matthieu, 13 :34)



Serpents, race de vipères! Comment échapperez-vous au châtiment de la géhenne? (Matthieu 23 :33)



Il disait donc à ceux qui venaient en foule pour être baptisés par lui: Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir? (Luc, 3 :7)



Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche: Retirez-vous de moi, maudits; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. (Matthieu, 25 :41)



Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! Parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis, qui paraissent beaux au dehors, et qui, au dedans, sont pleins d'ossements de morts et de toute espèce d'impuretés. (Matthieu 23 :27)



Race incrédule et perverse, répondit Jésus, jusqu'à quand serai-je avec vous, et vous supporterai-je? Amène ici ton fils. (Luc, 9 :41)



Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul. S'il t'écoute, tu as gagné ton frère. Mais, s'il ne t'écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, afin que toute l'affaire se règle sur la déclaration de deux ou de trois témoins. S'il refuse de les écouter, dis-le à l'Église; et s'il refuse aussi d'écouter l'Église, qu'il soit pour toi comme un païen et un publicain." (Matthieu 18 :15-17)



Et le Seigneur dit: Quel est donc l'économe fidèle et prudent que le maître établira sur ses gens, pour leur donner la nourriture au temps convenable? Heureux ce serviteur, que son maître, à son arrivée, trouvera faisant ainsi! Je vous le dis en vérité, il l'établira sur tous ses biens. Mais, si ce serviteur dit en lui-même: Mon maître tarde à venir; s'il se met à battre les serviteurs et les servantes, à manger, à boire et à s'enivrer, le maître de ce serviteur viendra le jour où il ne s'y attend pas et à l'heure qu'il ne connaît pas, il le mettra en pièces, et lui donnera sa part avec les infidèles. (Matthieu, 12 : 42-46)




Il est clair que le NT ne demande pas aux chrétiens d'agir en bien envers son prochain à moins que prochain ne signifie "chrétien":

Si quelqu'un vient à vous et n'apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison, et ne lui dites pas : Salut ! Car celui qui lui dit : Salut ! Participe à ses mauvaises oeuvres. (2 Jean, 10-11)



2 Corinthiens 6 14
Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l'iniquité ? Ou qu'y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ?
15 Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial ? Ou quelle part a le fidèle avec l'infidèle ?
16 Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles ? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l'a dit : J'habiterai et je marcherai au milieu d'eux ; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.
17 C'est pourquoi, Sortez du milieu d'eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur ; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai.

Mark A Gabriel: "La sourate 39:7 dit aussi: «Si vous êtes ingrats (en rejetant Allah), sachez qu'en vérité, Allah se suffit à lui-même. »

Réponse: Ceci signifie seulement que peu importe à Dieu que vous mécroyez, Il n’a pas besoin de votre adoration et de par votre mécréance, vous ne retrancherez rien à Sa majesté, ceci pour dire encore une fois que l’Islam n’est pas 1 religion qui contraint.

"Ecoutons maintenant Jésus raconter l’histoire d'un berger qui avait cent brebis et qui en a perdu une:
Lequel d'entre vous, s'il a cent brebis, et qu'il en perde une, ne laisse les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller à la recherche de celle qui est perdue, jusqu'à ce qu'il la trouve? lorsqu'il l'a trouvée, il l’a met avec joie sur ses épaules, et, de retour à la maison, il appelle ses amis et ses voisins, et leur dit: Réjouissez-vous avec moi, car j'ai trouvé ma brebis qui était perdue. De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent, que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'ont pas besoin de repentance. Luc 15:4-7 (cf. vv. 8-10)"

Où est-ce que vous avez vu que ce passage parle de ceux qui abandonnent la foi ?????? Il parle des brebis égarées. Dans la terminologie des Synoptiques, « égarés » ne rime pas avec « mécréants » mais plutôt avec des gens ayant besoin de la thérapie spirituelle de Jésus, venu réformer certaines de leurs pratiques.

"Le Coran dit qu'Allah trouve de nouveaux croyants qui le serviront mieux, et la Bible, en revanche, montre que Dieu le père cherche la brebis perdue jusqu'à ce qu'il la trouve. Puis, il l’a ramène à la maison et se réjouit.

C'est la différence entre Allah et Dieu."

Franchement je suis assez choqué. Ceci traduit vos a priori persistants, vous amenant à dire que « Allâh » n’est pas Dieu ce qui implique que vos coreligionnaires arabophones ont également un Dieu différent du votre.














Écrit par : Moussa | 2008-03-10 à 21.10:52

Répondre à ce commentaire

Moussa - trop long Merci pour ce (trop) long message, mais si je devais y répondre, j’aurais besoin de 3 fois plus de place. J’arrêterai donc là l’escalade.
Juste une réflexion : c’est bien de vanter les mérites des musulmans qui ne boivent pas d’alcool, mais qu’est-ce qu’ils font la guerre ! A choisir, je préfère un joyeux luron un peu saoul dans un fête qu’un moudjahidine qui se réfère aux nombreuses allusions coraniques de combat.

Le commentaire de M.A.Gabriel distinguant Allah et Dieu est uniquement pour distinguer la conception que les musulmans et les chrétiens ont de Dieu.

Que Dieu vous guide

Écrit par : Stéphane, Chrétien né de nouveau | 2008-03-10 à 21.57:02

Répondre à ce commentaire

L'amour des juifs le grand mufti et hitler Le grand mufti rencontre Hitler. Point commun : l'amour des juifs. A voir.

Écrit par : xxx | 2008-03-14 à 15.54:01

Répondre à ce commentaire

à tous les musulmans Il il a un seul Dieu et un seul médiateur entre Dieu et les hommes, ce médiateur est Jésus Christ le Fils du Très Haut.
Parfois je me demande si les musulmans ont le même Dieu que les chrétiens.
Si pour les musulmans Dieu n'est pas amour comment pourront les musulmans eux mêmes agir en amour?
Dieu est amour et c'est ce Dieu dans la Bible parle un Dieu juste et riche en amour car Dieu même est amour. Jésus démontre comment doit être le Père, alors que Mohamed montre un Dieu qui n'est pas le même Dieu que le vrai Dieu qui est Amour et qui agit en amour.

Musulmans et frères en Christ lisez attentivement ce verset :

"Mathieu 7:16 ": Gardez vous des faux prophètes, Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs, Vous les connaitrez à leurs fruits. Cueille t on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons."

Voila tout est dit, pas besoin d'ajouter encore quoi que ce soit.
Vous comprendrez avec ces 2 simples versets.

Écrit par : Michel | 2008-03-21 à 23.26:39

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.