27/02/2008

Jésus, Mahomet et les femmes

Jésus, Mahomet et leur attitude envers les femmes

 

Etude inspirée du livre de Mark A.Gabriel, ex-imam converti à Jésus :  « Jésus et Mahomet »

 

Mark A.Gabriel : « Déjà en tant qu'enfant, je m'énervais contre la façon dont la société musulmane traitait les femmes. En étudiant le Coran et l’histoire islamique, j’ai réalisé que les nombreuses restrictions qui leur étaient imposées venaient directement de Mahomet. Une fois de plus, cela a soulevé des doutes dans mon esprit:

Le vrai Dieu des cieux agirait-il ainsi avec des humains? Me demandais-je. »

 

Le but de cette étude est tout simplement de montrer la façon dont Mahomet considérait les femmes et l’attitude qu'il avait envers celles qu'il côtoyait. Cela nous permettra de comprendre d'où viennent les traditions de la société islamique.

Nous verrons aussi comment Jésus considérait les femmes et quelle attitude il avait envers elles.

Cette étude est divisé en trois parties:

Ø      Ce que Mahomet et Jésus ont dit sur les femmes

Ø      Ce qu'ils ont dit sur le mariage

Ø      Leur attitude envers les femmes qu'ils ont côtoyées

 

Ce que Mahomet disait des femmes

 

Le Coran et les enseignements de Mahomet rapportés dans les hadiths parlent beaucoup des femmes. Mahomet fait une claire distinction entre les hommes et les femmes. Malheureusement, nombre de ses propos sur les femmes ne sont pas flatteurs.

 

Les femmes sont-elles mauvaises?

 

Apres sa visite du paradis et de l’enfer (durant son «voyage nocturne»), Mahomet a rapporté:

 

Le Prophète dit: «Au paradis, j'ai vu que la majorité de ceux qui s'y trouvaient étaient des pauvres, et dans le feu (en enfer), j'ai vu que la majorité de ceux qui s'y trouvaient étaient des femmes. » (L’authentique de Boukhari, vol 8, livre 76, n°456)

 

A l’époque de Mahomet, les femmes avaient l’interdiction de passer à coté d'un homme qui priait (L’authentique de Mouslim, livre 4, n°1032). D'après le prophète, si cela se produisait, la prière de l’homme était annulée et il devait tout reprendre à zéro. La seconde épouse de Mahomet, Aïcha, a rapporté cet enseignement, tout en protestant modérément:

 

Les choses qui annulent les prières me furent mentionnées. Ils dirent: «La prière est annulée par un chien, un âne et une femme (s'ils passent devant un homme qui prie. » Je dis: «Vous avez fait de nous des chiens. » (L’authentique de Boukhari, vol 1, livre 9, n°490)

 

Une autre fois, Mahomet a décrit les femmes comme des «mauvais augures» ou des «porte-malheur»:

 

Un mauvais augure fut mentionné devant le Prophète. Le Prophète dit: «S'il y a un mauvais augure en quelque chose, c'est dans la maison, chez la femme et le cheval.» (L’authentique de Boukhari, vol 7, livre 62, n°31)

 

Les femmes étaient considérées comme impures pendant leurs règles, et elles ne pouvaient ni prier ni jeûner durant ces jours. De plus, selon Mahomet, cet état les dénigrait aux yeux d'Allah:

Un jour, le Messager d’Allah se rendit au Musalla (pour prier)... En passant devant des femmes, il dit: «0 femmes! Donnez l’aumône, car j'ai vu que la majorité des personnes qui se trouvent en enfer étaient des femmes.» Elles demandèrent: «Pourquoi cela, O Messager d’Allah? » Il répliqua: «Vous maudissez fréquemment et n'êtes pas reconnaissantes envers vos maris. Je ne connais personne de plus bête que vous en intelligence et en religion. Un homme sensé et prudent pourrait se laisser égarer par l’une d'entre vous.» Les femmes demandèrent: «0 Messager d’Allah! Qu'est-ce qui manque à notre intelligence et à notre religion? » Il dit:

«N'est-ce pas vrai que le témoignage de deux femmes équivaut à celui d'un homme? » Elles répondirent par l’affirmative. Il dit alors: «C'est ce qui manque à votre intelligence.

N'est-ce pas vrai qu'une femme ne peut ni prier ni jeûner pendant ses règles? » Les femmes répondirent par l’affirmative. Il dit: «C'est ce qui manque à votre religion.» (L’authentique de Boukhari, vol 1, livre 6, n°301)

 

Les femmes sont-elles inferieures?

 

Mahomet pensait-il que les femmes étaient inferieures aux hommes? Selon le Coran, il faut le témoignage de deux femmes pour égaler celui d'un homme:

Demandez le témoignage de deux témoins parmi vos hommes. Si vous ne trouvez pas deux hommes, choisissez un homme et deux femmes, parmi ceux que vous agréez comme témoins. Si l’une des deux femmes se trompe, l’autre lui rappellera ce qu'elle aura oublié. Sourate 2:282

 

Voici comment Mahomet a expliqué cet enseignement:

 

Le Prophète dit: «le témoignage d'une femme n'équivaut-il pas à la moitié de celui d'un homme? » Les femmes dirent: «Oui. » Il dit: «C'est à cause de la faiblesse de l’esprit d'une femme. » (L’authentique de Boukhari, vol 3, livre 48, n°826)

 

Par ailleurs, les femmes ont droit à une plus petite part d'héritage que les hommes:

 

Quant a vos enfants, Allah vous ordonne d'attribuer au garçon une part égale à celle de deux filles. Sourate 4: 11

 

Les femmes doivent être couvertes

 

Bien des gens se posent des questions à propos du voile des femmes musulmanes. Au début de l’islam, lorsque Mahomet vivait à la Mecque avec une seule femme, il n'exigeait pas des musulmanes qu'elles portent le voile. Mais après son exil à Médine, un événement particulier a provoqué une nouvelle révélation au sujet des femmes.

A partir de ce moment-là, il a commencé à épouser d'autres femmes. Selon la coutume, il organisait une fête à chaque fois. Lors de son mariage avec Zainab bint Jahsh (dont nous reparlerons plus tard), plusieurs personnes se sont attardées chez lui après qu'il se soit retiré.  (L’authentique de Boukhari, vol 6, livre 60, n°317)

Le lendemain, un de ses plus fidèles disciples a fait cette suggestion:

 

Raconté par Umar: Je dis: «0 Messager d'Allah! De bonnes et de mauvaises personnes entrent chez vous. Je suggère donc que vous ordonniez aux mères des Croyants (c.-à-d. vos épouses) de porter un voile.» Allah a alors révélé les versets d'Al-Hijab. (L’authentique de Boukhari, vol 6,livre 60, n°313)

 

Le jour même, Mahomet a reçu une révélation de l’ange Gabriel disant que les femmes musulmanes devaient porter le voile:

 

O Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants de se couvrir de leurs voiles: c'est pour elles le meilleur moyen de se faire connaître et de ne pas être offensées.

Sourate 33:59 (cf. v. 33 et sourate 24:31, 5855)

 

Depuis lors, les femmes musulmanes se couvrent. La seconde épouse de Mahomet, Aïcha, a raconté comment elles ont suivi cette nouvelle révélation:

Aïcha avait l’habitude de dire: «Lorsque le verset de voiler leurs poitrines et leurs atours a été révélé, (les femmes) ont coupé les bords de leur pagne et ont couvert leur visage avec les morceaux. » (L’authentique de Boukhari, vol 6, livre 60, n°282)

 

Ainsi, l’intention de Mahomet concernant le hijab était claire, et les femmes musulmanes de son époque ont couvert leur visage. Les musulmans conservateurs d'aujourd'hui suivent toujours le Coran littéralement, et c'est ainsi que les femmes continuent à porter le voile. Les libéraux, quant à eux, préfèrent porter des vêtements modernes, mais simples, au lieu de la robe traditionnelle qui couvre tout le corps.

 

Les femmes comme butin de guerre

 

Chaque fois qu'un village ou une tribu résistait à Mahomet et à son armée, puis finissait par subir la défaite, les musulmans avaient le droit de prendre les femmes et les enfants comme esclaves. Le chapitre 29 du livre 8 des hadiths de Mouslim stipule:

Il est permis d'avoir des relations sexuelles avec une prisonnière après qu'elle se soit purifiée (de ses règles ou de son accouchement). Si elle a un mari, son mariage est annulé dès qu'elle est faite prisonnière.

 

Le hadith poursuit en expliquant l’origine de cette règle:

 

A la bataille de Hanain, le Messager d’Allah envoya une armée à Autas, où ils combattirent leurs ennemis. Les ayant vaincus et fait prisonniers, les compagnons du Messager d’Allah parurent s’abstenir d’avoir des relations sexuelles avec les prisonnières, parce que leurs maris étaient des polythéistes. Allah, le Très-Haut, dit alors: «Et les femmes mariées, à l’exception de celles que vos mains droites possèdent (iv. 24)» (c.-à-d. que les prisonnières devenaient leurs épouses légitimes, une fois leur période Idda terminée). (L’authentique de Mouslim, livre 8, n°3402)

 

Non seulement cette règle se trouve dans les hadiths, mais le Coran aussi dit que les captives, même mariées, sont à la disposition de leurs maîtres (sourate 4:24).

 

S'ils le désiraient, les musulmans pouvaient libérer les femmes qu'ils avaient prises comme esclaves et en faire leurs épouses.

 

Comment Mahomet a-t-il pris soin des femmes?

 

Malgré ses propos négatifs sur les femmes et l’attitude qu'il avait envers elles, Mahomet a veillé à ce qu'elles soient prises en charge, surtout les pauvres et les veuves. (La communauté islamique comptait un grand nombre de veuves à cause du djihad. Il les soutenait avec le butin de guerre et l’argent de l’aumône (zakat), qu'il prélevait auprès de tous les ressortissants de l'Etat islamique.

 

Ce que Jésus disait des femmes

 

Jésus n'a fait aucun commentaire sur la personnalité et la valeur des femmes par rapport aux hommes, mais nous pouvons observer la manière dont il les traitait. Dans les Evangiles, nous voyons qu'il a loué des femmes pour leur foi, qu'il les a guéries de leur maladie et délivrées de démons, et qu'il leur a pardonné leurs péchés, tout comme il le faisait pour les hommes.

 

Jésus a loué des femmes pour leur foi et les a guéries

 

Une femme souffrant d'une perte de sang depuis douze ans a vu Jésus au milieu de la foule. Elle a touché le bord de son manteau, et Jésus a senti qu'une force était sortie de lui. «Qui a touché mes vêtements? » a-t-il demandé. Toute tremblante, la femme s'est jetée à ses pieds et lui a dit la vérité. Elle était dans la crainte, car selon la loi, ses saignements la rendaient impure, et elle ne devait toucher personne. Mais Jésus lui a dit: «Ma fille, ta foi t'a sauvée; va en paix, et sois guérie de ton mal» (Marc 5:21-34)

 

Ainsi, Jésus a loué sa foi. Voila qui s'oppose donc à l’enseignement de Mahomet selon lesquelles femmes «ont un manque en religion».

Jésus a aussi loué une autre femme pour sa foi. C'était une païenne qui le suppliait de délivrer sa fille des démons qui la tourmentaient. Comme elle insistait, Jésus lui a répondu:

«Femme, ta foi est grande; qu'il te soit fait comme tu veux» (Matthieu 15:28)

 

Jésus a même dit que l’offrande d'une veuve avait plus de valeur que l’offrande d'un homme riche:

Jésus, ayant levé les yeux, vit les riches qui mettaient leurs offrandes dans le tronc. Il vit aussi une pauvre veuve, qui y mettait deux petites pièces. Et il dit: Je vous le dis en vérité, cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres; car c'est de leur superflu que tous ceux-là ont mis des offrandes dans le tronc, mais elle a mis de son nécessaire, tout ce qu'elle avait pour vivre. Luc 21 : 1-4

 

L’attitude de Jésus contraste grandement avec celle de Mahomet. Rappelons-nous à ce sujet la discussion que Mahomet a eue avec un groupe de femmes, comme nous l’avons vu  précédemment.

 

Jésus a délivré des femmes tourmentées par des esprits mauvais

 

Parmi les disciples de Jésus se trouvaient des femmes qu'il avait délivrées de démons:

Ensuite, Jésus allait de ville en ville et de village en village, prêchant et annonçant la bonne nouvelle du royaume de Dieu. Les douze étaient auprès de lui avec quelques femmes qui avaient été guéries d'esprits malins et de maladies: Marie, dite de Magdala, de laquelle étaient sortis sept démons, Jeanne, femme de Chuza, intendant d'Hérode, Susanne, et plusieurs autres, qui l’assistaient de leurs biens. Luc 8: 1-3

 

Jésus a aussi guéri une femme qui était infirme depuis dix-huit ans à cause d'un démon (Luc 13: 10-13).

 

Jésus a accorde le pardon des péchés à des femmes

 

Alors qu'ils traversaient la Samarie, Jésus et ses disciples se sont arrêtés près d'un puits. Jésus, fatigué, s'est reposé là pendant que ses disciples allaient en ville pour acheter à manger. Une femme est venue puiser de l’eau, et Jésus a engagé la conversation avec elle. Ceci est remarquable pour deux raisons: (1) c'était une femme, et (2) elle était Samaritaine et donc considérée comme impure par les Juifs.

Au cours de la discussion, Jésus l’a surprise en mettant le doigt sur ce qui n'allait pas dans sa vie: elle vivait avec un homme qui n'était pas son mari. Etonnée de voir que Jésus connaissait sa vie, elle est rentrée au village en courant et a parlé de lui à tout le monde. Son témoignage a suscité l’intérêt des villageois, et Jésus est resté deux jours parmi eux pour les enseigner. Plusieurs Samaritains ont cru en lui (Jean 4: 1-42).

Au lieu de condamner la femme pour son péché, Jésus lui a donné l’occasion de le suivre.

Une autre fois, une femme connue pour sa mauvaise vie s'est approchée de Jésus alors qu'il mangeait dans la maison d'un chef religieux. Elle s'est tenue aux pieds de Jésus en pleurant.

De ses larmes, elle a mouillé ses pieds et les a essuyés avec ses cheveux. Ensuite, elle les a oints d'un parfum de grand prix. Le chef religieux s'est dit en lui-même: «Si cet homme était prophète, il saurait qui et de quelle espèce est la femme qui le touche, il saurait que c'est une pécheresse.» Jésus, prenant la parole, lui a fait remarquer: «Ses nombreux péchés ont été pardonnés, car elle a beaucoup aimé.» Ensuite, il a dit à la femme: «Tes péchés sont pardonnés» (Luc 7:36-50).

Un autre jour, Jésus est intervenu alors qu'une femme prise en flagrant délit d'adultère allait être lapidée par la foule. Jésus a dit à ses accusateurs: «Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle.» A cette parole, tous se sont retirés. Jésus s’est alors adressé à la femme: «Je ne te condamne pas non plus, va, et ne pèche plus» (Jean 8: 11).

 

Le mariage

 

Ce que Mahomet a dit au sujet des femmes mariées

 

Ce que Mahomet à dit concernant la relation conjugale s'inscrit dans la même ligne que ses propos sur les femmes en général. Pour lui, le mari est supérieur a sa femme, qui lui doit une entière soumission. Considérons ce que dit le Coran à ce sujet:

 

Les hommes ont autorité sur les femmes, en vertu de la préférence qu’Allah leur a accordée sur elles, et à cause des dépenses qu'ils font pour assurer leur entretien. Sourate 4:34

 

Dans le même verset, le Coran dit, à propos des épouses:

 

Les femmes vertueuses sont obéissantes (à Allah et à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé. ..(c.-à-d. leur chasteté, la propriété de leur mari) avec la protection d'Allah.

 

Ensuite, ce verset donne au mari la liberté de punir sa femme pour un mauvais comportement:

Admonestez celles dont vous craignez l’infidélité ; reléguez-les dans des chambres à port et frappez-les. Mais ne leur cherchez plus querelle, si elles vous obéissent.

 

Les femmes sont maudites si elles refusent de coucher avec leur mari :

Le Prophète dit: «Si un homme invite sa femme à coucher avec lui et qu'elle refuse de venir à lui, alors les anges enverront leurs malédictions sur elle jusqu'au matin.» (L’authentique de Mouslim, vol 7, livre 62, n°121)

 

Le divorce était accepté comme faisant partie de la vie dans la culture islamique. Un homme pouvait divorcer en disant trois fois à sa femme: «Je te répudie.» (voir par exemple, l’authentique de Mouslim, livre 9, n°3527). Mais il pouvait aussi l’épouser à nouveau. Cependant, s'il disait: « Tu es comme une mère pour moi», alors c'était un divorce permanent, et il ne pouvait plus l’épouser à nouveau. Il y avait pourtant une exception: si la femme vivait un second divorce, son premier mari pouvait la reprendre chez lui (sourate 2:226-232). Une femme, quant à elle, n'avait pas le droit de demander le divorce ni d'empêcher son mari de la répudier. (Cette pratique est basée sur la sourate 4:34.)

Dans le monde musulman d'aujourd'hui, là où la loi islamique est appliquée, les femmes n'ont toujours pas le droit de demander le divorce ou de le refuser (comme en Arabie Saoudite, en Iran et au Soudan). Dans les pays plus séculiers, elles ont le droit de divorcer. En Egypte, par exemple, une loi a été votée en 2003 permettant aux femmes de demander le divorce dans des cas précis, comme l’infidélité du mari.

Les hadiths décrivent de nombreux scenarios en ce qui concerne le divorce, les indemnités de dédommagement et le temps à attendre avant le remariage. La loi islamique autorise le divorce dans toutes sortes de cas, même pour de très petites choses. Cela dépend de l’attitude du mari. Il peut, par exemple, répudier son épouse simplement parce qu'il a des difficultés à vivre avec.

Le Coran autorise un homme à épouser jusqu’a quatre femmes s'il est en mesure de pourvoir à leurs besoins:

Epousez comme il vous plaira, deux, trois ou quatre femmes. Mais si vous craignez de n'être pas équitables, prenez une seule femme. Sourate 4:3

 

Mahomet, quant a lui, a épousé plus de quatre femmes, comme nous l’avons déjà évoqué (nous en reparlerons un peu plus loin).

 

Ce que Jésus a dit sur les femmes et le mariage

 

Contrairement à Mahomet, Jésus a enseigné que le divorce n'était permis que pour certaines raisons bien précises:

Les pharisiens l’abordèrent; et, pour l’éprouver, ils lui demandèrent s'il est permis à un homme de répudier sa femme. Il leur répondit: Que vous a prescrit Moïse? Moïse, dirent-ils, a permis d'écrire une lettre de divorce et de répudier sa femme, Et Jésus leur dit: C'est à cause de la dureté de votre cœur que Moïse vous a donné ce précepte, Mais au commencement de la création, Dieu fit l’homme et la femme; c'est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint. Lorsqu'ils furent dons la maison, les disciples l’interrogèrent encore là-dessus, 1I leur dit: Celui qui répudie sa femme et qui en épouse une autre, commet un adultère à son égard; et si une femme quitte son mari et en épouse un autre, elle commet un adultère, Marc 10:2-12

 

Il leur répondit: C'est à cause de la dureté de votre cœur que Moïse vous a permis de repudier vos femmes; au commencement, il n'en était pas ainsi. Mais je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour infidélité, et qui en épouse une autre, commet un adultère. Matthieu 19:8-9

 

Jésus a conféré au mariage un statut spirituel élevé, confirmant par là les enseignements de l’Ancien Testament. Ceux-ci montrent que Dieu a voulu ce lien du mariage entre un seul homme et une seule femme. Ce lien est si fort et intime qu'il est dit: «C'est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair» (Genèse 2:24). (Jésus n'a pas donné d'autre enseignement sur le mariage, mais ses disciples ont ajouté des précisions sur le mariage et le divorce, qui sont rapportées dans les lettres du Nouveau Testament.)

 

Voyons maintenant quel rôle a joué le mariage dans la vie personnelle de Jésus et de Mahomet.

 

Les épouses les plus connues de Mahomet

 

L'attitude de Mahomet envers les femmes, tout comme son attitude envers les incroyants, a changé après son arrivée a Médine. A la Mecque, il n'a pris qu'une seule femme, mais à Médine, il en a épouse douze.

 

Khadidja, la première épouse

 

Comme nous l’avons vu, c'est à l’âge de 25 ans que Mahomet a épousé Khadidja, qui elle en avait 40. Cette épouse lui a apporté un grand soutien moral lorsqu'il a reçu ses révélations et fait face à la résistance des Mecquois. Apres vingt-cinq ans de vie commune, elle est décédée.

 

Aïcha, la jeune épouse

 

Une année après son arrivée à Médine, Mahomet a épousé Aïcha. Cette décision surprenante a laissé les gens perplexes, car elle ne correspondait pas aux normes de la société arabe. En effet, Aïcha n'avait que 6 ans. C'était la fille d'un de ses plus loyaux disciples, Abu Bakr. Le Prophète conclut un contrat de mariage avec Aïcha alors qu'elle avait six ans, et consomma son mariage avec elle alors qu'elle en avait neuf, elle resta avec lui pendant neuf ans (jusqu'à la mort du Prophète). (L’authentique de Boukhari, vol 7, livre 62, n°88)

Aïcha ne reste pas seulement connue comme la femme-enfant du prophète, mais aussi comme un personnage clé de l’histoire islamique, puisqu'elle a raconté des milliers de hadiths concernant la vie et les enseignements de Mahomet. Elle a aussi été impliquée dans un incident qui a sérieusement menace la crédibilité de l’islam.

Lorsque Mahomet partait en guerre, il emmenait toujours une de ses épouses avec lui. En A.H. 5, il a emmené Aïcha, alors âgée de 11 ans environ, dans un raid contre la tribu juive Beni Mustaliq. Voyons comment Aïcha a rapporté cet événement. Elle voyageait sur le dos d'un chameau abritée dans un petit compartiment spécial, qui était fermé. La nuit, comme l’attaque avait cessé, Aïcha a quitté le groupe pour aller se mettre à l'aise dans le désert. Sur le chemin du retour, elle a réalisé qu'elle avait perdu son collier et est retournée le chercher.

Lorsqu'elle a regagné le campement, tout le monde était parti, pensant qu'elle se trouvait dans le compartiment sur le dos du chameau. Elle a attendu dans le désert jusqu'à ce qu'un soldat passe et la reconnaisse. Celui-ci l’a ramenée à Médine le lendemain, sur son chameau. (L’authentique de Boukhari, vol 6, livre 60,n° 274)

 

Certains ont accusé Aïcha d'avoir eu des relations sexuelles avec le jeune soldat dans le désert. Mahomet a été incapable de prouver que ce n'était pas le cas. Les gens se sont mis à dire: «Comment cet homme peut-il être un prophète s'il ne sait pas ce qui est arrivé à son épouse?» Cette impasse a duré plus de vingt jours, Finalement, Mahomet a reçu une révélation de Gabriel qui libérait Aïcha de tout soupçon et qui condamnait ceux qui l’avaient accusée (sourate 42: 11-18.)

 

Cet incident a eu d’autres répercussions. Ali ibn Abu Talib, un des cousins de Mahomet, avec lequel il avait grandi, a recommandé à Mahomet de se séparer d’Aïcha. Aïcha l’ayant appris en a voulu à Ali toute sa vie. A la mort du troisième calife (Uthman), Ali ibn Abu Talib est devenu calife à son tour. Mais Aïcha a refusé de le reconnaitre comme chef. Elle a rassemblé une armée de partisans et l’a attaqué. Cette bataille, appelée «la bataille du Chameau», a fait dix mille morts. Ali ibn Abu Talib a été assassiné, et son fils est devenu calife à sa place. En 670, ce dernier a été empoisonné par des musulmans. Ainsi, Aïcha, la femme-enfant, est un personnage important de l’histoire islamique.

 

Zainab, l’épouse du fils adoptif de Mahomet

 

Un jour, Mahomet s'est rendu chez son fils adoptif Zaïd Bin Harithah, mais comme il n'était pas là, c'est sa belle-fille Zainab qui l'a reçu. Lorsqu'elle a ouvert la porte, Mahomet, impressionné par son regard, s'est exclamé: «Béni soit celui qui change les cœurs et les regards! » Il est tombé amoureux d'elle, qui s'en est rendu compte. Au retour de son mari, elle lui a raconté ce qui venait de se passer. Cette situation posait deux problèmes. Le premier: Zainab était mariée; le deuxième: son mari était le fils adoptif de Mahomet, et la loi islamique interdit à un homme d'épouser les femmes de ses fils.

Quoi qu'il en soit, à partir de ce jour, Zainab s'est mise à maltraiter son mari en lui montrant qu'elle ne s'intéressait plus a lui. Chaque fois qu'elle agissait ainsi, Zaïd allait se plaindre auprès de Mahomet des abus qu'il subissait. Et chaque fois, Mahomet lui répondait: «Garde ton épouse et crains Allah» (sourate 33:37).

Mais au bout d'un certain temps, Zaïd a apparemment fini par demander le divorce. L'histoire islamique dit que Mahomet a alors décidé de demander à Zainab de l’épouser, même si cela enfreignait la loi islamique.

C'est par Zaïd lui-même que Mahomet a fait sa demande. Celui-ci s'est donc rendu chez son ex-femme, qui était en train de préparer du pain. Il a raconté par la suite: «Lorsque je l’ai vue, je n'ai même pas pu la regarder dans les yeux, parce que je l’aimais toujours.» Il a néanmoins transmis le message de Mahomet dans un esprit de soumission. Son ex-femme a répondu: «Allah doit me dire de l’épouser.» Puis elle a ajouté qu'elle allait prier à la mosquée. Quant à Zaïd, il est retourné chez Mahomet pour lui raconter comment les choses s'étaient passées.

 

Puis, alors que Zainab était encore à la mosquée, Mahomet a reçu une nouvelle révélation de l’ange Gabriel:

Quand tu disais à celui qu’Allah avait comble de bienfaits et que tu avais comblé de bienfaits: «Garde ton épouse et crains Allah», tu cachais en toi-même, par crainte des hommes, ce qu’Allah allait rendre public; mais Allah est plus redoutable qu'eux. Puis, quand Zaïd eut cessé tout commerce avec son épouse, nous te l'avons donnée pour femme afin qu'il n'y ait pas de faute à reprocher aux croyants au sujet des épouses de leurs fils adoptifs, quand ceux-ci ont cessé tout commerce avec elle. L’ordre d’Allah doit être exécuté. Il n'y a pas de faute à reprocher au Prophète au sujet de ce qu'Allah lui a imposé conformément a la coutume instituée par Allah. Sourate 33:37-38

 

Par cette révélation, Allah ordonnait à Zainab d'épouser Mahomet. Le verset souligne aussi que ce mariage aiderait d'autres musulmans, puisqu'il montrait qu'il était permis à un homme d’épouser l’ex-femme de son fils adoptif si le mariage avait été correctement dissous.

Mahomet a aussi reçu une révélation qui supprimait l’adoption: «Allah n'a pas fait que vos enfants adoptifs soient comme vos propres enfants» (sourate 33:4). Zaïd n'étant plus considéré comme le fils de Mahomet, ce mariage était donc légal.

Zainab a fini par accepter d'épouser Mahomet, et c'est ainsi qu'elle est devenue sa cinquième femme (A.H. 5). Son ex-mari est mort trois ans plus tard au cours d'une bataille.

Zainab était assez contente du fait que les choses avaient tourné en sa faveur. Voici ce que les hadiths rapportent:

Zainab avait l’habitude de se vanter devant les épouses du Prophète et disait: «Vous avez été données en mariage par vos familles, alors que j'ai été mariée (au Prophète) par Allah depuis plus de sept cieux.» (L’authentique de Boukhari, vol 9, livre 93, n°516)

 

Safiya, la beauté juive

 

En A.H. 7, Mahomet avait déjà chassé la plupart des Juifs d’Arabie, mais il restait le village de Khaybar. De nuit, Mahomet et son armée ont encerclé le village et attaqué ses habitants pendant leur sommeil. Ils ont tué presque tous les jeunes hommes et les adultes, et fait prisonniers les femmes et les enfants.

C'est alors que Mahomet a remarqué une des prisonnières, une splendide jeune femme appelée Safiya. Jeune mariée, elle venait de perdre son mari et son père, le chef de Khaybar, tous deux tués au cours de l’attaque. Mahomet a demandé à ses hommes: «Cette femme, de qui est-elle prisonnière? » Ils ont répondu: «Elle appartient à Qais bin Thabet Al-Shammas.»

 

Mahomet a donné deux cousines de Safiya à cet homme et pris Safiya pour lui. La jeune femme a voyagé avec lui sur le chemin du retour vers Médine. Pendant le voyage, à la fin de ses règles, Mahomet l’a épousée.( L’authentique de Boukhari, vol 4, livre 52, n°143)

 

Durant toute la nuit au cours de laquelle il a consommé son mariage avec elle, un soldat a tourné en rond autour de la tente, armé de son épée. Le matin, Mahomet lui a demandé la raison de son comportement. Le soldat a répondu: «J'avais peur pour vous qui vous trouviez avec cette femme, car vous avez tué son père, son mari et son peuple, et jusqu'à récemment, elle était dans l’incrédulité, alors j'ai craint pour vous à cause d'elle.» (Ibn Ishaq, p517)

 

Les autres épouses de Mahomet

 

Chacune des épouses de Mahomet a une histoire; j'ai cité les plus importantes et les plus intéressantes sur le plan historique. Voici la liste complète de ses épouses:

1. Khadidja bint Khu-walid (seule épouse pendant vingt-cinq ans)

2. Aïcha bint Abu Bakr (jeune, jalouse, elle a crée des difficultés, mais elle était la préférée; fille de l’ami intime de Mahomet et premier calife)

3. Hafza bint Umar Ibn AI-Khattab (fille d'un des plus redoutables soldats de Mahomet)

4. Umm-Habib Rumleh bint Abi Sufyan (fille du chef de la tribu des Koraïchites, de La Mecque, qui s'est converti à l’islam juste avant que Mahomet n'envahisse la ville)

5. Zainab bint Jahsh (femme de son fils adoptif, devenue l’épouse de Mahomet après son divorce)

6. Umm Salama Hend bint Abi Ummayah

7. Maymuna bint el-Harith al-Hilleliah

8. Sauda bint Zema'a el Amawiya

9. Juwayriya bint al-Harith (fille juive faite prisonnière lors d'un raid sur Beni Mustaliq, raid au cours duquel Aïcha a été accusée d'adultère)

10. Safiya bint Ho-yay (fille juive capturée lors de l’attaque de Khaybar)

11. Ra-hana bint Shumahon

12. Maria bint Shumahon

13. Umm Sharik

 

Comme nous l’avons vu, le Coran ne permettait pas aux musulmans d’épouser plus de deux, trois ou quatre femmes. Mais Mahomet, qui était une exception, a rapporté une révélation définissant les femmes qu'il avait le droit d'épouser:

0 toi le Prophète! Nous avons déclaré licites pour toi les épouses auxquelles tu as donné leur douaire, les captives qu'Allah t'a destinées, les filles de ton oncle paternel, les filles de ton oncle maternel, les filles de tes tantes maternelles-celles qui avaient émigré avec toi -ainsi que toute femme croyante qui se serait donnée au Prophète pourvu que le Prophète ait voulu l’épouser. Ceci est un privilège qui reste accordé, à l’exclusion des autres croyants. Sourate 33:50

 

En mourant, Mahomet a laissé neuf veuves, auxquelles il a interdit de se remarier (sourate 33:6, 52).

 

Les concubines de Mahomet

 

En plus de ses épouses, Mahomet avait d'autres femmes «à sa disposition ». Il s'agissait d'esclaves qu'il avait achetées ou acquises comme prisonnières de guerre. Tous les esclaves, hommes ou femmes, étaient appelés milkelimen en arabe. Les hommes accomplissaient pour Mahomet les travaux domestiques et prenaient soin de lui, de ses épouses, de ses maisons et de ses animaux. Ils préparaient aussi les repas et transportaient l’eau pour les ablutions. L'histoire islamique cite quarante-trois de ces esclaves.

Les femmes accomplissaient aussi des taches ménagères, mais la loi islamique autorisait Mahomet à coucher avec elles sans devoir les épouser. Les enfants qui naissaient de ces unions ne portaient pas le nom de Mahomet et n'avaient droit à aucun héritage. Ils étaient eux aussi des esclaves de Mahomet, et non ses fils, et Mahomet avait le droit de les garder ou de les vendre. (D'après la loi islamique, tout musulman avait le droit d'avoir des milkelimen.) L'histoire islamique cite vingt-trois de ces femmes.

 

La relation de Mahomet avec ses épouses

 

La vie conjugale de Mahomet était marquée par des disputes perpétuelles entre ses épouses et lui et entre ses épouses elles-mêmes. L'histoire islamique rapporte quelques détails au sujet de ces altercations. Un jour, les épouses de Mahomet ont insisté pour qu'il leur donne de l’argent, mais en vain. Exaspéré, il s'est séparé d'elles pendant un mois (vingt-neuf jours). Puis, il a offert à chacune d’elle la possibilité de divorcer. A Aïcha, la plus jeune, il a dit qu' elle pouvait consulter ses parents dans cette affaire. Mais finalement, toutes ses épouses ont accepté de rester chez lui. (L’authentique de Mouslim, livre 9, n°3498 et 3506)

 

Pour améliorer sa relation avec ses femmes, Mahomet a décidé de réserver un jour à chacune. Mais quand Aïcha lui à cause des problèmes, il a passé avec elle le temps qui était réservé à une autre femme. L'épouse lésée s'est plainte, et Mahomet a menacé de la répudier. Comme elle était âgée, elle s'est soumise, disant: «Ne me renvoie pas. Je resterai avec toi et je cède ma nuit a Aïcha»

 

Jésus et les femmes qui l’ont aidé

 

Ni les Evangiles ni les textes écrits par les historiens ne disent que Jésus se serait marié ou qu'il aurait eu une femme. Nous lisons qu'il avait une bonne relation avec deux sœurs, Marie

et Marthe, chez lesquelles il mangeait parfois (Luc 10:38-42; Jean 12: 1-11 ) .

Les Evangiles rapportent aussi que quelques femmes voyageaient avec lui et ses disciples et les aidaient:

 

Ensuite, Jésus allait de ville en ville et de village en village, prêchant et annonçant la bonne nouvelle du royaume de Dieu. Les douze étaient auprès de lui avec quelques femmes qui avaient été guéries d'esprits malins et de maladies: Marie, dite de Magdala, de laquelle étaient sortis sept démons, Jeanne, femme de Chuza, intendant d'Herode, Susanne, et plusieurs autres, qui l’assistaient de leurs biens. Luc 8:1-3

 

Ces femmes qui suivaient Jésus fidèlement, étaient aussi présentes lors de sa crucifixion:

 

Il y avait là plusieurs femmes qui regardaient de loin, et qui avaient accompagné Jésus depuis la Galilée, pour le servir. Parmi elles étaient Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques et de Joseph, et la mère des fils de Zébédée. Matthieu 27:55-56

 

Lorsque Joseph d’Arimathée a demandé à ce qu'on lui remette le corps de Jésus, deux femmes l’ont suivi et ont vu qu'il le plaçait dans un tombeau et roulait une grande pierre devant l’entrée (Matthieu 27:57-61). Puis, elles sont allées préparer des aromates pour oindre le corps après le jour du repos (sabbat).

Elles ont été les premières à voir Jésus après sa résurrection:

 

Apres le sabbat, à l’aube du premier jour de la semaine, Marie de Magdala et l’autre Marie allèrent voir le sépulcre. Et voici, Jésus vint à leur rencontre, et dit: Je vous salue.

Elles s'approchèrent pour saisir ses pieds, et elles l’adorèrent. Alors Jésus leur dit: Ne craignez pas; allez dire à mes frères de se rendre en Galilée: c'est la qu'ils me verront. Matthieu 28: 1, 9-10

 

Nous voyons donc que des femmes suivaient Jésus et l’assistaient. Jésus a même accordé le privilège à certaines d'être les premières à le voir après sa résurrection. Jamais il n'a eu de relations sexuelles avec elles. Un tel comportement aurait été tout à fait condamné par la société juive.

 

Conclusion

 

Voici un résumé de ce que nous venons de voir concernant l’attitude de Jésus et de Mahomet envers les femmes:

Ø      La personne des femmes

Mahomet a tenu des propos négatifs sur les femmes, mais Jésus les traitait de la même manière que les hommes.

 

Ø      Les enseignements sur le mariage

Mahomet a affirmé que l’épouse devait une entière soumission à son mari et que celui-ci pouvait répudier sa femme pour toutes sortes de raisons. Jésus a parlé du mariage comme d'une union voulue par Dieu qui ne devait être rompue qu'en cas d'infidélité d'un des conjoints.

 

Ø      Relations avec les femmes

Mahomet a eu un grand nombre de femmes qui lui ont causé beaucoup de problèmes. Jésus ne s'est jamais marié, mais plusieurs femmes l’accompagnaient et l’assistaient durant ses déplacements.

 

A nouveau, les différences de personnalité et de caractère entre Jésus et Mahomet sont frappantes.

Commentaires

femmes et après ça les musulmans vont encore essayer de démontrer que l'islam a fait une avancée dans le statut de la femme

Écrit par : FK | 2008-02-27 à 10.37:47

Répondre à ce commentaire

Justice S.V.P.! Par ailleurs, les femmes ont droit à une plus petite part d'héritage que les hommes:
Quant a vos enfants, Allah vous ordonne d'attribuer au garçon une part égale à celle de deux filles. Sourate 4: 11
Mon intention n'est pas de défendre l'islam que je considère comme étant une religion dangereuse au même titre que les autres !
Mais vous devriez relire la bible , à ce sujet, c'est pas mieux !!!!!

"Les femmes doivent être couvertes"
Il est a noter que les religieuses catholiques ont fait de même ( voir les nonnettes et leur accoutrement !).

"S'ils le désiraient, les musulmans pouvaient libérer les femmes qu'ils avaient prises comme esclaves et en faire leurs épouses."
On retrouve presque les mêmes propos en ce qui concerne les juifs dans la bible !

En ce qui concerne les veuves :"Mahomet a veillé à ce qu'elles soient prises en charge",
La bible (AT) va dans le même sens , le frère prend soin de sa belle soeur et de sa progéniture !

"Jésus a loué des femmes pour leur foi et les a guéries,
"Marie, dite de Magdala, de laquelle étaient "sortis sept démons" "
Ceci n'est sûrement que pures affabulations moyenâgeuses !!!!!

"Ce que Mahomet a dit au sujet des femmes mariées,
Pour lui, le mari est supérieur a sa femme, qui lui doit une entière soumission."
Luc dans son évangile tient les mêmes propos à ce sujet ! ( les interdits de la femme )

"Aïcha, la jeune épouse de Mahomet ( consommation à du mariage à 9 ans),
Ce que vous oubliez de mentionner : c'est qu'a l'heure actuelle on le trainerait devant les tribunaux pour acte de pédophilie !!

"le Coran ne permettait pas aux musulmans d’épouser plus de deux, trois ou quatre femmes. "
Je vais me convertir à l'islam !!!( loll)
Note : les mormons en font autant et il sont chrétiens !
( j' y pense aussi )

"En plus de ses épouses, Mahomet avait d'autres femmes «à sa disposition ».( des esclaves)"
La bible cite aussi le même exemple !!

"Ni les Evangiles ni les "textes écrits par les historiens "ne disent que Jésus se serait marié ou qu'il aurait eu une femme. Nous lisons qu'il avait une "bonne relation "avec deux sœurs, Marie et Marthe,"
Ne pas exagérer, il n'existe aucun texte réellement Historique au sujet de jésus !!
De plus, que faut il entendre par "bonne relation "avec les deux soeurs ???

"Lorsque Joseph d’Arimathée a demandé à ce qu'on lui remette le corps de Jésus, deux femmes l’ont suivi et ont vu qu'il le plaçait dans un tombeau et roulait une grande pierre devant l’entrée (Matthieu 27:57-61). Puis, elles sont allées préparer des aromates pour oindre le corps après le jour du repos (sabbat).
EXACTEMENT COMME L'AURAIT FAIT DEUX VEUVES, curieux ,NON ?

"Conclusion,Jésus ne s'est jamais marié,(petit malin) mais plusieurs femmes l’accompagnaient et l’assistaient durant ses déplacements."
Dans les termes actuels, cela s'appelle du "concubinage" pur et simple ou en plus moderne encore : de l'union libre !!!

En ce qui concerne Mahomet et l'islam VOIR :
Droits de la femme
Kifaya n'a que 16 ans lorsqu'elle est poignardée à mort par son frère âgé de 32 ans… la suite sur http://www.fraternet.com/femmes/art31.htm

Bien à vous .
P.S. SVP : faites des posts plus courts !

Écrit par : Charles* | 2008-02-27 à 23.20:01

Répondre à ce commentaire

réfutation
Bien examinons les allégations de Mark A.Gabriel point par point (ça risque d'être long).

INTRO:

Mark A.Gabriel affirme : « Déjà en tant qu'enfant, je m'énervais contre la façon dont la société musulmane traitait les femmes. En étudiant le Coran et l’histoire islamique, j’ai réalisé que les nombreuses restrictions qui leur étaient imposées venaient directement de Mahomet. Une fois de plus, cela a soulevé des doutes dans mon esprit: Le vrai Dieu des cieux agirait-il ainsi avec des humains? Me demandais-je. »

Ça c'est son avis. Et maintenons lisons l'avis d'un occidental (non-musulman) qui lui a étudié l'Islam OBJECTIVEMENT, en la personne de l'universitaire Marcel Boisard : "Le paradis est sous les pieds des mères" ou encore "Le meilleur d'entre vous est celui qui est le meilleur avec sa femme", dit le Prophète. De telles affirmations ne sauraient émaner d'une société qui ne respecterait pas la femme en tant que telle. Sa relative infériorité actuelle par rapport à l'homme est la conséquence directe des conditions sociales et économiques globales de la société islamique. Les mouvements féministes [musulmans] l'ont d'ailleurs bien compris, qui appuient leur revendication sur les deux piliers usuels du réveil de la conscience musulmane : l'aspect politique et l'aspect religieux. A cet égard, leur combat risque d'être à la fois plus aisé et plus difficile que celui des femmes occidentales. Elles auront en effet à combler un retard plus considérable. En revanche, leur tâche sera facilitée par le fait qu'il ne leur faudra pas lutter contre une législation établie surtout par des hommes, habilités d'accepter ou de refuser de leur octroyer les "privilèges" qui diminueraient la sévérité des codes civils. Le droit de la musulmane à l'égalité sociale, à la propriété privée personnelle, au respect et à la sécurité dans le mariage, à la compensation en cas de divorce, à la jouissance d'intérêt purement féminin est acquis : la loi divine le leur accorde déjà. Elles auront à en obtenir l'application pratique par les hommes en évoquant, précisément, l'islam" (M. Boisard, L'humanisme de l'Islam, Albin Michel, Paris, p. 110).

LES FEMMES ET L’ENFER

Le Prophète dit: «Au paradis, j'ai vu que la majorité de ceux qui s'y trouvaient étaient des pauvres, et dans le feu (en enfer), j'ai vu que la majorité de ceux qui s'y trouvaient étaient des femmes. » (L’authentique de Boukhari, vol 8, livre 76, n°456)

Etant donné que le Coran assure que la récompense d’un homme et la même que celui d’une femme (4 :124, 16 :97, 3-195) ledit Hadîth ne se comprend pas littéralement mais seulement comme une remontrance envers certaines femmes pécheresses de la Oumma. Pour plus à ce sujet :

http://islampaix.blog4ever.com/blog/lirarticle-145578-593152.html


LES FEMMES ET LA PRIERE


Selon Mark A.Gabriel : A l’époque de Mahomet, les femmes avaient l’interdiction de passer à coté d'un homme qui priait (L’authentique de Mouslim, livre 4, n°1032). D'après le prophète, si cela se produisait, la prière de l’homme était annulée et il devait tout reprendre à zéro. La seconde épouse de Mahomet, Aïcha, a rapporté cet enseignement, tout en protestant modérément:

Les choses qui annulent les prières me furent mentionnées. Ils dirent: «La prière est annulée par un chien, un âne et une femme (s'ils passent devant un homme qui prie. » Je dis: «Vous avez fait de nous des chiens. » (L’authentique de Boukhari, vol 1, livre 9, n°490)

D’abord selon la plupart des savants, la prière n'est pas annulée si quelqu’un passe devant celui qui prit mais seulement sa valeur risque d’être diminuée si ladite personne s’est faite distraire.

Ensuite, le Prophète, sallâllâhou alayhi wa salam, ne se focalisait spécialement pas sur les femmes :

Hadith Sahîh Muslim, livre 4, hadîth 1032:

Muhammad a dit : « Quand l'un de vous s'apprête à prier, qu'il place devant lui quelque chose comme la partie arrière d'une selle. S'il ne dispose pas d'un tel objet, sa prière pourrait être interrompue par un âne, une femme ou un chien noir..»

Ce Hadîth prouve que la prière est annulée (diminuée) par toute personne qui passe devant un homme en prière.

Notez que Mark A.Gabriel est censé être un « Imâm »…. Comment peut-il ignorer alors cela ???

Les femmes de mauvaise augure ?

Un mauvais augure fut mentionné devant le Prophète. Le Prophète dit: «S'il y a un mauvais augure en quelque chose, c'est dans la maison, chez la femme et le cheval.» (L’authentique de Boukhari, vol 7, livre 62, n°31)

Le Prophète n’a jamais rien dit de tel : Aïcha a expliqué: «Par celui qui a révélé le fourqan (Coran) à Aboul-Qasim (Aboul-Qasim était le surnom du Prophète. Le serment ici, signifie "Par Allah"), quiconque relate cela a menti. LE MESSAGER D'ALLAH A DIT QUE LES IGNORANTS PARMI LES GENS AVAIENT L'HABITUDE D'AFFIRMER: " II y a certainement de la Tiyara (mauvaise augure) chez les femmes, dans les maisons et dans les bêtes de somme." Puis elle récita le verset : { Nul malheur n'atteint la terre ni vos personnes, qui ne soit enregistré dans un Livre avant que Nous ne l'ayons créé; et cela est certes facile à Allah } [Sourate 57 – Verset 22] [Recueilli par Ahmad, Al-Hakim et Ibn Khouzaimah.]

Ainsi, Abû Hourayra qui a rapporté le Hadîth mentionné par Mark A.Gabriel avait mal compris les propos du Prophète ; celui-ci ne donnait pas son appréciation personnelle mais se contentait de relater ce que disait les païens d’avant l’Islam comme Aïcha l’a rectifié.


Les femmes impures ?


Les femmes étaient considérées comme impures pendant leurs règles

Désolé mais Mark A. Gabriel doit manifestement confondre avec la Bible :

L'Éternel parla à Moïse, et dit: Parle aux enfants d'Israël, et dis: Lorsqu'une femme deviendra enceinte, et qu'elle enfantera un mâle, elle sera impure pendant sept jours; elle sera impure comme au temps de son indisposition menstruelle. Le huitième jour, l'enfant sera circoncis. Elle restera encore trente-trois jours à se purifier de son sang; elle ne touchera aucune chose sainte, et elle n'ira point au sanctuaire, jusqu'à ce que les jours de sa purification soient accomplis. (Lévitique 12 :1-4)

C’est en effet bien la Bible qui taxe les femmes d’impures pas l’Islam :

Qu'est-ce que l'homme, pour qu'il soit pur? Celui qui est né de la femme peut-il être juste? (Job 15 :4)

Mark A.Gabriel affirme :

Et elles ne pouvaient ni prier ni jeûner durant ces jours. De plus, selon Mahomet, cet état les dénigrait aux yeux d'Allah:

Un jour, le Messager d’Allah se rendit au Musalla (pour prier)... En passant devant des femmes, il dit: «0 femmes! Donnez l’aumône, car j'ai vu que la majorité des personnes qui se trouvent en enfer étaient des femmes.» Elles demandèrent: «Pourquoi cela, O Messager d’Allah? » Il répliqua: «Vous maudissez fréquemment et n'êtes pas reconnaissantes envers vos maris. Je ne connais personne de plus bête que vous en intelligence et en religion. Un homme sensé et prudent pourrait se laisser égarer par l’une d'entre vous.» Les femmes demandèrent: «0 Messager d’Allah! Qu'est-ce qui manque à notre intelligence et à notre religion? » Il dit: «N'est-ce pas vrai que le témoignage de deux femmes équivaut à celui d'un homme? » Elles répondirent par l’affirmative. Il dit alors: «C'est ce qui manque à votre intelligence. N'est-ce pas vrai qu'une femme ne peut ni prier ni jeûner pendant ses règles? » Les femmes répondirent par l’affirmative. Il dit: «C'est ce qui manque à votre religion.» (L’authentique de Boukhari, vol 1, livre 6, n°301)

Mark A.Gabriel dépose dans la bouche du Prophète, sallâllâhou alayhi wa salam, des paroles qu’il n’a jamais dites car le Prophète, sallâllâhou alayhi wa salam, ici ne faisait qu’exprimer par le biais de cette remarque, le fait surprenant qu'une femme, pourtant moins active dans la sphère publique et dans la société, que son mari, puisse prendre le dessus et exercer une forte influence sur lui de manière à le dérouter. Et à aucun moment il ne dit que les femmes sont indésirables pour Dieu.

DU TEMOIGNAGE

Selon Mark A.Gabriel :
Mahomet pensait-il que les femmes étaient inférieures aux hommes? Selon le Coran, il faut le témoignage de deux femmes pour égaler celui d'un homme:
Demandez le témoignage de deux témoins parmi vos hommes. Si vous ne trouvez pas deux hommes, choisissez un homme et deux femmes, parmi ceux que vous agréez comme témoins. Si l’une des deux femmes se trompe, l’autre lui rappellera ce qu'elle aura oublié. Sourate 2:282

Voici comment Mahomet a expliqué cet enseignement:

Le Prophète dit: «le témoignage d'une femme n'équivaut-il pas à la moitié de celui d'un homme? » Les femmes dirent: «Oui. » Il dit: «C'est à cause de la faiblesse de l’esprit d'une femme. » (L’authentique de Boukhari, vol 3, livre 48, n°826)

Au cas où Mark. A Gabriel l’ignorait cette règle n’a pas une valeur générale d’ailleurs en ce qui concerne le cas relatif à l’adultère, le témoignage de la femme est égal à celui de l’homme (voir, Coran, 24 : 6-9). Au sujet de ce verset, le professeur Muhammad Asad (Léopold Weiss) expliquait de son vivant dans sa traduction anglaise du Coran:

La condition selon laquelle deux femmes peuvent être substituées à un témoin masculin n'implique aucune réflexion sur les possibilités morales ou intellectuelles de la femme : elle est évidemment due au fait si, en règle générale. les femmes sont moins au courant des procédures d'affaires que des hommes et, en conséquence, plus exposées à commettre des erreurs à cet égard (Voir ce qu'en dit Muhammad `Abduh, dans Al-Manar 111, 124 f..).

Et comme les savants de l’Islam en conviennent, le témoignage de la femme est égal à celui de l’homme voire supérieur dans les domaines où la femme est plus compétente/savante que l’homme, voir le lien ci-dessous :

http://oumma.com/Le-temoignage-de-la-femme-n-est-en


L’HERITAGE


Ici Mark. A Gabriel verse, et c’est regrettable, dans le cliché suranné voulant que la femme hérite moins que l’homme en Islam ce qui constitue une assertion complément fausse

Par ailleurs, les femmes ont droit à une plus petite part d'héritage que les hommes:

Quant a vos enfants, Allah vous ordonne d'attribuer au garçon une part égale à celle de deux filles. Sourate 4: 11

Ce cas de figure ne concerne que la situation mentionnée par Dieu, à savoir celle où un frère et sa sœur (frère et soeur germains du défunt) se réunissent autour d’un héritage sans qu’aucun d’eux ne détienne une part explicitement déterminée par le Coran. Cela est dû au fait que l’homme a diverses responsabilités financières dans la vie alors que la femme non. Il existe néanmoins des cas où la part d’héritage de la femme est supérieure à celle de l’homme. Un exemple :

Si la défunte laisse un époux et une fille, alors la fille prend la moitié de l’héritage et l’époux ne prend que le quart. C’est-à-dire que la femme, dans ce cas, hérite du double de l’homme.

Pour plus à ce sujet :

http://www.islamophile.org/spip/article499.html


LE VOILE


Le port du Hijab en Islam n’est rien d’autre qu’un moyen pour la musulmane de vivre sa conception de la pudeur et non pas un symbole d’humiliation ou de soumission comme cela est le cas dans le Christianisme :

Toute femme, au contraire, qui prie ou qui prophétise, la tête non voilée, déshonore son chef: c'est comme si elle était rasée. (1Corinthiens, 11 :5)

L'homme ne doit pas se couvrir la tête, puisqu'il est l'image et la gloire de Dieu, tandis que la femme est la gloire de l'homme (1Corinthiens, 11 :7)


LES FEMMES ESCLAVES


Concernant les femmes esclaves, il s’agit d’une pratique vielle comme le monde. Considérez Deutéronome 20 :13-14 :

Et après que l'Éternel, ton Dieu, l'aura livrée entre tes mains, tu en feras passer tous les mâles au fil de l'épée. Mais tu prendras pour toi les femmes, les enfants, le bétail, tout ce qui sera dans la ville, tout son butin, et tu mangeras les dépouilles de tes ennemis que l'Éternel, ton Dieu, t'aura livrés.

Mais en Islam, le mari ne doit pas prostituer sa femme esclave (comme cela se faisait régulièrement chez les Qurayshites) selon Coran 24 : 33

De plus pourquoi tous ces griefs envers le Prophète Muhammad (sallâllâhou alayhi wa salam) de la part de Mark. A Gabriel ? La Bible ne dit-elle pas que le Prophète Souleïman (alayhis salâm) avait plusieurs centaines de femmes esclaves (700)?
Le Prophète Muhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) a enseigné ceci à ses disciples : "que celui qui possédait une esclave, l'a éduquée et lui a donnée une bonne éducation, puis l'a affranchie et l'a épousée, aura une double récompense."(Rapporté par Boukhâri et Mouslim)

LA FEMME INFERIEURE ?

Mar A. Gabriel écrit : Pour lui, le mari est supérieur a sa femme, qui lui doit une entière soumission
Or c’est faux. Le mari est en vertu du verset 4/34 le chef de la famille (en raison de la différence de nature et de constitution avec son épouse) mais ça ne fait pas de lui un dictateur. Sa prérogative est déjà fortement limitée par le fait que comme l’a dit le Prophète, il n’y a "pas d’ d'obéissance à une créature dans la désobéissance au créateur" (rapporté par Al-Bukhârî et Muslim)

Ensuite le mari doit pratiquer la consultation (shûrâ) avec son épouse. Dieu dit par exemple, concernant l’allaitement :

Et concertez-vous [à ce sujet] de façon convenable. (Coran, 65 :6)

Concernant le sevrage :

Et les mères, qui veulent donner un allaitement complet, allaiteront leurs bébés deux ans complets. Au père de l'enfant de les nourrir et vêtir de manière convenable. Nul ne doit supporter plus que ses moyens. La mère n'a pas à subir de dommage à cause de son enfant, ni le père, à cause de son enfant. Même obligation pour l'héritier. ET SI, APRES S'ETRE CONSULTES, TOUS DEUX TOMBENT D'ACCORD POUR DECIDER LE SEVRAGE, NUL GRIEF A LEUR FAIRE. Et si vous voulez mettre vos enfants en nourrice, nul grief à vous faire non plus, à condition que vous acquittiez la rétribution convenue, conformément à l'usage. Et craignez Dieu, et sachez que Dieu observe ce que vous faites. (Coran, 2 :233)

Pour sa part, le Prophète ayant demandé à un Ansarite la main de sa fille Julaybîb pour quelqu'un, celui-ci lui dit : "Je vais consulter la mère de Julaybîb." "Très bien", lui dit le Prophète (rapporté par Ibn Hibbân).

De même, des Hadîths et récits de la Sirâ montrent le Prophète recueillir le conseil de son épouse Khadîdja après la première révélation, celui de Oum Salama à Hudaybiyya, etc… Ce qui montre que le mari ne peut se permettre d’agir de façon brutale, unilatérale, sans aucune considération pour son épouse.

Rappelons en outre que le verset 4/34 ne concerne que le mari et sa femme et non pas le sexe masculin et le sexe féminin de façon générale.

Encore une fois Mark A. Gabriel a confondu avec la Bible qui elle, en effet, regarde la Bible comme inférieur à l’homme :

Ephésiens 5
22 Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur ;

23 car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l'Eglise, qui est son corps, et dont il est le Sauveur.

24 Or, de même que l'Eglise est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l'être à leurs maris en toutes choses.


Colossiens 3
18 Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il convient dans le Seigneur.


1Pierre 3
1 Femmes, soyez de même soumises à vos maris, afin que, si quelques–uns n'obéissent point à la parole, ils soient gagnés sans parole par la conduite de leurs femmes,
5 Ainsi se paraient autrefois les saintes femmes qui espéraient en Dieu, soumises à leurs maris,
6 comme Sara, qui obéissait à Abraham et l'appelait son seigneur. C'est d'elle que vous êtes devenues les filles, en faisant ce qui est bien, sans vous laisser troubler par aucune crainte.

Tite 2
5 à être retenues, chastes, occupées aux soins domestiques, bonnes, soumises à leurs maris, afin que la parole de Dieu ne soit pas blasphémée.

1Corinthiens 11
3 Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, que l'homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ.


Mark A. Gabriel indique :

Dans le même verset, le Coran dit, à propos des épouses:

Les femmes vertueuses sont obéissantes (à Allah et à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé. ..(c.-à-d. leur chasteté, la propriété de leur mari) avec la protection d'Allah.

Il est dit que les femmes sont Qanitat (obéissante) mais envers qui ? Envers Dieu.

La signification du mot est précisée dans Sourate Al-Baqqara, verset 116, Sourate An-Nahl, verset 120 et Sourate Ar-Rum, verset 26. Le Coran classe Marie, mère de Jésus comme l'une des' qanitin "dans la Sourate At-Tahrim, verset 12, en utilisant le pluriel du mot "qanitat" qui indique une femme pieuse envers Dieu tout-puissant. Ceci montre que le mot arabe "Qanitat" dans la Sourate An-Nisa, Ayah 34 renvoie à l'esprit d'humilité devant Allâh, le Tout-puissant. En d'autres termes, ces femmes craignent Dieu.

BATTRE LA FEMME ?

Mark A. Gabriel cite le verset 4/34, arguant que l’Islam commande de battre les femmes. En fait, il y a une très longue étude par rapport à ce passage et je n’ai pas le temps de l’aborder ici mais je peux donner au lecteur intéressé les liens suivants qui réfutent cette prétention:

http://www.maison-islam.com/article.php?id=165

http://www.salafs.com/modules/news/article.php?storyid=10111&keywords=mariage

http://www.musulmane.com/modules.php?name=News&file=print&sid=15

http://www.answering-christianity.com/karim/noble_quran_4_34.htm (en Anglais)


RAPPORT SEXUEL :

Selon Mark A . Gabriel :

Les femmes sont maudites si elles refusent de coucher avec leur mari :
Le Prophète dit: «Si un homme invite sa femme à coucher avec lui et qu'elle refuse de venir à lui, alors les anges enverront leurs malédictions sur elle jusqu'au matin.» (L’authentique de Mouslim, vol 7, livre 62, n°121)

Mais ce cas est le même pour le mari qui a le devoir de satisfaire pleinement sa femme sur le plan sexuel ! C’est d’autant plus évident que le Prophète Muhammad, sallâllâhou alayhi wa salam, a dit : "Les femmes sont les sœurs des hommes" (rapporté sur l'autorité par Aïcha, par Ahmad (6/256); Abû Dâoûd (236); At-Tirmidhî (113); Al-Darimi(1/195). Sheikh al-Albânî, r.a, a déduit de cette tradition que "le principe général est que ce qui est obligatoire pour les hommes l'est aussi pour les femmes, et que ce qui est permis pour eux l'est aussi pour elles. On ne peut faire de différence dans les règlements que là où cela est mentionné dans un texte des sources [ou là où se retrouve un principe extrait d'un texte des sources]" (Silsilat ul-ahâdîth as-sahîha, tome 1 p. 347).

Donc l’homme qui ne donne pas satisfaction à sa femme sans raison valable est également blâmable.

DIVORCE

En Islam, le divorce est sur le plan moral une chose détestable Jabir (que Dieu l’agrée) rapporte ces paroles du Prophète Mouhammad (Paix et Bénédiction sur lui) a dit : "Iblis établit son trône sur l'eau et envoie ses légions. La démon qui a (ensuite) le plus de proximité avec lui est celui qui a réussi le plus grand trouble (fitna). L'un de ces démons vient à lui et dit : "J'ai fait ceci et cela." Mais il lui répond : "Tu n'as rien fait." Puis l'un d'entre eux vient à lui et lui dit : "Je n'ai pas lâché [tel humain], jusqu'à ce que j'ai réussi à provoquer la séparation entre lui et son épouse." Iblis rapproche de lui ce démon et lui dit : "Quel bon fils es-tu !" (Rapporté par Muslim, n° 2813, Ahmad) Le Prophète (Paix et Bénédiction sur lui) a dit : "La chose permise la plus détestée de Dieu est le divorce" (rapporté par Abû Dâoûd)

Et une femme peut parfaitement contrairement à ce que prétend Mark A. Gabriel demander le divorcer. Prière de consulter cet article :

http://www.maison-islam.com/article.php?id=220

AISHA

Concernant Aïcha, radhia allâhou anha, Mark A. Gabriel s’avère être un menteur lorsqu’il dit que : Cette décision surprenante a laissé les gens perplexes, car elle ne correspondait pas aux normes de la société arabe. En effet, Aïcha n'avait que 6 ans.

Or, justement les ennemis de Muhammad, saws, n’ont JAMAIS contesté ce mariage alors qu’il le critiquait pour d’autres raisons mais il ne l’ont jamais critiqué pour cela, d’ailleurs la critique ne se base sur aucune source, c’est une accusation gratuite. Pour plus concernant le mariage avec Aïcha, voir :

http://islampaix.blog4ever.com/blog/lirarticle-145578-610833.html


ZAYNAB

Comme beaucoup d’orientalistes, Mark A. Gabriel, critique injustement le mariage du Prophète, sallâllâhou alayhi wa salam, avec Zaynab, radhia allâhou anha- mariage qu’y avait essentiellement pour but d’abolir la coutume de l’adoption telle qu’elle était pratiquée chez les Arabes. :
Un petit exposé sur ce cas est disponible ci-dessus :

http://islampaix.blog4ever.com/blog/lirarticle-145578-589503.html

Quand au récit selon lequel le Prophète eu un coup de foudre pour Zaynab, il n’est pas authentique. Il n’a été rapporté à travers aucune chaîne de transmission authentique comme cela est exposé en cet article (en anglais) :

http://www.bismikaallahuma.org/archives/2005/the-narratives-concerning-the-marriage-of-zaynab/

SAFFIYYA

Le cas relatif à Saffiya Bint Huyay est traité ici :

http://islampaix.blog4ever.com/blog/lirarticle-145578-591834.html


LES FEMMES DU PROPHETE

Même si je n’ai pas le temps d'entrer dans les détails de chacun d'eux, les mariages du messager de Dieu furent conclus soit pour des raisons politiques, soit pour renforcer les liens de parenté ou aider une femme dans le besoin. Un bon nombre de ces femmes étaient veuves, âgées, abandonnées et donc ayant besoin d'une aide à la fois sociale et amicale, d'un réconfort au sens le plus large du terme. Ceci est expliqué en détail en cet article :
C’est pourquoi il importait que ces mariages soient maintenus. En outre, si le Prophète eu ce privilège s’était proportionné aux obligations auxquels il était sujet par rapport aux pratiques cultuelles. ce privilège mais ceci fut contrebalancé par certaines restrictions. Par exemple, Qiyam Al Layl (les prières aux deux tiers de la nuit) ne sont pas obligatoires pour le musulman. En revanche, elles l'étaient pour le Prophète, la paix soit sur lui.
Et de la nuit consacre une partie [avant l'aube] pour des prières surérogatoires : afin que ton Seigneur te ressuscite en une position de gloire (Coran, 17 :79)
Enfin quand à la sagesse se trouvant derrière la raison pour lesquelles en qualité de mère des croyants, les épouses du Prophète ne pouvaient pas se remarier avec quelqu'un d'autre, Dieu sait mieux. Peut être que c'était pour éviter qu'en période de Fitna, des gens égarés se mettent à idolâtrer des enfants nés des épouses du Prophète, tout comme les chiites aujourd'hui le font avec les petits-enfants du Prophète. Les femmes accomplissaient aussi des taches ménagères, mais la loi islamique autorisait Mahomet à coucher avec elles sans devoir les épouser. Les enfants qui naissaient de ces unions ne portaient pas le nom de Mahomet et n'avaient droit à aucun héritage.

Sans commentaire, j’ignore où Gabriel a été cherché ça encore….

SAWDAH

Le Prophète, sallâllâhou alayhi wa salam, n’a jamais menacé Sawda, radhia allâhou anha de divorcer d’elle. Le fait est qu’il l’a épousé alors qu’elle ne fut jamais une femme gracieuse. Ibn Kathîr écrit : Ce fut une grande surprise à la Mecque que le Prophète (Paix et Bénédictions d’Allâh sur lui) eut choisi de se marier à une veuve qui n’était ni jeune ni belle. Ibn Kathir, Wives of the Prophet Muhammad (SAW)

Source:

http://www.islamawareness.net/Muhammed/ibn_kathir_wives.html)

Quand au problèmes conjugaux du Prophète, sallâllâhou alayhi wa salam, avec ses femmes, cela est dû au fait que ses femmes en voyant les butins militaires amassés devenaient quelque peu gourmandes or lui menait une vie d’ascète. Par conséquent, il refusa de leur donner plus que ce qu’il leur allouait quotidiennement.

Pour ce qui est de Jésus et des femmes, je n’ai pas grand-chose à dire si ce n’est qu’il faut vraiment forcer le sens des mots et s’évertuer pour trouver une parole de Jésus qui soit favorable aux femmes. Jésus a guéri des femmes, a loué des femmes pour leur piété et alors ? Venant d’un Prophète (alayhi salam) c’est la moindre des choses, le Prophète Muhammad, sallâllâhou alayhi wa salam, fit de même avec les femmes de sa communauté. Ce n’est en effet pas le Jésus des évangiles qui a dit que : Le croyant qui a la foi la plus complète est celui qui a le meilleur comportement, et les meilleurs d’entre vous sont les meilleurs avec leurs femmes (Hadith authentique du Prophète Muhammad, rapporté par At-Tirmidhî n° 3895, Ibn Hibban n° 1312, Ibn Majah n° 1977, sur l’autorité d’Abû Hourayra)

Comparez aussi ces propos :

Une fois, un Sahâbi qui s'appelait Jâhimah était venu auprès du Prophète Muhammad et lui avait fait part de son intention de participer à une campagne militaire. Il était ainsi venu pour lui demander conseil à ce sujet. Le Prophète Muhammad lui demanda: « As-tu encore une mère vivante? » Après qu'il ait répondu par l'affirmative, le Prophète Muhammad lui dit: « RESTES AUPRES D'ELLE, CAR LE PARADIS SE TROUVE A SES PIEDS. » (rapporté par Ahmad, An Nasaï)

Abou Hourayra rapporte : « Un homme vint auprès du Prophète Muhammad et lui demanda: « Qui a le plus droit à ma bonne compagnie ? ». Le Prophète Muhammad répondit : « Ta mère, puis ta mère et encore ta mère, ensuite ton père... » (rapporté par Al-Bukhârî, n° 5971 et Muslim, n° 2548)

Le Coran dit : et ton Seigneur a décrété : "n'adorez que Lui; et (marquez) de la bonté envers les père et mère : si l'un d'eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi; alors ne leur dis point : "Fi !" et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses. et par miséricorde; abaisse pour eux l'aile de l'humilité; et dis : "Ô mon Seigneur, fais-leur; à tous deux; miséricorde comme ils m'ont élevé tout petit". (Coran, 17 : 23-24)

Or, selon la Bible même si Jésus a enseigné la bonté envers les parents (Matthieu 19 :18) paradoxalement on lui attribue ses propos plutôt curieux :

Jésus lui répondit: Femme, qu'y a-t-il entre moi et toi? Mon heure n'est pas encore venue. Jean 2 :4

Est-ce une façon de parler à sa mère ? Il y aurait encore d’autres choses à dire mais il faudrait pour cela élaborer un manuel entier……..

Écrit par : Moussa | 2008-02-27 à 23.52:52

Répondre à ce commentaire

Moussa - femmes Moussa,
1. Mark A.Gabriel donne son avis, mais il argumente !
2. Pour contredire le hadith qui met la femme au même niveau que le chien ou l’âne, tu me cites un hadith qui dit la même chose !?! Je te cite : « Hadith Sahîh Muslim, livre 4, hadîth 1032: Muhammad a dit : « Quand l'un de vous s'apprête à prier, qu'il place devant lui quelque chose comme la partie arrière d'une selle. S'il ne dispose pas d'un tel objet, sa prière pourrait être interrompue par un âne, une femme ou un chien noir..» Ce Hadîth prouve que la prière est annulée (diminuée) par toute personne qui passe devant un homme en prière. »
Pourquoi dis-tu TOUTE PERSONNE alors que le hadith persiste à ne citer que l’âne, la femme ou le chien ???

3. Tu cites le lévitique et Job alors que l’on compare Jésus et Mahomet. Es-tu sur d’avoir compris ?

4. Quant aux témoignages, tu nous donnes un bel exemple de contradiction du coran en citant 2 :282 et 24 :6-9 ! Allah se contredirait-il ?

5. En ce qui concerne l’héritage, tu compares de choses différentes pour essayer de te défendre. « Si la défunte laisse un époux et une fille, alors la fille prend la moitié de l’héritage et l’époux ne prend que le quart. C’est-à-dire que la femme, dans ce cas, hérite du double de l’homme. » Tu compares la descendance avec l’époux !

6. L’épître aux corinthiens est une lettre que Paul a écrite pour redresser cette église qui s’éloignait des enseignements de Dieu. Il s’agit d’une recommandation de Paul pour les femmes PENDANT LA PRIERE et non d’un ordre de Jésus pour toutes les femmes. Encore une fois tu confonds.

7. Femmes esclaves. Encore une fois tu cites l’ancien testament et non Jésus !

8. Soumissions. Tu cites le nouveau testament et tu fais bien. L’exemple est très clair !
Le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l'Eglise, qui est son corps, et dont il est le Sauveur (Ephésiens 5 :23)
Le christ est le chef de l’Eglise qui est son corps ! Voilà comment un homme doit être chef de la femme : en la considérant comme son propre corps !

9. Aisha : Pourrais-tu nous dire si tu avalises les rapports sexuels avec des enfants ? Si non, Mahomet est-il toujours un exemple à suivre ?

Pour terminer, tu cites un verset, mais dans quel but ? L’allocution « femme ! », dans la culture araméenne, n'a rien de contraire à l'affection et aux égards dus à une mère. Et la phrase « Qu'y a-t-il entre moi et toi ? », cette formule est un hébraïsme qui signifie : « il n'y a pas communion de sentiments entre nous. » (Exemple en 2rois 3 :13 où Elisée parle au roi)

Quand il y a égalité entre hommes et femmes, on autorise pas la polygamie de l’un au détriment de l’autre !

Amitiés

Écrit par : Stéphane, Chrétien né de nouveau | 2008-02-28 à 11.43:35

Répondre à ce commentaire

Charles - réponses 1. Pour l’héritage, donne des preuves STP.
2. Les femmes doivent être couvertes selon le Coran car les musulmans déclarent qu’il s’agit de la parole de Dieu.
Selon le nouveau testament, Paul conseille aux femmes de se couvrir la tête pour prier dans la Bible. C’est une mesure de précaution d’époque. Jésus n’a rien exigé d’elles.
3. Tu cites à plusieurs reprises l’ancien Testament sans tenir compte du nouveau ! Ici on compare Jésus et Mahomet ! Apprends à faire attention au sujet STP !
4. Tu cites Luc, mais toujours sans preuves !
5. Je ne veux pas défendre les mormons, mais il s’agit d’une minorité (3 à 5%) qui pratique la polygamie.

Amitiés

Écrit par : Stéphane, Chrétien né de nouveau | 2008-02-28 à 11.46:50

Répondre à ce commentaire

Moussa, Tract dans une mosquée près des Etangs noirs à Molenbeek.

Tract venant d'Arabie Saoudite : Recommandations pour la perle protégée.
Liste de conseils qui commencent tous par : Attention ma soeur....

Attention aux téléphones qui permettent aux loups de prendre forme humaine.
OBEIS A TON MARI ET NE L'ENERVE PAS.
Ne mets pas de vernis sur tes ongles et ne t'asperge pas de parfum.
Pas d'internet, de vidéo, de télévision.
N'écoute que de la musique religieuse.
Ne lis pas de revues, elles mènent à la dépravation et font perdre le contrôle de soi-même.
Ne va pas à des fêtes.
NE QUITTE PAS LA MAISON SANS L'AUTORISATION DE TON MARI.
DISTRIBUE DES TRACTS ISLAMIQUES.
N'imite pas l'homme en portant des pantalons et cheveux courts.

Cité par Fraihi Hind dans : ''Infiltrée dans les milieux islamiques radicaux'' Ed Luc Pire.
Amicalement à vous.

Écrit par : Jean-Marc | 2008-02-28 à 13.35:51

Répondre à ce commentaire

Charles, Sérieusement, l'attaque sur Marthe et Marie...
Vous ne vous grandissez pas avec de tels arguments...
Et il est prouvé que les Evangiles étaient écrits avant 7O.
Et pourquoi, attaquez-vous le Christ si vous croyez qu'il n'a pas existé....?

Écrit par : Jean-Marc | 2008-02-28 à 13.42:43

Répondre à ce commentaire

Bon eh bien je vais répondre.....

1. Marcel Boisard que j'ai cité donne aussi des arguments à savoir 2 hadîth du Prophète même si il les cite sans donner les noms de leurs rapporteurs


FEMME ANE CHIEN

Pour contredire le hadith qui met la femme au même niveau que le chien ou l’âne, tu me cites un hadith qui dit la même chose !?! "

Oui je me rends compte de mon erreur là, erreur d’inattention .... désolé bref c'est ce hadîth que je voulais citer :

Sahih Muslim 782.
D'après Abou Sa'îd Al-khudrî (que Dieu l'agrée), L'Envoyé de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : "Pendant que vous priez, ne laissez jamais QUELQ' UN passer devant vous. Essayez de l'empêcher autant que possible. S'il persiste, combattez-le, car ce passant doit être un diable".

Ainsi, le sens du hadith était de ne pas laisser QUELQU'UN passer devant nous lorsque l'on prie. Maintenant, pourquoi le Prophète Muhammad (saws) a donné comme exemple le chien et l'âne?

Parce que ce sont deux animaux qui ont déjà perturbé les musulmans pendant leurs prières en passant devant eux :

Sahih Muslim 777.
Abou Juhayfa (que Dieu l'agrée) a dit : Je suis allé rencontrer l'Envoyé de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) alors qu'il était à Al- 'Abtah, campant dans une tente en cuir rouge. Bilâl apportait l'eau des ablutions du Prophète et les compagnons se hâtaient, alors, de recueillir de cette eau. Tous ceux qui avaient réussi à en prendre quelques gouttes, en répandaient sur ceux qui n'avaient pas pu en obtenir. Le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) sortit, vêtu d'une tunique rouge; il me semble encore voir la blancheur de ses jambes. Il fit ses ablutions, Bilâl appela à la prière et je me mis à suivre la direction de sa bouche de-ci et de-là, de droite et de gauche, pendant qu'il appelait : "Venez à la prière! Venez à la réussite!". Puis, on ficha une pique au Prophète qui s'avança, se mit en face de celle-ci et fit la prière de zhuhr en deux rak'a. Pendant ce temps, J'AI VU UN ANE ET UN CHIEN PASSER DEVANT LES FIDELES EN PRIERE SANS Qu'ON LES RETIENNE. Le Prophète fit ensuite la prière de 'asr en deux rak'a également. Il continua à raccourcir les prières de quatre rak'a à deux seulement, pendant son voyage et jusqu'à son retour à Médine.


Maintenant pourquoi le Prophète Muhammad (saws) a donné comme exemple la femme? Parce que sa femme Aicha (r.a) le perturbait (involontairement) dans sa prière et qu'une situation identique peut concerner tout époux musulman :

Sahih Bukhary 300,379,492; Sahih Muslim 791,797.

J'étais endormie devant le Prophète [lorsqu'il accomplissait la prière de la nuit], et mes jambes se trouvaient [à cause de l'exiguïté de la maison du Prophète] allongées entre lui et la direction de La Mecque. Lorsqu'il voulait se prosterner, il me touchait et je repliais mes jambes, et lorsqu'il se relevait de sa prosternation, je les allongeais.


Ainsi, le Prophète Muhammad (saws) ne comparait nullement la femme à un âne et à un chien, mais il a donné seulement ces 3 exemples parce que tout les 3 peuvent perturber involontairement pendant la prière.

Et ma démarche n’était nullement de contredire mais d’examiner un passage équivoque à la lumière d’un autre passage univoque. C'est différent. Et c'est une méthodologie logique que de procéder ainsi pour comprendre.


3. "Tu cites le lévitique et Job alors que l’on compare Jésus et Mahomet. Es-tu sur d’avoir compris ? "

Reniez vous l’AT ? En tout état de cause cet argument se retourne contre vous puisque Mark A. Gabriel se réfère au coran pr étayer ses assertions or pr un musulman le Coran n'est pas la parole de Muhammad mais de Dieu, hors sujet total ! Mark A. Gabriel ferait mieux de se baser sur les hadîths UNIQUEMENT... mais comme il a élargi l'étude au coran j'en ai fait de même avec la Bible. Puisque selon vous Jésus a confirmé l' Ancien Testament, c'est bien qu'il approuvait les dires contenues ds Job et le Lévitique non ? Je te cite au sujet de l’homosexualité :

Rappelons-nous que Jésus n’a jamais remis en question les principes moraux et la loi de l’ancien Testament :
« Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé ». (Matthieu 5:17-18 LSG)

http://christianisme.skynetblogs.be/post/4086897/vices-sexuels-le-levitique


Effectivement Jésus a confirmé l’AT selon Matthieu 5 :17-18, donc c’est qu’il en accord avec Job et le Lévitique et ce qu’ils disent au sujet de la femme…. Forcément …


LE TEMOIGNAGE

« Quant aux témoignages, tu nous donnes un bel exemple de contradiction du coran en citant 2 :282 et 24 :6-9 ! Allah se contredirait-il ? »

Il est triste de constater que tu tires des conclusions hâtives et irréfléchies au lieu de méditer et d’analyser succinctement. Si on raisonne pareillement avec la Bible alors on pourra trouver maintes contradictions apparentes. La question : Est-ce que les passages 2 :282 et 24 :6-9 parlent de la même chose ? Non. Par conséquent, nulle contradiction. Comme je l’ai dit, le verset 2 :82 n’est pas une règle générale sur le témoignage mais une injonction concernant un cas spécial, communiquée dans une société où les femmes ne sont pas très familiarisées avec les transactions commerciales et davantage exposées à commettre des erreurs. Le témoignage de la femme est, je le répète, égal/supérieur à celui de l’homme ds les domaines où elle est autant/plus compétente comme l’accouchement, la grossesse, la naissance, les dispute des bains, etc…

HERITAGE

« En ce qui concerne l’héritage, tu compares de choses différentes pour essayer de te défendre. »

J’ai simplement voulu montrer que Mark A. Gabriel se trompe/ment lorsqu’il dit que LA FEMME en général hérite moins que l’homme ce qui est faux puisque dans certains cas de figure, elle hérite autant sinon plus que l’homme.

Quant aux père et mère du défunt, A CHACUN D'EUX le sixième de ce qu'il laisse, s'il a un enfant. S'il n'a pas d'enfant et que ses père et mère héritent de lui, A SA MERE alors le tiers. (Coran, 4 :11)

Le verset qu’il cite se réfère seulement à la fille, pas au sexe masculin en général. ET cela est ainsi parce que la femme n'a aucune obligation financière durant sa vie d'adulte au contraire de l'homme.

SOUMISSION

Tu dit :

« Le christ est le chef de l’Eglise qui est son corps ! Voilà comment un homme doit être chef de la femme : en la considérant comme son propre corps ! »

Le problème avec cette interprétation c’est que Jésus a autorité/préséance sur les gens de l’Eglise en dépit du fait qu’elle est son corps.

Ne vous faites pas appeler directeurs; car un seul est VOTRE DIRECTEUR, le Christ. (Matthieu, 23 :10)

Elle a beau être son corps, l’Eglise lui est soumis donc on en déduit que c'est pareil pr la femme ….


9. Aisha : Pourrais-tu nous dire si tu avalises les rapports sexuels avec des enfants ? Si non, Mahomet est-il toujours un exemple à suivre ?


Tu n’as pas bien compris. Il ne s’agit nullement d’un exemple que les musulmans devraient perpétuer ou non. Dans l'ensemble de ce que le Prophète a fait, il y a certains faits qui ont, selon notre croyance, une vocation universelle, d'autre qui sont particuliers à lui (khussûssiyya), et d'autres encore qui sont le produit de la coutume d'alors. Concernant cette dernière catégorie, on ne peut appréhender les faits de cette époque en se fondant sur la référence aux mœurs d'aujourd'hui. Ce serait une erreur méthodologique grave. Il faut replacer les événements dans leur contexte. Le mariage avec une fille ayant atteint sa maturité biologique mais étant d'un âge moindre que 15 ans est interdit par la loi d'aujourd'hui dans la plupart des sociétés occidentales, mais ne l'était alors pas : on se fondait alors sur le constat de maturité biologique, l'âge fût-il de moins de 15 ans.

Aïcha avait 9 ans lorsqu’ils vécurent ensemble et était apte au mariage selon les mœurs d’alors. Ce mariage est TOTALEMENT conforme aux mœurs sémitiques et en cours durant les temps bibliques. D’ailleurs, avant le Prophète, elle avait déjà été fiancée à un polythéiste à 6 ans, ceci pour montrer encore une fois que cette pratique était courante.

Le savant musulman Mustafâ as-Sibâ'î précise d'ailleurs que le changement de coutume doit être pris en compte, et cite et approuve des pays musulmans qui ont, au nom des principes mêmes de l'islam, fait des lois interdisant le mariage avec une mineure, se fondant sur l'avis de Ibn Shub'ruma et al-Battî (Al-mar'a bayn al-fiqh wal-qânûn, pp. 57-58), et d'autres lois accordant au responsable administratif le droit de refuser de marier un homme âgé avec une femme beaucoup plus jeune que lui si les motifs de ce mariage ne paraissent pas conformes à l'éthique musulmane




Et la phrase « Qu'y a-t-il entre moi et toi ? », cette formule est un hébraïsme qui signifie : « il n'y a pas communion de sentiments entre nous. » (Exemple en 2rois 3 :13 où Elisée parle au roi)

C’est exactement ce que voulais montrer. Est-une façon de considérer sa mère ? De lui exprimer avec dureté que l’on ne ressent pas de sentiment envers elle ? Ces propos attribués à Jésus m'apparaissent comme curieux.

LA POLYGAMIE

Tout d'abord la polygamie est Biblique:

Si un homme, QUI A DEUX femmes, aime l'une et n'aime pas l'autre, et s'il en a des fils dont le premier-né soit de la femme qu'il n'aime pas (Deutéronome, 21 :15)

Ensuite, l'Islam n'impose ou n'encourage nullement la polygamie mais il la conditionne trés rigoureusement et laisse la possibilité d'appliquer cette pratique si le contexte l'exige. En effet, en cas de guerre où un grand nombre d'hommes seraient morts, que faire ? Laisser un grand nombre de femmes sans mari ?

Enfin dernière chose, à titre d'information: il est tout à fait possible que la femme musulmane lorsqu'elle se marie stipule comme condition lors de ses épousailles que son mari ne prendra pas de deuxième épouse. Donc, il n'y a pas de polygamie imposée à la femme.








Écrit par : Moussa | 2008-02-28 à 17.21:45

Répondre à ce commentaire

"Le verset qu’il cite se réfère seulement à la fille, pas au sexe masculin en général."

encore une erreur de ma part je voulais dire "au sexe féminin en général"

Écrit par : Moussa | 2008-02-28 à 18.55:41

Répondre à ce commentaire

Moussa - quelques réflexions Moussa,
Merci pour ton message, mais cela ne fait que confirmer ce que je pense... Quelques réflexions ça et là :

Femme=âne=chien
Ah bravo, il faut combattre les gens qui vous empêchent de prier parce que ce sont des diables... Merci pour ce hadith, c’est révélateur. Vous pouvez danser devant moi, ma prière ne s’en verra point incommodée car Dieu regarde au cœur et non à ma ‘récitation’ !
Le hadith est différent dans l’intention : celui qui met la femme à la même hauteur de l’âne et le chien est bien une tentative de montrer que ces trois êtres sont bien égaux en terme de « perturbation naturelle ». Celui que vous présentez maintenant est une incitation au combat face à une personne qui perturbe sciemment la prière. C'est différent.

Confirmation de la loi
Merci de me citer, mais lisez bien le mot en lettres capitales : « Rappelons-nous que Jésus n’a jamais remis en question les principes MORAUX et la loi de l’ancien Testament. » Vous feriez bien de lire ce que Jésus dit à ce sujet. A votre avis pourquoi Jésus est-il venu si rien ne devait changer ??? C’est l’application des principes moraux de la loi avec miséricorde et non à la lettre en se basant sur des rites et des traditions qui éloignent de Dieu. Jésus est venu pour apporter le plus grand commandement de Dieu au milieu de la loi : l’amour ! La venue de Mahomet a effacé le message d’amour de Jésus et cela a pour effet de revenir à l’époque de la barbarie.

Héritage
« La femme n'a aucune obligation financière durant sa vie d'adulte au contraire de l'homme. » Cela ne s’applique que si Allah a déjà prévu que la femme ne travaillerait pas et qu’elle devrait juste rester à la maison !

Pourrais-tu répondre à la question du point 9 ? Je répète : « Pourrais-tu nous dire si tu avalises les rapports sexuels avec des enfants ? Si non, Mahomet est-il toujours un exemple à suivre ? » C’est pas tout de dire que ça se faisait, je te demande si c’est un exemple à suivre.

La première définition du mot sentiment est : « connaissance plus ou moins claire donnée d’une manière immédiate ». Ex : - J’ai le sentiment que c’est fini. - Je n’ai pas le même sentiment que toi. Où y a-t-il de la dureté là-dedans si je réponds ça à ma mère ???

Polygamie
Comme l’a répété Jésus, « au commencement il n’en était pas ainsi ». Dieu a dit « C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair » S’attachera à SA femme (et non SES femmes) et LES DEUX (et non les trois ou quatre) deviendront UNE SEULE chair.
C’est à cause de leur dureté de cœur et de leur égarement que Moïse a légiféré en ce sens. Encore une fois, Jésus est venu pour confirmer la vraie loi de Dieu et non les rites issus de la confusion.

Ta femme accepterait-elle que tu en épouses une autre ? Accepterait-elle que tu couches avec une autre par compassion pour son veuvage ?
Et accepterais-tu qu’une femme épouse deux hommes ?

Où est l’amour là-dedans ? C’est le retour à la barbarie...

Jésus est le Verbe de Dieu. Tourne-toi vers Lui...tu ne le regretteras pas.

Que Dieu te guide.

Écrit par : Stéphane | 2008-02-28 à 21.01:05

Répondre à ce commentaire

A Jean Marc "Sérieusement, "l'attaque "sur Marthe et Marie..."
"Et pourquoi, "attaquez-"vous le Christ si vous croyez qu'il n'a pas existé...".

Les chrétiens seraient -ils tous des guerriers ?
A la moindre allusion, ils croient qu'on les "attaquent "!
Phobie de la persécution ???
Ou alors, pauvres chrétiens, seriez-vous tous des Caliméro's ?

Bien à vous

Écrit par : Charles* | 2008-02-28 à 21.01:36

Répondre à ce commentaire

A Stéphane
"1. Pour l’héritage, donne des preuves STP."

Arrêtez de jouez les innocents, je ne vais pas passer mon temps a recopier les versets de la bible alors que vous les connaissez mieux que quiconque !!

"2. Les femmes doivent être couvertes selon le Coran car les musulmans déclarent qu’il s’agit de la parole de Dieu.
Selon le nouveau testament, Paul conseille aux femmes de se couvrir la tête pour prier dans la Bible. C’est une mesure de "précaution" d’époque. Jésus n’a rien exigé d’elles."

De quelle précaution s'agit-il , et Paul ne serait-il pas "inspiré" de dieu ??

"3. Tu cites à plusieurs reprises l’ancien Testament sans tenir compte du nouveau ! Ici on compare Jésus et Mahomet ! Apprends à faire attention au sujet STP !"

Renieriez-vous l'ancien testament est la BASE de votre croyance et celle de votre mythique jésus ???

"4. Tu cites Luc, mais toujours sans preuves !"

Même remarque qu'en 1.
Mais comme vous aimez les précisions, ci dessous reprise des propos de Moussa
(com postérieur au mien ! )
Ephésiens 5-22 Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur ;
23 car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l'Eglise, qui est son corps, et dont il est le Sauveur.
24 Or, de même que l'Eglise est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l'être à leurs maris en toutes choses.
Colossiens 3-18 Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il convient dans le Seigneur.
1Pierre 3-1 Femmes, soyez de même soumises à vos maris, afin que, si quelques–uns n'obéissent point à la parole, ils soient gagnés sans parole par la conduite de leurs femmes,
5 Ainsi se paraient autrefois les saintes femmes qui espéraient en Dieu, soumises à leurs maris,
6 comme Sara, qui obéissait à Abraham et l'appelait son seigneur. C'est d'elle que vous êtes devenues les filles, en faisant ce qui est bien, sans vous laisser troubler par aucune crainte.
Tite 2-5 à être retenues, chastes, occupées aux soins domestiques, bonnes, soumises à leurs maris, afin que la parole de Dieu ne soit pas blasphémée.
1Corinthiens 11-3 Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, que l'homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ."

Si tout ces textes ne sont pas de la soumission inconditionnelle, a vous de me prouvez le contraire !

"5. Je ne veux pas défendre les mormons, mais il s’agit d’une minorité (3 à 5%) qui pratique la polygamie."

Telle quelle était pratiquée par les adeptes de l'ancien testament, c'est à dire le peuple élu de dieu et ce avec son consentement sans compter que, de plus, il admet aussi l'esclavage !!!!
Et entr'autre le fait qu'il s'agit d'une minorité ne change en rien qu'ils soient chrétiens tout comme vous !!

bien à vous

Écrit par : Charles* | 2008-02-28 à 21.35:25

Répondre à ce commentaire

Charles - rép..euh..questions Des questions en guise de réponse... ? Allez je m’y mets aussi :

1.-4. Pourquoi tu cites des versets en 4 en pas en 1 ? Et pourquoi n’as-tu pas lu la réponse que j’ai écrit à Moussa vu que la réponse s’y trouve ?
2. Arrives-tu à te concentrer avec une jolie femme légèrement vêtue devant toi ?
3. N’as-tu pas lu ce que j’ai écrit à ce sujet ? Pourquoi Jésus est venu s’il n’y avait rien à changer ?
5. Pourquoi ne comprends-tu pas que je parle de 3 à5% de mormons et non 3à5% de chrétiens ? Est-ce que ça ne représente pas l’exception qui confirme la règle ?

Voilà, j’espère que mes questions en guise de réponse te feront sentir l’effet que cela produit.

Sans rancune.

Écrit par : Stéphane, Chrétien né de nouveau | 2008-02-29 à 10.55:15

Répondre à ce commentaire

A Stéphane "2. Arrives-tu à te concentrer avec une jolie femme légèrement vêtue devant toi ? "
Pourquoi, les juifs et autres religieux en seraient-ils incapables ?
L'instinct animal serait-il plus fort que la raison chez les religieux ?
J'avoue sauter sur toutes celles qui sont consentantes à condition que je le soit aussi et ce, qu'elles soient légèrement vêtues ou non !! (pas vous ?)

Bien à vous et sans rancune aussi

Écrit par : Charles* | 2008-02-29 à 12.59:07

Répondre à ce commentaire

Réponse Femme=âne=chien

Les explications apportées sont plus que claires, le 1er Hadîth ne visait nullement à établir un comparatif entre l’âne, l’homme et le chien mais il s’agissait d’une liste non exhaustive de créatures pouvant (parmi d’autres) perturber le croyant en prière. Inversement, nous pouvons aussi dire que l'homme peut perturber la femme, étant donné que le Prophète Muhammad (saws) a bien spécifié comme nous l'avons lu plus haut : "Pendant que vous priez, ne laissez jamais QUELQU'UN passer devant vous". Et je vous rassure « le combattre » ne signifie pas le passer à tabac ou le décapiter mais simplement lui barrer la route avec le bras de façon à l’empêcher de passer devant nous (ceci est précisé dans un hadîth rapporté par Abû Salih As-Samman si je me souviens bien)

Je trouve étonnant que soyez en permanence littéralistes et trouvez toutes sortes de problèmes lorsqu’on vous présente un texte du Coran ou de la Sunna.

« Vous pouvez danser devant moi, ma prière ne s’en verra point incommodée car Dieu regarde au cœur et non à ma ‘récitation’ ! »

Bien sur que c’est l’intention qui compte. Il n’empêche que si l’on est déconcentré par quelqu’un qui passe devant nous même durant un court moment, ça sera toujours des instants de concentration en moins d’où la diminution immanquable de la valeur de la prière. La faute cependant revient à celui qui est passé devant.


La venue de Mahomet a effacé le message d’amour de Jésus et cela a pour effet de revenir à l’époque de la barbarie.

Je crois qu’il y a une double erreur de jugement de votre part, tout d’abord sur la notion d’amour dans l’enseignement de Jésus et sa portée et ensuite sur ce que vous dites de la prétendue régression apportée par l’Islam à ce sujet qui relève à mon avis du cliché … pourriez-vous me donner de plus amples explications car sans quoi c’est une accusation gratuite.


L’HERITAGE

Je résume : concernant l’héritage, l’homme doit entretenir les membres de sa famille y compris ses parents lorsqu’ils sont faibles et il doit payer une dote à sa femme. La femme, elle, n’a pas d’obligations financières et si elle travaille (ce qui n’est pas interdit par l’Islam mais disons que ce n’est pas sa priorité) alors c’est SON CHOIX PERSONNEL mais ce n’est pas l’Islam qui lui impose de le faire au contraire de l’homme qui lui n’a pas le choix. Et si il n’assume pas ses responsabilités alors c’est 1 péché mortel pour lui puisque le Prophète (saws) a d’ailleurs dit : "Il suffit pour l'homme comme péché de refuser leur subsistance à ceux qui dépendent de lui." (Bukhari)

Face à cela, vous avez dit :

« La femme n'a aucune obligation financière durant sa vie d'adulte au contraire de l'homme. » Cela ne s’applique que si Allah a déjà prévu que la femme ne travaillerait pas et qu’elle devrait juste rester à la maison !

Je dirai à cela que l'Islam n’est pas une religion d’individualisme et ne se focalise pas sur la femme seulement en tant qu'individu. Il l'envisage dans un cadre familial et social. Les lois de l'héritage doivent donc être examinées dans le contexte du système des valeurs sociales de l'Islam. Les responsabilités du père à l'égard de son épouse et de ses enfants constituent une mesure d'équilibre. Cet équilibre ne se retrouve pas toujours dans d'autres sociétés où la femme, dans la plupart des cas, est contrainte de travailler pour gagner sa vie, partager les dépenses, voire même boucler les fins de mois, alors que l'Islam libère la femme des contraintes financières afin qu'elle puisse s'occuper des fonctions extraconjugales, remplir d'autres obligations ou encore encadrer et éduquer la force vive des générations futures. Alors que certains enfants, dès l'âge de seize ans, sont livrés à eux-mêmes, et que de vieux parents sont abandonnés dans des asiles de vieillards, l'Islam ordonne au chef de famille de soutenir sa progéniture aussi longtemps que possible et ordonne aux enfants de garder chez eux leurs géniteurs jusqu'à leur mort.

Quand à votre question « Pourrais-tu nous dire si tu avalises les rapports sexuels avec des enfants ? Si non, Mahomet est-il toujours un exemple à suivre ? », ma réponse à ladite question est négative mais en même temps la clé d’une partie de la réponse se trouve dans l’appréciation de as-Sibâ'î que j’ai cité ci-dessous. C’est vrai que les musulmans imitent leur Prophète, c’est le Coran lui-même qui dit que Muhammad est un exemple pour nous croyants musulmans (En effet, vous avez dans le Messager de Dieu un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Dieu et au Jour dernier et invoque Dieu fréquemment Coran, 33 :21) mais il constitue un exemple dans ce cas qui relève du Dîn (de la religion) uniquement ! Si le Prophète s’est marié avec la jeune Aïcha ou portait une jellaba ou buvait du lait de chamelle cela est du au cadre social dans lequel il évoluait. Ça ne veut pas dire que le musulman contemporain doit imiter aveuglément tout ce qu’il a pu faire, ce n’est que ce qui est relatif à la religion et au bon comportement qu’il constitue un exemple à suivre ex : faire des prières surérogatoires comme lui, pardonner autrui comme lui, psalmodier le coran ….............. vous mélangez tout.

LA POLYGAMIE


NOTEZ que je n’ai pas cherché à faire l’éloge de la polygamie dans mon dernier commentaire mais juste expliquer pourquoi l’Islam n’a pas totalement fermé la porte à cette pratique. Déjà il l’a codifié très rigoureusement. Le cadre de base est bien sur la monogamie et l’amour est effectivement le principe qui doit guider les relations conjugales:

Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses POUR QUE VOUS VIVIEZ EN TRANQUILLITE AVEC ELLES ET IL A MIS ENTRE VOUS DE L'AMOUR ET DE LA BONTE. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent. (Coran, 30 :21)

Maintenant comme je l’ai dit, il se peut que pour diverses raisons, un homme devienne le pourvoyeur de plusieurs femmes. La pratique de la polygamie est conditionnée à la prise en charge des orphelins dans une société rude et sans protection sociale (l’Arabie préislamique) et n’a pas pour but de satisfaire le bon vouloir de l’homme.

Coran 4:3
ET SI VOUS CRAIGNEZ DE N'ETRE PAS JUSTES ENVERS LES ORPHELINS,...Il est permis d'épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n'être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possédez. Cela afin de ne pas faire d'injustice (ou afin de ne pas aggraver votre charge de famille).


Il est patent que la polygamie en Islam n’a pas pour but de donner un harem au mari mais de venir en aide à des femmes nécessiteuse

Quand à la parole de Jésus de Matthieu 19, je ne cherche point à polémiquer vous avez votre compréhension et moi j’ai la mienne mais à mon humble avis, elle ne réfute pas cette pratique mais indique seulement que la norme c’est la monogamie (sans fermer la porte dans certains cas à la polygamie) d’ailleurs Jésus a fait une parabole explicitement polygame, sans condamnation aucune, en Matthieu 25/1-13. Le fait est que le sujet dans Matthieu 19, c’est le divorce pas la polygamie (Jésus n’a jamais abordé le thème dans la Bible à ma connaissance). C’est bien pourquoi Jésus a pu dire C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair?

Cela afin d’insister sur le fait que le mariage est sérieux et qu’on ne répudie sa femme comme on change de chemise. C’est comme ça que je le vois.


Pourquoi la polygynie et pas la polyandrie ?

L’islam est une religion qui est destinée à l'humanité tout entière : comment fait-on alors, de quel mari est l'enfant que porte la femme ? Oui bien sur il y a les tests ADN mais ils ne sont pas disponibles dans des villages reculés de continents peu développés.

Écrit par : Moussa | 2008-02-29 à 19.26:57

Répondre à ce commentaire

Moussa - femmes Moussa
Vous n’avez pas répondu aux questions sur la pédophilie et sur votre acceptation personnelle de la polygamie féminine (Si vous étiez stérile, accepteriez-vous que votre femme ait un deuxième mari ?)
Le fait de coucher avec une femme par pitié parce qu’elle est nécessiteuse et veuve serait-il bien accepté par votre femme ?

Merci de répondre.

Écrit par : Stéphane | 2008-02-29 à 21.33:22

Répondre à ce commentaire

Charles, Ami, vous n'êtes pas vraiment gentil. Surtout que vous savez très bien que le mot attaque dans ma bouche est pris dans un sens au second degré...Et pas dans un sens guerrier...Et vous le savez...
Maintenant, sur le fond du problème, je persiste et signe...C'est aussi peu gentil et logique de votre part.
Mais ceci montre encore une fois que l'Esprit de Dieu vous travaille. Lisez les récits de conversion au lieu de croire au néant...
''Il n'y a maintenant aucune condamnation (Aie ce mot) pour ceux qui sont en Jésus-Christ'' Rom 8 : 1
Lisez tout le chapitre dans .....
Toutes mes amitiés chrétiennes.

Écrit par : Jean-Marc | 2008-03-01 à 18.05:04

Répondre à ce commentaire

A Jean-Marc "Surtout que vous savez très bien que le mot attaque dans ma bouche est pris dans un sens au second degré...Et pas dans un sens guerrier. "

POURQUOI l'utilisez-vous alors ?,
La langue Française ne serait elle pas assez riche en vocables différents ?
C'est une simple constatation que je fait, tous les chrétiens seraient-ils des psychopathes de la persécution ??

Bien à vous

Écrit par : Charles* | 2008-03-01 à 20.48:33

Répondre à ce commentaire

La femme selon Dieu Il est important je crois de remettre les choses dans l'ordre, Dieu avait un autre plan pour la femme que ce que j'ai pu lire dans cet article.

Écrit par : rosaly | 2008-03-01 à 21.59:22

Répondre à ce commentaire

La femme dans l'Islam Beaucoup de personne pensent que la femme est oppressée dans l'Islam, qu’elle est traitée comme un chien, alors qu'en fait elle est très honorée.
La femme dans l'Islam... Quelques réflexions...


"Et comportez-vous convenablement envers elles" Coran 4/19

"Les femmes sont sœurs des hommes" Parole du Prophète (BSDL)

Alors que d'autres considéraient la femme comme un démon ou comme responsable du malheur de l'humanité, le Coran innocente Eve :

- "C'est à Adam que Nous avons adressé une recommandation, mais Nous l'avons trouvé défaillant."

Alors que d'autres tergiversaient sur le degré de "l'humanité" de la femme, l'Islam annonce clairement sa nature humaine et qu'elle ne diffère nullement de l'homme du point de vue spirituel :

- "O Gens! Craignez Votre Seigneur qui vous a créés d'un même souffle vital." Coran 4/1

- "Certes, Nous assurerons une Vie agréable à tout croyant, homme ou femme, qui fait le bien." Coran 16/97

Egalité aussi entre ses droits et ses devoirs

- "Les femmes ont des droits équivalents à leurs obligations et conformément à l'usage" Coran 2/228

L'Islam a incité les gens à être bon envers la femme, qu'elle soit fille, épouse, mère ou comme femme tout simplement :

- "Celui qui a une fille et qui ne l'enterre pas vive (des Arabes le faisaient avant l'Islam), qui ne l'insulte pas, et qui ne favorise pas son fils sur elle, Dieu le fera entrer au Paradis" Hadith1

- "Et comportez-vous convenablement envers elles." Coran 4/19

- "...Le meilleur d'entre vous est celui qui est le meilleur pour son épouse." Hadith

- "Le paradis se trouve sous les pieds de la mère" Hadith.

- "Les femmes sont soeurs des hommes" Hadith

- La femme, dans l'Islam, a le droit d'utiliser son argent comme elle l'entend. La femme en France ne l'a obtenu que 13 siècles après, précisément en 1938.

" La quête du savoir est une obligation pour le musulman et la musulmane " Hadith

Écrit par : bibi | 2008-03-05 à 17.33:18

Répondre à ce commentaire

T'as oublié ça bibi :
coran 4;34.
Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et frappez-les.

Écrit par : FK | 2008-03-05 à 20.48:40

Répondre à ce commentaire

Salaam


J'ai manqué cruellement de temps ces derniers jours, je compte répondre bientôt aux 2 questions que vous me posez en permanence si Dieu veut et aussi réagir au nouvel article concernant l'amour de Dieu


@ FK

Par rapport au verset 4/34, une réfutation est disponible sur ce site:

http://islampaix.blog4ever.com/blog/lirarticle-145578-674424.html

http://islampaix.blog4ever.com/blog/lirarticle-145578-674568.html

Écrit par : Moussa | 2008-03-05 à 23.17:01

Répondre à ce commentaire

Reponse à FK Vous utilisez la sourate 4/34 dans le sens ou ça vous arrange, de façon à faire croire que Dieu demande à l’homme de battre sa femme. Le verset 34 est à lire en relation avec les autres versets coranique qui traites des rapports entre l’homme est la femme (notamment 2/187,228 ; 4/19) et la parole du prophète « LE CROYANT DONT LA FOI EST LA PLUS PARFAITE EST CELUI DONT LES MŒURS SONT LES PLUS NOBLES. LES MEILLEURS D’ENTRE VOUS SONT LES MEILLEURS AVEC LEURS EPOUSES »
Sourate 4/34 « (…) puis ignorez-les dans votre lit conjugal et, si c’est nécessaire, corrigez-les »
« Corrigez-les » : ce verset mentionne le prophète Job
Malade, Job fut pris en charge par sa femme. Détournée par le diable, elle le délissa. Job fit le serment de lui donnez cent coups de fouet s’il guérissait. Quand il guérit, il lui fut difficile de respecter son serment vis-à-vis de sa femme qui s’était occupée de lui pendant toutes c’est années. Dieu lui ordonna de prendre une gerbe de brindilles et d’en frapper symboliquement sa femme. Celle-ci ne ressentit pas de douleur et Job put ainsi se dégager de son serment.
Sourate 38 v 44 ; Nous lui dimes encore : « Prend une gerbe de brindilles, frappes en (ton épouses), pour ne pas violer ton serment »
Le Dernier des prophètes Muhammad(SAV) a dit dans sont dernier sermon :
O gens, vos femmes ont un droit sur vous et vous avez aussi un droit sur elles…TRAITER LES FEMMES AVEC DOUCEUR ! Elles sont vos partenaires et vos soutiens engagés…Soyez donc pieux en ce qui concerne les femmes, et veillez à leur vouloir du bien .Ai-je fais parvenir le message ? O Dieu, sois Témoin…

Écrit par : bibi | 2008-03-06 à 18.21:51

Répondre à ce commentaire

Bibi, Je vous conseille de lire l'histoire de Job dans la Bible.
Parce que ce que vous écrivez....dit en plus par Mahomet....
Amitiés à vous.
''Vous êtes tous enfants de Dieu par la foi en Jésus-Christ''

Écrit par : Jean-Marc | 2008-03-06 à 20.35:32

Répondre à ce commentaire

à Jean Marc Vous me conseillez de lire l’histoire de job dans la bible comme je devrais lire l’histoire du prophète lot qui aurait commis l’adultère (« dans la bible ») avec ses deux filles ??
Genèse ;19.31 L'aînée dit à la plus jeune: Notre père est vieux; et il n'y a point d'homme dans la contrée, pour venir vers nous, selon l'usage de tous les pays.19.32 Viens, faisons boire du vin à notre père, et couchons avec lui, afin que nous conservions la race de notre père.
.19.36 Les deux filles de Lot devinrent enceintes de leur père.19.37 L'aînée enfanta un fils, qu'elle appela du nom de Moab: c'est le père des Moabites, jusqu'à ce jour.19.38 La plus jeune enfanta aussi un fils, qu'elle appela du nom de Ben Ammi: c'est le père des Ammonites, jusqu'à ce jour.
Je te laisse avec ce texte d’un de mes frères qui a si bien démontrer que je n’ai rien d’autres à ajouter :
Genèse 19, de 17 à 38
Remarquez le manque de cohérence dans l’enchaînement des faits. Au début, il est indiqué que Lot, ayant peur d’habiter la montagne, choisit de demeurer dans la petite ville de Tsoar. L’auteur de cette histoire le fait ensuite regagner la montagne pour lui faire accomplir le crime de la fornication incestueuse. Ce portrait sordide du prophète Lot fait par la Bible, l’Islam le condamne violemment.
Toute cette histoire a été inventée de toute pièce par les théologiens Israélites dans le but de supprimer toute descendance noble en dehors de la leur, c'est-à-dire, la descendante d’Israël (qui est l’autre nom de Jacob). Ceci leur accorde une place privilégiée qui leur vaudra à eux seuls, une Terre Promise.
Sur plusieurs plans, l’authenticité de cette histoire est compromise :
1. D’abord, cette contradiction entre la crainte d’habiter la montagne citée au début (« mais je ne puis me sauver à la montagne, avant que le désastre m'atteigne, et je périrai ».) et l’exil vers elle (après avoir séjourné à Tsoar paisiblement ), sans aucune raison apparente, à part la volonté des auteurs de lui faire endosser un crime qui ne saurait être l’œuvre d’un prophète de Dieu.
2. Avant la destruction de Sodome et Gomorrhe, le prophète Lot avait également des fils qui vivaient au même endroit. Ils ont été avertis au même titre que sa femme, ses filles et ses gendres. Le sort des gendres et de la femme est mentionné. Mais alors, où sont passés les fils du prophète Lot ? Cette question n’a pas de réponse dans la version biblique des faits. On est forcé de conclure à l’altération délibérée des évènements (disparition inexpliquée des fils) pour que l’histoire puisse prendre le dénouement (la fornication incestueuse) voulu par les auteurs.
3. Même si nous reconnaissions le fait que les gendres du prophète Lot n’ont pas cru en lui, comment croire que ses propres filles qui sont nées et ont grandi dans l’aura de la prophétie n’aient pas cru en lui ?
4. Un mensonge a été attribué aux filles du prophète lorsque l’auteur leur fait déclarer qu’il n’y a point d’homme dans la contrée. En effet, Tsoar est à deux heures de marche de Sodome. (d’après le récit, ils sortirent de Sodome à l’aube pour arriver à Tsoar vers le lever du soleil, voir gen 19.15,19.23). De plus, il est assez improbable qu’elles aient vécu 14 ans à Tsoar sans se marier. Il est également inconcevable qu’on puisse vivre en autarcie dans une grotte sans aucun lien avec l’extérieur.

5. En ce qui concerne l’acte de la fornication, il peut être démenti à plusieurs titres :

1. D’abord, un homme qui est arrivé à un degré d’enivrement tel qu’il est incapable de reconnaître ses propres filles, est également incapable d’accomplir un acte sexuel. Et puis, comment le prophète n’a pas interrogé ses filles vierges sur l’origine de leur grossesse? Par ailleurs, en supposant qu’il est eu un acte sexuel avec ses propres filles, les mettant ainsi enceintes, cela aurait dû le couvrir de honte et de déshonneur. Cette suite logique méritait de figurer dans le récit biblique. Or, rien de tout cela n’est mentionné dans la Bible: l’histoire s’arrête seulement à l’avènement de cette soi-disant progéniture : les Moabites et les Ammonites.

2. Puisque, selon la Bible, les Ammonites et les Moabites sont issus d’une union illicite, on s’attend, d’après la tradition biblique, à ce qu’ils soient maudits. En effet, on peut lire dans le Deutéronome, 23-2 : « Celui qui est issu d'une union illicite n'entrera point dans l'assemblée de l'Éternel; même sa dixième génération n'entrera point dans l'assemblée de l'Éternel. ».
Or, paradoxalement, d’après la Bible toujours, Dieu était tellement satisfait d’eux qu’Il les protégea des Israélites et leur offrit une terre « Ar » avant même la terre promise au peuple Hébreux:
« L'Éternel me dit: N'attaque pas Moab, et ne t'engage pas dans un combat avec lui; car je ne te donnerai rien à posséder dans son pays: c'est aux enfants de Lot que j'ai donné Ar en propriété.» ( Deutéronome 2.9).
Aussi, la mère du prophète David était une Mohabite, alors que chacun sait que David est béni dans la Bible. La même contradiction apparaît aussi en ce qui concerne le prophète Salomon, fils de David, et considéré par la bible comme un roi appartenant à l’assemblée divine.

3. Comment des personnages que Dieu a glorifié, honoré et béni peuvent-ils être issus d’union illicite ? On peut donc en déduire que les Ammonites et les Moabites ne sont pas issus d’union illicite car Dieu ne saurait se méprendre. La conclusion est évidente, les évènements relatés dans ce récit ne sont que purs mensonges.

4. Comment les Hébreux peuvent encore prétendre qu’ils sont un peuple élu puisque Dieu leur a préféré un peuple issu d’une union illicite ? Dans cette optique, le dogme de peuple élu tombe à l’eau.

5. Comment un Dieu juste peut-Il condamner un peuple issu d’union illicite pour une faute commise par ces ancêtres et dont-il n’est pas coupable. Est-ce un traitement juste vis-à-vis d’un innocent ? Quel serait alors le jugement de Dieu vis-à-vis des vrais coupables, des bandits et autres malfaiteurs ? Lisez donc la version biblique de l’histoire du prophète Jacob, qui (selon la bible) usa de ruse contre son frère et son père et lutta contre Dieu et qui le vainc:
« Jacob demeura seul. Alors un homme lutta avec lui jusqu'au lever de l'aurore. Voyant qu'il ne pouvait le vaincre, cet homme le frappa à l'emboîture de la hanche; et l'emboîture de la hanche de Jacob se démit pendant qu'il luttait avec lui. Il (Dieu) dit: Laisse-moi aller, car l'aurore se lève. Et Jacob répondit: Je ne te laisserai point aller, que tu ne m'aies béni. Il lui dit: Quel est ton nom? Et il répondit: Jacob. Il dit encore: ton nom ne sera plus Jacob, mais tu seras appelé Israël; car tu as lutté avec Dieu et avec des hommes, et tu as été vainqueur. » (Genèse 32-24 à 32-28).


Mais quel est l’intérêt de telles altérations ?
Un célèbre théologien et rabin juif converti à l’Islam, Samuel Ben Yahia Al Maghribi, nous indique : « Moïse avait confié les enseignements aux descendants de Aaron. Lorsque vint Saül, il leur ôta les enseignements et en extermina beaucoup parmi eux. Les enseignements furent transmis à David, c’est alors que les Aaroniens ont altéré par différente manœuvre certains passages de la Thorah dans le but de discréditer la lignée de David ".
Pour terminer : la réponse du coran
Lot est parmi les grand prophètes de dieu ,il a combattu la turpitude de son peuple et le coran témoigne de sa sainteté , cette sainteté que les auteurs de la bible ont souillée par leurs mensonges , dieu dit à propos de lot :
[21:74] Les prophètes (Al-Anbiya) : Et Lot ! Nous lui avons apporté la capacité de juger et le savoir, et Nous l'avons sauvé de la cité où se commettaient les vices; ces gens étaient vraiment des gens du mal, des pervers.
même le peuple mécréant de sodom témoignait de la pureté du prophète et de sa famille :
[27:56] Les fourmis (An-Naml) :
Puis son peuple n'eut que cette réponse : "Expulsez de votre cité la famille de Lot ! Car ce sont des gens qui affectent la pureté.

Écrit par : bibi | 2008-03-07 à 16.01:34

Répondre à ce commentaire

bibi&moussa la réfutation de coran4;34 est ridicule vous écrivez juste des textes qui se contredisent on sait tres bien que l'islam se contredit on n'a pas besoin d'autres exemples ! un coup il faut battre les femmes, un coup il faut etre gentil, ça dépendait de l'humeur de mohammed

et bibi lui il raconte que des conneries qui n'ont rien à voir avec ce qu'on lui demande votre cerveau marche pas bien

Écrit par : FK | 2008-03-08 à 12.09:29

Répondre à ce commentaire

Moussa - réponse Moussa,
Merci de m’écrire ce message pour me dire que vous n’avez pas le temps de répondre, mais il me semble que dire oui ou non ne demande pas un temps exceptionnellement long !
1. Les mariages pédophiles comme Mahomet sont-ils des exemples à suivre ? oui ou non
2. Si vous étiez stérile, accepteriez-vous que votre femme ait un deuxième mari ? oui ou non
3. Le fait de coucher avec une femme par pitié parce qu’elle est nécessiteuse et veuve serait-il bien accepté par votre femme ? oui ou non

Merci d’avance

Quant à vos liens pour réfuter coran 4 : 34, comme l’a dit FK, cela n’apporte qu’une contradiction de plus.

Amitiés

Écrit par : Stéphane, Chrétien né de nouveau | 2008-03-09 à 10.46:31

Répondre à ce commentaire

Bibi, Je vous parle de Job et vous me répondez Lot...
La discussion n'est pas possible...
Et qui vous prouve les falsifications ? Et vous êtes trop long....
''Jésus leur dit encore : C'est moi qui suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.''
Avez-vous l'assurance du salut ?

Écrit par : Jean-Marc | 2008-03-10 à 21.26:27

Répondre à ce commentaire

"Merci de m’écrire ce message pour me dire que vous n’avez pas le temps de répondre, mais il me semble que dire oui ou non ne demande pas un temps exceptionnellement long ! "

Tout simplement je souhaitais répondre à tous les sujets en même temps mais finalement je traiterait celui relatif à la prière une autre fois si Dieu le veut.

"1. Les mariages pédophiles comme Mahomet sont-ils des exemples à suivre ? oui ou non"

Vous comprendrez que certaines réponses à certaines questions doivent parfois être nuancées et qu'on ne peut tjrs raisonnablement répondre simplement par les vocables "Oui" et "Non".

Ce mariage ne relève pas de la pédophilie mais est conforme aux pratiques en cours durant les temps bibliques. Comme dit l'Orientaliste, Montgomery Watt : "Muhammad doit être jugé selon les normes de son temps" Si réellement ce mariage etait choquant, on s'attendrait à ce que des contemporains du Prophète l'est critiqué. Pourtant, on ne trouve pas la mention d'une telle critique.

La question est d'emblée faussée et piégée. Moi je vis en Occident où en général le mariage avec une fille ayant atteint sa maturité biologique mais étant d'un âge moindre que 15 ans est interdit. Pour autant, cela n'a pas toujours été le cas en toute époque, en toute société (même aujourd'hui encore ds certains pays du Tiers-monde)

Par conséquent, cette question contient un anachronisme; on ne peut objectivement faire un tel comparatif. Ce type de mariage précoce n'est pas à imiter par les musulmans d'aujourd'hui parce qu'il est le fruit d'une conception dépassée. Mais ça ne change rien au fait que Muhammad, saws, soit un exemple. Comme disait Aïsha à propos de son défunt mari: "Son caractère, c'était le Coran (incarné)", ceci pour souligner encore le degré de perfection de Muhammad (saws) dans son caractère et sa piété.



2. Si vous étiez stérile, accepteriez-vous que votre femme ait un deuxième mari ? oui ou non

NON.

3. Le fait de coucher avec une femme par pitié parce qu’elle est nécessiteuse et veuve serait-il bien accepté par votre femme ? oui ou non

NON. Mais dans certains pays du monde musulmans MISEREUX (ex: Mali, Comores...), je crois ne pas trop m'aventurer en disant que la réponse à une tel question pourrait être positive.

@FK

Les explications relatives au verset 4/34 sont plus que claires, elles prouvent qu'il n'est pas permis au mari de passer à tabac sa femme comme un tyran; je ne vois pas quelle lumière suplémentaires, je pourrai apporter tant c'est deja évident.....

Écrit par : Moussa | 2008-03-10 à 21.31:30

Répondre à ce commentaire

Moussa - 1-2-3 Merci pour vos réponses.
1. J’espère que vous êtes conscient que tout le monde ne sait pas faire la part des choses comme vous. Mahomet reste un modèle inconditionnel pour beaucoup de musulmans. Ce que je trouve très grave !
2. Votre réponse démontre que la femme n’est pas égale à l’homme en droit.
3. Une femme nécessiteuse et veuve en Europe serait-elle moins dans le besoin sexuel que dans un autre pays ??? J’avoue ne pas comprendre.

Écrit par : Stéphane, Chrétien né de nouveau | 2008-03-10 à 21.58:25

Répondre à ce commentaire

Bibi, Votre texte montre votre ignorance de la vie mais surtout que Dieu est amour.
Et sur quoi votre ex-rabbin se base-t-il ?
Toutes ces remarques sont risibles et ne cherchent qu'à nuire
Soyez bénis de Dieu....

Écrit par : Jean-Marc | 2008-03-11 à 14.16:01

Répondre à ce commentaire

Ayoub, Bibi et les autres.... Des versets du Coran disent : ''L'homme viendra vers Nous (Allah) absolument seul '' ''Et si une âme surchargée appelle à l'aide, aucune ne lui viendra en aide même pas celle d'un proche''

Et dans un article de The Muslim World League Journal, Cheik Gamal al-Banna écrit : '' L'Islam souligne fortement le caractère humain DU PROPHETE... C'est pourquoi l'Islam n'admet ni ne permet UNE MEDIATION D'AUCUNE SORTE.....Les prophètes ne peuvent pas intercéder auprès de Dieu en faveur de qui que ce soit, car l'Islam ne connaît pas le principe de l'intercession dans ce sens-là. ''

Je ne cherche pas à vous convertir, je rends témoignage à la vérité. Et la vérité, c'est Jésus-Christ qui, pour moi qui croit en Lui et à Sa mort sur la Croix, sera MON avocat auprès de Son Père qui sait que je suis un être pécheur....mais dans Son amour et Sa miséricorde, ce père aimant prend le parti d'effacer MON péché (par le moyen de la foi en Son Fils) et NON DE PESER bonnes et mauvaises actions....Car, et c'est vrai, c'est mon expérience personnelle, le Saint-Esprit (le vrai, pas un succédané) me poussera de plus en plus à accomplir les bonnes oeuvres que Dieu a préparées à l'avance pour moi....

Et je peux me reposer sur la certitude que Christ agira en ma faveur pour que Dieu m'accueille dans la Jérusalem céleste car MON nom sera écrit au livre de vie.... ( Apo 21 et 22).

ET TOUS LES ARGUMENTS N'Y CHANGERONT RIEN.

Dieu a fait ce choix et rien ne peut y ajouter ou y retrancher quelque chose.

L'Evangile vous est clairement annoncé, A TOUS, réfléchissez à cette certitude...

''Dieu désire que tous les hommes soient sauvés.''

Avec foi, espérance et amour.

Écrit par : Jean-Marc | 2008-03-11 à 15.04:30

Répondre à ce commentaire

L'islam face à ses détracteurs,..stéphane et FK « Vous serez bientôt la vérité, l’homme n’échappe pas à la mort »
Vous ne parviendrai jamais à abimer la personnalité de Mohammed. Un de vous dit ; « les mariages pédophiles comme Mahomet sont-ils des exemples à suivre ? » Comment attribuer vous le nom de pédophile à son nom? Malheur à vous, Malheur ! Arrêter d’insulter le meilleur des hommes. Arrêter de vous faire croire vous-même en profanant des mensonges à son compte. Une lecture sincère de sa vie montre que tout ce que vous dites n’est que mensonge. Il est le dernier messager de Dieu, le sceau des prophètes.
Votre but est de tromper les hommes en dissimulant le caractère merveilleux du prophète (pbsl). Vous êtes inconscient d'insulter l'homme que dieu aime le plus : « et il en est parmi eux qui critiquent le prophète en disant : « il écoute tout ce qu’on lui raconte ! » réponds-leur : « il est, en effet, tout oreilles, mais pour votre bien. Il croit en Dieu et fait confiance aux croyants ; il est une miséricorde pour ceux d’entre vous qui ont la foi. Mais à ceux qui lui causent du tort est réservé un terrible châtiment. »(9,61)
Vous aller en rendre compte au jugement dernier de tous vos actes, de toutes vos insultes, de tous vos mensonges. Gare à vous ! C’est dans la hutama que vous serez précipité...Et qui te donnera une idée de la hutama ? C’est le feu de Dieu jamais éteint, qui pénétrera jusqu’aux entrailles des damnés et les enveloppera par d’immenses colonnes de flammes !
« En toute vérité, le coran est la parole de dieu »
=>Le Coran contient toutes les beautés de l'éloquence dans ses affirmations, dans ses comparaisons, dans ses métaphores, dans ses exordes, dans les transitions, dans les inversions. On n'y trouve point d'expressions faibles ou triviales, point de mots inusités, point d'irrégularités de construction
C’est lui qui a envoyé son prophète, avec la bonne direction et la religion de la vérité, pour le faire prévaloir sur toute autre religion.
O chrétiens, ce n’est pas parce que la bible contient beaucoup de contradictions que vous devez essayer de couper des phrases à moitié du Saint Coran pour montrer qu’il y’a une contradiction. Ne méditent-ils donc pas sur le Coran ? S'il provenait d'un autre que Dieu, ils y trouveraient certes maintes contradictions ![4:82]
=>=>=>Les détracteurs de l'islam n'ont pas l'intention de chercher la vérité et la trouver, mais c'est de chercher ce qui confirme seulement leur foi : mais pour la confirmer vous essayer de déformer le contenu du coran ou la vie du prophète Mohammed. A cette vérité claire (le coran) beaucoup de gens sont dans un « état alcoolique ». Le feu est à coté de vous mais vous êtes assez aveugle pour le voir.
En vérité vous avez peur de l’islam. Vous savez que chaque année le nombre de croyant augment en France et à travers toute l’Europe. L’islam est la seul religion ou l'expansion est la plus rapide.La seul religion qui permet au croyant de s'épanouir dans la piété et la dignité. L’islam est la vraie religion.

AVERTISSEMENT :
Le coran s’adresse o gens du Livre [dont font partie les juifs et les chrétiens] :
5:16 Ô gens du Livre! Notre Messager (Mohammed) est venu à vous, vous exposant une grande partie de ce que vous cachiez du Livre et passant sur bien des choses (qui ne sont maintenant plus nécessaires). Une lumière vous est venue de Dieu, ainsi qu’un Livre explicite(le coran) par lequel Il guide sur le chemin de la paix ceux qui cherchent Son agrément.
N’oublier pas que lorsque le jour du jugement dernier arrivera, pensé au avertissement qu’on vous a faite dans ce monde ne vas vous servir à rien.

Écrit par : bibi | 2008-03-11 à 18.29:16

Répondre à ce commentaire

Bibi - fanatisme Avoir des relations sexuelles avec un enfant, cela s'appelle de la pédophilie, que l'on s'appelle Mahomet ou non !
Vos menaces, gardez-les pour vous. Même s'il existe des gens assez faible pour se convertir par peur, d'autres par contre, ont le courage de se tourner vers Jésus malgré les menaces islamiques.

Faites preuve de courage, regardez la vérité en face, tournez-vous vers Jésus.

Écrit par : Stéphane, Chrétien né de nouveau | 2008-03-11 à 19.10:43

Répondre à ce commentaire

Bibi, Je le fais à contre-coeur...

''Le Coran fourmille de contradictions.

Qui a dit cela , Un impie, un athée, un apostat ? Non, cest leCoran lui-même - donc Dieu lui-même pour les croyants- qui l'affirme. Sourate 2, verst 106 ; chaque fois que nous abrogeons un verset ou que nous le laissons tomber dans l'oubli, nous en apportons un meilleur ou un analogue....

Quoiqu'il en soit, nous sommes donc dans une situation déraisonnable où tout le Coran doit être récité comme Parole de Dieu, tout en sachant qu'il contient des passages qui ne sont pas vrais.....''
Tiré du livre de Fouad Laroui (musulman et professeur d'université) : ''de l'islamisme'' Ed Robert Laffont...

On vous a déjà cité (Stéphane) des erreurs scientifiques, 3 si je ne m'abuse...Je peux vous en citer d'autres....La création du Coran n'est pas claire, je peux vous le montrer.....Je peux vous citer des contradictions....
Et votre texte cité dans votre dernier comm est l'oeuvre d'un homme, guerrier et politicien...Vous ne pouvez pas dire la même chose de Jésus-Christ...

Mais je n'aime pas argumenter, ni vous décourager...ni même critiquer Mahomet.

''Le salaire du péché, c'est la mort mais le don gratuit de Dieu est la vie éternelle en Jésus-Christ, notre Seigneur ''

Écrit par : Jean-Marc | 2008-03-11 à 20.14:02

Répondre à ce commentaire

3. Une femme nécessiteuse et veuve en Europe serait-elle moins dans le besoin sexuel que dans un autre pays ??? J’avoue ne pas comprendre. "


Je voulait dire qu'en France ou dans un autre pays développé, la situation sociale n'étant pas aussi détériorée que dans d'autres, cette option (polygamie =moyen de subvenir aux besoins de personnes veuves, divorcées, pauvres, sachant que les femmes sont + nombreuses) est naturellement beaucoup moins bien perçue que dans ces mêmes pays.

Écrit par : Moussa | 2008-03-11 à 21.54:06

Répondre à ce commentaire

Quand au Prophète Muhammad (saws), ça ne change pas le fait qu'il reste un exemple pr le croyant musulman.

J'ai bien dit qu'il y avait ds ce qu'il a pu dire ou faire des élements ayant une vocation universelles (et qui effectivement un exemple, condamnation du racisme, des mariages forcés, interdiction de tuer des civils dans une guerre...) et d'autres étant le fruit de son environnement et d'un mode de vie propre aux arabes ou aux sémites

Écrit par : Moussa | 2008-03-11 à 21.56:58

Répondre à ce commentaire

A l’attention de Stéphane « Ne croyais pas au conte qu’on raconte que le prophète Mohammed c’est marié avec une enfant de 8,9 ans… »

Aisha(la femme du prophète) étais non une enfant mais une jeune femme, une jeune femme qui avait déjà été demandée en mariage par une famille de polythéistes, mais ceux-ci se mirent à craindre qu’en mariant leur fils avec Aisha, il n’embrasse également la nouvelle religion et abandonne leurs traditions. Ils furent donc extrêmement contents lorsqu’une opportunité leur permit de renoncer à cette union.
C
’était donc une jeune fille qui avait rompu l’union avec son fiancé avant son mariage avec le prophète. Nous pouvons en conclure qu’elle était donc en mesure de ce marié.
D’après Hatipoglu, un grand savant musulmans, aicha avais 19 ans lors de son entrée dans la maison du prophète.
Si réellement ce mariage avait été choquant, cela aurait étais un objet pour critiquer le prophète. On ne trouve aucun critique de cette sorte par ses
contemporains.

Quand je te vois écrire sur l’islam « C’est comme-ci on t’avait fait apprendre des dizaines de pages sur le prophète remplie de mensonges »

« C’est vers nous, en vérité que les impies feront retour et c’est à nous ensuite de régler leur compte » coran 88/v24

Écrit par : bibi | 2008-03-12 à 18.11:08

Répondre à ce commentaire

Bibi - révisez votre islam Mettez-vous d'accord entre vous !
Lisez ce lien (site musulman) et on en reparle :

Écrit par : Stéphane, Chrétien né de nouveau | 2008-03-12 à 21.49:48

Répondre à ce commentaire

à stéphane, « Si vous en tirez de l’âge du mariage de aicha avec le messager de dieu un argument pour refuser l’islam est bien malheur à vous ! Malheur !»

Je répète :
Aisha (la femme du prophète) était une jeune femme qui avait été déjà demandée en mariage par une famille polythéiste avant son mariage avec le prophète. Elle était donc en mesure de ce marié.

Dans ce hadith on dit qu’elle avait 9 ans, d’autre savant dise 19 ans…Qu’elle importance ?
Il faut se rappeler qu’à cette époque et dans cette région du monde en particulier, les filles étaient très avancées dans leur développement physique et jouissaient également d’une grande maturité malgré leur jeunesse.

Si réellement ce mariage avait été choquant, cela aurait étais un objet pour critiquer le prophète. On ne trouve aucun critique de cette sorte par ses contemporains. « Vous êtes pire que les mécréant de son époque »
Il faut donc bien se garder de porter un jugement sur l’âge de Aicha lors de son mariage. D’ailleurs au sein de notre société dite « moderne », nous voyons de très jeunes filles devenir mères, ce qui semble ne pas choquer outre mesure.

Aisha; la mère des croyante mourut musulmane à l’âge de soixante sept ans. Elle fut enterrée au cimetière des femmes à Médine.

Écrit par : bibi | 2008-03-13 à 12.53:05

Répondre à ce commentaire

Bibi - pédophilie Vous me demandez quelle importance ? Mais vous considérez Mahomet comme un exemple inconditionnel, donc s'il a eu des rapports avec Aïcha à 9 ans, je ne peux que conclure que vous admettez la pédophilie !
Et puis, jetez tous vos hadiths à la poubelle si on ne peut pas s’y fier !

Dieu ne souhaite pas le malheur de ses enfants. Si vous souhaitez me lancer des malédictions, c’est que vous priez satan.

Que Dieu vous guide. Puissiez-vous connaître le chemin, la vérité et la vie.

Écrit par : Stéphane, Chrétien né de nouveau | 2008-03-13 à 15.28:07

Répondre à ce commentaire

Burkashow La mode pour les femmes qui ont la chance d'être musulmane, voir cette video sur youtube :

Écrit par : xxx | 2008-03-14 à 15.45:04

Répondre à ce commentaire

«Pédophile ? C'est un pur mensonge! » Vous dite qu’il est pédophile alors qu’aucun homme de son époque, ni plus tard ne lui à attribuer ce nom ignoble. Je dis simplement que vous êtes pire que les mécréant qui on renié l’islam de son époque. Admettez-le.

Devrai-je le répéter 100 fois ?

L'âge d’Aïcha n'est pas connu. Il y a plusieurs hadiths donnant des âges différents allant de 9 à 19 ans. L'âge le plus probable est aux alentours de 19 ans (ce qui est logique puisqu'elle a déjà été fiancée à un non musulman avant le prophète).

Une chose est sure c’est que si le prophète l'a épousé c'est qu’elle devait être mure pour son âge et consentante pour accepter de l'épousé !

Tous les mensonges que vous dite ainsi que l’auteur de ce site ne changera rien. Vous ne pouvais anéantir la vérité. L’islam est la vrai religion .Le monde conte plus d’un milliard de musulmans et le nombre de croyant augmente chaque année.

Pour ta phrase « Que dieu vous guide. Puissiez-vous connaitre le chemin, la vérité et la vie »

J’espère du fond du cœur que Dieu te guidera et te fera trouver le droit chemin avant la tombe. Mais sache qu’en profanant des insultes envers le prophète ton sort ce précise ;

« Mais à ceux qui lui causent du tort (au prophète) est réservé un terrible châtiment » (9.61)

Ps ; « La vrai religion pour Dieu, c’est l’islam » (coran, s3v19)

Georges Bernard Shaw: « J'ai étudié -le merveilleux homme- et à mon avis, loin d'être un Antéchrist, il mérite le titre de sauveur de l'humanité. »

Écrit par : bibi | 2008-03-14 à 17.08:36

Répondre à ce commentaire

Bibi - comprend rien Bibi,
C'est le hadith d'Aïcha elle-même -et pas moi- qui dit que Mahomet a eu des rapports avec elle à 9 ans ! Si ce hadith est faux, je me demande pourquoi les "milliards de musulmans" continuent à le publier...(voir lien ci-dessous)

Juste deux questions :
Les musulmans qui publient ce hadith sont-ils "pires que les mécréants" ? Si non, pourquoi ? vu qu'ils disent la même chose que moi...
Si ce hadith est vrai (certains 'savants' musulmans l'affirment), reconnaissez-vous qu'il s'agit bien de pédophilie et que c'est, comme vous le dites, ignoble ?

Désolé de poser ces questions, mais il est impossible de s'y retrouver tant il y a des hadiths et des versets coraniques qui se contredisent.

Que Dieu vous guide. Puissiez-vous trouver le salut de votre âme en Jésus Christ.

Écrit par : Stéphane, Chrétien né de nouveau | 2008-03-14 à 18.19:30

Répondre à ce commentaire

Bibi, Je n'ai pas le temps de répondre en détail sur tout le texte mais celui qui a écrit le passage sur la fornication de Lot n'y connaît rien. Il est proUvé que des hommesivres peuvent avoir des relations sans s'en souvenir...

Mais le drame, c'est que dans les écoles coraniques, on vous explique n'importe quoi que vous gobez...Mais de telles remarques sur Lot n'ont que peu d'intérêt....Et je ne veux pas avoir raison mais annoncer Jésus-Christ...
J'ai déjà dit que je pouvais discuter de plusieurs points pour la création du Coran.....Et ses erreurs...
Je vais citer une chose seulement. Il semblerait qu'il y ait beaucoup d'erreurs de traduction dues à....(je garde l'argument par plaisir..)
Ex : ''Nous les aurons mariés à
des houris aux grands yeux'' pourrait devenir : ''Nous les installerons sous des raisins clairs comme du cristal''
Et ''Dans ces jardins, ils auront des femmes purifées'' devient : ''Ils auront toutes espèces de fruits mûrs''
A qoui cela sert-il que les fous de Dieu se décarcassent ?...
Et je vais répondre aussi (car je dois le faire, il s'agit de théologie) à votre sourate des éléments cachés....Mais plus tard...

''Je considère que tout est perte en comparaison de ce bien suprême : CONNAITRE CHRIST MON SEIGNEUR ET SAUVEUR.'' PHil 3
Amitiés à vous.
Lisez Fouad Laouri : ''De l'islamisme''

Écrit par : Jean-Marc | 2008-03-18 à 11.47:12

Répondre à ce commentaire

Aicha Lire le livre de Leila MOUNIRA
Moi, Aïcha, 9 ans , épouse du Prophète.
Editions de Paris
Leila Mounira est marocaine et musulmane.
J'ai beaucoup aimé son livre.

Écrit par : athanase | 2010-04-22 à 22.44:10

Répondre à ce commentaire

etudiant j'ai constaté que vous n'avez pas dit les propos louage que le prophète Mouhamad a dit à propos des femmes. n'a t-il pas dit à un homme qui lui a posé la question à savoir: qui dois-je vénérer aprés Dieu? et le prophète de répondre: ta mère. l'homme pose trois fois cette question et le prophète lui répond trois fois ta mère. Et après dit l'homme. le prophète lui répond ta mère.
Ensuite le prophète a dit: le meilleur d'entre vous est celui qui traite bien ça femme.
D'autre part vous oubliez que le Christianisme affirme que c'est Eve qui a mangé la première à la pomme. et pour cette raison les Chrétiens en général pensent que la femme est responsable de notre expulsion du paridis.
pour terminer je dirai que votre attitude à l'égard de notre prophète est semblable à celle d'une mouche car celle ci cherche toujours des endroits sales pour se déposer. Merci de m'avoir donné la possibilité de contribuer.

Écrit par : Fofana | 2010-04-30 à 13.54:45

Répondre à ce commentaire

Fofana Cher Fofana,
S'il existe des hadiths plus élogieux à l'égard des femmes, cela ne fait que confirmer que les doctrines islamiques se contredisent et que, comme à l'accoutumée, on trouve de tout et son contraire.
Bien à vous

Écrit par : Stéphane | 2010-05-02 à 13.22:02

Répondre à ce commentaire

faut tout ce que vous venez de raconter sur le statut de la femme en islam est faut ("reprendre la prière quant une femme passe devant un homme" c'est du n'importe quoi !!!!!).

Écrit par : rihab | 2010-05-22 à 00.06:06

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Rihab,

Vous trouverez donc certainement que ce hadith est du n'importe quoi :

[u]Source[/u] : http://www.usc.edu/schools/college/crcc/engagement/resources/texts/muslim/hadith/muslim/004.smt.html

Abu Dharr reported: The Messenger of 'Allah (may peace be upon him) said: When any one of you stands for prayer and there is a thing before him equal to the back of the saddle that covers him and in case there is not before him (a thing) equal to the back of the saddle, his prayer would be cut off by (passing of an) ass, woman, and black Dog. I said: O Abu Dharr, what feature is there in a black dog which distinguish it from the red dog and the yellow dog? He said: O, son of my brother, I asked the Messenger of Allah (may peace be upon him) as you are asking me, and he said: The black dog is a devil.

Traduction :

Abu Dhar a rapporté: Le Messager d'Allah (Paix sur lui) a dit : "Quand l'un de vous s'apprête à prier, qu'il place devant lui quelque chose comme la partie arrière d'une selle. S'il ne dispose pas d'un tel objet, sa prière pourrait être interrompue par un âne, une femme ou un chien noir. » J'ai dit à Abou Dharr : « Pourquoi un chien noir ? Et s'il était rouge ou jaune ? Il m'a répondu : «ô fils de mon frère, j'ai posé la même question au Messager d'Allah (Paix sur lui) et il m'a dit : « Le chien noir est un démon»."

Comment avez-vous pu songer une seconde qu'un ex-imam puisse publier un livre en indiquant les références précises d'un mensonge ?

Bien à vous

Écrit par : Déiste agnostique | 2010-05-22 à 01.20:04

Répondre à ce commentaire

Fofana je te cite :
D'autre part vous oubliez que le Christianisme affirme que c'est Ève qui a mangé la première à la pomme. et pour cette raison les Chrétiens en général pensent que la femme est responsable de notre expulsion du paradis.

Ma réponse:
lie bien la Genèse et tu verras que la femme est la victime et l'homme le témoin complice.

FRATERNELLEMENT CHRISTOPHE

Écrit par : grenouille | 2010-05-22 à 14.52:38

Répondre à ce commentaire

pour Rihab et pour grenouille bonjours a tous,

désoler pour ces jours de retard, un peu occuper!
bon je sais que je n'interviens pas ici normalement mais je vais expliquer plus tard le hadith pour la femme et l'annulation de la prière.
soit vous ne connaissez vraiment pas le sens des hadiths, soit vous faites exprès...
je reviendrais plus tard car je suis vraiment occuper ses derniers jours.

Rihab pour parler aux chrétiens il faut connaitre leur doctrine car tu trouveras des merveilles...

commence par visiter mon blogue (même si je l'ai un peu abandonner ses derniers jours)

mais voici un blog très utile:

http://ibnkarim.blogspot.com/

tu remarqueras comment AUCUN chrétiens n'a encore répondu en publique.

ou encore:
http://www.aimer-jesus.com/
http://dawacenter.org/

remarquez comment Grenouille a voulu vous tromper sur Genèsse:

3.16
Il dit à la femme: J'augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari, mais IL DOMINERA SUR TOI.

Et pour vous grenouille un petit cadeau:

1Tm2:11 Que la femme écoute l`instruction en silence, avec une entière soumission.
2:12 Je ne permets pas à la femme d`enseigner, ni de prendre de l`autorité sur l`homme; mais elle doit demeurer dans le silence.
2:13 Car Adam a été formé le premier, Eve ensuite;
2:14 et ce n`est pas Adam qui a été séduit, c`est la femme qui, séduite, s`est rendue coupable de transgression.

Qui dit la vérité alors gerenouille? vous ou Paul?
Si la femme est la victime Paul est injuste alors????????????

cordialement.

Écrit par : ladin | 2010-05-22 à 19.28:50

Répondre à ce commentaire

Ladin - Eve et ibnKarim Ladin,
1. Grenouille l'a très bien dit, la femme a été victime d'une ruse, mais ils sont tous coupables devant Dieu. C'est d'ailleurs l'homme que Dieu appelle en premier. Mais ce que dit Paul est exact aussi car c'est bien la femme qui a succombé en premier.

2. Vous mentez, il y a des chrétiens qui débattent sur le blog d'ibnkarim, j'ai moi-même finalement essayé d'entamer le débat sur Nombres 31 depuis 3 jours. Mais force est de constater que Ibn Karim ne comprend pas (ou ne veut pas comprendre) ce que je lui demande, à savoir des références claires et explicites. Difficile de débattre avec quelqu'un qui ne comprends pas ce que l'autre demande.

Bien à vous

Écrit par : Stéphane | 2010-05-22 à 20.04:29

Répondre à ce commentaire

pour Stéphane: je vous demande pardon! je n'avais pas encore visiter le blog d'Ibn Karim. J'ai hâte de lire les réponse.
Donnez moi un peu de temps pour tout lire et vous répondre sur ce blog!

concernant les femmes ça ne semble pas vous déranger ce que dit Paul, ainsi que sa conception de la femme en générale, mais bien sûr c'est la critique sélective comme d'hab!

à bientôt!

Écrit par : ladin | 2010-05-22 à 21.07:47

Répondre à ce commentaire

Ladin - Paul Cher Ladin,
Les lettres de Paul sont toujours circonstancielles. Il écrit à des églises pour exhorter, corriger, etc...selon les besoins ou les problèmes de ces églises.
Dans ce que vous citez, vous devriez déjà constater l'avancée extraordinaire qu'était la présence de femmes à des assemblées ! C'était un bouleversement pour ces sociétés orientales. Vous voudriez qu'en plus elles enseignent ? Un peu trop en un coup vous ne trouvez pas ?
Le fait de parler de silence ici (comme dans 1co14:34) était du au fait qu'elles bavardaient pendant le culte.

Par contre, au 21e siècle on attend toujours la mixité dans les mosquées :-)

Bien à vous

Écrit par : Stéphane | 2010-05-22 à 21.21:29

Répondre à ce commentaire

Pour Stéphane: enfin vous contextualisez Stéphane, c'est bien!
mais cet approche de contextualisation vous la perdez avec l'islam. Ah les chrétiens, toujours partisans de la critique sélective!

concernant les mosquée il n'y a aucun problème pour la mixité, la ou je vais les femmes sont dans la même sale de prière mais derrière les hommes.
Si vous connaissez les positions de la prière musulmane vous comprendrez pourquoi elles sont derrière ;-)

cordialement.
Ladin.

Écrit par : ladin | 2010-05-22 à 22.10:04

Répondre à ce commentaire

Ladin - circonstances Cher Ladin,
Les lettres de Paul sont des réponses face à des circonstances, il faut considérer son attitude face aux circonstances, il va sans dire que si aujourd'hui les femmes bavardent dans l'église, on leur diraient la même chose ! Je ne peux donc pas dire que cela ne pourrait pas s'appliquer de nos jours.

Vous essayez de justifier un hypothétique contexte des relations avec Aïcha, mais ce n'est pas comparable. Que l'on parle du mariage d'Aïcha, j'accepterais encore (quoiqu'en tant que modèle guidé par Dieu il aurait du apporter une avancée dans de telles circonstances), mais que l'on parle explicitement de l'âge des relations sexuelles, ce n'est ni circonstanciel ni un progrès !
Si Paul avait du intervenir, il aurait dit "mariez-vous après avoir mûrement réfléchi et ne consommez pas le mariage avant d'être fertile". Ça ce serait une avancée ! Mais Mohammed n'a pas fait cette avancée !

Vous voyez la différence de réaction face à une circonstance ?

Bien à vous
PS:Je me réjouis de cette mixité dans votre mosquée et je comprends qu'elles soient derrière, pas de soucis. Avouez néanmoins que cette mixité est plutôt rare et relativement récente.

Écrit par : Stéphane | 2010-05-23 à 08.34:27

Répondre à ce commentaire

ladin Cher Ladin,
Fofana nous interpelle dans son idée préconçue de la Genèse et de la responsabilité « entière » d’Ève sur les conséquences de ce « choix »… .Je l’ai simplement invité à vérifier lui-même afin qu’il constate son erreur bien compréhensible, ayant toi-même constaté son ignorance sur ce sujet.
Et comme c’est souvent le cas pour beaucoup de nos frères, leur connaissance biblique passe à travers le prisme d’idéologue politico religieux.
Tu me portes des intentions curieuses :
comme quoi je voudrais tromper notre ami Fofana ?
Alors que je lui demandais qu’il constate par lui-même que ce passage de la Genèse était très subtil, « mystique ».

Je te cite:
Et pour vous grenouille un petit cadeau:
1Tm2:11 Que la femme écoute l`instruction en silence, avec une entière soumission.
2:12 Je ne permets pas à la femme d`enseigner, ni de prendre de l`autorité sur l`homme; mais elle doit demeurer dans le silence.
2:13 Car Adam a été formé le premier, Ève ensuite;
2:14 et ce n`est pas Adam qui a été séduit, c`est la femme qui, séduite, s`est rendue coupable de transgression.
Qui dit la vérité alors grenouille? Vous ou Paul?
Si la femme est la victime Paul est injuste alors????????????

Ma réponse :

Il faut distinguer dans la bible les versets qui traitent de la 'Aquida (le dogme) et les versets qui traitent du Fiqh (juridiction).
Les versets qui traite de la 'Aquida sont par exemple les versets qui parlent de: la crucifixion et de la résurrection, de l’enseignement de jésus, etc.
dans ces types de versets l'abrogation est IMPOSSIBLE!
Exemple: un verset disant que Jésus na pas ressusciter ne pourra jamais être abrogé par un autre qui dit qu'il ne l'est pas !!

Les versets qui traitent plutôt du Fiqh nous présentent des normes et des règles dont l'objectif est d'encadrer la communauté des Chrétiens de l’époque, le halal et le haram (licite et illicite) fait aussi parti du Fiqh. Ces normes et ces interdits doivent évoluer conformément à l'évolution de la communauté Chrétienne.
Il faut que tu comprennes que l’homme Paul, ces pas jésus fils de Dieu.

Fraternellement Christophe








Écrit par : grenouille | 2010-05-24 à 01.18:49

Répondre à ce commentaire

Grenouille et Ladin Grenouille, je ne suis pas sûr que Ladin comprendra que votre réponse est un retour de boomerang à prendre comme boutade.

Ladin, il n'aura pas fallu longtemps pour que votre ami Ibn Karim démontre son incompétence à répondre...

Bien à vous

Écrit par : Stéphane | 2010-05-24 à 09.30:26

Répondre à ce commentaire

à stephane Cher Stéphane,
Derrière cette boutade comme tu l’as bien compris, se cache aussi mon propre questionnement et la cause en est, comme tu le sais, mon manque d’érudition biblique.
« Fermer la porte à l’erreur c’est aussi se priver de certaine vérité ».
Notre ami Ladin m’a fait un grand écart intellectuel entre le jardin d’Éden, thème extrêmement polémique si on le confronte aux sciences de la réalité.
Alors la Genèse : mythe fondateur ? Créationnisme ?
Création et évolution, deux réalités d’une même pièce ? Ou faut-il pratiquer l’herméneutique… ? Et la condition des femmes à l’époque de Paul qu’il faut remettre dans un contexte spatio-temporel. Il est à observer que l’on polémique moins sur le dogme (mythe fondateur … ?) que sur la loi et les privilèges de la gente masculine (l’infantilisation des femmes).

J’attire ton attention et ton avis sur ces versets et mon avis n’engage que moi :

Je le cite :
Et pour vous grenouille un petit cadeau:
1Tm2:11 Que la femme écoute l`instruction en silence, avec une entière soumission.

Ma réponse : l’homme écoute aussi en silence et respect.

2:12 (1) Je ne permets pas à la femme d`enseigner, (2) ni de prendre de l`autorité sur l`homme; (3) mais elle doit demeurer dans le silence.

Ma réponse : (1) Je pense que certaines femmes actuellement sont beaucoup plus initiées que beaucoup d’hommes, mais Paul parle des femmes de son temps et de ce qui pouvait être acceptable pour des mentalités masculines de l’époque. (2) A chacun ses sphères de compétences dans l’amour et l’harmonie. (3) Pour l’homme et la femme le silence est la voix de Dieu.

2:13 Car Adam a été formé le premier, Ève ensuite;
Ma réponse : admettons, mais encore faut-il que cet homme soit à la hauteur des injonctions de Dieu, sinon les premiers seront les derniers.

2:14 et ce n`est pas Adam qui a été séduit, c`est la femme qui, séduite, s`est rendue coupable de transgression.
Ma réponse : de toute manière il y avait une chance sur deux qu’Eve soit séduite.
Mais Adam n’ignorait pas les injonctions de Dieu. Il connaissait les conséquences en acceptant le fruit interdit par Dieu : l’a t-il refusé ? Qui l’a séduit lui ? S’est-il interposé alors qu’il est dit dans la Genèse qu’il était prés d’Eve ? (il est intéressant de noter que la chute de la femme entraine celle de l’homme…)

Qui dit la vérité alors grenouille? Vous ou Paul?
Ma réponse : Paul dit la vérité avec les mots de son temps et dans son temps et Grenouille cherche la vérité.

Si la femme est la victime Paul est injuste alors????????????
Ma réponse : c’est l’homme qui est injuste vis à vis de sa femme parce qu’il a compris ce qu’il l’arrangeait pour conserver sa femme asservie.

Cher Stéphane, je veux expliquer beaucoup de choses mais la Genèse est, je pense, un texte ésotérique, « mystique » avec différents niveaux de lecture.
Il est possible que Paul comme bien d’autres n’en ait compris que l’aspect vulgaire.
A l’époque de Paul on semait à la main, maintenant on a des tracteurs, il en va de même pour l’évolution des consciences avec la grâce du Saint –Esprit.
Ça fait beaucoup de sujets, désolé, mais c’est notre ami Ladin qui a « foutu le bordel (lol) ».

Fraternellement, Christophe








Écrit par : grenouille | 2010-05-24 à 16.40:42

Répondre à ce commentaire

Grenouille Cher(e?) Grenouille,
Merci pour ton commentaire.
Paul écrit à Timothée qui est resté à Ephèse. Dans le chapitre 2 il lui donne des conseils pour le culte publique. Nous notons en effet qu'il tient des propos assez étonnant sur les femmes si on ne connait pas le motif.
Comme je l'ai dit à Ladin, c'était déjà une grande première pour des femmes d'assister à des cultes publiques dans cette société orientale. Le christianisme a permis une avancée extraordinaire dans le statut de la femme. Il était donc très important que ces femmes se comportent de manière irréprochable afin d'éviter toute calomnie de la part des adversaires de la foi.
L'allusion à la genèse tend à montrer la nature féminine, plus facilement ébranlée et qui justifie donc une certaine dépendance envers son mari.

En tant que protestant, je n'ai aucune difficulté à remettre en question certaines choses. L'histoire d'Adam et Eve est effectivement, selon moi, une parabole sur la chute de l'homme. Je suis bien conscient que de nombreux chrétiens ne pensent pas comme moi, mais j'ai eu l'occasion d'argumenter à ce lien :
http://christianisme.skynetblogs.be/post/5782623/adam-premier-homme-

Amitiés

Écrit par : Stéphane | 2010-05-24 à 20.12:46

Répondre à ce commentaire

hahaha hahahahha,

Grenouille félicitaion pour votre copier coller !!
je vais bientôt vous répondre si Dieu le veut j'ai un petit manque de temps ces jours ci.
Stéphane j'ai pas lu tous les commentaires sur le blog d'Ibn Karim mais je suis plutôt d'ac avec lui car vous ne l'avez pas compris. si non je vous ai trouvé peu bavard sur les autres questions. il y a même des questions ou personnes n'a pu répondre!
bref je vous répondrai à tous dès que possible.

Encore une foi grenouille bravo pour votre parallèle entre bible et coran ;)
Mais ne perdez pas cette approche de contextualisation quand on parlera sur l'islam. je vous tiens maintenant!!

Cordialement

Écrit par : ladin | 2010-05-25 à 02.40:45

Répondre à ce commentaire

ladin - suite Ladin,
Vous atterrissez souvent sur mon blog pour promettre des réponses, mais sans les donner ! Dites plutôt que vous attendez de trouver une excuse.

"j'ai pas tout lu mais je suis dac avec lui" ??? -> Bravo pour les préjugés ! En plus, il n'a toujours pas répondu à ma première demande !

"je vous ai trouvé peu bavard sur les autres questions" ??? -> je lui ai dit que j'ai une réponse pour chaque question, mais que je refuse d'entamer 11 débats en même temps ! Pour commencer un autre débat il faudrait déjà qu'on termine le premier et surtout qu'il comprenne ce que je lui demande !!

J'ose à peine imaginer que je doive répéter tout le temps la même chose pour toutes ses questions !


Grenouille a fait une boutade et je me doutais que vous n'alliez pas comprendre, je lui ai d'ailleurs fait part de cela. Et mêm si vous pensez "tenir Grenouille", vous ne tenez que l'avis d'une personne. Belle mentalité !

Lors de votre prochaine visite, tachez de faire avancer le schmilblick. :-)

Bien à vous

Écrit par : Stéphane | 2010-05-25 à 14.44:20

Répondre à ce commentaire

pour compléter le sujet Bonjour à toutes et à tous

J'ai lu l'article et je voudrais faire 3 commentaires :
1)l'article critique la position de Mohamed envers la femme mais a oublié de citer beaucoup de textes coraniques et des paroles du prophète Mohamed aussi, je vous en cite quelques uns ici :

Le.Coran.indique: " Les Musulmans et Musulmanes, croyants et croyantes, obéissants et obéissantes, loyaux et loyales, endurants et endurantes, craignants et craignantes, donneurs et donneuses d'aumònes, jeûnants et jeûnantes, gardiens de leur chasteté et gardiennes, invocateurs souvent d'Allah et invocatrices: Allah a préparé pour eux un pardon et une.énorme.récompense..",.sourate.Al.'Ahzâb.(33),.verset.35.

" Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne oeuvre tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et Nous les récompenserons, certes, en fonction des meilleures de leurs actions. " : Sourate.An-Nahl.(16),.verset.97.

" Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l'affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent. " (30:21)

le Prophète Muhammad a promis à ceux qui étaient gratifiés d'une fille une énorme récompense s'ils élevaient leur fille avec bonté : " Celui qui s'engage à élever ses filles, et accorde ses soins bénévolement envers elles, ce sera une protection pour lui contre le Feu de l'Enfer " (Bukhari et Muslim). " Quiconque élève deux filles jusqu'à leur maturité, lui et moi viendront le Jour de la Résurrection comme ceci ; et.il.joignit.ses.doigts.".(Muslim).

« Un homme demanda au Prophète : ‘Qui dois je honorer le plus ?’Le Prophète répondit : ‘Ta mère’. ‘Et qui d’autre ? demanda l’homme, le Prophète répondit : ‘Ta mère’. ‘Et qui d’autre ?’ demanda l’homme,le Prophète répondit : ‘Ta mère !’. Et qui d’autre encore ? demanda l’homme. Le Prophète répondit : ‘Ton père’.
(Bukhari et Muslim).

Aicha (qu'Allah lâgrée) a dit : « Le Prophète, Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam, était au service de sa famille, quand l'heure de la prière venait, il sortait pour prier. » Rapporté par Boukhari.

Le Prophète, , a dit: « Qu’un croyant ne déteste pas une croyante, s’il déteste d’elle un comportement, il en appréciera un autre. » Rapporté par Mouslim.

Abû Hurayra rapporte que le Prophète ,, a dit : « Le croyant qui a la foi la plus complète est celui qui a le meilleur comportement et les meilleurs d’entre vous sont les meilleurs avec leurs femmes » (At-Tirmidhi)… dans une autre version du hadith : « Le meilleur d’entre vous est le meilleur avec sa famille et je suis le meilleur avec ma famille ».

Et le prophète, , a averti à ce sujet en disant : « Qu’aucun d’entre vous ne frappe sa femme comme on bat un esclave pour ensuite dormir avec elle la nuit » (Al-Bukhari et Muslim)

Anas, qu'Allah lâgréé, raconte que le Prophète, , avait un voisin perse connu pour ses mets délicieux. Ce voisin prépara un plat pour le Prophète, , et le convia à sa table. Le Prophète, , lui dit : « Et mon épouse ? (En parlant de son épouse Aïcha, qu’Allah l’agrée) » Il répondit : « Non (je ne l’invite pas). » Le Prophète rétorqua : « Je refuse donc. » Le voisin réitéra son invitation et le Prophète lui redemanda : « Et mon épouse ? » Il répondit : « Non (je ne l’invite pas). » Le Prophète rétorqua de nouveau : « Je refuse donc. » Le voisin réitéra une nouvelle fois son invitation et le Prophète lui redemanda : « Et mon épouse ? » L’homme, après trois demandes consécutives, dit : « Je suis d’accord. » Le Prophète et Aïcha se levèrent et se suivirent mutuellement jusqu’à atteindre la maison du voisin. » Rapporté par Mouslim.

Le Prophète, , autorisa l’épouse à porter plainte en justice (justice musulmane), si son époux se comporte mal envers elle. Des femmes venaient voir les femmes du Prophète pour se plaindre du mauvais comportement de leurs maris ; le Prophète, , dit alors : « De nombreuses femmes se sont présentées chez la famille de Mohammad pour se plaindre de leurs maris ; sachez donc qu’ils ne sont en aucun cas, les meilleurs d’entre vous. » Rapporté par Aboû Dawoûd et Nassâï et authentifié par Albâny.

Le Prophète, , saisissant la faiblesse physique de la femme par rapport à l’homme et le fait qu’elle ne peut pas se défendre seule dans la plupart des cas ; mit en garde contre ceux qui s’en prennent aux faibles, dont fait partie la femme et les menaça en disant : « Ô seigneur ! Je mettrai dans la gêne ceux qui s’en prennent aux droits des deux faibles : l’orphelin et la femme. » Rapporté par Nassâï et Ibn Mâjah et considéré comme bon par Al-Albani.

Aïcha, qu’Allah l’agrée, rapporte : « J’accompagnais le prophète dans un de ses voyages alors que j’étais encore une jeune fille mince et svelte, puis le Prophète dit aux gens : « Avancez ! » Ils avancèrent, puis il me dit : « Viens faire la course avec moi. » Nous fîmes la course ensemble et je le battis. Il ne m’en parla plus pendant un long moment jusqu’à oublier ce fait. Plus tard, lorsque je pris du poids et je forcis, je l’accompagnais une nouvelle fois dans un de ses voyages, puis il dit aux gens : « Avancez ! » Ils avancèrent, puis il me dit : « Viens faire la course avec moi. » Nous fîmes la course ensemble et cette fois, il me battit. Il ria en disant : « cette fois c’est la revanche (de la première course perdue). » Rapporté par Ahmad et Aboû Dawoûd et authentifié par Al-Albâny.
Pour plus de détails suivez ce lien : http://www.islamweb.net/frh/index.php?page=articles&id=149359

2)Je n'ai parlé que de l'islam car je ne connais pas le christianisme mais ce que nous, musulmans, croyons c'est que tous les prophètes et messagers sont venus avec la même parole :

[163] Nous t’avons fait des révélations, comme Nous en avons fait à Noé et aux prophètes qui l’ont suivi, comme Nous en avons fait à Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob, aux apôtres des douze Tribus ; à Jésus, Job, Jonas, Aaron, Salomon, et à David auquel furent révélés les Psaumes. [164] Il y a des prophètes dont Nous t’avons précédemment narré le récit, et d’autres sur lesquels Nous ne t’avons rien dit. Il est certain que Dieu a adressé la parole de vive voix à Moïse. [165] Tous ces prophètes ont eu pour mission d’annoncer la bonne nouvelle aux hommes et de les avertir, afin qu’ils n’aient, une fois la mission des prophètes accomplie, aucune excuse à invoquer devant le Seigneur. Dieu est Puissant et Sage. Sourate des Femmes (An-Nisâ’ 4)

[13] Il a établi pour vous, en matière de religion, ce qu’Il avait prescrit à Noé, ce que Nous te révélons à toi-même, ce que Nous avions prescrit auparavant à Abraham, à Moïse et à Jésus : «Acquittez-vous, leur fut-il dit, du culte de Dieu et n’en faites pas un sujet de division entre vous !» Combien doit paraître dure aux idolâtres cette foi à laquelle tu les invites ! Mais Dieu attire vers Lui qui Il veut et guide vers Lui le coupable repentant.
[14] Ils ne se sont divisés qu’après avoir reçu la science, et ce par pur esprit de rivalité entre eux. Et n’était l’arrêt de ton Seigneur ajournant Sa sentence à un terme fixé à l’avance de toute éternité, tout différend entre eux aurait déjà été tranché. D’ailleurs, ceux qui après eux ont reçu l’Écriture en héritage sont encore à son sujet dans un doute troublant.
[15] Appelle donc les hommes à la vraie religion ! Suis la voie droite comme il t’a été ordonné ! Ne suis pas les idolâtres dans leurs divagations et proclame : «Je crois à tout Livre révélé par Dieu ! J’ai reçu ordre de vous juger avec impartialité ! Dieu est notre Seigneur et le vôtre ! À nous nos œuvres et à vous les vôtres ! Il est inutile de nous disputer. Dieu nous réunira un jour, car c’est vers Lui que tout doit faire retour.» Sourate de la Délibération (Ash-Shûrâ 42)

3)Certains vont dire que je fais de la « morale » mais tant pis. Chacun d'entre nous vit sur cette terre, nous allons tous mourir alors il faut prendre la bonne voie : la voie du salut, il faut la chercher cette voie. Par conséquent, il faut apprendre, ouvrir son esprit afin de s'améliorer et de gagner. Que gagne-t-on si on commence à critiquer les autres? Si nous mêmes on est perdants à la fin? Chacun de nous a été éduqué d'une certaine manière, chacun a ses croyances mais il faut éviter l'arrogance. Il ne faut pas penser que c'est toi qui a toujours raison et les autres ont forcément tort.

Je vous demande de m'excuser si j'étais trop long.
Avant de répondre à mon commentaire, essayez de parcourir le document ci joint, c'est une recherche faite Par Dr. Chérif Abdel Azim sur le statut de la femme dans la bible et dans le coran : http://www.way-to-allah.com/fr/documents/LaFemmeEnIslam.pdf
Personnellement, j'en ai appris beaucoup. Finalement, c'est bien d'avoir lancé le débat et merci de nous laisser la parole à nous les musulmans comme ça on peut donner notre avis.
Bien à vous.

Écrit par : lecteur | 2010-05-27 à 14.15:04

Répondre à ce commentaire

Stéphane,

Vous venez toujours avec des hadiths au lieu de venir avec le Coran !!!..........

La femme a toujours été respecté dans l'islam, maintenant le comportement de certains états ou personnes, ne doivent pas entachés la religion en elle meme....

Pour cela, je vous donnerais 2 raisons simple, que vous n'avez pas été capable de pensé de vous-meme et que vous ne pourrez nié !!!..........

Vous mettez TOUJOURS l'accent sur ce qui vous arrange sans faire une étude sérieuse dans un domaine.

Les 2 raisons:

1). Es-ce que la pratique de l'Islam, en ce qui concerne les femmes, sont-elles pas différentes entre l'Afghanistan et l'Indonésie ? .... EN SACHANT QU'IL N'Y A QU'UN SEUL CORAN ?...........

Question: Pourquoi, es-ce la faute de Mohamed, du Coran, ou simplement des traditions et coutumes mélangé à l'islam ???......

2). Si le Prophète Mohamed avait eu un problème avec les femmes, et comme vous dites :

..........A l’époque de Mahomet, les femmes avaient l’interdiction de passer à coté d'un homme qui priait........

Cet idiot de Mark, si comme il le prétend, avoir étudié le Coran, n'a pu remarqué, ni vous non plus Stéphane, que la SEULE MOSQUE présente aujourd'hui, qui existait au temps du prophète, est sans aucun doute La Mecque, et comme si c'était le hasard, les femmes et les hommes prient ENSEMBLE !!!.........

Pouvez-vous le dire à Mark de ma part ?

Eh, oui ! La seule Mosqué au monde du vivant de Mohamed qui existe encore aujourd'hui, les femmes et les hommes prient ensemble !!!
Alors dire, dans les hadiths ou autres, que Mohamed traiterait les femmes moins que les hommes, est completement absurde...

C'est comme dire, Lot coucha avec ses 2 filles.

Ruben (fils de Jacob) coucha avec sa mère.

Juda (fils de Jacob et frère de Ruben),coucha avec la femme de son fils qui lui donna 2 fils que vous mentionné dans la généalogie de Jésus,........... Et j'en passe, c'est l'oeuvre de satan c'est dire et non l'oeuvre des Nobles méssagers !!!

« Mais toute femme qui prie ou prophétise avec sa tête découverte, déshonore son chef ; car c’est comme si elle était rasée. Car si la femme n’est pas couverte, qu’elle soit également tondue ; mais s’il [est] honteux pour une femme d’être tondue, ou d’être rasée, qu’elle soit couverte. »

[La Bible, I Corinthien 11:5-6]

Écrit par : vérité | 2012-12-02 à 20.16:11

Répondre à ce commentaire

mis en garde de jesus sur les faux-messies qui viendront apres lui (t'elle muhamed) se qui se passe actuellement avec l'islam ,les femme voilè ect ect c'est tout a fait normal puisque muhamed n'a pas vue l'ange gabriel ,mais satan ,donc la suite sa ne peut etre que du mal, -matthieu 24 : jesus leur repondit:( prenez garde que personne ne vous égare.carbeaucoup viendronten prenant mon nom (c'est a dire prendre la place de esu) ils diront :c'est moi le msse,et ils gareront biendes gensvous allez entendre parler de guerre et de rumeurs de guerres.attention!ne vous alarmez pas :il faut que cela arrive,mais ce n'est pas encore la fin.car on dressera nation contre nation et royaume contre royaume; et il y aura en divers endroits des famines et des trembleents de terre.et tot cela sera le commençement des douleurs de l'enfantement.alors on vous livrera a la detresse,on vous tuera,vous serez hais de tous les paiens a cause de mon nom ( que font les musulmans ,l'islam ?) et alors un grand nombre succomberont.ils se livreront les uns les autres (le djhiad recommender par muhamad qui dit de les tuez leschassès ec ect) ils se hairont entre ux. des faux faux prophètes surgiront en foule et égarerons beaucoup d'hommes( comme muhamad) par la suite de l'iniquitè croissante ,l'amour du plus grand nombre se refroidira (l'islam prend de plus en plus de place das le monde )mais celui qui tiendra jusqu'a la fin sera sauvè.cette bonne nouvelle du royaume sera proclamè dans le monde entier;tout les paiens auront la un témoignage. et alors viendra la fin.) -seconde epitre de paule aux corinthiens 11:4 car,si quelqu'un vient vous precher un autre jesus que celui que nous avons préchè (muhamad) ou si vous recevez un autre esprit que celui que vous avez recu,(faux gabriel qu'a vue muhamad) ou un autre evangile que celui que vous avez embrassè,(le coran) vous le supportez fort bien. (muhamad, le coran ne vient pas de dieu!!)

Écrit par : enzo | 2012-12-03 à 10.20:46

Répondre à ce commentaire

pour "vérité",
Le véritable islam est pratiqué en Afghanistan et ce ne sont que des mouvements locaux qui libèrent la femme dans certaines régions du monde (comme l'Indonésie vu que c'est un pays non musulmans composés de musulmans de complaisance).

Le coran est clair : un homme vaut deux femmes. (sourate 2 v 182)
La Bible est clair : un homme égal une femme. (galates 3:28)

Écrit par : Stéphane | 2012-12-06 à 15.15:57

Répondre à ce commentaire

pour le hadith ,il ne vise pas n'importe qu'elle créature puisqu'il précise bien chien NOIR et pourquoi un chien NOIR? parse qu'un chien NOIR c'est satan... comme pour les corbeau qu'il faut tuer.Le meilleur des hommes c'est bien mal comporté et que penser de tout les crimes et violences non justifiées d'Omar son ami? qui tuait des gens pour des raisons bien futiles

Écrit par : cyril | 2012-12-08 à 13.02:24

Répondre à ce commentaire

VOILE: Lorsqu'on lit plus bas dans corinthiens 11:15 "...parce que la chevelure lui a été donner comme voile" le voile pour les femmes selon la bible n'est pas un tissu mais ses cheveux les femmes non pas besoin de porter un foulard pour prier elle l'ont naturellement.
SOUMISSION: Quand on site le verset:"femmes soyez soumise a vos maris comme au seigneur" on oublis maris aimer vos femmes comme Christ a aimer l’église, et livré lui-même pour elle"(éphésien 5:25) L'homme est alors le RESPONSABLE de sa femme ( et il doit comme Christ se sacrifier pour elle!) cela ne veut pas dire qu'il a tous les droit sur elle.
Ex:1)Selon La Responsabilité (Genèse 3:11):"...est-ce que TU as mangé de l'arbre dont je T'avait défendu de manger?" Dieu n'as pas dit VOUS, il a dit TU, il tient alors Adam pour responsable de cet acte.
2)Selon La Soumission : Le mot "chef" est souvent mal compris lorsque l'on dit" le maris est le chef de la femmes", c'est souvent une personne qui a tous les droits mais non! sinon la bible ne dirait pas " le corps du maris appartient a la femme et celui de la femme au maris" le mots chef veut dire tout simplement RESPONSABLE et la soumission est tous simplement du RESPECT.

Écrit par : pierre-emilie | 2014-07-08 à 22.57:31

Répondre à ce commentaire

oui tout afait pierre-emile j'adère completement a se que tu as ecrit!
la diffrence entrele coran est le bible est énorme ,il y a 1000000anées lumière entre c'est deux livres dans les saintes parole la femme est tout naturellemnt disposer de pouvoir se couvrire avec sa chevelure ,alore que le coran les femmes doivent y rajouter un voile de l'exterieure tout comme satan est venu de l'excterieur pour tenté la toute première femme eve!
les saintes parole disent éphésien 5:25 etc il est clairement dit que la femme etre soumis a sont marie ,mais que sont mari dont clairement est plainemnt respecter sa femme !donc tout en etent soumis la femme n'est nullemnt gouverné par des loix charnelle puisque l'homme a pour but de la respecter dont tout douvent regarder est obeire au loix divine!

la difference est simple les saintes parole sont de dieu alore que le coran sont des loix obéisent au loix du pensé makiavelique !

Écrit par : enzo | 2014-07-09 à 07.01:15

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.