01/02/2008

La grâce envahit sa cellule de prison...

prisonLa grâce envahit sa cellule de prison...

 

Je vivais heureux auprès de ma famille et de mes amis. Et pourtant, malgré l’amour dont j'étais entouré, je déviais très jeune. Vers l’âge de 8 ans, je commençais à voler dans les magasins, et rapportais des butins de plus en plus importants jusqu'à ce que, à l’âge de 12 ans, je sois arrêté pour complicité dans 5 cambriolages.

 

J'étais en rébellion totale contre la société. J'estimais qu'il y avait trop d'égoïsme, d'injustice et d'inégalité et je m'efforçais de voler aux riches pour donner aux pauvres. A 17 ans, je me retrouvai à Fleury-Merogis. J'avais un grand vide dans ma vie. Pourtant, ni les religions de mes amis, ni l’athéisme dans lequel mon père, bien qu'israélite, m'avait élevé, ne trouvaient d'échos en moi. A l’inverse de lui, je recherchais ce Dieu qui m'était inconnu et tout en voyageant beaucoup, me tournais vers la parapsychologie, l’ésotérisme, les sciences occultes, le bouddhisme, l’hindouisme...

 

Pendant cette quête, je continuais à évoluer dans la criminalité (cambriolages en tous genres, tentatives d'attaques à main armée, escroquerie..), je tombais dans la drogue et la débauche, consommais beaucoup d'alcool en jouant aux cartes des nuits entières.

 

Puis je me mis à vendre de la drogue « douce » puis, dure et à en consommer de plus en plus, ce qui m'amena à faire trois overdoses dont une qui, à quelques secondes près, faillit me coûter la vie. Pourtant, cela ne m'empêcha pas de continuer, jusqu'à ce jour où pour la première fois de ma vie, je me dégoûtais de moi-même. C'est lors de mon 3ème voyage en Inde alors que je préparais un passage de 4 kilos d'héroïne pure (valeur + d'un million d'euros) que je criai vers ce Dieu que je ne connaissais pas, lui demandant de faire quelque chose pour moi.

 

Francfort, le 23 Octobre 1983 : une multitude de policiers armés m'encercle. Je suis à bout de force. Je sais qu'une longue peine m'attend, mais je me sens soulagé. C'est lorsque je me retrouve seul dans une cellule que le Seigneur Jésus-Christ parle à mon cœur.

 

II me montre l’horreur et l’immondice de mes péchés mais par-dessus tout, son amour et sa grâce pour moi par le pardon de toutes mes fautes. II me montre que si à ce moment précis, je dis oui, une vie nouvelle commencera et qu'il sera toujours là pour m'aimer et m'aider. Dans le cas contraire et bien qu'il soit le fils de Dieu, il ne pourrait plus rien pour moi. J'accepte sans hésitation.

Et à ce moment-la, bien qu'étant incarcéré, je me sens libre ! Bénéficiant de circonstances atténuantes, je passe 4 ans et demi en prison. Depuis ce jour, je n'ai plus commis de délit et vis une vie parfaitement honnête.

 

Je suis marie, papa d'un enfant. Je suis heureux. Tout n'a pas été facile après ma conversion, mais, conformément à sa promesse, le Seigneur a toujours été avec moi.

 

Aujourd'hui, plus de 21 ans après ma rencontre avec Jésus-Christ, non seulement je ne regrette rien mais je me réjouis de la perspective d'être avec Lui dans son royaume eternel.

 

Olivier Pelerins

Lu dans la Sentinelle,  le magazine de l’Eglise Évangélique (ADD) d'Antibes.

Commentaires

Dans... le journal de L'Alliance évangélique française : Idéa-France, il y a aussi un magnifique témoignage de conversion.
Nous pouvons et devons remercier Dieu parce qu'il agit toujours dans des vies...et dans nos vies. Gloire lui soit rendue.

Écrit par : Jean-Marc | 2008-02-01 à 19.15:52

La grâce envahit sa cellule de prison... "C'est lorsque je me retrouve seul dans une cellule que le Seigneur Jésus-Christ parle à mon cœur."

Plus le temps passe et plus il devient lent à réagir !!
Serait-il atteint par la vieillesse ??
Bien à vous

Écrit par : Charles* | 2008-02-03 à 21.50:53

Celui qui croit en la rédemption sera sauvé.Quand une seule brebis s'égare,le berger laisse toutes ses autres brebis pour venir au secours de la brebis qui a perdu son chemin.Quand il la retrouve une grande joie envahie tous les Cieux.

Écrit par : claude fontanet | 2011-04-17 à 02.40:25

Jésus_Christ a dit:"Celui qui croit en moi, croit également en Celui qui m'a envoyé.Celui qui me reçoit, reçoit Celui qui m'a envoyé.Celui qui croit en moi, meme s'il perd la vie,l'a retrouvera.

Écrit par : claude fontanet | 2011-04-17 à 02.43:31

Bonsoir à tous.Nous savons que le chemin qui mène à Jésus_Christ est un chemin semé d'embuches.Le Seigneur Jésus_Christ nous a recommandé de choisir la porte étroite qui mène au Royaume de Dieu.Ce chemin,trop peu parmi nous veulent encore l'emprunter car ils est semé de problèmes en tous genres (le regard des autres, les moqueries, les vexations, les menaces, les intimidations...).L'etre humain est comme un jardin ou Dieu y a semé de bonnes graines (bonté,amour,miséricorde,vérité,amour divin).L'etre humain doit faire l'effort d'arroser les graines de son jardin tous les jours en développant en lui_meme les qualités et les vertus (les graines) que Dieu a déposé en l'homme.Ce n'est évidemment pas facile mais c'est un formidable challenge n'est_ce pas?.Chaque jour, mettez l'accent sur une vertu.Par exemple:le lundi,développons ensemble la bonté;le mardi, développons en nous la charité; le mercredi, développons dans notre coeur la gentillesse;le jeudi développons le courage ;le vendredi, développons l'humilité ; le samedi, développons la générosité ; le dimanche, développons l'amour de Dieu et de Jésus_christ en nous.

Écrit par : claude fontanet | 2011-04-27 à 00.46:28

Les commentaires sont fermés.