16/01/2008

Une Carmélite quitte le couvent...

carmeliteUne Carmélite quitte le couvent... 

 

"Comme une biche soupire après le courant d'eau, ainsi mon âme soupire après Toi O Dieu. Mon âme a soif de DIEU, du DIEU vivant"(Psaume 42/2).

 

J'ai fait avec mon Sauveur, une expérience merveilleuse, expérience qui se renouvelle sans cesse, par Sa grâce, depuis que je lui appartiens dans la Vérité.

 

Dès ma tendre enfance, j'avais soif de connaître DIEU. Une voix intérieure ne me laissait aucun répit, jusqu'au jour où je rencontrai mon Sauveur dans la Vérité et la Lumière de Son Evangile. J'ai toujours ressenti le besoin d'un appui solide, d'un refuge, d'une consolation. Ce ne fut donc pas dans ma famille ou dans mon entourage que je pus trouver DIEU; mais je portais au plus profond de moi-même une vocation, la pensée de l'éternité ne me quittait pas, j'avais soif d'infini.

 

J'ai cherché DIEU dans ma religion. Nous étions catholiques. Mais je ne Le trouvais pas. Je L'ai cherché dans la nature que j'aimais beaucoup, mais mon coeur restait insatisfait. Je me rappelle encore comment, à l'âge de 9 ans, n'ayant pu participer à une fête où j'avais été invitée, je ressentis une profonde tristesse et une angoisse à la pensée de toutes ces âmes qui ne pensaient qu'à s'amuser en oubliant leur Créateur et leur Sauveur. Je m'enfuis à l'Eglise, brisée au pied d'une croix et je pleurais.

 

DIEU, que je ne connaissais pas encore me mettait le fardeau des âmes perdues. Aspirant à une plus grande consécration, et désirant apaiser cette voix intérieure qui me poursuivait, je décidai d'entrer secrètement au couvent. J'avais 23 ans et je fus reçue au Carmel de Beaune en Côte d'Or. Pendant la première année sur les deux que j'y passais

 

je crus posséder cette paix à laquelle j'aspirais, mais elle fut de courte durée... Puis ce fut la "prise d'habit", cérémonie très émouvante où je fus habillée en blanc, en épouse de Christ, mais hélas dans l'erreur. Dès le lendemain les luttes recommencèrent, mais mon Seigneur me tenait tout de même déjà dans Sa main.

 

Au Carmel, on est à l'essai pendant deux ans, pour voir si l'on supporte une règle si dure. Ce couvent est une véritable prison avec ses barreaux. Nous étions 30 à y vivre. Nous devions nous soumettre à de nombreuses mortifications: les religieuses sont invitées à se frapper dans le dos avec un fouet jusqu'à ce que le sang coule; parfois, l'une de nous devait se coucher sur le seuil de la porte afin que toutes les autres lui marchent dessus en passant; certaines religieuses se mettaient un cilice, c'est à dire un cercle de fer garni de pointes à l'intérieur que l'on se met autour de la taille sur la peau et qui meurtrit douloureusement.

 

La règle était très austère: 40 jours de jeûne par an, obligation d'observer un silence complet (nous avions tout au plus le droit d'échanger quelques mots après le repas de midi), le lever était fixé à 4 heures du matin, il fallait prier l'hiver pendant heures dans des locaux non chauffés. La petite Thérèse de Lisieux, une âme sincère déclarée sainte après sa mort, et dont on a fait une véritable idole, a beaucoup souffert du froid, entrée au couvent du Carmel à l'age de 15 ans, elle est morte à 24 ans, tuberculeuse, des privations et la dureté du régime auquel elle avait été soumise; avant de mourir, elle déclara: "il est faux de tenter DIEU jusque là"; elle passa par les mêmes épreuves de foi que moi, mais parce qu'elle avait prononcé déjà des voeux définitifs, elle n'eut pas la permission de sortir, malgré son désir. Moi non plus, je ne supportai pas ce régime et tombai malade par la grâce de DIEU, le docteur exigea que je sorte du couvent quelques jours avant que je doive prononcer des voeux définitifs. C'est vraiment les ténèbres sous le couvert d'une très grande religion, mais après ma sortie du Carmel, il me fallut plus d'un an pour me réadapter à la vie dans le monde. Je ne pouvais plus me mettre à genoux dans une Eglise. Je désirais toujours de toute mon âme rencontrer DIEU. Ma souffrance intérieure devint terrible, je dus reprendre la lutte seule dans la vie, comme l'oiseau sur la branche, sentant ce vide autour de moi. Après m'être quelque peu rétablie, je pris du travail, mais retombais malade après 6 mois. Ayant dû aller sur la Côte d'Azur à Hyères parmi les palmiers pour ma convalescence, je devais rencontrer mon Sauveur !!

 

Un jour en me promenant, je suis entrée dans une chapelle où l'on annonçait l'Evangile intégral. Je fus profondément touchée par la simplicité de la prédication et de toute la réunion. Ce fut pour moi une révélation, j'y retournai. Quelques jours après, le Seigneur me parla et me dit:" Mon enfant, ne laisse pas passer la grâce que tu cherches depuis si longtemps. Saisis-là!" Je pleurai beaucoup... Toutes mes objections tombèrent les unes après les autres. Je compris mon grave péché. Je m'adressais à des idoles sans me rendre compte qu'on ne peut aller au Père que par Jésus-Christ qui est le chemin, la vérité, et la vie". Je fus totalement convaincue. Ce fut une grâce merveilleuse, une illumination: je commençais à comprendre quelque chose à la profondeur de la Croix de Jésus. Jésus est l'Homme de douleur dont parle Esaïe 53, qui s'est chargé de mes péchés et de mes infirmités. Il me pardonna tous mes péchés et m'accorda Sa paix qui surpasse toute intelligence, et domine toutes les épreuves. Je connus une joie profonde en découvrant Son amour qui ne fait Jamais défaut.

 

Je Le bénis pour 1'assurance de la vie éternelle qui commence dès ici-bas. Quel privilège de pouvoir connaitre cette tranquillité profonde et de se savoir conduit jour après jour parfaitement ! A une condition cependant: s'abandonner à Sa volonté entièrement quoi qu' il nous en coûte. Peu après je reçus le baptême du St-Esprit de puissance selon les promesses. Je comprends maintenant dans la vérité, ce que cela signifie d'être l'Epouse de Christ nous tous qui lui appartenons, nous sommes Son Epouse que le St-Esprit prépare pour aller à Sa rencontre, vêtue de la robe de fin lin brodé de fleurs. Ces fleurs sont le fruit du St-Esprit: la paix, la Joie, l'amour, l'humilité, la douceur...

 

Il y a aussi les fleurs des sacrifices et des souffrances, qui sont comme une immolation continuelle de nous-mêmes, afin que Jésus paraisse en nous. IL désire que nous soyons sans cesse dans Son chemin pour que nous vivions de Sa vie de résurrection de victoire en victoire, de découverte en découverte. C'est une vie dans l'abondance. Je bénis le Seigneur pour le chemin de souffrance que j' ai dû suivre après ma conversion et qui m'a permis de mieux connaître mon prochain. Les épreuves dans ma vie se trouvent être les plus grandes bénédictions, car elles me permettent de mieux découvrir la Personne de Jésus, Sa Parole et toutes les richesses qui y sont cachées. Combien je suis émerveillée par cette grâce qui m'accompagne et me dépasse!

 

Un soir à Paris je suis allé voir une jeune fille qui devait entrer le lendemain au couvent des trapistines (règle très stricte, silence absolu, on ne communique que par signes), je rendis mon témoignage et reçus à ce moment l'assurance qu'elle serait sauvée. Un an plus tard j'appris qu'elle avait donné son coeur au Seigneur, avait reçu le baptême par immersion et le baptême du St-Esprit avec les dons spirituels. Le Seigneur m'a également délivrée bien des fois de la maladie uniquement par Son intervention. Au Carmel notre but était la contemplation et le ministère de la prière. Cette vocation m'est restée après ma conversion. Par le St-Esprit j'ai compris ce qu'est l'adoration et la vie cachée en Christ, profonde et éternelle, le ministère de la prière pour l'oeuvre de DIEU, pour les âmes perdues et pour les serviteurs de DIEU qui ont besoin d'être soutenus.

 

Que le Seigneur me remplisse toujours plus de Son Esprit de grâce et de vérité pour Sa seule gloire! il y a un prix à payer pour devenir un véritable disciple du Seigneur qui Lui soit agréable. Il ne faut pas s'occuper du "qu'en dira-t-on" ni des critiques, ni des persécutions dont on peut être l'objet... "Car c'est par beaucoup de tribulations que nous entrerons dans le Royaume de DIEU", comme dit l'Apôtre. Mais si nos yeux sont fixés sur Jésus, nous sommes vainqueurs.

 

Depuis ma conversion, le Seigneur m'a particulièrement mis à coeur la prière pour Son retour. Tout en effet indique que nous vivons les derniers temps. Nous devons être parmi les vierges sages dont les lampes sont remplies d'huile. Ces dernières années bien des religieuses, des moines et des prêtres sont venus à la lumière de l'Evangile et j'ai moi-même eu l'occasion de rencontrer bien des catholiques sincères qui ont été touchés par la grâce toute puissante de DIEU et sont venus à la connaissance de la Parole. A Jésus soit rendu toute la gloire !

  

Odette Chemin

Commentaires

Décidement le but proposé par le protestantisme évangélique ,radicale est non pas de laisser l'homme libre de rechercher mais de critiquer les autres à tout vent !!!!

Je pourrais en faire autant de témoignage de gens qui ont quitté des assemblées protestante parce que leur vie était gérée par celle-ci et qu'il se sont sentis "enferme" dans une secte.
Vous jouez par fascination . Cette soeur dit de ne pas avoir trouvé Dieu alors que le temps lui était impartit de prier.

Je pourrais en contre témoignage trouver des témoignage de soeurs qui ont trouvé Dieu mais je ne passe pas mon temps à contrecarre les autres.

Vous c'est la recherche de la critique des autres , catholiques,musulmans pour prouver au monde que vous , vous avez trouvé Dieu et pas les autres....et prouver par là que c'est meilleur chez vous que les autres.

Pauvre protestantisme ,heureusment ils ne sont pas tous comme cela ....voir les réformés, les libéraux, les unitariste,etc.....

Parce que moi je ne critique pas les autres , je trouve ce qu'il y a de bons ailleurs qui nous amène à suivre Dieu.

Écrit par : didier | 2008-01-16 à 08.16:51

Répondre à ce commentaire

Didier - témoignage Didier,
Sur un autre post, tu as dit « Le dialogue continue, ça c'est bon pour évoluer ».
Ici, il s’agit d’un simple témoignage (et non une critique). Mais comme tu as « pris parti » contre les évangéliques, tu réagi de manière épidermique et c'est toi-même qui critique sans réfléchir.
Ce texte pourrait être un point de départ d’un dialogue (bon pour évoluer), mais ici tu choisis la critique destructive.

Si tu veux mettre des témoignages de personnes qui ont trouvé Dieu à l’église catholique à travers la statue de Marie portant le « petit Jésus », tu peux les publier sur ton blog. Je ne viendrai pas te critiquer pour cela. Un témoignage reste un témoignage.

Amitiés

Écrit par : Stéphane, Chrétien né de nouveau | 2008-01-16 à 19.06:23

Répondre à ce commentaire

Bizarre que je ne trouve pas ce genre de témoignage sur les sites protestants réformés (qui entre nous est toujours à l'encontre de soit les catho,soit l'islam et on se demande à quand le tour du bouddhisme?)

Etait-ce l'attitude de Jésus Christ ??le Christ, qui guérit et dit "ta foi t'a sauvé" à tout homme qui se laisse toucher, quelque soit sa condition sociale, sa pratique ou sa non pratique religieuse.
"Va ta foi t'a sauvé ", "va ne pêche plus "et pas "va chez les évangéliques ,il n'y a que là que je me trouve...."
Mais bon je discute pour rien ,demain un post d'un ex boudhiste devenu évangélique...non ?
Et les ex bouddhiste devenu catholique ? Et les ex musulman devenu catholique ,et les ex catholique devenu bouddhiste.

Puis ce sera les communistes. Un ex communiste devenu pentecotiste. Toujours pour casser les autres....pour remplir la.......secte (désolé)

Mais jésus a-t-il créé une secte ,déjà il se battait contre la religion juive à tout vent ..

Mais qu'a dit jésus au fait ? J'ai dit jésus j'ai pas parlé de Paul ,pierre....de l'homme qui a vu l'ours et qui a écrit sur l'ours...
Je parle des paroles ,celles que l'on connait de jésus ,qu'a-t-il dit au gens comme nous ??

Bien à vous

Écrit par : Didier | 2008-01-16 à 19.52:24

Répondre à ce commentaire

Didier - ego Didier,
Tu mélanges foi et santé, religion et politique,...
Dès que l’on dit quelque chose qui ne va pas dans ton sens, tu réagis et parle de secte. C’est pitoyable.

Tu dis « Mais qu'a dit jésus au fait ? ».
Jésus a dit : « C'est pourquoi je leur parle en paraboles, parce qu'en voyant ils ne voient point, et qu'en entendant ils n'entendent ni ne comprennent. » (Matthieu 13:13 LSG)
Il y a peu d’hommes qui écoutent Dieu, peu font ainsi la Volonté du Père. Ils écoutent l'ego. Ils font la volonté de l'ego. « Car le coeur de ce peuple est devenu insensible; Ils ont endurci leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, De peur qu'ils ne voient de leurs yeux, qu'ils n'entendent de leurs oreilles, Qu'ils ne comprennent de leur coeur, Qu'ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse. » (Matthieu 13:15 LSG)

Il est clair que tu as beaucoup à apprendre du vrai Jésus... Méfie-toi du « Jésus » que tu t’es fabriqué de toute pièce et qui n’est que le reflet de ton ego...

Avec néanmoins de l’espoir que la vérité t’affranchira...

Fraternellement

Écrit par : Stéphane, Chrétien né de nouveau | 2008-01-16 à 21.51:26

Répondre à ce commentaire

Ego?
Je réagis mal quand on va contre mon sens?Donnez moi la définition du mot "secte" et "dogme" .
La bible se lit seul sans interprétation d'une autre personne fut-elle celle d'un chef à 10 pourcent du salaire (comme les impresario) Ni curé,ni pasteur ne peut imposer sa facon . Jésus forcait-il le dogme ?
Va ta foi t'a sauvé ...ne pêche plus ...tu es pardonné...aime ton prochain....aime Dieu....etc... bref un monde meilleur et pas "viens écouter les pasteurs dans mon église ,quitte le catholcisme ,quitte l'islam ,quitte ceci ou cela ...Ca laissez cela à Paul .

Raison pour lesquels j'adhére au principe "libéral et oeucuménique" des " église catholique libérale ,protestant libéral et du "Pavé" ( associaiton libre penseur chrétien) personne ne se tire dans les pattes...

Bien à vous.

Écrit par : Didier | 2008-01-16 à 22.16:13

Répondre à ce commentaire

les sectes ,les petites églises,....les évangélistes. Moi aussi je peux aller de mes témoiganges ,voilà jusque où peut aller les petites églises séparées protestantes et fondamentaliste quand plus rien ne contrôle....voir mon lien
http://une-autre-idee-catholique.skynetblogs.be/post/5441765/jusque-ou-peut-aller-les-sectes-protestantes

Écrit par : Didier | 2008-01-17 à 09.15:01

Répondre à ce commentaire

Didier, C'est vrai que la Bible peut se lire SEUL et est compréhensible SEUL. C'EST D'AILLEURS LA GRANDE REDECOUVERTE DE LA REFORME....Eh, oui.!!!!!

Mais, personnellement, j'ai parfois besoin d'approfondir pour mieux être fidèle et progresser sur le chemin de la foi....Ce qui ne veut pas dire que l'on m'impose : ''Ce que je crois, allez le demander à Rome !!!!!!!'' (Brunetière??). Je n'y suis pas.

Didier, Stéphane et moi vous avons déjà dit que ce qui comptait était la relation personnelle avec Jésus-Christ, Seigneur et Sauveur. Mais ce qui ne veut pas dire qu'il faut être ouvert à tout vent de doctrine....C'est en nuance tout cela.....Et malheureusement vous ne le comprenez pas.
Soyez béni de Dieu.

Écrit par : Jean-Marc | 2008-01-17 à 10.22:11

Répondre à ce commentaire

"Mais, personnellement, j'ai parfois besoin d'approfondir pour mieux être fidèle et progresser sur le chemin de la foi....Ce qui ne veut pas dire que l'on m'impose .." je dirais que même involontairment le conditionnement se fait . C'est le doctrine de l'église ,les pensées du pasteur,la vision de la congrégation. Preuve il y a tellement de chrétien différent.

besoin d'approfondir,beaucoup encore à apprendre comme si Dieu était une doctrine. Jésus n'a jamais fait cela . Il a montré le chemin vers le père puis il disait va ta foi t'a sauvé. S'il fallut appronfondir la connaissance , connaissance des textes, connaissance des doctrine,etc...on retourne vers quoi le Christ se battait. (pharisianimse,secte,élitisme,etc..)

Écrit par : Didier | 2008-01-17 à 12.25:05

Répondre à ce commentaire

Didier - humilité Didier,
Fais preuve d’un peu d’humilité. Tu découvres à peine Jésus et tu te fais déjà son porte-parole.

J’ai lu ce « témoignage » sur ton blog. Il ne s’agit pas d’un ressenti personnel, mais d’une histoire qui n’atteste rien car c’est un contre-exemple. Les églises évangéliques que tu cites n’ont rien d’évangélique ! En quoi est-ce qu’un enfant dans la rue est synonyme de ‘possédé’ ? Dans quel évangile trouve-t-on cela ? Cela n’est pas évangélique ! Les sectes sont les œuvres de démons qui se plaisent à essayer de discréditer l’œuvre de Dieu en essayant d’agir sur les esprits faibles. Ceux qui ont du discernement ne tombent pas dans le piège car ils prendront leur Bible et se rendront compte que cette église n’est pas conforme à l’évangile (donc non évangélique) et ils la quitteront.

Ton blog ne me plait absolument pas, c’est pour cela que je ne le visite que quand tu mets un lien explicitement, mais je n’y écrirai aucun commentaire. Tu utilises le terme catholique et tu en fais la promotion tout en occultant que c’est une des premières déviances du christianisme et tout en l’accommodant à ta sauce..(tout à l’image de cette secte qui a pris le titre « évangélique ») !
Je te plaints.

Écrit par : Stéphane, Chrétien né de nouveau | 2008-01-17 à 18.24:12

Répondre à ce commentaire

Quelle ânerie... et quelle contre-vérité que ce texte sur Esther. Il est vrai qu'il peut y avoir des cas de possession mais dire que les enfants de la rue sont possédés....Il ne faut ne rien connaître à la vérité évangélique.
Encore une fois, j'approuve Stéphane.

Et catholique veut dire fidèle au tout de l'Ecriture (j'ajouterai suivant l'analogie de la foi).
Il y a abus de langage en donnant à l'Eglise papiste le SEUL terme de catholique.

Je précise bien que je ne crois pas qu'aucune église est entièrement fidèle mais je dois reconnaître que l'église papiste, romaine a pas mal dévié de la pureté de l'Evangile. Mais, tout est en nuance, il y a un reste de foi fidèle.

Écrit par : Jean-Marc | 2008-01-17 à 19.31:01

Répondre à ce commentaire

je devais écrire : il faut ne rien connaître.....

Écrit par : Jean-Marc | 2008-01-17 à 19.33:30

Répondre à ce commentaire

Didier, j'ai dit besoin d'approfondir POUR MIEUX ETRE FIDELE.......

Écrit par : Jean-Marc | 2008-01-17 à 21.13:50

Répondre à ce commentaire

Monsieur,
Sur votre site j'ai trouvé le témoignage de Mme Odette Chemin

"Une carmélite quitte le couvent..."
Auriez-vous l'obligeance de m'envoyer son adresse que je n'ai pas trouver dans l'annulaire de la Fédération Evangélique de France.

En Suisse j'aimerais utiliser son témoignage, et j'ai donc besoin de me mettre en contact avec elle, c'est une simple règle de déontologie civique et chrétienne.

Merci d'avance

André

Écrit par : André Rentmeister | 2008-04-18 à 18.23:37

Répondre à ce commentaire

André - Odette Cher André,
Odette Chemin a publié ce témoignage sur le site voxdei dans la catégorie "témoignages on-line". Ces témoignages publiés sur Internet sont faits pour être lus à grande échelle.
Son témoignage est donc public et elle sera ravie qu'il serve à l'avancement du royaume de Dieu.

J'essayerai néanmoins de retrouver ses coordonnées.

Fraternellement

Écrit par : Stéphane | 2008-04-18 à 19.52:12

Répondre à ce commentaire

J'entre - je m'en vais Chacun fait comme il l'entend. Voilà une brave carmélite qui quitte l'Eglise romaine. D'autres y entrent. Il y a encore des vocations monastiques aujourd'hui (moins qu'avant). Comme protestant libre je considère que chacun est libre de croire ou de ne pas croire, d'être catholique, protestant, juif, musulman, spirite, adventiste, Témoin de Jéhovah ou athée. Je me méfie des "témoignages" de convertis. Certains d'entre-eux retournent un jour d'où ils sont venus ! Tous un jour se retrouveront auprès de Dieu.
Assez de fondamentalisme, de littéralisme, d'intolérance.
Cela étant, "Bon vent à cette sœur" !

Écrit par : Jacques Cécius | 2008-09-05 à 10.29:49

Répondre à ce commentaire

Jacques - méfiance Vous vous méfiez des témoignages ? Alors pour rester logique, méfions-nous de votre commentaire !

Écrit par : Stéphane | 2008-09-05 à 11.51:03

Répondre à ce commentaire

Témoignage certes, mais avec lacunes Je ne doute pas de la conversion radicale et authentique vécue par Odette, toutefois, plusieurs éléments mériteraient d'être soulignés. La vie au Carmel décrite, correspond à une déviance qui a existé avant l'[i]aggiornamento[/i] qu'a connu la vie monastique à partir du Concile Vatican II [1962]. [b]Aucun monastère d'aucun Ordre Religieux, que ce soit la Trappe ou le Carmel - puisqu'ils sont ici cités -, n'accepterait plus ce type de vie à l'heure actuelle. L'ascèce et la mortification sont plutôt vécues sur le mode spirituel plutôt que par des actes humiliants à forte teneur mobido-jansénistes du XIX° siècle.[/b]

Si sainte Thérèse de Lisieux a effectivement du froid et l'a déploré, et aussi compris que les pratiques extérieures de mortifications ne faisaient pas l'authentique Carmélite, [u]en aucun elle n'a souhaité sortir du Carmel[/u]. Par contre, il est vrai qu'elle avait une forte impulsion missionnaire et aurait aimé être Carmélite par delà les océans, comme à Hanoi, par exemple.

Rien que le fait de parler de couvent pour le Carmel, là où il s'agit d'un [b]monastère[/b] et donc suppose une vie en partie solitaire et cloîtrée, montre combien Odette n'était pas assez informée de son Eglise d'origine et, plus flagrant, de la famille spirituelle qu'elle souhaitait embraser. Je ne lui en fait pas reproche, ils sont nombreux les catholiques "de tradition" à subir cette ignorance.

Katemary, chrétienne issu d'un mariage luthérien-catholique, amie et soeur comblée d'authentiques chercheurs/euses de Dieu tant dans la voie des christianismes que d'autres religions... et aspirante Carmélite !

Écrit par : Katemary | 2009-04-25 à 17.32:05

Répondre à ce commentaire

Ah.....que de discussions...moi qui ai lu notre Ste Thérèse...et pour cause: je suis Engagée en Institut Séculier(.dans le monde, le siècle)Thérésien et c' est tout sauf un couvent!
C' est Karol.Woytiła Bienheureux lui- même qui m' a amener à aimer ce Christ que je craignais.
La petite Voie de Thérèse?Un trésor.
L' histoire d' une âme......

Écrit par : Ann | 2012-09-23 à 22.35:15

Répondre à ce commentaire

Je suis assez d'accord , je doute beaucoup de l'authentiocité de ce témoignage car il y a biennnnn longtemps que les carmels ou couvents ont abandonné ce genre de pratiques et mortifications ...c'est même plutôt le contraire ou un cetain progressisme persiste .....

Écrit par : emmanuel | 2013-02-23 à 23.19:11

Répondre à ce commentaire

Je suis Engagée en DEUS CARITAS Thérésien et depuis,que je fais,partie de cet Ordre Séculier,tout a été de plus en plus dur dans ma vie car j' adore mon Ordre.....mon mari est tombé gravement malade,alors que je me débattais dans,des ennuis autres......je crois que c' est ma Croix.....et avec ça,je refuse le verdict: six mois....tumeur inopérable,marche qui n' en est plus une.....je pleure non sur moi même,je n' accuserai jamais Dieu.
Si à ce prix,je dois être consacrée au Christ( il faut être célibataire ou.....seule),,je dis:""Seigneur,est ce à ce prix que Vous voulez que je Vous appartienne?"
Et avec ça,je demande à la petite Thérèse qui est si puissante....je ne sais pas comment dire.....voilà.
Je m' accroche à une étincelle d' espoir......ma vocation( innattendue) a commencé en 2007....
Voilà mon histoire.

Écrit par : Annelyse | 2013-02-24 à 00.06:30

Répondre à ce commentaire

J'ai été vingt ans carmélite, j'ai quitté le couvent après mes voeux définitifs, et également le catholicisme pour devenir protestante (réformée).

C'est donc en connaissance de cause que je puis le dire : ce "témoignage" comporte des tas d'inexactitudes, de choses qui ne sont pas vraies. Le témoignage d'origine, s'il existe, a été remanié et il sent la mauvaise traduction à partir de l'anglais.
Comment être pris au sérieux quand on traite avec autant de légèreté l'honnêteté intellectuelle ?

Écrit par : chélidoine | 2013-12-09 à 19.26:54

Répondre à ce commentaire

Je suis de religion connue,donc inutile d' en parler ici
J' avais une vocation précise qui, à la mort de mon mari s' est éteinte.
Pour parlez de vous,vous parlez de baptême par immersion donc vous ne dites pas clairement : Baptiste,ou protestante ou Pentecôtsite. On ne sait rien de rien si ce n' est votre amour qui continue.
J' ignorait que Ste Thérèse voulait quitter Le couvent.
Par contre,oui elle a souffert de cette règle stricte
Mais on en parle pas exagérément de cette sainte! On parle tout autant dr l' autre Thérèse d' Avila, de St Jean de la Croix.
De St Ignace,St Benoît etc......
Même de ceux que les moines ne suivent.pas.
Je ne juge pas.
Je lis simplement ce que vous écrivez.....et.que pensez vous des autres?

Écrit par : Annais | 2013-12-09 à 20.26:09

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.