22/08/2007

Intolérance islamique

C’est la tragédie d’un homme seul. D’origine musulmane, il est menacé de mort en Égypte pour s’être converti au christianisme. Ni la communauté internationale ni les autorités égyptiennes, politique ou ecclésiastique, ne lui apportent un soutien. L’apostat vit reclus. Sans doute son exemple n’est-il pas isolé. Il n’est pas, non plus, la manifestation d’une nouvelle intolérance. L’histoire regorge de précédents comparables. Mais, dans le monde arabo-musulman d’aujourd’hui, la liberté religieuse se réduit comme peau de chagrin, quand elle n’est pas ignorée.

 

À Alexandrie, nombre de coptes ont été agressés ces dernières années. En Turquie, où se développe un sentiment antichrétien, plusieurs prêtres ont été attaqués. Au Nigeria, des églises ont été brûlées en 2006. En Algérie, une loi prévoit deux à cinq ans de prison contre toute personne qui «  incite un musulman à se convertir à une autre religion  ». Le christianisme est toujours interdit en Arabie saoudite, monarchie qui finance des mosquées sur la planète entière.

Les antagonismes religieux n’expliquent pas tout. Il faut se garder d’en faire systématiquement le cœur des conflits. Mais l’influence croissante du Hezbollah nourrit la crise libanaise. Et dans le chaos irakien, où viennent de périr quelque 400 membres de la minorité yézidie, dans le plus grand attentat perpétré depuis le 11 septembre 2001, les chrétiens sont des cibles désignées.

Les croisades et improvisations de George W. Bush n’ont rien fait pour calmer les esprits, mais les appels au djihad d’Oussama Ben Laden leur étaient bien antérieurs. L’islamisme radical est une réalité née de l’échec du nationalisme arabo-musulman des années 1980. L’Occident ne l’a pas vu venir et n’a pas su l’anticiper.

Même les dirigeants des pays musulmans les plus ouverts sont désormais les otages de fanatiques qui manipulent les foules. On l’a encore constaté après la publication des caricatures de Mahomet ou le discours de Benoît XVI à Ratisbonne. La haine se repaît de tous les prétextes. Dans ces conditions, les chrétiens sont condamnés à fuir.

Inlassablement, des hommes de bonne volonté, responsables politiques ou confessionnels, œuvrent pour améliorer la compréhension entre les religions. Les hommages au défunt cardinal Lustiger l’ont rappelé. Le Pape lui-même a consacré l’un de ses premiers voyages à la Turquie. En Europe, certains pays essayent, tant bien que mal, d’améliorer le sort réservé à la pratique coranique. Elle rassemble, avec l’immigration, de plus en plus d’adeptes.

Pourtant, les préjugés grandissent, les tensions s’accentuent, les rejets se multiplient. Lorsqu’il en est coupable, l’Occident est immédiatement placé sur le banc des accusés. Dommage que le silence soit, en revanche, la règle quand l’intolérance se manifeste ailleurs.

(article topchrétien) merci à Jean-Marc

Commentaires

Votre article n'est pas tout-à-fait inexact.
Je compatis au sort de ce pauvre type qui veut devenir chrtétien... si cela peut faire son bonheur...
Mais, je vous rappelle que les occidentaux n'ont de leçons à donner à personne en matière de tolérance religieuse.
Et certainement pas aux musulmans !
Ce n'est pas le glorieux Hezbollah qui nourrit la crise libanaise, ce sont les tripotages des ogres sionistes et de leurs complices occidentaux.
Quant à l'affaire des caricatures, si vous, occidentaux, acceptez que l'on insulte votre religion, c'est votre affaire.
Nous musulmans, nous ne l'accepterons jamais !
Ce n'est pas haine qui se repaît: c'est la colère !

Écrit par : Dr Nabu | 2007-08-22 à 09.35:04

Islam, religion de paix Encore une fois, les mêmes bétises, répétées inlassablement par les porte-parole musulmans. Le sionisme, les excès d'occident, etc.

Tout d'abord, vous n'avez pas a avoir pitié de ce "pauvre type qui veut devenir chrétien". Il y a beaucoup de "pauvres types" qui se tournent des mensonges de l'Islam vers la vérité de l'évangile, dont Jésus, le Fils de Dieu (que les musulmans le veuillent ou pas, Jésus a affirmé qu'il est le Fils de Dieu, il a accepté l'hommage et l'adoration qui ne revient qu'à Dieu etc; Paul et Pierre ont écrit que Jésus est le Fils de Dieu...) est l'incarnation, car il a dit: Je suis le chemin et la vérité et la vie. Jésus ne montre pas où se trouve la vérité, il est lui-même la vérité.

Quand aux ogres sionistes, pas la peine de répondre à des bétises pareilles. Repaissez vous de vos sotises, si cela vous rend heureux! Mais n'oubliez pas que l'histoire est là pour vous rapeler le passé "pacifique" de l'islam: que faisaient les maures en luttant contre les francs à Poitiers (Charles Martel)? et la conquête de l'Espagne? Et n'oubliez paz que vous avez déjà été vaincus et vous le serez de nouveau!

Dans une société moderne et libre il faut savoir accepter les moqueries d'autrui. Si vous vivez au moyen âge, tan- pis pour vous! Mais, en tous cas, vous savez bien vous moquer des juifs et des chrétiens quand cela vous convient..

Hypocrites!

Écrit par : Miki | 2007-08-22 à 11.40:01

Miki Vous serez déçu car vos propos n'ont aucune consistance ! Vous êtes tout juste capable d'annôner des phrases par coeur, incapable de réfléchir. Pas étonnant qu'avec des recrues pareilles le christianisme aille à sa perte !
L'Islam est la première religion au monde, que cela vous fasse plaisir ou pas c'est comme ça !
Et elle le restera !

Écrit par : Dr Nabu | 2007-08-22 à 20.36:16

Dr Nabu Il me suffit de vous voir "réfléchir" pour me sentir rassuré! A force de penser et réfléchir voilà les musulmans paralysés et atrapés dans leur moyen-âge! Bravo!

Si l'islam est la première religion au monde cela ne prouve pas qu'il soit la vérité. Cela prouve que le prince de ce monde a réussi (par le moyen du faux prohète) à tromper des millions de personnes, rien de plus.

Si vous êtes assez naïf pour croire que le Dieu D'Abraham, Isaac et Jacob peut renoncer à son peuple Israel et le mettre de côté, vous n'en savez rien de ce Dieu, le seul vrai Dieu, qui n'a jamais emprunté le nom d'une divinité lunaire païenne adorée à la Mecque: Allah (le dieu de la lune).

Écrit par : Miki | 2007-08-24 à 18.21:49

Dr Nabu Je crois qu'il faut vous tranquilliser. Les chrétiens qui interviennent ici ne désirent pas la victoire (!!??) que serait une conversion, ni la victoire (??!!) d'une idéologie sur une autre, ni la victoire (??!!) d'un état ou d'un groupe d'états mais ne cherchent que la gloire de Dieu et l'avancement de Son royaume : '' Que Son nom soit sanctifié, que Son règne vienne...''
Bien amicalement à vous....

Écrit par : Jean-Marc | 2007-08-26 à 19.03:18

Pas de titre honorifique Juste un mot en vitesse pour remercier Jean-Marc et Miki pour leur intervention. Cependant, "Dr" est un titre (docteur) dont ce monsieur Nabu se vante, merci de ne plus lui donner ce titre car Jésus nous voulait tous frères sans que quiconque ne s'élève.
Amitiés en Christ
"ils aiment à être salués dans les places publiques, et à être appelés par les hommes Rabbi, Rabbi. (...) Ne vous faites pas appeler directeurs; car un seul est votre Directeur, le Christ. Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Quiconque s'élèvera sera abaissé, et quiconque s'abaissera sera élevé". (Matthieu 23:7-12 LSG)

Écrit par : Stéphane chrétien né de nouveau | 2007-08-27 à 09.35:38

Les commentaires sont fermés.