13/07/2007

Le Vatican revendique le titre d'unique véritable Eglise du Christ

Alors que les chrétiens (protestants notamment) cherchent le dialogue pour l’unité, l’église catholique revendique le titre "d'unique véritable Eglise du Christ". 

 

Chers frères catholiques, entre hommes, on peut dialoguer, mais le jugement n’appartient qu’à Dieu.

 

Voici 3 articles parus dans topchrétien :

 

Le Vatican revendique le titre d'unique véritable Eglise du Christ 

 

Le Vatican revendique le titre "d'unique véritable Eglise du Christ" pour l'Eglise catholique, dans un document publié mardi qui risque de relancer la controverse avec les autres confessions chrétiennes.

 

Ce document de la Congrégation pour la doctrine de la foi réaffirme les thèses déjà développées dans un texte du 5 septembre 2000, "Dominus Iesus", qui avait soulevé de vives polémiques dans le monde chrétien, notamment chez les protestants qui n'y étaient pas considérés comme des membres de véritables "Eglises".

 

Le texte de mardi affirme que l'engagement oecuménique "ne signifie pas que l'Eglise catholique renonce à la conviction d'être l'unique véritable Eglise du Christ".

 

Le concile Vatican II "n'a pas voulu changer et n'a de fait pas changé la doctrine antérieure de l'Eglise" sur ce point, indique le document qui condamne "les interprétations erronées" du concile (1962-1965).

 

Le document de la Congrégation s'attache à expliquer une phrase du document central de Vatican II, "Lumen gentium", selon laquelle l'Eglise établie par le Christ sur terre "subsiste dans l'Eglise catholique".

 

Ce verbe "subsiste", alors choisi de préférence à "être" après des discussions ardues, a été interprété par les théologiens libéraux comme une reconnaissance que les autres Eglises chrétiennes (orthodoxes et protestantes) sont également fondées à se dire "Eglise du Christ" et que l'oecuménisme vise à rechercher ce qu'il peut avoir de vérité en chacune d'elles.

 

Mais la déclaration "Dominus Iesus" publiée sous la responsabilité du cardinal Joseph Ratzinger, aujourd'hui pape sous le nom de Benoît XVI, a donné une interprétation restrictive de cette phrase, confirmée dans le document publié mardi.

 

Selon ce texte, "Réponses à des questions concernant certains aspects de la doctrine de l'Eglise", "le verbe +subsister+ ne peut être exclusivement attribué qu'à la seule Eglise catholique", et celle-ci est en "pleine identité" avec ce que le Christ voulait.

 

Certes, ajoute-t-il, on trouve en dehors de l'Eglise catholique "de nombreux éléments de sanctification et de vérité". Mais les Eglises orientales (orthodoxes, ndlr) qui ne reconnaissent pas le pape comme successeur de Pierre souffrent d'une "déficience" et ne sont que des "Eglises particulières", et les "communautés" protestantes qui développent une autre conception de l'eucharistie et du sacerdoce "ne peuvent être appelées Eglises".

 

Le Vatican souligne cependant que le dialogue oecuménique "demeure toujours une des priorités de l'Eglise catholique, comme l'a confirmé le pape Benoît XVI".

 

"Toutefois, pour que ce dialogue puisse vraiment être constructif, en plus de l'ouverture aux interlocuteurs, demeure nécessaire la fidélité à l'identité de la foi catholique", indique-t-il. 

http://www.topchretien.com/topinfo/?/14872/le-vatican-rev...

 

 

Protestants: ce qui nous unit plus grand que ce qui nous divise (cardinal) 

 

Le responsable pour l'Eglise catholique des relations avec les autres confessions chrétiennes a souligné, mercredi, que ce qui les unit est "plus grand" que ce qui les divise, en réponse à l'inquiétude suscitée par un nouveau document du Vatican sur l'oecuménisme.

 

"Ce qui nous unit est plus grand que ce qui nous divise", a déclaré le cardinal Walter Kasper, président du conseil pontifical pour l'unité des chrétiens à l'adresse notamment des protestants.

 

La publication mardi d'un document du Vatican définissant l'Eglise catholique comme la "seule véritable Eglise du Christ" et déniant la qualité "d'Eglises" aux "communautés" protestantes a suscité perplexité et inquiétudes chez ces dernières.

 

Selon le cardinal Kasper, "le document ne dit pas que les Eglises protestantes ne sont pas des Eglises", mais plutôt qu'elles ne sont pas des Eglises au sens où l'Eglise catholique entend ce mot.

 

D'ailleurs, ajoute le cardinal, les Eglises protestantes "ne veulent pas non plus être des Eglises au sens de l'Eglise catholique".

 

Il estime que la mise en évidence des différences subsistant entre confessions chrétiennes "devrait nous stimuler et non nous catastropher". "En dernière analyse, la déclaration du Vatican est une invitation à poursuivre sereinement le dialogue", conclut-il.

 

Le document du Vatican émane de la congrégation pour la doctrine de la foi, gardienne du dogme et a été ratifiée par le pape Benoît XVI. 

http://www.topchretien.com/topinfo/?/14943/protestants-ce...

 

 

Les protestants veulent poursuivre le dialogue avec les catholiques 

 

La Fédération protestante de France (FPF) entend poursuivre le dialogue avec les catholiques "en vue de l'unité sans uniformité des chrétiens", dans une réaction au texte du Vatican revendiquant pour l'Eglise catholique le titre "d'unique véritable Eglise du Christ".

 

Dans un communiqué publié mardi, la FPF souligne que les "différentes compréhensions de l'Eglise divisent encore profondément les chrétiens". Elle considère comme "légitime que l'Église catholique rassure ses enfants les plus inquiets et qu'elle travaille à son unité interne".

 

"Personne ne peut attendre que l'autre se rallie à ses convictions. Partant des fermes convictions qui sont les siennes, chaque Église s'engage avec le plus de clarté possible dans le dialogue, seul chemin vers la pleine communion", ajoute la FPF.

 

"Nous souhaitons et nous prions pour que chaque Église (et l'Église catholique romaine aussi !) puisse proposer des pistes de dialogue, ou plutôt prendre en compte les résultats des dialogues théologiques, s'engager dans un chemin de +conversion+, et non pas se contenter de la répétition de ses propres convictions ecclésiologiques", indique encore la Fédération protestante.

 

"Nous confessons (reconnaissons, NDLR) tous l'Église dans son unité, sa sainteté, sa catholicité, son apostolicité. Mais +autre est la vérité de fond, autre est la forme+. C'est dans cette ligne ouverte par le pape Jean XXIII que pour notre part nous poursuivrons le dialogue en vue de l'unité sans uniformité des chrétiens et de leur témoignage", conclut la FPF.

 

Le document de la Congrégation pour la doctrine de la foi, publié mardi par le Vatican, réaffirme les thèses déjà développées dans un texte du 5 septembre 2000, "Dominus Iesus", qui avait soulevé de vives polémiques dans le monde chrétien, notamment chez les protestants, qui n'y étaient pas considérés comme des membres de véritables "Eglises".

 

Le texte de mardi affirme que l'engagement oecuménique de Vatican II "ne signifie pas que l'Eglise catholique renonce à la conviction d'être l'unique véritable Eglise du Christ".

http://www.topchretien.com/topinfo/?/14862/les-protestant...

Commentaires

Ben oui le Vatican a toujours cru être au centre du monde. Et comme tous les tenants d'une religion, il aime faire croire qu'il est le plus grand et le plus fort. Comment peut-on encore écouter les religions?

Écrit par : mimoza | 2007-07-13 à 12.32:59

Répondre à ce commentaire

Religion Bonjour Mimoza,
Vous dites "Comment peut-on encore écouter les religions?"
Pourriez-vous me donner votre définition du mot religion ? Les athées ont la fâcheuse tendance d'utiliser ce mot sans même en connaître la signification.

Merci d'avance.

Écrit par : Stéphane, Chrétien né de nouveau | 2007-07-13 à 15.28:44

Répondre à ce commentaire

Définition de religion Mouvement developpant un ensemble d'idées (bien souvent simplistes et n'ayant pas fait l'objet de recherche scientifique digne de ce nom) pour expliquer le pourquoi de l'Univers et tenter de surmonter sa peur de la mort. Là dedans j'inclus les chrétiens, musulmans, juifs, boudhiste, hindouistes, animistes, etc etc et y compris les athées. Leur point commun est de se croire détenteur de la vérité absolue et de vouloir l'imposer au monde. D'où ma question "comment peut-on encore ecouter les religions".
Je suis pas sure que cette définition vous convient mais c'est la mienne, et je ne tente pas de l'imposer.

Écrit par : mimoza | 2007-07-13 à 22.57:49

Répondre à ce commentaire

Mimoza Cela confirme mes craintes : vous utilisez bel et bien un mot dont vous inventez une définition. Religion vient du latin religere (=réunir, rassembler), c’est la relation entre l’homme et le « sacré », qui les unit et les rassemble. Autant vous dire, Mimoza, qu’il y a des choses sacrées pour chacun d’entre nous (Gandhi disait « En réalité il existe autant de religions que d'individus »). Certes les grands ensembles religieux ont chacune des valeurs communes, mais chaque individu les assimile souvent à sa manière. Donc, si j’en crois votre dernier commentaire, il ne faut écouter personne car toute personne fait inévitablement passer ses propres valeurs dans ses discours.
Je trouve cela dommage car chacun a droit à la parole. Faire taire est une réaction politique (humaine) visant à éliminer les entraves au pouvoir. Les hommes, via la politique, ont utilisé la religion comme outil de manipulation.
Vu votre blog, je vois, hélas, que la politique est un domaine sacré à vos yeux. Veuillez me pardonner si mes propos vous ont contrarié.

Écrit par : Stéphane, Chrétien né de nouveau | 2007-07-14 à 11.14:49

Répondre à ce commentaire

olalala Sans vous paraître offensente, c'est a cause de réflexions comme la votre que je refuse d'écouter les religions. Vous déformez (mais bon ça c'est propre à tout le monde dès qu'on essaye d'interprêter une chose) les propos et en tirer des conclusions sur ma façon de penser. Votre argument disant "Donc, si j’en crois votre dernier commentaire, il ne faut écouter personne car toute personne fait inévitablement passer ses propres valeurs dans ses discours.
Je trouve cela dommage car chacun a droit à la parole. Faire taire est une réaction politique (humaine) visant à éliminer les entraves au pouvoir. Les hommes, via la politique, ont utilisé la religion comme outil de manipulation." est d'emblé biaisé car vous interprétez mes propos sans avoir eu la politesse de vérifier que votre interprétation est juste. >Pour info, religion et personne ne sont point synonime. Et c'est comme ça que beaucoup de guerre ont commencé !

Écrit par : mimoza | 2007-07-14 à 14.38:45

Répondre à ce commentaire

Mimoza - religion Mimoza,
D’abord, je voudrais vous dire que je vous trouve particulièrement culotté(e). Vous venez sur un blog religieux provoquer mes lecteurs et moi-même en demandant comment peut-on écouter les religions et ensuite oser prétendre que c’est la religion qui est source de conflit. Vous n’êtes pas vite gêné(e). Remettez-vous en question à ce sujet.

Ensuite, concernant votre réflexion, hélas, maintenant, je vous comprends encore moins...
Vous dites « Religion et personne ne sont point synonyme »... Je le sais, c’est vous qui parlez de ne pas « écouter » les religions qui n’ont pourtant pas de cordes vocales, mais je me suis évertué à utiliser votre langage en comprenant que vous ne désirez pas écouter ceux qui véhiculent leur religion. Me serais-je trompé ?
D’abord, vous accommodez le mot religion à votre sauce et maintenant vous lui donnez une audibilité qui ne soit pas humaine !?!? Je voudrais savoir comment « écouter une religion » autrement que via une personne ? Quel discours doit-on utiliser pour vous satisfaire ?

Merci d’avance.

Écrit par : Stéphane, Chrétien né de nouveau | 2007-07-14 à 21.25:02

Répondre à ce commentaire

Grâce au ciel !!! Heureusement que mimosa est culottée sinon il y aurait attentat à la pudeur !

Écrit par : Bibi | 2007-07-14 à 21.48:14

Répondre à ce commentaire

Eh oui ! c'est la vérité... BENOIT 16 SAIT CE QU'IL FAIT... il semble évident que les religions ne s'égalent pas. Sur le fond théologique et les révélations l'Eglise catholique a une sérieuse avance sur les autres.. les autres ? au fait quelles autres ?
ah oui effectivement ceux qui ont foutu le camps pour diverses prétextes...
Il suffit de lire les évangiles pour voir la scène (Jean 6;60-66)et pourtant quand Jésus est ressucité il n'y avait qu'une seule église celle de Pierre...
Benoit 16 est courageux et honnête et au moins il ne fricote pas avec la démagogie.
Bien à vous

Écrit par : Carl | 2007-07-14 à 21.50:03

Répondre à ce commentaire

Carl Merci pour ton message, mais j’aurais également aimé que tu répondes à l’incohérence entre Jean-Paul II et Benoît XVI, l’un abandonnant la messe en latin et l’autre la réhabilitant. Quelle est la logique du Vatican ? Faire et défaire ?... (voir lien ci-dessous)

Tu as raison, il y en a qui ont « foutu le camp », ce sont les catholiques eux-mêmes qui se sont écartés de l’église du Christ. Ton extrait de Jean est bien choisi, car certains se sont détournés de Jésus pour se tourner vers Marie, vers certains « saints » ou vers une tradition humaine. Ceux-là ont effectivement quittés l’Eglise du Christ que tu appelles celle de Pierre... (en te rappelant que Pierre est unique !)

Rappel : Démagogie = attitude consistant à flatter les aspirations à la facilité ou les préjugés du plus grand nombre pour accroître sa popularité, pour obtenir ou conserver le pouvoir...
Cela ressemble étrangement à ce que fait notre ami Joseph.

Écrit par : Stéphane, Chrétien né de nouveau | 2007-07-15 à 09.07:44

Répondre à ce commentaire

Bon ben vu que si on est pas ok avec vous on est jugé directement et vu qu'on ne sait pas répondre à une simple question, "comment peut-on encore écouter les religions" sur ce blog, j'irai me faire pendre ailleurs. Cullotée et fière de l'être !
Et pour en rajouter une couche, femme libre, indépendante, vivant dans le pêché et refusant de suivre quelque forme de religion que se soit ! Et même pas athée !
Bonne continuation

Écrit par : mimoza | 2007-07-15 à 14.36:26

Répondre à ce commentaire

surréaliste Ce n’est pas une question de ne pas être ok, Mimoza. Comprenez-moi, c’est un peu comme si vous entriez dans une boulangerie et que vous disiez « comment peut-on manger du pain ? »... Rentrer dans un blog nommé « christianisme » et dire « comment peut-on écouter les religions », c’est tout aussi surréaliste. Comme réponse, soit on vous invite d'aller voir ailleurs, soit, en faisant preuve d’accueil, on vous demande d’être plus précise dans vos propos. Ce que j’ai fait, mais hélas, je pense que l’on n’a pas le même dictionnaire.
Soyez néanmoins la bienvenue sur mon blog.

Écrit par : Stéphane, Chrétien né de nouveau | 2007-07-15 à 19.02:32

Répondre à ce commentaire

Pas surréaliste du tout Je venais sincèrement sur ce site avec ma petite question toute bête. Pas dans le but de me faire convaincre d'écouter les religions mais juste pour comprendre pourquoi certains, dont vous, ecoutent les philosophies développées par les religions et les suivent. Je n'arrive pas à comprendre cela c'est tout. Mais j'irai chercher des réponses à cette simple questions ailleurs.

Écrit par : mimoza | 2007-07-15 à 23.49:49

Répondre à ce commentaire

Stéphane semble très sûr de lui...
Un conseil : ne vas pas trop vite en jugement mais c'est souvent la réaction des nouveaux convertis formatés un peu par leur propre assemblée ecclésiale.
Pour mimoza, je dirais qu'un chrétien qui chercherait à la convaincre fera fausse route et deviendra un prosélyte qui est tout le contraire du christianisme.
Je dirais seulement à mimoza que si elle veut en savoir plus sur le christianisme c'est de chercher par elle-même et d'observer les chrétiens, il ya ceux qui rayonne... ceux qui en porte l'étiquette et qui ne le sont pas, souvent c'est ceux qui prostestent et jugent et cela dans toutes les confessions chrétiennes.

Écrit par : Carl | 2007-07-16 à 10.03:16

Répondre à ce commentaire

Carl et Mimoza Carl, cher frère en Christ, je ne juge personne, je déplore que le « chef » de ton église juge la foi de millions de chrétiens qui ont une interprétation différente de la Bible, et ce, sans dialogue.
Je rajouterai que dialoguer n’est pas du prosélytisme, il faut distinguer l’échange d’idées et le fait d’imposition des dogmes et doctrines que l’on présente comme vrais sans permettre le libre-arbitre. Or, Jésus nous a demandé de répandre sa parole ; en Matthieu 28 :19, il nous dit de faire des disciples et de les baptiser. Il est clair que l’on ne peut imposer cette foi (par exemple en baptisant des nouveaux-nés) car il doit y avoir compréhension et acceptation, et non capitulation, de la part du futur chrétien. De même que le chrétien doit vérifier par lui-même la pertinence de ce que lui dit son pasteur ou son curé, à savoir si ce qu’il prêche est conforme aux écritures. Rien ne s’avale tel quel ! D’ailleurs on peut lire dans Actes 17 :11 : "Ces Juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique ; ils reçurent la parole avec beaucoup d'empressement, et ils examinaient chaque jour les Ecritures, pour voir si ce qu'on leur disait était exact." (A ce sujet, Carl, j’espère que tu admettras que l’Eglise Catholique a interdit à ses fidèles de lire la Bible pendant des années...un véritable non sens)

Mimoza, si je comprends bien vous êtes déiste, c’est-à-dire que vous accepter qu’il existe un Dieu, mais qu’il est si grand et si différent de nous qu’il ne peut se révéler à nous. D’où votre souhait de comprendre pourquoi écouter des religions. Est-ce correct ?
Selon les déistes, l’homme doit se contenter du spectacle de la nature qui témoigne de la puissance de Dieu et aussi d’écouter la voix de la conscience que Dieu a mise en lui. Mais sans connaître la bonté et la miséricorde de Dieu, nous sommes ‘écrasés’ par ce spectacle (tout homme s’interroge sur le pourquoi de la vie, sur son existence, sur l’infinité de l’espace, du temps, etc...). Par conséquent la nature ne peut nous donner qu’une révélation tout à fait insuffisante, elle est loin de nous apporter ce que notre esprit et notre cœur demande. Quant à la conscience, nous devrions pouvoir nous fonder sur elle, mais hélas, l’homme s’est tellement enfoncé dans le péché que sa conscience s’est déformée. Il suffit pour s’en convaincre, de considérer combien elle peut varier dans ses appréciations selon la race, l’époque, le pays,...
L’histoire des religions met en lumière ce besoin inné de réponses, cette soif de Dieu. C’est un instinct enraciné au plus profond de notre être.
Pour que l’homme ne soit pas écrasé par la puissance de Dieu, celui-ci doit se faire connaître à l’homme en lui apportant une révélation différente de celles apportées par la nature ou la conscience. Se faire connaître à l’homme... Voilà une raison d’« écouter les religions ».

De tout temps, les hommes ont perçu des révélations et en ont fait part à leur entourage.
La Bible est une ‘compilation de témoignages’, 66 livres rédigés sur une période de 1600 ans. L’étude de la crédibilité de ces textes est trop grande à développer sur un commentaire, mais la Bible contient, pour nous chrétiens, les révélations divines dignes d’être écoutées.

J’espère ne pas avoir été trop brouillon et avoir pu répondre à votre questionnement.

Écrit par : Stéphane, Chrétien né de nouveau | 2007-07-16 à 13.35:06

Répondre à ce commentaire

Des questionnement ???? Je crois que stéphane est bourré de questionnement. Moi je vais très bien... merci.
Un constat: protestant ? cela signifie protester... je crois que tu remplis bien ton rôle.
amen

Écrit par : Carl | 2007-07-16 à 20.49:32

Répondre à ce commentaire

OK Salut Stéphane,
Merci pour la réponse, ça éclaire cette fois un peu plus ma manterne. Le raisonnement se tient. Mais petite précision, je ne suis pas déiste en ce sens que je ne me reconnais pas dans la définition donnée. Je suis du genre à ne pas prendre parti sur ce sujet, cad, je ne dis ni que Dieu existe, ni qu'il n'existe pas. J'ai l'humilité de penser que cela n'est pas de mon ressort de simple mortel. Je vis sans prendre parti et je me dis que j'aurai peut être un jour la réponse mais que si je l'ai ou que si je ne l'ai pas ça ne boulversera pas ma vie. Par contre ça m'étonne toujours qu'on puisse suivre une religion. Votre réponse m'éclaire donc en ce sens.

Écrit par : mimoza | 2007-07-16 à 21.05:37

Répondre à ce commentaire

Carl - protester Protester vient du latin protestari qui signifie ‘déclarer publiquement’. Les «protestants» ont déclaré publiquement leur opposition aux agissements anti-biblique de l’église catholique. Merci Carl de me dire que je remplis bien mon rôle.
Je ne t’en veux pas de tes insinuations, je comprends car tu obéis au chef de ton église… hélas le chef de ton église est un homme. J’espère qu’un jour tu te rendras compte que nous n’avons qu’un seul Saint-Père, c’est Dieu le père, que nous n’avons qu’un seul chef, c’est Christ, que nous n’avons qu’un seul vicaire, c’est le Saint Esprit.
Que Dieu te guide.

Écrit par : Stéphane, Chrétien né de nouveau | 2007-07-17 à 11.11:01

Répondre à ce commentaire

Ce n'est pas une blague ... J'ai vu le Christ de mes yeux de chair, cela ne me fait pas meilleur que les autres mais cette rencontre reste indélibile au fond de moi. Je suis catholique et mon cheminement confirme bien que l'Eglise dans laquelle je me trouve est bien celle du Christ. Le travail du CEC correspond parfaitement à ce que je vis et je rencontre. Bien évidemment il y a sur mon chemin des prêtres d'une grande valeur spirituelle pour avancer et malheureusement des prêtres complètement à la masse... il y a de tout.
Nos papes, notamment JP II et B 16 sont bien dans la ligne de ce que désire le Christ.
Voilà c'est bien évidemment mon avis et ce que je ressens profondément.
Alors que le Seigneur t'éclaire sur son grand projet pour les hommes et sur ceux qu'il appelle à guider son Eglise.
BIen à toi.... et Gloire à notre Seigneur Jésus-Christ mon sauveur et mon Dieu !
Amen

Écrit par : Carl | 2007-07-17 à 23.56:26

Répondre à ce commentaire

Carl - témoignage Carl, cher frère, merci pour ton témoignage.
Je ne veux pas mettre en doute ton expérience d’apparition, mais as-tu fait un travail de discernement ? Une apparition peut être le résultat de l’imagination et de l’exaltation ou encore de l'oeuvre d'anges déchus. Il faut être très prudent. Rappelons-nous par exemple qu’une vision est à l’origine du mormonisme : Que faut-il en tirer comme conclusion ?

Ensuite tu nous dis « Nos papes, notamment JP II et B 16 sont bien dans la ligne de ce que désire le Christ. ». Je profite de l’occasion pour poser ma question une nouvelle fois : Si le Vatican est guidé par Dieu, alors Il doit être très lunatique car les papes se suivent et se contredisent. Exemple : JPII a abandonné la messe en latin, B16 la réhabilite, où est la logique divine ?

Ce que désire le Christ, c’est l’unité. Les avis peuvent différer, mais l’exclusion des « autres chrétiens » est à proscrire. Christ priait également pour ceux qui croient en lui par leur parole. Que l’on soit catholique, protestant ou autre, les versets suivants parlent à tous les cœurs.
« Ce n'est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole, afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu'eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m'as envoyé. » (Jean 17:20-21 LSG)

Écrit par : Stéphane, Chrétien né de nouveau | 2007-07-18 à 13.42:25

Répondre à ce commentaire

Mon cher ami Stéphane La messe en latin ? le missel de 1962 n'a jamais été abrogé par Vatican II. Le schisme de la fraternité Saint Pie X a été provoqué par la nomination d'évêque sans aucune concertation et accord du Pape.
La messe en latin n'a pas été supprimé et elle est dite dans diverses paroisses mais l'Evêque en place pouvait s'y opposer jusqu'à maintenant pour son diocèse.
Cette démarche n'a pas vocation à faire plier le clergé lefebvriste mais provoquer une ouverture.
Dorénavant l'évêque en charge d'un diocèse ne pourra plus s'opposer à une telle démarche ecclésiale s' il ya, il devra se mettre à leur écoute et trouver un lieu.
Concernant ma rencontre Jésus-Christ, depuis ce jour je suis différent et je prie chaque jour en puisant dans la parole de Dieu. Mon chemin est long, parfois pénible... mais que de joie et de plénitude. J'ai gouté à la Paix de Jésus et je ne peux plus m'en passer... et dès que je m'éloigne un peu je me précipite sur ma bible, le sacrement de réconciliation en lui demandant pardon. La messe reste pour moi un grand mystère mais les paroles prononcé par le prêtre avec la conclusion "faites cela en mémoire de moi" m'interpelle profondément et me pousse à la patience et à creuser plus encore.
Pour fermer la parenthèse j'ai même entreperçu la forme maligne hideuse et j'ai eu profondément peur durant des semaines mais je rend grâce pour cela car je me suis rendu ainsi compte d'une volonté puissante et invisible pour détruire l'homme.
Le plus important est de se tourner vers Jésus-Christ et l'expérience d'un parcours Alpha m'a complètement structuré et par bonheur il se retrouve dans toutes les confessions chrétiennes, Alléluia ! comme l'a dit Mgr Barbarin en remerçiant les protestants de réveiller leurs frères catho.
Je croise bien évidemment des cathos complètement hérétique... même dangereux. Les hommes sont ce qu'ils sont bien influençable par les paillettes du monde, certains ne font que philosopher...
Cependant j'ai grande confiance en la personne de Benoit 16, son travail est remarquable mais souvent incompréhensible pour beaucoup. Creuse, creuse un peu... mais en toute vérité et non d'une manière extérieure et avec des a priori.
Bien à toi dans l'esprit de notre Seigneur.

Écrit par : Carl | 2007-07-18 à 15.02:42

Répondre à ce commentaire

Merci Carl Cher frère
J’apprécie que tes messages s’adoucissent, je te remercie pour cela.
Merci également pour la rectification, j’ai été mal informé. Je ne m’étendrai pas davantage sur le sujet pour ne pas chercher la petite bête car la messe en latin est déjà source de division entre catholiques, à plus forte raison, elle l’est pour les autres obédiences.
Rassure-toi, je suis attentif aux déclarations de Joseph Ratzinger que je considère comme un frère en Christ malgré nos différences, mais hélas pour lui, il ne sera jamais une autorité pour moi.
Que Dieu te bénisse.

Écrit par : Stéphane, Chrétien né de nouveau | 2007-07-18 à 16.15:27

Répondre à ce commentaire

Merci à toi Ton message me rassure et montre une ouverture fraternelle que j'apprécie.
Je souffre au fond de moi de toutes ces divisions mais il faut les accepter comme un fait et se laisser imprégné par le Christ, notamment par sa parole.
Chacun son histoire, chacun son chemin mais il y a une seule vérité... elle est en Christ.
Bon vent de l'Esprit pour toi ...

Écrit par : Carl | 2007-07-19 à 16.30:06

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.