30/04/2007

Islam et Jésus : Site mensonger et insultant

croissant_islamIslam et Jésus : Site mensonger et insultant

 

Un lecteur me transmet un lien vers un site dont le titre laisse imaginer qu’il honore notre Seigneur Jésus-Christ en associant son Nom à son amour. Je n’en ferai bien sûr pas la publicité car il s’agit d’un site musulman tentant de faire du racolage chez les chrétiens plus faibles dans la foi.

Sous des airs de politesse, ce site est suffisamment grossier pour appeler le christianisme par le terme « secte chrétienne ». Ce site n’a même pas le mérite d’être sérieux car remplis de fausses allégations, de propos tronqués et surtout de suspicions légères. Ce site étaye ses doutes par des textes plus récents que ceux qu’ils critiquent ! Il cite Celse (païen), Festus (manichéen),... pour essayer d’infirmer le témoignage commun de tous les écrivains de la Bible. Ce site essaie de discréditer les évangiles, dont on possède des textes datant du premier siècle, en donnant foi notamment à l’évangile de Barnabé, un texte apocryphe écrit au 16e siècle dont on n’a qu’une copie en espagnol du 18e siècle ??????????  Curieuse coïncidence que ce texte en espagnol du 16e siècle n’est-ce pas ? Pour ceux qui l’ignorent, les maures (peuple musulman) furent expulsés d’Espagne à cette période !

 

La redondance des affirmations présentes dans les évangiles et chez les 8 auteurs du NT atteste la vérité d’elle-même.

Ce site offense Dieu en affirmant qu’Il n’a pas été capable de veiller sur sa Parole, et ce en totale contradiction avec le prophète Jérémie (reconnu par les musulmans) en 1 :12.

« Et l'Eternel me dit: Tu as bien vu; car je veille sur ma parole, pour l'exécuter. » et contrariant le psaume de David (également reconnu par les musulmans) « Les paroles de l'Eternel sont des paroles pures, Un argent éprouvé sur terre au creuset, Et sept fois épuré. Toi, Eternel ! tu les garderas, Tu les préserveras de cette race à jamais. » (Psaumes 12:6-7).

 

Quant à l’auteur de ce site, s’il est vrai qu'un débat bien présenté est toujours intéressant, l’introduction de mensonges et de textes apocryphes est une offense à la vérité de Dieu.

 

Quelques exemples en vrac pour vous en convaincre.

Dans le chapitre « Les Manuscrits de la bible », il est dit « Il n'y a aucun manuscrit datant du premier siècle. » ->Faux ! Tout le monde sait que le professeur Thiede a découvert des papyrus datant de l’an 50 (évangile de Matthieu et de Marc) notamment. (http://christianisme.skynetblogs.be/post/4432191/la-bible...)

 

Dans le chapitre « Paul de Tarse », il dit que « Paul n’a jamais dit que Jésus est de même essence que Dieu » -> Faux : Epitre de Paul aux Colossiens 2 :9 Car en lui (Jésus) habite corporellement toute la plénitude de la divinité.  

Il dit que « Paul n’a jamais dit que Jésus et Dieu sont un -> Faux, pour preuve ce témoignage d’éternité : « Il (Jésus) est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. » (Colossiens 1:17 LSG)

Il dit que « Paul n’a jamais prononcé la phrase trinitaire « Père, Fils et Saint-Esprit »-> Faux : 2e épitre aux Corinthiens 13 :14 : « Que la grâce du Seigneur Jésus-Christ, l'amour de Dieu, et la communication du Saint-Esprit, soient avec vous tous! »

Et j’en passe...ce site est rempli d'affirmations manipulatrices.

Pour ma part, je suis prêt à répondre à toute allégation de ce site à qui le désire.

28/04/2007

Visite aux malades

saintlucAujourd’hui, c’était notre journée de visite aux malades à l’hôpital Saint-Luc.

 

Notre sœur D. au département psychiatrique, notre frère S. au service pédiatrique,... Dieu connaît leur souffrance et il est à leur côté. Mais que la souffrance soit mentale et/ou corporelle, notre Seigneur est toujours là, il est notre rocher. « Il donne de la force à celui qui est fatigué, Et il augmente la vigueur de celui qui tombe en défaillance.  Les adolescents se fatiguent et se lassent, Et les jeunes hommes chancellent;  Mais ceux qui se confient en l'Eternel renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme les aigles; Ils courent, et ne se lassent point, Ils marchent, et ne se fatiguent point. » (Esaïe 40:29-31 LSG)

 

La guérison vient du Seigneur.: « Guéris-moi, Éternel, et je serai guéri ; sauve-moi, et je serai sauvé ; car Tu es ma gloire. » (Jérémie 17.14 LSG)

 

 « Quelqu'un parmi vous est-il malade ? Qu'il appelle les anciens de l'Église, et que les anciens prient pour lui, en l'oignant d'huile au nom du Seigneur ; la prière de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le relèvera ; et s'il a commis des péchés, il lui sera pardonné. » (Jacques 5.14-16 LSG)

 

Merci de vous joindre à nos prières pour eux.

 

Pour vous qui êtes en bonne sante, se conformer au plan de Dieu est une excellente médecine préventive. « Si tu écoutes attentivement la voix de l'Éternel, ton Dieu, si tu fais ce qui est droit à Ses yeux, si tu prêtes l'oreille à Ses commandements, et si tu observes toutes Ses lois, je ne te frapperai d'aucune des maladies dont j'ai frappé les Égyptiens ; car je suis l'Éternel, qui te guérit. » (Exode 15.26 LSG)

26/04/2007

Débat blog : Précision

Un petite précision

Pour ceux qui ont eu l’occasion de suivre le court débat sur le blog du prêtre W.C. au sujet du livre de Ratzinger, je désirais préciser que je ne me suis pas abstenu de répondre, mais que mon droit de réponse a été supprimé par ledit prêtre. Un autre visiteur (qui avait entamé le débat en question) s’est aussi vu amputé de son droit de réponse. 

Je trouve que cela fait preuve de malhonnêteté spirituelle car lorsque l’on admet le débat, on doit également admettre le droit de réponse. En manipulant les intentions des débatteurs, il y a tromperie. Encore un soi-disant « père spirituel » qui entache le christianisme.

 

Dans ma réponse, je réitérais, notamment, ma demande quant à savoir à qui vont les bénéfices des ventes du livre de Joseph Ratzinger (le « pape ») ? Cela me parait une question légitime...

 

Je vous invite à prier pour lui, pour qu’il apprenne la sagesse chrétienne, qu’il ouvre également les yeux sur son idolâtrie mariale et qu’il s’en remette à Dieu

25/04/2007

3 jours de prières contre l'avortement

avortement1A vos agenda : dans un mois, du 25 au 27 mai, 3 jours de prières contre l’avortement à l’initiative du CPDH.

Cliquez sur  http://www.cpdh.info/npds/sections.php?op=viewarticle&...

 

Rassurez-vous, je vous le rappellerai !

24/04/2007

Témoins...oui, de Jéhovah...non

Témoins oui

Témoins...oui, de Jéhovah...non de Christian Piette

Voici un livre que je viens de finir et que je conseille à tous nos amis Témoins de Jéhovah. Une étude précise et complète de la société Watchtower réalisé par le spécialiste en la matière Christian Piette, pasteur à l’église évangélique de Chapelle-lez-Herlaimont.

Commentaire du pasteur Michel Martin (Quebec) « La bibliothèque de cet auteur est certainement la plus importante que l’on puisse trouver en français dans ce domaine. On peut vérifier chacune des citations de ce livre dans l’ouvrage original de la secte mise en cause. Son autorité en la matière ne peut nullement être contestée. »

 

 Visitez le site de l'auteur et son chapitre sur les témoins de Jéhovah :http://www.l-ancre.be/table_des_matières_russelisme.htm

20/04/2007

LA BIBLE NOUS EST-ELLE PARVENUE SANS ERREURS ?

Voici un texte que l’on trouve sur www.bibliste.com du pasteur Emmanuel Bozzi.

 

bibleLA BIBLE NOUS EST-ELLE PARVENUE SANS ERREURS ?

(texte de Emmanuel Bozzi)

 

Beaucoup se demandent si la Bible (Ancien et Nouveau Testaments) nous sont parvenus sans avoir été modifiés par des copistes peu scrupuleux.  Les imams (chefs religieux musulmans) affirment que la Bible a été faussée par les juifs. Mais sans faire ainsi des affirmations gratuites et sans preuves, on peut sincèrement se demander comment les textes bibliques de l'Ancien et du Nouveau Testament ont pu nous parvenir sans qu'il y ait soupçon d'erreur et de modifications volontaires.

 

J'essaierai donc d'y répondre dans cet article.

 

1. LA TRANSMISSION de l'ANCIEN TESTAMENT  

 

Quand on étudie un peu l'histoire de la transmission de la Bible à travers les siècles, on remarque vite que la main invisible de Dieu a protégé Sa Parole de l'erreur et d'une disparition totale.  Très tôt dans l'histoire de l'humanité, les hommes ont commencé à écrire. Il est désormais reconnu que, au temps d'Abraham (2000 av. J.C.) et bien avant l'époque de Moïse, les hommes savaient écrire. Des tablettes en écriture sumérienne en sont l'exemple et nous prouvent que les premiers prophètes de l'Eternel ont très bien pu écrire leurs prophéties sur de l'argile ou du papyrus. La tradition orale, en outre, était très forte. Peu fiable? Pas tant que ça: les générations apprenaient les récits et les lois religieuses par coeur et les récitaient depuis leur plus tendre enfance devant les anciens.

 

C'est Moïse (1500 ans avant J.C.) qui fut le premier écrivain de la Bible avec les 5 premiers livres (appelé Pentateuque). D'autres prophètes, chroniqueurs, rois et sacrificateurs écrivirent les 22 livres de l'A.T. (selon le canon hébreu) sur une période de 1000 ans environ. Ce n'est pas un hasard si 'alphabet hébreu compte 22 lettres et l'Ancien Testament 22 livres... Chaque fois que Dieu inspirait un homme pour proclamer ou écrire Sa Parole, la communauté toute entière l'intégrait aux révélations précédentes. Des copistes particulièrement méticuleux recopiaient les précieuses paroles. Cela forma ce qu'on appelle le Canon, c'est-à-dire l'unité de la Bible.

 

Jusqu'en 1947, les manuscrits de l'A.T. les plus anciens que nous possédions dataient du Dixième siècle après Jésus-Christ et venait des Massorètes, une communauté religieuse juive. Mais la découverte des manuscrits de la mer morte en 1947 et leur datation (environ 250 avant Jésus-Christ) allait révéler la Providence de Dieu envers le texte biblique. Dans ces grottes cachées aux hommes depuis des siècles, se trouvaient plusieurs manuscrits des textes de l'A.T. sur papyrus.

 

On s'empressa, bien sûr, de les comparer aux manuscrits des Massorètes, écrits 10 siècles plus tard. Résultat: des différences (appelées "variantes") minimes pour autant de texte et un tel écart de temps : le savant B. Kennicott, par exemple, a comparé ensemble 581 manuscrits, soit environ 280 millions de lettres hébraïques (des années de travail). Il a trouvé 750.000 variantes insignifiantes (une lettre qui change) et 150.000 variantes un peu plus importantes (un mot qui change), c'est-à-dire une variante toute les 1580 lettres seulement!

 

Comment se peut-il qu'il y ait eu aussi peu de différences ?  La façon dont les copistes juifs recopiaient le texte sacré l'explique aisément : ils comptaient le nombre de lettres de chaque livre recopié et savaient quelle devait être le verset et la lettre du milieu; si une erreur importante apparaissait lors du comptage des lettres, le copiste détruisait immédiatement son ouvrage pour le recommencer! Si un copiste avaient des doutes sur une lettre ou un mot, il le recopiait néanmoins tel quel en ajoutant une note en marge.C'est ainsi que le texte de l'Ancien Testament que nous possédons est tout à fait fiable et digne de foi : "Et l'Eternel dit: Je veille sur ma parole, pour l'exécuter." (Jérémie 1:12).

 

2. LA TRANSMISSION du NOUVEAU TESTAMENT

 

Le N.T. est composé de 27 livres écrits par 8 auteurs différents. Il est appelé "nouveau testament" en référence à la prophétie de Jérémie sur la nouvelle alliance (chap.31, v.31- 33) : "Voici, les jours viennent, dit l'Eternel, où je ferai avec la maison d'Israël et la maison de Juda une alliance nouvelle" (Jérémie 31:31).

 

Nous disposons aujourd'hui de 24.000 manuscrits (ou copies) du N.T. : 5300 en grec, 10.000 en latin et 9300 en d'autres langues. Ce chiffre est très important en comparaison d'autres Ouvres littéraires antiques. Nous possédons par exemple 7 manuscrits au monde des Ouvres de Platon, le plus ancien datant de 900 ans après la mort du philosophe. Le plus ancien manuscrit du N.T. date seulement de 25 ans après la rédaction du dernier livre (l'Apocalypse)! Et pourtant, personne ne met en doute les écrits de Platon tandis que des milliers ont cherché à discréditer la Bible!

 

De nombreuses théories, chaque fois abandonnées, ont été échafaudées pour expliquer la transmission du N.T. et particulièrement des Evangiles. Certains ont dit que tout a commencé oralement pour être finalement recopié (bien plus tard et avec d'énormes déformations) par des chrétiens du IIe siècle après Jésus-Christ. Il est aujourd'hui certain que cette théorie est fausse. Nous possédons des preuves que le N.T. était terminé à la fin du Ier siècle!  Trois ouvrages, l'Epître de Barnabas (+100), la Didache et l'Epître de Clément de Rome aux Corinthiens (+96) citent déjà presque tous les livres du N.T..  

 

LA DECOUVERTE DU SIECLE

 

Mais une découverte spectaculaire va bouleverser le monde des chercheurs bibliques. Elle concerne l'Evangile de Matthieu et nous vient du Professeur C.P. Thiede, un papyrologue allemand. En 1994, il reprend un papyrus acheté en Egypte au début du siècle par un ecclésiastique anglais, Charles B. Huleatt, et déposé au Magdalen College, en Angleterre. Ce papyrus contenait des extraits en grec du chapitre 26 de l'Evangile de Matthieu, que l'on avait daté de la fin du IIe siècle. Le Pr Thiede découvre que ce manuscrit date en fait de l'an 50 de notre ère! Cela prouve que l'original a été écrit par Matthieu peu de temps après la crucifixion de Jésus-Christ, voire avant, pendant sa vie même!

 

Les autres chercheurs, sceptiques au départ, ont du se rallier aux conclusions du Pr Thiede : Orsolina Montevecchi, de Milan, l'autorité mondiale en matière de papyrus a déclaré : "L'identification me semble certaine" Aux U.S.A., le Pr R. Fuller, le plus opposé jusque-là à l'ancienneté des Evangiles, s'est déclaré convaincu par les conclusions de Thiede. Le magazine Times déclarait enfin que l'Evangile de Matthieu serait "non un texte édifié sur des traditions orales, mais un reportage". Le Pr Thiede a également découvert un fragment de l'Evangile de marc dans la grotte N7 de Qumron, ce qui le date autour de l'an 50 également.

 

LE CANON

 

Le canon du N.T. n'a pas été établi par des conciles mais formé naturellement par la reconnaissance des chrétiens. Dès le IIe siècle, 7029 versets (sur 7959) étaient admis dans le canon du N.T. comme inspirés de Dieu : le fragment de Muratori (daté de 170 après J.C.) bien qu'incomplet, contient tous les livres du N.T. sauf 5. Des hésitations demeurèrent sur l'Epître aux Hébreux et sur l'Apocalypse de Jean, mais furent levées au IVe siècle.

 

LES VARIANTES ENTRE MANUSCRITS

 

Des savants ont passé des années à comparer des centaines de manuscrits différents du N.T.. Ces travaux nous permettent d'avoir aujourd'hui un texte totalement digne de foi. Leurs conclusions sont unanimes : "Si nous comparons l'état présent du texte du N.T. avec celui de n'importe quel ouvrage ancien, nous devons le déclarer merveilleusement exact" (Dr. Warfield) "Sur les quelques 150.000 variantes, 400 seulement concernet le sens; sur ces 400, 50 seulement ont une réelle importance. Ces 50 ne touchent aucun article de foi ou aucune prescription morale" (P. Schaff, éditeur de l'Encyclopédie des sciences religieuses). "Les paroles de l'Eternel sont des paroles pures, Un argent éprouvé sur terre au creuset, Et sept fois épuré. Toi, Eternel ! tu les garderas, Tu les préserveras de cette race à jamais." (Psaumes 12:6-7).

 

Emmanuel Bozzi

18/04/2007

Amour et justice

CoeurjusticeAmour et justice

La plus grande manifestation de l’amour de Dieu est bien d’avoir consenti à livrer son fils entre les mains des hommes pécheurs pour être crucifié, mais nous pouvons noter déjà que la justice et l’amour de Dieu sont des attributs qui entrent en conflit. La justice réclame le coupable pour le châtier ; l’amour pour le pardonner. Comment satisfaire l’amour sans faire tort à la justice ? Problème qui n’a pu trouver de solution que dans le sacrifice du calvaire. C’est là que les exigences opposées de la justice et de l’amour ont pu, toutes deux, recevoir une entière satisfaction. La justice a été désarmée, apaisée devant le sang du Fils de Dieu.

 

17/04/2007

European family pride

European Family Pride, samedi 5 mai 2007 à 14 :00 au rond point Schuman (http://europeanfamilypride.blogspot.com/)

 

MEFPB
 

  • Parce que la Famille est le socle indispensable au juste équilibre de la société.
  • Parce que remettre en cause les fondements de la Famille équivaut à mettre en péril cette société et à s'opposer au bien commun.
  • Parce que nous voulons une société qui encourage la natalité, accueille les enfants, protège les personnes handicapées et assure le bien-être des personnes âgées.
  • Parce que nous refusons l'avortement et l'euthanasie.
  • Parce que nous ne voulons ni de bébés-médicaments ni de clonages humains. Parce que la morale et l'éthique doivent être rappelées aux scientifiques.
  • Parce que nous croyons à l'institution du mariage.
  • Parce que nous refusons qu'elle soit livrée à des parodies.
  • Parce que certains jouent aux apprentis-sorciers et cherchent à inverser les normes.
  • Parce qu'il faut que le bon sens triomphe.
  • Parce que toute l'Europe est confrontée aux mêmes maux.
  • Parce que la voix des Familles doit s'entendre dans toute l'Europe.
  • Parce que si nous voulons de bonnes lois, il faut nous mobiliser.
  • Parce que beaucoup de décisions se prennent dans les institutions européennes.

 

Nous vous appelons à participer nombreux à l'European Family Pride qui se tiendra le samedi 5 mai 2007 à Bruxelles. Rassemblement à 14h au rond-point Schuman, aux pieds des institutions européennes de Bruxelles. Nous marcherons jusqu'au palais de Justice de Bruxelles où se tiendront à partir de 16h les discours des intervenants.

 

Ce samedi 5 mai, ce sera également le congrès pour la famille à l'initiative de Action famille. http://www.actiegezin-actionfamille.be/Doc/FR/congres_pro...

 

 

P.S. : En vous rappelant que la semaine suivante c’est la gay pride... alors faites le bon choix !!

 

14/04/2007

Fils unique

SangFILS UNIQUE !


Tout commence un vendredi après-midi typique, tu es en train de conduire pour rentrer chez toi, lorsque tu entends à la radio un fait comme un autre: Dans un petit village lointain, 3 personnes viennent de mourir d'une grippe que l'on avait jamais vue auparavant. Tu ne prêtes pas vraiment attention à cet événement...

Le lundi matin lorsque tu te réveilles, la radio annonce que ce ne sont plus seulement 3 personnes mais 30 000 qui sont mortes en Inde. Des chercheurs du contrôle de la santé des Etats-Unis vont faire leur enquête.

Le mardi c'est la grande nouvelle en première page de tous les journaux, parce qu'il ne s'agit plus seulement de l'Inde, mais aussi du Pakistan, de l'Afghanistan, et l'Iran, et tout le monde en parle en le nommant : "l'influence mystérieuse" et tous se demandent : "Comment va-t-on la contrôler?"

Alors une nouvelle surprend tout le monde : L'Europe ferme ses frontières, il n'y aura plus de retours depuis l'Inde ni tout autre pays où la maladie aurait été remarquée. Lorsque le journaliste interroge une femme française, on apprend que son mari est en train de mourir de cette "influence mystérieuse"... C'est la panique en Europe... Les informations disent que lorsque tu attrapes cette maladie, tu ne te rends pas compte que tu l'as et il te reste à peine une semaine à souffrir horriblement pour mourir ensuite.


L'Angleterre ferme aussi ses frontières, et le président américain ferme ses frontières à l'Europe et l'Asie jusqu'à ce que le remède soit trouvé.


Le jour suivant, les gens se réunissent à l'église et prient pour que les chercheurs trouvent le remède. On entend le jour suivant à la radio que 2 femmes ont contracté la maladie à New York. Il semble que la maladie soit présente dans le monde entier maintenant. Les scientifiques continuent à chercher un antidote, sans succès. Tout à coup, la nouvelle inespérée arrive: on a déchiffré le code ADN du virus, on peut enfin faire un antidote! Maintenant il faut le sang de quelqu'un qui n'ait pas été infecté par le virus et donc dans tout les pays on demande à chacun de se rendre à l'hôpital le plus près pour faire un examen du sang.

Tu vas comme volontaire à l'hôpital avec ta famille, et tes voisins se demandent : "Serait-ce la fin du monde?" Tout à coup le docteur crie un nom qu'il a lu sur son registre, et là, ton fils cadet te dit : "Papa, il a crié mon nom!", avant que tu ne puisses réagir, ton fils est parti avec des infirmiers et tu cries : "Attendez!", et ils te répondent : "Tout va bien, son sang est pur, son sang est propre, nous croyons qu'il a le type de sang correct."

Après 5 minutes, les médecins sortent de la salle en riant et pleurant. C'est la première fois depuis une semaine que tu vois quelqu'un rire, et le docteur s'approche de toi, et te dit "Merci mon Dieu, le sang de votre fils est parfait, il peut faire l'antidote contre maladie..." La nouvelle se répand et tout le monde pleure de joie.

Le docteur s'approche de toi et ton épouse, et dit :"Est-ce que je peux vous parler un moment? Nous ne savions pas que le donneur serait un enfant, donc nous avons besoin que vous signiez ce contrat pour nous donner la permission d'utiliser son sang." Alors que tu lis le contrat, tu remarques qu'il n'est pas précisé la quantité de sang nécessaire...et alors tu demandes: "Quelle quantité de sang allez-vous prendre?" Le sourire du médecin disparaît, et il dit : "nous ne pensions pas qu'il s'agirait d'un enfant, nous avons besoin de tout son sang!!" Tu n'arrives pas y croire, et tu essaie de répondre : "mais, mais..." et le docteur te répond :" vous ne comprenez pas, il s'agit d'une cure pour le monde entier, s'il vous plait, signez, nous avons besoin de tout le sang..." et tu demandes : "mais ne peut-il pas avoir une transfusion?", et là on te répond qu'il est le seul a avoir le sang pur et que c'est donc impossible. Vous allez signez????? S'il vous plait, signez!!!!

En silence et en tremblant, tu signes... La semaine suivante, alors qu'il y a la cérémonie d'enterrement de ton fils, quelques personnes restent dans leurs lit à dormir, d'autres préfèrent aller se promener ou faire un match de football...et ceux qui sont à la cérémonie affichent un sourire forcé... Tu voudrais t'en aller en hurlant : "Mais mon fils est mort pour vous, vous n'en avez rien à faire???" Parfois c'est ce que DIEU voudrait nous dire : "Mon fils est mort pour vous et vous ne savez toujours pas à quel point je vous aime?"

12/04/2007

Papauté ?

papauté_symboleMon dernier post a suscité quelques réactions...

Mais au fond, la véritable question est : pourquoi une papauté chez les catholiques ?

Le texte qui suit est largement inspiré d’un écrit de Christian Piette, pasteur à l’église évangélique de Chapelle-les-Herlaimonts, que je salue chaleureusement et dont je vous recommande le livre que je suis en train de lire « témoins...oui, de Jéhovah...non »

Nos frères catholiques se basent sur ce verset de matthieu 16:18

« Su eï Petros, kai epi tauté tê petra oikodomesô mou tên ». (Tu es Pierre, et sur ce rocher, je bâtirai mon Eglise).

Il importe de dire que la langue maternelle des évangiles est le grec. C’est donc le grec et non le latin, qui fait autorité lorsqu’il s’agit de définir le sens exact des mots, et leur portée dans le Nouveau Testament.

Il existe donc en grec deux mots de genre et de sens tout différents. L’un, masculin, Petros, signifiant caillou ou pierre détachée, l’autre, féminin, Petra, signifiant rocher. La phrase dans le texte grec ne peut se prêter à un jeu de mots, comme cela est possible en français.

Or, les catholiques se basent sur la traduction latine dite de la Vulgate dans laquelle le mot grec petra (rocher) a été traduit par le mot latin petra qui signifie pierre...

Que disent les catholiques ?

"La seconde année du règne de l’empereur Claude, c’est-à-dire en l’an 42 de l’ère chrétienne, Pierre se rendit à Rome. Il y exerça le pontificat durant 25 ans et remporta la palme du martyre en l’an 67, sous le règne de Néron ». Et de poursuivre : « Saint Pierre premier pape à Rome, a transmis ses pouvoirs à ses successeurs ». Tel est le point de départ de la transformation inouïe de l’humble apôtre, à qui Jésus n’avait cessé d’enseigner, par actes et par paroles, qu’il n’était que l’égal de ses frères. On voit les conséquences incontestables de cette monstrueuse métaphore. "Saint Pierre, premier pape" de l’Eglise Romaine, inaugure une suprématie absolue, mère de la hiérarchie ecclésiastique, arme redoutable, dangereuse, parce qu’à deux tranchants, placée entre les mains d’un seul homme dont la domination s’étendra ainsi sur l’Eglise toute entière. En fait, tout l’échafaudage romain repose uniquement sur l’interprétation d’un texte, d’un seul texte de l’Evangile, qui va servir dans cette gigantesque entreprise, à la fois de base et de couronnement.

Replaçons le verset dans son contexte :

« Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis?  Simon Pierre répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.  Jésus, reprenant la parole, lui dit: Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est mon Père qui est dans les cieux.  Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur ce rocher je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. » (Matthieu 16:15-18) L’explication de ce passage, le Saint-Esprit y a pourvu, et avec prodigalité afin qu’il fut impossible de s’y tromper. De quel interprète se sert-Il pour cela ? Tout d’abord de l’interprète assurément le mieux qualifié, de celui qui, sans aucun doute, doit avoir le mieux compris la pensée de Jésus lui-même. Après la parabole des vignerons, où le Sauveur laisse entendre que son peuple va le rejeter, Il ajoute :

« Que signifie donc ce qui est écrit : La pierre, qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient, est devenue la pierre angulaire ? Quiconque tombera sur cette pierre sera brisé… ».( Marc 12 :1-11).

Peut-il s’agir de l’apôtre Pierre ? Evidemment non ! Ce passage n’est autre que la prophétie antique concernant la personne du Messie. Jésus en a fait l’application à lui-même et elle ne peut par conséquent se rapporter à aucun autre. Qu’il soit bien acquis que la « pierre angulaire», c’est invariablement la personne de Jésus-Christ. Qui peut, après Jésus, nous donner la meilleure interprétation de cette parole ? N’est-ce point celui-là même à qui le Sauveur, dans la circonstance qui nous occupe, l’a adressée, savoir : l’apôtre Pierre ? Tout d’abord, dans le livre des Actes des apôtres, après la Pentecôte, Simon Pierre, reprenant cette même prophétie, déclare :

« Jésus est la pierre rejetée par vous qui bâtissez et qui est devenue la pierre angulaire ». (Actes 4 :11-13). La pierre angulaire de l’Eglise n’est donc point un homme mais Christ, Dieu manifesté en chair. Pierre prend grand soin, dans sa première épître, de bien définir le sens de cette pierre. Peut-on, sans faire preuve de parti pris, sans manquer de respect à l’autorité du Saint-Esprit comme à celle de l’apôtre, négliger ou déformer une affirmation telle que celle dont voici le texte intégral :

« Il est dit dans l’Ecriture : Voici, je pose en Sion une pierre angulaire, choisie, précieuse et celui qui met en elle sa confiance ne sera pas confondu. A vous l’honneur, vous qui croyez, mais pour les incrédules la pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient, c’est elle qui est devenue une pierre, un rocher de scandale ». (1 Pierre 2 :4-7).

Et qui peut apporter encore un témoignage probant ?- L’apôtre Paul qui écrira ce qui suit :

« Et qu’ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ ». (1 Corinthiens 10 :4).

« Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers, ni des hôtes de passage, mais vous êtes concitoyens des saints et membres de la famille de Dieu, édifiés que vous êtes sur le fondement des apôtres et des prophètes, dont Jésus-Christ lui-même est la pierre angulaire ». (Ephésiens 2 :20).

Paul va préciser avec beaucoup de clarté ce qui suit :

« Personne ne peut poser un autre fondement que celui qui est déjà posé : Jésus-Christ ». ( 1 Corinthiens 3 :11).

Même le prophète Esaïe peut enseigner qu’en dehors de Dieu, il ne peut y avoir d’autres rochers !

« …y a-t-il un autre Dieu que moi ? Il n’y a pas d’autre rocher, je n’en connais point ». (Esaïe 44 :8).

Dans l’optique catholique, pourquoi Jésus n’a-t-Il pas dit : « Tu es Pierre, et c’est sur toi que mon Eglise sera bâtie, sur ton nom et ta personne ». Tout simplement, parce qu’Il ne croyait pas cela. Il a déclaré : « Tu es Pierre, et sur ce Rocher je bâtirai mon Eglise », en marquant bien ainsi par le contraste de ces deux mots, Pierre et Rocher, la différence qu’avait à ses yeux un édifice bâti sur du branlant, de l’instable, une pierre, un homme et un édifice glorieux construit sur un fondement ferme, inébranlable, un Rocher- Tu es pierre, et sur ce Rocher…et quel était ce Rocher ? C’était tout simplement la Vérité capitale contenue dans la superbe confession de l’apôtre Pierre, témoignage éclatant rendu à la filialité divine de Jésus, à son essence éternelle : « Tu es le Christ, Fils du Dieu vivant ».  

Mais qu’en pense le grand Saint-Augustin, un des plus remarquables théologiens catholiques ?

« Que veut dire sur cette pierre, j’édifierai mon Eglise ? Cela veut dire : sur cette foi sur ce que tu as dit : Tu es le Christ, le fils du Dieu vivant ».

(10ème traité, étude sur la 1ère épître de Saint-Jean).

Ou encore :

« Sur cette pierre que tu as confessée, j’édifierai mon Eglise, car Christ était la Pierre ».

(124ème traité, étude sur la 1ère épître de Saint-Jean).

Augustin serait-il protestant ?

Récapitulons : « Sur ce que tu viens d’affirmer, Pierre, sur cette confession que tu viens de faire, sur ce roc, je bâtirai mon Eglise ! L’Eglise catholique dissimule certaines vérités troublantes. Prenons l’exemple suivant : Sur 61 des principaux Pères de l’Eglise, 44 considèrent que la déclaration de Matthieu 16 :18 signifie que l’Eglise a pour fondement la divinité de Christ confessée par Pierre et 17 seulement ont opté pour la thèse officielle de l’église romaine. Tirons-en les conclusions qui s’imposent !

10/04/2007

CHRIST ET JEAN-PAUL II

jeanpaulIIDIALOGUE DE CHRIST ET DE JEAN-PAUL II

(Texte de Gérard Dagon, pasteur en Moselle)

LE SAMEDI 2 avril 2005, le pape Jean-Paul II frappe à la porte du ciel. Après quelques instants, celle-ci s’ouvre. Première surprise. Ce n’est pas Saint-Pierre, ni la vierge (blanche ou noire), mais le Christ Lui-même qui ouvre la porte. Rien d’étonnant puisque il a affirmé : « Je suis la porte » (Jean 10 :9).

« Bonjour Seigneur. Je suis le pape Jean-Paul II, le Saint-Père, et je viens… »

« Excuse-moi de te couper, tu dis être le pape, le Saint-Père, mais as-tu oublié ce que je disais quand j’étais sur la terre : N’appelez personne sur la terre votre Père, car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux’(Matthieu 23 :9). Ce sont les hommes qui t’ont donné ce titre, mais à mes yeux, c’est sans importance »

« Tu oublies Seigneur que je suis ton vicaire… »

« Comment ? Un vicaire remplace un absent. Je ne suis jamais absent (Matthieu 28 :20), en plus, je vous ai envoyé le Saint-Esprit. Je ne vous ai jamais laissés orphelins !(Jean 14 :18).

« Pourtant Seigneur des milliers de personnes se sont prosternées devant moi… »

« Et tu as laissé faire ? Ne sais-tu pas que, lorsque quelqu’un voulait se prosterner devant celui que tu considères comme étant le premier pape, celui-ci s’y est opposé : Lève-toi, moi aussi je ne suis qu’un homme ! » (Actes 10 :26)

« Seigneur, tu sembles oublier tout ce que j’ai fait pour toi. J’ai fait plus de cent voyages sur les cinq continents, j’ai publié des encycliques, j’ai… »

« Je suis obligé de t’interrompre. As-tu lu Luc 17 :10 qui parle des serviteurs inutiles ? Je trouve que ta théologie n’est vraiment pas en accord avec les Ecritures. Ecoute-moi bien, c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est pas par les œuvres afin que personne ne se glorifie (Ephésiens 2 :8-9). Attention, ne te glorifie pas ! »

« Et pourtant Seigneur, je pensais bien faire »

« Tu sais, tes voyages coûtaient beaucoup d’argent. Mes déplacements l’étaient beaucoup moins. Je me contentais d’un âne, une 2CV t’aurait suffi. Si je me souviens bien, ton dernier voyage en France est revenu à 5 120000 francs, ce n’était pas encore le temps de l’euro, tu peux toujours diviser par 6, 55957… »

« Seigneur, il faut que tu me laisses entrer dans ton ciel, car des millions de personnes prient pour le salut de mon âme »

« Si ce n’était pas trop sérieux, je trouverais ton argument ridicule. N’es-tu pas certain de ton salut ? En plus, et écoute bien cela, dès que tu as rendu l’âme, ma décision à ton sujet était faite dans ma sainteté, ma justice et mon amour, des millions de prières ne peuvent modifier la juste décision divine »

« Il me semble Seigneur que tu connais la Bible un peu mieux que moi. C’est vrai, j’ai lu tellement d’ouvrages théologiques de notre Eglise et j’ai sans doute négligé ta Parole. Mais quand même, Seigneur, je suis le chef d’une importante Eglise, je suis le pasteur, en plus… »

« Halte ! Jean-Paul, là encore je suis obligé de te reprendre. Celui que tu considères comme le premier pape et que tu devais imiter, s’est tout simplement nommé ancien comme les autres !(1 Pierre 5 :1) »

« Et puis, quelque chose qui doit te faire plaisir ! J’ai lutté de toute mon énergie pour le rapprochement des religions. Souviens-toi d’Assise. Que c’était beau de voir des catholiques, des orthodoxes, des anglicans, des protestants, des juifs, des musulmans, des bouddhistes, des hindouistes , des bahaïs et d’autres pour prier ensemble… »

« Pour prier, prier quoi, prier comment ? Sais-tu, Jean-Paul que j’ai horreur de tels rassemblements ? Je suis vraiment peiné de voir que tu ne connais par les paroles solennelles que j’ai dites : ‘Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi’(Jean 14 :6). D’ailleurs ton premier pape affirme la même chose que moi. Il n’y a de salut qu’en Moi.(Actes 4 :12) »

« Ne te souviens-tu plus, Seigneur que tu as dit un jour à Pierre : ‘tu es Pierre et sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise ? »

« Ce jeu de mots ‘Pierre et pierre’ n’existe qu’en français. Je parlais araméen, et là, j’ai bien fait la différence entre l’homme Pierre et cette confession magistrale ‘Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant’. C’est là sur cette confession, ce Roc, que moi –et pas toi- je bâtirai mon Eglise »

« Moi le pape, je suis le successeur de Pierre »

« Pierre n’a pas de successeur. En plus, tu t’appelles Jean-Paul et pas Pierre »

« Désolé Seigneur, tous nos théologiens justifient la papauté par ce verset »

« Voyons, Jean-Paul, on dirait que tu fais partie d’une secte en sortant des versets hors du contexte. Lis la suite en ‘Matthieu 16 :23’, ‘Arrière de moi satan ! Tu m’es en scandale, car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes. Un beau compliment pour le début de la papauté »

« Tu sembles oublier une autre de tes paroles, Seigneur. Dans Jean 21 :15-18, tu as confié à Pierre l’ensemble des chrétiens »

« C’est vrai, Pierre avait un rôle dans la jeune Eglise. Il devait, pendant quelques années veiller sur les nouveaux convertis mais rien de plus. J’ai donné cet ordre à Pierre et à personne d’autres »

« Seigneur, j’ai oublié de te dire que je suis également un souverain politique. Je suis à la tête de la Cité du Vatican »

« Pauvre Jean-Paul, tu as oublié une fois de plus mes paroles : Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu’(Matthieu 22 :21). Ne vois-tu pas que le pouvoir spirituel n’a rien à voir avec le pouvoir temporel ? Je l’ai précisé clairement : Mon royaume n’est pas de ce monde’(Jean 18 :36) »

« C’est quand même beau le Vatican, ses bâtiments somptueux, ses milliers de cierges allumés, ses vitraux, tout cet or… »

« Là encore, tu n’as rien de commun avec ton premier pape qui n’avait ni argent ni or.(Actes 3 :6) »

« Seigneur, tu ne peux quand même pas mettre en doute ma grande piété. Partout où je suis allé, je me suis respectueusement prosterné devant les statues de la Vierge »

« N’as-tu pas compris Jean-Paul lorsque tu faisais ton catéchisme en Pologne, les dix commandements ? Par exemple : Tu ne feras pas d’image taillée et tu ne te prosterneras pas devant elle’ (Exode 20 :4-5) »

« Mais Seigneur, il s’agissait des statues de ta mère, de la Vierge, notre médiatrice… »

« La médiatrice, ça existe en géométrie, mais pas en théologie, encore moins en théologie biblique ! (1 Timothée 2 :5) »

« Je te le répète Seigneur, c’était des statues de la Vierge… »

« Non, ma mère ne veut pas être représentée. D’ailleurs, tu ne sais pas si elle était grande ou petite, blonde ou noire. En plus, après ma conception miraculeuse et ma naissance, elle a épouse Joseph et j’ai eu six demi-frères et demi-sœurs. Quelle belle famille ! Quelle bénédiction de Dieu !(Matthieu 13 :55-56, Psaumes 69 :10).Désolé Jean-Paul, c’est moi qui ouvre la porte et personne ne fermera et personne n’ouvrira.(Apocalypse 3 :7) »

« Ta mère se laissera fléchir et j’irai quand même au ciel, j’ai toujours vénéré ses statues »

« Non, Jean-Paul, je suis obligé d’être parfaitement juste et d’appliquer ma Parole qui affirme solennellement : ‘Dehors les idolâtres !’(Apocalypse 22 :15) »

« Je te prie donc, Seigneur, d’envoyer quelqu’un au Vatican pour qu’il leur atteste ces choses afin qu’ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourments »

« Ils ont l’Evangile, qu’ils le lisent, qu’ils le méditent et qu’ils abandonnent toutes ces traditions humaines !(Luc 16 :27-31) »

« Tu vois Seigneur, depuis que je suis mort, tout le monde dit du bien de moi »

« Malheur lorsque tous les hommes diront du bien de vous, car c’est ainsi qu’agissent leurs pères à l’égard des faux prophètes ! (Luc 6 :26) »

« As-tu vu l’enterrement grandiose qu’on célébrait pour moi ? »

« La Parole de Dieu déclare : Laissez les morts ensevelit leurs morts ! (Matthieu 8 :22) »

09/04/2007

Paques en Normandie

A l’occasion de Pâques, ma femme et moi sommes allés faire une petite excursion en Normandie. Je vous recommande vivement le village de Bec-Hellouin, reconnu comme l’un des plus beaux villages de France, et sa magnifique abbaye.

Joyeuses Pâques à tous.

bec-hellouin
abbaye

 

12:18 Écrit par St dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : vacances, paques, abbaye, bec hellouin |  Facebook |

05/04/2007

Questions aux musulmans

croissant_islam

Suite au commentaire laissé par Abdelrahmane, je lui avais posé 2 questions qui sont importantes aux yeux des chrétiens. N’ayant pas eu de réponse, je me permets de poser ces questions à l’ensemble des musulmans.

Voici ce que j’avais écrit :

 

Cher Abdelrahmane,

As-salamou alaykoum, baraka lahu fik

J’ai lu ton commentaire avec attention et j’ai parcouru ton blog également.

Tu me dis que tu es musulman convaincu. Pourrais-je te poser deux questions ?

  1. Pourquoi attachez-vous de l’importance au symbole de la lune ? (drapeau, minaret, calendrier lunaire,..)

Il semblerait que la kabba était un lieu où l’on priait environ 360 dieux différents dont Hubal, le dieu-lune et le plus important. On plaça même le symbole de lune en son honneur au sommet de la kabba quelques siècles avant Mahomet. Des confusions avec les dieux ilah et al-lat ont donné naissance à un culte à Allah, le dieu-lune. Quand on sait, en plus, qu’au milieu de la kabba, se trouve un morceau de pierre noire de lune (qui était vénérée avant Mahomet) et que l’ensemble des musulmans du monde prie en se dirigeant vers ce symbole, je me pose des questions sur l’aspect idolâtrie.

  1. Les chrétiens et les juifs sont très perplexes à la lecture de certains versets coraniques et notamment au chapitre 9 At tawbah versets 29-30.

« 29. Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humiliés.

30. Les Juifs disent : "Uzayr est fils d'Allah" et les Chrétiens disent : "Le Christ est fils d'Allah". Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu'Allah les anéantisse! Comment s'écartent-ils (de la vérité)? »

Quelle est ton explication à ces versets ? Crois-tu vraiment que Dieu puisse inciter au combat ou à l’anéantissement ?

 

Sois en paix et que Dieu te bénisse.

 

1ère réponse obtenue :

Ces questions n'ont aucun fondement théologique, car comme précisé, il y avait plusieurs centaines de divinités chez les arabes avant l'islam.

La lune ou tout autre chose n'ont absolument aucunes importance en islam puisqu'il s'agit d'un culte monothéiste ( donc pas de statue, pas de fils, ni de père, ni de mère,...)

De plus l'islam n'est que la continuité des autres religions monothéistes ( car aussi bien les juifs que les chrétiens n'adoraient qu'un seul Dieu).

Il y a là une volonté de faire croire que hubal est le représentant de l'islam alors que toutes les anciennes divinités ont été détruites par le prophète Muhammed et les musulmans par la suite.

Si il s'agit de polémiquer, il y a matière à polémiquer sur tout et rien pendant des siècles...

Maintenant que des personnes traitent des musulmans d'intégristes du fait qu'il ne veulent pas dévier de leur religion et rester sur des bases pures et saines, et bien soit qu'on les traites d'intégristes ( en n'oubliant pas que le mot provient à la base d'intègre).

Dieu est le plus Miséricordieux.

 

Maintenant voyont si il y a une intégrité sur ce site et si cette réponse sera affichée.

 

Je réponds :

Merci pour ce commentaire, mais je ne comprends néanmoins pas pourquoi il y a un croissant de lune sur le drapeau, sur les mosquées,... Pourquoi avoir choisi ce symbole ?

Et ma deuxième question n'a pas eu de réponse non plus.

N'hésitez pas à intervenir, vos messages ne seront pas effacés.

Que Dieu vous bénisse.

 

Mitso réponds :

Je précise que je ne suis pas Musulman.

1) Croissant de Lune

Il s'agit d'un symbole qui rappelle le calendrier lunaire des Musulmans (et des Juifs). Pour les peuples sémites, le jour commence à Minuit, donc au milieu de la nuit, et se termine à Midi, au milieu du jour.

Les Chrétiens ne partagent pas cette conception et pour eux le jour débute au lever du soleil, au chant du coq qu'ils placent au dessus de leur clocher.

Il y a, sans doute, une réminiscence des anciennes divinités païennes, rappel oublié, depuis lors, par les fidèles contemporains. Rien de grave.

2) Quant aux injonctions particulièrement agressives des versets de la sourate que vous citez, il faut savoir que les sourates du Coran furent révélées au Prophète de son vivant tout au cours des péripéties parfois dramatique de son existence.

Elles font allusions à des conflits qui se déroulèrent entre factions juives et idolâtres opposées à Mahomet et ses fidèles. Elles avaient pour but de renforcer la cohésion de ces derniers et de les encourager à les combattre.

On peut regretter la rhétorique, il ne faut pas oublier que ce genre de littérature se retrouve abondamment dans l'Ancien Testament et même dans l'Evangile qui, ne l'oublions pas, à maintes reprises, stigmatise les Juifs.

Voilà, j'espère que vous êtes satisfait.

 

Je réponds :

Mitso, je ne suis pas vraiment satisfait car vous ne répondez pas à la raison qui a poussé à choisir et à garder ce symbole.

Qui plus est, vous vous trompez avec votre coq. Le coq est un animal fort et vigoureux qui surveille son poulailler et le défend. C'est pour cela qu'il a été choisi par les Gaulois comme emblème et plus tard par les Français qui le placèrent sur les clochers pour qu'il veille sur le village. Le coq n’a JAMAIS été un symbole religieux !

 

Pour la deuxième réponse, donnez-moi un exemple d’une telle rhétorique dans les EVANGILES et surtout où y a-t-il stigmatisation des juifs ? Pour rappel, Jésus était juif et il s’est donné en sacrifice pour racheter nos péchés et ces péchés sont effectivement lisibles dans l’ancien testament...

 

Mitso réponds :

1) Croissant & Islam

Je me suis renseigné. Le croissant est d'apport récent (19em siècle) et est le fait des Ottomans qui le placèrent sur leur drapeau sans référence explicite à leur religion. Par mimétisme il fut adopté par les pays qui se libérèrent de son joug. Voilà, rien de plus, rien de moins. Sur la symbolique du croissant je vous renvoie à Alain Danielou (le frère de feu le cardinal) et son "Shiva et Dionysos" (Fayard).

2) Jésus

Il est de religion juive. Il est Galiléen (en fait, la Galilée est le pays des "Goyim", gens à judéité suspecte) d'où le "Quoi de bon peut sortir de Galilée ?" dans Jean 1.46. Et l'insistance chez les évangélistes pour faire descendre Jésus de David (Matthieu entre autres...).
Jésus stigmatise les Juifs et, parmi eux, les Pharisiens... ne prétendez pas le contraire svp... c'est du moins comme cela que je le comprends et je lis dans le texte original en grec hellénistique.
Les protestants, il est vrai, et surtout les calvinistes cultivent une judéophilie que je ne condamne pas, loin de là, mais qui me conforte dans l'idée que je me fais de la Réforme: non pas une évolution mais une régression vers le judaïsme primitif.
Ne prenez pas , je vous en prie, "régression" dans un
sens négatif mais, pour moi, le christianisme n'a que peu de racines juives, les autres sont grecques et égyptiennes. L'importance de cet apport extérieur est minimisée par la Réforme.
A tort, à raison ?

Là n'est pas la question.

Bien à vous !

 

Je réponds :

FAUX mon cher Mitso, une nouvelle fois, vous vous trompez. Jésus ne stigmatisation pas les juifs !!!

La Bible ne fait que relater la responsabilité des pharisiens (juifs orthodoxes appliquant la loi mosaïque avec dureté de cœur) dans la crucifixion du Christ, mais dois-je vous rappeler ce que Jésus a dit : "Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font" (Luc 23 :34). Même pour sa "mise à mort", Il leur pardonne. Il n’y a pas stigmatisation de qui que ce soit, il y a le pardon ! Vous voyez bien que l'intention est DIAMETRALEMENT OPPOSEE par rapport à ces versets Coraniques.

Maintenant peut-être avez-vous des références autres que les miennes ? C'est dommage que vous ne les citiez pas.

 

Concernant les racines juives, je ne peux que citez Jésus : « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. » (Matthieu 5:17 LSG)

 

Quant à l’explication du croissant de lune, c’est un peu simple de dire « sans référence ». Que dirait-on si les chrétiens plaçaient un veau d’or sur leur drapeau et s’ils disaient que c’est « sans référence ! ». Mahomet aurait supprimé toutes ces idoles et aujourd’hui on accepte de placer une ancienne idole sur les mosquées et sur le drapeau islamique sans se poser de questions ??? C'est assez surprenant.

 

04/04/2007

Visite au Home Bethanie

Aujourd'hui, petite visite aux pensionnaires du home Bethanie à l'occasion de Pâques.

Quelle joie de partager la gloire du Christ ressuscité avec nos aînés.  Quel plaisir également de ces échanges où les clivages des différentes obédiences chrétiennes sont quasi imperceptibles. Nous sommes unis en Christ.

Comme nous ne prenons pas de photo systématiquement, voici un ancien cliché pris à Noël.

bethanie

 

16:25 Écrit par St dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : home, bethanie, mission, paques, visite, aines |  Facebook |

03/04/2007

Attention

Attention, rappel ! Ce dimanche de Pâques, il n'y aura qu'un culte le matin, pas de culte l'après-midi

11:52 Écrit par St dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/04/2007

Concert Stéphane Quéry

Comme annoncé (http://christianisme.skynetblogs.be/post/4308876/concert-...), hier a eu lieu le concert de Stéphane Quéry. Super !

query1
query3
 

01/04/2007

Banquet missionnaire

Hier, c’était le grand « banquet missionnaire » annuel. Une magnifique initiative qui permet à la fois de récolter des fonds pour nos missionnaires et d’avoir la joie de goûter les saveurs du monde via les bons petits plats que nos frères et sœurs ont préparé.

L’église internationale Christian center « A Church for all nations » portait vraiment bien son nom, elle est riche de plusieurs dizaines de nationalité différentes. A travers ces différences culturelles, la même joie nous anime et la communication est aisée, chacun faisant le petit effort de parler la langue de l’autre ou se débrouillant en anglais ou français, langues véhiculaires par excellence.

 

Ce banquet était également l’occasion d’annoncer l’ouverture d’une église internationale à Anvers : « All nations together in Antwerp »(ANTIA).  Une grande joie et un grand défi.

buffet1
buffet2
buffet3
buffet4