16/03/2007

Apocryphe : les livres des Maccabées

Apocryphe :les livres des Maccabées

 

Les livres des Maccabées : textes apocryphes (non inspiré de Dieu) inclus au canon catholique.

Une petite étude qui permettra d’introduire un prochain sujet.

 

Jadis on a regardé comme canoniques tantôt un, tantôt deux ou trois. Ou même quatre livres des Maccabées. Le quatrième est perdu. Les trois autres sont de mérites très divers, et d'auteurs bien différents. Les deux premiers sont inclues dans la Bible Catholique.

 

Le premier est une histoire des persécutions souffertes par les Juifs, de l'an 175 avant Jésus-Christ à l'an 135. Cette histoire a été écrite après l'événement en hébreu, par un Juif connaissant très bien son pays, et très mal les nations étrangères. Il a quelque valeur historique.

 

Le second raconte les mêmes événements et, de plus, la profanation du temple par Séleucus Philopator. C'est, du moins en grande partie, l'ouvrage d'un auteur inconnu, sûrement postérieur à Jésus-Christ. Cet écrivain trahit une extrême ignorance de l'histoire. Il contredit le premier livre des Maccabées ; il contredit également des lettres officielles, peut-être authentiques, placées en tête de son ouvrage, mais probablement par main étrangère. Il a beaucoup moins de valeur historique que le premier livre.

 

Ces livres abondent tous deux en inexactitudes et en contradictions, aussi bien que les autres apocryphes. On fait régner Darius sur la Grèce (1 Macc. 1. 1, texte grec), ce qui est contraire à l'histoire, Alexandre partage de son vivant son royaume à généraux (1 Macc. 1. 6), ce qui est aussi contraire à l'histoire. On prétend à tort qu'Antiochus fut fait prisonnier par les Romains (Macc. 8. 7 - 8). Il y a un ramassis d'assertions fausses (1 Macc. 8. 1- 16). D'autres portions sont tout à fait fausses (1 Macc. 10. 1 ; 12. 7). Enfin, ces livres se contredisent entre eux, comme on peut le voir en comparant divers passages (1 Macc. 6. 17. avec 2 10. 11 ; 1 Macc. 7, avec 2 Macc. 14. 15 ; 1 Macc. 6..8-3, avec 2 Macc.10. 11 ; 1 Macc. 7, avec 2 Macc. 14. 15 ; 1 Macc. 6. 8-13, avec 2 Macc. 1. 13 et suivants)., Ils font mourir le même roi de trois manières différentes (1 Macc. 6. 16 ; 2 Macc. 1. 16 ; 9. 28). Le suicide est loué (2 Macc. 14. 37-46), en opposition à la Parole de Dieu, qui dit : " Tu ne tueras point ". (Exode 20. 13)

1er livre des Maccabées : http://www.biblia-cerf.com/BJ/1m.html

2ème livre des Maccabées : http://www.biblia-cerf.com/BJ/2m.html

 

 

Le troisième rapporte des événements antérieurs aux précédents, à savoir, l'entreprise de Ptolémée Philator contre le temple de Jérusalem et contre les Juifs d’Alexandrie. L’auteur ne peut être qu'un Juif égyptien au style mystique et emphatique. Ce livre, plus fabuleux qu'historique n’a été connu qu’assez tard de l'Église grecque, et n’a jamais été reçu par l’Eglise latine.

 

Le quatrième racontait les exploits de Jean Hyrcan, 135-107 ans avant Jésus-Christ.

 

Si l'on voulait placer ces quatre livres selon l’ordre chronologique des événements, ils se suivraient ainsi : 1) le troisième livre ; 2) le second livre ; 3) le premier livre, et enfin, 4) le quatrième livre ; mais il n'existe entre eux aucune liaison ni aucune suite.

 

Les fausses doctrines et les contradictions contenues dans les apocryphes prouvent à l'évidence que ces livres ne peuvent être le langage de l'Esprit de vérité, de sagesse et de sainteté : savoir, la Parole même de Dieu !

Commentaires

A Stéphane "Ces livres abondent tous deux en inexactitudes et en contradictions,"

Quant allez-vous publier les inexactitudes historiques et les contradictions de VOTRE bible ?
( Qui en vous en croire serait différente de celle des catholiques ! et de plus ou peut-on la trouver ?).

Pourquoi y a t-il des récits "dits "apocryphes ?

Je présumes qu'ils datent aussi de la même époque que les autres, aussi, pourquoi cette discrimination ?

Et QUI a décidé qu'ils étaient apocryphes ( c.à d. faux) ??

Bien à vous.

Écrit par : Charles* | 2007-11-10 à 23.46:32

Il me semble que vous commettez une erreur en disant que le quatrième livre a disparu.
Non seulement il existe mais il est même disponible sur le net en grec, en anglais et également en Français.

Je vous cite à propos du troisième livre: L’auteur ne peut être qu'un Juif égyptien au style mystique et emphatique.
Si raconter des miracles ressort du mysticisme, dans ce cas, la plupart des auteurs des livres de la bible le sont également !

en réponse à Stéphane. apochryphe ne veut pas dire faux mais signifie qu'ils ne font pas partie du canon biblique.
Ils n'auraient pas été considéré "inspiré" par les décisionnaires de l'époque. Cela ne fait pas d'eux des livres hérétiques.
Pour parler des macchabées ce sont d'excellentes sources historiques et sources d'informations sur les traditions de l'époques.

Écrit par : tomer | 2010-08-21 à 09.22:57

Les commentaires sont fermés.